Le Meilleur des Mondes avec Stephen Hawking

May 29, 2016 | Author: bahrmanou | Category: N/A
Share Embed Donate


Short Description

Miles Mathis...

Description

L E M EILLEUR DES M ONDES S TEPHEN H AWKING

AVEC

par Miles Mathis

Au département « vérifions s’il y a encore quelqu’un d’éveillé quelque part dans ce monde », nous avons le dernier projet de Stephen Hawking sur Channel 4 et Discovery World HD, Brave New World with Stephen Hawking. Non, non, vous n’avez pas mal lu. Vous n’avez pas été transporté dans une quelconque dimension parallèle où tout le monde est complètement fou à lier (je ne suis pas très sûr de ça, en fait). C’est ce titre qu’ils ont réellement choisi. Il s’agit d’une série en cours, diffusée pour la Grande-Bretagne et le Canada, avec Hawking comme hôte ou alibi prestigieux. Je répète : c’est bien Brave New World with Stephen Hawking. J’ai fait des recherches sur cette série et je n’ai trouvé aucun indice indiquant que ce titre a été choisi ironiquement. Il se peut que ces gens ne lisent jamais rien d’autre que des magazines scientifiques évalués par des pairs, et qu’ils ne savent pas que Aldous Huxley ne nous disait pas avec son livre que le « Meilleur des Mondes » était réellement « Meilleur ». Il ne promouvait pas le Meilleur des Mondes. Il ne nous encourageait pas à y arriver le plus rapidement possible. Le roman de 1931, Le Meilleur des Mondes, est l’histoire d’une dystopie, tout comme la dystopie 1984 de George Orwell. Une dystopie est l’opposé d’une utopie, et personne encore sain d’esprit ne souhaiterait vivre dans une dystopie. Ils auraient tout aussi bien pu intituler cette série La dystopie avec Stephen Hawking.

L E M EILLEUR

DES

M ONDES

M. Mathis

On me dira que Hawking veut par là nous faire savoir que nous vivons dans un Meilleur des Mondes, que nous le voulions ou pas, et que nous aurions intérêt à faire face à cet état de fait. J’en doute, mais même si c’est le cas, le titre est néanmoins une psy-op, une opération psychologique. Voici comment cela fonctionne, pour ceux d’entre vous qui n’ont pas étudié la psychologie ou ne possèdent pas beaucoup d’intuition. Premièrement, en attachant le nom de Hawking à l’expression « Brave New World », l’expression est blanchie. La plupart des gens vont penser que Hawking est un gars brillant rempli de bonnes intentions, et donc associer son nom avec l’expression est comme mettre une top-modèle en maillot de bain à côté d’une Edsel. Deuxièmement, bien qu’ils puissent dire ou ne pas dire que l’expression « Brave New World » est utilisé ici comme avertissement, sa fonction première est d’avoir un effet d’amortissement. Si vous voyez cette expression dans le titre d’un nouveau programme scientifique « passionnant », les connotations négatives du livre de Huxley sont oubliées ou édulcorées. Ce sont des étapes visant à « retourner » l’expression. Sur un assez court laps de temps et avec la bonne propagande, ils peuvent renverser l’image liée à l’expression, de négative à positive. Avant longtemps, vous demanderez à vivre dans un Meilleur des Mondes, car après tout il est nouveau et meilleur. « Quand pourrais-je acheter du soma sur ebay ? ». Également liée à cet effet d’amortissement est l’idée que le Meilleur des Mondes est déjà d’actualité. C’est équivalent à l’idée « il n’y a pas de retour possible », ou bien à « suivez le courant » ou encore « on ne peut pas arrêter l’Histoire ». Ces idées sont toutes liées à l’idée « vous ne pouvez pas arrêter le progrès », qui est imposée même quand le fameux « progrès » s’est révélé consister à tomber au fond d’un puits de corruption (comme c’est le cas aujourd’hui). Toutes ces idées sont fausses et sont promues uniquement dans le but d’empêcher toute résistance au plan, quelque soit celui-ci. Si vous êtes convaincu que le futur est inévitable, vous n’y résistez pas. Vous ne votez pas contre. Vous ne vous joignez pas aux protestataires. Vous ne vous levez même pas de votre canapé. Mais Hawking a un plan. Il ne veut pas faire face au futur sans un plan. Il ne désire pas juste accepter la situation présente. Non, il veux que nous « quittions la Terre ». Eh oui, il s’agit bien d’exploration spatiale. C’est encore un signal d’alarme supplémentaire, bien que beaucoup d’entre vous ne le verrez pas. Pourquoi est-ce un signal d’alarme ? Eh bien, qu’est-ce qui pourrait être plus anti-environnementaliste que d’admettre la défaite ? Hawking déclare : « Notre unique chance de survie à long terme n’est pas de rester plantés sur la Terre mais de nous répandre à travers l’espace ». Eh bien, Hawking est peut-être « planté » ici, mais moi pas. Je vis ici, et je voudrais continuer à le faire. Il ne voit aucun espoir ici et il est prêt à se débarrasser de la Terre comme d’un mauvais investissement. Voici comment il le présente : « Notre population et notre utilisation des ressources finies de la planète Terre augmentent exponentiellement, en même temps que nos

