secrets-vivant.pdf

September 5, 2017 | Author: Louis Hans | Category: Vegetarianism, Vegetables, Meat, Cereals, Breads
Share Embed Donate


Short Description

Download secrets-vivant.pdf...

Description

Les secrets de l’alimentation vivante L’ALIMENTATION CRUE EN PRATIQUE

Par Frédéric Patenaude www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Au sujet de l’auteur Frédéric Patenaude Frédéric Patenaude travaille depuis 10 ans dans le domaine de la nutrition, de la santé et du développement personnel. Il est l’auteur de plusieurs livres et ses articles sont lus par des milliers de personnes à chaque semaine via internet. Frédéric a écrit et publié le livre « The Raw Secrets : the Raw Food Diet in the Real World » (Les secrets de l’alimentation vivante), un livre pratique et réaliste. Un des meilleurs livres de référence à ce sujet. Il a également créé plusieurs livres de recettes, des cours, des produits d’informations. Il a publié des centaines d’articles via internet ainsi que d’autres mass-média. Frédéric vit au Canada et au Costa Rica.

Autres livres et cours publié par Frédéric Green For Life Program How To Make A Living In The Natural Health Movement Raw Health Starter Kit Perfect Health Program How to Learn Any Language in a Flash Pour une liste complète: www.FredericPatenaude.com

* Ces informations seront bientôt disponibles en français

© Frederic Patenaude 2008

Page 2

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Important: Il est illégal de reproduire, vendre ou distribuer ces informations ! Vous ne pouvez pas reproduire, vendre ou distribuer le contenu de ce livre Vous devez vous procurer le livre à http://www.FredericPatenaude.com, ou sur un autre site web appartenant à Frédéric Patenaude.

Frédéric Patenaude © 2008 Tous droits réservés. Aucune partie de ce document peut être reproduit ou divulgué sous nʼimporte quel forme, électronique, mécanique (photocopie, enregistrement) ou tout autre système sans la permission écrite (signée et datée) de lʼauteur.

Publié par: Frédéric Patenaude c/o 14525 SW Millikan #6370 Beaverton, Oregon 97005-2343 USA www.fredericpatenaude.com

Votre santé est votre responsabilité Aucune des recommandations ou informations contenues dans ce document ne devrait être considérées comme un avis médical ou un conseil dentaire. Lʼéditeur et le distributeur de ce document vous recommandent de consulter un spécialiste avant de faire des changements dans votre alimentation ou de commencer un nouveau programme dʼentrainement physique. Même si ces informations ont été vérifiées, lʼauteur et ces affiliés/partenaires nʼassument aucune responsabilité. Les conséquences résultant dʼune suggestion ou dʼune procédure écrites dans ce document ne concernent pas lʼauteur, lʼéditeur ou le distributeur.

© Frederic Patenaude 2008

Page 3

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Table des matières   INTRODUCTION............................................................................................................................................... 9  CHAPITRE 1 .................................................................................................................................................... 17  COMMENT DETERMINER VOTRE ALIMENTATION NATURELLE ................................................... 17  L’approche biologique........................................................................................................................................... 17  L’approche logique ................................................................................................................................................. 19  Quelle est notre place dans la nature ?............................................................................................................ 21  L’alimentation des primates ............................................................................................................................... 24  Une leçon venant des animaux........................................................................................................................... 25  Trouver l’alimentation idéale de l’homme .......................................................................................................... 25  L’instinct des enfants ............................................................................................................................................. 27  CHAPITRE 2    LE GRAS................................................................................................................................ 29  Nos besoins en gras ................................................................................................................................................ 29  Dépendance aux gras............................................................................................................................................. 32  Quelle est la meilleure quantité de gras ?....................................................................................................... 33  Quelle quantité de gras devons­nous consommer ?.................................................................................... 33  En pratique................................................................................................................................................................ 34  CHAPITRE 3     LES PROTEINES ................................................................................................................ 36  Combien de protéines avons­nous besoin?.................................................................................................... 36  Où allez­vous chercher vos protéines? ............................................................................................................ 39  CHAPITRE 4     LES GRAINES ET LES NOIX ............................................................................................ 40  L’alimentation des primates ............................................................................................................................... 40  Comment savoir ce que nous devons manger ............................................................................................... 40  Les problèmes reliés à l'excès de consommation de noix......................................................................... 41  Dans la nature .......................................................................................................................................................... 42  Les besoins des femmes enceintes et des enfants ....................................................................................... 42  CHAPITRE 5    SANTE DENTAIRE ET ALIMENTATION VIVANTE.................................................... 44  CHAPITRE 6 .................................................................................................................................................... 49  LE PAIN ET LES CEREALES ......................................................................................................................... 49  Nous ne sommes pas granivores........................................................................................................................ 49  Le gésier ..................................................................................................................................................................... 51  CHAPITRE 7    DESINTOXICATION........................................................................................................... 54  La désintoxication qui ne finit jamais .............................................................................................................. 56  La prévention ........................................................................................................................................................... 58  CHAPITRE 8 .................................................................................................................................................... 60  LA LOI DE L'ACCOMMODATION VITALE................................................................................................ 60  Un corps plus pur .................................................................................................................................................... 61  CHAPITRE 9 .................................................................................................................................................... 63 

© Frederic Patenaude 2008

Page 4

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante COMMENT CESSER LES MAUVAISES HABITUDES............................................................................... 63  La tendance populaire........................................................................................................................................... 63  Bonnes ou mauvaises habitudes........................................................................................................................ 64  Deux approches ....................................................................................................................................................... 65  Ce qui est pire........................................................................................................................................................... 66  Etre efficace .............................................................................................................................................................. 67  CHAPITRE 10.................................................................................................................................................. 68  SUPPLEMENTS ET SUPER­ALIMENTS..................................................................................................... 68  Les suppléments parmi les végétariens et les crudivores ........................................................................ 68  Qu'est­ce qui cause les déficiences? ................................................................................................................. 70  Les enzymes dans l’alimentation crue............................................................................................................. 72  Vitamine B12 ............................................................................................................................................................ 75  CHAPITRE  11     LA FAIM ........................................................................................................................... 79  Les plaisirs de la faim ............................................................................................................................................ 79  CHAPITRE 12    LE SOMMEIL ..................................................................................................................... 81  La diète et le sommeil............................................................................................................................................ 81  L'importance de dormir ....................................................................................................................................... 82  Conseils pour un meilleur sommeil.................................................................................................................. 83  CHAPITRE  13   L'EAU .................................................................................................................................. 85  Nos besoins en eau ................................................................................................................................................. 85  Quand boire de l'eau .............................................................................................................................................. 86  CHAPITRE  14................................................................................................................................................. 87  LES RECETTES EN ALIMENTATION VIVANTE ...................................................................................... 87  Combo­abombos...................................................................................................................................................... 87  CHAPITRE 15.................................................................................................................................................. 90  SEL, EPICES ET CONDIMENTS ................................................................................................................... 90  L'aliment à l'état pur peut vous transformer en poète. ............................................................................. 90  Le sel............................................................................................................................................................................ 91  Les épices................................................................................................................................................................... 92  Les herbes aromatiques ....................................................................................................................................... 93  L'ail, les oignons et le poireau ............................................................................................................................ 93  Les piments forts..................................................................................................................................................... 94  CHAPITRE  16................................................................................................................................................. 95  LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES...................................................................................................... 95  La simplicité.............................................................................................................................................................. 95  D'où viennent les combinaisons alimentaires .............................................................................................. 96  Les 3 règles simples de combinaisons alimentaires ................................................................................... 97  Clarifications ............................................................................................................................................................ 99  Quelques règles de plus ......................................................................................................................................100  CHAPITRE 17............................................................................................................................................... 101  SE NOURRIR DANS LE BON ORDRE ...................................................................................................... 101  Un peu de théorie.................................................................................................................................................. 101 

© Frederic Patenaude 2008

Page 5

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Les aliments qui contiennent de l'eau en premier .................................................................................... 102  Les fruits d'abord .................................................................................................................................................. 102  Les fruits acides en premier.............................................................................................................................. 103  La digestion d'aliments particuliers...............................................................................................................103 

CHAPITRE 18      LA DIGESTION............................................................................................................. 105  Observez votre digestion....................................................................................................................................105  Assimilation ............................................................................................................................................................ 107  CHAPITRE 19............................................................................................................................................... 108  FAIRE DES JUS ET DES SMOOTHIES ..................................................................................................... 108  Est­ce que c'est naturel? .....................................................................................................................................108  Comment boire les jus? .......................................................................................................................................108  Smoothies et aliments au mélangeur.............................................................................................................109  Jus de carottes ........................................................................................................................................................ 109  CHAPITRE 20............................................................................................................................................... 110  L’ALIMENTATION CRUE A 100% .......................................................................................................... 110  Cru et sans cuisson : C'est différent ................................................................................................................ 110  Cru n'est pas le seul critère ............................................................................................................................... 111  L'approche rationnelle........................................................................................................................................112  Est­ce plus facile quand on mange cru à 100%?......................................................................................... 114  CHAPITRE 21  LA PSYCHOLOGIE DES CHANGEMENTS DIETETIQUES ...................................... 115  Laissez­moi vous expliquer ma propre expérience. ................................................................................. 115  C'est un processus d'apprentissage ................................................................................................................ 117  C'est "cool"............................................................................................................................................................... 118  L'équilibre ............................................................................................................................................................... 118  CHAPITRE 22............................................................................................................................................... 120  TENTATIONS ET INSATISFACTIONS .................................................................................................... 120  Tricher est commun, ce n'est pas un secret .................................................................................................120  La bonne attitude .................................................................................................................................................. 123  Les tentations ......................................................................................................................................................... 124  Ne pas manger assez ............................................................................................................................................125  CHAPITRE 23    QUAND MANGER.......................................................................................................... 126  Des repas à heure fixe .........................................................................................................................................127  Est­ce qu'on peut manger le soir? ................................................................................................................... 128  CHAPITRE  24.............................................................................................................................................. 130  LES ALIMENTS PARFAITS POUR L’HOMME ....................................................................................... 130  Les fruits ..................................................................................................................................................................130  Les légumes verts.................................................................................................................................................. 132  Les légumes fruits ................................................................................................................................................. 132  Les légumes racines .............................................................................................................................................133  Les graines et les noix..........................................................................................................................................133  Les plantes sauvages............................................................................................................................................134  Les fruits séchés .................................................................................................................................................... 135  Les fruits congelés ................................................................................................................................................ 136  Le lait.........................................................................................................................................................................136  © Frederic Patenaude 2008

Page 6

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Le yogourt................................................................................................................................................................ 137  Le miel ......................................................................................................................................................................138  Les oeufs...................................................................................................................................................................138  La viande..................................................................................................................................................................139  Le poisson................................................................................................................................................................ 139  Les insectes ............................................................................................................................................................. 139 

CHAPITRE 25   LES COMPROMIS........................................................................................................... 140  QUOI EVITER........................................................................................................................................................... 140  Le pain et le blé ...................................................................................................................................................... 140  Le lait et le fromage..............................................................................................................................................140  Le poisson et les fruits de mer.......................................................................................................................... 141  Les épices et les condiments ............................................................................................................................. 141  Thé, café, chocolat noir et cacao ...................................................................................................................... 141  De meilleurs choix ................................................................................................................................................ 142  C'est un processus d'apprentissage ................................................................................................................ 143  CHAPITRE 26............................................................................................................................................... 144  POUVEZ­VOUS VOUS COMPARER AUX AUTRES?............................................................................. 144  Se comparer aux autres ne mène à rien ........................................................................................................147  Comparons­nous à nous­mêmes...................................................................................................................... 148  CHAPITRE 27............................................................................................................................................... 149  LES ALIMENTS BIOLOGIQUES ................................................................................................................ 149  Est­ce que les aliments biologiques sont essentiels?................................................................................ 149  La qualité et les étiquettes .................................................................................................................................150  Les aliments de saison.........................................................................................................................................150  CHAPITRE 28   MANGER CRU DANS LES REGIONS FROIDES........................................................ 152  L'idéal........................................................................................................................................................................152  Manger des produits locaux .............................................................................................................................. 153  La qualité des aliments .......................................................................................................................................154  S'accoutumer au froid .........................................................................................................................................154  Les fruits tropicaux et ceux des régions tempérées.................................................................................. 155  CHAPITRE 29............................................................................................................................................... 156  L'APPROVISIONNEMENT DE NOURRITURE ...................................................................................... 156  Acheter à la caisse................................................................................................................................................. 156  Faire son "shopping"............................................................................................................................................157  CHAPITRE 30............................................................................................................................................... 161  JEÛNER SI NECESSAIRE ............................................................................................................................ 161  Sauter quelques repas à cause d'un stress émotif ..................................................................................... 161  Inconforts physiques, douleur et fièvre ........................................................................................................163  Le jeûne de 24 heures..........................................................................................................................................164  Jeûne de 2­3 jours ................................................................................................................................................. 165  Jeûne long ................................................................................................................................................................ 166  CHAPITRE 31............................................................................................................................................... 167  PAR OÙ ALLER MAINTENANT................................................................................................................ 167 

© Frederic Patenaude 2008

Page 7

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante ANNEXE 1 ..................................................................................................................................................... 169  COMMENTAIRES SUR DIFFERENTS ALIMENTS................................................................................ 169  Fruits et légumes, graines et noix.................................................................................................................... 169  Quelques aliments et produits populaires...................................................................................................172  ANNEXE 2   PLANIFIER DES MENUS ..................................................................................................... 176  MENU 1 .....................................................................................................................................................................176  MENU 2  (de transition) ......................................................................................................................................176  Comment cela fonctionne...................................................................................................................................177  Le repas du soir ..................................................................................................................................................... 177  A propos des différents repas........................................................................................................................... 179  Les quantités .......................................................................................................................................................... 183  ANNEXE 3 ..................................................................................................................................................... 188  TRANSITION ET SUBSTITUTS................................................................................................................ 188  ANNEXE 4        TEMOIGNAGES ................................................................................................................ 189 

© Frederic Patenaude 2008

Page 8

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

INTRODUCTION Les idées radicales ont plus de pouvoir que les idées populaires. Mais, dans leur pouvoir résident des dangers. Comme une charge explosive, les idées radicales doivent être manipulées avec précaution. L’alimentation végétarienne crue est ce genre d’idées. Elle peut sauver votre vie. Elle peut aider à faire disparaître des conditions « incurables ». Elle peut vous aider à vous sentir mieux pendant longtemps. Elle peut donner une direction complètement nouvelle à votre vie. Mais, la pratique de ce mode de vie peut être difficile. Il y a beaucoup de pièges sur le chemin du crudivore. Plusieurs personnes sont tombées dedans et elles vont continuer à y tomber tant qu’elles ne sauront pas ce que sont ces pièges et comment les éviter. Des gens détruisent leur santé en mangeant cru incorrectement. En général, c’est parce qu’ils ont reçu de mauvaises informations. Ces pages sont l’antidote à ces mauvaises informations qui circulent dans le monde des crudivores. Ce sont les informations que j’aurais aimées recevoir quand j’ai commencé à prendre le chemin de l’alimentation vivante en 1997. Mes aventures diététiques m’ont amené à écrire « The Raw Secrets » « Les secrets de l’alimentation vivante ». Même si j’ai commencé immédiatement à ressentir les bienfaits de l’alimentation vivante, mon expérience personnelle dans ce domaine n’a pas été un succès instantané. Ce fut une des choses les plus positives que j’ai entrepris dans ma vie. Mais, c’était aussi parfois difficile. Alors avant de vous révéler mes découvertes, j’aimerais vous partager mon histoire. J’ai commencé à voir un lien entre l’alimentation et la santé à l’âge de 16 ans, quand ma mère nous a introduits à la nourriture végétarienne. Elle avait décidé de faire des changements dans sa diète pour perdre du poids. Soudainement, nous avions du pain de blé entier, du tofu, des granolas et autres nouveaux produits étranges dans le frigo. Et, tranquillement, la viande a disparu.

© Frederic Patenaude 2008

Page 9

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante L’intérêt de ma mère pour la nutrition s’est tout à coup emparé de moi. J’ai commencé à lire des livres sur le sujet. Je suis devenu végétarien sans vraiment dire que j’en étais un. Quelques années plus tard, j’ai vraiment allumé quand j’ai lu le livre « Diet For a New America » de John Robbins. Je me suis vraiment convaincu que je voulais être un végétarien et je me suis donné plusieurs raisons pour le devenir. Etre végétarien était amusant. Je me souviens comment j’étais excité de découvrir tous ces nouveaux produits. Quand j’allais dans les magasins santé pour les premières fois, quand j’apprenais de nouvelles recettes, quand j’essayais d’imposer mes nouvelles idées à mes amis et à ma famille, je m’amusais. Mais l’alimentation végétarienne n’a pas transformé ma vie. L’alimentation vivante l’a fait. Heureusement, j’ai découvert un petit livre de Herbert Shelton appelé « Food Combining Made Easy ». J’ai tellement été impressionné. Shelton disait que les humains, comme d’autres animaux frugivores sur la planète, sont faits pour se nourrir de fruits, de légumes, de noix et de graines et pas d’autres choses. Pour un végétarien qui mange des céréales, cet énoncé a ébranlé mes nouvelles croyances végétariennes. Je pensais alors que j’avais trouvé l’alimentation idéale. Et un homme est arrivé et m’a dit qu’en plus de ne pas manger de viande, je devais arrêter de manger des produits laitiers, des céréales, des fèves, de l’huile, du sel, des assaisonnements, et tout ce qui est cuit et transformé ! J’étais sous le choc ! Puis, je me suis dit que je devais fouiller un peu plus à ce sujet car c’était peut-être vrai ou faux. A peu près au même moment, j’ai découvert les écrits d’Albert Mosseri. J’étais surpris de voir que lui aussi disait la même chose. Notre alimentation devrait être composée de fruits et de légumes et de quelques noix et graines. Sans vouloir expliquer tout le contenu de ces livres sur l’hygiénisme, j’en expose ici l’idée principale qui était que chacun de nous est responsable de sa santé. Toutes les maladies que nous avons sont le résultat de mauvaises habitudes de vie et surtout d’une mauvaise alimentation. En adoptant une alimentation simple de fruits et de légumes crus, avec quelques jeûnes si nécessaire, on peut guérir les maladies et retourner à notre état naturel énergique.

© Frederic Patenaude 2008

Page 10

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Alors, j’ai continué à lire plus sur l’hygiénisme, je me rappelle les sensations que j’avais à regarder les images du livre de Mosseri. Sur une photo, il y avait un bol de fruits, des noix et une drôle de courge. C’était bizarre mais très attrayant. Je me rappelle du conflit qu’il y avait à l’intérieur de moi. Je savais que tout cela était vrai. Ce que ces gens disaient avait du sens. Mais, il fallait que je change ma vie pour que tout change de direction, une direction que je n’avais pas planifiée. C’est ce qui se passait dans la tête d’un jeune homme de 20 ans quelque part au Québec, Canada. Et, je pensais que j’étais seul dans tout cela. Alors, je suis passé au travers de ce questionnement tout seul, sans trop de succès. Je zigzaguais, j’étais dans un labyrinthe. Mon alimentation était chaotique, il se passait trop de choses dans ma tête, je ne savais pas trop où aller. J’avais besoin de rencontrer de nouvelles personnes, de sortir de ma ville natale et de voir ce qui se passait ailleurs. Alors, un soir, sur Internet, j’ai trouvé un livre « Nature’s First Law : The Raw Food Diet « de Arlin, Dini et Wolfe. Ce livre m’a sérieusement aidé et motivé à être crudivore. Je suis entré en contact avec l’auteur à San Diego. Je suis devenu crudivore durant 6 mois au Canada, j’ai entraîné plusieurs amis et j’ai travaillé pour épargner de l’argent. J’ai fait mes bagages et j’ai pris le bus pour la Californie. En Californie, j’ai trouvé que les gens dans le mouvement cru étaient jeunes et énergiques mais, aussi confus et pleins de contradictions. J’ai suivi la vague, je faisais partie de la gang. En chemin, j’ai pensé que l’alimentation vivante était la solution à tous les problèmes. J’ai pensé qu’en plus de régler tous mes problèmes, je pourrais régler ceux de l’humanité entière. Peut-être que cet enthousiasme était nécessaire, mais je me trompais. En Californie, j’essayais de rester enthousiaste et équilibré, mais ma santé allait de moins en moins bien. Triste pour un jeune homme comme moi. Je manquais souvent d’énergie. J’avais de la difficulté à me concentrer et je n’arrivais pas à trouver l’énergie dont j’avais besoin pour faire mes activités routinières. Je croyais que j’étais en désintoxication et que cela s’arrêterait un jour et que j’accèderais à un état de santé extraordinaire. Malheureusement, ce jour n’est jamais arrivé. La désintoxication était sans fin.

© Frederic Patenaude 2008

Page 11

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Les graines, les noix et les aliments gras étaient au centre de mon alimentation. Certains jours, je mangeais 5-6 avocats, pleins de noix et de graines. J’utilisais des huiles, du sel et autres condiments. La dernière chose que je voulais faire, c’était de manger cuit, alors j’ai commencé à créer toutes sortes de recettes pour remplacer mes plats cuisinés préférés et calmer les insatisfactions de mon régime cru. J’ai fait toutes les recettes imaginables : des tartes crues, des gâteaux au chocolat crus, des lasagnes crues, … Toutes crues, toutes organiques, toutes bonnes pour la santé…oui ? Mais… Après un an, j’ai été malade durant tout un mois. Je ne l’ai dit à personne. J’étais ce gars cool crudivore qui était censé être en super forme. Je n’étais pas supposé être malade. Je me suis caché chez moi et j’ai jeûné jusqu'à ce que ma santé revienne. Après cette expérience, les choses se sont clarifiées. J’ai réalisé que l’alimentation crue ne pouvait pas être suivie à l’aveuglette. Je ne savais pas encore comment faire. Eviter les noix durant le jeûne m’avait beaucoup aidé mais j’étais encore loin de l’état de santé parfaite. Où était cette énergie pour danser toute la nuit ? En plus, j’étais le gars qui travaillait à « Nature’s First Law », un leader du mouvement cru. J’avais commencé mon propre magazine sur l’alimentation vivante « Just Eat an Apple » et je voulais écrire un livre de recettes car j’étais devenu un chef assez compétent en cours de route. Durant ces premières années, je ne manquais pas tout le temps d’énergie. Mais, je me demandais vraiment ce qui ne fonctionnait pas pour moi. Pourquoi ce n’était pas comme ils disaient dans les livres. Et, je n’étais pas seul. Je rencontrais beaucoup de gens qui passaient par ces états. Mais, nous n’admettions pas ce qui ce passait à cause de notre rêve du mode de vie idéal que nous chérissions. Quand je suis revenu au Canada en 2000, je l’ai fait, j’ai recommencé à manger cuit et je me suis senti mieux. Je me sentais mieux car j’avais pris un recul par rapport à ma position en tant que crudivore et j’étais capable de voir l’alimentation comme elle était vraiment. Je l’ai comparé à un outil, un outil qu’on utilise maladroitement ou un outil qu’on utilise habilement. Je n’avais pas encore appris à l’utiliser correctement.

© Frederic Patenaude 2008

Page 12

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante J’ai recommencé à explorer le monde de la cuisson un peu comme je l’ai fait avec le cru. Lentement et avec précaution, j’ai testé la cuisson sur mon corps. J’ai mangé du pain, j’ai mangé du fromage, j’ai mangé au restaurant, j’ai pris du vin. J’ai ressenti ce que c’est que commander un croissant à un café de Paris. J’ai réalisé que mon corps avait changé car j’avais suivi une alimentation crue et que je ne pouvais plus manger la nourriture que j’avais déjà mangée et ensuite me sentir normal. Mon corps a réagi fortement et a rejeté ces aliments. Je devais trouver quelque chose et rapidement car je savais que manger comme cela n’était pas pour moi. Retour à la case départ, j’ai redécouvert l’hygiénisme. J’ai relu avec beaucoup d’attention les livres de Mosseri et Shelton, ceux que j’avais lus avant la Californie. Ces livres avaient bouleversé ma vie et m’avaient donné le courage d’aller vivre ailleurs durant 2 ½ ans avec seulement 600 $ dans mon compte en banque. Après toute cette expérience, cette fois, je pourrais vraiment comprendre les principes de base de la santé énoncés par Mosseri. Je pouvais les voir à l’œuvre dans tout ce qui arrivait aux autres et à moi. J’étais capable de voir ce qui n’allait pas pour moi et pourquoi. A travers cette nouvelle façon de voir, je pouvais vraiment tirer profit des avantages ou des effets positifs que me promettaient les leaders du mouvement. Pour revenir à l’alimentation vivante, j’ai décidé d’y aller une étape à la fois. D’abord, j’ai découvert que la chose la plus importante était de manger des aliments biologiques convenant spécifiquement à l’humain : les fruits et les légumes et un peu de graines et de noix ; d’éviter les céréales, les fèves et les condiments. Je devais faire attention à ma faim, aux combinaisons alimentaires et aux quantités de gras, de noix et de graines dans mon alimentation. J’ai aussi découvert que lorsque je mangeais des légumes racines cuits ou des légumes cuits à la vapeur, je me sentais mieux que lorsque je mangeais beaucoup de noix, de graines ou de recettes compliquées. Ces pages sont le regroupement des secrets que j’ai découverts au sujet de l’alimentation crue. Chaque chapitre contient une leçon, un message à moi-même qui m’aide à voir le tableau en entier. Certains chapitres sont des débats, des réflexions qui m’ont longtemps occupé l’esprit. Certains sont plus positifs, reflétant les rêves que je chérissais.

© Frederic Patenaude 2008

Page 13

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante J’ai compris que l’alimentation crue n’est pas si simple à appliquer. Vous pouvez facilement détruire votre santé en mangeant cru. Si vous êtes un nouvel initié, comptez-vous chanceux d’avoir trouvé ce livre. Il y a énormément de contradictions dans le monde des crudivores. Je suis heureux pour vous que vous ayez trouvé le bon guide dès le début. Mon problème majeur durant plusieurs années était le manque d’énergie. Je me sentais épuisé, même si je mangeais la meilleure nourriture au monde. Cela m’a pris beaucoup de temps pour comprendre ce qui se passait. Malheureusement, le seul conseil que j’ai reçu des crudivores a été : « Continue, la désintoxication va se terminer et tu iras mieux ». J’ai rencontré toutes sortes de personnes qui suivaient ce régime, de la plus sensible à la plus fanatique. Il y avait des gens qui avaient mangé cru durant des années et étaient retournés au pain et à la viande. D’autres qui avaient dit que jamais de la vie ils ne recommenceraient à manger cuit et se retrouvaient à manger gaiement des burritos sans aucune culpabilité. Comment cela s’était-il produit ? Certaines personnes comprennent rapidement les choses. Pour elles, ce qui m’avait pris 4 ans à comprendre, leur avait pris 4 jours. Leur logique et leur intuition sont très bonnes. Mais les gens plus extrémistes ou déséquilibrés ne comprennent pas aussi facilement, spécialement quand leurs seuls guides sont des livres qui donnent des conseils contradictoires. Malheureusement, beaucoup de livres sur l’alimentation vivante entrent dans cette description. J’offre « Les secrets de l’alimentation vivante » « The Raw Secrets » comme un guide à suivre pour adopter une alimentation crue. Comme le livre « Fit For Life » avait trompé les gens quelques années plus tôt en leur faisant croire qu’ils pratiquaient l’hygiénisme parce qu’ils combinaient bien le pain avec le poulet, certains leaders crudivores font croire aux gens qu’ils mangent santé parce qu’ils ne font pas cuire leurs aliments. Il y a des tonnes d’idées qui circulent mais, il y a un manque de faits et de sagesse. Il y a définitivement un manque de principes de base et cela amène à la confusion.

© Frederic Patenaude 2008

Page 14

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Quand les gens vont dans les festivals ou des conférences, ils sont inspirés et parfois aussi un peu mélangés. Pourquoi ? Parce que les conférenciers qui parlent de l’alimentation vivante ne s’accordent pas sur le sujet. Certains disent que les fruits sont les aliments par excellence, d’autres que les fruits nourrissent les moisissures internes. Les uns vantent les suppléments, les autres disent qu’aucun supplément ne devrait être consommé. L’un recommande de jeûner à l’eau, l’autre dit que c’est dangereux et qu’il faut prendre des jus. Et ainsi de suite… Toutes ces contradictions existent car la majorité des crudivores, enseignants et étudiants, n’appliquent pas ou ignorent les principes de base de la santé. Le manque de principes de base dans n’importe quelle science l’amène à sa désintégration. Ce manque est particulièrement évident dans le mouvement de l’alimentation vivante, les leaders ne peuvent pas s’entendre sur ce qui constitue une alimentation crue. Mais, ces principes existent bien. Ils ont été redécouverts il y a 170 ans par les hygiénistes des Etats-Unis et par les membres du mouvement de retour à la nature en Allemagne. Dans ce livre, je présente quelques principes de base de l’hygiénisme et comment ils s’appliquent à l’alimentation, révélant quelques mythes de l’alimentation vivante en chemin. Ceci est nouveau pour la plupart des gens, et c’est normal de faire des erreurs, de faire des excès, même des choses plus honteuses. Mais, à la fin, arrive une période plus ordonnée et claire, et la première partie du ménage est de sortir les ordures dehors. Pour beaucoup de gens, l’alimentation vivante est devenue une religion où la cuisson est le diable et l’aliment frais le sauveur. Plusieurs livres ont exagéré les bénéfices de l’alimentation vivante et ont négligé son application. Certains crudivores pensent que tout ce qui est cru est meilleur que ce qui est cuit. Ils pensent que ce qu’ils ont besoin de faire c’est de manger de la nourriture crue et éviter la cuisson à tout prix. Beaucoup ont découvert « en bûchant » que la santé et l’alimentation naturelle ne sont pas si simples. Le meilleur est souvent l’ennemi du bon. En essayant d’être parfait, vous pouvez parfois perdre la tête. Plusieurs crudivores, incluant moi-même, ont parlé du concept que mon ami Dr. Graham appelle « Raw / not Raw © Frederic Patenaude 2008

Page 15

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Philosophy » (la philosophie du cru / pas cru). C’est une simplification extrême de tous les principes de santé en un critère : est-ce que c’est cru ? Là, est la question. Plutôt que de se demander « est-ce que c’est sain pour moi ? » ou « qu’est-ce que j’expérimente dans mon corps quand je mange ceci ? » La plupart des crudivores veulent seulement savoir si c’est cru. Pour les végétariens, la question est « est-ce que c’est végé ? ». Quelqu’un qui suit la philosophie du cru/pas cru, par exemple, ne fera pas de légumes à la vapeur, mais ne va pas hésiter de manger un pot de beurre de noix crues en une semaine ou une journée. Il évite tous les aliments cuits comme la peste, sans penser que certaines habitudes crues peuvent être dangereuses pour lui, plus que la cuisson. Un végétarien convaincu va éviter la viande et tous les produits animaux mais, il va utiliser du sel, de l’huile, du sucre, des aliments transformés en usine, l’important, c’est qu’il soit « végé ». Une alimentation naturelle demande beaucoup de clarté. L’alimentation vivante n’est pas une religion. Notre façon de manger devrait être basé sur des principes logiques de physiologie, pas un mantra hyper simplifié. L’alimentation vivante et l’alimentation végétarienne sont toutes deux valides, mais pas de la façon dont elles sont pratiquées présentement. Dans ces pages, vous trouverez comment manger selon une alimentation crue pour vous sentir rassasié et vous donner de l’énergie.

© Frederic Patenaude 2008

Page 16

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 1 COMMENT DETERMINER VOTRE ALIMENTATION NATURELLE La première question que nous avons besoin de répondre avant d’aller plus loin, avant de parler d’aliments crus et d’aliments cuits, est la suivante : A quelle nourriture le corps humain est-il biologiquement adapté ? Cette question peut aussi se poser différemment : Quelle est l’alimentation naturelle des humains ?

L’approche biologique

Les nutritionnistes voudraient déterminer notre alimentation par des tests, des analyses chimiques et des recherches faites en laboratoire, et trouver les proportions exactes des nutriments dont nous avons besoin. Ils auraient alors une formule qui donnerait la quantité de zinc, de calcium, etc. dont une personne a besoin chaque jour. Eventuellement, une personne qui suivrait cette approche biochimique de la nutrition mangerait selon les résultats inscrits sur des chartes. Elle mangerait un aliment à cause du calcium qu’il contient, un autre pour son fer, elle prendrait des quantités de suppléments en ingurgitant des pilules et des poudres pour être sûre de combler tous ses besoins. Ceci nous amène à l’idée de régime équilibré qu’aucun animal ne connaît dans la nature. En plus, les différentes recherches ne s’accordent pas sur la quantité de nutriments dont on a besoin et où nous devons aller les chercher. Eventuellement, la nutrition va devenir tellement compliquée que tout le monde se demandera : « Comment savoir quoi manger ? » C’est comme si manger, qui est une chose très naturelle, était devenu si compliqué que seuls les experts pourraient nous dire comment nous alimenter en se basant sur leur recherche en laboratoire.

© Frederic Patenaude 2008

Page 17

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Quand quelqu’un me dit que l’alimentation est trop compliquée, je réponds que cela ne semble pas l’être pour les animaux sauvages. Je leur rappelle que les animaux sauvages ne pensent pas à la nutrition comme à un concept compliqué. Ils simplifient la chose en mangeant de la nourriture crue et fraîche, une nourriture adaptée à leur mode de vie. Les tests en laboratoire et les analyses ne seront jamais capables de déterminer précisément ce que nous devons manger, car cette approche de la nutrition est complètement éloignée de la nature. Ce que les hygiénistes du passé ont fait avec l’approche biologique, c’est d’essayer de trouver la place de l’humain dans la nature dans le domaine de la diététique. Sommes-nous carnivores, herbivores, omnivores ou simplement frugivores ? Une fois que nous avons établi notre nature diététique, c’est facile de déterminer quels aliments constituent nos meilleures sources de nutriments. L’approche rationnelle de la nutrition, celle que j’ai moi-même suivie dans ce livre, est la suivante :  Déterminer notre diète naturelle : À quelle nourriture l’humain est-il adapté ?  Porter attention à tous les facteurs qui peuvent affecter une alimentation optimale (sécurité, sommeil, exercice, pas de mauvaises habitudes comme café, alcool)  Manger des aliments naturels (crus, non transformés, sans assaisonnement, entiers)

© Frederic Patenaude 2008

Page 18

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

L’approche logique L’auteur et le chercheur Herbert Shelton décrit comment un de ses prédécesseurs Dr. Densmore, a tenté de définir l’alimentation naturelle :

« Dans ses efforts à établir, à sa grande satisfaction, l’alimentation normale de l’humain, Dr. Densmore poursuit une réflexion que l’on peut considérer comme profitable. D’abord, il note que les animaux dans leur état naturel dépendent de la nourriture, qui est spontanément produite par la nature, et ne demande aucune culture. L’homme, de l’autre côté, vit de nourriture qu’il produit en cultivant. L’homme ne vit pas de produits spontanés de la nature, il vit artificiellement. Des idées occupent ses pensées; si la nature donne une nourriture naturelle aux animaux qui sont en dessous de l’homme, peut-être a-t-elle une nourriture spécialement pour l’homme. Il croit que la nature a produit de la nourriture aussi normale pour l’homme que l’herbe l’est pour l’herbivore, ou la viande pour le carnivore. Ceci n’est sûrement pas sans logique mais, c’est aussi basé sur les principes de l’unité de la nature. C’est basé sur le fait que l’homme, comme le lion ou le chevreuil, est un enfant de la nature ; comme ces animaux, ses besoins normaux se retrouvent dans la nature. Si l’homme, comme les autres animaux de la nature, est constitué pour un certain type de nourriture, quelle est cette nourriture ? Qu’est-ce qui, en d’autres mots, est la nourriture de l’homme ? Les scientifiques © Frederic Patenaude 2008

Page 19

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

s’accordent pour dire que l’environnement originel de l’homme était un climat chaud, sous les tropiques ou subtropical. Sans outil et sans feu, il a dû survivre dans une partie du monde où la production spontanée de la nature pouvait être obtenue avec le seul outil dont il était physiquement équipé et qu’il pouvait manger sans préparation. Si l’homme a d’abord vécu dans un climat chaud, logiquement, comme les autres animaux, il a subsisté avec la nourriture produite spontanément par la nature, cette nourriture devrait être celle qui pousse à l’état sauvage dans ce genre de climat, probablement la même sorte de nourriture qui pousse encore spontanément dans ces régions. Comme nous le savons très bien, les fruits sucrés et les noix abondent dans les forêts du Sud. Ce raisonnement nous amène donc directement aux fruits des arbres qui constitueraient l’alimentation normale de l’homme. Herbert Shelton 1971 Hygienic review Ajoutons à ce fascinant exposé de Shelton le fait que les noix ne sont disponibles que durant une certaine période de l’année dans les régions chaudes. Et, elles sont disponibles fraîches et non séchées. Les légumes aussi sont toujours disponibles et ont probablement été consommés par l’homme depuis qu’il existe sur cette planète. Il faut aussi considérer le fait que, depuis le début de l’agriculture, les humains ont cultivé et mangé des aliments qui n’étaient vraiment pas conçus pour eux, notamment les céréales. Ceci veut aussi dire que nous avons arrêté de rechercher et de propager les fruits sauvages qui étaient la

© Frederic Patenaude 2008

Page 20

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante majeure partie de l’alimentation (car nous en mangions moins). A cause de tout cela, si vous allez vous promener dans les forêts tropicales vous serez surpris de voir qu’il y a peu de fruits à manger. Il y a certains endroits où une grande variété de fruits, les plus fabuleux, pousse encore sauvagement. Ces endroits sont dans la jungle du sud-est de l’Asie, où vivent des grands singes. Quand un animal aime un fruit, il le mange et transporte les graines à l’intérieur de son corps pour les rejeter plus loin, propageant l’espèce du fruit qu’il préfère. Finalement, les animaux créent, après des centaines d’années, un environnement d’aliments faits pour eux. Depuis, nos goûts sont encore semblables aux leurs, c’est seulement dans les régions où vivent les primates que nous pourrons trouver une abondance de fruits sauvages comestibles.

Quelle est notre place dans la nature ?

« Tous les aspects de l’homme, anatomique, physiologique et embryologique, le place définitivement dans la classe des frugivores. Le nombre et la structure de ses dents, la structure de son tube digestif, la position de ses yeux, les caractéristiques de ses ongles, la fonction de sa peau, les caractéristiques de sa salive, la taille de son foie, la position et la structure de ses organes sexuels, les caractéristiques de son placenta et bien d’autres facteurs, tout cela mène à la conclusion que l’homme a une constitution de frugivore. Comme il n’y a pas de frugivore pur, tous les frugivores mangent une quantité de légumes verts et d’autres plantes ; l’homme aussi, sans violer sa constitution naturelle, consomme quelques plantes vertes. Ces plantes ont certains avantages que les fruits n’ont pas. Des tests © Frederic Patenaude 2008

Page 21

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

ont démontré que l’ajout de légumes verts à une alimentation de fruits et de noix l’améliore. » Shelton, Orthotrophy. La nature n’est pas chaotique. Quand on observe les animaux dans la nature, nous remarquons que chacun a été conçu pour manger selon un régime spécifique. L’alimentation des animaux est limitée à quelques catégories d’aliments seulement. Et, ces aliments sont ceux qui leur permettent de fonctionner à leur meilleur. Regardons, par exemple, les dents. C’est largement accepté chez les biologistes que la forme de la dent est très importante dans la classification des animaux. Même les primates, qui ont une alimentation constituée surtout de fruits et de légumes et d’un peu de viande, ont des dents plus appropriées que l’humain pour manger de la viande. Mais, ouvrez la gueule de votre chat ou de votre chien ; vous noterez qu’il a des canines très longues. Elles sont coniques et pointues. Ces canines peuvent se refermer l’une sur l’autre et dépassent de chaque côté de la gueule. Maintenant, regardez vos canines. Elles sont assez pointues pour croquer dans une pomme ! Même si vous essayez fortement de croquer votre doigt avec vos canines, je vous garantie que vous ne pourrez pas vous couper et saigner. Par contre, ne laissez pas votre chien faire la même chose ! Vos mâchoires peuvent faire des mouvements latéraux (de gauche à droite), ce qui est très pratique pour mâcher les fruits et les légumes. Mais, votre chat ne peut pas bouger le bas de sa mâchoire latéralement. Sa gueule est très efficace pour mordre dans la chair, l’arracher et la dévorer. Notre dentition fonctionne très bien pour mâcher les fruits et les légumes. Les carnivores ont un estomac acide tellement puissant qu’ils peuvent digérer des os. Ils avalent la viande sans même l’avoir mastiquée et la digèrent. L’acidité de notre estomac est très basse si on se compare aux carnivores. Si vous ne mastiquez pas une amande ou vos graines de tournesol, que va-t-il se passer ? Vous le savez, elles passent à travers le corps sans même avoir été digérées.

