L'apprentissage d'une langue étrangère de façon autodidacte - Jean-William

July 27, 2017 | Author: Jony William | Category: French Language, Translations, Learning, English Language, Cinematography
Share Embed Donate


Short Description

Guide sur l'apprentissage d'une langue seconde de façon autodidacte....

Description

Jean-William Perreault L'APPRENTISSAGE D'UNE

LANGUE ÉTRANGÈRE de manière autodidacte

1

L'APPRENTISSAGE D'UNE

LANGUE ÉTRANGÈRE de manière autodidacte

par Jean-William Perreault

© 2012 Jean-William Perreault tous droits réservés

2

Table des matières PRÉFACE......................................................................................................4 INTRODUCTION.........................................................................................5 La remise à zéro .......................................................................7

La mentalité ........................................................................................ 8 Les mythes...........................................................................................9 La motivation ....................................................................................12 Les objectifs.......................................................................................13 Le temps ............................................................................................14 Le choix de la langue.........................................................................15 Famille indo-européenne...............................................................18 Famille ouralienne.........................................................................20 Autres familles..............................................................................20 Quelques termes utiles.......................................................................22 Votre niveau....................................................................................... 22 L'échelle globale du cecr*.............................................................23 En résumé.......................................................................................... 24

LES PREMIERS PAS .................................................................25

Quel cours choisir?............................................................................ 32 Alors, par lequel commencer?........................................................... 32 Comment l'utiliser?............................................................................32 Les locuteurs natifs............................................................................ 32 Le par coeur....................................................................................... 32 En résumé.......................................................................................... 33 L' INDÉPENDANCE ...................................................................34

Les ressources....................................................................................36 Les natifs............................................................................................39 Comment travailler avec un texte...................................................... 40 Le choix du texte................................................................................40 En résumé.......................................................................................... 42

L' AISANCE .............................................................................43 LES OUTILS.............................................................................45

Les cartes heuristiques.......................................................................46 Différentes façons d'utiliser assimil...................................................47 Le shadowing.....................................................................................49

3

La mnémotechnique ..........................................................................50 Le listening-reading (lr) – écoute-lecture.......................................... 51 La goldlist (la liste d'or)....................................................................52 Le srs (spaced repetition system) – système de répétition espacée. . .53 Flashcard – carte mémoire.................................................................53 La musique.........................................................................................54 Le solitaire......................................................................................... 54

CONCLUSION.......................................................................... 55 BIBLIOGRAPHIE.......................................................................56

4

PRÉFACE Ce livre s'adresse à toute personne, désirant apprendre une langue étrangère de façon totalement autodidacte, mais ne possédant aucune expérience dans le domaine, ou encore ayant vécu des échecs linguistiques par le passé. Ce livre ne constitue pas un cours de langue ni une recette miracle, mais bel et bien un guide afin de diriger le lecteur dans la bonne voie en lui enseignant les principes de bases qui lui serviront pour lui permettre d'aspirer aux meilleurs résultats possible.

5

INTRODUCTION

Comme l'a affirmé Dr Samuel Johnson, « language is the dress of thought.1 » (Le langage est la robe de la pensée) En effet, les langues, depuis le berceau de l'humanité, nous ont servi à communiquer, à interagir, à échanger, à évoluer. Elles nous ont permis d'exprimer, nos émotions, nos désirs, nos besoins, nos ambitions, nos rêves, notre philosophie, nos valeurs, nos croyances, nos peurs... notre pensée.

Grâce à elles, nous avons sauvé des gens, en avons tué d'autres, avons levé des armées, mené des guerres, dominer des peuples et dirigé des sociétés. Au cours du temps, elles ont évolué avec nous. Elles sont mortes avec certains peuples ou ont survécu avec certains autres. Elles définissent qui nous sommes et façonnent notre vie.

Elles nous ont ouvert des portes sur des cultures et des peuples. Le cerveau humain est le seul de tous les êtres vivants à posséder la faculté de parler2. Il s'est développé pour comprendre et pour répéter, les motifs grammaticaux complexes des langues. Aujourd'hui, l'apprentissage d'une langue étrangère est perçu comme 1 JOHNSON Samuel, (1779)Lives of the English Poets : Waller, Milton, Cowley Vol 1. 2 Académie française (Paris). (1835), Dictionnaire de l'Académie française : I — Z, Volume 2 page 347, Didot, 961 pages

6

un exploit, comme une réalisation extrêmement difficile à atteindre et réservée aux gens talentueux dans le domaine. Hélas, les fausses croyances et les mythes qui entourent le sujet en découragent plus d'un, les empêchant d'aller à la rencontre d'euxmêmes et de découvrir le sentiment d'accomplissement, de fierté face à cet « exploit », mais surtout face aux nouvelles rencontres, aux nouveaux amis que les langues permettent de connaître. La clé est tout simplement de connaître les marches à suivre, les manières efficaces d'apprendre.