2

AVEC

S TEPHEN H AWKING

capacités techniques à changer l’environnement, pour le meilleur ou pour le pire. Mais notre code génétique porte encore en lui les instincts égoïstes et agressifs qui constituèrent un avantage pour la survie dans le passé. Il sera déjà difficile d’éviter un désastre dans les cent prochaines années, sans parler des prochains milliers ou millions d’années ». Ce discours reflète les philosophies actuelles et contient un grain de vérité ; c’est donc une propagande parfaite. Mais c’est également faux et clairement alarmiste. Bien que certains de nos instincts soient un problème, d’autres sont un signe d’espoir. Nous avons survécu au siècle dernier, ce qui aurait paru très peu probable il y a 50 ans. Et notre population n’augmente PAS exponentiellement. Elle augmente trop, mais pas exponentiellement. Elle croît linéairement, ou arithmétiquement.

Si vous vérifiez les données réelles, vous constatez que la population mondiale n’a augmenté très rapidement que pendant une courte période au milieu du siècle dernier, après quoi elle s’est rectifiée. Une croissance exponentielle est parabolique. Toute ligne droite sur le graphique est linéaire, même quand elle a une forte pente. Aujourd’hui, l’augmentation est en fait en dessous de la linéarité, car nous observons une chute dans le taux de croissance.

3

L E M EILLEUR

DES

M ONDES

M. Mathis

Depuis environ 1971, le taux de croissance est tombé de 2,1 à environ 1,1. Cela signifie que, bien que la population ne s’est pas stabilisée, en réalité le taux de croissance diminue. L’augmentation linéaire n’est pas aussi abrupte qu’elle l’était il y a 40 ans. Ce qui signifie que nous avons déjà satisfait les projections moyennes des Nation-Unies de 2004, peut-être même les projections les plus basses. Si nous prenons les projections les plus basses, la population mondiale atteindra un sommet de 7,5 milliards vers 2025 et commencera à diminuer vers 2040. Bien entendu, je ne prétends pas que nous n’avons pas de problèmes. Je ne prétends pas non plus que nous suivons la projection la plus basse. Je ne peux prédire le futur, pas plus que Hawking. Ce que je souligne sur mon site de science est que Hawking ne connaît même pas la différence entre une croissance exponentielle et une croissante linéaire. Dans mon article sur l’inflation exponentielle, je fais la même remarque concernant une fameuse théorie physique. Ces super-gars ne savent même plus la signification des mots. Ils ne savent pas la différence entre des puissances et des exposants, comme je le montre dans cet article, et ici nous constatons la même chose. Non seulement la croissance de la population mondiale n’est pas exponentielle mais elle n’est même pas une croissance en puissance. Elle n’est pas cubique ni même carrée. Elle suivit une certaine faible puissance pendant quelques années au milieu du siècle, mais jamais une croissance exponentielle. Aujourd’hui, la croissance n’est même pas linéaire. Elle est sous-linéaire ou bien elle suit une courbe de puissance négative. En d’autres termes, la courbe est passée de légèrement concave vers 1950 à légèrement convexe aujourd’hui. Malheureusement, les statisticiens et les fabricants de peur truquent le graphique pour le faire paraître parabolique, et donc exponentiel.