© Frederic Patenaude 2008

Page 22

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Regardez vos mains. Elles sont faites pour prendre et peler un fruit. Les carnivores et les herbivores peuvent seulement utiliser leur gueule pour manger. Même les omnivores comme les cochons, - certains biologistes aimeraient bien classer aussi les hommes dans la catégorie des omnivores - avalent les fruits en entier, avec la pelure et tout. Ils n’ont pas les mains qu’il faut pour peler une orange. Maintenant, regardez les primates, ils sont si amusants à regarder car ils nous ressemblent tellement. Leurs mains ont 5 doigts comme les nôtres, et ils les utilisent pour prendre et peler les fruits. Ils pèlent les oranges et les bananes comme nous le faisons. Les chimpanzés utilisent même des roches pour casser des noix. Ce n’est que l’une des douzaines d’observations que nous pouvons faire pour distinguer les catégories d’animaux sur terre et voir où se retrouve l’humain dans tout cela. Les biologistes modernes voudraient croire que les humains sont omnivores, comme les cochons. Qu’ils devraient manger de tout : fruits, légumes, viande, poisson, herbe, graines…tout. Mais, ce n’est pas ce que les grands physiologistes du passé ont découvert. Les physiologistes ont classifié les humains comme étant des frugivores. Qu’est-ce qu’un frugivore ? Un frugivore est simplement un animal qui mange en grande partie des fruits et des légumes, comme les primates.

© Frederic Patenaude 2008

Page 23

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

L’alimentation des primates Regardons de plus près l’alimentation des primates. Les gorilles : Les gorilles des montagnes mangent surtout des légumes verts (95%), car ils ne trouvent pas vraiment autre chose dans leur environnement. Ils mangent quelques rares fruits de saison. Selon le Dr. George Schaller, un chercheur et primatologue sérieux, et Diane Fossey, une autre grande primatologue, ils ne mangent pas de produits animaux. Au cours d’une expérimentation au zoo de San Diego, on leur donnait le choix entre des fruits et des légumes. Les résultats ont été intéressants. Les gorilles n’ont mangé que des fruits durant les 3 mois de l’expérimentation. Les chimpanzés : Ils ne mangent que des fruits, quelques légumes verts, des noix et parfois de la viande. Les produits animaux représentent 5% de leur alimentation. Les orangs-outans : Ils mangent surtout des fruits, quelques légumes et noix. Quand les fruits sont plus rares, ils mangent plus de légumes et d’insectes. Les produits animaux représentent une petite portion de leur alimentation. Ces animaux aiment une grande variété de fruits sucrés comme le ramboutan, les figues et autres. Ils adorent le durian. Les bonobos : Ce sont eux qui ressemblent le plus aux humains. Nous sommes similaires pour plusieurs raisons. Maintenant, les bonobos sont différents des chimpanzés. Les chimpanzés peuvent être très agressifs de nature, alors que les bonobos sont très calmes et résolvent leurs conflits différemment (souvent par des comportements sexuels !) Leur alimentation est très près de la nôtre ; ils mangent surtout des fruits et des plantes qui ressemblent à de la canne à sucre, ainsi que quelques légumes verts, des racines et des bourgeons. Apparemment, ils ne mangent pas de noix. Ils mangent des insectes, quelques poissons et petits animaux ; mais ce ne sont pas des chasseurs comme le chimpanzé. Les produits animaux représentent 1% de leur alimentation. © Frederic Patenaude 2008

Page 24

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

C’est difficile de dire ce qu’est l’alimentation naturelle de l’homme en se basant sur le régime des primates car ceux-ci ont des habitudes différentes d’un type à l’autre, ou même d’un groupe à l’autre. Mais, nous savons qu’ils mangent tous des fruits, sauf le gorille qui aimerait bien s’il en avait l’occasion. Et ils mangent tous des légumes verts en quantité significative. Les produits animaux sont une minuscule partie de leur alimentation. Etant donné que nous avons des similitudes avec les primates, nos comportements alimentaires doivent avoir des similitudes, mais nous ne sommes pas exactement comme eux. Notez que lorsque les chimpanzés mangent de la viande, ils chassent l’animal avec leur main et le mangent fraîchement tué. Est-ce que quelqu’un est prêt à manger sa viande de cette manière ?

Une leçon venant des animaux

Trouver l’alimentation idéale de l’homme Selon Mosseri, un autre hygiéniste :

« Durant les années que j’ai passées en Amérique Centrale et à Cuba, j’ai eu l’occasion de voir, écrit Téofilio de la Torre, hygiéniste, comment réagissent les singes quand on leur offre un aliment qu’ils n’avaient jamais mangé auparavant. Instinctivement, ils font usage de leurs trois sens, pour chercher à savoir si l’aliment est empoisonnant.  La vue  L’odorat  Le goût

© Frederic Patenaude 2008

Page 25

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Tout d’abord, ils regardent attentivement le nouvel aliment. S’il passe, avec succès, ce premier examen de passage, des sens de la vue, Alors, ils poursuivent leur examen avec leur sens aigu de l’odorat. Ils approchent leur nez de ce nouvel, et le sentent prochodément. S’ils lui trouvent une odeur agréable, il aura passé à cette inspection des sens de l’odorat. Finalement, ils lèchent l’aliment en goûtant un petit bout. S’ils le trouvent agréable au goût, ils commencent, mais prudemment à le manger Durant tout ce processus, l’animal a agit selon la « Loi Universelle des Diététiques Naturelles », c’est-à-dire qu’il a trouvé que le nouvel aliment est :  Agréable à la vue  Agréable à l’odorat  Agréable au goût Quand il est consommé:  A l’état cru  Sans mélange  Et sans assaisonnements Cette loi est connue de tout le règne animal, qui lui obéit, excepté l’homme… Mosseri, La Nourriture Idéale

© Frederic Patenaude 2008

Page 26

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

A cette description de la Torre, un hygiéniste du 19e siècle, ajoutons que, à travers le processus de la civilisation, nous avons perdu la plupart de nos instincts. Nous ne pouvons pas vraiment nous y fier (une diète instinctive serait impensable). Tout le monde, plus ou moins, a l’instinct déboussolé. Pour cette raison, plusieurs chercheurs observent les enfants pour voir si on peut trouver chez eux, des indices de notre alimentation naturelle.

L’instinct des enfants T.C. Fry préfère étudier l’instinct des enfants pour déterminer notre alimentation naturelle. Il s’imaginait une table remplie de toutes sortes de nourriture : fruits, légumes, lapins vivants, poissons, graines, noix… et il s’est demandé : Un enfant choisirait quoi ? C’est ainsi qu’il a commencé à penser que notre alimentation originelle était celle d’un frugivore, car un enfant choisirait un fruit avant tout, parmi tous ces aliments frais et naturels. Dr. Shelton, dans l’article que j’ai cité au début, décrit aussi comment Dr. Densmore a apporté de nouveaux indices qui montrent que les fruits et les noix sont les aliments les plus importants dans notre alimentation naturelle.

« Il a noté que ces aliments n’ont pas besoin d’être assaisonnés, sucrés ou préparés pour attirer les sens de l’odorat et du goût de l’homme… Si un repas qui a été préparé par le plus talentueux des chefs et qui est le produit des créations les plus élaborées, était disposé à côté des fruits sucrés et des noix provenant de la nature et n’ayant subi aucune transformation, tous les enfants et la plupart des adultes considéreraient les fruits comme étant de qualité égale ou même de qualité supérieure à cause de leur excellent goût. »

© Frederic Patenaude 2008

Page 27

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Ajoutons également, que les légumes verts ont une importance dans l’alimentation et sont aussi appétissants dans leur état naturel, mais pas autant que le fruit. Déterminer l’alimentation naturelle par cette méthode est complexe. Mais, nous pouvons nous baser sur nos observations biologiques et les connaissances accumulées depuis les deux cents dernières années par les hygiénistes pour déclarer que notre alimentation idéale, doit en partie, pour ne pas dire complètement, se composer de fruits et de légumes frais, avec de petites quantités de noix et de graines. Une discussion au sujet de la place des autres aliments sera abordée plus loin.

L’approche logique de la nutrition, celle que je suis dans ces pages, est la suivante : 1) Déterminer notre diète naturelle : Quelle nourriture est adaptée à l’humain ? 2) Porter attention à tous les facteurs qui peuvent affecter une alimentation optimale (Sécurité, sommeil, exercice, pas de mauvaises habitudes comme café, alcool) 3) Manger des aliments naturels (Crus, non transformés, sans assaisonnement, entiers)

© Frederic Patenaude 2008

Page 28

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 2

LE GRAS

Nos besoins en gras Le gras est souvent un sujet de discussion en nutrition. Le gras est-il bon pour vous ? Est-ce mauvais pour vous ? Devrait-on avoir une alimentation faible en gras, ou seulement consommer de « bons gras » ? Dans ce chapitre, je vais vous donner quelques conseils à suivre à propos de la consommation du gras, c’est un des concepts les plus importants à comprendre pour suivre correctement une alimentation crue (ou tout autre régime). D’abord, il faut comprendre que votre corps n’a pas besoin d’aliments gras pour emmagasiner des gras corporels. Il peut créer ses propres gras à l’aide d’aliments non gras que l’on consomme. Une alimentation naturelle de fruits et de légumes, avec quelques noix, graines et avocats, procure tous les acides gras essentiels en quantités suffisantes. Tous les aliments qui ne sont pas transformés, incluant les fruits et les légumes, contiennent un pourcentage de gras suffisant pour combler nos besoins. Même les légumes verts contiennent des acides gras essentiels. Même les fruits contiennent un petit pourcentage de gras. L’ajout de petites quantités d’avocats, de noix et de graines va sûrement procurer des acides gras essentiels dont on a besoin. Il n’y a absolument aucun besoin d’ajouter de l’huile, c’est un gras raffiné et très concentré. A cause de leur complexité, les aliments gras sont les plus difficiles à digérer. On a démontré qu’une goutte d’huile ralentit la digestion de deux heures. Il a été démontré qu’un excès de consommation de gras, animal ou végétal, provoque différents problèmes de santé :      

© Frederic Patenaude 2008

Diabète Candida Fatigue chronique Baisse d’énergie Hypoglycémie Et plus encore

Page 29

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Le point important à comprendre est que trop de gras, même celui des sources naturelles comme les avocats, noix et graines, va créer des problèmes de santé. La raison majeure qui explique l’échec de tant de crudivores est qu’ils adoptent une alimentation riche en gras sans réaliser ce qu’ils font, ou pensent que c’est correct car ce sont de « bons gras ». Les raisons pour lesquelles les gens suivent des régimes riches en gras sont simples à saisir : 1) Nous sommes habitués à manger des aliments concentrés. L’alimentation conventionnelle est constituée de 45% de calories provenant des gras, alors que la plupart des organisations de la santé recommandent d’en consommer moins de 25%. Même les végétariens mangent beaucoup de gras. 2) Le gras est une source de calories. Nous sommes habitués à manger des aliments concentrés comme les pâtes, l’huile, le beurre, le pain…Quand on mange cru, il n’y a pratiquement aucun aliment concentré autre que les aliments gras. Alors, souvent les gens vont se retrouver en train de manger des aliments gras concentrés pour compenser leur manque de calories. 3) La seule alternative au gras est le fruit. Dans une alimentation crue, il y a deux types d’aliments qui donnent des calories : les fruits ou les gras. Les légumes sont très faibles en calories, tellement faibles qu’on ne pourrait pas survivre en ne mangeant que des légumes. Pour avoir 2000 calories, ce qui est une quantité suffisante pour combler tous vos besoins, vous devriez manger 20 laitues ! Avec une alimentation crue, vous ne mangez pas d’aliments amidonnés (pain, pâtes) qui sont les aliments majeurs d’un régime conventionnel. Alors, pour obtenir assez de calories, la seule alternative est de manger des quantités excessives de gras ou de fruits. 4) Nous ne mangeons pas assez de fruits. Le problème est facile à comprendre, quand vous réalisez de combien de fruits vous avez besoin pour passer à travers votre journée. Une banane vous donne 100 -140 calories, dépendamment de sa taille. Alors, si vous voulez 2000 calories, vous aurez besoin de 15-20 bananes par jour pour combler vos besoins. © Frederic Patenaude 2008

Page 30

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les gens ne mangent pas assez de fruits et n’ont pas appris à en manger assez ; alors, ils finissent par compenser en mangeant des aliments concentrés en gras, comme les avocats, le durian, l’huile, les noix et les graines. Vous devez aller chercher vos calories quelque part. Le gras est une source concentrée de calories, mais il demande aussi beaucoup d’énergie à digérer. Nous savons également que trop de gras amène de sérieux problèmes de santé. D’un autre côté, les fruits sont très faciles à digérer, ils procurent rapidement de l’énergie et ils rendent le corps plus alcalin. Dr. Graham explique :

« La diète Standard Américaine (SAD) est constituée d’environ 42% de gras. Plusieurs personnes mangent plus de 50%, même 60% de leurs calories sous forme de gras. Elles ont appris à satisfaire leur appétit avec des gras. Ce n'est pas pour cela que notre physiologie est conçue. Nous avons besoin d'hydrates de carbone simples que l'on retrouve dans les fruits. Ce sont nos besoins physiologiques. Mais, quand ils adoptent une alimentation crue, la plupart des gens continuent de consommer beaucoup de gras. Ils mangent plus de légumes, ont encore faim et consomment des gras pour calmer leur appétit. Le manque d'hydrates de carbone augmente à chaque repas.

Quand les crudivores cessent leur régime cru, ils commencent invariablement à manger des hydrates de carbone complexes. Ils échouent malgré leur effort, avant d’apprendre à consommer de grandes quantités de fruits sucrés pour combler leur besoin en hydrates de carbone. © Frederic Patenaude 2008

Page 31

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

L’alimentation riche en gras est un échec en ce qui a trait à la santé et se solde aussi en un échec pour celui qui désire rester crudivore pendant longtemps. L’alimentation riche en fruits est la méthode idéale, logique et saine pour pratiquer un régime faible en gras, riche en hydrate de carbone que les professionnels de la santé recommandent à travers le monde." Dr. Doug Graham

Dépendance aux gras Beaucoup de crudivores mangent des quantités excessives d'aliments gras comme les graines et les noix car ils ne mangent pas assez de fruits pour rencontrer leur besoin en calories et parce qu'ils sont habitués à manger des repas lourds, cuits et gras. Ils ont sûrement des problèmes de désintoxication qui ne finissent plus (chap. 7). Ils se sentent toujours fatigués et blâment la désintoxication. A un certain point, ils sont convaincus que les suppléments vont arranger tout cela. Alors, ont-ils vraiment fait les bons choix? Regardons les choses honnêtement. Regardons cette alimentation de plus près. Quelqu'un mange 5 avocats par jour. 5 avocats de 300 grammes chacun donnent 1500 grammes. A 18% de gras chacun, on a 270 grammes de gras, l'équivalent d'une tasse d'huile. Quelle est la conséquence de boire une tasse d'huile?

© Frederic Patenaude 2008

Page 32

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Quelle est la meilleure quantité de gras ? Les différentes organisations de la santé dans le monde - celles qui existent depuis bien longtemps, pas seulement les nouvelles vagues recommandent une consommation de gras de moins de 25%. La plupart des gens consomment plus de 45% de leur calorie provenant des gras. Couper les gras de moitié est un défi pour les gens. C'est pour cette raison que les organisations de la santé recommandent ce pourcentage. Mais, les experts les plus concernés, ceux qui sont là depuis vraiment longtemps et qui parlent toujours du même programme à suivre année après année, recommandent une consommation de 15 % et moins. Dr. Graham un leader du mouvement cru recommande 10% ou moins. Ceci converge avec une étude récente qui a été effectuée sur une grande population. La "China Study" (l’Etude de Chine) est la plus grande étude jamais faite en nutrition. Cette étude démontre qu'une alimentation à base de plantes, faible en gras est ce qui est le mieux pour l'humain. Les calories totales qui proviennent des gras avec cette alimentation sont de moins de 15 %. Les primates mangent selon une alimentation faible en gras. Les recherches récentes montrent que nos ancêtres mangeaient aussi une alimentation faible en gras.

Quelle quantité de gras devons-nous consommer ? Nous savons que les gens qui mangent selon la diète standard américaine consomment avec les gras, 45% de leurs calories totales. Mais, les recherches faites sur les crudivores démontrent aussi que la plupart des gens qui sont sur une alimentation crue consomment plus de 65% de leur calorie en gras! Certains vont jusqu'à 80%! N'est-ce pas surprenant que les gens expérimentent toutes sortes de problèmes? Si vous voulez connaître la quantité de gras que vous consommez, vous devez analyser votre alimentation avec un outil précis. Je vous garantie

© Frederic Patenaude 2008

Page 33

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante que vous trouverez que votre consommation de gras est plus élevée que vous ne l'imaginiez. Pour découvrir la quantité de gras que vous consommez, allez à www.fitness.com, c'est gratuit et entrez les données sur les aliments que vous avez mangés hier. N'oubliez pas de mentionner les huiles de votre salade ou les autres gras cachés. Je vous garantie que la plupart des gens auront une surprise quand ils verront que leur alimentation faible en gras est actuellement riche en gras! Il doit aussi être mentionné que cet outil n'est pas totalement précis, les valeurs caloriques des produits peuvent varier selon leur taille, le degré de maturité et la qualité de l'aliment. Mais, cela vous donne une analyse générale qui est satisfaisante dans ce cas.

En pratique A moins d'être allergique à ces aliments, je ne vous recommande pas d'éviter complètement les avocats, les noix et les graines. Les conseils suivants vont vous aider. L'idéal est de limiter votre consommation de gras à moins de 15% de vos calories. En pratique, cela veut dire:  Mangez suffisamment de fruits pour rencontrer vos besoins en calories (cela veut dire plus de fruits que la normale!)  Evitez les huiles (huile d'olives, de lin, de sésame, de tournesol, beurre de noix de coco)  Mangez seulement 1/2 avocat par jour  Mangez seulement 60 grammes de noix ou de graines par jour (ou 34 cuillerées de beurre de noix)  Ne mangez pas des noix et des avocats la même

© Frederic Patenaude 2008

Page 34

journée

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

 Mangez du gras une fois par jour ou tous les 2 jours  Ne mangez pas d'aliments gras tous les jours de la semaine

Quelques conseils supplémentaires * Evitez de combiner les fruits sucrés avec les gras. Si vous mangez une pomme, elle sera digérée très rapidement et quittera votre estomac rapidement. Mais, si vous mangez un avocat en même temps, la digestion sera prolongée. Les fruits sucrés vont fermenter et produire de l'acidité. La même chose se passe quand vous mélangez les noix avec les fruits séchés, une combinaison abominable qui fermente (même si vous avez seulement pris une petite quantité comme 5 dattes et 5 noix). *Vous pouvez évitez les gras totalement pendant des semaines durant la saison estivale, quand le corps a besoin d'eau, d'aliments riches en eau, comme les tomates, les concombres et les melons...

© Frederic Patenaude 2008

Page 35

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 3

LES PROTEINES

Tout le monde sait que nous avons besoin de protéines pour être en santé. Mais, beaucoup de gens pensent que l'on doit consommer une grande quantité de protéines comme la viande et les produits laitiers pour être en santé. La plus grande peur des nouveaux végétariens ou des nouveaux crudivores est de manquer de protéines. Les végétariens remplacent la viande par le tofu, le fromage, les fèves et des imitations de viande, alors que les crudivores préfèrent les graines et les noix (qui contiennent plus de gras que de protéines). L'opinion des experts concernant nos besoins en protéines varie incroyablement - de 25 à 200 grammes par jour! Certains disent que nous avons besoin de 1 gramme par livre de poids corporel. Personnellement, je pense que l'on ne peut pas évaluer nos besoins en protéines en se basant sur notre poids corporel. C'est mieux de le calculer selon le pourcentage de calories totales.

Combien de protéines avons-nous besoin? La plupart des gens pensent que nous avons besoin de beaucoup de protéines pour être en santé. Et, à la limite, les végétariens devraient manger des aliments concentrés en protéines comme le tofu, les fèves et les autres. L’idée selon laquelle la protéine est un nutriment difficile à trouver dans l’alimentation d'un végétarien est très loin de la vérité. Voici ce qui est vrai: tant que vous mangez assez de calories, c'est pratiquement impossible d'avoir une carence en protéines, même avec une alimentation très limitée. Par exemple, quelle est la période dans la vie d'un humain où il a le plus besoin de protéines à cause de sa croissance extrêmement rapide? L'enfance, n'est-ce pas? Et, quelle est la quantité de protéines dans le lait maternel? La seule nourriture que le bébé doit consommer quand il a

© Frederic Patenaude 2008

Page 36

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante besoin de protéines pour sa croissance contient seulement 6% de protéines. C'est tout. La nature a déterminé que l'humain n'avait pas besoin de plus de 6% de calories totales provenant des protéines, même durant la période la plus intense de croissance de sa vie.

Regardons le pourcentage de protéines de divers aliments crus. Les protéines dans les fruits Banane Papaye Pêche Avocat Orange Melon

4% 7% 7% 5% 9% 7%

Moyenne

5%

Les protéines dans les légumes

© Frederic Patenaude 2008

Tomate Concombre Laitue Céleri

17 % 21 % 59 % 25 %

Moyenne

20 %

Page 37

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les protéines dans les graines et les noix Amandes Tournesol Citrouille Sésames

12 % 15 % 17 % 12 %

Moyenne

15 %

Le pourcentage moyen de protéines dans une alimentation faible en gras est de 7-8 % Le pourcentage moyen de protéines dans le lait maternel est 6 % Certaines personnes vivent en consommant une très petite quantité de protéines.

"Lors une expédition dans les régions intérieures de la Nouvelle-Guinée, Hipsley et Cléments de Sydney, découvrirent une population indigène qui vivait dans les montagnes (Mont Hagen)atteignant 1 500 m. à 2 200 m. d’altitude, et qui se nourrissaient uniquement des mêmes végétaux, toute l’année, consistant en patates douces de 80% à 90%. Le reste de leur nourriture était composé de jeunes pousses, de canne à sucre, de légumes verts, de bananes, de coeurs de palmiers, de noix diverses et de produits du même genre. Malgré cette alimentation très uniforme, toute la population- y compris les enfants et les adolescents- était manifestement en excellente santé, tout en accomplissant de gros efforts physiques. © Frederic Patenaude 2008

Page 38

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Le professeur de faculté H.A.P. Oomen, a découvert que leur consommation quotidienne de protéines était de 9,92 du fait que les patates douces en contiennent 0.5 à 1.5%. De l’autre, ils éliminaient, dans leur matières fécales, environ 15 fois plus de protéines qu'ils n’en recevait en se nourrissant de patates, à raison de 1.4 à 2 kilos par jour. Il fallait en déduire que les protéines se trouvaient ici synthétisées, dans le corps, suivant un processus inconnu." Albert Mosseri, La Nourriture Idéale Il y a d'autres cultures, où les gens vivent de patates, qui obtiennent une moyenne de moins de 5% de protéines de leurs calories totales, et qui sont en bonne santé. L'Organisation Mondiale de la Santé a prouvé que si l'on considère le fait que le corps recycle la majorité de ses protéines pour ses propres besoins, 5% sont amplement suffisants. Mais, la plupart des végétariens sont terrifiés par l'idée de manquer de protéines. Dès qu'ils sentent un manque d'énergie, ils se disent "je dois manquer de protéines".

Où allez-vous chercher vos protéines? Comme nous l'avons vu, les aliments crus contiennent plein de protéines. Même les fruits contiennent au moins 5% de calories totales en protéines. Tant que vous mangez assez pour combler vos besoins en calories (on en discutera davantage plus loin), et que vous mangez une variété d'aliments, il n’y a aucune raison d'avoir peur d'une carence en protéines. Une alimentation crue de fruits et de légumes, même sans graines et noix, vous donne 7-10% de protéines par jour. C'est plus que ce que recommande l'Organisation Mondiale de la Santé. Et, c'est plus que le pourcentage de protéines contenues dans le lait maternel. Malgré ces faits, beaucoup d'auteurs recommandent de manger plus de protéines. Un excès de protéines n'est pas sain, comme un excès de gras.

© Frederic Patenaude 2008

Page 39

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 4

LES GRAINES ET LES NOIX

L’alimentation des primates Comment savoir ce que nous devons manger Les premiers auteurs qui ont écrit sur l'alimentation vivante et les hygiénistes ont essayé de trouver l’alimentation naturelle de l'humain. Pour trouver une réponse à ce casse-tête, ils ont étudié les primates car ceux-ci étaient nos plus proches cousins. Ils espéraient trouver dans le régime de ces créatures le menu le plus approprié pour les humains, et conforme aux Lois de la Nature (avec un grand N!). Mais, étant donné que les grands singes se faisaient de plus en plus rares, et que les coûts de ces voyages téméraires étaient élevés - faire une visite au milieu de la jungle n'était pas une solution pratique - ils ont donc, examiné les quelques études zoologiques qui existaient à l'époque. Quelque part dans ces écrits, quelqu'un avait dit que les primates vivaient de fruits, de légumes, de graines et de noix. Cette affirmation n'a pas étonné nos crudivores en herbe. Ces aliments ne sont-ils pas les plus plaisants pour nos papilles quand nous les mangeons crus? Tout le reste, (céréale produits laitiers, viande..) a besoin d'être assaisonné et cuit pour être apprécié. D'un autre côté, les fruits, les légumes, les graines et les noix sont excellents et savoureux sans aucune transformation. Avec ce raisonnement, les premiers végétariens, les hygiénistes et les crudivores ont déclaré ouvertement que les fruits, les légumes, les graines et les noix, consommés dans leur état naturel cru, constituaient l’alimentation naturelle idéale des humains. Mais, depuis il y a beaucoup de choses qui ont changé et qui ont amené de la confusion. Nous avons appris que les gorilles mangent surtout des légumes verts, presque pas de fruits et de noix. Les orangs-outangs, de l'autre côté, mangent uniquement des fruits, très peu de noix et quelques légumes. Et, il y a aussi les bonobos qui mangent 80% de fruits et presque pas de noix et de graines.

© Frederic Patenaude 2008

Page 40

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les problèmes reliés à l'excès de consommation de noix Certains auteurs ont commencé à remettre en question l'importance des noix dans une alimentation crue. Ils ne l'ont pas fait d'une manière scientifique, mais plutôt après avoir noté des problèmes chez des patients (et eux-mêmes) qui mangeaient beaucoup de noix. Mais, il y en aura toujours qui seront en faveur des noix, essentiellement parce qu'elles sont la seule source élevée de protéines pour un crudivore. La peur de la carence en protéines étant très forte, la consommation de noix réconforte sans qu’on réalise que les noix ne sont pas tellement concentrées en protéines mais plutôt en gras. Herbert Shelton et d’autres crudivores recommandent à peu près 100 à 120 grammes de noix par jour, ce qui équivaut à une grosse poignée d'amandes (50-70 amandes). Ceci nous amènerait à consommer 50 à 60% de calories totales en gras. C'est beaucoup plus que ce dont nous avons besoin. Ajoutons qu'il n'y a pas tellement de gens qui pourraient digérer tant de noix en une journée. L'hygiéniste français Albert Mosseri a écrit:

" J'ai observé plusieurs problèmes et des incidents sérieux dus à la consommation de noix : problèmes de foie, problèmes de la peau, étourdissement, fatigue, baisse de la vue, difficulté à digérer, infections urinaires, urine abondante et nauséabonde, sensibilité au froid, sensibilité au soleil et à la lumière, gaz fréquents... Je crois que Shelton, avec toute l'admiration et le respect que j'ai pour son génie, a fait des erreurs terribles." Mosseri, La Nourriture idéale En suivant les conseils du chapitre 2, il est possible de manger des noix sans avoir ce genre de problèmes.

© Frederic Patenaude 2008

Page 41

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Dans la nature Les crudivores aiment parler de ce qui est naturel versus ce qui ne l'est pas. Alors, quelle est la place des noix dans l’alimentation naturelle de l'humain? La première chose que j'ai réalisée quand j'y ai pensé c'est que les noix sont disponibles seulement durant une certaine période de l'année. Elles ne sont pas fraîches toute l'année, mais seulement durant 2-3 mois. Et, j'ai remarqué qu'il y a une différence majeure entre les noix fraîches et les noix séchées. Les noix séchées ont perdu l’eau qu'elles contenaient et remplissent surtout l'estomac car elles sont très concentrées en gras et en protéines. Mais, est-ce naturel de manger des noix de cette façon? Quand j'étais en Espagne, j'ai eu l'occasion de manger des amandes fraîches, venant directement de l'arbre. Elles étaient très satisfaisantes, croquantes, crémeuses, savoureuses (contenant de l'eau et un peu de gras). Je me suis dit : "Wow! C’est comme ça qu'on devrait manger des noix." Par contre, les amandes que l'on trouve dans les marchés ont été séchées (souvent à de hautes températures), congelées chez le distributeur et entreposées durant des mois. Elles ne sont plus tellement fraîches. Ceux qui aiment nous comparer aux autres animaux frugivores vont trouver intéressant d'étudier le régime des primates. La plupart d'entre eux mangent des fruits et des légumes à feuilles et mangent des noix quelques mois par année. Le gorille ne mange pas les noix et il est le plus gros et le plus fort de tous. L'orang-outan mange des noix seulement quand il en trouve. Le bonobo mange rarement les noix.

Les besoins des femmes enceintes et des enfants Les enfants qui grandissent n'ont pas les même besoins que les adultes. Mes recommandations sont les suivantes : vous pouvez inclure quelques noix dans l’alimentation d'un enfant. D'abord, sous la forme de lait de noix. Les bébés et les enfants de moins de 3 ans devraient prendre le lait maternel. Ceci est spécialement important avant l'âge de 6 mois. Le lait de noix ne contient pas assez de calcium et ne peut remplacer le lait d'une

© Frederic Patenaude 2008

Page 42

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante mère. Si pour une raison ou une autre, le bébé ne peut pas recevoir le lait maternel, le lait de chèvre est le meilleur (idéalement cru). Les enfants peuvent avoir des noix s'ils sont capables de bien les mâcher. Vous pouvez leur donner des beurres de noix crues pour être sûr qu'elles ont été mastiquées. C'est aussi très important que les enfants mangent assez de fruits pour combler leurs besoins en énergie et assez de légumes pour qu'ils aient tous les minéraux dont ils ont besoin. Les légumes à feuilles vertes contiennent beaucoup de minéraux. Les enfants devraient prendre des smoothies verts ou des salades en purée (nous en parlerons un peu plus loin). C'est très bon de manger des noix en petites quantités selon l'individu, entre 30 et 60 grammes c’est-à-dire de 15 à 30 petites amandes. Les athlètes qui ont une forte constitution peuvent en prendre un peu plus. Vous devriez être capable de trouver votre quantité avec le temps. Nous n'avons pas besoin de manger des graines et des noix tous les jours. Ne mangez pas des avocats et des noix durant la même journée.

© Frederic Patenaude 2008

Page 43

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 5 SANTE DENTAIRE ET ALIMENTATION VIVANTE L'auteur Zephyr décrit dans son livre "Instinctive Eating", le problème de santé dentaire que les gens vivent dans une alimentation crue:

" C'est trop tard pour ma santé, j'ai eu un diagnostic de caries dentaires et de problèmes de gencives. Presque toutes mes dents ont besoin d'être réparées; quelques unes ont même besoin de traitements de canal et de couronnes! Quand j'avais 20 ans, j'avais une carie. Ma santé dentaire s'est détériorée quand j'ai arrêté de prendre soin de mes dents car je pensais que les aliments crus ne pouvaient pas les abîmer. J'ai laissé les bactéries gruger mes dents, manger le sucre des fruits et vivre dans ma bouche durant des années sans être dérangées. Quand je me suis rendu compte qu'elles étaient dangereuses, mes dents étaient devenues trop abîmées et j'étais démotivé pour prendre la situation en main." Cette situation n'est pas inconnue. Durant mes longues années de recherche et de quête, j'ai aussi fait des erreurs. J'ai mangé trop de fruits séchés, j'ai mangé trop de noix, j'ai mangé beaucoup de miel et de dattes, et en plus de tout cela, je n'ai pas brossé mes dents durant 2-3 ans, car j'avais lu que ce n'était pas nécessaire dans une alimentation crue. J'ai fait toutes les erreurs qu'un crudivore peut faire et une des conséquences a été mes problèmes de santé dentaire. Maintenant, presque toutes mes dents ont été réparées sauf peut-être celles de devant! Maintenant, avant que la panique s'empare de vous, laissez-moi vous rassurer en vous disant que les personnes qui font les choses correctement © Frederic Patenaude 2008

Page 44

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante n'ont pas de problèmes avec leurs dents même si elles ont adopté une alimentation crue. En fait, leurs dents sont plus belles et leur condition s'améliore. Mais, si vous ne savez pas ce que vous faites, vous pourrez avoir des problèmes. A cause de la mauvaise information que j'ai lue dans les livres d'alimentation vivante et que d'autres crudivores ignorants m'ont donnée et aussi à cause de mon ignorance à cette époque, j'ai eu des problèmes importants de santé dentaire. En suivant attentivement les conseils suivants, vous serez certain de ne pas vous retrouver avec les mêmes problèmes. Si vous avez déjà eu des problèmes de dents, vous devrez être capable de renverser la situation. Les raisons pour lesquelles les crudivores ont des problèmes avec leurs dents sont les suivantes: 1) Après avoir mangé, le pH dans la bouche baisse et devient plus acide. Cela prend 2-3 heures pour revenir à un état plus alcalin. Si vous prenez souvent des collations, comme beaucoup de crudivores, le pH dans votre bouche restera acide. Ce sera un environnement parfait pour les bactéries qui produiront encore plus d'acidité qui crée des caries dentaires. Mais, ceci ne se produira pas si ces facteurs ne sont pas présents. 2) Les crudivores mangent souvent des fruits séchés et des aliments déshydratés. Les aliments séchés ou déshydratés encouragent la formation de la carie dentaire et les problèmes de gencives. Ce type d'aliments collent sur la dent et donnent une nourriture idéale aux bactéries de la bouche qui causent les problèmes dentaires. Ceci inclut tous les fruits séchés, les barres tendres, les mélanges de randonnée, les craquelins déshydratés, les "burgers" crus, les graines et les noix. Les aliments séchés peuvent être mangés avec modération si vous les trempez, mixez ou les mangez avec de grandes quantités de légumes verts. Mais, si vous les mangez directement du sac, ils colleront davantage à vos dents et causeront des problèmes.

© Frederic Patenaude 2008

Page 45

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante 3) Les crudivores mangent trop d'aliments acides. Un excès de ces aliments peut avoir un impact négatif sur les dents. Cela comprend le jus de citron, le jus de fruits, les fruits pas assez mûrs, le vinaigre et les autres aliments acides. Je vous recommande de limiter votre consommation d'agrumes à 2-3 oranges par jour, et d'augmenter votre consommation de fruits moins acides comme la banane, papaye, poire, mangue... 4) Un contact constant avec le sucre des fruits encourage les problèmes de dents et de gencives. Si vos dents sont en contact avec le sucre, même les sucres naturels comme l'eau de coco, le miel, le jus de fruits, les fruits séchés et les autres aliments sucrés, les caries apparaîtront. Ce n'est pas bon de boire de l'eau de coco toute la journée ou de boire des jus de fruits ou encore de prendre des collations sucrées. 5) Les régimes crus sont souvent pauvres en minéraux importants comme le calcium, et le magnésium qui sont nécessaires pour construire un émail résistant. Il faut aussi une quantité suffisante de vitamine D et de phosphore pour avoir des dents solides. Ces nutriments doivent constituer un régime équilibré, comme celle que je vous décris dans ce livre. Si vous suivez ces indications, les caries dentaires peuvent être évitées et les dents retrouver une santé radieuse. Ceci est le minimum que vous pouvez faire pour assurer une longue vie saine à vos dents : 1) Rincez votre bouche avec de l'eau durant et après le repas, spécialement quand vous mangez des fruits et des aliments acides. L'eau et les autres liquides neutres font disparaître l'acidité. Les aliments entiers frais n'auront pas d'impact négatif sur vos dents si l'acidité est enlevée à l'aide d'une gorgée d'eau lorsque vous mangez ou avec un rinçage de la bouche après le repas. Une bonne idée serait de manger du céleri après vos repas de fruits. Bien sûr, brossez vos dents après un repas de fruits sucrés (banane, kaki, jackfruit). Après un repas de fruits juteux, (melon, oranges) un rinçage semble faire le travail.

© Frederic Patenaude 2008

Page 46

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante 2) Après avoir mangé une certaine quantité de fruits sucrés qui laissent des résidus sur les dents, vous devez brosser vos dents (seules la brosse et l'eau peuvent faire le travail). Ces fruits sucrés sont : bananes, dattes, kakis, cherimoyas, durian, jackfruit, sapodilla, mammey... Vous pouvez aussi manger des légumes verts après un repas de fruits, mais brosser les dents est une très bonne idée. Après avoir mangé des fruits juteux, il n'est pas nécessaire de brosser les dents, mais c'est encore une très bonne idée de terminer le repas par des légumes verts (comme la laitue et le céleri), et de rincer la bouche avec de l'eau. Vous pouvez aussi utiliser du sel de mer pour restaurer le niveau d'alcalinité de la région buccale. Les fruits juteux sont les suivants: agrumes, pommes, raisins, kiwis, ananas, fruits des champs, papaye, poires, pêches, prunes, litchis... 3) Evitez les fruits séchés et les aliments déshydratés. Ces aliments ne sont pas des aliments crus et ne sont pas sains. Remplacer le four par le déshydrateur n'est pas une bonne idée. Mangez des aliments frais, pas transformés. Mais, si vous voulez manger quelques fruits déshydratés, mangez une pomme ou un céleri après, et brossez-vous les dents le plus tôt possible. 4) Débarrassez-vous de toutes vos pâtes à dents conventionnelles immédiatement et brossez vos dents avec le savon pour les dents "toothsoap".