Je vous invite donc à tourner la page et à entamer ce merveilleux voyage.

7

PREMIÈRE PARTIE

LA REMISE À ZÉRO

Avant toutes choses, il est important de bien se préparer mentalement,

8

de faire une remise à zéro de notre façon de penser et d'appréhender l'apprentissage d'une langue. Pour ce faire, nous commencerons par parler des prérequis. Lisez attentivement tout ce qui va suivre, car les points subséquents sont les ingrédients de base, à avoir en main tout au long de l'apprentissage.

LA MENTALITÉ La réussite de votre apprentissage dépend directement de votre façon de penser à l’égard de celui-ci. Si vous êtes convaincu qu'il sera long, monotone et difficile, il est très probable que vous passiez un mauvais moment. D'un autre côté, si vous croyez que votre apprentissage sera intéressant

motivant

et

facile,

celui-ci

s’avérera

beaucoup

plus

susceptible d'être agréable. Apprendre par soi-même est très différent de la méthode utilisée dans les écoles du monde. Ne vous fiez donc pas à vos mauvaises expériences antérieures. Afin de changer votre conception de l'étude des langues, voici la démystification de quelques mythes et fausses croyances.

9

LES MYTHES Mythe n° 1 « Étant adulte il me serait énormément plus difficile et long pour apprendre une langue étrangère que si j'étais enfant. » Vous devez avoir entendu cette affirmation à maintes reprises, si bien que vous avez fini par y croire. Pourtant, des études ont été faites sur le sujet et ont démontré qu'un adulte apprend plus rapidement qu'un enfant (Krashen, Long, and Scarcella, 1979). Là où l'enfant serait à même bénéficier d'un avantage vis-à-vis l'adulte sera au niveau de la prononciation. L'enfant pourra atteindre un niveau de prononciation se rapprochant d'un accent natif beaucoup plus facilement qu'un adulte. Cependant, l'accent est loin d'être la chose la plus importante pour parler une langue. Une bonne prononciation adéquate est bien plus essentielle qu'un accent natif. Mythe n° 2 « Je n'ai aucun talent dans l'apprentissage des langues, je ne réussirai donc jamais. » Si le talent était nécessaire à l'apprentissage d'une langue, bon nombre de personnes ne parleraient pas du tout. La plupart des êtres humains de notre planète peuvent communiquer dans leur langue maternelle, et ce, sans posséder d'aptitude particulière. Ce que les gens devraient reconsidérer, c'est le fait qu'avoir acquis leur langue maternelle leur aura pris plus de temps qu'il ne leur en faudra pour en apprendre une seconde.

10

Mythe n° 3 « Il est inutile d'apprendre une langue étrangère, surtout si l'on envisage de vivre sa vie entière dans son pays natal. » Apprendre une langue ce n'est pas seulement apprendre à s'exprimer différemment, c'est aussi pouvoir discuter avec de nouvelles personnes, c'est s'immerger dans la culture d'un autre pays, c'est s'enrichir soimême. De plus, selon plusieurs recherches, la connaissance de deux idiomes

ou

plus

prévient

plusieurs

maladies

telles

la

maladie

d'Alzheimer ou encore la démence. D'autres études effectuées ont pu démontrer

que

l'acquisition

d'une

langue

seconde

améliore

les

capacités mentales des êtres humains. Mythe n° 4 « Toutes les langues du monde sont aussi difficiles les unes que les autres à apprendre. » Toutes les langues ne sont pas aussi faciles ou difficiles à apprendre les unes que les autres. Tout dépend de la langue maternelle de l'apprenant. Les langues du monde sont divisées en plusieurs familles. Chaque idiome va partager plusieurs caractéristiques (grammaire, vocabulaire, morphologie, prononciation, etc.) avec les langues faisant partie du même ensemble. Prenons par exemple le mot français « apprentissage ». Celui-ci se rapproche bien évidemment plus de sa traduction espagnole « aprendizaje » que de son homologue anglais « Learning ». Il sera donc plus aisé pour un francophone unilingue d'apprendre l'espagnol ou l'italien que d'apprendre le russe par exemple.