4

AVEC

S TEPHEN H AWKING

Cette courbe à l’air parabolique, mais uniquement parce qu’ils ont comprimé l’horizontal par rapport au vertical. Comparez au graphique précédent et vous constaterez que si vous zoomez un peu, et sans tricher sur l’horizontal, le taux de croissance n’est en rien parabolique. C’est très important, et doublement important avec Hawking, car un génie devrait en savoir un peu plus et ne pas truquer les maths comme cela. Si Hawking ne sait pas ce que signifie « exponentiel », nous avons quelques problèmes sérieux. Nous avons des problèmes sérieux. Parce que cela implique que Hawking n’est qu’une marionnette de plus entre les mains des propagandistes, une marionnette qui truque consciemment les maths, les graphiques et les arguments. Tout est une histoire d’argent avec ces gens-là, et du fait que leur conspiration financière sur le réchauffement global semble battre de l’aile, ils laissent tomber l’environnement pour le moment et se tournent à nouveau vers l’espace. Selon Hawking, nous devons absolument dépenser des milliards de dollars dans des nouvelles missions. Quand je dis que le racket du réchauffement global a échoué, je ne veux pas dire qu’il n’existe pas de problème environnemental réel ou pressant. Je veux dire que ces gens n’ont aucun intérêt à résoudre des problèmes environnementaux, que ceux-ci soient réels ou non. Leur intérêt consiste à faire de l’argent à partir d’une perception de menace. Si vous voulez résoudre les problèmes environnementaux, vous passez des lois, vous ne levez pas des taxes ni créez des combines de trafic de carbone. Si vous désirez arrêter des émissions spécifiques, des cheminées par exemple, vous les bannissez. Une interdiction ne coûte rien. Ou cela coûte quelques jours au Congrès, pendant lesquels des gens rédigent la loi et la votent.

5

L E M EILLEUR

DES

M ONDES

M. Mathis

Quand nous voyons des taxes et du trafic de carbone présentés comme une solution, nous savons que nous avons affaire à encore une autre arnaque de Ponzi et à une technique supplémentaire destinée à traire la classe moyenne. Ces solutions frauduleuses ne sont pas enterrées, et nous pouvons nous attendre à les voir montrer leur vilain museau encore et encore jusqu’à ce que nous jetions ces gens en prison, mais pour le moment ils ont mis ces arnaques sur le côté en faveur d’escroqueries électoralistes améliorées, habillées en science de haut niveau. C’est pourquoi Hawking a été recruté pour nous vendre de l’exploration spatiale. Rappelez-vous que Hawking est un physicien de haut niveau, et ces gens-là viennent juste de nous vendre un collisionneur de dix milliards de dollars qui n’a rien fait d’autre que d’exploser. Mais en plus, un des segments de cette série, Brave New World, nous parle de SNOLAB, un projet souterrain qui se situe à presque deux kilomètres sous la surface de l’Ontario ; un autre projet d’un milliard de dollars. SNOLAB a été construit dans le but d’étudier les neutrinos et la matière sombre, nous dit-on, mais comme je l’ai montré, ces deux concepts n’existent pas, et ce qui se passe dans ce trou n’est pas très clair. Hawking vient également d’accepter un poste au Perimeter Institute, à Waterloo, où Leonard Susskind et d’autres personnages renommés se rencontrent aussi quelquefois. Ce projet, supposément financé par l’inventeur du Blackberry, Mike Lazaridis, est fondamentalement, et figurativement parlant, un autre trou dans le sol dans lequel on jette de l’argent. Les contribuables Canadiens ont déjà vu des centaines de millions de dollars de leurs porte-monnaies jetés dans ce trou, avec rien à voir sinon un peu plus de technologie d’espionnage – qui sera utilisée pour les pister. Mais cela n’empêche pas les scientifiques de proposer des projets plus onéreux. Dès que le Large Hadron Collider fut mis en service, les physiciens impliqués dans ce projet nous firent immédiatement savoir qu’ils auraient besoin d’un plus grand. Apparemment, dix milliards de dollars et 500 TeV ne suffisent pas. Ces mêmes personnages s’invitèrent dans les pages du Scientific American avec un article intitulé « Ce que nous pourrions faire avec mille milliards de dollars ». Et cette nouvelle série, Brave New World, qui nous a été vendue par les bâtisseurs de cette nouvelle dystopie, contient des épisodes qui débutent comme suit : « La Science se fait super-héros alors qu’elle combat pour sauver la planète et préserver la race humaine. En Californie, le physicien Jim Al-Khalili a compris comment la puissance du laser le plus puissant au monde pourrait créer un carburant qui répondrait à tous nos besoins ». La science comme super-héros ? Ils ne pourront plus augmenter le volume de leur propagande : le volume est déjà au maximum. Mais l’analogie est vide, car ces scientifiques super-héros ne savent même plus faire des maths basiques, et encore moins « sauver la planète ». Ils ne savent même pas ce que signifie « exponentiel ». J’ai récemment montré qu’ils ont oublié comment calculer une simple marge d’erreur. Ils n’ont pas résolu la catastrophe du vide, bien que celle-ci soit un problème depuis environ un siècle et qu’elle représente une catastrophe dans les prédictions