Selon le Dr. Gérald Judd, PhD:

" La reminéralisation des dents peut commencer quand les dents sont propres. Toutes les pâtes à dents forment une barrière de glycérine sur les dents qui demande 20 rinçages pour l'enlever. Une bonne solution pour avoir les dents propres - je l'utilise depuis 5 ans c'est le "toothsoap". Les dents sont lavées et les gencives désinfectées. La bactérie est détruite par le savon pour les dents. Et, les

© Frederic Patenaude 2008

Page 47

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

dents sont prêtes pour la reminéralisation grâce au calcium et au phosphate contenus dans l'alimentation." J’ai découvert un excellent savon pour les dents qui a une saveur agréable et qui ne contient pas de glycérine. Je le recommande fortement pour remplacer vos pâtes à dents. Eviter un contact constant avec le sucre. C'est correct de manger des fruits, mais mangez-les durant un même repas plutôt qu'en collation durant la journée. Évitez aussi de boire constamment des jus de fruits. 5) Assurez-vous d'avoir une bonne nutrition. Pour avoir des dents fortes et résistantes, il est nécessaire d'avoir certains minéraux dans votre diète. Les plus importants sont le calcium, le phosphore, et la vitamine D. Pour plus d'informations à ce sujet, consultez le « Guide de la révolution verte » contenu dans le « Kit parfait du débutant cru ». 6) Faites disparaître les particules de nourriture. Les petits morceaux qui se retrouvent coincés entre les dents et le long de la ligne des gencives doivent partir. Vous pouvez utiliser la soie dentaire ou un cure-dent. C'est important de le faire 1 ou 2 fois par jour. 7) Des recherches ont démontré que la façon dont vous brossez vos dents est plus importante que le nombre de fois que vous les brossez ; un bon brossage de 2-3 minutes avec une brosse souple est nécessaire. Soyez certain d'aller dans tous les coins de vos dents et de faire un bon travail. Si vous avez eu des problèmes avec vos dents auparavant, brossez vos dents vraiment bien et plus longtemps. 1 ou 2 bons brossages complets suivis de la soie dentaire sont suffisants pour une journée.

© Frederic Patenaude 2008

Page 48

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 6 LE PAIN ET LES CEREALES Ce qui suit est tiré d'un article écrit par Albert Mosseri.

Nous ne sommes pas granivores.

" Tous les vrais hygiénistes sont opposés aux aux céréales, dont le pain, le riz, les pâtes, les farines, les biscuits, les galettes. Il est très difficile de comprendre ce sujet, car, inconsciemment, on refuse d'abandonner l'habitude de manger du pain ou des céréales. Les praticiens qui acceptent le pain, même complet, ne sont pas de vrais hygiénistes. Ils n’ont pas compris que la nature ne produit pas de pain, que les céréales sont destinées aux oiseaux, qui sont granivores, que l’homme est frugivore. "Un grands nombres de raisons est invoqué contre les céréales, mais à mon avis les plus valables sont celles qui sont tirées de la biologie, c’est à dire celles qui sont évoquées par les végétariens contre la viande." " En effet, le Tableau d’anatomie et de Physiologie Comparées, qu’on étudiera dans mon livre suivant, fait ressortir que l’homme n’a pas les caractéristiques du carnivore. Il n'a © Frederic Patenaude 2008

Page 49

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

pas de canines pour mordre sa proie, pas de griffes pour la déchirer, pas un estomac puissant pour la digérer, pas un gros foie pour en neutraliser les toxines, et ainsi de suite. Cela tout le monde le comprend sans peine: l’homme n’est pas un carnivore. Mais quand je fais ressortir que l’homme n’a pas les caractéristiques du granivore, mangeur de céréales, de graines, alors on lève les mains, on ne me comprend plus. Pour chaque classe d'animaux, sur terre, la Nature a prévu une certaine catégorie d'aliments, parfaitement adaptés, et toute dérogation entraînera des perturbations biologiques – maladies, dégénérescence, cancer." " Une machine qui est censée fonctionner avec une huile particulière, fonctionnera moins bien avec une autre sorte d’huile. Elle s’encrassera, s’usera, s’altèrera. Voilà l'argument essentiel qu’il faut retenir contre les céréales. Tous les autres arguments dits scientifiques, ne portent que sur des considérations de détail." "La nature a prévu une sorte d'aliments pour les poissons, une autre pour les vaches et quelque chose de complètement différent pour les ours. Et, pour nous, la nature a donné les fruits et les légumes. La nature n'est pas un chaos. Chaque espèce mange la nourriture qui lui a été destinée,et pas celle des autres espèces. Si le cheval devait manger de la viande et le lion de l'herbe, ce serait la fin de tout."

© Frederic Patenaude 2008

Page 50

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Le gésier

"Le pain et les céréales, même complets, sont très carencés, par rapport au fruits, en sels minéraux, alcalisants, comme le calcium. De plus, on les trouve parmi des aliments qui forment le plus d'acidité. Nous n'avons pas la physiologie pour digérer les céréales. Avec les fruits on garde un poids idéal, alors qu’avec les céréales, on grossit ou on maigrit, selon le pouvoir digestif. " Les oiseaux possèdent une poche digestive qui s’appelle un gésier. L’homme n’en a pas. Qu’est-ce qu’un gésier ? A quoi sert-il? C'est un second estomac, chez les oiseaux et la volaille, qui possède une paroi épaisse, avec des muscles très forts, une muqueuse dure et calleuse, pour moudre les aliments. Ils peuvent ainsi triturer et moudre des graines et même pulvériser des cailloux durs en peu de temps. Ils avalent des cailloux pour les aider à moudre les céréales. Même les aiguilles que les dindons avalent, sont brisées en morceaux, dans les gésiers et sont rejetées, sans aucun dommage apparent." "N’avez-vous jamais vu des poules avaler des billes, des clous et d’autres choses, dures et indigestes ? Vous êtes-vous alors demandé pourquoi ces animaux avalent-ils ces choses © Frederic Patenaude 2008

Page 51

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

inutiles et même nocives ? Sont-ils devenus fou? Ou obéissent-ils à leur instinct? Ils cherchent, tout simplement, à introduire dans leurs gésiers, des choses dures pour les aider à à moudre les graines coriaces qu'ils avaient avalées juste avant." "Les oiseaux n'ont pas de dents. Ils doivent avaler les graines entières, telles quelles. Mais, comme elles doivent les moudre, pour pouvoir les digérer, la Nature leur a fourni une meule naturelle, attachée à leur estomac." "Mais, l’humain est différent. Il n'est pas équippé d’un gésier broyeur. Ils ne peut pas moudre les graines dures des céréales, ni les légumineuses. C'est pourquoi, ces aliments ne sont pas naturels à l’homme ; ils ne sont pas destinés pour lui. " Alors, un malin dira qu’on pourrait remplacer le gésier broyeur par une meule, fabriquée des mains de l'homme, et cuire ces graines, pour les attendrir, les rendre faciles à mastiquer et à digérer. C'est d’ailleurs bien ainsi que l’homme se débrouille, depuis bien longtemps, mais, cela ne résout pas le problème, sous tous ses angles." "Le tube alimentaire chez l’homme, chez tous les animaux frugivores est trop long pour une digestion convenable des farineux. Ces aliments y séjournent trop longtemps, et ont ainsi tendance à fermenter. Les céréales sont des aliments naturels pour les oiseaux, pas pour les © Frederic Patenaude 2008

Page 52

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

humains. Les aliments qui ne peuvent pas être mangés et appréciés dans leur état naturel, ne sont pas des aliments spécifiques pour l’homme. Bien sûr qu’on peut moudre les graines, qu’on peut les attendrir en les chauffant à de hautes températures, et qu’on peut enfin les apprécier fortement, en les assaisonnant. Mais la chaleur dévitalise, et les assaisonnements intoxiquent le corps par les dépôts encrassants qu’ils engendent. " Albert Mosseri a fait une liste de maladies causées par le pain et les céréales, basée sur ses années d'expérience à aider des milliers de personnes à retrouver la santé. La voici :

Maladies causées et conditions aggravées par le pain et les céréales          

© Frederic Patenaude 2008

Rhume Grippe Sinusite Bronchite Pneumonie Asthme Allergies Diabète Arthrite Attaque du cœur

Page 53

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 7

DESINTOXICATION

Le grand hygiéniste, Herbert Shelton, dans son livre classique sur la santé, "The Science And The Fine Art Of Food And Nutrition", parle de la désintoxication et dit :

"Chaque adaptation à des habitudes, à des agents ou à des influences qui sont hostiles à la vie, se fait par des changements dans les tissus qui les rapprochent de leur état idéal. Le processus de réadaptation et de réajustement qui doit suivre une réforme dans le mode de vie est accompli par la destruction et l'élimination des tissus qui ne sont pas parfaits. Des tissus nouveaux et plus efficaces prennent leur place. Le corps se renouvelle." "Ce processus de réajustement ne se réalise pas toujours en douceur. Des maux et des douleurs, des pertes de poids, des éruptions cutanées... peuvent en résulter. Helen Densmore a dit franchement que : "si c'est vrai qu'après plusieurs années d'abus, on peut arrêter le courant néfaste des mauvaises habitudes et les miracles de la santé suivent immédiatement, il sera prouvé que cette désobéissance n'est pas si méchante après tout."" "Tout ce qu'elle dit c'est que : "avec l'ivrogne, l'action curative est enfin reconnue ; tout le monde sait que ce n'est pas l'eau qui le rend malade, mais l'alcool qu'il a © Frederic Patenaude 2008

Page 54

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

pris et s'est accoutumé à boire. Alors, mère, soeur, chérie et amis consentent à l'aider à garder courage, même s'il semble avoir des symptômes destructeurs. Le pauvre doit être traité différemment quand il décide de changer ses habitudes alimentaires. Dans un commun accord, ses amis ont essayé de le convaincre de ne pas arrêter et de ne pas abandonner, l'assurant qu'il n'était pas en train de se tuer; ils lui ont lu des tonnes de traités médicaux pour lui montrer qu'il améliore l'état de son sang avec son alimentation et quand il retournera à son ancien mode de vie, l'effet curatif sera interrompu; il se sentira mieux et cela serait la preuve qu'il avait tout faux et que l'accumulation des maladies recommencerait." " Ces crises de désintoxications sont des étapes sévères importantes et sont toujours suivies d'une meilleure santé. La persévérance et la détermination sont nécessaires quand elles arrivent. La plupart des gens, surtout les plus jeunes et vigoureux, pourront faire les changements sans trop d'inconfort." Plusieurs parmi vous ont sûrement entendu parler du concept de désintoxication. Quand vous adoptez une alimentation plus saine basée sur les fruits et les légumes, votre corps va commencer à éliminer les toxines qu'il avait accumulées. Bien sûr, leur poison est plus remarquable à leur sortie qu'à leur entrée, vous vous sentirez probablement moins bien durant un bout de temps et ensuite vous commencerez à vous sentir mieux.

© Frederic Patenaude 2008

Page 55

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Quand vous améliorez votre alimentation, vous pouvez ressentir une fatigue qui, en fait, est une relaxation. Votre corps laisse aller les toxines qu'il gardait emmagasinées. Ceci peut prendre quelques mois, dans la plupart des cas 4 à 8 mois. Durant ce temps, il est très important de dormir plus, de se reposer énormément et d’éviter les activités physiques intenses ou le stress mental jusqu'à ce que l'énergie revienne naturellement. A partir de ce point, vous pouvez commencer à faire de l'exercice pour construire des muscles et continuer à vous alimenter correctement. Certains cycles dans le corps vont vous amener à des périodes de désintoxication, de réparation et de construction de tissus. Vous découvrirez certains jours que le corps a beaucoup d'énergie et d'autres jours, que le corps passe par des périodes de désintoxication qui demandent de l'énergie et vous rendent plus fatigué. L'évolution de ce processus est impossible à prédire, mais cela va sûrement arriver. Un jour, le corps peut décider de se nettoyer très fortement et cela ne sera pas très plaisant. Quand un certain niveau de santé est atteint, vous noterez que les cycles vont disparaître progressivement et vous sentirez de moins en moins leur inconfort.

La désintoxication qui ne finit jamais Certaines personnes pensent que la désintoxication - les périodes intenses de purification du corps - sont interminables. Des années après avoir changé leur alimentation, ils parlent encore de désintoxication. Ils attribuent leur mal de tête ou d'autres inconforts à l'élimination de toxines, alors qu'ils ignorent leurs mauvaises habitudes. J'ai rencontré des crudivores qui disaient que leur mal de tête était la désintoxication des vaccins qu'ils avaient eus quand ils étaient jeunes! Alors, ces "détox" qui ne finissent jamais ne sont pas des désintoxications. Elles sont plutôt causées par une alimentation incorrecte, un régime riche en gras et peuvent aussi être causées par un manque de fruits et de légumes dans l’alimentation pour combler les besoins en calories. Habituellement, la désintoxication se traduit par "cette alimentation n’est pas correcte".

© Frederic Patenaude 2008

Page 56

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Dans la plupart des cas, une vraie désintoxication se termine en quelques mois. Vous allez continuer à éliminer des déchets toute votre vie mais les crises intenses de purification arriveront rarement si vous suivez les directives de ce livre. Quand vous cesserez de vous lever le matin avec un goût mauvais dans la bouche, la période intense de désintoxication sera terminée. Alors, cela ne fait aucun sens de blâmer les erreurs du passé comme étant la cause de symptômes apparents. C’est mieux de penser à ce que vous faites maintenant qui pourrait prendre toute votre énergie. Voici quelques causes possibles.

Causes possibles d'un manque d'énergie:               

Manque de sommeil Trop d'aliments gras Trop d'huile Une vie sédentaire Emotions négatives Surentraînement Manque d'air frais Manque de soleil Déshydratation Stress chronique, solitude et anxiété Mauvaises combinaisons alimentaires Manger sans avoir faim Trop manger Utilisation des épices, sel, condiments Fumée secondaire de la cigarette

Tous ces facteurs, et bien d'autres peuvent vous enlever votre énergie et élever votre niveau de toxémie interne. Quand vous améliorez votre alimentation, vous devenez plus sensible, alors votre corps vous dit plus rapidement ce qui n'est pas correct.

© Frederic Patenaude 2008

Page 57

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

La prévention Quand vous avez des petits symptômes comme le mal de tête, la fatigue et le manque de concentration ou l'irritation, analysez votre vie et votre alimentation depuis les quelques semaines ou mois et déterminez ce qui pourrait être les raisons de votre état. Ensuite, éliminez ces causes, et prenez du repos. Si nécessaire, jeûnez pour quelques jours avec de l'eau. Albert Mosseri, l'hygiéniste, nous éclaire sur le sujet :

" Selon la Loi de l'Evolution de la Maladie, étudiée dans mon livre classique "Confiez votre santé à la Nature", les diverses maladies commencent toujours par des signes imperceptibles. On ressent, par exemple, de légers maux de tête, une digestion difficile, un manque d'appétit, de la fatigue, un esprit vaseux, pas clair, des idées pessimistes, de la mauvaise humeur, des gaz, de la constipation..." "Dès le premier signe de malaise ou de mauvaise santé ; il faut prendre les mesures qui s’imposent: repos, jeûne, diète, suppression de la cause. L'évolution de la maladie est ainsi arrêtée et aucune complication ne s’ensuit. "Mais, si on néglige ces premiers signes avantcoureurs, par convenance ou par facilité, on ne veut pas arrêter le travail, on préfère supprimer les symptômes pour continuer avec le café, la viande, etc., alors on arrête ainsi l’élimination salvatrice et on jette la base de la maladie qui affligeront la personne impliquée dans un ordre très précis, allant de l’aigu au chronique.

© Frederic Patenaude 2008

Page 58

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

"Voilà comment on peut être en mesure de prévoir la maladie, de la dépister, sans test ni analyses de laboratoires inefficaces, et d’obtenir enfin ces conséquences néfastes, par une simple prévention hygiéniste. Prévenir vaut mieux que guérir et c'est en prenant soin des premiers symptômes, qu’on peut prévenir toutes les maladies. » Manger nature, Santé Nature Même si vous n'avez pas de sérieux problèmes de santé qui pourront vous inquiéter, après un an avec une alimentation crue ou un autre nouveau régime, ce n'est pas normal si:  Vous vous sentez vraiment fatigué dans l'après-midi, même si vous avez bien dormi la veille  Vous n'avez pas assez d'énergie pour faire de l'exercice  Vous ressentez des hausses et des baisses d'énergie  Vous vous sentez plus mal en point qu’avant l’adoption de votre nouvelle alimentation (après les premiers mois de la désintoxication)  Vous avez des irritations de la peau  Vous avez des odeurs corporelles très fortes  Vous avez souvent des maux de tête  Vous avez plus de problèmes dentaires Si ces conditions persistent, regardez attentivement votre mode de vie et votre alimentation avec les informations que vous avez dans ces pages.

© Frederic Patenaude 2008

Page 59

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 8 LA LOI DE L'ACCOMMODATION VITALE "La Loi de l'Accommodation Vitale c'est la réponse instinctive d'un organisme vivant à un stimulus extérieur, basée sur un instinct de préservation qui s'adapte aux influences qu'il ne peut pas détruire ou contrôler." Herbert Shelton, Orthobionomics Comprendre la Loi de l'Accommodation vitale est une des leçons les plus importantes de ce livre. Cela aidera à clarifier plusieurs points. Cette loi dit que lorsqu'un poison est introduit dans un organisme sur une base régulière, à un degré un peu plus élevé que la capacité du corps à l'expulser, le corps s'adapte à cette invasion en s'isolant de ce poison. Ceci est fait au détriment des fonctions normales du corps. Par exemple, si vous fumez, le corps prévient l'absorption de la fumée toxique en durcissant la membrane des poumons pour éviter l'intoxication du corps au-dessus d'un certain niveau de tolérance. Si vous prenez une dose moins élevée que la dose fatale d'un poison tous les jours, après 6 mois, vous pourriez prendre une plus grande dose que la dose fatale et survivre. Le corps résistera en évitant de l'absorber à n'importe quel coût. Mais, cela veut aussi dire que l'absorption générale des nutriments sera diminuée.

Dans "Orthobionomics", Shelton a écrit: "La tolérance au poison est une méthode de mort lente. Plutôt que de voir dans le phénomène de la tolérance quelque chose de spectaculaire, c'est une chose à éviter absolument."

© Frederic Patenaude 2008

Page 60

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Un corps plus pur Quand vous commencez une alimentation plus saine de fruits et de légumes, vous ne prenez plus de nombreux poisons populaires : café, chocolat, cigarette, épices, préservatifs, etc. Votre corps rejette l'accumulation des poisons et retourne à un stade plus pur, comme celui d'un enfant. En d'autres mots, vous serez comme un débutant qui commence à prendre sa dose journalière de poison, ce qui veut dire que vous serez beaucoup plus affecté et pénalisé par de petites doses que la majorité des gens. Une tasse de café peut avoir le même effet sur vous que 5 tasses sur votre voisin. Vous serez plus affecté par ce que vous mangez, spécialement si vous trichez avec votre nouvelle façon de vous alimenter. Shelton explique:

"La première fumée de cigarette occasionne habituellement une action très puissante contre cette intrusion dans l'organisme. Le jeune homme ou la jeune femme sera très malade : un mal de tête, des nausées, des vomissements, une perte d'appétit, de la faiblesse, etc. Tant que le pouvoir du corps et de l'instinct n'est pas détruit et qu'il est intact, il perçoit le poison du tabac et donne le signal d'alarme à tout le système. Un effort vigoureux est fait pour détruire et éliminer le poison et le fumeur est forcé de jeter sa cigarette. Mais, s'il continue et répète cette action, le corps réagira de moins en moins à chaque répétition jusqu'à ce qu'il puisse prendre la dose de tabac originale sans avoir de réaction. Son système apprend à tolérer le tabac et s'adapte comme il le peut." Orthobionomics

© Frederic Patenaude 2008

Page 61

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Vous pouvez penser que manger un petit morceau de "junk food" ici et là ne dérange pas; un minuscule morceau de chocolat, une petite tasse de café, un mini biscuit, etc. Mais, ce n'est pas comme avant. Votre corps peut réagir violemment pour rejeter cette nourriture, et ces petits écarts peuvent déstabiliser et ruiner tout à long terme. De petits écarts réguliers peuvent contrecarrer tous vos efforts, empêcher les résultats désirés et vous faire sentir plus mal qu'avant. Vous devez distinguer les grandes erreurs des petites. Manger un peu de riz de temps en temps n'aura pas vraiment de conséquences, comparé à une tasse de café par jour.

Les poisons et mauvaises habitudes à éviter           

Café, thé, et autres boissons caféinées Alcool Tabac Marijuana Drogue (légale et illégale) Chocolat et cacao (cuit ou cru) Epices comme cayenne, poivre noir Junk food Friture Produits d'usine Produits nettoyants chimiques (pour la maison et le corps)

© Frederic Patenaude 2008

Page 62

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 9 COMMENT CESSER LES MAUVAISES HABITUDES

La tendance populaire La tendance populaire dans le mouvement de l'alimentation vivante est de vouloir faire tout ce qui est possible pour plaire à un grand nombre de personnes. On présume que la plupart des gens ne sont pas prêts pour de grands changements. Ils ont besoin de faire de petits pas de bébé, de changer graduellement et doucement leurs habitudes jusqu'à ce qu'ils soient vraiment prêts pour voir le grand tableau. On présume aussi que la plupart des gens ne sont pas prêts à entendre un message radical, que cela pourrait les faire fuir. Les experts dans ce domaine ne disent pas seulement que les gens sont incapables de grands changements, mais aussi que les gens doivent être encouragés à améliorer leurs bonnes habitudes, comme manger plus de fruits et de légumes, plutôt que d'abandonner les mauvaises, comme manger de la viande. Ils proposeront de manger plus de fruits et légumes et non d'éliminer les pains et céréales. Ils vont suggérer de commencer à faire des jus plutôt que de dire d'arrêter de fumer ou de commencer à faire de l'exercice plutôt que d'arrêter de prendre des médicaments. Vous reconnaissez cette philosophie dans la phrase "une pomme par jour vous garde loin du médecin". Cela implique que peu importe le nombre de mauvaises habitudes que vous avez, si vous adoptez de bonnes habitudes comme manger des pommes, votre santé s'améliorera. Eventuellement, ce conseil amène à : "Prenez ce supplément ou cette drogue, et cela compensera pour toutes les mauvaises habitudes que vous avez". Les livres de naturopathie sont remplis de ce genre de conseils dont les résultats ne sont pas prouvés. Voici quelques exemples : prendre des douches froides pour avoir plus d'énergie (stimulation inutile), prendre des thés d'herbes pour se guérir d'une maladie (plutôt que d’en chercher la © Frederic Patenaude 2008

Page 63

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante cause), prendre des jus pour votre santé (utiliser la nourriture comme un médicament), etc. Ils préfèrent parler ainsi plutôt que de parler des dangereux effets des grains, du café, du sel, du chocolat, de la viande et des produits laitiers. Ceci découragerait le lecteur qui ne veut probablement pas changer ses habitudes ou son alimentation comme solution à son problème. Un homme qui a des problèmes de pression artérielle va voir son médecin. Il fume la cigarette, mange de la friture, de la viande, du sel, du pain et ne consomme à peu près aucun fruit ni légume frais. Le médecin veut lui prescrire des pilules, mais il ne veut pas en entendre parler. Il va chez le naturopathe. En plus de lui recommander des herbes, le naturopathe lui dit qu'il devrait penser à arrêter de fumer, manger plus de fruits et de légumes et moins de viande. L'homme s'en va avec ce qu'il voulait; quelques excuses pour ne pas faire des changements radicaux dans sa vie.

Bonnes ou mauvaises habitudes Vous ne devriez pas mesurer votre état de santé simplement selon le nombre de bonnes habitudes que vous avez, mais aussi selon le nombre de mauvaises habitudes que vous avez. En d'autres mots, cela ne changera pas grand-chose même si vous mangez des tonnes de fruits et de légumes, vous prenez des jus tous les jours, vous vous entraînez 4 fois par semaine, alors que vous prenez aussi du café, mangez du pain et de la viande. Votre santé sera directement affectée par les mauvaises habitudes même si vous en avez plusieurs bonnes. Ces mauvaises habitudes provoquent des maladies. Peu importe le nombre de bonnes habitudes que vous avez, vous ne vous débarrasserez pas de ces maladies sans avoir auparavant changé entièrement votre mode de vie. Plusieurs personnes n'aiment pas cette approche négative. Oui, c'est négatif. Et alors? C'est honnête! Pourquoi ne pas regardez la vérité en face et améliorer efficacement votre santé? Je ne veux pas dire que vous ne devrez pas utiliser la psychologie ou la sensibilité. Ceux qui veulent vraiment transformer leur mode de vie le font rarement en une journée. De toute façon, il faut arrêter de vous raconter des histoires en pensant que vous pouvez changer 1 ou 2 choses dans votre vie pour améliorer votre santé. © Frederic Patenaude 2008

Page 64

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Deux approches Le conseil typique est le suivant: "Vous devez changer votre style de vie un morceau à la fois. Vous allez lentement et graduellement augmenter votre quantité de fruits et de légumes, faire plus d'exercice et prendre plus de soleil. En même temps, vous allez graduellement diminuer votre consommation de "junk food", de viande, de produits laitiers et de pâtes.» Le conseil intelligent est le suivant: " Vous allez changer votre mode de vie une étape à la fois. Vous avez de mauvaises habitudes qui prennent toute votre énergie et qui sont les causes de vos maladies. Vous fumez, buvez du café, et mangez de la viande, du pain et du fromage. Toutes ces mauvaises habitudes doivent être remplacées par de bonnes habitudes. Je sais que cela peut être difficile, mais cela vous aidera si vous le faites graduellement. Chaque semaine, ou selon la fréquence que vous désirez, vous vous débarrasserez de l'une d’elles, jusqu'à ce que votre style de vie ait complètement changé. En même temps, je vous enseignerai de bonnes et saines habitudes à adopter." La première approche a rarement du succès, car elle va contre la psychologie de base. Nous acceptons gentiment quelque chose que nous avons à faire, tant et aussi longtemps que cela ne nous oblige pas à arrêter nos mauvaises habitudes que nous aimons tant. Nous ne laissons jamais aller ces habitudes à moins qu'on nous dise que nous devons absolument le faire (la plupart des gens ne les changeront même pas!). En d'autres mots, "inclure plus de fruits et de légumes et exclure la junk food de votre alimentation" sera aussi interprété d'une façon très simple et inefficace comme "Et bien, attrape une pomme ici et là, fais un jus d'orange plutôt qu'un café et fais plusieurs petits changements qui feront toute la différence». C'est plus facile de penser à faire des jus que d'arrêter de boire du café. C'est de la psychologie de base. Vous ne voulez pas arrêter le café car c'est une chose que vous aimez bien. Faire des jus, c'est facile. Mais, pas arrêter une mauvaise habitude. Cela demande de la détermination. Le plus facile est plus attirant. C'est plus facile d'ajouter que d'enlever quand il s'agit d'habitude. J'aimerais que cela soit aussi facile que prendre une pilule, manger quelques pommes et des salades. Tout le monde aime © Frederic Patenaude 2008

Page 65

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante s'accrocher à ses vieilles habitudes (même moi). Nous devons trouver le courage d'affronter la réalité et de décider que "Oui, je vais faire de vrais changements!" Nous devons aussi considérer les sources de référence et ce qu'elles veulent obtenir. On ne gagne pas d’argent lorsqu’on dit aux gens d’arrêter leurs mauvaises habitudes pour être en santé, ni lorsqu’on leur dit d'arrêter de fumer. Mais, on en gagne lorsqu’on leur vend des gommes et des doses de nicotine. On ne gagne pas d'argent quand on dit aux gens d'arrêter de boire du café et de l'alcool. Mais, on en gagne quand on leur vend des machines à jus. On ne gagne pas d'argent quand on dit aux gens de ne pas manger de friture, de pain, de viande et de produits laitiers. Mais, on en gagne quand on leur vend des suppléments.

Ce qui est pire Il y a différents degrés de mauvaises habitudes. Les mauvaises habitudes ne causent pas des dommages de la même manière ou avec la même intensité. Leur quantité et leur régularité font aussi une différence. Par exemple, boire 2 tasses de café par jour n'est pas la même chose que boire 1 tasse par mois. En tenant compte des principes exposés dans les chapitres précédents, voici quelques mauvaises habitudes qui détruisent la santé (en ordre d'importance) : Utilisation de drogues (prescrites ou illégales) Trop manger (ou Nourriture excessive) Manque d'exercice Emotions négatives et stress chronique Café, cigarette, alcool, thé, chocolat, et autres poisons populaires  Junk food: friture, aliments faits en usine, fast food...  Manque de sommeil  Consommation des aliments qui ne sont pas faits spécifiquement pour les humains: pain, grains, viande, fromage...     

© Frederic Patenaude 2008

Page 66

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante  Utilisation des condiments qui affectent la digestion et qui entraînent la surconsommation d'aliments  Mauvaises combinaisons d’aliments  Manque de soleil Il y en a beaucoup plus, celles-ci sont les plus communes.

Etre efficace Bien sûr, les gens se sentent un peu mieux lorsqu'ils mangent un peu plus de fruits et de légumes et font plus d'exercices. Quelques fois les suppléments peuvent aider une personne qui avait vraiment une alimentation pauvre, à se rétablir et la sauver d'une carence certaine en vitamines et en minéraux. Mais, elle n'obtiendra pas les résultats désirés de son alimentation si elle n’arrête pas de boire du café, de fumer la cigarette et de manger du pain, etc. Elle ne réussira pas à faire disparaître les effets négatifs ses mauvaises habitudes alimentaires, peu importe le nombre de kilomètres qu’elle court, le nombre de suppléments qu’elle prend et la quantité de soleil qu’elle prend. L'idée n'est pas d'être parfait. C'est d'avoir un regard honnête sur vos habitudes et de les transformer graduellement.

© Frederic Patenaude 2008

Page 67

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 10 SUPPLEMENTS ET SUPER-ALIMENTS

Les suppléments parmi les végétariens et les crudivores Les suppléments sont populaires parmi les végétariens et les crudivores autant que dans la population en général. Mais, les types de suppléments qui sont consommés par ces 2 groupes sont différents. La population en général achète des suppléments de vitamines et de minéraux de qualité inférieure pour corriger les erreurs dans son alimentation ; alors que les végétariens et les crudivores achètent des suppléments dispendieux, exotiques et de qualité pour les rassurer, pour être sûrs qu'ils ne manquent de rien ou parce qu’ils croient que ces produits sont la pièce manquante du puzzle dont ils ont besoin pour atteindre leur santé parfaite. Les super aliments et les suppléments sont supposés vous apporter des résultats excitants. Les algues bleues, MSM, green powder, enzymes, le jus de noni, l'aloe vera, les poudres à jus de fruits et légumes, la liste est sans fin. Qu'est-ce que l'on doit penser de ces produits? Est-ce qu'ils peuvent être utiles ou sont-ils une autre façon d'aller chercher l'argent des gens? Si une personne se sent bien, elle est parfois amenée à acheter des tonnes de suppléments car elle a peur d'avoir des carences. Elle peut penser que même si présentement elle se sent très bien, dans plusieurs années elle pourrait avoir des problèmes car elle aurait manqué de minéraux ou de vitamines dans son alimentation. Alors, c'est mieux d'être prudent et de prendre des suppléments. D'un autre côté, une personne qui ne se sent pas bien peut être convaincu plus facilement. Beaucoup de gens décident de devenir végétariens ou crudivores pour atteindre un niveau de santé supérieur. Ils savent qu'ils devront passer par une période de désintoxication, mais plusieurs années

© Frederic Patenaude 2008

Page 68

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante plus tard, ils ne ressentent toujours pas de résultats intéressants et se demandent si quelque chose n'est pas correct dans leur alimentation. Bien sûr, ils ont raison. Il y a un problème dans la manière dont ils se nourrissent, mais les vendeurs de suppléments et les naturopathes vont implanter une idée complètement différente dans leur tête. Ils vont leur faire croire que leur alimentation manque d'un nutriment quelconque qu’un tel supplément contient. Alors, ils dépensent 200$ par mois pour acheter des suppléments et autres produits du genre. Peut-être qu'ils se sentent un peu mieux, mais est-ce que c'est la santé qu'ils avaient imaginée? Pourquoi les crudivores qui sont censés avoir trouvé l’alimentation la plus naturelle ont besoin de suppléments? L'industrie des suppléments offre des raisons simples et convaincantes comme : le sol est appauvri, la qualité des fruits et des légumes que nous achetons est moins bonne ou les fruits et les légumes sont récoltés trop tôt et ne sont pas encore matures ; si nous ne prenons pas de suppléments, nous aurons de gros problèmes. Le chercheur nutritionniste Dr. Joel Furhrman, explique dans son livre "Eat To Live":

"Contrairement à plusieurs histoires d'horreur que vous entendez, notre sol n'est pas pauvre en nutriments. La Californie, Washington, Oregon, Texas, Floride et autres états ont des terres riches et fertiles qui produisent la plupart des fruits, légumes, fèves, graines et noix. L'Amérique produit des fruits riches en nutriments, parmi les plus riches du monde.

"Notre gouvernement publie des analyses nutritionnelles des aliments. Il prend les aliments de plusieurs supermarchés, il les analyse et il publie les résultats. Contrairement à ce que les fanatiques des suppléments et des supe aliments disent, les © Frederic Patenaude 2008

Page 69

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

produits qui poussent dans ces régions sont riches en nutriments et contiennent beaucoup de minéraux, surtout les fèves, noix, graines, fruits et légumes." C'est ce que je pense, l'appauvrissement des sols n'est pas le plus grand problème que nous vivons. Notre plus grand problème est un problème d'assimilation dû à des mauvais choix alimentaires.

Qu'est-ce qui cause les déficiences? Si vous souffrez d'une déficience, cela peut être causé par un problème d'assimilation, et non par un manque de nutriments dans la nourriture. Mosseri explique:

" Prenons le cas de l'anémie. Il y a une carence en fer chez le sujet affecté, puisque les analyses le montrent. Mais, quand nous analysons le menu du patient, nous remarquons, dans la plupart des cas, que le fer ne manque pas! Et dans plusieurs cas, il y a même pléthore de fer dans l’alimentation. En effet, dans l'anémie pernicieuse, on rencontre un excès de pigments à base de fer, dans tous les visères. Hunter a même trouvé que dans les cas fatals, une grande quantité de fer, tirée de la circulation se retrouvait dans la rate. Cela relève qu’il y a plus de fer qu’il n’en faut, dans le corps des personnes anémiques, pour la fabrication du sang, mais qu’il n’est pas utilisé.

© Frederic Patenaude 2008

Page 70

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

" Une autre preuve montrant que l'anémie n'est pas due à un manque de fer dans le menu, réside dans le fait que cette maladie régresse durant le jeûne, alors qu’on ne mange rien et qu’on ne fournit pas de fer au corps par voie alimentaire. Durant un jeûne court, on a remarqué un accroissement marqué des globules rouges. Cela montre qu'il y a des réserves de fer dans le corps, mais que, pour certaines raisons, il n’est pas employé. Cela prouve que le fer dans les aliments, et celui qui est emmagasiné dans les tissus n’ont pas été appropriés, c’est à dire que l’assimilation fait défaut. Cela s’appelle : un métabolisme défectueux. "Nous sommes donc en présence, dans ces cas, non d’une carence en fer dans le menu, mais un manque d’utilisation du fer. Cette carence n’est pas d’origine diététique immédiate, mais pourrait être de très longue échéance. Après un jeûne de 7 jours, le nombre de globules rouges augmente significativement. Mais, si le jeûne est plus long, très long, il faut s’attendre à une diminution des globules rouges, - et bien d'autres éléments,- car les réserves finissent par s’épuiser, un jour ou l’autre. C'est pourquoi il ne faut pas pratiquer d’analyse avant plusieurs mois, après s’être alimenté." " D’autre part, quand prescrit du fer sous forme alimentaire, comme dans l’artichaut, on obtient pas, non plus, de résultat. En effet, que gagne-t-on à bourrer les anémiques d’aliments riches en fer, s’ils possèdent déjà, dans leur © Frederic Patenaude 2008

Page 71

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

tissus, des réserves abondantes de fer, iutilisées, faute de pouvoir être assimilées?"

Albert Mosseri, Mangez Nature Santé Nature Prenons un exemple, presque tout le monde boit du lait comme supplément de calcium, pourtant, plusieurs personnes finissent par se retrouver avec de l'ostéoporose. Peu importe la quantité de calcium qu’elles prennent, elles ne se sentiront pas mieux tant qu'elles n’élimineront pas les causes qui les empêchent d'absorber ou d'assimiler le calcium dans leur corps. Ce sont : le café, l'excès de protéines, la cigarette, le manque de vitamine D, le sel et certains médicaments. Je ne recommande pas de prendre des suppléments. Je crois qu'ils sont plus la cause que la solution aux problèmes. Je recommande plutôt d'avoir une alimentation naturelle qui vous apporte tous les minéraux, vitamines et nutriments dont votre corps a besoin. Mais, il y a quelques exceptions à cela. Vous l'apprendrez plus loin quand je traiterai de la vitamine B12. Dans certains cas, les suppléments vont aider.

Les enzymes dans l’alimentation crue Il y a des hippies et des gens mal informés au sujet des enzymes dans le mouvement de l'alimentation vivante. Je ne crois pas que l’alimentation crue donne de bons résultats à cause des enzymes. Je crois que c'est plus parce que le régime exclut des nourritures qui ne sont pas spécifiques à l'homme (grains, fèves, viande, fromage...) Selon moi, la cuisson n'est pas le gros problème parce qu’elle détruit les enzymes, mais parce qu’elle crée de nouvelles molécules passablement toxiques, en exposant les gras, les protéines et les hydrates de carbone à de hautes températures. Voici un exemple des hippies. On nous dit de manger des papayes à cause des enzymes. Il y a plein d'enzymes dans une papaye verte. Mais, quand le fruit mûrit, les enzymes transforment tout l'amidon en sucre. Quand le fruit est mûr, il n'y a plus d'enzymes, disparus! Etrange? Non, les enzymes sont nécessaires pour transformer les substances complexes © Frederic Patenaude 2008

Page 72

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante (l'amidon) en substances simples (sucre). Elles ne sont pas nécessaires à la digestion, car le fruit mûr est très facile à digérer, sans enzymes. Un des mes correspondants a écrit:

1) Les enzymes sont des catalyseurs et(le catalyseur est défini comme quelque chose qui déclenche une réaction mais qui n’est pas utilisé dans le processus. Alors, par définition, nous ne pouvons pas manquer d'enzymes. Même si nous le pouvions !

2) Les enzymes sont des protéines et sont faites des mêmes acides aminés que les autres protéines dont le corps a besoin. Et, si nous avons besoin de plus, nous pouvons en faire avec le même matériel que pour les autres parties du corps. Nos aliments crus seront là pour faire les enzymes! 3) Les enzymes font un travail spécifique, catalyser une réaction et une seulement. Cela signifie que les enzymes des plantes sont là pour faire le travail de réaction en lien avec la plante et non pour aider l'humain à digérer les aliments. Regardez à quelle vitesse un fruit mûrit et se décompose. Cela prend des jours, ou même des semaines. Mais, pour un humain, digérer un fruit prend quelques heures. Comment les mêmes enzymes pourraient faire cela? Ça ne se peut pas. Et, étant donné que les enzymes font un travail spécifique, les enzymes © Frederic Patenaude 2008

Page 73

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

du métabolisme humain ne peuvent pas être utilisées comme enzymes digestives, c'est logique. Les enzymes sont là seulement pour catalyser la réaction du métabolisme. Selon moi, la théorie des enzymes dans les aliments et ceux qui suivent ces histoires nous empêchent d'accepter les crudivores comme un tout. C'est complètement faux et cela donne une mauvaise réputation à ceux qui soutiennent cette théorie. Si nous voulons que le mouvement des crudivores gagne de la crédibilité, il doit faire preuve de plus de crédibilité." Elisabeth, UK Les crudivores pensent qu'ils économisent leur "réserve" d'enzymes en mangeant cru. Pourtant, plusieurs aliments de l’alimentation crue contiennent peu d'enzymes et utilisent les enzymes digestives du corps (comme les graines et les noix, les huiles, le tahini et autres beurres de noix). Même les germinations ne détruisent pas tous les inhibiteurs d'enzymes que les grains et les fèves contiennent. Ils contiennent sûrement beaucoup d'enzymes mais ils sont très difficiles à digérer à cause de la présence d'inhibiteurs d'enzymes (des toxines qui empêchent la graine de germer) et de l'amidon. Il y a plusieurs crudivores qui prennent des suppléments. Selon eux, la nourriture que nous mangeons, même crue, ne contient pas assez d'enzymes, parce qu'elle a été cueillie avant maturité et vendue des semaines et des mois plus tard. Les aliments ne sont pas frais. Aussi, disent-ils que les humains modernes ont des modes de vie et des habitudes alimentaires erronés, et qu’ils ne produisent pas assez d'enzymes digestives puissantes.