11

Mythe n° 5 « Il n'est pas possible d'apprendre plus d'une langue à la fois. » Il est tout à fait possible d'apprendre plusieurs langues simultanément. L'inconvénient est que cela requiert beaucoup plus de temps et qu'il peut s'avérer parfois ardu de ne pas confondre les langues au commencement

de

l'apprentissage.

Beaucoup

de

polyglottes

et

hyperglottes conseillent donc, soit les apprendre une à la fois, soit avoir acquis une certaine connaissance d'un premier idiome avant d'en entamer une nouvelle.

12

LA MOTIVATION La motivation d'un individu par rapport à une activité aura un grand impact sur la réussite de celle-ci. La décision d'apprendre une langue doit naître d'un désir de votre part. Il est important que vous identifiiez les raisons à cette décision et que vous vous en souveniez tout au long de votre apprentissage. Peut-être aurez-vous besoin de cette langue au travail, ou encore planifiez-vous un voyage quelque part. Possédez-vous de la famille qui parle cette langue? Votre petite amie, parle-t-elle cette langue? Ou encore manifestez-vous tout simplement un intérêt pour les langues étrangères. Les raisons sont nombreuses. Vous devrez cependant, transformer ce désir d'apprendre en besoin. Il faudra que vous étudiiez tous les jours, afin de pouvoir progresser le mieux et le plus rapidement possible. Tout comme manger et boire sont nécessaire à votre survie, vous devrez considérer cette nouvelle activité comme un besoin vital. Les raisons qui vous poussent à commencer se devront de vous accompagner durant la totalité de votre étude, car c'est grâce à elles que vous continuerez pendant les moments difficiles. Votre

motivation

réussite.

est

directement

proportionnelle

à

votre

13

LES OBJECTIFS Vous devrez établir des objectifs à court terme. Il est inutile de viser le résultat final. Plutôt, il vaut mieux le diviser en petits défis tels que; •

Aller dans un restaurant et commander votre nourriture dans la langue que vous apprenez;



Discuter avec un natif de façon hebdomadaire;



Terminer le premier chapitre d'un certain livre d'ici deux semaines;



Apprendre le plus de vocabulaire relatif au cinéma en 15 minutes;



Être capable d'écrire un texte sur vous-même d'ici 1 mois;



Regarder un film dans la langue étudiée chaque semaine;



Etc.

Il vous suffit donc d'utiliser votre imagination. De cette façon, vous êtes beaucoup plus susceptible de réussir ces petits examens, donc de vous améliorer plus rapidement.

14

LE TEMPS Il faut bien se l'avouer, l'apprentissage d'une langue nécessite du temps et de l'implication. Or, beaucoup de gens vivent une vie remplie où le temps finit par manquer. Cependant, sans le remarquer, ils gaspillent chaque jour des quantités de temps pouvant parfois s’étaler sur plusieurs heures. Ce sont des minutes par ci et des minutes par là qu'ils laissent filer. Voici une liste de moments où la plupart des gens gaspillent du temps qu'ils pourraient utiliser. •

Lors des déplacements tels que se rendre au travail, à l'école, au supermarché, en promenant le chien, en faisant votre jogging quotidien, plutôt que d'écouter de la musique, pourquoi ne pas écouter des émissions de radio dans la langue que vous étudiez, ou pourquoi ne pas écouter de la musique dans la langue ellemême. Lors des bouchons de circulation, profitez-en, ils auront l'air beaucoup moins frustrant à l'avenir!



Quand vous attendez chez le médecin, à l'entrée d'un bar, ou encore quand vous attendez l'autobus;



Visionnez moins de télévision le soir, ou plutôt, écoutez-la dans la langue que vous étudiez;



Vous pourriez vous lever une trentaine de minutes plus tôt le matin ou vous coucher un peu plus tard le soir;



Dans la langue, vous pourriez; ◦

lire le journal



Écoutez vos films ou la radio;



Consultez des sites internet. Etc.

C'est à vous de porter attention à tous ces petits moments dont vous pourriez tirer profit, plutôt que de les gaspiller à ne rien faire. Il est important d'investir entre 30 minutes et une heure par jour, chaque jour. Essayez de ne jamais « sauter » une journée sous aucun prétexte. Si certains jours se révèlent plus chargés qu'à l'habitude et

15

que vous ne disposez que de, disons, 5 minutes de libre dans votre journée, utilisez-les! 5 minutes aussi peu que cela puisse paraître demeurera toujours mieux que rien du tout.