6

AVEC

S TEPHEN H AWKING

d’un ordre de grandeur de 120 magnitudes. Ils résolvent la plupart de leurs problèmes en empruntant dans le vide, ce qui est une tricherie que même un enfant de dix ans pourrait découvrir, ou en recourant à des particules virtuelles qui n’ont rien de physique. La physique n’est désormais plus de la physique, mais elle espère bien « sauver la planète ». Peut-être que si la planète devenait virtuelle, ils pourraient la sauver grâce à un modèle informatique. Je n’arrive pas non plus à comprendre comment ce laser va « sauver la planète », du fait que ces physiciens ne savent pas ce qu’est la lumière. Ils pensent que le photon est une particule-point, sans masse, sans rayon et sans spin. Croyez-vous que quelqu’un qui ne saurait pas ce que c’est que de la viande pourrait sauver la planète avec des hamburgers ? Je ne le crois pas. Tous ces nouveaux projets sont juste des subterfuges de relation publique. Ils sont des campagnes publicitaires sans rien à l’intérieur, comme une jolie boîte de nouveaux beignets sans aucun beignet à l’intérieur. Et c’est le mieux que je puisse dire d’eux, puisque nous pouvons voir avec un examen un peu plus approfondi que la plupart de ces campagnes ressemblent plus à des nouvelles boîtes de beignets avec du poison à l’intérieur. Un épisode « scientifique », relié au Meilleur des Mondes de Stephen Hawking, est intitulé « Ce qui n’allait pas avec le mouvement écologiste » : « Les protagonistes principaux du film, l’auteur et ex activiste anti-OGM Mark Lynas et Stewart Brand, un pionnier du lobby vert originel, répondent, dans un studio et devant une audience informée, à des critiques provenant du mouvement vert actuel ». Non. ce que nous observons dans ce segment est un faux débat, délibérément biaisé, destiné à laisser croire à une audience désinformée que les cultures OGM peuvent constituer un moyen de combattre le réchauffement global. En d’autres termes, ce segment de Brave New World est probablement financé par Monsanto. Tous les aspects positifs possibles sont gonflés tandis que les aspects négatifs sont négligés. Des scientifiques de haut niveau sont payés (peut-être indirectement, via des consortia comme Perimeter) pour faire de la propagande positive et mentir au bénéfice des grosses corporations. Si vous êtes surpris par ceci, vous n’avez pas prêté grande attention aux actualités. Ce qui nous ramène à la légende du Blackberry, Mike Lazaridis. Comme avec la plupart de ces gens-là, la biographie de Lazaridis contient des grands hiatus. En tant qu’étudiant en génie électrique à l’Université de Waterloo en 1984, sans diplôme, il fut soudainement récompensé par un contrat de 600.000$ avec General Motors. Le gouvernement rajouta un peu d’argent (juste pour être gentil ; vous savez bien que le gouvernement donne toujours de l’argent à des simples citoyens afin que ceux-ci puissent se lancer dans des affaires civiles qui ne sont pas de l’espionnage), et RIM naquit. RIM lança l’[email protected] pager950 14 ans plus tard et le Blackberry vit le jour en 2003. Quatorze ans ? D’après la littérature et les dossiers judiciaires, il semble qu’il a fallu ce temps-là pour voler la technologie à des firmes réellement privées. Ils ne pouvaient pas voler la technologie en un jour,