© Frederic Patenaude 2008

Page 74

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Alors que devons-nous penser des suppléments d'enzymes dans une alimentation crue? En avons-nous vraiment besoin? Je pense plutôt que, au lieu de vous inquiéter au sujet des enzymes, c'est mieux de prêter attention à votre digestion. Si vous ne sentez pas ou n'entendez pas vos organes, que vous n'avez pas de douleur ou de gaz, si votre élimination est bonne, sans mauvaise odeur et trop de papier de toilette, alors votre digestion est correcte. Et, la question des enzymes digestives est réglée. Pourquoi vous inquiéter au sujet des enzymes? Les enzymes dans la nourriture ne les digèreront pas pour vous. Vous pouvez manger beaucoup d'enzymes, mal combiner et digérer péniblement. Le tout va fermenter et vous demander de l'énergie (et produire des gaz). Dans certains cas, les suppléments d'enzymes peuvent donner un bon coup de main, quand les pouvoirs de la digestion ont été compromis.

Vitamine B12 La vitamine B12 est essentielle pour la santé, et elle ne se retrouve pas vraiment dans une alimentation végétarienne. Les symptômes d'une carence en B12 peuvent être des mains et des pieds qui picotent, une mauvaise coordination, de la confusion mentale et des problèmes de mémoire. Normalement, la B12 est produite dans la flore intestinale avec l'aide de bonnes bactéries. Alors, la plus importante chose à savoir est que votre flore intestinale n'est pas détruite par les facteurs suivants (en ordre d'importance) :  Utilisation des antibiotiques  Prescription de drogues  Utilisation des remèdes à base d’herbe, surtout ceux qui contiennent de la caféine ou des substances toxiques  Utilisation des lavements intestinaux (pour se désintoxiquer ou perdre du poids)  Irrigations du colon  Suralimentation (surtout quand il y a des mélanges qui produisent des acides et des poisons)  Consommation des aliments congelés  Consommation de café, thé et autre source de caféine

© Frederic Patenaude 2008

Page 75

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante  Consommation à l’excès de fruits acides Si vous pensez que vous avez peut être détruit votre flore intestinale, vous avez raison de vous inquiéter à propos d'une déficience en B12. Dans l'article « Vitamines B12 Recommandations for Total-Vegetarians », le Dr. Alan Goldhamer commente:

"Apres réflexion, nous constatons que dans une situation plus primitive, les humains ont certainement eu en abondance de la vitamine B12 en provenance d'une "contamination" de bactéries dans les fruits et les légumes non lavés, sans parler de leur consommation de produits animaux. Une carence en vitamine B12 chez les humains dans cette situation ne pouvait vraiment pas arriver. Seulement une petite portion de vitamine B12 provenant des aliments est nécessaire car notre corps fait un travail fabuleux de recyclage de cet élément essentiel. Une personne qui vit dans un environnement ancestral mangerait régulièrement des fruits et des légumes qui n'ont pas été lavés totalement, comme nous les aseptisons aujourd'hui. Notre niveau d'hygiène est utile pour combattre plusieurs problèmes de santé mais peut amener, à long terme, à des problèmes de carence en vitamines B12 chez le végétarien." Dr. Goldhamer continue, "Même si la plupart des gens associent la carence en B12 aux régimes végétariens, la majorité des cas surviennent au

© Frederic Patenaude 2008

Page 76

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

sein des personnes qui consomment régulièrement de la viande." J'ai souvent entendu la même chose d'autres docteurs et naturopathes qui ont de l'expérience dans le traitement des carences en vitamines B12 chez les individus. Pour la majorité d'entre eux, ils mangent de la viande. Cela prouve que le manque de B12 dans la diète n'est pas la majeure cause de la carence, car la viande contient cette vitamine. C'est la difficulté à l’absorber, à l’assimiler et la destruction de la flore intestinale qui sont les coupables. Les choses les plus importantes à faire pour ne pas avoir de carence en B12, en ordre d'importance : 1) Eviter tout ce qui détruit la flore intestinale 2) Prendre un supplément de B12 Inclure un supplément de B12 dans l’alimentation vous tiendra loin du spectre de la carence en B12. C'est comme une police d'assurance qui vous sera recommandée par la plupart des experts et que je vous recommande également. Pour terminer, je vais vous partager quelques unes de mes réflexions quand je pense aux suppléments, (sans ordre particulier). * Mon expérience en ce qui concerne plusieurs de ces produits, est qu'ils sont une dépense d'argent inutile. * Si le sol est pauvre, et que les aliments qui y poussent manquent de nutriments, c'est que les aliments utilisés pour faire les suppléments manquent aussi de nutriments !

© Frederic Patenaude 2008

Page 77

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante *Ces super aliments doivent contenir des tonnes de minéraux par gramme, mais il en faudra beaucoup pour faire une différence. Regardez sur l'étiquette et faites le calcul. *L'effet que les gens obtiennent des suppléments est souvent semblable à l'effet d'une drogue. Par exemple, le dandelion contient une substance toxique que nous détectons facilement par son goût amer. Cela signifie que vous pouvez manger quelques feuilles mais pas plus. Votre corps vous dira quand vous en aurez mangé assez. Mais, si vous en faites un jus, et vous vous forcez à en boire beaucoup, vous pourrez ressentir un "buzz" dû à la substance toxique. C'est la même chose pour le piment fort. Si vous en mangez trop, vous aurez un "buzz" à cause de la substance toxique "capsaicin". *Les suppléments sont une solution facile pour vous sentir mieux sans rien changer Certaines personnes, fanatiques des suppléments, vous donneront des arguments qui semblent difficiles à rebuter mais, ce qu'elles disent est rarement fondé. Je pense que c'est mieux de dépenser votre argent pour des aliments entiers, frais, biologiques que pour des suppléments dont les bénéfices ne sont pas prouvés.

© Frederic Patenaude 2008

Page 78

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 11

LA FAIM

"Quand un individu apprend à manger en suivant son instinct, qu'il mange seulement quand la faim est présente plutôt que pour le plaisir de manger ou pour ne pas offenser une personne qui lui offre de la nourriture, alors cet individu est sur le chemin d'une santé supérieure qui ne concerne pas vraiment les temps modernes." Virginia Vetrano, MD. La faim est un mécanisme perdu, une sensation oubliée. La plupart des gens mangent sans avoir faim ou ne savent pas ce que c'est avoir faim. Apprendre à manger seulement quand on a faim et écouter son corps peut être la chose la plus difficile dans une alimentation naturelle. Seulement quelques hygiénistes parlent de la faim. Vous entendrez rarement parler de ce sujet. Mais, ce concept, l'un des plus difficiles à suivre, à cause de notre mauvaise condition et de nos mauvaises habitudes, a une importance majeure.

Les plaisirs de la faim La meilleure façon d'avoir vraiment faim est de s'engager à faire des exercices vigoureux sur une base régulière. En fait, c'est la seule façon d'éveiller la sensation oubliée de faim véritable. Si vous voulez comprendre la faim, attendez une heure avant de manger la prochaine fois que vous pensez que vous avez faim. Si c'est une vraie faim, lorsque vous mangez, votre plaisir sera encore plus intense et vous ne serez pas capable de consommer une trop grande quantité de nourriture car votre estomac ne sera pas agrandi par des repas de glouton.

© Frederic Patenaude 2008

Page 79

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Quand vous êtes vraiment affamé, n'importe quel aliment vous satisfait. Mais quelques fois, vous préférez une catégorie en particulier, les fruits et les légumes. Quand vous avez vraiment faim, une simple pomme ou une laitue sera un délice. C'est avec la vraie faim que l'on parvient à manger facilement et naturellement des aliments simples, frais et sans assaisonnement. Pour commencer à s’exercer à ne manger que lorsque se manifeste la vraie faim, débutez avec le repas du matin et faites de l'exercice. Si vous mangez avant d'aller dormir, vous ne dormirez pas bien car la digestion va interférer avec le sommeil. Si cela arrive, le jour suivant, la vraie faim ne se manifestera pas avant 3-4 heures de l'après-midi. Alors, évitez de manger ou boire 3 heures avant de vous coucher.

Les signes de la vraie faim     

Des "pulsations" dans l'estomac La bouche qui salive La pensée est claire et positive Une sensation plaisante dans la gorge Les signes persistent même quand on les ignore

Les signes de la fausse faim      

La bouche sèche, la langue épaisse et une mauvaise haleine Mal de tête L'estomac qui gargouille La pensée est embrouillée, pessimiste Des crampes dans l'estomac, des douleurs, des nausées Les signes disparaissent quand on les ignore

© Frederic Patenaude 2008

Page 80

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 12

LE SOMMEIL

"Le mode de vie d'aujourd'hui produit une perte de pouvoir et une lassitude; seulement un groupe limité d’individus va connaître les délices suprêmes et le luxueux pouvoir enviable que nous avons en réserve. Ces personnes gardent leur vigueur en prenant le temps de recharger leurs batteries vitales et nerveuses. Toutes les mauvaises habitudes, les excès ou les passions sont un draineur de ressources vitales et une source d'appauvrissement de la vitalité, et raccourcissent la vie. "

Herbert Shelton , Orthobionomics

La diète et le sommeil Vous avez sûrement entendu dire que les crudivores n'ont besoin de dormir que 5-6 heures par jour. J'ai rencontré des gens qui m'ont dit qu'ils dormaient 3-4 heures par jour. J'ai même parlé avec un homme qui dormait 2 heures par jour. Etes-vous impressionné? J'ai tout essayé pour réussir à dormir moins; les jus, les jeûnes, les fruits...Mais, j'ai encore besoin de 7-9 heures de sommeil. Même si c'est vrai que l’alimentation peut affecter le besoin de sommeil, la quantité de sommeil nécessaire n'est pas la même d'une personne à une autre. Vous noterez que sur une alimentation crue, vous aurez besoin de moins de sommeil, 1-2 heures de moins. Si vous suivez mes recommandations, vous voudrez aussi augmenter votre forme physique avec plus d'exercices. En faisant cela, vous aurez besoin de plus de sommeil pour récupérer. Habituellement, pour chaque heure © Frederic Patenaude 2008

Page 81

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante d'exercice physique, vous aurez besoin d'une heure de plus de sommeil. Gardez en tête qu'une personne en forme sera beaucoup plus productive et énergique durant ses heures d'éveil qu'une personne sédentaire. Le meilleur conseil que je peux vous donner au sujet du sommeil est d’en prendre le plus possible! Et, si vous êtes en train de surmonter un problème de santé, plus vous en prendrez et mieux vous vous sentirez. L'observation de la nature vous démontre que les animaux aiment se reposer et dormir. Ils prennent le plus de sommeil possible, dépendamment des espèces bien sûr. Notez aussi que les plus jeunes animaux ont besoin de plus de sommeil que ceux qui sont matures. C'est la même chose pour les humains. Plus vous êtes jeunes, plus vous avez besoin de sommeil. C'est aussi bon pour les plus vieux, ils ont besoin de se reposer (des études montrent que la plupart des vieilles personnes ne prennent pas assez de sommeil). Les activités intenses et physiques augmentent aussi votre besoin de sommeil.

L'importance de dormir Le sommeil et le repos sont importants pour recharger l'énergie du système nerveux. L'équilibre émotionnel, mental et physique dépend de la qualité et de la quantité de sommeil. Travailler et s'amuser sont intéressants, mais ils demandent aussi au corps, prennent de l'énergie et produisent des déchets métaboliques (toxines). Le repos est la seule façon de recharger les batteries et de permettre une élimination des toxines. C'est vrai que plus vous êtes en santé, et moins vous avez besoin de sommeil. Mais, étant donné que nous vivons dans un monde moderne pollué, c'est plus sécuritaire de se reposer plus. Ceux qui ont des problèmes de santé doivent prendre le maximum de repos, éviter les activités mentales et physiques trop intenses pour pouvoir se guérir.

"Si les malades veulent restaurer leur santé, si la force et la vigueur doivent prendre la place de la débilité et de la paresse, nous devons sauver la vie, en sauvegardant le pouvoir. Les conditions de rétablissement sont celles de la © Frederic Patenaude 2008

Page 82

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

conservation et de la récupération. Ces principes s'appliquent à tous les organes et toutes les fonctions du corps. Le repos pour chaque organe est impératif comme pour tout le corps. Le coeur a besoin de repos, autant que les muscles et les bras. Comme les yeux, l'estomac doit se reposer. Les glandes du corps ont le même besoin de repos que le cerveau. Le repos, par la réduction des activités, est la première recommandation pour un rétablissement. Herbert Shelton, Orthobionomics Un conseil complètement erroné et parfois donné à des gens chroniquement malades, est de faire beaucoup d'exercices. La baisse d'énergie engendrée par le surplus d'activités rend la guérison difficile. Il n'y a pas de danger à arrêter de faire des exercices physiques et de prendre le plus de repos possible pour quelques mois. C'est aussi mon conseil de dire qu'il faut se reposer quand on change son alimentation pour un régime naturel et suspendre toutes les activités plus exigeantes physiquement. Après quelques mois, le poids va revenir à la normale et on pourra faire de l'exercice pour construire des muscles.

Conseils pour un meilleur sommeil Essayez de dormir à des heures régulières. Levez-vous tôt et couchezvous tôt. Dans un monde de "workaholics" et de coureurs de «party», se coucher tôt peut sembler ennuyant. Mais, c'est pourtant la chose la plus naturelle à faire qui vous apportera la meilleure santé. Est-ce que cela fait partie de notre cycle naturel de se coucher à 3 heures du matin et de se réveiller à midi? Ce n'est pas dans notre cycle naturel de se coucher un soir à 9 heures et l'autre à 1 heure du matin. Cela vous affecte plus que vous ne pensiez.

© Frederic Patenaude 2008

Page 83

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Les heures avant minuit comptent en double. Nous avons inventé les ampoules électriques, mais la nuit est quand même le temps où l'on se repose et le jour où l'on bouge. Si vous avez des problèmes à dormir, plusieurs choses peuvent les causer. Tous les breuvages contenant de la caféine, surtout si vous mangez cru, vont déranger votre sommeil. Il y a quelques années, je buvais des tisanes et des thés verts tous les jours. J'avais lu quelque part que la quantité de caféine était négligeable. Je ne pouvais pas m'endormir avant 3 heures du matin et cela m'a pris des mois avant de comprendre que c'était cela la cause. D'autres substances qui dérangent le sommeil sont : l'ail, les épices, les oignons, les condiments, et l'habitude de manger juste avant de se coucher. Notre repas du soir devrait être très simple, léger et correctement combiné. Évitez aussi de manger des fruits sucrés le soir. Le sucre et l'acide contenus dans les fruits peuvent vous garder éveillé. Je recommande de ne pas manger ou boire 3 heures avant d'aller au lit. Sinon, votre sommeil sera dérangé par la digestion et se manifestera par des rêves et des cauchemars. Et, ce que vous mangez avant d'aller vous coucher influence la façon de vous sentir le jour suivant. Si vous êtes vraiment affamé avant minuit, quelques légumes crus, ou une pomme devraient être assez. Mais, évitez les fruits plus sucrés et gras. Sinon, vous vous réveillerez fatigué le lendemain.

© Frederic Patenaude 2008

Page 84

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 13 L'EAU Nos besoins en eau Dans une alimentation faible en gras de fruits, de légumes et sans épices ou sel, une personne n'a pas besoin de beaucoup d'eau. C'est que les fruits et les légumes en contiennent énormément pour combler les besoins de notre corps en eau. La recommandation de boire 8 verres d'eau par jour est pour ceux qui mangent selon une alimentation avec cuisson et basée sur les grains, pauvre en eau, riche en sel, gras et protéines (pain, fromage, viande, etc.) Mais, on peut avoir besoin d'eau dans différentes circonstances, même avec une alimentation crue. Votre besoin en eau augmente quand vous faites de l'exercice, durant les périodes plus chaudes, et dans plusieurs autres circonstances. Quand une personne en santé est bien hydratée, elle urinera à une fréquence de 8-10 fois par jour. Si vous urinez moins de 6 fois par jour, vous avez besoin de boire plus d'eau. Quand vous mangez des fruits plus denses comme les bananes et le durian, vous devriez boire de l'eau avant ou les mixer avec de l'eau. Manger du céleri et autres légumes vous aidera aussi à vous hydrater. Certains fruits comme le melon d'eau, contiennent beaucoup d'eau, mais ils contiennent aussi un sucre qui entre dans le sang très rapidement. L'excès de ce sucre est rejeté dans l'urine avec beaucoup d'eau. L'eau contenue dans le melon d'eau n'est même pas suffisante pour faire le travail avec le sucre. C'est pourquoi, vous pouvez vous sentir déshydraté quand vous mangez du melon d'eau, c'est incroyable mais c'est possible La meilleure eau à boire est à osmose inversée, ou l'eau filtrée. En Amérique, j'éviterais de boire l'eau du robinet, mais il y a d'autres pays où elle est plus saine.

© Frederic Patenaude 2008

Page 85

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Une soif qui n'est pas naturelle Une soif qui n'est pas naturelle peut être causée par des aliments mal combinés, la consommation excessive de noix, de graines ou d'avocat, la consommation de fruits séchés ou d'aliments salés ou de fromage. Vous pouvez évaluer votre digestion avec le facteur de la soif. Si vous ressentez souvent une soif qui n'est pas naturelle, cela veut dire qu'il y a quelque chose que vous faites qui n'est pas correct. Vous pouvez aussi ressentir une soif qui n'est pas naturelle si vous mangez trop de fruits sucrés. Manger trop de sucre (plus que ce que le corps demande) va obliger le corps à rejeter l'excès de sucre dans l'urine avec de l'eau, ce qui rendra votre bouche sèche. Une soif qui n'est pas naturelle est une sensation déplaisante. C'est une bouche sèche accompagnée d'un léger vertige. Une soif naturelle, au contraire, est une sensation plaisante, comme la vraie faim. Elle se manifeste par un désir intense et excitant de boire de l'eau.

Quand boire de l'eau L'eau est importante durant la transition. Le corps dilue les toxines et les évacue à l'aide de l'eau. Buvez au moins 1 litre par jour ou assez pour prévenir une bouche sèche. Plus tard, vous découvrirez que vos besoins en eau et vos désirs d’en boire vont diminuer. Il y a un temps où boire de l'eau est crucial. C'est important durant un jeûne, lorsqu'aucun aliment n'est consommé. Quand on traverse une crise de désintoxication, c'est bon de boire assez d'eau pour aider le corps à éliminer les toxines. Si vous faites beaucoup d'exercices, vous aurez besoin de boire plus d'eau, même dans une alimentation de fruits et de légumes, au moins un gallon par jour. Eventuellement, vous serez capable de dire exactement la quantité d’eau dont vous avez besoin pour bien vous sentir.

© Frederic Patenaude 2008

Page 86

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 14 LES RECETTES EN ALIMENTATION VIVANTE

Combo-abombos R.C. Dini, auteur du fameux livre "Raw Courage World" a inventé le terme "combo-abombos". C'est quand on parle d'une combinaison alimentaire qui est une abomination. En d'autres mots, c'est une mauvaise combinaison d’aliments dans une recette. La "crusine" est supposé être la cuisine la plus saine qu'on n’ait jamais connu, car seulement des ingrédients crus et frais sont utilisés dans ses recettes. Juliano, le fameux chef cru, écrit dans son livre :

"Je crois que manger selon une alimentation crue est la façon la plus saine et la plus harmonieuse pour nous et la planète. Aussi, je vous offre une variété de suggestions de recettes pour que vous puissiez équilibrer votre style de vie avec des aliments délicieux et supérieurs qui enrichiront votre corps, votre mental et votre esprit." ("Raw : The Uncook Book") Pour éviter le piège de la cuisson, les crudivores ont inventé une gamme de recettes qui ressemblent à nos repas préférés conventionnels. Vous pensez peut-être que ces recettes sont plus saines que celles qui nous les ont inspirées et qui sont cuites. Malheureusement, ce n'est pas souvent le cas. Pour remplacer les hydrates de carbone des aliments cuits qui remplissent l'estomac, les chefs crus utilisent des aliments gras (noix, avocats) pour rendre leurs recettes plus riches et savoureuses. De plus,

© Frederic Patenaude 2008

Page 87

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante ils ajoutent souvent beaucoup de sel (sel de mer, miso, algue, sauce soya) et des épices. Analysons une recette crue populaire appelée pain de noix. Cette recette est supposée remplacer le pain de viande.

Pain de noix - 2 portions 1 1/3 tasses de cashews 1 1/3 tasses de graines de tournesol 1 1/3 tasses d’amandes 1/2 tasse d’huile Le contenu en gras des noix et de l'huile de cette recette est : 1 1/3 tasses de cashews = 150 grammes= 69.5 grammes de gras 1 1/3 tasses de tournesol=190 grammes=92.2 grammes de gras 1 1/3 tasses d’amandes= 200 grammes = 104.4 grammes de gras ½ tasse d’huile équivaut à 125 grammes=125 grammes de gras Total de gras = 393.1 grammes de gras Divisé par 2 (personnes) = 196.55 grammes de gras par personne ! Alors, chaque personne consomme une tasse d'huile en mangeant cette recette! Et, j'ai vu des gens en manger plus qu'une portion! Quelles seraient les conséquences de boire une tasse d'huile? C'est un exemple assez extrême mais, c'est pour vous montrer comment certaines recettes peuvent être ridiculement malsaines et que l'on devrait avoir assez de logique pour choisir de les éviter. Le crudivore ne réalise pas toujours qu'il fait des combinaisons dangereuses qui mènent à des excès. L'utilisation du sel, du miso, des épices, de l'ail, de la sauce soya, et de l'huile excite le palais et conduit à la gloutonnerie. Ce ne sont pas des aliments qui vont vous donner la santé et de l'énergie. Cela me fait penser à tous les produits végétariens qui ont été créés pour remplacer la viande (hot-dog au tofu, végé-burger). Mais, un vrai végétarien ne veut rien qui ressemble à de la viande. Il n’est pas dépendant de la viande et ne cherche pas à la remplacer par des produits qui lui ressemblent. C'est la

© Frederic Patenaude 2008

Page 88

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante même chose pour un crudivore, il ne veut pas créer de la nourriture qui ressemble aux repas populaires, il recherche mieux. L'idéal est de limiter les recettes à une quantité minimale d'aliments. Le Dr. Doug Graham a une règle que j'aime bien; c'est la règle du 5-5-5. Cela veut dire que vous devez manger des repas qui ne prennent que 5 minutes à préparer, avec un maximum de 5 ingrédients et qui ne coûtent pas plus de 5 dollars. Dans mon livre « Sensations crues », vous y trouverez une variété de recettes qui suivent cette régle.

© Frederic Patenaude 2008

Page 89

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 15 SEL, EPICES ET CONDIMENTS L'aliment à l'état pur peut vous transformer en poète.

"Il n’y a rien qui peut nous attirer autant, rien qui peut autant allumer notre désir de manger, rien qui peut autant réveiller chaque organe de la digestion et plaire autant au sens du goûter que les aliments riches, colorés, savoureux et délicieux de la Nature.

Une personne qui est habituée à manger des aliments sans assaisonnement et sans épices sait que les condiments font perdre plusieurs saveurs délicates et fines qui plaisent tellement au sens du goûter. Le vrai plaisir de manger se retrouve en goûtant les saveurs naturelles des aliments." Herbert Shelton La nature nous offre des aliments simples qui ont bon goût sans sel, assaisonnements, condiments, herbes, épices et autres. Malheureusement, la plupart des gens ont été éduqués à consommer des aliments hautement épicés et salés, alors ils ont de la difficulté à retourner à une alimentation simple et nature. Ils peuvent même penser qu'une telle alimentation est trop extrémiste. Les crudivores ne mangent pas de "ketchup" et de moutarde (et autres condiments du même genre) mais plusieurs d'entre eux utilisent des épices, des herbes aromatiques et même © Frederic Patenaude 2008

Page 90

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante du sel. Je suis tombé dans le même piège il y a plusieurs années ; j'ai même fait des recettes avec des épices dans mon livre "Sunfood Cuisine". Je pensais que c'était impossible de faire des recettes délicieuses sans sel et épices. Maintenant, je recommande de les éviter. J'ai toujours su que ces substances n'étaient pas ce qui est mieux, mais cela m'a pris un bout de temps pour réaliser leur vraie nature. Je pensais que leur effet était négligeable, je me trompais!

Le sel Le corps a besoin de sodium, mais en petites quantités. Vous allez le chercher dans les fruits et les légumes que vous mangez. Une bonne tomate a un goût un peu salé, le céleri, les épinards et les légumes verts foncés sont aussi naturellement riches en sel. Le sodium contenu naturellement dans un aliment est suffisant pour subvenir à vos besoins. En ajoutant du sel à votre assiette, vous êtes certain de prendre trop de sodium et cela amène des déséquilibres sérieux. Le corps a besoin de seulement 500 mg de sodium par jour (peut-être plus si vous êtes actif), et une petite cuillère de sel contient 1900 mg de sodium, c'est facile de comprendre que l'ajout de sel dans votre assiette crée rapidement des problèmes. Le sel tue la vie, c'est pourquoi on l'utilise pour préserver les aliments ; il empêche toute activité vivante. C'est un antibiotique, ce qui veut dire « anti vie ». Si vous mettez du sel sur une plaie fraîche de votre peau, vous sentirez rapidement ses effets, cela vous brûlera. Le sel peut s'accumuler dans le corps. Il provoque une rétention d'eau dans le corps pour diluer le sel dans les tissus, et pour prévenir les dangers contre les cellules. Le sel en excès est déposé à des endroits différents dans le corps, comme sur les parois des artères. Le flux sanguin est alors dérangé, et cela cause de l’hypertension. Le sel de mer n'est pas vraiment mieux que le sel ordinaire. Le corps n'aura aucunement besoin du sel de mer s'il a accès au sodium naturel qui se trouve dans les fruits et les légumes. © Frederic Patenaude 2008

Page 91

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Avant que les Européens arrivent sur le continent, les Amérindiens n'utilisaient pas de sel et ils étaient en très bonne santé. Plusieurs cultures à travers le monde n'utilisaient pas le sel avant leur rencontre avec les Européens. Quand ils ont commencé à introduire ce poison dans leur alimentation, leur santé s'est progressivement détériorée (le sel n'était pas le seul facteur de cette détérioration). Les animaux ne mangent pas de sel, mais parfois ils vont lécher une source de sel quelque part dans la nature. Leur instinct est meilleur que le nôtre mais pas parfait à 100%. Eux aussi font parfois des erreurs et se font prendre par le sel. De toute façon, les sources de sel sont assez rares et peu d'animaux y ont accès. Quand vous arrêtez de prendre du sel, cela prend des mois au corps pour le rejeter. Certains jours vous sentirez un goût salé dans votre bouche même si vous n'avez pas pris de sel de la semaine. C'est une autre preuve que le corps rejette le sel et ne l'utilise pas. Vous urinerez probablement plus la nuit durant un certain temps, peut-être plusieurs mois, jusqu'à ce que le corps ait rejeté tout le sel. Le rejet complet du sel contenu dans le corps peut prendre des années. Pour remplacer le sel, j'utilise un assaisonnement naturel que j'ai inventé avec du céleri. Déshydratez simplement des tranches de céleri (en grandes quantités) dans un déshydrateur ou un four (allumé à basse température). Quand il est complètement séché, réduisez-le en poudre avec un robot ou un moulin à café. Ceci vous fera un assaisonnement salé naturel qui pourra remplacer le sel. Vous pouvez faire la même chose avec d'autres légumes pour ajouter des saveurs différentes. Le chou rouge est spécialement bon dans les salades.

Les épices Les épices incluent le curry, la cannelle, le poivre noir, le clou de girofle, etc. Ils sont faits à partir de racines, de noyaux ou de feuilles de différentes plantes. Ils ont tous un goût amer ou fort et sont déplaisants à manger seuls. Ils sont tous toxiques à des degrés différents. La noix de muscade est un puissant hallucinogène s'il est pris en quantité suffisante.

© Frederic Patenaude 2008

Page 92

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les herbes aromatiques Cette catégorie comprend toutes les herbes utilisées pour la cuisson : sauge, thym, basilic, etc. Ces plantes sont trop amères ou déplaisantes à manger seules. C'est parce qu'elles contiennent des éléments toxiques. Si vous ne prenez pas d'herbes durant un certain temps, vous noterez une soif inhabituelle et peut-être même des irritations de la peau. C'est vrai que leur odeur et leur saveur sont fascinantes, elles sont plaisantes à marier avec d'autres aliments. L'utilisation occasionnelle du persil, aneth, basilic, ou coriandre est correcte. Mais, j'éviterais l'origan, la sauge, le romarin, le thym et les herbes qui ont un goût très fort.

L'ail, les oignons et le poireau Ces épices fraîches sont utilisées crues ou cuites un peu partout dans le monde. Elles contiennent de l'huile de moutarde qui est un irritant de la paroi digestive. Certains crudivores mangent beaucoup de ces aliments, et ont constamment une odeur corporelle et une haleine déplaisante d'oignon. Je trouve que lorsque je mange des oignons et de l'ail, il me reste un mauvais goût dans la bouche durant des heures. Même que l'ail semble sortir de tous les pores de ma peau. Vous mangez de l'ail au souper et le lendemain, vous sentez toute la journée! Si vous aimez le goût, vous pouvez en couper des morceaux et les rincer à l'eau chaude ou les déshydrater pour évaporer une partie de l'huile de moutarde. Si vous les passer aussi dans le robot, ils perdront beaucoup d'huile de moutarde en s'oxydant. Si vous aimez vraiment le goût de l'ail, vous pouvez utilisez des fleurs d'ail ou des tiges. Elles sont plus douces. Vous pouvez planter de l'ail n'importe où, vous n'avez qu'à planter les morceaux de la gousse d'ail dans la terre (à l'intérieur ou à l'extérieur) et récolter vos propres tiges et fleurs d'ail. C'est la même chose pour les oignons.

© Frederic Patenaude 2008

Page 93

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les piments forts Les piments forts sont très toxiques. Ils contiennent de la capsaicin, c'est une substance très poison. Vous pouvez facilement prouver la toxicité des piments forts en observant les réactions de votre corps après les avoir mangés. La bouche salive et le nez coule (d'un mucus clair ou d'eau). Le corps réagit ainsi pour diluer le poison. La sensation de chaleur que vous ressentez provient de l'irritation de la paroi digestive et de l'estomac. La température du corps augmente pour tenter de se débarrasser de cette substance forte et toxique. Un autre argument contre les piments forts et les épices est que les enfants n'en voudront pas. Personne ne donnerait un piment fort à un enfant. Les femmes enceintes et celles qui allaitent sont avisées de les éviter. Apparemment, le goût des oignons, de l'ail et des piments forts peut se retrouver dans le lait maternel le lendemain quand la mère en mange. Je pense que c'est une bonne preuve que le corps rejette les toxines de ces aliments. Au début, quand vous arrêtez de manger les épices et le sel, les aliments vous semblerons sans goût . C'est que les épices et le sel ont dérangé vos sens et votre habileté à apprécier la saveur naturelle des aliments frais. Après quelques semaines, vous ne voudrez plus d'épices et la nourriture aura un goût meilleur sans ces assaisonnements. La saveur subtile naturelle des aliments est imperceptible au palais dérangé du mangeur de condiments.

© Frederic Patenaude 2008

Page 94

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 16 LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES La simplicité Dans le Jardin d'Eden, nous satisfaisons notre soif et notre faim sous les arbres fruitiers et nous mangeons quelques plantes qui poussent tout près. Quand nous avons encore faim, nous changeons d'arbres et de fruits. Mais, c'est très difficile de retourner à cette simplicité dans notre monde compliqué. C'est pourquoi nous avons besoin d'informations sur la façon de combiner les aliments correctement afin d’éviter les problèmes digestifs. Les quantités de nourriture sont aussi importantes. 2-3 amandes se combinent à peu près avec rien. Quand vous mangez plus de 2-3 amandes, elles se combinent seulement avec certains aliments. Et, n'importe quel aliment consommé en excès provoque une fermentation même s'il est bien combiné. Dans une alimentation simple et crue, vous évitez automatiquement les mauvaises combinaisons. Dans une alimentation traditionnelle, tout est mélangé ensemble de toutes les manières possibles. La digestion facile n'est pas le but. Le but est plutôt d'exciter les papilles gustatives. A l'origine, les humains appréciaient les saveurs naturelles des fruits et des légumes. Cela prend du temps pour apprendre à manger des aliments cuits, épicés, gras, salés et mélangés. C'est comme pour le fumeur, cela lui prend un certain temps pour apprécier la fumée. Cela prendra aussi du temps pour apprendre à désapprendre et à apprécier la saveur naturelle des fruits et des légumes. Quand vous combinez des aliments pour un repas, cela doit être fait selon une certaine façon pour qu'ils se digèrent facilement. Les mauvaises combinaisons créent des indigestions, de la fermentation et des gaz. Tous ces signes, communément considérés comme étant normaux, indiquent que la digestion se fait mal. La nourriture fermente et se putréfie dans les intestins. Plutôt que de nourrir le corps, les aliments l'empoisonnent.

© Frederic Patenaude 2008

Page 95

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Mais, vous voulez que la nourriture vous nourrisse, pas qu'elle vous empoisonne bien sûr. C'est pourquoi, il est nécessaire de suivre certaines règles de combinaisons alimentaires

D'où viennent les combinaisons alimentaires Il y a environ 100 ans, Dr. Hay, un physicien américain, a commencé à étudier les combinaisons alimentaires. A cette époque, personne n’aurait pensé que mélangés ensemble, certains aliments pouvaient créer des problèmes de digestion. Après une série d'expérimentation, il a conclu que pour faciliter la digestion, les protéines (viande, fromage, noix) et les aliments amidonnés (pain, patate), devraient être mangés séparément. Plus tard, le Dr. Shelton est arrivé avec sa pensée méthodique et analytique. Le Dr. Shelton a d'abord regroupé différents aliments en différentes catégories selon des caractéristiques précises. Il a regroupé les fruits acides ensemble, les mi-acides, les sucrés, les aliments amidonnés, et j'en passe. Le Dr. Shelton voulait découvrir les catégories qui se mélangent bien ensemble. C'était plus simple que de vérifier chaque aliment séparément. Il est arrivé avec une série de règles à suivre qui ont eu un impact considérable sur plusieurs théories en nutrition. Le Dr. Shelton a écrit au sujet des combinaisons alimentaires dans son livre "Food Combining Made Easy". Ensuite, c'est Diamonds qui, dans son livre "Fit For Life", a rendu ces théories disponibles pour la majorité de la population. Depuis ce temps, des milliers de tableaux de combinaisons alimentaires ont été créés, et depuis, plusieurs personnes sont confuses à propos de ces règles simples. Elles tentent de suivre ces règles sans vraiment les comprendre. Le Dr. Albert Mosseri qui était un étudiant de Shelton, a spécifié que plusieurs des règles de Shelton étaient basées sur sa propre expérience, et non sur une théorie particulière. Mosseri a aussi expliqué que ce n'était

© Frederic Patenaude 2008

Page 96

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante pas nécessaire de tenter de faire des règles de combinaisons avec des aliments qui ne sont pas sains et qu'on ne devrait pas manger du tout. Mosseri a dit que Shelton informait maladroitement ses lecteurs. Shelton n'avait jamais servi de viande et de pain à son centre de santé mais il les avait inclus dans ses tableaux de combinaisons alimentaires. Mosseri a décidé de discuter seulement des combinaisons d'aliments sains, et d’exclure ceux qui ne font pas partie d'un régime hygiéniste. Plusieurs hygiénistes après lui (Graham, Klein, etc.) ont aussi créé des tableaux de combinaisons alimentaires qui incluent seulement des aliments sains. Une autre critique de la part de Mosseri disait que plusieurs des règles de Shelton étaient données sans explications. Mosseri trouvait ces règles trop compliquées et décourageantes. Aussi, Shelton n’a pas discuté de l'ordre dans laquelle les aliments devraient être consommés. Il ne croyait pas que cela était important. Pourtant, plusieurs chercheurs et experts en nutrition après Shelton, ont trouvé que l'ordre des aliments était utile. Ce concept est un bon complément aux règles des combinaisons alimentaires. Quand vous mangez vos aliments dans le bon ordre, vous pouvez manger un repas d'aliments qui ne se mélangent pas vraiment ensemble, sans avoir des problèmes de digestion. L'important c'est de suivre le bon ordre. Nous en reparlerons un peu plus loin.

Les 3 règles simples de combinaisons alimentaires J'ai simplifié les règles de combinaisons alimentaires en 3 règles simples. Jetons-y un coup d'œil :

1) Ne pas combiner le gras et le sucre C'est probablement la règle la plus importante. La combinaison du gras (ou protéine) et du sucre encourage la fermentation. Certains auteurs permettent de combiner un fruit acide (comme une orange) et

© Frederic Patenaude 2008

Page 97

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante du gras (avocat). L'idée c'est que l'acidité des fruits aide à digérer les gras et que le sucre contenu dans ces fruits n'est pas en grande quantité. Des exemples de mauvaises combinaisons gras et sucre : Dattes et noix, fruits séchés et avocat, salade de fruits et noix de coco, fruits sucrés et noix, etc.

2) Ne pas combiner l'acide et l’amidon Un aliment acide et un aliment amidonné sont une très mauvaise combinaison. L'acidité bloque la digestion des amidons dans la bouche, ou la rend plus difficile et parfois douloureuse. Des exemples de ces mauvaises combinaisons : Des tomates et des patates cuites, le sandwich aux tomates, banane et orange, etc. Les bananes se mélangent mieux avec des fruits moins acides comme les pommes et les mangues.

3) Ne pas mélanger différents aliments gras Les aliments gras sont très difficiles à digérer. Quand il y en a plusieurs sortes dans le même repas, la digestion est considérablement ralentie. Des exemples de combinaisons à ne pas faire : Noix et avocat, noix et huile, coconut et noix, etc. Voila! Ce sont les règles de base à suivre quand on mange selon un régime crue hygiéniste. Bien sûr, nous pourrions parler d'autres règles, mais ce serait des combinaisons qui sont moins attirantes et moins fréquentes. Si vous gardez ces 3 règles en tête, vous réglerez la plupart de vos problèmes de digestion.

© Frederic Patenaude 2008

Page 98

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Clarifications Quelques détails à propos des combinaisons alimentaires à clarifier. Combiner des fruits et des légumes à feuilles vertes ensemble. Combiner les épinards, laitue, céleri,... et n'importe quel type de fruits est une bonne combinaison. Cela ne va à l’encontre d’aucune de nos 3 règles de base. La plupart des gens trouvent cette combinaison très intéressante, on peut en faire de bonnes recettes qui se digèrent très bien. Un bon exemple de cette combinaison : le smoothie vert (nous en parlerons plus loin) Combiner différents types de fruits ensemble. Plus c'est simple et mieux c'est. Si vous voulez mélanger des fruits ensemble, c'est cool! Ils se combinent très bien, sauf quelques-uns trop concentrés comme la banane et le durian.