16

LE CHOIX DE LA LANGUE Le choix de la langue étudiée est une étape cruciale lors de l'apprentissage. Un mauvais choix peut très rapidement résulter d'un échec. Il faut donc décider de la langue étudiée selon différents critères bien précis par rapport à notre situation personnelle. Motivation et Intérêt Il est évidemment essentiel aux premiers abords que le langage choisi suscite chez vous un certain intérêt. Demandez-vous si la culture de cette langue vous attire, si sa population vous plaît, si à vos oreilles, cette langue vous amuse, vous émerveille, vous intéresse. Si vous décidez de vous lancer dans l'apprentissage d'une langue d'un intérêt négligeable pour vous, il est très probable que vous n'arriviez jamais au bout. L'utilité Il vous faudra déterminer dans quels contextes et de quelle façon vous utiliserez la langue. Dans certains pays, comme le sud des États-Unis, bien que la langue nationale soit l'anglais, il y a une forte présence hispanophone.

Pour

un

Américain,

il

pourrait

donc

être

utile

d'apprendre cette langue. Peut-être avez-vous une petite amie ou un petit ami allemande/allemand avec qui vous pourrez vous exercer fréquemment. Il faut donc que déterminiez si vous aurez la chance de pratiquer la langue sans nécessairement avoir à sortir de votre pays, ou même de votre ville.

17

Posez-vous ces questions :



Est-ce que la population de cette langue est vaste?



Êtes-vous susceptible de trouver dans votre pays un locuteur natif de cette langue?



Avez-vous des amis la parlant?



Est-ce pour votre emploi?

Matériel disponible Certaines langues

sont

plus accessibles que

d'autres.

Certaines

possèdent une grande littérature, une musique très vaste, un cinéma grandement développé. Pour des langues comme l'anglais, l'espagnol, l'allemand ou encore le japonais, il est facile de trouver un large éventail de ressources variées. Cependant, certaines langues moins étudiées exigeront plus de recherches afin de trouver du matériel et des ressources pour les étudier. En général, la disponibilité du matériel sera en conséquence de la population. Difficulté Dépendamment

de

votre

langue

maternelle,

certaines

langues

s'avèreront plus simples et donc plus rapides à maîtriser. Le français fait partie de l'ensemble des langues romanes qui contient entre autres l'espagnol, l'italien, le portugais, le roumain ou le catalan. Pour un francophone unilingue, il sera donc plus aisé d'apprendre une langue de l'ensemble des langues romanes, donc une langue « facile » comme première langue étrangère.

18

Notez bien que la difficulté d'une langue ne désigne en fait que le degré de différence, de manque de similitude avec la langue maternelle de l'apprenant. En effet, les langues considérées difficiles ne sont en fait qu'étrangères en matière de vocabulaire ou de grammaire ce qui demande donc plus de temps à maîtriser. Voici une liste non exhaustive de quelques familles linguistiques ainsi que certains de leurs ensembles et membres les plus populaires.

Famille indo-européenne

Langues romanes Langues Nombre de locuteurs natifs Français

67,8 millions

Espagnol

329 millions3

Portugais

178 millions

Italien

61,7 millions

Roumain

23,4 millions

Catalan

11,5 millions

Langues celtiques Langues

Nombre de locuteurs natifs

Gaélique écossais

5 millions

Gaélique irlandais

1,8 million

Breton

206 000

3 ETHNOLOGUE, Languages of theWorld - Statistical Summaries. [http://www.ethnologue.com/ethno_docs/distribution.asp?by=size] (10 octobre 2011)