7

L E M EILLEUR

DES

M ONDES

M. Mathis

comme la CIA et Zuckerberg l’ont fait avec Facebook. Un exemple récent : vous pouvez vous demander ce qui est advenu du Palm Pilot. En 2002, tout le monde en possédait un, puis quelques années plus tard la compagnie a disparu. Hewlett Packard la rachète pour 1,2 milliards en liquide puis la tue. Pas « la tue » comme dans « l’absorbe ». Non, Hewlett Packard arrête réellement de fabriquer ses propres appareils webOS à la même époque. Quelle sorte d’affaire commerciale est-ce là ? Vous achetez la compétition puis vous arrêtez la fabrication de vos propres appareils ? Pourquoi ne pas juste jeter vos 1,2 milliards dans l’océan ? HP a également acheté EPS, 3PAR et 3com, juste pour annoncer en 2011 qu’ils abandonnent le marché du PC. Pour rejoindre quoi, la NSA ? Afin de comprendre ce qui se passe vraiment ici, nous pouvons retourner à la série Brave New World et regarder son épisode parlant des téléphones mobiles : « La physicienne Kathy Sykes cherche comment nos téléphones mobiles pourraient donner aux experts l’accès à chacune de nos habitudes et de nos actions : un meilleur des mondes dans lequel il serait difficile de garder un secret mais où les planificateurs urbains pourraient bâtir des villes autour de nos besoins ». Ouah. Ils ne tentent plus vraiment de nous cacher grand-chose, hmm ? Ils n’ont pas peur d’appeler ça le Meilleur des Mondes, ils ne craignent pas d’appeler ça le Homeland Security (voir Hitler) et ils ne craignent pas d’admettre qu’ils nous espionnent au moyen de téléphones mobiles. Vous allez dire : « Attendez une minute. Je croyais que les Blackberry étaient cryptés ? ». Oui, ils sont aussi bien cryptés que des mots croisés. Il se révèle que toute cette affaire de cryptage n’était qu’un écran de fumée puisque, bien que des pays comme l’Inde aient initialement menacé de bannir le Blackberry sous prétexte que celui-ci n’était pas piratable par le gouvernement, l’Inde déclara plus tard qu’ils avaient cassé l’algorithme de cryptage, et donc pas de problème. La plupart des utilisateurs n’ont apparemment lu que la première partie et ont été trompé en pensant que leur appareil était trop sûr pour le gouvernement. Mais puisque l’Inde, soit a cassé le code, soit a reçu la clé, nous pouvons supposer que tous les appareils sont piratés tout le temps par tous les gouvernements. Nous pouvons aussi supposer que c’était le but de tous ces appareils depuis le début, depuis 1984 et le contrat initial de Lazaridis avec le gouvernement et General Motors. Nous pouvons supposer également que cela explique l’échec mystérieux du Palm. Il semble que RIM a dit un plus grand « oui » à la CIA que Palm. L’analogie est Facebook, qui a dit un plus grand « oui » à la CIA que MySpace. Ces choses sont importantes, car je pense que la CIA finance actuellement Perimeter, mais elle se cache une fois encore derrière Lazaridis. Ce qui veut dire que la CIA et le MI5/6 financent certainement la série Brave New World. Pensez-vous que cela soit juste une coïncidence que Brave New World nous vende Monsanto et Blackberry et qu’il nous affirme à quel point le monde sera merveilleux lorsque les « experts » qui nous espionnent pourront bâtir des cités autour de nos besoins ? Laissez-moi vous poser cette question : les dits experts vous semblent-ils intéressés par vos besoins ? Ou bien vous semblent-ils plutôt intéressés par les besoins