Les melons peuvent être combinés à d'autres sortes de fruits sans problèmes. Même Shelton le dit dans son livre, mais personne ne l'a noté, ils imposent tous cette règle rigide qui dit qu'il faut manger les melons seuls, ce qui n'est pas vrai. Et à propos des fruits séchés? Ce n'est pas un aliment que je recommande, alors nous n'avons pas à discuter de leur combinaison. Ils ne se combinent pas bien avec les fruits acides et mi-acides.

© Frederic Patenaude 2008

Page 99

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Quelques règles de plus Ces règles sont aussi intéressantes à connaître même s'il s'agit d'aliments que je ne recommande pas vraiment.

1) Ne pas combiner l'amidon cuit avec le sucre L'amidon qui a été cuit mélangé à du sucre est une des pires combinaisons possibles. C'est la raison pour laquelle beaucoup de gens ont des gaz. Des exemples de ces combinaisons : pain et jambon, gâteaux et pâtisseries, fèves cuites et sucre, etc.

2) Ne pas combiner différents types d'amidon cuits Mélanger différents amidons cuits amène des troubles de la digestion. Quelques exemples : pain et patate, patate et pâtes, etc.

3) Ne pas combiner des protéines avec des amidons Quelques exemples: viande et patate, pain et viande, pain et fromage, etc. Ces règles simples sont le résultat d'observations scientifiques sur la physiologie humaine. C'est l'expérience de milliers de gens depuis plus de 200 ans.

© Frederic Patenaude 2008

Page 100

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 17 SE NOURRIR DANS LE BON ORDRE Afin d'améliorer la digestion, on peut manger les aliments selon un ordre précis. Ce concept complète bien les règles de combinaisons alimentaires. Lorsque je vous ai parlé des combinaisons alimentaires, je les ai résumées en 3 règles de base essentielles, à suivre dans une alimentation crue. Ces règles sont:  Ne pas mélanger le sucre et les gras  Ne pas mélanger l'acide et l'amidon  Ne pas mélanger différents types de gras Maintenant, je vais vous expliquer l'ordre à suivre quand on se nourrit. Oui, il y a un ordre de préférence quand on mange des aliments pour améliorer la digestion. Et, vous verrez que lorsque vous maîtriserez ce concept, votre digestion ne sera plus jamais la même. Ce principe va aussi aider ceux qui ont des problèmes à consommer des quantités suffisantes de fruits et de légumes à bien se nourrir.

Un peu de théorie Un aliment qui se digère rapidement peut être obligé d'attendre à cause d'autres qui sont plus lents à quitter l'estomac. Ce processus peut prendre plusieurs heures. Durant ce temps, certains aliments vont commencer à fermenter et à produire des gaz, même de l'alcool. Ce qui a été découvert, c'est que lorsqu'on mange un aliment à la fois, le repas va se digérer en différentes étapes. Alors, si vous mangez 5 sortes d'aliments différents, un à la fois, il y aura jusqu'à 5 différentes sortes de digestion, avec des enzymes adaptés à chaque types d'aliments!

© Frederic Patenaude 2008

Page 101

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Mais, quand les 5 aliments sont mangés tous en même temps, mélangés dans un bol ou dans la bouche, l'estomac sera rempli du même mélange plus long et plus difficile à digérer. Plusieurs physiologistes ont confirmé le fait que les aliments sont digérés en plusieurs étages. Un cas intéressant : un soldat blessé avait un grand trou dans son estomac. Plusieurs médecins ont étudié sur lui la digestion en observant son estomac fonctionner et ils ont remarqué les différents étages.

Les aliments qui contiennent de l'eau en premier Le premier concept est qu'il faut toujours commencer à consommer les aliments qui contiennent de l'eau et terminer avec ceux qui sont les plus concentrés. Les aliments riches en eau comme les fruits se digèrent très rapidement et laissent la place aux autres qui sont plus concentrés. Si vous mangez dans un autre ordre, comme manger le concentré avant et le plus juteux comme le fruit après, le fruit restera trop longtemps dans l'estomac et fermentera. Quand vous mangez un morceau de melon l'estomac vide, il se digère très rapidement. Apres 5 minutes, il est sorti de l'estomac. Quand on comprend cela, il est alors possible de manger des aliments incompatibles sans avoir de problèmes de digestion.

Les fruits d'abord Mangez toujours vos fruits en premier. Ensuite, prenez vos légumes et les aliments plus concentrés. Pas dans l'ordre inverse. Plusieurs personnes vont prendre une grosse salade ou un sandwich et ensuite quelques fruits. Alors, elles disent que les fruits leur donnent des gaz. Pour éviter cela, mangez d'abord les fruits.

© Frederic Patenaude 2008

Page 102

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les fruits acides en premier Le citron, l'ananas, le kiwi, la tomate, etc. sont des fruits acides. Mangés à la fin d'un repas, ils causent des indigestions. C'est toujours mieux de les manger avant les autres sortes de fruits.

Le mauvais ordre de consommation des aliments      

Noix suivis de fruits ou d'amidon Amidon suivi de fruits ou amidon Amidon suivi d'aliments acides Banane suivie de fruits acides Fruits séchés suivis de fruits frais Patates suivie de tomates

Le bon ordre de consommation des aliments Fruits acides suivis de fruits moins acides Légumes suivis d'amidon Fruits (attendre 20 min.) suivis de soupe de légumes Fruits (attendre 20 min.) suivis d'une salade (avec ou sans gras)  Melon suivi de d'autres fruits    

La digestion d'aliments particuliers Voici le temps que prennent certains aliments pour être digérés quand ils sont mangés un à la fois, en petite quantité.

Très rapide :

Melon, fruits juteux, jus de fruits, jus de légumes, salade en purée (sans gras)

Rapide : Légumes, salade en purée © Frederic Patenaude 2008

Page 103

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Moins rapide : Légumes cuits à la vapeur, amidon léger (légumes racines) Lent : Pain, avocat, huile, grains Très lent : Noix, protéines Répétons les principes de base  Manger un aliment à la fois  Manger l'aliment le moins concentré d'abord  Une exception serait de commencer avec les noix ou les avocats (protéine) et de continuer avec des légumes (mais rien d'autre). Cet ordre se digère bien, les légumes n'ont pas tendance à fermenter. En conclusion, l'idéal nous rappelle la manière naturelle : manger un aliment à la fois!

© Frederic Patenaude 2008

Page 104

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 18

LA DIGESTION

Au lieu de chercher le meilleur super aliment ou supplément, ou d'essayer toutes sortes de thérapies, gardez plutôt un oeil sur votre digestion. La putréfaction et la fermentation de la nourriture créent un poison à l'intérieur de vous. Ce poison est absorbé par les intestins et peut être la cause de maux de tête et d'inconforts. La qualité de votre digestion dépend de plusieurs facteurs tels que votre état d'esprit lorsque vous mangez, les combinaisons, l’intensité de votre faim, la quantité de nourriture...etc.

Observez votre digestion Vous pouvez juger de la qualité de votre digestion en observant vos selles. Elles doivent être :  Rapides  Ne collent pas (pas vraiment besoin de papier de toilette)  Sans gaz et mauvaise odeur Les selles d'un être humain sain ne sont pas denses, sèches, et solides comme celles des gens qui vivent un mode de vie conventionnel. Elles peuvent être dissoutes ou éparpillées dans l'eau de la toilette, cela n'est pas grave. Elles ne doivent pas sentir mauvais ou être difficiles à évacuer ; la chose doit se faire en un instant, quelques secondes. Des selles qui ne sentent pas bon, des gaz, des bruits dans l'estomac, des douleurs, (qui sont considérées comme étant normales) sont des signes d'indigestion. La qualité de notre sommeil dépend également de notre digestion. Si vous mangez trop ou trop tard, votre sommeil sera dérangé par votre digestion et vous pourrez même faire des cauchemars.

© Frederic Patenaude 2008

Page 105

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Quand vous vous réveillez le matin, vous ne devez pas avoir de gaz, de rots, de bruits provenant de l'estomac ou d'autres signes qui indiquent que la digestion est encore active. Si c'est ainsi, cela signifie que vous avez digéré toute la nuit (diminuant la qualité de votre sommeil) et que la digestion continue durant la matinée. Pour corriger cette situation, jeûnez jusqu'à ce que vous ressentiez la vraie faim et commencez par manger de petites quantités d'aliments bien combinés.

Il y a plusieurs raisons qui causent les problèmes de digestion:  Manger sans avoir faim, quand le corps n'a pas besoin de nourriture et qu'il n'en demande pas, la digestion devient inefficace.  Les mauvaises combinaisons alimentaires : Si vous combinez bien les aliments de votre repas, vous éviterez les problèmes de digestion. Le régime mono (1 aliment à la fois) vous permet d'avoir une digestion supérieure.  Manger dans de mauvaises conditions : Manger quand on est pressé, dans un endroit pollué ou bruyant cause des indigestions. Les émotions négatives aussi, comme la peur et l'anxiété, arrêtent les sécrétions des liquides gastriques. Alors, c'est mieux d'attendre d'être relaxe et heureux avant de manger.  Trop manger : Quand on mange trop, même la meilleure nourriture au monde ne sera pas digérée correctement. Quand on mange beaucoup, on en digère seulement une petite partie.  Manger des aliments non naturels : Plusieurs produits alimentaires consommés par la majorité des gens ne sont pas conçus pour les besoins du corps humain et se digèrent difficilement. Mais, quand vous suivez une alimentation naturelle, vous pouvez heureusement apprécier la nourriture et digérer facilement.

© Frederic Patenaude 2008

Page 106

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

 Utilisation du sel, des épices et des condiments : Ces substances sont hautement toxiques. Ils dérangent la digestion. Les aliments épicés vont souvent causer la diarrhée.

Assimilation Les gens s'inquiètent souvent du contenu des aliments qu'ils mangent. Ont-ils assez de vitamines et de minéraux? Mais, même l'aliment biologique apporte peu si le corps ne digère pas bien. Quand votre digestion fonctionne bien, vous trouverez toutes les vitamines et tous les minéraux dont vous avez besoin dans les aliments naturels entiers.

© Frederic Patenaude 2008

Page 107

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 19 FAIRE DES JUS ET DES SMOOTHIES Est-ce que c'est naturel? La position des hygiénistes traditionnels au sujet des jus est simple : quand on fait un jus, on extrait la fibre de l'aliment, ce qui le rend moins complet, plus raffiné, moins apte à nourrir le corps correctement. Les hygiénistes recommandent généralement d'éviter les jus et de manger plutôt des aliments entiers. Je pense aussi comme cela. Mais, je crois aussi que quelques jus de légumes peuvent être très sains. Je ne leur attribue pas de vertus thérapeutiques spéciales, mais je vois leur avantage. Les jus de légumes ne demandent presque aucune digestion et vous permettent d'aller chercher les nutriments nécessaires sous une forme facile à absorber. Cela peut être une bonne solution pour ceux qui ont des problèmes de digestion et d'assimilation. Je préfère les smoothies aux jus, mais je crois qu'il peut y avoir une place pour les jus dans une alimentation crue. Je recommande les jus de légumes mais pas ceux de fruits. Le sucre dans les jus de fruits est absorbé trop rapidement quand il est séparé de la fibre.

Comment boire les jus? Les jus de légumes verts en petites quantités peuvent être très avantageux mais n'en prenez pas trop. Les jus verts très foncés (kale, laitue, persil) peuvent être dilués avec des légumes plus doux comme le fenouil, le céleri. Quelques carottes, betteraves et pommes peuvent être ajoutées au goût mais pas comme ingrédient majeur. Vous pouvez aussi diluer le jus avec de l'eau. Quand je fais des jus de légumes, je remets souvent les fibres dans le jus. Habituellement, je bois 70% du jus, je rajoute la pulpe avec le reste du jus

© Frederic Patenaude 2008

Page 108

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante et je mange ce mélange avec des tomates et un avocat coupés. Je trouve que c'est très bon et satisfaisant.

Smoothies et aliments au mélangeur Je crois que les aliments mélangés dans un mixeur sont supérieurs aux jus. C'est pourquoi je recommande la consommation de smoothies verts. Les aliments mixés sont géniaux pour un repas concentré et prêt en une minute. Vous pouvez combiner quelques fruits et légumes et de l'eau et créer un smoothie vert savoureux qui fait un repas parfait. C'est mieux que les jus car il y a encore la fibre qui est un nutriment essentiel. La fibre des fruits et des légumes est importante pour plusieurs raisons. Les aliments entiers sont des produits à l'état naturel sans que rien n’y soit ajouté ou enlevé. Dans notre monde moderne, les jus doivent être pris avec modération, les aliments entiers sont de loin préférables.

Jus de carottes Les promoteurs de jus de carottes sont nombreux. Plusieurs livres ont été écrits sur les vertus thérapeutiques du jus de carottes, un aliment miracle qui soigne tous les maux. D'un autre côté, d'autres auteurs ont dit que ces théories étaient des calamités car le jus contient trop de sucre et fait augmenter le taux de sucre dans le sang et cause l'hypoglycémie. Personnellement, je n'ai rien contre le jus de carotte, personne ne m'a assez donné de preuves qui démontrent qu'il est dangereux pour la santé. C'est un légume respectable. Mais, je crois que boire de grandes quantités de jus de carottes peut être néfaste. Mais, c'est la même chose pour n'importe quel légume ou fruit. Et, tous les avantages du jus de carottes peuvent être surpassés par une simple alimentation de fruits et de légumes. Alors, est-ce que je peux boire un jus de carottes de temps en temps? Bien sûr, pourquoi pas? Mais, buvez un petit verre pas un pichet. Trop serait de l'excès. © Frederic Patenaude 2008

Page 109

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 20 L’ALIMENTATION CRUE A 100% Le fanatisme mène souvent à l’autodestruction. C'est à travers le fanatisme que les gens perdent leur sens de la réalité et ne peuvent pas juger le résultat de leur action objectivement. Obsédés par l'idée qu'une alimentation crue est l'ultime solution, les crudivores perdent parfois le cap. Une alimentation crue à 100% suivi correctement, est magnifique. Mais la façon dont les crudivores mangent n'est pas toujours santé (nous en avons parlé plus tôt). Parce que le repas n'est pas cru ne veut simplement pas dire qu'il n'est pas sain. Une alimentation crue à 100% fonctionne seulement quand elle est suivie correctement. J'ai rencontré beaucoup de gens qui étaient crudivores durant 2-3 ans et qui sont retournés à une alimentation conventionnelle car ils avaient constamment des insatisfactions. N'aurait-il pas été mieux de trouver une façon plus satisfaisante plutôt que de retourner à la viande et au pain?

Cru et sans cuisson : C'est différent Il y a une grande différence entre ce qui est cru et ce qui n'a pas été cuit. Selon le dictionnaire, cru, en plus de signifier sans cuisson, veut dire qui n'a pas été transformé, purifié, raffiné. L'aliment cru est dans son état naturel, un fruit entier, un légume entier, des graines et des noix entières. C'est ma définition de cru. Les huiles, les fruits séchés, les craquelins déshydratés, etc. qui n'ont pas été cuits ne sont pas vraiment crus, ne sont pas des aliments vivants. Je ne considère pas les aliments suivants comme des aliments vivants, même si techniquement ils sont sans cuisson : graines et noix achetées en magasin, aliments séchés, huile, beurre de coconut, beurre de noix, épices, herbes séchées, fruits congelés.

© Frederic Patenaude 2008

Page 110

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Combien de crudivores mangent ce genre de nourriture? Beaucoup. Alors, est-ce vraiment une alimentation crue à 100% quand on consomme ces aliments transformés? Au lieu de s'inquiéter constamment à propos de ce qui est cru, pensez santé. Demandez-vous : "Est-ce que c'est vraiment sain pour moi?" "Est-ce que je me sens bien après avoir mangé ceci?" "Est-ce que c'est un aliment fait pour le corps humain?" "Est-ce que c'est un fruit?" "Est-ce que c'est un légume? "Est-ce que cela se digère facilement?" Alors, quand nous parlons d’alimentation crue à 100%, nous voulons dire une alimentation qui ne contient pas d'aliments chauffés, qui ne contient que des aliments frais et entiers (fruits, légumes, graines et noix) Personnellement, j'ai expérimenté l’alimentation crue à 100%. Je ne demande pas aux gens de toujours manger cru à 100% et je ne prétends pas que je le ferai un jour. Je mange de cette façon pour être en santé et avoir de l'énergie. Je fais le moins de compromis possible mais je ne suis pas parfait. Il m'arrive de manger cru durant une longue période, surtout l'été. Mais, il y a aussi des moments où j'aime bien manger des légumes cuits à la vapeur. Je trouve que j'ai plus d'énergie quand je mange cru, alors je reste avec ce genre de régime le plus possible. Mais, comme j'ai été assez extrémiste auparavant, maintenant, j'aime mieux être plus relaxe par rapport à tout cela.

Cru n'est pas le seul critère Nous devons nous servir de notre logique et comprendre que tout ce qui est cru n’est pas meilleur que ce qui est cuit. Je considère que les légumes cuits à la vapeur sont plus faciles à digérer qu'une même quantité de noix. Je crois aussi que la catégorie "junk food" (pizza, chip, café, friture, crème glacée, pâtisserie) est pire que la viande. Alors, un morceau de poulet avec une salade n'est pas un aussi mauvais choix qu'une pizza avec une salade.

© Frederic Patenaude 2008

Page 111

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Les fruits et les légumes frais (les graines et les noix aussi) sont notre nourriture idéale. Ce sont des aliments naturels conçus pour nous. Tout le reste est une déviation de notre monde artificiel.

L'approche rationnelle Est-ce que c'est possible d'être cru à 100%? Soyez prudent, ne soyez pas trop fanatique. Je connais des gens qui après avoir été sur un régime naturelle durant des années rêvaient de manger du gâteau au chocolat. Si quelqu'un a des rêves de ce genre, c'est qu'il n'est pas satisfait de ce qu'il mange. J'espère qu'en lisant ces pages, vous aurez les idées assez claires pour équilibrer votre alimentation et en faire un régime alimentaire satisfaisant. Plusieurs crudivores trichent ou font des erreurs. Quels genres d'erreurs peuvent-ils faire? Il y en a beaucoup dont on parle dans ce livre. Voici un résumé.

Les erreurs communes des crudivores:  Consomment du sel, des condiments et des épices  Mangent trop d'avocat  Mangent trop de noix ou beurre de noix  Pensent constamment à la nourriture  Boivent trop de jus, spécialement les jus de fruits  Consomment trop de sucre concentré comme le miel et le sirop d'érable  Mangent du cacao cru (ce n'est pas parce que c'est cru que c'est moins toxique)

© Frederic Patenaude 2008

Page 112

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

 Pensent qu'ils peuvent boire du thé et autres boissons caféinées  Mangent une grande quantité de grains et pois germés  Ne dorment pas assez et pas à des heures régulières  Font de mauvaises combinaisons alimentaires  Ne prennent pas soin de leurs dents  Ne font pas assez d'exercices  Mangent trop de fruits acides, de fruits séchés (dattes par exemple)  Utilisent régulièrement de l'huile  Oublient d'écouter les signaux du corps qui indiquent la faim Certains crudivores ne font pas ces erreurs. Ils se sentent équilibrés et en santé. Super! Continuez. Je ne recommanderai pas à ces gens de faire des changements. Je propose une alimentation crue, d'aliments vivants, faite correctement. Mais, je pense qu'il faut se débarrasser de cette fantaisie que l’alimentation crue à 100% est la solution à tout; que cela peut se dérouler facilement dans tous les cas et toutes les situations. L'expérience de plusieurs crudivores dans le monde démontre qu'une alimentation crue est très avantageuse mais, ce n'est pas le seul facteur pour une santé, ou le plus important facteur. Ce n'est pas pécher que manger quelques légumes cuits à la vapeur si vous trouvez que vous ne pouvez pas manger cru à 100% ou si vous voulez seulement tirer profit des avantages d'une alimentation naturelle sans la suivre à 100%. Les aliments cuits ne sont pas tous égaux côté nutrition. Les légumes cuits à la vapeur sont faciles à digérer et ne vous © Frederic Patenaude 2008

Page 113

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante prendront pas toute votre énergie comme d'autres aliments cuits (pain, pâtes). Vous pouvez facilement vous limiter à des fruits et des légumes sans prendre de pain, viande et fromage. Les légumes cuits à la vapeur sont mieux que les recettes crues riches en gras.

Est-ce plus facile quand on mange cru à 100%? Manger cru à 100% ou presque est plus facile qu'une alimentation à 70%. Quand vous êtes prêt à ne manger que des aliments vivants, votre désir de manger de la nourriture cuite s'évapore après quelques semaines. C'est ainsi, bien sûr, si vous prêtez attention à tous les facteurs mentionnés dans ce livre. Même si le but ultime de beaucoup de gens est de manger selon une alimentation crue à 100%, certaines personnes n'ont peut être pas les conditions physiques ou mentales pour le faire dès maintenant. Elles auront besoin d'une bonne transition planifiée. Un hygiéniste professionnel compétent ne recommandera jamais une alimentation complètement crue immédiatement dans tous les cas. Un régime alimentaire doit être adaptée aux besoins des gens plutôt que de se conformer à un idéal.

© Frederic Patenaude 2008

Page 114

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 21 LA PSYCHOLOGIE DES CHANGEMENTS DIETETIQUES Quand on essaie de suivre une alimentation santé, c'est parfaitement normal au début, d'avoir des insatisfactions et de désirer des aliments qui ne sont pas sains. Parfois, pour une raison ou une autre, on peut décider de dire "je m'en fous!" et de manger n'importe quoi. D'abord, il faut dire que ce qui est le plus important c'est ce que vous faites sur une base régulière et pas ce que vous faites occasionnellement. Alors, de petites déviations occasionnelles ne sont pas dangereuses comme des habitudes. L'autre côté de la médaille c'est que les petites déviations répétées peuvent saboter tous les bénéfices que vous espériez obtenir de votre alimentation. Quand vous mangez selon un régime de fruits et de légumes, sans épices et sans sel, et quand vous mangez cette nourriture avec une vraie faim, vous allez purifier votre corps et devenir plus sensible à tous les choix alimentaires qui sont moins sains. Le corps réagit aux aliments malsains comme le corps d'un enfant. Le pire, c'est de voir que l'aliment que vous aimiez tant manger auparavant, qui vous semblait si innocent, peut avoir un effet assez dramatique sur vous. Vous aimeriez pouvoir en manger occasionnellement et être correct après... Oui, vous aimeriez !

Laissez-moi vous expliquer ma propre expérience. Dans la tête de la plupart des gens, un repas végétarien cuit est un repas sain. La plupart des gens mangeraient cela et seraient corrects. Ils pourraient même penser que c'est le repas le plus sain qu'ils ont mangé cette semaine! Mais pour quelqu'un dont le corps a été purifié par une alimentation de fruits et de légumes, ce n'est pas la même chose. Si je mange un repas, disons, de soupe aux pois, pizza végétarienne et de soya glacé, cela m’affectera sûrement d'une façon assez négative. J'aurai © Frederic Patenaude 2008

Page 115

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante de la difficulté à dormir et je ferai de drôles de rêves. Je serai déshydraté par tout le sel qui se trouve dans ce repas "santé". Mais, le plus pénible sera de revenir sur la bonne voie. Pour une semaine, je me sentirai bizarre, pas vraiment malade, juste la gorge qui démange et les muscles endoloris. Une sorte de dépression m'envahira et j'aurai de la difficulté à me sentir moi-même. Toute une expérience pour un petit écart, un repas végétarien! Je sais par expérience ce qui se passe quand je mange quelque chose que je ne mange pas normalement, je suis passé par là plus d'une fois. Mais, je sais aussi que cette expérience est commune aux gens qui décident de suivre une alimentation naturelle de fruits et de légumes. En étudiant la Loi de l'Adaptation Vitale, vous comprendrez mieux ce qui ce passe.

Voici la loi de Shelton : « La réponse vitale de l'organisme à un stimulus externe est instinctive, basée sur une préservation instinctive du corps qui s'adapte lui-même à n'importe quelle influence qu'il ne peut détruire ni contrôler". Cela veut dire qu’avec le temps, le corps s'habitue à toutes sortes de substances dangereuses. Il s'adapte à celles-ci pour se protéger. C’est fait au détriment de plusieurs processus vitaux. Shelton dit aussi :

" Il y avait un ancien roi qui, pour se protéger contre le poison dont ses protégés l’avaient accoutumé, lui faisant en prendre de petites doses de façon graduelle, désira un jour s'enlever la vie en s'empoisonnant, et il échoua. Le premier effort de l'organisme, en relation avec une influence adverse, est de la combattre et de la détruire. S'il ne peut pas, il s'y adapte. Arrivé à ce point, il ne peut © Frederic Patenaude 2008

Page 116

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

plus revenir en arrière, il doit apprendre à endurer et à persister." Quand nous adoptons une alimentation naturelle pure de fruits et de légumes, le processus décrit par Shelton est fait à l'inverse. Le corps rejette les toxines accumulées et revient à un état qui tolère très peu les poisons. C'est pourquoi vous pouvez maintenant réagir fortement à des aliments que vous étiez habitué de manger avant de changer votre alimentation.

C'est un processus d'apprentissage C'est une expérience intéressante de voir comment votre corps peut réagir à certains aliments quand vous pratiquez une alimentation naturelle. J'ai noté que certains aliments vous embrouillent l'esprit, d'autres vous stimulent, et plus tard vous rendent dépressif ; certains encore peuvent vous rendre irritable, et d'autres vous faire sentir comme si vous étiez drogué. Un de mes amis n'est pas habitué à boire du café. Récemment, il a pris 4 cafés en une soirée. Au début, il se sentait bien, à cause de la stimulation, ensuite, les jours suivants, il est tombé dans une dépression qui a duré au moins 2 jours. Ces mauvaises expériences sont probablement nécessaires pour comprendre où vous voulez aller. Mais, ce qui dérègle vraiment à long terme, ce sont les petites tricheries faites régulièrement. Laissez-moi vous expliquer. Si vous sortez un soir et prenez une pizza après avoir suivi une alimentation naturelle durant une certaine période, vous le sentirez. Je vous garantie que le jour suivant vous ne voudrez pas répéter l'expérience. Mais, si vous prenez plutôt un muffin ici et là, buvez un thé de temps en temps, ajoutez un peu de sauce soya à votre salade, etc., vous ne vous sentirez pas vraiment mal, mais tous ces petits détails feront qu'un jour vous vous demanderez pourquoi vous ne vous sentez pas bien, sans vraiment réaliser ce qui s'est passé.

© Frederic Patenaude 2008

Page 117

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

C'est "cool" La vie est supposée être amusante, et manger ne devrait pas être une histoire compliquée. Jusqu'à un certain point, vous devez accepter le chemin que vous avez choisi et être heureux avec. Pourquoi manger santé si vous vous sentez privé et que vous revenez constamment à une autre alimentation et cherchez votre équilibre? Essayer de manger cru en s'obligeant ne fonctionne pas. D'un côté, vous tentez de manger ce qui est bon pour vous, mais d'un autre côté, vous combattez. Cette bagarre intérieure, malgré toute la bonne volonté du monde, va vous faire échouer. La clef de l’énigme est d'accepter profondément le choix alimentaire que vous avez fait, sans même comprendre tout à un niveau intellectuel. Je dis toujours aux gens qu'ils ne devraient pas adopter une alimentation crue simplement parce qu'ils pensent que c'est ce qui est le mieux pour leur corps. Ils devraient écrire les raisons qui les motivent à le faire comme : avoir plus d'énergie, se réveiller en forme, se sentir plus connecté à la nature, se sentir plus paisible à l'intérieur, resplendir de santé, vivre en santé, etc.

L'équilibre

"L'écart entre ce que nous mangeons et ce que nous sommes dans le monde génère une sorte de tension qui est résolue, soit quand l’alimentation est en lien avec le rôle de la personne ou soit quand la vie entière d'une personne s'harmonise à sa nouvelle alimentation. Avec la force de la volonté, on peut vivre en ayant une alimentation qui s'éloigne de notre être fondamental mais, pas pour toujours. Des tensions seraient créées sous la forme d'insatisfactions, d'aversions, et éventuellement, de maladies physiques".

© Frederic Patenaude 2008

Page 118

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Charles Eisenstein, The Yoga of Eating Une chose qui m'a pris du temps à comprendre, c'est que l’alimentation doit être en harmonie avec vos comportements; sans cela, ça ne fonctionne pas. Vous ne pouvez pas changer une chose sans tout changer. Je vous explique. Une alimentation de « junk food » et d'alcool est compatible avec certains modes de vie, mais pas avec d'autres. C'est la même chose pour une alimentation végétarienne ou crudivore. Une alimentation crue comme celle décrite dans "Les secrets de l' alimentation vivante" est un changement radical. Cela demandera des changements radicaux dans toutes les sphères de votre vie. Si vous n'êtes pas prêt pour cela et vous pensiez seulement faire un petit ajustement, vous aurez à affronter certains détails importants en chemin, car vos choix alimentaires ne seront pas en harmonie avec votre style de vie. Une alimentation riche en fruits est une alimentation débordante d'énergie. Elle n'est pas compatible avec une vie sédentaire. Elle n'est pas compatible non plus avec des activités, des amis et un travail qui sont au ralenti. Alors, une façon de réussir votre adaptation à ce régime alimentaire, est de mettre l’accent sur vos activités (être plus actif), ou d’inviter de nouveaux amis plus positifs. En harmonisant ces domaines de votre vie, il serait plus facile de réussir votre changement de régime sans trop d'efforts.

© Frederic Patenaude 2008

Page 119

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 22 TENTATIONS ET INSATISFACTIONS Le scénario est familier. Vous avez été "pur" durant plusieurs semaines et vous vous sentez très bien et en confiance. Mais, un jour, vous êtes tenté de goûter à quelque chose d'interdit. Tout va bien, bien sûr, car vous n'avez goûté qu'à un petit morceau de fromage ou de chocolat. Mais, le lendemain, la pensée est présente, vous troublant et vous harcelant, pourquoi pas un autre morceau de fromage ou de chocolat? Cette fois, vous en manger un morceau plus gros. Cela vous fait un peu plaisir de transgresser l'interdit, comme un adolescent qui fume la cigarette dans le garage. Et le troisième jour, malgré vos plus grands efforts, vous chutez. Vous prenez du pain, du chocolat et du fromage et même des chips. Et, le pire dans tout cela? C'est que vous n'éprouvez vraiment pas de plaisir mais vous ne pouvez pas vraiment vous arrêter. Après, il vous faut des semaines pour revenir sur la bonne voie, pour vous sentir mieux et être plus fier de vous.

Tricher est commun, ce n'est pas un secret Les crudivores trichent souvent. Quand ce n'est pas avec la cuisson, c'est avec les fruits séchés, les noix et les combos-abombos, et ceci pour plusieurs raisons; certaines sont psychologiques et d'autres physiques. En partie à cause des frustrations créées par une alimentation dont vous n'êtes pas habitué. Et en partie parce qu'il y a un déséquilibre physique qui est créé. Regardons ce que Mosseri dit à ce sujet:

" C'est déplorable que la plupart des hygiénistes observent et exposent seulement les situations lamentables des gens sans essayer d'analyser les causes et de trouver les raisons. Un poète m'a dit : "j'étais un petit mangeur et je suis devenu un gros mangeur boulimique quand j'ai changé mon alimentation." Cette situation est malheureusement très commune chez les gens.

© Frederic Patenaude 2008

Page 120

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Examinons pourquoi et cherchons une solution raisonnable à cela. La boulimie se manifeste soit à cause de problèmes psychologiques ou soit à cause d'erreurs diététiques. Armés de meilleures intentions, nous tombons souvent dans le piège de la boulimie, sans le vouloir et sans pouvoir l'éviter. Nous retrouvons cette situation chez les gens qui adopte les principes de Shelton et les instinctos. Les instinctos prennent une plante laxative tous les jours, la casse. La nourriture qu'ils ont mangée est rejetée automatiquement le lendemain dans une selle abondante et cela n'aide pas le corps. C'est pourquoi leurs cellules sont toujours affamées et qu’ils deviennent boulimiques. Pour ceux qui ne sont pas au courant, l'instinctotherapie est la nouvelle vague qui consiste à choisir ses aliments en les sentant et en les goûtant, guidé par le désir du moment, qu’on ait faim ou pas. Mais avant de choisir un aliment avec l’odorat, qui est souvent dérangé, n'est-ce pas mieux d'attendre d'avoir faim? Cela me semble plus important. Mais, ces gens mangent sans avoir faim, selon leur caprice du moment. En effet, ceux qui suivent cette méthode, justifient leur consommation de noix, de graines, de viande, de poisson, par le fait que lorsqu'ils ont senti l’un de ces produits, celui-ci sentait bon. Mais, il y a aussi les Sheltonniens qui mangent trop de graines et de noix. Ces protéines concentrées sont impossibles à digérer quand © Frederic Patenaude 2008

Page 121

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

elles sont consommées à l’excès, et elles sont éliminées par des selles malodorantes le lendemain. Ainsi, nous ne bénéficions pas de ce que nous mangeons et c'est pourquoi nous ne sommes jamais satisfaits et que nous commençons à tricher. Shelton disait qu'un excès de fruits pouvait provoquer une diarrhée. C'est vrai quand vous mangez autant de noix qu'il recommandait. Mais, si nous ne mangeons jamais de noix, ou que nous les prenons en petites quantités, nous n'avons jamais de diarrhée quand nous mangeons beaucoup de fruits. La raison est que les noix sont si difficiles à digérer qu'ils finissent par déranger la digestion et à intoxiquer le sang. Alors, nous ne devons pas faire l'erreur de dire que les fruits causent la diarrhée quand c'est plutôt un excès de graines et de noix qui la cause. "J'ai mis le doigt sur la cause majeure de la boulimie chez les hygiénistes et les instinctos : la trop grande consommation de graines et de noix et le fait de manger des aliments non naturels sans avoir vraiment faim suivis de l'absorption d'un laxatif. Nous pouvons voir que la situation des instinctos est la pire des deux. Dans l'histoire de l'homme on a jamais vu une consommation aussi exagérée de nourriture." A la Recherche d'une Santé Parfaite

© Frederic Patenaude 2008

Page 122

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Mosseri dit que la trop grande consommation de graines et de noix chez les hygiénistes et les instinctos les amène à la boulimie et à la tricherie. Malheureusement, cela s'applique aussi aux crudivores. Manger une grande quantité de graines et de noix ou d'autres types de gras ne vous nourrit pas vraiment. Cela amène plutôt une malnutrition. Le lendemain, vous êtes affamé et insatisfait. Un autre type d’aliments qui amène des insatisfactions : ce sont les fruits séchés et les dattes. La consommation en excès de ce type d'aliments est très commune chez les crudivores. Le sucre concentré qu'ils contiennent est très dur à digérer, même si on fait tremper les fruits en avance. Ils fermentent, causent des gaz et amènent de grandes insatisfactions. Personnellement, je recommande d'éviter ces aliments. J'essaie de manger des dattes seulement quand elles sont vraiment juteuses et en saison, en septembre et octobre. Il y a encore plus de causes à la boulimie, pas seulement l'abus de graines et de noix. Manger sans avoir faim en est une. Quand vous mangez et lorsque vous n'avez pas faim, une petite partie est vraiment digérée, et vous êtes affamé car votre corps n'a pas vraiment été nourri. C'est un cercle vicieux qui doit être brisé.

La bonne attitude Vous devez avoir une bonne attitude équilibrée par rapport à la nourriture. La modération est meilleure pour tout, même quand il s'agit de tricher. Il y a des niveaux de déviations alimentaires, les petites et les grandes. Les crudivores semblent surtout tomber dans les grandes déviations alimentaires. Quand ils dépassent les limites, il faut faire attention car ils sont comme des monstres qui sortent de leur cage! Dans leur tête, une voix tente de justifier leur excès : "demain, tu peux jeûner et tout rentrera dans l'ordre". "Tu es déjà allé trop loin, aussi bien en profiter!" " Je suis pris au piège de toute façon, je vais juste tomber un peu plus creux." "C'est pas si pire, les gens mangent comme ça à tous les jours". La plupart d'entre nous sommes passés par là. Peut-être que c'est nécessaire pour comprendre les dommages causés par l’alimentation précédente. Mais, le problème majeur causé par ces comportements incorrects est qu’ils dérangent notre instinct, notre équilibre (qui se © Frederic Patenaude 2008

Page 123

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante restaure lentement) même si nous ne faisons que de petites exceptions sur une base régulière. Après, nous perdons le plaisir de manger des aliments naturels sans assaisonnements et commençons à chercher de plus en plus les nourritures épicées pour stimuler et exciter notre palais dérangé.

Les tentations Les tentations sont d'une autre nature. Elles peuvent mener aux tricheries mais les tricheries ne suivent pas toujours les tentations. Les tentations sont un désir conscient physique ou psychologique pour un aliment en particulier. Elles ne sont pas le reflet d'un besoin physiologique mais plutôt d'une dépendance. Par exemple, un ex-fumeur peut avoir un besoin intense d’une cigarette mais ce n'est pas parce que son corps en a besoin. Un buveur de café qui a arrêté d’en boire, ressentira un besoin intense de prendre du café jusqu'à ce que son corps soit désintoxiqué du poison qu'il a absorbé durant des années. C'est la même chose quand on cesse de consommer du sel, des épices, des pâtes, de la viande, etc. ; le corps demande ces substances pendant un laps de temps, période durant laquelle on doit résister avec beaucoup de volonté et à tout prix, aux tentations de recommencer à en consommer. Les tentations psychologiques sont différentes ; elles peuvent apparaître chez un ex-buveur de café, par exemple, après plusieurs années d'abstinence, en entrant dans un café ou en sentant son odeur. De vieilles images en association avec le café s'emparent de son esprit. La solution est de se réveiller de cette transe, reconnaître que c’est l'environnement qui a créé ce désir et le faire disparaître ou quitter l'endroit. Les tentations psychologiques peuvent apparaître selon des cycles. Vous pouvez être libre durant une période et elles peuvent soudainement vous attaquer ! Après quelques mois avec une alimentation crue, c'est normal d'avoir des tentations. Dans ce cas, j'attribue ces insatisfactions à une nutrition pauvre et à une assimilation dérangée et habituellement causée par un excès de gras, de fruits séchés, de sel et le fait de manger sans avoir faim ou d'utiliser des épices, etc.

© Frederic Patenaude 2008

Page 124

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Ne pas manger assez Plusieurs personnes ne seront jamais vraiment équilibrées avec une alimentation naturelle. Après plusieurs années, elles auront encore des insatisfactions et voudront de la nourriture cuite ou des quantités inouïes d'avocat, de noix ou de fruits séchés. La raison fréquente à cet état découle du fait que les gens ne consomment pas assez de calories qui proviennent des fruits. Eventuellement, ce déficit va se manifester par des insatisfactions intenses. C'est très important d'apprendre à consommer assez de fruits durant un repas, ainsi vous ne serez pas affamé pendant au moins 5 heures. Sinon, tous les efforts mentaux pour éviter les frustrations et la faim vous amèneront à la tricherie. C'est aussi important de comprendre que les fruits sont également très riches en eau comparés aux aliments cuits comme les pâtes et le pain. La quantité de fruits consommée dans cette alimentation nous parait énorme à première vue.

© Frederic Patenaude 2008

Page 125

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 23

QUAND MANGER

Les lignes suivantes sont inspirées du livre de Albert Mosseri "A la Recherche d'une Santé Parfaite".

« Ceux qui adoptent un régime hygiéniste commencent, avec la plus grande volonté du monde, par modifier leur habitude alimentaire. Ils étaient habitués à manger de petites quantités d'aliments concentrés. Difficiles à digérer, ils restaient des heures dans l'estomac. Ces aliments sont le riz, le pain, les croissants, les pâtes, les granolas, les gâteaux, etc. Le nouvel hygiéniste initié remplace cette nourriture par la même quantité d'aliments plus faciles à digérer et qui quittent l'estomac en peu de temps comme les fruits et les légumes (cru ou cuit). Alors, 1 ou 2 heures après un tel repas, ces personnes ont l'estomac vide. Elles croient avoir faim, surtout si elles ne sont pas habituées à manger de grandes quantités de leurs nouveaux repas. Confus par cette faim, qui apparaît hors des heures de repas, et parce qu'ils reçoivent de mauvais conseils de ne pas manger entre les repas, les nouveaux adeptes du régime hygiéniste se sentent coupables de vouloir encore manger et sont tiraillés par cette faim persistante. Alors, ils sautent sur n'importe quel aliment interdit et en mangent en grandes quantités.