19

Langues germaniques Langues

Nombre de locuteurs natifs

Anglais

328 millions

Allemand

90,3 millions

Néerlandais 21,7 millions Afrikaans

4,9 millions

Suédois

8,3 millions

Norvégien

4,6 millions

Danois

5,6 millions

Langues baltes Langues

Nombre de locuteurs natifs

Letton

1,5 million

Lithuanien

3,2 millions

Langue hellénique Langue

Nombre de locuteurs natifs

Grecque moderne

15 millions

20

Langues slaves Langues

Nombre de locuteurs natifs

Russe

144 millions

Ukrainien

37 millions

Bulgare

9,1 millions

Biélorusse

8,6 millions

Macédonien

1,6 – 3 millions

Tchèque

95 millions

Slovaque

5 millions

Slovène

2,5 millions

Polonais

40 millions

Serbo-Croate 16,4 millions Langue arménienne Langue

Nombre de locuteurs natifs

Arménien

1,5 million

Famille ouralienne

Langues finniques Langues Nombre de locuteurs natifs Finnois

5 millions

Estonien

1,1 million

Langue ougrienne Langue

Nombre de locuteurs natifs

Hongrois

12,5 millions

21

Autres familles Langues chinoises Langue

Nombre de locuteurs natifs

Mandarin

1 315 millions

Cantonais

54 millions

Langue japonique Langue

Nombre de locuteurs natifs

japonais

130 millions

Langue coréenne Langue

Nombre de locuteurs natifs

Coréen

78 millions

22

QUELQUES TERMES UTILES Les termes suivants seront utilisés durant la totalité de l'ouvrage il est donc important que vous les compreniez bien, ces termes bien que majoritairement en anglais sont utilisés par la plupart des membres de la communauté polyglottes. Terme anglais

Terme français

Signification

Target Langage (TL ou L2)

Langue Cible (LC ou L2)

Langue étudiez.

Base Langage (BL ou L1)

Langue de Base (LB ou L1)

Langue avec laquelle vous apprenez votre langue cible.

Input

« Input »

Toutes les activités passive telles l'écoute et la lecture.

Output

« Output »

Toutes les activités actives telles parler et écrire.

que

vous

VOTRE NIVEAU avant de commencer, vous devez définir votre niveau. Si vous avez déjà quelques connaissances, il serait préférable que vous continuez plus loin plutôt que de recommencer depuis le début. De la même manière si vous n’avez aucune connaissance, il serait préférable de commencer à étudier avec du matériel, à votre niveau. Pour ce faire, vous pouvez vous référer à l'échelle globale du CECR (Cadre commun de référence pour les langues. Il vous suffit de lire chacun des niveaux et de vous autoévaluer afin de déterminer là où vous vous situez. Généralement, la communauté polyglotte s'entend pour dire qu'une langue est parlée couramment à partir du niveau C1.

L'ÉCHELLE GLOBALE DU CECR* (Cadre européen commun de référence pour les langes) Utilisateur expérimenté

C2 Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu'il/elle lit ou entend. Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente. Peut s'exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes. C1 Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites. Peut s'exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots. Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique. Peut s'exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d'organisation, d'articulation et de cohésion du discours.

Utilisateur indépendant

B2 Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d'aisance tel qu'une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l'un ni pour l'autre. Peut s'exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d'actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités. B1 Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s'il s'agit de choses familières dans le travail, à l'école, dans les loisirs, etc. Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d'intérêt. Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée.

Utilisateur élémentaire

A2 Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement, proches, travail). Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu'un échange d'informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels. Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats. A1 Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets. Peut se présenter ou présenter quelqu'un et poser à une personne des questions la concernant — par exemple, sur son lieu d'habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. — et peut répondre au même type de questions. Peut communiquer de façon simple si l'interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

*NB : Le tableau ci-haut est la version résumée, globale, du tableau officiel du CECR. Celui-ci ne considèrent pas avec autant de précision les différentes compétences telles la lecture, l'écoute, l'expression orale en continue, l'écrire, ou encore la participation à une conversation, que le tableau officiel. Le tableau global à été pris à l'adresse suivante: Conseil de l'Europe (CdE) http://www.coe.int/t/DG4/Portfolio/?L=F&M=/main_pages/levelsf.html[En ligne] consulté le 15/10/2011

24

En résumé... Il est tout à fait possible pour n'importe qui d'apprendre à parler une langue étrangère aisément sans trop de difficultés. Il est important de considérer certains points essentiels avant de choisir une langue dans le but de l'apprendre. • Oubliez toutes les fausses croyances et persuadez-vous que vous apprécierez cette nouvelle activité. • Gardez les raisons qui vous ont poussé à apprendre une langue tout au long de votre apprentissage afin de demeurer motivé; • Établissez-vous des objectifs;

• •

Planifiez votre temps afin d'être en mesure d’étudier tous les jours entre 30 et 60 minutes. Choisissez votre langue surtout en fonction de votre motivation.

Ne soyez jamais rebuté si votre intérêt pour une langue dite « difficile » est immensément plus grand que celui pour une langue considérée facile. Au bout du compte, vous aurez trouvé beaucoup plus simple d'apprendre une langue qui vous plaît, qu'une langue que vous n'appréciez pas, et ce, peu importe sa classification.