8

AVEC

S TEPHEN H AWKING

d’une poignée de gens corrompus, besoins qui consistent à devenir toujours plus obscènement riches en volant tout ce qui nous appartient ? Afin de répondre à cette question, nous pouvons visualiser un autre épisode de Brave New World, intitulé « Maître de l’Univers ». Chaque titre de cette série est plus offensant que le dernier en date. Dans cet épisode, Hawking demande « Avons-nous encore besoin de Dieu ? ». Seigneur ! Je ne suis pas un Chrétien, mais même moi je trouve cela offensant. Ce que Hawking et beaucoup d’autres scientifiques ont besoin, c’est d’une certaine perspective, et la majorité des gens religieux ont considérablement plus de perspective d’eux. Les gens religieux, et les gens raisonnables en général, n’intitulent pas quoi que ce soit « Maître de l’Univers ». Ils ne s’assoient pas autour d’une table pour déclarer qu’ils sont tout proche d’une Théorie de Tout, et plus spécialement quand un examen plus approfondi montre qu’ils ne savent pratiquement rien. Notre examen précédent a démontré que Hawking ne sait pas ce que signifie « exponentiel ». De plus, la spécialité de Hawking, ce sont les trous noirs, et une grande partie de sa renommée repose sur ses livres et sur un certain débat qu’il eut avec Roger Penrose. Mais Hawking ne sait rien du tout sur les trous noirs. Les trous noirs sont encore complètement théoriques, et personne ne sait la moindre foutue chose sur eux. Ceci est vrai pour une grande partie de la physique théorique, mais c’est extrêmement vrai en ce qui concerne les trous noirs, qui sont sensés être cachés derrière des horizons évènementiels. Hawking a passé une grande partie de son temps durant les deux dernières décennies à théoriser sauvagement sur des trous de ver, des singularités et autres bizarreries sur lesquelles nous possédons exactement zéro donnée. Alors, sur quoi sont basées toutes ces théories ? Sur des maths. Hawking assume que Einstein était correct dans ses équations de champ et que toutes les fameuses mises à jour des équations de champ étaient également correctes. Mais pratiquement rien de tout ceci n’est basé sur des observations astronomiques. Et quand ils obtiennent certaines données, ils les font immédiatement entrer de force dans les maths plutôt que de faire correspondre les maths aux données. Ils ont fait cela depuis pratiquement un siècle, et donc même si je n’avais pas bouché les trous dans les équations de champ, les chances qu’ils aient raison sont effectivement de zéro. Du fait que j’ai fait certaines corrections importantes aux équations de champ, nous savons qu’ils ont tort. Nous ne savons pas ce qu’est un trou noir, mais nous savons que les maths qu’ils ont utilisées pendant tout ce temps sont fausses. On me fera la remarque : « Mais vous êtes tout aussi arrogant qu’eux ! Vous pensez que vous savez des choses qu’ils ne savent pas ; est-ce que cela ne fait pas de vous quelqu’un d’encore plus illusionné qu’eux ? ». Aucune chance. Je proclame que j’ai corrigé certaines choses qu’ils n’ont pas vues, mais je n’ai jamais proclamé être un Maître de l’Univers, être tout proche d’une Théorie de Tout, savoir tout sur Dieu ou sur les dieux, positifs ou négatifs, ou être un super-héros. Je n’ai jamais parlé de ce que je ferais avec mille milliards de dollars. Je serais très heureux de continuer à avoir 20.000$ par an pour vivre. Je serais très heureux de pouvoir continuer à peindre et à rédiger quelques articles. Mais je suis très conscient que je ne sais