© Frederic Patenaude 2008

Page 126

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Une femme m'a dit récemment qu'elle avait un petit estomac et qu'elle ne pouvait pas manger beaucoup de fruits et de légumes en un repas. Une heure après un repas, elle a faim. Est-ce normal? Devrait-elle attendre au prochain repas pour manger? Non, elle doit encore manger, même si elle doit le faire 7 fois durant une journée. L'important est d’attendre d'avoir faim avant de manger. Dans tous ses écrits, et pendant plus de 30 ans, Mosseri a suivi les hygiénistes, spécialement Shelton qui recommandait 2 repas par jour. Mais maintenant, il a réalisé que c’était une erreur. En fait, c'est l'erreur la moins évidente que beaucoup de gens font.

Des repas à heure fixe

"Ne mangez pas simplement parce que c'est l'heure de manger. Si vous attendez d’avoir faim et qu’à 10:00 a.m. par exemple vous la ressentez, mais vous voudrez manger à 12:00 avec quelqu'un, et bien, cela ne vous affectera pas trop d'attendre 2 heures de plus. Ce n'est pas mauvais d'avoir faim. Nous ne devons pas éviter la faim comme on devrait éviter un tigre. La faim n'a pas à être satisfaite immédiatement. Beaucoup de gens ont peur de la faim, comme si c'était un signe de pauvreté ou un péché, ou qu'ils allaient mourir sur le champ. Personne © Frederic Patenaude 2008

Page 127

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

ne va penser que vous vivez dans la misère si vous sautez un repas, ou si vous ne mangez pas à toutes les heures."

Dr. Virginia Vetrano Elle a raison, il y a tellement de gens qui ont peur d'avoir faim, comme si c'était un signe urgent et impératif de manger. D'un autre côté, je constate que le Dr. Vetrano parle encore comme Shelton au sujet de sauter des repas. Je rejette cette idée de repas à heure fixe. Mais, mon opinion est la suivante : il est mieux d'attendre d'avoir faim que de sauter des repas. Sauter un repas est frustrant et négatif, alors qu'attendre la faim est positif et plein d'espoir. J'ai deux remarques à faire. D'abord, si le premier signe de la faim se manifeste alors que nous sommes occupés, nous ne le ressentirons pas. Ensuite, concernant les gens qui sont au stade de sous nutrition, la première sensation de faim est accompagnée d'une extrême faiblesse, une sensation d'évanouissement. Ces gens devraient toujours avoir un peu de nourriture sur eux car ils doivent manger immédiatement, dès que les premiers signes apparaissent.

Est-ce qu'on peut manger le soir? On ressent rarement la faim le soir, sauf quelques exceptions comme durant un long jeûne ou dans des cas de sous nutrition. On ne devrait jamais manger tard le soir. On peut rompre un jeûne n'importe quand, même durant la nuit avec un morceau de fruit. Ceux qui sont à un stade de sous nutrition peuvent aussi prendre un fruit qui n'est pas acide le soir. La digestion dans l'estomac ne peut pas se faire proprement la nuit. La nuit, les muscles du corps sont au repos, même l'estomac. La conséquence est que l'estomac ne peut pas mélanger énergiquement les aliments durant la nuit. C'est la même chose pour les glandes qui sécrètent le liquide gastrique. La nuit, elles se reposent.

© Frederic Patenaude 2008

Page 128

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Il y a un rythme de base, le jour et la nuit, qui doit être respecté dans notre mode de vie. C'est la même chose pour les plantes. Si nous les arrosons au mauvais moment, ou ne les arrosons pas quand elle en ont besoin le plus, elle ne pousseront pas. Pour les humains, la nuit signifie catabolisme et élimination, alors que le jour c'est anabolisme et digestion. Ces fonctions ne doivent pas être inversées en transformant la nuit en jour et le jour en nuit. La faim peut s'annoncer par elle-même tôt le matin ou plusieurs heures après le lever. C’est mieux d'attendre d’avoir faim avant de manger.

© Frederic Patenaude 2008

Page 129

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 24 LES ALIMENTS PARFAITS POUR L’HOMME Les fruits Comme les orangs-outangs, les bonobos et les chimpanzés, les humains sont frugivores. Un frugivore mange des fruits. Etre frugivore ne veut pas dire manger seulement des fruits. Tous ces animaux mangent aussi des légumes verts, des graines et des noix mais la base de leur alimentation est le fruit. Certains disent qu'une alimentation à base de fruits est dangereuse pour la santé à cause de la quantité élevée de sucre qu'ils contiennent. Ils recommandent plutôt une alimentation riche en gras, en protéines ou en amidons. Les fruits sont aussi une source de calorie (énergie) sous forme de sucres simples parfois confondus avec les sucres raffinés dangereux. Regardons les différentes sources d'énergie et décidons quel type de nourriture devrait être la base de notre alimentation. Une alimentatior riche en gras est un désastre. L'excès de gras (cru ou cuit) réduit le taux d'oxygène dans le sang et amène de sérieux problèmes de santé. Cela cause des déséquilibres du taux de sucre dans le sang en diminuant l'efficacité de l'insuline qui transporte le sucre aux cellules, et qui amène un taux de sucre élevé dans le sang. Manger beaucoup de gras nous rend fatigués toute la journée car le sucre est difficile à digérer. Les problèmes reliés à une alimentation riche en gras sont nombreux et très bien documentés. Une alimentation riche en protéines est encore plus dangereuse car les excès de protéines vont généralement se putréfier durant la digestion. Ceci empoisonne le corps et c'est là que le cancer peut installer ses fondations. Pour ces raisons, pratiquement aucun spécialiste de la santé ne recommande une alimentation riche en gras ou en protéines. Parfois, un régime riche en protéines (Atkin's diet) peut être recommandée pour la © Frederic Patenaude 2008

Page 130

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante perte de poids. Mais, presque personne ne considère ce genre de régime comme une alimentation saine. Les experts recommandent généralement une alimentation riche en hydrates de carbone. Des hydrates de carbone provenant des aliments riches en amidon comme les patates, le pain, les pâtes, etc. Les avantages de ces aliments c'est qu'ils procurent de l'énergie sous la forme de sucres complexes et sont faibles en gras. Le problème c'est que le grain prédomine dans cette alimentation. Comme nous l'avons vu, le grain n'est pas le meilleur aliment pour les humains. Une alimentation à base de grains acidifie le système car ces aliments contiennent très peu de minéraux alcalins. Une alimentation riche en amidon peut fonctionner si elle est constituée de légumes racines cuits comme la patate, l’igname et le manioc qui forment de l'alcalinité. Quand on mange des hydrates de carbone complexes (amidon), le corps doit convertir l'amidon en sucre simple. En fin de compte, nous recevons notre énergie des sucres simples. Les fruits sont riches en sucre simple spécial qui se métabolise facilement. Les fruits produisent aussi de l'alcalinité et sont plus riches en nutriment que les aliments amidonnés. Aussi, les fruits peuvent être mangés frais et entiers. Toutes les vitamines, les minéraux et les enzymes restent intacts et ne sont pas détruits par la cuisson. Nous pouvons donc arriver à la conclusion que les fruits doivent être dominants dans une alimentation. Les fruits sont riches en vitamines, mais parfois faibles en minéraux comme le calcium et le sodium, qui se retrouvent plutôt dans les légumes. C'est la raison pour laquelle les légumes, spécialement ceux à feuilles vertes sont essentiels. Les fruits que nous retrouvons dans les magasins sont différents de ceux qui sont plus sauvages. Les marchés vendent des fruits qui ont été hybridés pour augmenter leur goût et plaire davantage à la masse. Ces fruits contiennent plus de sucre, moins de fibres et moins de vitamines et de minéraux. Souvent, ils ont été ramassés avant d'être murs. Mais, c'est quand même mieux que beaucoup d'autres aliments qu'on retrouve dans les marchés. Certaines personnes pensent qu'on doit éviter les fruits hybridés, comme les ananas, bananes, raisins sans pépins et les pommes Fuji. Mais, elles ne disent pas que les autres fruits des supermarchés comme les mangues © Frederic Patenaude 2008

Page 131

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante (le meilleur vendeur au monde!), le cherimoya et la papaye sont aussi des hybrides. Alors, il n'y a plus rien à manger? Je crois que c'est légitime de vouloir des aliments naturels et biologiques. Mais, nous ne devons pas en faire une religion. Les gens ne sont pas malades parce qu'ils mangent des melons sans pépins. Ils n'ont pas le cancer parce qu'ils mangent des pommes Fuji. Ils n'ont pas de problèmes de coeur parce qu'ils mangent des raisins sans pépins à tous les matins. Un peu de logique?

Les légumes verts Tous les frugivores mangent des légumes à feuilles vertes et d'autres légumes. Les légumes verts sont riches en minéraux, et les fruits sont riches en vitamines. Dans les légumes à feuilles vertes on retrouve le chou, la laitue, le kale, le persil, les épinards, et bien d'autres. Pour obtenir tous les minéraux dont nous avons besoin, nous devons manger à peu près 1 à 2 livres de légumes verts par jour. C'est un défi que de manger suffisamment de légumes verts. D'abord, nous ne les mâchons habituellement pas assez, et ensuite, nous n'avons pas le temps de manger de grosses salades. La meilleure façon de résoudre ce problème est d'apprendre à faire des smoothies verts et des salades en purée. Un smoothie vert est simplement un smoothie de fruits et de quelques légumes verts (épinards, céleri). Le résultat est un délicieux smoothie surprenant et nutritif qui est probablement le repas cru le plus savoureux.

Les légumes fruits Certains fruits ne sont pas très sucrés. Ce sont entre autres, le concombre, la tomate, la courge, la courgette et le piment. Botaniquement parlant, ce sont des fruits mais nous les classons dans la catégorie des légumes pour leur valeur nutritive et leur utilisation culinaire. Ce sont tous des aliments excellents à consommer à n'importe quel moment de la journée. Par contre, certaines personnes réagissent aux tomates et doivent les manger avec modération.

© Frederic Patenaude 2008

Page 132

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les légumes racines Dans les légumes racines, il y a les carottes, le panais, les artichauts de Jérusalem, les patates, les patates douces, l’igname, le manioc et le céleriac. Ce sont tous d'excellents aliments. Certains d'entre eux peuvent être mangés crus, alors que d'autres qui sont plus amidonnés, doivent être légèrement cuits à la vapeur pour faciliter leur digestion. Les légumes qui contiennent plus d'amidon ne peuvent pas être comparés aux grains qui contiennent aussi de l'amidon. Ils ne provoquent pas les problèmes de ces derniers. Plusieurs tribus indigènes vivent de légumes racines cuits et sont en excellente santé. Ils n'ont pas de problèmes de dents, pas de diabète, etc. Mais, ces problèmes apparaissent aussitôt que ces gens connaissent le pain et les autres aliments modernes. Les légumes racines sont supérieurs aux grains et doivent constituer 10-25% de l’alimentation durant une transition. Quand la personne mange complètement cru, on peut diminuer la consommation de légumes racines amidonnés. Le céleriac est spécialement bon cru.

Les graines et les noix Auparavant, je vous ai averti au sujet des excès de graines et de noix. C'est une erreur que fait souvent un crudivore. Je n'ai pas dit que l'on ne doit plus en manger. Elles font partie de notre alimentation naturelle. Les noix fraîchement cueillies sont délicieuses, mais les noix cultivées ne sont pas aussi fabuleuses que leur ancêtre plus sauvage. Certaines personnes semblent bien avec une alimentation comprenant quelques noix, alors que d'autres préfèrent les exclure totalement sans problèmes. Il y a des gens qui doivent les éviter durant une longue période, jusqu'à ce que leur digestion s'améliore. A un moment donné, ils recommenceront à en manger en petite quantité. Afin de mieux les digérer, les noix doivent être très bien mastiquées. Les beurres de noix peuvent être une option intéressante car ils sont plus faciles à digérer (ils doivent être faits de noix crues et selon un processus qui ne génère pas trop de chaleur). Je ne connais pas beaucoup de © Frederic Patenaude 2008

Page 133

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante compagnie qui fait des beurres de noix vraiment crues. Il y a "The Living Tree Community" que je peux vous recommander. Les graines et les noix peuvent aussi être mélangées avec d'autres aliments comme les tomates pour faire une vinaigrette.

Les plantes sauvages Les plantes sauvages comestibles poussent un peu partout. La plupart d'entre elles sont très nutritives car elles contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux. Elles ne sont pas des hybrides, elles sont gratuites et plus fortes. Pour ces raisons, beaucoup de livres vantent les bénéfices des plantes sauvages comestibles. Ces plantes contiennent plus de vitamines et de minéraux que les plantes cultivées. Aussi, ne faut-il pas en manger en grande quantité. Manger de petites quantités de plantes sauvages de façon régulière est très avantageux. En manger à l’excès ne l'est pas. Si vous trouvez qu'une plante sauvage comestible a un bon goût, vous pouvez en manger. Si vous trouvez qu'elle a un goût trop amer, ne vous forcez pas. Pensez aux enfants ou aux animaux qui n'ont pas d'idées préconçues, ils ne vont pas se forcer à manger quelque chose qu'ils n'aiment pas. Je trouve que certaines plantes sont trop amères. Par contre, certaines ont un goût intéressant; le dandelion, le chou gras, le trèfle, l'oxalide par exemple. Il doit aussi être mentionné que la même espèce de plante peut avoir un goût très diffèrent dépendamment de son âge, des conditions du sol, du climat, de l'humidité, etc. Le dandelion peut avoir un goût très repoussant ou être très sucré. Je crois que c'est très bon d'inclure des plantes comestibles sauvages dans notre alimentation. Mais ne vous forcez pas à en manger plus que vous pouvez parce que vous pensez qu'elles sont bonnes pour vous.

© Frederic Patenaude 2008

Page 134

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les fruits séchés Je ne considère pas les fruits séchés comme étant des aliments vivants. Je ne recommande pas leur consommation, sauf peut-être quand les fruits frais ne sont pas disponibles. Une circonstance exceptionnelle serait par exemple, un séjour en Antarctique, une longue randonnée en forêt ou une traversée du désert. Les crudivores ont tendance à manger trop de fruits séchés; comme je l'ai déjà mentionné, c'est, avec l'abus des gras, ce qui cause la majorité de leurs problèmes. Les fruits séchés créent une dépendance et beaucoup de gens ont tendance à en manger trop. Ceci amène des conséquences comme des gaz, des indigestions, des insatisfactions, des inconforts, une envie d'uriner plus fréquente, un sommeil dérangé... Les fruits séchés sont aussi à éviter car ils collent aux dents et encouragent la carie dentaire. Beaucoup de gens ont ruiné leurs dents en mangeant trop de raisins secs, de figues ou de dattes séchées. Dans mon cas, c'était certainement une des causes majeures de mes problèmes de santé dentaire quand j'ai adopté l’alimentation crue. Si vous avez de la difficulté à vous empêcher de manger des fruits séchés, c'est simplement parce que vous ne mangez pas assez de fruits frais pour rencontrer vos besoins en calories. Quand vous mangerez plus de fruits frais, toutes vos insatisfactions et tentations disparaîtront. En fait, si vous avez besoin de n'importe quoi de sucré, c'est que vous ne mangez pas assez de fruits frais. Je dois parler du cas des dattes. Les dattes sont des fruits séchés mais elles n'ont pas été séchées artificiellement. Elles sèchent naturellement sur le plant. Les dattes ont la réputation d'être le "junk food" du crudivore. Les gens en mangent beaucoup trop. Quand on mange plus de 5-10 dattes, on en mange trop. Les dattes sont très élevées en sucre, elles causeront le même problème que manger trop de fruits séchés. Pour ces raisons, je ne recommande pas les dattes sur une base régulière. J'achète des dattes seulement quelques fois par année, quand c'est la saison, quand je peux trouver une sorte particulière de dattes juteuses dans les marchés. Ces dattes ne sont disponibles que durant quelques semaines dans l'année. Sinon, je n'achète pas vraiment de dattes pour ne pas être tenté. © Frederic Patenaude 2008

Page 135

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les fruits congelés Les fruits congelés ne sont pas vraiment "vivants", mais le processus de congélation préserve beaucoup de nutriments. Le plus gros problème avec les fruits congelés, c'est qu'il faut les manger froid, ce qui équivaut à mettre un sac de glace dans notre estomac. C'est à peu près sûr que cela va produire des indigestions, et la consommation régulière d'aliments froids peut affecter négativement l'état de la flore intestinale et causer des carences en vitamine B12. Les fruits congelés peuvent être utiles quand vous vivez dans le nord comme moi. Durant l'hiver, j'utilise des fruits des champs congelés. Ils sont excellents dans un smoothie. Je recommande de mélanger des fruits congelés et des fruits frais pour faciliter la consommation des fruits congelés. Par exemple, vous pouvez vous faire un smoothie avec des bananes fraîches et quelques bananes et fruits des champs congelés. De cette façon, le repas n'est pas complètement congelé. C'est aussi préférable de laisser dégeler le fruit congelé 1 ou 2 heures avant de le consommer.

Le lait Que les humains aient besoin de boire le lait d'autres animaux, après qu'ils aient été sevrés de leur mère, est une idée tellement bizarre que cela me fait sourire. Cette idée n'est pas basée sur des faits scientifiques. Je pense que c'est une campagne bien planifiée, bien exécutée, depuis très longtemps pour faire de l'argent avec l'industrie laitière. Le lait de vache contient naturellement des hormones de croissance très puissantes qui peuvent déranger énormément le corps humain. Le lait commercial est aussi rempli d'antibiotiques, de bactéries, de pesticides et de cholestérol. Cela prend 10 livres de lait pour faire 1 livre de fromage, alors ces éléments toxiques sont encore plus concentrés dans le fromage que dans le lait.

© Frederic Patenaude 2008

Page 136

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Contrairement à ce que dit la propagande, le lait ne prévient pas l'ostéoporose. Une étude "The 1995 Harvard Nurse's Health Study" faite sur plus de 75 000 femmes a démontré que celles qui buvaient du lait pour combler leur besoin en calcium avaient eu plus de fracture par rapport à celles qui en buvaient peu ou pas du tout. Une autre étude faite en 1994 à Sydney en Australie, montre à peu près la même chose, plus on boit de lait et plus il y a de risque de fracture. Ceux qui consomment beaucoup de produits laitiers doublent leur risque de fracture de la hanche comparativement à ceux qui n'en consomment pas. D'autres études ont démontré que la consommation élevée de protéines est associée à l'augmentation du risque d'ostéoporose. Le lait animal est pour le bébé animal, pas pour un humain. Toutes les espèces arrêtent de boire du lait après un certain âge, nous ne sommes pas une exception. Mais, l'industrie laitière essaie de nous convaincre que le lait de vache est parfaitement naturel pour nous et que nous ne devons pas nous en méfier. Non, c'est un aliment parfaitement naturel pour le bébé de la vache, et c'est tout! Malgré tout, le lait de chèvre peut être utile aux mères qui ne peuvent pas allaiter assez longtemps leur enfant, pour n'importe quelle raison. Les mères végétariennes qui donnent du lait de soya à leur enfant font erreur. Le lait de soya ne peut pas remplacer le vrai lait pour des enfants en période de croissance, car il lui manque plusieurs nutriments essentiels. Les adultes ne peuvent pas digérer facilement le lait car les enzymes qui le digèrent, cessent d'être produites après l'âge de 7 -8 ans. Boire du lait après cet âge peut amener des problèmes de santé.

Le yogourt Quand il s’agit d’un produit fermenté comme le yogourt ou le kefir, le lait est plus facilement digéré. Les hygiénistes ont souvent utilisé le yogourt quand les patients ne pouvaient pas digérer les noix. Je crois que c'est un choix limité, un compromis. Cela faisait partie de mon alimentation et cela ne m'a jamais rendu malade, comme d'autres produits laitiers. J'ai décidé d'enlever le yogourt de mon alimentation mais, j'en consomme de temps en temps.

© Frederic Patenaude 2008

Page 137

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Le miel Le miel est un aliment parfait pour les abeilles, mais pas pour les humains. Bien sûr, le miel commercial est encore plus néfaste et ressemble aux sucres raffinés à plusieurs niveaux. Le miel provenant d'un environnement sauvage est certainement meilleur, mais ce n'est pas un aliment naturel pour les humains. Quand vous mangez assez de fruits, vous n'avez pas besoin de miel ou d'autres aliments concentrés en sucre. Dans certaines circonstances, je peux considérer l'utilisation du miel, mais pas sur une base régulière. Ces circonstances sont un long voyage dans un endroit où l’on peut apporter difficilement une grande quantité de fruits et de légumes, ou une Balinaise qui vous offre la plus délicieuse mélasse de miel sauvage provenant de la jungle (cela m'est déjà arrivé!), une traite qui peut être refusée seulement par un végétarien très strict...

Les oeufs Nous devons voler les oeufs aux oiseaux alors ils ne sont probablement pas naturels pour les humains. Certains chercheurs sérieux comme le Dr. Gian-Cursio, voient beaucoup d'avantage dans le fait de manger des oeufs. Personnellement, un oeuf cru ne m'attire pas comme un morceau d'avocat. A certaines occasions, je vais prendre quelques oeufs s'ils proviennent d'animaux qui ont été nourris d’aliments naturels seulement, et pas avec des abominations qui sont données même aux poules biologiques. J'ai eu l'occasion de goûter à des oeufs de canards qui avaient été très bien nourris, le goût est formidable. Alors, au sujet des oeufs, je ne pense pas que ce soit un aliment qui doit être mangé sur une base régulière, mais je ne m'y oppose pas. C'est un choix personnel. Notez que 2 œufs sont le maximum que vous devez manger en une journée.

© Frederic Patenaude 2008

Page 138

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

La viande Je pense que la viande n'a pas sa place dans l’alimentation d'un humain. Je ne vais pas exposer entièrement mon point de vue maintenant, beaucoup de mes lecteurs sont déjà végétariens. Si vous n'êtes pas végétarien et que vous voulez plus d'informations, les meilleures sources sont "The China Study" et "The Food Revolution". Mes observations m'ont amené à croire, et je ne suis pas le seul, que la viande crue est mauvaise, encore pire que la viande cuite. Je ne la recommande pas et je ne recommande pas la viande sur le barbecue non plus...

Le poisson Si vous placez un morceau de poisson à côté d'un morceau de viande, vous verrez qu'il se décompose plus rapidement que la viande. C'est la même chose qui se passe dans votre corps. Tous les poissons vendus dans les marchés ont commencé à pourrir. Un poisson frais ne sent pas mauvais. C'est un choix spécialement pauvre car les poissons sont souvent contaminés par des métaux lourds à cause de la pollution. Pour ces raisons, je ne recommande pas le poisson.

Les insectes Certains auteurs disent que les insectes font partie de l’alimentation de l'humain car les singes en mangent parfois. Apparemment, les singes aiment surtout les fourmis. Alors, peut-être que notre alimentation devrait aussi se composer de fourmis (elles sont riches en zinc, mais c'est une autre histoire...) Personnellement, je n'ai jamais mangé d'insectes et je n'ai pas l'intention d'en manger!

© Frederic Patenaude 2008

Page 139

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 25 LES COMPROMIS Chaque personne se retrouve à des étapes différentes de leur cheminement, dans chaque aspect de leur vie ; personne ne peut dire qu'il est parfait. Parfois, nous devons reconnaître où nous sommes rendus, pour savoir exactement où nous voulons aller et ce, une étape à la fois. Cela nous amène à parler des compromis.

QUOI EVITER Les fruits et les légumes dans leur état naturel sont la nourriture que nous devons manger. Quand nous nous éloignons de ces aliments, les erreurs peuvent être plus ou moins graves. Voici, selon moi, les pires erreurs, sans parler du "junk food" car tout le monde sait que ce n'est pas sain.

Le pain et le blé De tous les grains, le blé est le pire et surtout sous forme de pain. Aller contre la tradition du pain n'a jamais été très populaire, mais les experts de la santé alternative ont toujours compris que le grain n'est pas optimal pour le corps humain. Le Dr. Doug Graham a écrit un article intéressant sur ce sujet. ("Grain Dammage")

Le lait et le fromage Le fromage est très concentré, et quand il est fermenté (comme pour les vieux fromages), il représente un des pires aliments que l'humain peut manger. Un fromage frais, non fermenté et fait de lait cru, est un peu plus facile à digérer, mais ce n'est pas encore optimal. Ce n'est pas aussi un bon choix de remplacer le fromage par du tofu car il est trop concentré et il est difficile à digérer.

© Frederic Patenaude 2008

Page 140

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Le poisson et les fruits de mer Tous les poissons sont contaminés de métaux lourds comme le mercure, ce qui affecte extrêmement le corps humain. Juste une portion peut contenir assez de mercure ou d'autres métaux lourds pour contaminer une personne. Et, pour les fruits de mer, vous devez savoir que les animaux de mer comme le homard et les huîtres sont des filtreurs de l'océan. Une grande quantité d'eau passe à travers eux ce qui fait que les fruits de mer sont parmi les aliments les plus contaminés de la planète.

Les épices et les condiments Les épices sont: le poivre noir, le sel, le poivre blanc, la cayenne, le gingembre, le chili, l'ail, les oignons, et toutes les nourritures qui les contiennent comme les sauces fortes, le Tabasco. La consommation d'épices est extrêmement mauvaise pour la santé. Les épices irritent la paroi intestinale, crée une muqueuse (le corps produit une muqueuse pour se protéger) et complique la digestion.

Thé, café, chocolat noir et cacao Ils contiennent certaines substances (caféine et théobromine) qui dérangent le système nerveux. Quand une personne mange selon une alimentation naturelle, ces substances ont un effet encore plus dérangeant sur son système. Pour un crudivore, une tasse de café équivaut à 4 tasses de café pour une personne normale. Il n'y a pas de place pour les compromis avec la caféine et le cacao. Evitez tous les produits à base de ces substances nocives : café, chocolat chaud, chocolat noir, cacao cru, thé noir, thé vert, maté, etc.

© Frederic Patenaude 2008

Page 141

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

De meilleurs choix Les légumes cuits à la vapeur sont certainement mieux que des recettes qui contiennent trop de noix. Une soupe chaude peut être faite avec des légumes cuits à la vapeur que l'on mélange par la suite pour faire un potage. Plusieurs personnes ont noté que lorsqu'on inclut des légumes cuits à la vapeur régulièrement dans l’alimentation, on n'obtient pas les mêmes résultats que lorsqu'on les mange vraiment crus. Personnellement, j'aime bien en prendre à l'occasion. Les légumes racines cuits comme les patates, les patates douces, etc. sont plus denses que les légumes cuits à la vapeur. Ils sont supérieurs aux grains, mais en tant qu'aliment riche en amidon, ils ne vous donneront pas autant d'énergie que les aliments frais comme les fruits. Les salades peuvent parfois être fades sans les huiles, ail, oignons et sel. Je vous suggère de faire une vinaigrette avec une tomate et un morceau d'avocat mixés. Si cela n'est pas suffisant, un peu de vinaigre de cidre de pomme donnera du goût ou du jus de citron. Un autre assaisonnement serait les tomates séchées mais sans sulfate et sel. Encore mieux, seraient les légumes séchés en poudre dont je vous ai parlé plus tôt. J'aime surtout la saveur du chou rouge en poudre. Le jus d'un fruit acide ou mi-acide comme l'orange ou la mangue en purée peut aussi donner un goût intéressant à votre salade. Boire des tisanes d'herbes peut être bon si vous les prenez pour passer à travers le froid de l'hiver. Soyez sûr de ne pas choisir celles qui ont de la caféine. Pour avoir des idées de recettes géniales, procurez-vous mon livre "Sensations crues".

© Frederic Patenaude 2008

Page 142

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

C'est un processus d'apprentissage Il n'y a personne que je connais qui soit totalement constant. Cela peut prendre un bon bout de temps avant de pratiquer correctement cette alimentation. Si vous mangez quelque chose de mauvais, ne soyez pas méchant avec vous-même. Observez et apprenez. Utilisez cette opportunité pour observer comment vous vous sentez quand vous mangez ce genre de nourriture. Si vous vivez toujours dans l'appréhension des effets de votre alimentation imparfaite, votre peur dérangera votre digestion et vous enlèvera votre confiance.

Shelton a dit: "Ceux qui anticipent la peur à propos de leur repas, qui mangent dans la peur, qui tremblent et qui font de l'anxiété à cause de ce qui pourrait se passer, auront sûrement des problèmes. Cette attitude dérange les opérations du processus normal de la nutrition." Nous savons tous qu'à part l’alimentation, il y a d'autres facteurs qui influencent la santé. Même si l’alimentation est l’un des plus importants, elle n'est pas le seul. La tranquillité d'esprit en est un très important. Nous pouvons choisir d'être satisfaits de la façon dont nous mangeons sans nous inquiéter de la manière dont elle pourrait être meilleure.

© Frederic Patenaude 2008

Page 143

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 26 POUVEZ-VOUS VOUS COMPARER AUX AUTRES? Cette pensée vous a sûrement déjà effleuré l'esprit; "Comment se fait-il que certaines personnes mangent toutes sortes d'horreurs et qu'elles paraissent si bien en santé et vivent longtemps?" Vous vous dites alors probablement; "Pourquoi je ne ferai pas la même chose?" et "Peut-être que le secret de la santé est dans la modération des choses?" Tout le monde connaît quelqu'un qui, même s'il mange de la viande, boit de l'alcool, fume parfois ; est en forme, semble aller très bien, et semble même plus énergique que la plupart des végétariens et des crudivores! Nous connaissons aussi quelqu'un qui est mort à un âge très respectable (90 et plus) sans qu'il ait à faire trop d'efforts avec son alimentation. Alors, la question est la suivante: "Est-ce inutile de faire des efforts pour bien manger, être différent des autres, affronter les défis associés à ces changements, si à la fin nous ne vivons pas plus longtemps que nos voisins qui boivent de l'alcool et qui font le «party» toute la nuit?» J'ai reçu l'autre jour, la lettre d'une dame qui posait cette question fréquemment demandée :

" Je suis marié avec un homme qui est musclé et en santé ; il vit avec modération, mange de la viande, de la farine, du sucre, etc., tout ce qu'il veut mais avec modération et il boit aussi de la bière. Sa grand-mère a vécu jusqu'à 92 ans, Son père et sa mère ont plus de 80 ans et ils vont bien. Mes parents sont robustes et en santé... ils ont 70. Tout le monde autour de moi va très bien, quelques personnes sont parfois malades... mais nous devons tous mourir. Je suis confuse... Est-ce que l'alimentation © Frederic Patenaude 2008

Page 144

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

vivante est vraiment ce dont j'ai besoin? Estce que les crudivores sont en excellente santé et ne sont jamais malades? Est-ce qu'ils vivent longtemps?" Cette dame résume bien la peur et les questions de beaucoup de gens. Alors, dans ce chapitre, j'aimerais clarifier quelques points.

"Je connais quelqu'un qui mange tout ce qu'il veut et il est vraiment en santé". Oui, quand vous regardez autour de vous, que voyez-vous? Des gens qui mangent tout ce qu'ils veulent, et réussissent quand même à faire tout ce qu'ils ont à faire, la carrière, le fun et ils ne vivent pas tous ces questionnements et inquiétudes à propos de la nourriture. Peut-être que vous avez été attiré par une alimentation naturelle idéale parce que vous aviez des problèmes de santé, ou parce que vous vouliez simplement vivre une meilleure vie. Vos amis préfèrent peut-être mourir d'une horrible maladie plutôt que de changer leur habitude alimentaire. La question est : voulez-vous faire comme eux? Voulez-vous retourner en arrière et manger un peu n'importe quoi, et quand vous tomberez malade ne pas savoir pourquoi? Et, pensez-vous vraiment que tous vos amis, qui ne sont pas aussi disciplinés que vous dans leur façon de se nourrir, sont en santé? Etre mince et capable de fonctionner dans le monde ne veut nécessairement pas dire être en santé. Combien de gens avez-vous rencontré qui disaient être en parfaite santé jusqu'à ce qu'ils meurent d'une attaque du coeur? La vérité c'est qu'ils n'ont jamais été en santé, ils avaient l'air en santé, mais à l'intérieur les choses ne fonctionnaient pas si bien.

© Frederic Patenaude 2008

Page 145

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

"La majorité des crudivores ont une santé parfaite et ne sont jamais malades". Plusieurs personnes croient innocemment qu'une alimentation crue les gardera en santé et les fera vivre jusqu'à 120 ans. Puis, ils entendent parler d'un crudivore qui est mort et un autre qui est tombé malade, et ils deviennent confus. Ils se disent; "Je croyais que les crudivores ne tombaient jamais malades". Pour avoir une santé parfaite, il faut, pour commencer, avoir une bonne constitution. Cela prendrait probablement plusieurs générations de gens qui vivent sainement. Mais, qui sont ceux généralement attirés par les régimes naturels? Ceux qui ont des problèmes de santé! Est-ce que ces personnes vont mieux? Oui. Vont-elles atteindre une santé parfaite? C'est possible que non. Ne soyons pas innocents. Si quelqu'un fait tout ce qui est possible pour être en santé et tombe malade, cela ne veut pas dire que ce qu'il fait est entièrement faux. Il fait de son mieux, mais souvent ce n'est pas assez pour garantir une santé parfaite. D'autres facteurs entrent en jeu : la génétique, l'environnement, les maladies passées, le stress, les émotions, etc. L’alimentation est un facteur. Penser que l’alimentation est la cause unique d'un problème de santé est une erreur.

"Mes amis sont en très bonne santé" Regardez autour de vous. Vous verrez plein de gens qui mangent n'importe quoi et qui passent à travers leur journée sans problème. Vous pourriez penser qu'ils sont en bonne santé. Auriez-vous raison? Personnellement, je ne connais personne de plus de 50 ans, sauf mon ami crudivore hygiéniste et végétarien, qui ne prend pas une sorte de drogue ou de pilule. Si vous avez 60 ans et que vous ne prenez pas de pilule ou de médicament, vous êtes une perle rare!

© Frederic Patenaude 2008

Page 146

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Tout le monde est malade. Si vous côtoyez assez les gens vous le verrez. Vous les entendrez se plaindre de leur problème de santé de toute sorte. Plus, ils sont vieux, plus la liste est longue. La diète standard américaine attrape tout le monde, même les centenaires. Dans le monde des crudivores hygiénistes, c'est très rare de voir des gens qui prennent des médicaments. Plusieurs ont 70 ans et sont encore en santé! Mon premier mentor, Albert Mosseri a dit que les gens sont chroniquement malades, même s'ils montrent une constitution énergique. Ils ne parlent pas de leur petite misère de tous les jours et de leur douleur. Ils ne les écoutent même pas, ils ignorent les signaux de leur corps. La fatigue est combattue avec le café, l'insomnie avec des pilules, la constipation avec des laxatifs, le pessimisme avec du vin, la dépression avec des drogues, les maux de tête avec de l'aspirine. Nous pensons qu'ils vont bien juste en les regardant, mais ce n'est pas le cas. Et ceux qui n'ont rien, combien de temps résistera leur organisme? Combien de temps cela prendra-t-il pour que l'intégralité de leurs organes, hérités des parents forts, soit altérée par l'abus de nourriture? Ce n'est qu'une question de temps. Les plus riches, héritiers d’une génétique plus forte, vont prendre plus de temps pour endommager leur corps que ceux qui ont hérité d'une constitution plus fragile.

Se comparer aux autres ne mène à rien Comprenez-vous ? Vous ne pouvez pas dire si une personne est vraiment en santé. Si je faisais comme eux, moi aussi j'aurais l'air en santé. Il y a plus que l’alimentation et la nutrition qui compte. Nous héritons tous d'une constitution différente. Je sais, par exemple, que je ne pourrais pas être un athlète. Ce n'est pas le cadeau que j'ai reçu de la nature. Malgré tous les efforts que je pourrais faire pour me mettre en forme, il y aura toujours plein de gens autour de moi qui pourront manger du "junk food" et performer mieux que moi. Mais, on a tous quelque chose à gagner quand on adopte un mode de vie sain. Cela ne veut pas dire que nous atteindrons le même niveau de santé, mais l'effort sera récompensé, sinon y a t il d'autres alternatives? Si vous © Frederic Patenaude 2008

Page 147

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante lisez ce livre, vous savez ce que c'est, et vous savez que vous ne voulez pas retourner en arrière...

Comparons-nous à nous-mêmes Vous ne pouvez pas vous comparez à vos amis ni à votre famille, mais vous pouvez vous comparez à vous-même. Regardez comment vous vous sentez d'une période à une autre, analysez les facteurs importants qui peuvent faire varier votre niveau de santé. Quels sont les changements que vous avez faits? Vous mangez différemment, vous avez un amoureux ou vous êtes seul, vous buvez de l'alcool ou non, vous vous couchez tard le soir ou vous vous reposez assez, vous faites de l'exercice ou vous êtes sédentaire, vous prenez assez de soleil ou non, etc. Tous ces facteurs influencent la santé. Vous pouvez vous comparer à vous-même et arriver à une conclusion qui a du sens. Vous comparer aux autres vous mènera toujours à des conclusions qui ne veulent rien dire. La santé est un sujet complexe. C'est un processus qui doit se faire en profondeur et au-delà de la comparaison avec les autres.

© Frederic Patenaude 2008

Page 148

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 27 LES ALIMENTS BIOLOGIQUES Est-ce que les aliments biologiques sont essentiels? Les aliments biologiques ne sont pas seulement plus nutritifs que les aliments conventionnels, ils sont aussi plus savoureux et ne contiennent pas tous ces agents chimiques toxiques utilisés dans l'agriculture conventionnelle. Pour ces raisons, et aussi parce que je supporte les fermiers qui prennent soin de la terre, je recommande de vous procurer des aliments biologiques. Bien sûr, c'est possible que vous ne puissiez pas tout acheter biologique, à cause du budget ou de la disponibilité. Ceci n'est pas un problème majeur. Le plus important est de trouver le meilleur produit que vous pouvez même s'il n'est pas biologique. Certaines personnes pensent qu'elles seront plus en santé seulement parce qu'elles mangent des produits biologiques. Elles vont manger exactement comme avant, sauf qu'elles vont dépenser plus d'argent. Mais, manger biologique n'est pas le changement majeur à faire. C'est mieux de manger des fruits et légumes conventionnels que de manger du pain, des pâtes et des produits laitiers biologiques. Apparemment, les singes du Zoo de Copenhague peuvent percevoir la différence entre une banane biologique et une banane conventionnelle ; ils préfèrent la biologique. En 2004, le zoo a commencé à nourrir les animaux avec au moins 10% de produits biologiques, les singes ont remarqué la différence. Vous aussi vous verrez la différence entre un produit biologique et un conventionnel. La différence est souvent facile à remarquer. Les aliments biologiques ont plus de goût, sont plus nutritifs et ont moins de produits chimiques. Je trouve que les produits biologiques comme les pommes, les poires, l’igname, et la laitue ont souvent le même prix ou presque que les produits conventionnels; mais ils ont un meilleur goût. Je vous recommande les aliments biologiques pour vos produits de base. Trouvez une ferme dans votre région et achetez directement du fermier. Ou encore, joignez-vous à © Frederic Patenaude 2008

Page 149

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante un groupe qui supporte les fermes locales (comme les paniers biologiques). Ces groupes vous permettront d'acheter en avance les produits des agriculteurs. Quand les aliments deviennent disponibles, vous pouvez les recevoir directement du fermier ou à des points spécifiques. Vous aurez les meilleurs produits aux meilleurs prix et vous aiderez un fermier dans le processus. Il y a des tonnes de projets comme cela en Amérique du Nord et en Europe. Pour minimiser les pesticides, les moisissures et les champignons, lavez ou pelez les aliments, qu'ils soient biologiques ou non. Lavez soigneusement tout ce que vous ne pouvez pas peler. Je vous recommande d'utiliser pour les fruits et les légumes, un savon non toxique fait spécialement pour cela. Vous le trouverez dans les magasins d'aliments naturels.