25

DEUXIÈME PARTIE

LES PREMIERS PAS PHASE DÉBUTANTE A1-A2

26

Vous avez maintenant choisi votre langue, celle qui vous fascine, celle qui vous fait vibrer, celle qui vous fait rêver. Vous connaissez à présent votre niveau, mais le plus important est que vous savez que ce voyage ne sera pas déplaisant, fastidieux ou frustrant, il sera amusant! Il est grand temps de commencer à apprendre quelque chose, ne croyez-vous pas? Afin de bien commencer votre apprentissage, vous devrez vous munir de plusieurs ressources. Voici donc quelques cours et méthodes très bien conçus ayant participé à la formation de plusieurs polyglottes qui pourraient s'avérer très utiles et pratiques pour le débutant que vous êtes.

27

Assimil (http://assimil.com) est une maison d'édition française publiant des ouvrages sur l'apprentissage de plus d'une centaine de langues. Chacun des ouvrages est rédigé suivant une structure propre à la méthodologie d'Assimil. Sur chaque page de gauche, le texte la leçon est écrite dans la langue étudiée. Sur la page de droite, le même texte sera inscrit, cependant dans la traduction francophone. Habituellement, les textes sont constitués de dialogues simples. Pour chaque phrase proposant une formulation nouvelle ou nécessitant un éclaircissement, une note grammaticale ou culturelle sera présente en bas de page. Chacun des dialogues est accompagné de son enregistrement, permettant ainsi d'améliorer ses capacités d'écoute et de prononciation. À la fin de chaque leçon, des exercices du type « lisez et traduisez » ainsi que des textes à trou avec leur corrigé seront présents afin d'effectuer un contrôle des acquis. Toutes les sept leçons, Assimil propose une leçon de révision, reprenant dans de plus amples détails les points grammaticaux rencontrés durant la semaine. La méthode se base donc sur l'assimilation intuitive et sur l'apprentissage contextuel. Selon Assimil, il n'est pas nécessaire d'essayer d'apprendre chaque phrase et chaque mot par coeur, il faut simplement s'assurer de comprendre le texte de chaque leçon le mieux possible. La grammaire, tout au long des leçons, n'est pas expliquée avec trop de détails ou de règles à apprendre par coeur. Il suffit de comprendre afin que le cerveau puisse de lui-même intégrer les motifs grammaticaux tel un enfant quand il apprend sa langue maternelle. En général, Assimil vous permettra d'avoir une très bonne base de la langue et pourra vous conduire jusqu'à un niveau A2 environ. Parfois, la méthode vous permettra d'atteindre le niveau B1 ou B2 dans certains cas. Avantage : Interface disponible en français.

28

LingQ (http://lingQ.com) — prononcé « Link » — est un site d'apprentissage des langues fondé par Steve Kaufman. Il propose à son actif 14 langues soit l'anglais, le français, le russe, l'espagnol, le portugais, l'italien, le japonais, le suédois, le coréen, le tchèque, le polonais, le néerlandais, l'arabe, le latin, le norvégien, le chinois, l'espéranto, le turc et le finnois. LingQ propose une bibliothèque de leçons catégorisées sous plusieurs difficultés soit débutant 1, débutant 2, intermédiaire 1 intermédiaire 2, avancé 1, avancé 2 *. Chaque leçon est constituée d'un texte et de son audio. Au départ, chaque mot inconnu sera surligné en Steve Kaufman bleu. Il vous faudra donc lui apposer une Fondateur de LingQ traduction en choisissant une définition proposée par le système ou votre propre définition afin de créer un « LingQ ». Le mot sera alors surligné en jaune. En cas d'oublis, vous pourrez, par la suite, consulter la définition en glissant votre souris sur le mot. Les textes des leçons sont assez variés (poème, extrait de roman, de journal, transcription d'émission de radio, de podcast, etc.). L'avantage de cette méthode est qu'elle propose du matériel pour chacun des niveaux. Cependant, elle possède certaines limites, car plusieurs de ses fonctionnalités sont payantes. Avantage : Interface disponible en français. Inconvénients : Les cours ne sont disponibles qu'en anglais. * Notez bien que ces niveaux peuvent être considéré ainsi par rapport au niveau du CECR Débutant 1 = A1, débutant 2 = A2, Intermédiaire 1 = B1 et ainsi de suite.