9

L E M EILLEUR

DES

M ONDES

M. Mathis

pratiquement rien sur l’univers. Je pense que je sais un peu plus que ces gens-là, mais je ne suis pas plus proche de la divinité que mon chien ou que mon poisson rouge. Je ne suis même pas le maître de moi-même, ou de mon jardin, et encore moins de l’univers. Si je possède une qualité positive, c’est la capacité constante à être révolté par ce que la physique et le monde moderne en général sont devenus, et de vouloir y apporter un peu de sens. Nous voyons encore une fois à quel point ces gens sont corrompus dans « L’homme qui tua le Christ », un morceau d’agit-prop écœurant relié à Brave New World. Encore une fois, je ne suis pas Chrétien, mais je possède suffisamment de sens pour être révolté par une telle vaine calomnie. Si des athées comme Richard Dawkins veulent affirmer que les Évangiles sont pour eux inconsistants, illogiques ou inintéressants d’une façon quelconque, cela est certainement leur droit. Il se fait que je suis assez d’accord avec ces sentiments en de nombreux points. Cependant, il est à la fois cruel et inconsistant de se présenter et d’argumenter en faveur de Ponce Pilate, comme le font dans cet épisode « certains parmi les plus éminents théologiens et érudits Romains de Grande-Bretagne ». Oui, vous avez bien lu, cet épisode est filmé principalement dans le but de retourner le couteau dans la plaie de créationnistes haïs. Ces érudits ne possèdent pas plus de preuves avec leur théorie sur Pilate que les Chrétiens, ils désirent juste être méchants. Ils veulent prétendre que Pilate avait de bonnes raisons de crucifier cet homme, oubliant apparemment que nous ne sommes pas sensés crucifier les gens parce qu’ils parlent librement, même si leur discours est anti-gouvernement. Mais bien sûr la Grande-Bretagne, comme le reste de l’Europe, s’en fiche de la libre expression (voir David Irving) ; et les scientifiques US, étant dans la poche du gouvernement, ne semblent pas s’en soucier non plus. Vous ne verrez pas les scientifiques ici aux USA faire grandchose pour défendre la Constitution. Donc, si Pilate était un fasciste, ils peuvent uniquement supporter cette facette, je suppose. Mais l’épisode est encore plus révoltant que cela, bien qu’il soit difficile d’aller encore plus loin dans ce fascisme transparent. Comme je l’ai dit, c’est tout-à-fait inconsistant, car : 1. Pourquoi des érudits qui pensent que la Bible est un mythe se soucient-ils de l’étudier ou de la réfuter historiquement ? Pourquoi vouer votre vie à argumenter sur des points subtils d’une chose dans laquelle vous ne croyez pas ? 2. Si ce truc sur Pilate est factuel, alors le Christ était au minimum un martyr politique, mort pour une cause décente, et des religions ont été bâties sur moins que cela. 3. Que Pilate ait ou non tué Jésus sur ordre des Juifs ou pour des raisons personnelles est hors sujet. Le documentaire prétend réhabiliter Pilate, le faisant passer d’un faible qui « s’en lave les mains » à un administrateur Romain solide. Mais de toute façon, il est toujours un cochon fasciste et Jésus toujours une victime de l’État. En tant que non-Chrétien, cela ne me fait pas plus aimer Pilate ou moins aimer Jésus. En fait, je préfère le Pilate des Évangiles,

10

AVEC

S TEPHEN H AWKING

parce que là au moins il possède une conscience humaine. Il paraît meilleur que les Juifs qui veulent le sang de Jésus parce que celui-ci leur a dit qu’ils n’avaient pas besoin de prêtres. Pilate aurait sans aucun doute préféré sauver Jésus mais il ne trouva aucun moyen de le faire de façon diplomatique, à cause à la fois de ces prêtres Juifs et des propres paroles de Jésus. Mais les gens qui ont réalisé ce film sont aveugles à tout ceci, étant des fascistes eux-mêmes. Dans leur vision du monde tordue, présenter Pilate comme un meurtrier sans pitié constitue une réhabilitation. Il fait juste son boulot et il le fait bien, un peu comme Heinrich Himmler, supposément. Jésus était un révolutionnaire et devait être crucifié pour le bien de l’État. Ces réalisateurs et érudits ne retournent donc pas simplement le couteau dans la plaie des Chrétiens, ils le retournent aussi dans la plaie des Constitutionnalistes et des Républicains. Il me semble qu’ils fabriquent des excuses préalables pour les choses qu’ils se préparent à faire. Notre propre gouvernement se prépare à envoyer son propre Ponce Pilate pour écraser la rébellion (lisez : « Terroristes domestiques »), et on nous fait savoir qu’ils ne feront que leur boulot. Oui, la propagande est maintenant éhontée et transparente, et je pense qu’il est clair que Hawking est une autre face de cette propagande. Je n’ai jamais eu beaucoup de respect pour Hawking, mais je respecte suffisamment son intelligence pour croire qu’il n’est pas une dupe dans ce jeu. Il ne me paraît pas être dupe, il semble bien qu’il soit un promoteur salarié, comme tous ces autres scientifiques payés par l’État. Ce qui m’amène à ma conclusion. Hawking a commencé par du grandiose en nous recommandant de quitter la Terre. Je recommande que lui quitte la Terre, puisqu’il s’en soucie si peu. Mais ceux d’entre nous qui resteront devraient se rappeler que des problèmes attendent toujours d’être résolus. Je ne crois pas que ces scientifiques ont le moindre désir de résoudre les problèmes sur Terre ou de sauver la planète. Il semble plutôt qu’ils désirent uniquement continuer à profiter d’elle, d’une façon ou d’une autre. Mais cela ne signifie pas que les problèmes sont insolubles ou que nous devons accepter le futur qu’on nous vend. Nous POUVONS arrêter le progrès quand il ne s’agit clairement pas de progrès. La première étape consisterait à arrêter ces vendeurs de futur, ces propagandistes, ces menteurs et ces voleurs. Ils ont détruit la Terre et ils sont en train de nous détruire, ouvertement et avec toujours plus de négligence. Et ils le font parce qu’ils ont compris qu’ils peuvent le faire. Lorsqu’ils ont volé un centime, nous avons détourné les yeux, et ils ont volé un franc. Lorsqu’ils ont volé un franc, nous avons détourné les yeux, et ils ont volé un dollar. C’est le vol qui est devenu « exponentiel » durant ces deux dernières décennies, et nous sommes tous complices de ce vol, car nous continuons à détourner les yeux. Non, c’est encore pire que cela, car beaucoup d’entre nous ne regardent pas ailleurs : nous votons pour ces gens, nous les idolâtrons, nous leur décernons des prix, nous achetons leurs livres et nous les regardons à la télévision. Nous avalons cette propagande pathétique comme des