La qualité et les étiquettes Selon moi, la qualité d'un aliment est plus importante que l'étiquette biologique. Par exemple, les pommes biologiques sont souvent gardées dans des chambres froides durant des mois ou même des années et leur qualité est à discuter. Dans ce cas, je préfère acheter des pommes qui ont été produites localement même si elles ne sont pas certifiées. C'est la même chose pour plusieurs autres fruits. Par exemple, j'achète des mangues commerciales qui sont supérieures aux mangues biologiques. Le problème avec les mangues biologiques, celles que je peux me procurer, est qu’elles sont cueillies trop vertes. Leur goût ne me satisfait pas. Je recommande de choisir la qualité d'abord, de ne pas se fier seulement à l'étiquette. Est-ce que le fruit est mûr? Est-ce qu'il est frais? Ce sont des questions plus importantes que l'étiquette biologique.

Les aliments de saison C'est maintenant possible de manger de la nourriture provenant des quatre coins du monde, n'importe quand durant l'année. J'ai vu vendre des cerises en plein mois de janvier. A ma grande surprise, j'ai rencontré des gens qui ne connaissent pas la période de la saison des cerises dans notre hémisphère. Pour ces gens, la nourriture apparaît mystérieusement dans

© Frederic Patenaude 2008

Page 150

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante les marchés et ils ne savent pas d'où elle vient, comment elle pousse ou quand elle est récoltée. D'un point de vue santé, je ne vois pas de problèmes à manger des aliments importés. Dans plusieurs régions du monde, il ne serait pas possible de se nourrir et d'être en santé sans ces aliments. Mais, il y a une limite. Choisissez d'abord de la nourriture produite dans votre hémisphère. Evitez les pommes et les kiwis de la Nouvelle-Zélande durant l'été, ou les cerises, raisins et nectarines du Chili durant l'hiver, par exemple. Ils sont généralement plus coûteux, ont été arrosés de produits chimiques, ont peu de goût et vous éloignent de produits régionaux parfaitement adéquats à vos besoins et à votre plaisir gustatif.

© Frederic Patenaude 2008

Page 151

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 28 MANGER CRU DANS LES REGIONS FROIDES L'idéal Après avoir conclu que les fruits et les légumes constituent l’alimentation idéale, vous vous demandez probablement pourquoi vous ne demeurez pas dans les régions chaudes où l'on retrouve la grande majorité des fruits et des légumes en abondance toute l'année. Malheureusement, pour la plupart d'entre nous, nos ancêtres ont choisi des régions au climat plus froid et moins amical. La plupart des lecteurs vivent dans des régions froides où les fruits et les légumes ne sont pas disponibles durant une grande partie de l'année. Il y a cent ans, cela aurait été pratiquement impossible pour une famille du Canada de vivre seulement de fruits et de légumes durant toute l'année. Mais, maintenant, nous importons des fruits et des légumes un peu partout à travers le monde. Pourquoi ce développement moderne? Une alimentation santé est possible pour tous, malgré la détérioration de la qualité de notre nourriture. Si vous pouvez déménager dans une région plus chaude et construire votre propre petit paradis au soleil, je vous encourage sincèrement à le faire et vous souhaite la meilleure des chances. Mais, ce n'est pas tout le monde qui peut se permettre de le faire. La plupart des lecteurs ne veulent probablement pas déménager à Hawaii ou à Mexico l'année prochaine. C'est pour cela que j'écris ce chapitre. La alimentation des crudivores des pays plus froids n'a pas besoin d'être extrêmement différente de celle des crudivores qui sont dans des pays plus chauds. La température plus froide va un petit peu augmenter votre besoin en calories, alors vous devrez manger un peu plus pour compenser. Beaucoup de gens pensent qu'ils doivent manger plus de gras durant l'hiver mais, ce n'est pas le cas. Les calories dont vous avez besoin en extra doivent provenir d'hydrates de carbone comme les bananes.

© Frederic Patenaude 2008

Page 152

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Manger des produits locaux Certaines philosophies comme celle de la macrobiotique disent que les aliments importés ou exotiques sont malsains. Avec cette idée en tête, on peut dire que les oranges, les avocats, les mangues, les ananas et les papayes ne sont pas bons pour des Canadiens et les pommes, les bleuets, les poires ne sont pas bons pour les Indiens. Si vous réfléchissez sur ce sujet, vous réaliserez qu'il n'y a pas de différence entre la constitution d'un Canadien et celle d'un Indien. Les deux sont des êtres humains. Aussi, si vous partiez demain pour les Indes et que vous y mangiez des mangues, votre constitution changerait-elle? Ces fruits deviendraient-ils soudainement bons pour vous? Et, si vous décidiez de déménager aux Indes, vos intestins et votre estomac se transformeraient-ils? Je comprends que parfois les gens critiquent surtout la qualité des aliments et les questions environnementales des aliments importés. Bien sûr, une mangue importée n'est pas aussi bonne et nutritive qu'une mangue fraîchement cueillie. Mais, c'est plus sain de manger des mangues importées que des céréales qui ont été entreposées durant des mois ou des pommes qui ont été gardées dans des réfrigérateurs toute une année avant d’être vendues. Maintenant, grâce à l'efficacité de notre système de distribution, nous pouvons avoir de la nourriture de qualité. Par exemple, certaines mangues que j'achète au marché à Montréal (Canada), sont meilleures que celles que l'on achète dans des pays producteurs. Pour ce qui est des questions environnementales, je suis d'accord. On n'est pas en accord avec l'environnement quand on mange des aliments importés. Mais, si je devais seulement manger des aliments locaux, je mangerais des pommes et des carottes durant des mois. Je ne peux pas. Alors, manger des aliments importés est un compromis. Mais, la production et l'exportation de fruits et de légumes ne demandent généralement pas autant de ressources que la production de produits animaux ou céréaliers. Et, vous pouvez toujours faire le choix de ne pas manger les aliments qui viennent de très très loin, comme les durians et les jeunes noix de coco de la Thaïlande.

© Frederic Patenaude 2008

Page 153

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

La qualité des aliments Durant les longs hivers dans des régions nordiques, les produits locaux sont peu variés. Les laitues ont plusieurs semaines car elles viennent des régions du sud. C'est une bonne idée de faire pousser des germinations de tournesol ou d'en acheter. Ces germinations sont considérées comme un légume vert. Vous pouvez les faire pousser facilement à la maison. Coupées immédiatement avant la consommation, elles sont plus fraîches et plus savoureuses que les autres légumes des marchés.

S'accoutumer au froid Beaucoup de gens se plaignent du froid. Plusieurs vont avoir l'idée de manger des épices comme la cayenne et l'ail pour se réchauffer. Ces substances sont toxiques et créent simplement l'illusion de chaleur ; en réalité, ils produisent l'effet opposé. Quand vous mangez de la cayenne et que vous vous sentez bien et le corps chaud, c'est seulement votre corps qui active un métabolisme de rejet du poison qui se trouve dans la cayenne. Une raison qui explique le fait que vous frissonnez l'hiver avec une alimentation crue est que vous mangez de la nourriture froide. Les fruits qui sont dans le réfrigérateur sont froids ; quand on les mange, ils refroidissent le corps. Cela peut donner la chair de poule. Mon conseil est d'éviter les aliments trop froids durant l'hiver. Sortez du frigo les fruits et les légumes que vous mangerez le lendemain. Ils doivent être à la température de la pièce quand vous les mangez. Si vous devez manger quelque chose qui sort directement du frigo, réchauffez-le avec de l'eau. Par exemple, immergez quelques pommes dans l'eau chaude pendant 10 minutes. Faites la même chose avec les poires, les raisins... L'exercice est la meilleure façon de réchauffer le corps l'hiver. Un entraînement d’aérobie peut augmenter le métabolisme de 10 % de plus que lorsqu'on est au repos. Cela veut dire que si vous vous entraîniez intensément durant une heure sans évacuer la chaleur du corps, vous pourriez augmenter votre température jusqu'à 140 degrés fahrenheit! Heureusement, votre corps transpire pour évacuer la chaleur, mais, vous pouvez facilement chasser le froid en bougeant un peu. © Frederic Patenaude 2008

Page 154

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les fruits tropicaux et ceux des régions tempérées Il y a quelques controverses qui disent que certains fruits seraient meilleurs à cause du climat sous lequel ils poussent. Une théorie dit que les fruits tropicaux sont meilleurs que les fruits des régions tempérées parce que le corps y est adapté génétiquement. Alors, les papayes, les mangues et les bananes seraient meilleures que les pommes, les poires et les fruits des champs. Je n'ai jamais trouvé de preuve satisfaisante de ces allégations. Selon moi, ils sont également bons. Les poires, les cerises, les pommes, et les pêches sont d'excellents aliments, autant que les papayes, les mangues et les litchis. Je raffole de la grande diversité de fruits qu'il y a sur la terre, je savoure différents fruits selon l'endroit où je me trouve et ceux qui sont disponibles. Plusieurs des meilleurs fruits sont méconnus: le jackfruit, cherimoya, litchi, durian, etc. Plus les gens vont manger des fruits, plus il y aura de variété disponible pour tous.

© Frederic Patenaude 2008

Page 155

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 29 L'APPROVISIONNEMENT DE NOURRITURE Dans une alimentation conventionnelle, nous ne remarquons pas vraiment la qualité des fruits et des légumes puisque nous les faisons cuire, les assaisonnons et les mélangeons. Dans une alimentation naturelle, il est impératif d'avoir accès à une grande variété de fruits et de légumes frais et mûrs. Si vous êtes satisfait de ce que vous mangez, vous ne voudrez pas manger autre chose. C'est aussi important d'avoir un bon approvisionnement en fruits et en légumes. La quantité d'aliments consommés dans ce régime est plus grande que celle d’une alimentation standard. La plupart des gens n'achètent pas assez de fruits et de légumes car ils ont l'habitude d'en acheter moins dans leur régime conventionnelle car ils consomment des petites quantités d'aliments plus concentrés. Avec une alimentation crue, quand ils ont moins de fruits et de légumes, ils finissent par manger autre chose qui n'est pas naturelle.

Acheter à la caisse Cela m'a pris un bout de temps à réaliser ceci. Vous ne pouvez vraiment pas tenir longtemps avec une alimentation naturelle à moins que vous ayez à votre disposition, une quantité énorme de nourriture. Comme je l’ai déjà mentionné, la quantité de nourriture consommée avec cette alimentation est beaucoup plus grande que celle d'un régime conventionnel. Cela ne fait pas de sens, pratiquement et économiquement, d'acheter des fruits et des légumes de la même façon que lorsque vous étiez sur un régime standard. La clef est d'acheter des fruits et des légumes à la caisse. De cette façon, vous aurez une grande quantité de fruits et de légumes à votre disposition et vous sauverez de l'argent. A Montréal, je peux acheter une caisse de banane pour 25$. Cela revient à 0,62 $ la livre. Si j'achète les bananes à la livre au supermarché, elle © Frederic Patenaude 2008

Page 156

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante coûteront environ 1,30$ la livre. Pour 40 livres de bananes, ce qui est correct avec cette alimentation, j'épargne 27$ en achetant à la caisse. J'achète aussi d'autres produits biologiques et je les partage avec des amis et la famille. Pour cela, je n'ai qu'à trouver un distributeur biologique. N'importe qui peut le faire et demander à d'autres personnes de se joindre au groupe pour partager. Je vais aussi à une fruiterie que je connais bien, qui est située au marché central. Quand c’est la saison des raisins muscats, je les achète à la caisse. Les kakis aussi. Vous épargnerez toujours d'argent en achetant des fruits à la caisse.

Faire son "shopping" A moins que vous ayez un jardin ou des arbres fruitiers, vous devez nécessairement faire des courses pour vous procurer vos fruits et vos légumes. Cela signifie habituellement d’aller dans des marchés différents et des magasins d'aliments naturels pour chercher ce qu'il y a de mieux chez chacun. Certaines régions ont des meilleurs fruits que d'autres, mais en général, dans les grandes villes, vous pouvez trouver un bon nombre d'endroits qui vous aideront à subvenir à vos besoins et à avoir une bonne qualité de produits.

Les distributeurs organiques La meilleure façon d'avoir des produits organiques à un coût raisonnable est d'acheter directement du distributeur, les mêmes personnes qui vendent les produits à votre magasin d'aliments naturels. Demandez au magasin qui est le distributeur de leurs fruits et légumes : dites que vous voulez partir une coop. Contactez le distributeur et demandez-lui s'il peut ouvrir un compte à votre nom. S'il y a un minimum à commander, trouvez d'autres amis qui voudraient se joindre à vous pour commander les produits à la caisse.

© Frederic Patenaude 2008

Page 157

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les magasins spécialisés Ces magasins sont souvent situés dans le même secteur que les marchés de produits dans une grande ville. Par exemple, à Montréal, le plus grand marché est le Marché Jean-Talon. Près de ce marché, il y a plusieurs magasins de produits. Ils commandent la nourriture par camion et souvent les revendent à des restaurants, des magasins, etc.; la bonne nouvelle c'est que vous pouvez acheter directement chez eux.

Les supermarchés Ce serait mieux de les éviter, mais parfois nous n'avons pas d'autres choix. Heureusement, on trouve plusieurs produits biologiques aujourd'hui dans ces endroits. En Angleterre et en Allemagne je pouvais trouver des aliments biologiques dans tous les supermarchés. Les supermarchés ont souvent des fruits mûrs à rabais.

Les marchés extérieurs C'est la meilleure place pour acheter directement du fermier. Les marchés extérieurs sont encore présents partout dans le monde après toutes ces années. Familiarisez-vous avec le fermier et demandez lui des rabais à la caisse.

Les magasins de fruits exotiques Ils sont spécialisés en fruits exotiques et d'autres produits d'ailleurs. Leurs prix ne sont pas les meilleurs, mais vous pouvez y acheter de bons produits de temps en temps.

Les magasins de produits Ils vendent surtout des produits frais, et à bas prix. Mais, la majorité de ce qu'ils ont est de basse qualité, des produits commerciaux. Vous trouverez de bons prix sur les aliments standards et parfois sur des produits locaux et fruits tropicaux.

© Frederic Patenaude 2008

Page 158

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les marchés asiatiques Vous les trouvez dans les Chinatown de la ville. Les propriétaires sont des Chinois, Thai, Vietnamiens, ou des Coréens. Ils ont des produits exotiques (fruits et légumes) que vous devez essayer de temps en temps; jackfruit frais, jeune coconut, durian frais, litchis...Habituellement, ils ont de bons prix sur les fruits plus connus comme les mangues, les bananes et les oranges et ils semblent avoir une meilleure qualité que les autres marchés. Les gens des marchés asiatiques sont généralement très sympathiques et, contrairement à ceux qui travaillent dans les supermarchés, ils connaissent bien comment sélectionner des fruits mûrs. Si vous voulez un durian mûr, laissez-les choisir, ils savent mieux que vous!

Les magasins d'aliments naturels Il y a plusieurs types de magasins santé, alors vous devrez explorer les environs pour connaître les meilleurs. Evitez ceux qui ressemblent plus à des pharmacies qu'à des marchés d'aliments frais. Ils ne vendent que des suppléments en pot et des bouteilles de protéines en poudre. Trouvez ceux qui vendent de la nourriture vraie. Je crois que la plupart de ces magasins ont une bonne sélection de légumes biologiques à des prix raisonnables. Par contre, la situation des fruits est souvent déplorable. Mais, vous pourriez y trouver des pommes, poires, oranges, pamplemousses, etc. Vous trouverez aussi des fruits séchés et des noix.

Commander par la poste En Amérique du Nord, il y a plusieurs compagnies qui vendent des noix, des graines à germer, des fruits séchés et autres produits par la poste. Vous trouverez une liste de ces compagnies un peu plus loin.

© Frederic Patenaude 2008

Page 159

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les fermiers A part faire pousser vous même votre nourriture, il n'y a rien de mieux que d'acheter directement de la ferme biologique. Vous aurez ce qu'il y a de plus frais, savoureux, à des prix imbattables. Demandez à votre magasin d'aliments naturels de vous procurer une liste des fermes biologiques et des projets qui supportent l'agriculture biologique.

Faire pousser vous même votre nourriture Ce n'est pas nécessaire d'avoir beaucoup d'espace. Vous pouvez faire pousser des tomates et des laitues dans des pots sur le balcon en ville. Les germinations sont très faciles à faire.

© Frederic Patenaude 2008

Page 160

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 30 JEÛNER SI NECESSAIRE Vous avez appris ce que vous devez manger. Vous avez appris à faire attention à différents facteurs. Vous voulez manger les meilleurs aliments pour votre santé, ceux qui vont satisfaire vos besoins physiologiques et causer le moins de problèmes à votre corps. Pourtant, il y a des moments où même les meilleurs aliments ne peuvent pas vous aider. Dans votre vie, chaque jour n'est pas le même. Parfois, vous vous sentez bien, alors que d'autres fois vous avez des inquiétudes. Parfois, vous êtes relaxe et d'autres fois vous êtes tendu et pensez à toutes sortes de choses. Vous pouvez avoir des maux de tête, des douleurs ou de la fièvre. Dans ces conditions, même les meilleurs aliments ne seront pas bien digérés. Ils fermenteront, empoisonneront votre corps et compliqueront la situation. Alors, comme vous devez savoir quoi manger, vous devez aussi savoir quand ne pas manger.

Sauter quelques repas à cause d'un stress émotif Shelton explique:

"Les émotions fortes comme la rage, la peur, la jalousie, les inquiétudes et les impulsions mentales intenses, arrêtent immédiatement les actions rythmiques de l'estomac et suspendent les sécrétions des liquides gastriques. La peur et la rage rendent la bouche sèche et même l'estomac. La douleur dérange les sécrétions des liquides gastriques. Non seulement les émotions fortes destructives arrêteront la sécrétion endocrine régulière, les grandes joies aussi auront le même effet...

© Frederic Patenaude 2008

Page 161

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les inquiétudes, la peur, l'anxiété, l'appréhension, l'excitation, l'irritabilité, les attitudes critiques, la presse, les frustrations, les débats chauds à table, arrêtent toutes les sécrétions des liquides digestifs et les autres sécrétions du corps et ne dérangent pas seulement la digestion mais tout le processus de la nutrition... La pratique de faire sauter un repas au patient, ou plusieurs repas si nécessaire, a mon approbation, je le fais depuis des années. C’est naturel et c'est une procédure instinctive. J'ai observé plusieurs fois que la colère et la peur chez les animaux les arrêtaient de manger jusqu'à ce que, après un temps considérable, ces états émotifs soient passés. J'ai vu des vaches effrayées et abusées par des fermiers en colère qui cessaient de manger pendant au moins une heure après que le fermier soit parti. C'est vrai que dans ces circonstances stressantes plusieurs hommes et femmes civilisés auraient cessé de manger, se retrouvant sans appétit pour la nourriture. Mais, c'est aussi trop souvent vrai que plusieurs hommes et femmes vont manger de grandes quantités de nourritures dans ces circonstances. Dans des conditions de stress émotifs, le psychique et l'hygiène vitale demandent d’arrêter le processus de nutrition. Tous mes lecteurs vont bénéficier d'une meilleure santé future s'ils suivent l'exemple de la vieille femme qui, pensant qu'elle avait perdu son amoureux, n'avait pas mangé durant 3 © Frederic Patenaude 2008

Page 162

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

jours, et disait que si son amoureux revenait, elle ne pourrait pas manger avant que les émotions se soient calmées."

"The Science and Fine Art of Food and Nutrition"

Inconforts physiques, douleur et fièvre L'hygiéniste naturel nous donne un excellent conseil, mais il peut être difficile pour plusieurs d'entre nous de le suivre. Il nous montre comment arrêter de manger quand nous ressentons de la douleur, des inconforts physiques ou mentaux, ou quand on est fiévreux. Ceux qui suivent toujours cette règle ne vont jamais développer de maladies chroniques, car ils laissent toujours leur corps se désintoxiquer quand il en a le plus besoin. Shelton a dit:

"La douleur, la fièvre et l'inflammation arrêtent la sécrétion des liquides digestifs, "stoppent" les contractions de l'estomac, détruisent l'appétit pour la nourriture, distraient les énergies nerveuses des organes digestifs et dérangent la digestion. Si la douleur est grande et la fièvre élevée, tout désir pour la nourriture va manquer. Si cellesci ne sont pas si importantes, un léger désir peut rester, spécialement chez ceux dont l'instinct est dérangé. Tous les animaux en douleur évitent la nourriture instinctivement... L'absence de la faim quand on est fiévreux est associée à l'absence de contraction dans l'estomac. Ceci indique le besoin de jeûner. N'importe quel aliment qui est mangé quand on a de la fièvre va seulement augmenter la fièvre. © Frederic Patenaude 2008

Page 163

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Le fait qu'une langue épaisse empêche l'appréciation normale des saveurs des aliments, et empêche l'établissement des réflexes gustatifs ainsi que la sécrétion des liquides de l'appétit, devrait démontrer l'importance d'apprécier la nourriture. La personne fiévreuse a besoin de jeûner, pas de festoyer... Le corps a besoin de toute son énergie pour affronter ces nouvelles circonstances et demander plus d'énergie pour digérer la nourriture. L'aliment qui est mangé sous ces conditions n'est pas digéré. Il va fermenter et empoisonner le corps."

"The Science and Fine Art of Food and Nutrition"

Le jeûne de 24 heures Une fois de temps en temps, c'est une bonne idée de faire un jeûne de 24 heures. Ceci permet aux organes de la digestion de prendre une pause. Ce genre de jeûne court devrait être fait quand vous ne vous sentez pas vous-même. Quand vous jeûnez et que vous sautez quelques repas, la pensée s'éclaircit, et toutes les morosités disparaissent. Vous retrouvez votre équilibre. Le jeûne de 24 heures vous aide à corriger les erreurs, donnant un repos à vos organes de la digestion, un repos bien mérité. Vous en retirerez des bénéfices pour votre santé.

" Le jeûne de 24 heures nous permet de retrouver la paix d'esprit et la tranquillité. Les difficultés de la vie ne sont pas aussi pesantes quand l'estomac est vide. Le calme revient et les découragements s'estompent. L'enthousiasme © Frederic Patenaude 2008

Page 164

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

renaît et l'espérance revient. Toutes les misères semblent moins importantes qu'au départ." Albert Mosseri, Santé

Radieuse Par Le Jeûne

Je ne recommande pas ce genre de jeûne sur une base régulière hebdomadaire. Jeûner un jour par semaine, équivaut à 52 jours de jeûne par année. C'est beaucoup, plus que vous pouvez. Ce dont je parle ici, c'est de jeûner un jour de temps en temps, quand vous ne vous sentez pas bien et que vous en avez besoin.

Jeûne de 2-3 jours Il y aura des moments où vous sentirez que vous avez besoin de 2-3 jours pour retrouver votre équilibre mental et physique. Peut-être que vous avez fait trop d'erreurs: pas assez de sommeil, vous avez trop travaillé, trop mangé sans avoir faim, mangé des aliments non naturels. A cause de cela, vous pouvez avoir des maux de tête, des douleurs ou des indigestions. La mort d'une personne chère peut vous faire perdre votre appétit. Dans ces conditions, vous devriez jeûner 2-3 jours et boire de l'eau. C'est mieux que de manger sans avoir faim. Jeûner 2-3 jours sans supervision est assez sécuritaire pour la plupart des gens. Quand vous ressentez le besoin, habituellement manifesté par un manque d'appétit, alors vous pouvez, avec confiance et relâchement, arrêter de manger jusqu'à ce que votre équilibre soit retrouvé. Le jeûne de 2-3 jours est une bonne façon de permettre à votre corps de se guérir, se rétablir et repartir sur un nouveau départ. Les situations stressantes, les examens, la mort dans la famille, etc., peuvent demander un jeûne. Ceux qui mangent leurs émotions préparent un terrain pour de pires situations et souffrent énormément en même temps. D'un autre côté, ceux qui jeûnent pendant 2-3 jours dans ces circonstances vont rapidement retrouver leur équilibre, leur pouvoir intérieur pour affronter la situation avec courage et confiance, un corps reposé et un esprit clair.

© Frederic Patenaude 2008

Page 165

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Jeûne long Le jeûne long est nécessaire quand nous affrontons des problèmes de santé plus sérieux ou plus compliqués, ou encore pour ceux qui veulent faire l’expérience du repos et du rajeunissement du corps apportés par une cure complète. Ce jeûne doit être supervisé, pas par un médecin, mais par un professionnel hygiéniste compétent qui possède une bonne compréhension et une expérience des jeûnes. Veuillez consulter l'appendice 5 pour des références.

© Frederic Patenaude 2008

Page 166

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

CHAPITRE 31 PAR OÙ ALLER MAINTENANT Maintenant que vous avez terminé "Les secrets de l'alimentation vivante"( The Raw Secrets), parlons de ce que vous allez faire de cette information, où tout cela va vous mener. Depuis que j'ai publié la première édition de ce livre en 2002, j'ai reçu des tonnes de courriers provenant de gens qui me remerciaient de l'avoir écrit. Cela m'a motivé à faire une deuxième édition, pour le rendre encore meilleur. La plupart des gens sont extrêmement soulagés de trouver les informations qu'il y a dans ce livre, ayant essayé plusieurs régimes avant; et certaines personnes sont plus que ravies par les changements qu'elles devront faire dans leur alimentation. D'autres pensent qu'elles ne pourront pas manger selon une alimentation aussi "stricte" le reste de leur vie. Au début, les changements nous effraient toujours. Mais, laissez-moi vous dire quelque chose; peu importe ce qui vous retient de ne pas faire les bons choix pour votre santé, cela va vous retenir de la même façon dans les autres sphères de votre vie. En fait, c'est ce qui vous retient depuis toujours. Si vous voulez obtenir d'autres résultats, vous devez entreprendre d'autres actions. Et, la partie la plus difficile dans tout ceci n'est pas celle que vous imaginez. La partie la plus difficile est de prendre la décision avec tout votre coeur que vous allez faire réellement des changements. Une fois que vous avez fait cela, le reste devient facile.

Je vous suggère quelques trucs et conseils pour commencer en beauté. 1) Essayez une alimentation naturelle comme celle que je vous explique dans ce livre pendant 1 ou 2 semaines. Vous n'avez pas besoin de penser que vous allez le faire le reste de votre vie. Essayez seulement pour 1 ou 2 semaines et observez comment vous vous sentez.

© Frederic Patenaude 2008

Page 167

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Après cette semaine, relisez "Les secrets de l'alimentation vivante" pour comprendre plus en détail. 2) Consultez le « Kit parfait du débutant cru », il contient le matériel nécessaire pour réussir votre transition. 3) Immergez-vous dans cette information. Souvenez-vous que "Les secrets de l'alimentation vivante" et le « Kit parfait du débutant cru » ne sont qu'une introduction. Il y a plus d'informations à avoir sur ce sujet pour que vous ayez une bonne idée générale. Mon e-zine vous aidera. 4) Réalisez que vous ne pouvez pas faire cela tout seul. Après avoir été dans le mouvement des crudivores durant plusieurs années, et avoir écrit sur ce sujet, j'ai réalisé que ce n'était pas assez pour aider les gens à faire de vrais changements. Les changements réels exigent:  Une situation avec un impact majeur : seulement lire un livre vous donne une ouverture d'esprit mais pour faire de grands changements vous devez vous retrouver dans une situation spéciale qui vous transforme  Une haute fréquence : même si vous lisez "Les Secrets de l'Alimentation Vivante" et d'autres livres ou produits d'informations, vous avez besoin d'être souvent en contact avec ces informations et d'autres que vous ne connaissez pas encore.  Un support régulier : disons que si vous pouviez le faire seul, vous l'auriez déjà fait. Vous avez besoin d'un support continu pour réussir. Vous ne pouvez pas le faire seul. Trouvez des amis qui veulent faire ces changements. Allez voir sur internet. Trouvez-vous un coach de vie.  Souvenez-vous que vous ne pouvez pas changer une chose sans tout changer.

© Frederic Patenaude 2008

Page 168

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

ANNEXE 1 COMMENTAIRES SUR DIFFERENTS ALIMENTS Fruits et légumes, graines et noix

Asperges:

Elles contiennent un poison qui est éliminé par l'urine. On doit les manger en quantité limitée.

Banane:

Habituellement, c'est l'aliment clef du crudivore. Plusieurs auteurs disent qu'elle est trop élevée en sucre et qu'elle est hybridée. Ces auteurs voudraient qu'on oublie la banane et qu'on consomme plutôt des litres d'huile. Non, la banane est une nourriture saine. Quand elle est mûre, elle est facile à digérer, et sa haute densité en calorie est très utile quand il s'agit de rencontrer les besoins en énergie dans une alimentation naturelle. Et, le fait qu'elle soit facilement disponible sur le marché la rend encore plus intéressante.

Brocoli et chou-fleur: Je ne crois pas que nous pouvons manger beaucoup de ces légumes dans une alimentation crue ; ils ont une fibre forte et sont plus difficiles à digérer. Quand même, ils ont bon goût, mangez-en en petite quantité et mâchez-les bien.

Caroube:

Elle est excellente. La caroube crue est magnifique. Mais la poudre de caroube est souvent rôtie (peu importe ce que l'étiquette dit). Vous pouvez l'utiliser pour remplacer le chocolat dans vos recettes. Si vous voulez arrêter le chocolat, la caroube peut vous aider. Mais, lisez les ingrédients, plusieurs compagnies ajoutent de la poudre de cacao dans leur produit.

Céleri-rave:

J'adore ce légume! C'est un légume racine que l'on peut facilement trouver dans les marchés et surtout dans les magasins d'aliments naturels. Il a l'air bizarre mais il est tellement bon! Vous devez le peler et trancher l'intérieur. Il est délicieux et peut être mangé cru en morceau ou dans une soupe crue.

© Frederic Patenaude 2008

Page 169

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Céleri: J'ai toujours pensé que le céleri est excellent, surtout la variété que l'on

retrouve en Amérique du Nord. Il est salé, riche en minéraux, alcalin et très délicieux cru. Quand vous avez besoin de croquer, de manger quelque chose mais que ce n'est pas vraiment de la faim, le céleri est parfait.

Coriandre:

Quelle odeur merveilleuse! Ce n'est pas une plante que vous voudrez manger en grande quantité et seule. Elle aromatise bien les salades et autres recettes. Certaines personnes qui en ont trop mangé, disent avoir eu des indigestions ; utilisez-la avec modération.

Citron:

Mangez cet agrume avec modération. Il y a une limite par rapport à la quantité de fruit acide que le corps peut neutraliser. C'est pour cette raison que vous devez surveiller votre consommation de fruits acides. Les agrumes et les ananas que vous achetez au marché sont plus acides que le fruit mûr qui provient de l'arbre ou de la plante. Si vous pensez manger plusieurs sortes de fruits durant votre repas, commencez par des fruits acides. C'est mieux de manger ces fruits le matin ou en début d'après-midi. Evitez d'en manger le soir, surtout avant d'aller vous coucher, le corps est plus fatigué et aura de la difficulté à neutraliser l'acidité.

Dattes:

Le "junk food" du crudivore. C'est mieux de les éviter, à moins de ne pas avoir assez de fruits frais disponibles. Les dattes peuvent être un aliment essentiel de survie lors d'une grande expédition en forêt, en montagne, dans le désert ou une autre planète!

Durian:

Un fruit exotique fascinant et délicieux qui vient du Sud-Est de l'Asie. Vous pouvez le trouver dans les marchés asiatiques, souvent il est congelé. Les durians frais sont beaucoup plus dispendieux. Vous pouvez acheter le durian entier ou des paquets préparés de durians congelés.

Les légumes verts: Toutes les variétés comestibles sont excellentes pour vous.

Vous devez en manger régulièrement, une livre par jour environ. (C'est correct si vous sautez une journée de temps en temps)

© Frederic Patenaude 2008

Page 170

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Jackfruit:

Ce fruit est définitivement un de mes préférés. On le retrouve seulement dans les marchés asiatiques, Hawaii, les Iles des Caraïbes, au Sud du Pacifique et au Sud-Est de l'Asie. Quand il est mûr, il sent la « gomme balloune » et a une couleur jaune orange éclatante. Il a un goût sucré incroyablement savoureux.

Ananas: Recherchez les variétés qui ont mûri sur le plant.

Les ananas peuvent être jaunes ou verts, cela dépend juste de la sorte. Ils sont assez acides même quand ils sont mûrs. Sous les tropiques, quand ils ont mûri sur le plant, ils sont un peu moins acides. N'en mangez pas trop (voir citron), quelques tranches suffiront. Notez que lorsque vous êtes plus près de la base de l'ananas, le fruit est plus sucré.

Patates:

Certains auteurs ont attaqué la patate. Mais, manger des patates cuites à la vapeur est bien mieux que le pain, les pâtes, etc. Elles peuvent être utilisées durant la transition. J'aimerais voir les gens manger plus de patates et moins de pain. Les patates sont faciles à digérer, elles sont faibles en protéines, mais leurs protéines sont de très bonne qualité. Les patates produisent de l'alcalinité. Elles doivent être cuites, mais ne présentent pas le même problème que les grains. Ce n'est pas un aliment idéal, mais il est meilleur que beaucoup d'autres aliments cuits, de recettes crues compliquées, d'excès de noix et de graines.

Epinards:

Ils contiennent beaucoup d'acide oxalique qui se lie avec le calcium pour former des oxalates. N'en mangez pas trop.

Fèves germées:

Je ne conseille pas de manger des fèves germées. Steve Meyerowitz, le "sproutman", qui a écrit plusieurs livres sur les germinations, a dit: "Même si la germination rend les fèves plus digestes, augmente leur teneur en protéines, et diminue leur teneur en amidon, elles sont toujours des fèves crues. Personne ne devrait consommer régulièrement de grandes quantités de fèves crues ou de fèves germées."

© Frederic Patenaude 2008

Page 171

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Quelques aliments et produits populaires Le liquide Aminos Bragg : Ce produit est une sauce soya, sans blé, et sans fermentation. La compagnie dit qu'il ne contient pas de sel, mais il a un goût salé et c'est pour cela que les gens l'achètent. Le manufacturier refuse d'expliquer comment il le fait. C'est très suspect. De toute façon, ce produit vient d'une usine, est très raffiné, et n'a pas sa place dans la cuisine d'une personne vraiment santé. La nature ne produit aucune sorte de sauce soya.

Chocolat :

Le chocolat est mangé comme de la nourriture mais en fait, il est une drogue comme le café. Il est fait à partir des grains de cacao. Dans son état naturel ou rôti, le cacao a un goût très déplaisant à cause de la présence de plusieurs alcaloïdes toxiques dont la théobromine, un poison similaire à la caféine. Camouflé avec du sucre et du gras, on le mange partout à travers le monde et les gens de toutes les classes sociales l'adorent. Remplacez le chocolat par du caroube ou des dattes.

Cacao : Le grain de cacao cru est maintenant vendu par différentes compagnies

d'aliments vivants et est supposé être un super aliment. Traditionnellement, le cacao est rôti et utilisé pour faire du chocolat. Maintenant, les crudivores ont découvert une version crue de ce grain adoré, et l'utilise pour ses propriétés stimulantes. J'ai écrit un article qui démystifie le chocolat cru.

Café : Le café est un poison sérieux et une drogue. Il est consommé aveuglément par des millions de personnes partout dans le monde. Ces gens sont chroniquement stressés par la folie du monde moderne. En plus de la caféine, le café contient une douzaine de poison. La caféine crée un état frénétique (considéré comme un état d'éveil) car le corps tente de neutraliser et rejeter les poisons. Cette activité est souvent prise pour un surplus d'énergie. En fait, boire du café draine votre énergie. C'est comme fouetter un cheval épuisé pour qu'il aille plus vite, éventuellement il sera complètement vidé. © Frederic Patenaude 2008

Page 172

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Arrêter de boire du café est très difficile pour la majorité des gens. Dépendamment du nombre de tasses que vous preniez durant une journée, vous aurez des symptômes de désintoxication légers ou plus sévères quand vous voudrez arrêter. Ils sont présents pendant environ 2 ou 3 semaines. Courage! Tenez bon! Pour vous aider à faire la transition, vous pouvez prendre un substitut de café. Allez à www.teeccino.com pour acheter ces produits et vous aurez aussi des trucs pour arrêter le café (en anglais).

Breuvage chaud : L'habitude de boire des breuvages chauds est difficile aussi à arrêter, alors je vous suggère de boire ces boissons chaudes pour les remplacer: *Lait d'amande chaud avec un peu de cannelle *Jus de légumes maison sans sel *Eau chaude avec du citron ou du jus d'orange *Teeccino (substitue de café) *Tisane douce sans caféine Ne buvez pas de liquide très chaud. S'il brûle vos doigts, il brûlera aussi les parois de votre bouche, de l'intestin et de l'estomac qui sont très délicates.

Miso : C'est un produit très salé fait en usine avec des fèves soja fermentées et cuites. En d'autres mots, ce n'est pas un aliment sain.

Mélasse : C'est un sous produit du sucre industriel. Elle contient une quantité significative de fer, de calcium et d'autres traces de minéraux. Selon T.C. Fry, qui a créé "The Life Science Course", ces minéraux sont le résultat de résidus provenant de chaux, d’os de bétail, de terre et autres résidus après avoir été bouillis plusieurs heures à hautes températures. La mélasse est pire que le sucre raffiné car elle contient toutes les mauvaises qualités du sucre raffiné et des toxines en plus. Quand nous prenons un produit aussi « anti vie » que la mélasse, nous détruisons © Frederic Patenaude 2008

Page 173

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante vraiment la vie. La mélasse ne devrait jamais être utilisée comme aliments pour les humains. C'est un poison fait en usine, un sous-produit de la canne à sucre qui contient plusieurs contaminants et impuretés.

Champignons : Je ne crois pas que les champignons sont de la nourriture pour

les humains. En tant que mycètes, leur rôle dans la nature est de recycler certains éléments. Ils contiennent peu de nutriments. Mais, manger quelques champignons de temps en temps est sans conséquences (les comestibles bien sûr!).

Nama Shoyu :

J'ai déjà un peu utilisé cette sauce soya non pasteurisée il y a quelques années. Mais, cela ne m'a pas pris beaucoup de temps pour réaliser qu'elle n'a pas sa place dans l’alimentation d'un humain. Le Nama Shoyu est fait en usine et contient beaucoup de sel. Je ne le recommande pas. C'est la même chose pour les autres sauces soya.

Cacahouètes :

C'est vraiment un légume ; mais les cacahouètes sont classifiées dans le groupe des noix à cause de leur composition. Je crois que c'est mieux d'en manger rarement, beaucoup de gens ont des réactions négatives encore plus fortes que celles provoquées par les autres noix. Vous pouvez goûter aux cacahouètes fraîches (non séchées) dans les marchés asiatiques, leur goût ressemble beaucoup à celui du pois.

Algues :

Plusieurs sortes proviennent des usines ou elles ont été attendries et cuites. Certaines sont moins transformées que d'autres comme le dulse. Le danger de manger des algues c'est qu'elles contiennent des contaminants, comme des métaux lourds. Même les algues biologiques testées pour ces contaminants, peuvent encore en contenir, mais ont une garantie de niveau de contamination sécuritaire. Pour ces raisons, et le fait que la plupart contiennent beaucoup de sel de mer, je suggère de manger des algues avec beaucoup de modération.