29

Cette méthode développée par Moses « Laoshu » McCormick (http://roadrunninglanguagecamp.com/) se base sur les premières phrases utiles à l’apprenant. En effet, Laoshu constata que dans la plupart des scénarios, quand un apprenant fait part à un natif qu'il apprend la langue de celui-ci, une série de questions bien définies seront posées. Des questions du type « Pourquoi apprends-tu cette langue », « Depuis quand? » « Es-tu déjà allé en Chine ». L'apprenant avec cette méthode sera en mesure, dans un premier temps, de comprend ces questions lorsqu'elle lui seront posées, mais aussi de répondre de façon plus sophistiquée que Moses « Laoshu» oui ou non. McCormick Exemple : Créateur de FLR Question : « Es-tu déjà allé au Japon » Réponse : « Malheureusement, non, je n'ai jamais été en chine avant, cependant, je planifie d'y aller un jour. » Réponse alternative : « Non, je n'y suis jamais allé, parce que je n'ai pas l'argent nécessaire pour le moment. Cependant quand je l'aurai, je vais assurément y aller. »

30

Ainsi l'apprentissage se fait selon ces questions bien définies qui vous seront posées en ajoutant les mots les plus importants d'une langue qui sont si souvent négligés : les conjonctions, les adverbes de manière, de quantité, de temps, etc. La liste de questions et de réponses est très complète et vous permettra d’impressionner votre interlocuteur tout en ayant la sensation d'aisance, de fluidité dans votre parler. Inconvénient : les cours ne sont disponibles qu'en anglais et sont payants.

La série Teach Yourself (http://www.teachyourself.co.uk) – « enseignezvous » est une série de livres d'autodidaxie sur un plusieurs sujets différents. Elle est plus reconnue notamment pour ses livres sur les langues. Les livres qui viennent tous avec des enregistrements sont constitués d'une série d'unités et d'une annexe (section de référence). Avant chaque unité, on vous présente là le contenu de l'unité. Ensuite, on vous présentera des textes ou des dialogues accompagnés d'illustrations. Comme expliqué précédemment les textes et dialogues sont tous disponibles sous forme de casette ou d'enregistrement CD, MP3. Cette méthode se rapproche quelque peut des méthodes traditionnelles scolaires en imitant les cahiers d'exercices divisés sous forme d'unités. L'inconvénient : les cours ne sont disponibles qu'en anglais.

31

FSI Langue Course FSI (Foreing Service Institute) Langue Course, est une série de cours de langues développés par le gouvernement américain. Sur le site officiel (http://fsi-language-courses.org), il est possible de consulter des cours pour plus d'une quarantaine de langues gratuitement. Cette méthode est plus « traditionnelle ». Chaque cours est constitué d'unités proposant des listes de vocabulaire, des explications grammaticales, des dialogues, des exercices et des enregistrements. Ces cours possèdent l'avantage d'être gratuits. L'inconvénient : les cours ne sont disponibles qu'en anglais.

Comme vous le voyez, une connaissance de l'anglais peut vous être très utile dans le domaine.

32

Quel cours choisir? À présent, vous vous posez probablement cette question. La réponse est très simple; tous. Il est préférable que vous utilisez plus d'une méthode durant votre apprentissage. Pourquoi? — Premièrement, chacun des cours propose un vocabulaire différent. Vous aurez donc la chance de pouvoir vous exprimer sur une plus grande variété de sujets. Deuxièmement, la méthode d'enseignement est différente pour chacun des cours. Ceci vous permet donc de connaître la manière par laquelle vous apprenez le mieux. De plus, une méthode pourrait rester limitée sur certains sujets là où une autre pourrait s'avérer plus explicite. Alors, par lequel commencer? Cela dépend totalement de vous. Essayez d'en feuilleter quelques-uns et choisissez celui qui paraît vous convenir le mieux. Familiarisez avec celui-ci ou même complétez-le puis, passez à un autre par la suite. Comment l'utiliser? Généralement, chaque cours vous propose une méthode d'utilisation. Il vous sera spécifié la manière dont vous devrez employer le cours. Évidemment, il y a une possibilité infinie de façon d'utiliser des cours de langue, hélas, vous ne le découvrirez qu'à vos dépens avec l'expérience. Différentes utilisations seront spécifiées plus tard dans la section « Outils. » Les locuteurs natifs Si dans votre entourage, vous avez accès à quelqu'un qui parle la langue que vous étudiez, n'hésitez pas à leur faire part de votre apprentissage et essayez le plus possible de discuter avec eux. NE SOYEZ SURTOUT PAS GÊNÉS! VOUS FEREZ DES ERREURS, ce n'est PAS GRAVE DU TOUT. Vous devez absolument comprendre cela, c'est en se trompant que l'on apprend. Il n'y a aucune honte à se tromper. Alors, PARLEZ, PARLEZ ET PARLEZ! Le par coeur N'essayez pas d'apprendre par coeur tous les mots que vous rencontrez. Cela peut rapidement devenir lassant et difficile! Faites confiance à votre cerveau, il s'occupera de tout avec le temps.