11

L E M EILLEUR

DES

M ONDES

M. Mathis

enfants ignorants. Nous croyons que nous sommes les maîtres de l’univers mais nous ne sommes même pas capables d’avoir l’auto-discipline nécessaire pour nous lever et éteindre la télévision ou pour résilier notre abonnement au magazine de télé. Mais tout cela compte peu, car la majorité n’a jamais fait grand-chose dans l’Histoire et ne le fera jamais. Contrôler la majorité n’a jamais aidé ces fascistes, bien qu’ils soient obsédés par le contrôle de la majorité. Non, le problème est qu’ils ne savent pas se contrôler eux-mêmes et qu’ils vont trop loin. Comme dernier exemple, nous pouvons penser aux Nazis qui avaient gagné la guerre mais qui décidèrent néanmoins d’attaquer la Russie. Les Allemands ne freinèrent pas les Nazis et les Nazis s’autodétruisirent. La même chose pourrait être dite de Staline et des communistes qui ont suivi. Ils sont allés trop loin et se sont effondré. Comme les Nazis, ils voulaient la domination mondiale et ne purent la gérer. Et nous voyons la même chose se passer aujourd’hui. Les riches, ici aux USA, étaient déjà ratissés sous Clinton dans les années 1990, mais ce n’était pas suffisant. Ils possédaient déjà une CIA et une armée boursoufflées, le monde était déjà rempli de nos bases, mais ce n’était pas suffisant. Les banques volaient déjà le peuple à leur aise, mais ce n’était pas suffisant. La CIA dirigeait déjà les médias depuis les années 1950, mais ce n’était pas suffisant. Le succès les rendit encore plus affamés. Ils abrogèrent donc le Glass-Steagall et toutes les autres règlementations, firent le 11 septembre, commencèrent des guerres dans des dizaines d’endroits, démantelèrent la Constitution et installèrent le nouvel État policier. Tout ce que je peux dire, c’est ceci : EST- CE QUE CELA FONCTIONNE ? Ont-ils créé un système parfait de contrôle et de vol, un système qui puisse s’auto-perpétuer de manière à ce que leurs enfants puissent dérober aussi facilement qu’eux ? Non. Ils sont en train de tuer l’hôte. Vous ne pouvez pas taxer ou voler un peuple qui se trouve dans des camps de concentration ou qui vit du chômage. Vous ne pouvez pas prêter de l’argent à des gens qui se trouvent en prison. Et donc, pendant que leur base de subsistance diminue, leur appétit, lui, ne diminue pas. Ils ne savent pas s’arrêter. Comme des drogués, ils continuent jusqu’à ce qu’ils heurtent un mur. De quel mur s’agit-il ? Je ne sais pas. Il pourrait s’agir de la Russie, de la Chine ou des deux ; ce pourrait être un effondrement financier, un coup militaire, une guerre de classe entre les riches et les super-riches, la TerreMère qui se révolte. Tout ce que nous savons, c’est que « le puissant tombera ». Les puissants tombent toujours. Il n’y a pas de maître de l’univers de ce côté-ci de la galaxie. vvv

12

Traduction : Bahrmanou © 4 juillet 2014

View more...

Comments

Copyright ©2017 KUPDF Inc.
SUPPORT KUPDF