© Frederic Patenaude 2008

Page 174

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Tahini :

C'est un beurre de sésame. Le tahini cru est difficile à trouver mais vous pouvez l'acheter de "Living Tree Community". Les autres tahinis crus sont souvent fait de sésames rôtis. Quelle quantité de tahini ou de beurre de noix pouvez-vous consommer? Une à deux cuillerées sont suffisantes.

Tofu : Le tofu est un lait de soya cuit et coagulé pour faire un bloc.

Il est riche en protéines, mais contient peu d'éléments vitaux. Il n’a presque aucun goût et est fait en usine. Il ne fait pas partie d'une alimentation naturelle.

Levure :

Une autre substance que l’on ne retrouve pas dans l’alimentation naturelle de l'homme. Elle est populaire en tant que supplément et assaisonnement chez les végétariens. Elle complique la digestion en encourageant la fermentation. Le rôle de la levure dans la nature est de réduire les substances végétales et animales à l'état minéral. Ce n'est pas vraiment fait pour être mangé.

© Frederic Patenaude 2008

Page 175

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

ANNEXE 2 PLANIFIER DES MENUS MENU 1 Ceci est une idée générale de ce que pourrait ressembler un menu basé sur les recommandations de ce livre. Vous pouvez être très créatif et inventez d'autres recettes différentes.

Déjeuner: fruit, smoothie, ou smoothie vert Dîner: repas de fruits, smoothie ou smoothie vert Fin d'après-midi (si vous avez faim): fruits, smoothie Souper: repas de légumes (avec ou sans aliments gras comme les noix) MENU 2 (de transition)

Déjeuner: fruit, smoothie, ou smoothie vert Midi: une grande salade 4-6 heure pm: fruits frais Souper: repas de légumes avec un aliment gras (avocat, noix,...)

© Frederic Patenaude 2008

Page 176

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Comment cela fonctionne Je vous suggère de faire de l'exercice le matin pour aiguiser la faim. Personnellement, j'aime bien aller au gym ou faire d'autres exercices le matin avec un estomac vide. Quand je reviens, j'ai faim et je mange. Pour votre premier repas, mangez un fruit (entier ou en smoothie avec ou sans céleri ou laitue). Il y a des tonnes de repas de fruits qui peuvent être créés. Vous pouvez faire une salade de fruits, un smoothie, un smoothie vert, une soupe aux fruits, ou simplement un fruit frais entier. Le midi aussi c'est un repas de fruits, mais il doit contenir plus de fruits riches comme les bananes. Personnellement, je vais souvent prendre un repas mono de fruit le matin et me faire un smoothie géant le midi. Je me fais également un autre smoothie en après-midi. Mes fruits préférés sont: les mangues, les figues fraîches, les pêches, les papayes, et autres fruits tropicaux.

Le repas du soir Ce repas peut être pris en différentes étapes, dans l'ordre qui suit: -

Fruits (en fin d'après-midi, un apéritif avant le repas) Jus de légume (si désiré) Avocat, noix, ou beurre de noix, avec quelques légumes Soupe aux légumes ou une salade en purée Une grande salade

Certains jours, vous pourrez avoir le désir de prendre seulement un repas de fruit ou un smoothie vert pour le souper et c'est correct. Un autre jour, vous voudrez un jus de légumes suivi d'une salade. D'autres options pourraient être ainsi:

© Frederic Patenaude 2008

Page 177

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Jour 1

-Fruits -Jus de légumes et avocat

Jour 2

-Jus de légumes -Soupe aux légumes et avocat -Légumes cuits à la vapeur

Jour 3

-Salade en purée -Grande salade

Jour 4

-Smoothie aux fruits -Grande salade

Jour 5

-Avocat avec quelques légumes -Jus de légumes

Des options avec cuisson: -Légumes cuits à la vapeur avec de la laitue -Grande salade et des patates -Potage de légumes sans sel et crème ou huile -Grande salade avec des légumes cuits -légumes racine cuits à la vapeur et fèves germées cuites

Quelques commentaires -Evitez les fruits durant la soirée si vous pensez prendre des légumes cuits plus tard -Evitez la cuisson si vous mangez des avocats ou des noix au repas du soir

© Frederic Patenaude 2008

Page 178

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

A propos des différents repas

Le repas de fruits Cela prend un certain temps à s'adapter à l'idée. Mais, c'est la base de l’alimentation naturelle. Un repas de fruits peut être pris de différentes façons. D'abord, il y a le repas mono. Par exemple, vous mangez 7 bananes avec rien d'autre, une seule sorte de fruit durant le repas. Différents fruits peuvent aussi être consommés en un repas. Par exemple, une orange, 2 mangues, et 2 pommes entières. Les fruits peuvent également être coupés et transformés en salade de fruits. Les possibilités sont sans fin. Les fruits se combinent bien avec des légumes à feuilles vertes. Et, vous pouvez faire de délicieuses soupes de fruits. Procurezvous le livre de recettes "Sensations crues" pour avoir plus d'idées.

Le smoothie aux fruits C'est une excellente façon de prendre des fruits sous une forme concentrée. C'est important car au début, vous trouverez que vous ne mangez pas suffisamment pour satisfaire votre faim durant une assez longue période. Vous ne pourrez peut-être pas manger 7-8 bananes en un repas. En les mélangeant avec un peu d'eau et les transformant en smoothie, vous trouverez très facile de manger autant de bananes! Pour faire un smoothie, vous mélangez simplement des fruits avec un peu d'eau au mixeur. Vous trouverez des tonnes d'idées dans mon livre "Sensations crues".

Les smoothies verts C'est une variation du smoothie aux fruits. Voici une description donnée par Victoria Boutenko, auteur du livre "12 Steps to Raw Foods":

"Qu'est-ce que je veux dire par smoothie vert? Voici une de mes recettes favorites : 4 poires, 1 poignée de persil, et une tasse d'eau.

© Frederic Patenaude 2008

Page 179

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Mélanger. Ce smoothie est très vert mais il a le goût des fruits. Le smoothie vert est très nutritif. Quand il est bien mélangé, tous les éléments nutritifs des fruits et des légumes deviennent bien homogénéisés ou sont de petites particules plus faciles à assimiler par le corps. Vous commencez déjà à absorber le smoothie quand il est dans votre bouche. Contrairement aux jus de fruits, le smoothie vert est une nourriture complète car il contient encore la fibre. Avec un ratio de légumes et de fruits 40/60, le goût des fruits domine et, en même temps, les légumes verts équilibrent le goût sucré des fruits lui ajoutant un zeste intéressant. Si vous consommez 2 ou 3 tasses de smoothie vert tous les jours, vous consommerez assez de légumes pour vous nourrir et ils seront facilement assimilés. Beaucoup de gens ne consomment pas assez de légumes, même ceux qui sont crudivores. Les smoothies verts sont parfaits pour les enfants de tous les âges, même les bébés de 6 mois et plus quand il est temps d'introduire de nouveaux aliments en plus du lait maternel. Bien sûr, vous devez faire attention et augmentez graduellement la variété et la quantité pour éviter les allergies.

© Frederic Patenaude 2008

Page 180

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Une consommation régulière de smoothies verts est une excellente habitude à prendre pour manger des légumes. Plusieurs personnes m'ont dit qu'après quelques semaines avec les smoothies, ils ont commencé à vouloir encore plus de légumes verts et à vraiment les apprécier. Manger suffisamment de légumes verts est un problème pour bien des gens et spécialement les enfants. Mes légumes verts préférés pour faire des smoothies verts délicieux sont: persil, épinards, kale, céleri, laitue romaine. Mes fruits favoris sont : poires, nectarines, bananes, mangues et pommes. Les fraises et les framboises ont un goût superbe dans les smoothies verts, surtout quand on les combine avec les bananes." Victoria Boutenko , www.rawfamily.com Pour apprendre davantage sur les bénéfices des smoothies verts et comment ils peuvent vous aider à éviter les carences, améliorer votre santé dentaire, à perdre ou à gagner du poids, consultez le « Guide de la révolution verte » (Il fait partie du « Kit parfait du débutant cru ».

Les soupes crues Elles sont très faciles à faire. Il y a plusieurs façons de les faire. J'aime bien commencer par mixer une tomate ou un concombre, sans eau, et ajouter beaucoup de céleri et un autre légume vert doux comme les épinards ou la laitue romaine. Parfois, j'ajoute un morceau d'avocat ou du beurre de noix et un peu de jus de citron. La soupe crue est excellente pour consommer plus de légumes. Pour plus de recettes lisez mon livre "Sensations crues" . © Frederic Patenaude 2008

Page 181

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les salades en purée Elles sont plus épaisses et consistantes que les soupes. Elles contiennent plus de légumes à feuilles vertes foncées. C'est un des repas crues les plus santé que vous pouvez vous faire.

Les jus de légumes La plupart des hygiénistes rejettent les jus mais, moi je les aime bien. Ils ne demandent pas d'effort pour la digestion, et ils vous aident à consommer plus de légumes verts. Vous aurez besoin d'un bon extracteur comme le Green Star (env. 400$) car les autres machine à jus extraient une minime partie de l'aliment et génèrent de la chaleur dans le processus. Vous pouvez boire des jus de légumes le matin ou au dîner. Le céleri et les autres légumes verts (kale, épinard, etc.) sont des ingrédients majeurs. Le rôle des pommes et des carottes est d’améliorer le goût. Parfois, je bois un peu plus que la moitié du jus et je mélange le reste avec les fibres. J'y ajoute quelques tranches d'avocat. C'est simple et délicieux!

Les grandes salades Une salade minutieusement préparée est une merveille à regarder. Disposez quelques légumes colorés, coupés, tranchés ou râpés. Utilisez les jeunes pousses, la laitue, le céleri et les légumes racines. Les piments, les tomates, les concombres ou les tranches fines de courgettes sont toujours les bienvenus. Ajoutez quelques assaisonnements au dessus.

Assaisonnements: -Avocat -Jus de citron ou de lime -Tomates déshydratées et trempées sans sel -Persil ou coriandre -Oignons verts ou ciboulette -Vinaigrette de tomate et avocat mixés avec un des autres assaisonnements de la liste

© Frederic Patenaude 2008

Page 182

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Les légumes cuits à la vapeur Quand je dis à la vapeur, je ne veux pas dire la façon populaire avec une marguerite et une grande quantité d'eau que vous jetez par la suite. Cette méthode enlève trop de vitamines et de minéraux. La meilleure façon est de cuire les légumes dans un chaudron sans marguerite, avec un couvercle, et très peu d'eau pour qu'il reste très peu d'eau ou pas du tout à la fin. Toute l'eau qui reste devrait être bue avant le repas. Les légumes cuits doivent avoir une consistance croquante.

Les quantités La quantité de nourriture dépend de votre âge, de votre sexe, et de votre niveau d'activité. Les plus jeunes et plus actifs ont besoin de plus de nourriture que les sédentaires et les plus vieux. Les hommes aussi mangent habituellement plus que les femmes. Pour vous donner une idée, on peut évaluer en terme de calories. 1500 calories / jour: habituellement le nombre requis pour une personne plus âgée, les petites femmes et les gens sédentaires. 2000 calories /jour: le nombre de calories requis pour la plupart des femmes qui ont un niveau d'activité assez élevé. 2500 calories /jour: c'est ce dont une jeune personne a besoin ou un homme assez actif ou une femme très active. 3000 calories /jour: sera nécessaire pour un jeune homme très actif 3500 calories /jour: pour une personne très athlétique.

© Frederic Patenaude 2008

Page 183

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Pour vous expliquer ces quantités en terme de nourriture à consommer, nous allons regarder ce à quoi ressemble une alimentation de 2000 calories. Matin: 7-8 bananes avec un peu de céleri = 1000 calories Midi: 5-6 kakis = 600 calories Repas du soir: une grande salade (150) vinaigrette de 2 cuillerées de tahinis (200)et un demi avocat (200) avec tomates = 550 calories Nous avons 1950 calories à consommer dont un peu plus de 10 % qui proviennent d'aliments gras. L'exemple vous donne une bonne idée des quantités de nourriture requises dans une alimentation naturelle; on a besoin de beaucoup. Une des plus grandes erreurs quand les gens adoptent une alimentation crue c'est qu'ils ne mangent pas assez de calories provenant des fruits, et qu'ils vont les chercher dans les aliments gras. C'est facile à faire, car nous avons été éduqués à manger des aliments denses et concentrés. Alors que l’alimentation naturelle est constituée de fruits et de légumes qui sont denses en nutriments mais pas concentrés en calories. Nous avons besoin de plus de nourriture pour rencontrer nos besoins en calories. Le Dr. Doug Graham a dit:

" La diète standard américaine, les régimes végétariens et les régimes crues ont souvent ces trois caractéristiques en commun: faible en eau, faible en fibre et riche en gras. Un crudivore trouve un repas de fruits insatisfaisant car il a encore faim rapidement après l'avoir consommé. Ce n'est pas la faute du fruit. N'importe quel repas qui ne contient pas assez de calories laissera une personne insatisfaite. Nous avons rapetissé et déformé notre estomac en consommant des aliments très concentrés. En enlevant les fibres (jus), en enlevant l'eau (déshydratation et cuisson), et en augmentant le niveau de gras à plus de 10% © Frederic Patenaude 2008

Page 184

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

des calories totales consommées (cuit ou cru, végétal ou animal, le gras c'est du gras), plusieurs crudivores ont une alimentation qui imite la diète standard américaine. C'est une pratique malsaine. L'eau et les fibres sont essentielles. Les enlever de notre nourriture est à notre désavantage. Et, plusieurs experts du monde s’accordent pour dire que nous devons faire des changements dramatiques dans notre consommation de gras si nous voulons être en santé. La solution au problème d'estomac déformé est de manger plus de fruits. Cela demande de la pratique et de la détermination. Essentiellement, vous devez faire un programme d'entraînement de flexibilité de votre estomac, pour lui permettre d'atteindre une grandeur confortable qui pourra prendre le volume de nourriture nécessaire lors d'un repas de fruits. La plupart des gens trouvent qu'après quelques mois, ils peuvent doubler ou tripler le volume total de fruits qu'ils vont consommer durant un repas, et ils réussissent à consommer autant de calories qu'ils avaient l'habitude de consommer avec des sources concentrées de calories."

© Frederic Patenaude 2008

Page 185

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Trucs et conseils  Faites une grande salade en avance et gardez-la au frigo. De cette façon, vous aurez toujours accès à une collation ou à un repas sain et ne serez pas tenté par des aliments malsains.  Même si les aliments que vous mangez sont toujours des fruits et des légumes, il y a une grande variété de ces aliments et vous pouvez les changer chaque jour. Il y a tellement de fruits, de légumes et de noix à découvrir. Connaissez-vous les litchis, le jeune coconut, le cherimoya, le melon christmas, la poire asiatique, le jicama, le bok choy, le durian, le jackfruit, les noix de macadamia, les longans ou les mangoustans? Avez-vous déjà goûté à une figue fraîche? Essayez un nouveau fruit ou légume à chaque semaine, et commencez à magasiner dans les marchés exotiques.  Les fruits acides sont parfaits le matin, mais évitez-les le soir.  Evitez les gras avant 4 :00 p.m. Ceci est mieux pour la majorité des gens, mais bien sûr, vous pouvez créer votre propre menu basé sur vos propres besoins.  Evitez de manger tard le soir. Ne mangez pas trois heures avant de vous coucher.  Manger un aliment à la fois est idéal pour la digestion. Essayez les mono repas.  Les pires combinaisons que vous devez éviter sont : acide et amidon (tomate et patate, pomme et pain), sucre et amidon (dattes et pain, banane et pain, miel et avoine), et protéine et protéine (avocat et noix, fromage et noix). L'habitude de manger des noix avec des fruits séchés ou des fruits sucrés frais produit une fermentation dans votre estomac.

© Frederic Patenaude 2008

Page 186

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

 Evitez de manger quand vous avez des douleurs, de la fatigue, des indigestions ou de la fièvre.  La vie n'est pas une liste de règles à suivre. Une fois que vous avez découvert une façon de manger selon une alimentation naturelle qui vous aide à trouver votre équilibre, la santé et l'énergie, accordez-y un peu moins d'attention et vivez votre vie!

© Frederic Patenaude 2008

Page 187

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

ANNEXE 3 TRANSITION ET SUBSTITUTS Les idées suivantes pour remplacer certains aliments peuvent vous aider à arrêter une mauvaise habitude alimentaire ou à adopter des aliments sains. Vous noterez que certains des substituts sont cuits. Utilisez-les lors de votre transition pour remplacer les aliments plus toxiques que vous aviez l'habitude de prendre et que vous voulez maintenant éviter.

ALIMENTS MALSAINS

SUBSTITUTS

Vinaigre Sel de mer Epices

Jus de citron Poudre de céleri déshydraté Oignons (coupés et laissés à l’air libre durant 24 heures), persil frais, coriandre, aneth, tige d’ail, tomates séchées, oignons verts, poudre de chou ou de céleri déshydratés Fruits sucrés, plantain cuit, banane Patates à la vapeur, blé germé Caroube Teeccino Lait de noix ou de soya Yogourt de soya Avocat Fruits sucrés (beaucoup !)

Pains et céréales Chocolat Café Lait Produits laitiers Fromage Pâtisserie, confiserie

© Frederic Patenaude 2008

Page 188

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

ANNEXE 4

TEMOIGNAGES

Heureux avec une alimentation de fruits

"Je mange des fruits (80% de mon alimentation) depuis 1980. Je suis complètement frugivore depuis septembre 1999; je mange seulement des fruits sucrés et non sucrés. La transition a été graduelle, facile et permanente. J'ai 73 ans et ma tension artérielle a baissé de 200 à 140. J'ai réglé tous mes problèmes de prostate. Plus aucune douleur. Je n'ai jamais soif et je ne suis pas affamé quelques heures après mon repas. Je n'ai pas vraiment d'odeur corporelle et je n'ai pas tellement besoin de papier de toilette.

Le poids de mon corps de 6 pieds a graduellement baissé de 87 kilogrammes à 80 kilogrammes. Je ne veux pas de surplus de poids. Je n'avais pas l'intention de faire quoi que ce soit pour perdre du poids sauf de manger la meilleure nourriture possible pour moi - des fruits pas trop chers, mûrs, prêts à être mangés (c'est souvent ceux-là que les gens ne veulent pas acheter). Je fais une purée avec un robot et la mange tranquillement. Je suis devenu très bon pour faire des recettes très savoureuses. J'aime bien le miel et le vinaigre de cidre de pomme © Frederic Patenaude 2008

Page 189

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

alors j'en mets dans mes purées. Je laisse Mère Nature, à travers mon système immunitaire, prendre toutes les décisions. Je crois qu'elle est douée pour cela." Jo Mazzarol,

Australie

Commentaire

Au départ cette personne avait un surplus de poids. Les gens obèses peuvent faire une diète de fruits jusqu'à ce qu'ils aient atteint un poids idéal. Après cela, ils doivent introduire les salades et les légumes. Je reçois souvent ce genre de témoignage, mais jamais d'une personne qui a mangé que des fruits durant très longtemps. Une amélioration à faire dans son alimentation serait de laisser tomber le vinaigre et le miel, prendre plus de légumes et manger des fruits entiers non combinés. Profiter d'une diète de fruits en Angleterre

"Même en hiver en Angleterre, le soleil brille magnifiquement. Dans l'ombre, les étangs sont gelés mais le mangeur de fruits et amoureux du soleil peut toujours trouver un coin de lumière.

J'aime bien manger des fruits locaux comme les pommes et les poires, ils sont parfaitement équilibrés pour l'automne et l'hiver. On peut encore y trouver des pommes sauvages. Elles attendent accrochées aux branches des arbres, belles et colorées.

© Frederic Patenaude 2008

Page 190

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Une question que l’on me pose souvent au sujet de mon alimentation c'est "N'est-ce pas toujours la même chose?" Même avec des repas mono, chaque morceau de fruit est unique et dans chaque fruit il existe une multitude de saveurs. Si seulement les gens décidaient d'adopter une alimentation simplement naturelle, ils verraient comment les saveurs sont complexes et plaisantes. Je trouve que pour se garder au chaud avec une alimentation de fruits, même en Angleterre en hiver, ce n'est pas un problème. Ce n'est qu'une question de vitalité. Si vous respirez profondément et que vous faites de l'exercice, votre corps restera chaud. Les fruits donnent aussi un courant d'énergie sensationnel : vous pouvez marcher toute la journée et danser toute la nuit!" Paix et amour

Anne Osborne

Changements radicaux

"Je veux juste prendre un moment pour vous dire que je me sens merveilleusement bien avec une alimentation naturelle (100% crue) depuis décembre 1999. Je me sens comme si j'avais l'énergie d'un jeune de 25 ans et j'en ai 51! Les gens me disent que je parais plus jeune et que je n'ai plus l'air fatigué. En plus, je ne

© Frederic Patenaude 2008

Page 191

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

prends plus aucun médicament pour contrôler le diabète. Le matin, mon taux de sucre dans le sang est de 95 et l'après-midi 113. Depuis que j'ai adopté une alimentation crue végétarienne, j'ai perdu 83 livres et je ne me suis jamais senti aussi bien!"

Howard Fisher, Youngtown OH

Commentaire Ceux qui ont un surplus de poids sont habituellement contents quand ils adoptent une alimentation naturelle. Leur énergie augmente et ils se sentent mieux chaque jour à mesure que le poids diminue. Les gens trop maigres n'ont pas la même constitution et tendent à ressentir plus de fatigue durant la transition. La diète pour chien fonctionne aussi pour les humains!

"Il n'y a pas si longtemps, je vous ai écrit à propos de mon ami qui nourrit son chien selon une diète presque totalement crue et ce chien a plus de 20 ans et n'a pas de maladies. Je crois que vos lecteurs aimeraient savoir cette option différente de la nourriture régulière pour animaux.

Déjeuner: Fruits frais et très mûrs Dîner: Morceaux de pommes et dattes, boule de coconut et de dattes, figues ou autres fruits séchés et quelques raisins. © Frederic Patenaude 2008

Page 192

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Souper: Petite salade suivie de patates très bien cuites (qui ont été refroidies et pilées avec de l'avocat), des légumes croquants ou des légumes fruits, par exemple des morceaux de céleri et de concombre et un peu de carottes râpées.

Soyez sûr de sélectionner des produits mûrs pour vous-même et votre animal. Si vous achetez des figues mission, achetez les plus noires que vous pouvez trouver. Si vous achetez des boules de dattes et de coconut, achetez les dattes les plus foncées que vous trouverez. Quand vous vous procurez des ignames et des patates, achetez les plus foncées que vous trouvez. Comme les bananes et les pommes, les patates qui ont des points noirs sont meilleures car cela indique qu'elles sont mûres. Selon moi, des ignames et des patates de qualité sont supérieures aux graines germées, aux noix et légumes car l'amidon cuit de ces légumes produit moins de mucus.

Je crois qu'une alimentation crue à 100% constituée de fruits, de légumes amidonnés, de légumes fruits et quelques avocats et olives est probablement la meilleure, mais seulement lorsque la personne vit dans un environnement

© Frederic Patenaude 2008

Page 193

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

naturel et qu'elle peut absorber et synthétiser les éléments importants pour sa santé.

J'ai suivi le régime frugivore et j’ai été crudivore végétarienne durant une certaine période et maintenant je préfère cette alimentation pour les chiens!

Pour limiter notre consommation d'aliments cuits, nous devons mettre l’accent sur la réduction de la consommation d'aliments qui produisent du mucus, les breuvages et les suppléments."

Karen Schechet, San Diego, Californie

Commentaire

Une personne n'a pas besoin de vivre dans un environnement naturel pour manger selon une alimentation naturelle. Les noix et les dattes doivent être mangées en quantité limitée, comme je l'ai indiqué dans ce livre.

100%

cru

"Après quelques mois de questionnements et de tests, j'ai finalement décidé de devenir cru à 100%. (Fruits et légumes) C'est simplement merveilleux! Ma fibromyalgie a disparu et ma fatigue après les repas est chose du passé. Ma famille avait l'habitude de rire de moi après les repas parce que je devenais terriblement © Frederic Patenaude 2008

Page 194

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

fatigué. Ceci s'est passé durant des années! J'étais obligé de me reposer après chaque repas pour récupérer. Ceci est terminé après seulement une semaine de cette nouvelle alimentation.

Une autre chose que j'ai notée, c'est que ma mémoire et ma capacité cérébrale se sont tranquillement améliorées. Peut-être que je pourrais retourner à l'école et graduer ! Ce serait fantastique! Merci pour votre bon travail et continuez!"

Lena Buhr, Suisse

L'obésité

"J'étais cliniquement obèse et je souffrais de la maladie de Hashimoto, un problème avec la glande thyroïde. La alimentation naturelle m'a presque totalement guéri de ces 2 abominations. J'ai un poids acceptable qui a toujours été mon rêve. Ma glande thyroïde continue de s'améliorer de jour en jour, mon dosage de médicament a diminué de moitié!

Ceux qui disent que l’alimentation crue végétarienne manque de protéines, est monotone, ou sans intérêt culinaire se trompent. Toute ma © Frederic Patenaude 2008

Page 195

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

famille veut que je devienne chef, un compliment que je n'avais jamais reçu auparavant!" Jai Krihna Ramchand, Cardiff, CA

A la façon de Mère Nature

"J'ai été crudivore pendant 6 mois, il y a quelques années. J'y ai été introduite par mon père, qui a eu de très bons résultats (il s'est débarrassé de ses médicaments pour l’hypertension, a fait disparaître plusieurs kystes, et a réglé son problème de diabète) ; mais il n'a pas continué cette alimentation et ses problèmes sont revenus et vont de pire en pire.

J'ai eu ma première mammographie il y a 8 mois, ils n'ont rien trouvé. Depuis 4 mois, une bosse s'est formée qui est un peu plus petite qu'une balle de golf. Cela m'a vraiment fait peur. Mais depuis ce temps j'ai décidé de prendre vraiment soin de moi pour résoudre mes problèmes de santé. J'ai décidé que le professionnel de la santé ne m'examinerait pas. Je savais déjà quoi faire.

© Frederic Patenaude 2008

Page 196

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Alors j'ai commencé mon nouveau style de vie il y a 4 semaines. J'ai obéi aux dix commandements de la santé que le Dr. Lorraine Day enseigne: une bonne nutrition, exercice, eau, soleil, air frais, tempérance, repos, foi en Dieu, une attitude de gratitude et bénévolat. Je sais que je pourrai guérir. Avant ma première expérience avec l’alimentation naturelle, j'avais des migraines qui me rendaient malade. Durant ces 6 mois de cru, je n'avais plus de migraines. Merci pour toutes les informations. Je vais les recommander à d’autres qui veulent être en santé. Je crois que votre section sur les témoignages encourage beaucoup de gens comme moi." Cindy Hatton

L'arthrite et l'alimentation vivante

"Il y a deux ans, j'ai reçu le diagnostic d'un type sévère d'arthrite inflammatoire, avec des douleurs aux mains et aux pieds ainsi qu'un cou très raide. Les muscles étaient aussi tendus qu'un tambour. Je suis devenu crudivore et tous les symptômes ont disparu; et ils restent loin tant et aussi longtemps que je ne mange pas de pains ni de pâtes.

© Frederic Patenaude 2008

Page 197

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Depuis que je suis crudivore, j'ai enseigné cette alimentation à plusieurs patients qui avaient ces problèmes. Leur arthrite rhumatoïde sévère est partie en une semaine!

Carl S. Bosco D. C. Californie

Une belle apparence

"Ah! L'alimentation vivante. Les "experts" essaient de nous effrayer. Ils disent que ça ne se fait pas. Ce n'est pas sécuritaire. C'est possible et c'est tellement sain de manger une variété d'aliments frais. (Et, je n'ai jamais pris de suppléments)

Il y a 15 ans, j'ai lu le livre "Living Health" de Harvey et Marilyn Diamond. C'était la suite du meilleur livre sur la nutrition de tous les temps, "Fit For Life". C'est comme ça que j'ai débuté. Le reste c'est une longue histoire.

Et, malgré tous les dires, (ces gens ont maintenant tous des problèmes physiques...), je suis encore plus en forme et je suis radieux. Et, est-ce que j'ai mentionné que je me sentais extrêmement bien? Et, j'aime la vie!" Anonyme © Frederic Patenaude 2008

Page 198

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Infection et arthrite disparues

"Je suis crudivore depuis 4 mois et j'ai réglé un problème d’infection qui m'affectait depuis 2 ans et que les médecins ne pouvaient pas guérir. L'arthrite aussi est en train de disparaître tranquillement et j'ai plus d'énergie qu'avant. J'ai reçu un diagnostic de cancer du sein en Janvier et j'ai l'intention de trouver des statistiques sur la guérison du cancer avec les pommes. J'ai entendu parler de cas, ici et là, mais est-ce qu'il y a des statistiques claires? C'est déjà mieux pour tellement de choses dans ma vie. Si quelqu'un a des suggestions, j'apprécierais."

Jay Tudor, Sarasota, Florida

Commentaire

Comme Carlyle a dit, il y a 3 sortes de mensonges: les petites menteries, les gros mensonges, et les statistiques. Mais pour un livre sur les effets d’un fruit mi-acide sur le cancer , allez voir Johanna Brandt "The Grape Cure". Du "Junk" à la liberté!

"Presque toute ma vie, j'ai été prisonnier du "junk food": hamburger, Mc Donald, fromage, liqueur, pizza, pain, et quelques fois une banane ou une orange. J'ai toujours senti qu'il y avait quelque chose d'étrange ou d'incorrect © Frederic Patenaude 2008

Page 199

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

dans la façon dont je me nourrissais, mais les seuls légumes auxquels j'ai été exposé étaient des légumes cuits, et je les trouvais repoussants. Je ne mangeais jamais de légumes.

Quand j'étais un jeune garçon, je jouais souvent dans le bois et je prétendais être un aventurier qui devait survivre sur cette terre. Ce sont mes souvenirs les plus lointains au sujet des plantes et de la nourriture. Je n'étais pas attiré par le fait de manger de la viande, spécialement si j'avais à la chasser et la préparer avant de la manger tous les jours. Je trouvais cela bizarre que la nourriture que je mangeais à la maison ne se trouvait pas dans la nature et je n'ai pas grandi là où les arbres fruitiers sont abondants. J'ai été élevé avec le mythe de la protéine comme un peu tout le monde. J'ai eu des problèmes, tout au long de ma puberté (avant et après aussi), de la dépression et de la difficulté à dormir. J'avais le corps d'un mangeur de nourriture transformée et les choses commençaient à me rattraper. Heureusement, j'ai eu un emploi de l'autre côté de la rue dans un bar à jus. J'ai commencé à boire des smoothies tous les jours avec mes tacos, hamburgers et autre "junk food". Graduellement, j'ai bu du jus de blé et j'ai lu Ann Wigmore (The weathgrass book) et j'ai découvert les enzymes. Si toute ma nourriture © Frederic Patenaude 2008

Page 200

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

était cuite, je ne pouvais pas en gagner! J'ai commandé le livre "The Hyppocrate Diet" et un gars du magasin d'aliment naturel m'a suggéré "The nature's First Law". Je les ai lus et je suis devenu 100% crudivore en une nuit. J'ai eu peut-être 3 incidents de repas cuits en 1 mois et je n'en ai pas eu d'autres depuis. Cela fait déjà 16 mois et je n'ai pas envie de retourner en arrière.

J'ai arrêté de fumer la marijuana rapidement, simplement parce que cela me rendait lâche plutôt que de me donner de l'énergie. Mes douleurs au cou, au dos et aux mains ont beaucoup diminué. Mon sommeil est meilleur et ma dépression est une histoire ancienne. J'ai une belle musculature, plus qu'avant. J'adore manger et je n'ai pas d'insatisfactions. Je mange surtout des repas mono de fruits suivis de légumes verts entiers ou en jus. Cela fait plusieurs mois que je n'ai pas mangé de noix, de graines et de germinations (je n'en ai pas envie) mais je mange des fruits plus gras comme le durian et l'avocat ainsi que le jeune coconut régulièrement. Ma peau et mes cheveux sont en santé et plus doux. Mon niveau d'énergie augmente constamment. Je suis à peu près toujours énergique surtout si j'ai assez dormi ou même si j'ai manqué de sommeil. Un nuage gris a été chassé de mon corps et de mon esprit et les © Frederic Patenaude 2008

Page 201

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

choses vont toujours de mieux en mieux à mesure que j'évacue les vieilles toxines. Je n'ai plus de mauvaise haleine le matin. La vie est magnifique. J'ai récemment rencontré la femme de mes rêves (elle est crue à 100%) et nous sommes en amour! Je vais définitivement aider chaque personne que je peux, demandez-moi si vous voulez."

Brian ([email protected]) Dallas, Texas

Libéré de l'asthme et des allergies

"Je suis Australienne et je vis en Hollande depuis 18 mois. J'ai été asthmatique chronique toute ma vie et j'ai souffert de la fièvre des foins et d'allergies.

Un mois après mon arrivée ici, j'ai eu une crise particulièrement intense (irritation, rougeur partout sur mon corps et des douleurs d'estomac) que le médecin ne pouvait pas expliquer. Il m'a dit que je ne pouvais pas m'acclimater à l'Europe; je devais prendre plus d'air frais et un médicament la prochaine fois que j'avais une crise.

© Frederic Patenaude 2008

Page 202

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

Après plusieurs épisodes de ce genre, je me sentais physiquement épuisée, j'ai vu un médecin différent qui m'a référée à un spécialiste des allergies. Pour garder l'histoire courte, j'ai découvert que je suis allergique au lait et aux produits laitiers et que je l'ai été toute ma vie! (32 ans). Le médecin m'a aussi recommandé d'éviter tous les aliments transformés et les additifs. En même temps, j'ai fait des recherches de mon côté et j'ai trouvé des livres incroyables à la bibliothèque d'Amsterdam. J'ai lu au sujet du programme de respiration pour les asthmatiques (Breath Retraining Program) développé par un Russe le Dr. Buteyko. Il conseille à tous les asthmatiques d'éviter le lait, les produits laitiers et la viande.

Et bien, ce médecin avait totalement raison! Ce genre d’alimentation me rendait malade. Les aliments transformés aussi. J'ai arrêté de consommer tous les aliments que je supposais être les coupables comme les cannages, les soupes instantanées. Ceci voulait dire éviter 95% de la nourriture que l'on retrouve au supermarché! A mon grand étonnement, après quelques semaines sans produits animaux et aliments transformés, © Frederic Patenaude 2008

Page 203

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

mon asthme a disparu! Je ne me réveillais pas en plein milieu de la nuit pour me gratter ou pour prendre une "puf" de médicament. (ventolin et becleforte: tous les 2 sont des stéroïdes qui s'accumulent dans votre corps et détruisent vos glandes.) J'ai arrêté de manquer d'air quand je ris, je monte les escaliers, je cours après l'autobus comme il m'arrivait souvent. J'étais tellement étonnée et fière car le médecin m'avait dit qu'il n'y avait pas de remède à l'asthme et j'en ai trouvé un avec joie.

Déterminée à rester végétarienne et à avoir la meilleure alimentation possible, j'ai continué mes recherches sur Internet et j'ai trouvé votre site et d'autres liens.

Maintenant, je suis totalement libre de l'asthme et des allergies et je ne me suis jamais sentie aussi bien. Je joue au tennis et j'adore le fait que je puisse faire du sport sans aucune médication. Une alimentation naturelle est fantastique. Je ne suis pas crue à 100% mais quand je vais retourner en Australie à la fin de cette année, je vais investir dans tout l'équipement nécessaire. Pour le moment, j'aime bien me faire des germinations, j'aime les salades avec

© Frederic Patenaude 2008

Page 204

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

de bonnes vinaigrettes maison et des fruits frais, des légumes et des noix.

Je suis tellement impressionnée par cette alimentation que je veux le dire à tout le monde. Le problème c'est que nous sommes trop bombardés par toutes sortes de publicité et une chose si simple qui fonctionne si merveilleusement semble difficile à croire. Maintenant, je veux étudier la nutrition encore plus en profondeur et avoir une formation en santé pour pouvoir contribuer au mouvement que j'espère deviendra un géant dans quelques années. Je suis très heureuse d'avoir été assez ouverte d'esprit pour essayer une telle alimentation. Cela a complètement transformé ma vie! Merci mille fois à tous les crudivores et aux gens qui rendent cette information accessible. Vous êtes une aide irremplaçable. C'est inspirant et encourageant." Angela Jackson, Amsterdam

Plusieurs façons

"C'est intéressant de voir comment les gens ont des idées différentes sur le même sujet. J'ai aussi découvert que mélanger les légumes verts et les fruits sucrés est une idée magnifique. © Frederic Patenaude 2008

Page 205

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

J'adore les feuilles vertes et j'en mange des tonnes. Je ne mange pas de graines et de noix et rarement des fruits gras. Le seul que je mange est l'avocat. Je trouve cette alimentation idéale." Pam, Australie

Dire non dans le pays des oranges

"Je mange des fruits et des légumes depuis 2 semaines. J'ai commencé pour des raisons de santé. Je veux me guérir de la maladie de Crohn, d'allergie, de dépression, d'anxiété, d'eczéma et d'acné. Les prescriptions de médicaments que je prends depuis plusieurs années sont le Zyrtec, Luvox et le Retin-A. Depuis que je pratique cette nouvelle alimentation, je me sens mieux, j'ai plus d'énergie, ma peau est plus belle et je me sens plus calme. Mon acné a déjà presque disparu et j'ai 75% moins de gras dans mon visage. Mes allergies sont parties, je n'ai plus besoin de Zyrtec. Je peux enfin me passer de Luvox après 8 ans. Jusqu'à présent, l’alimentation fait des miracles. Je vis dans le pays des oranges et je serais heureuse d'avoir un peu de support des gens de ma région." Anne D, Irvine CA

Commentaire © Frederic Patenaude 2008

Page 206

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante Vous êtes entouré, regardez mon e-zine pour les trucs et conseils afin de rester sur la bonne voie. Perdre du poids et gagner de la force

"Je suis crudivore végétarien à 99% et je savoure chaque moment. Je mesure 5 pieds et 6 pouces et je pesais 150 livres. Maintenant, je pèse 120 livres avec un pourcentage de gras corporel de 8%. J'adore mon nouveau corps et toute l'énergie que l’alimentation naturelle me donne. Je suis encore en période de désintoxication mais je deviens plus fort à chaque jour. " Werner Kujnisch, Dakalb, IL Cancer

« J'ai commencé à manger de cette façon il y a 2 mois après un diagnostic de cancer. Je me sens mieux qu'avant. Merci pour l'information que vous rendez accessible à tous. » Claudia ,Poulsbo, WA

Apprendre avec l’alimentation naturelle

"Votre site est génial! Je suis devenu végétarien. Maintenant, je m'intéresse plus à © Frederic Patenaude 2008

Page 207

www.FredericPatenaude.com

Les secrets de l’alimentation vivante

l'alimentation vivante. De tout ce que j'ai lu, c'est le meilleur choix pour ma santé. J'ai eu du mal à me défaire des aliments transformés. Ma famille mange encore selon une diète standard américaine, mais elle me supporte. Merci!" Karen, Wheaton, IL 70% cru

"L'information de votre site est super! Depuis plusieurs années, je crois que c'est important de bien manger et l’alimentation crue végétarienne est parfaite. Je mange 70% d'aliments frais et je suis rarement malade. Dieu a ouvert mes yeux à cette vérité et je le remercie. J'espère que tout le monde pourra connaître cette vérité un jour." Gregory Prisco ,Mahopac, NY

© Frederic Patenaude 2008

Page 208

www.FredericPatenaude.com

View more...

Comments

Copyright ©2017 KUPDF Inc.