33

EN RÉSUMÉ... La phase A1-A2 est un moment de découverte et d'exploration. Tranquillement, votre oreille s'habituera aux sons et à la musique étrange de la langue. L'intonation, certains mots et certaines phrases vous feront peut-être rire, vous aurez parfois du mal à distinguer les mots si bien que des phrases entières sembleront n'être qu'un seul mot. Le vocabulaire ne ressemblera peut-être à rien de ce que vous connaissez. L'ordre des mots vous paraîtra peut-être aussi illogique ou curieux. Ne vous inquiétez surtout pas. Votre cerveau, brillante machine qu'elle est, sans vous avertir fera tranquillement des liens et s'imprégnera des sons, des structures, des motifs grammaticaux et des mots nouveaux. Ce qu'il faut retenir • N'apprenez rien par coeur; •

Choisissez les cours qui vous attraient le plus;



Consulter plusieurs cours différents;



Entourez-vous de natifs et ne soyez pas gêné de faire des erreurs;



N'essayez pas d'aller trop vite, prenez votre temps;



Établissez-vous des objectifs;



NE VOUS FRUSTREZ JAMAIS!

34

TROISIÈME PARTIE

L' INDÉPENDANCE

PHASE INTERMÉDIARE B1-B2

35

Félicitations! Votre ténacité et votre persévérance vous ont permis de terminer votre/vos cours tels Assimil ou encore Teach Yourself. Vous avez bien progressé et possédez une certaine base de la langue. Vous pouvez maintenant « comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s'il s'agit de choses familières dans le travail, à l'école, dans les loisirs, etc. Vous pouvez vous débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Vous pouvez produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans vos domaines d'intérêt. Vous pouvez raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée. 4 » N'est-ce pas merveilleux? Cependant, à ce stade-ci de votre apprentissage deux scénarios sont possibles : Premier scénario Le cours que vous avez suivi possède une deuxième partie, une phase intermédiaire, un perfectionnement. Si tel est le cas, vous pouvez tout de suite entamer la suite, de même que discuter, avec des natifs parallèlement. Deuxième scénario Votre cours ne possède pas de suite et vous laisse donc seul à vous même. Si tel est le cas, il va falloir vous dégoter vous même votre matériel d'étude, les textes, l'audio, etc. Vous êtes maintenant prêt à discuter avec des natifs plus sérieusement qui vous feront progresser très rapidement. Vous pouvez maintenant entamer la lecture de textes pour enfant ou même de romans. Ayant désormais une base en grammaire, vous serez davantage en quête de vocabulaire. Dans cette partie du guide, nous nous concentrerons sur ce deuxième scénario. Cependant, veuillez quand même prendre en considération la suite même si le premier scénario vous concerne, car vous pourriez avoir besoin des informations qui vont suivre. 4 CONSEIL DE L'EUROPE (CDE) - Niveau B1 de L'ÉCHELLE GLOBALE DU CECR. [http://www.coe.int/t/DG4/Portfolio/?L=F&M=/main_pages/levelsf.html ] (15 octobre 2011)

36

LES RESSOURCES Votre cours est terminé, mais maintenant que fait-on? Comme déjà expliqué, vous devez trouver vos propres ressources; des textes, de l'audio, de la musique, des vidéos, des films, des livres, des locuteurs natifs, etc. Ce stade-ci sera une phase de recherches. Si vous possédez internet, la bataille est déjà à moitié gagnée. Voici quelques sites internet qui pourraient vous être utiles durant cette phase :

Youtube (http://youtube.com) est un site web d'hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, visualiser et partager des séquences vidéos5. Ce site peut s'avérer extrêmement utile pour les apprenants, car le site héberge une grande quantité de vidéos diverses dans une énorme variété de langues. Il est possible de consulter des extraits de films, d'émissions télévisées ou encore des clips musicaux. C'est aussi un grand outil de communication pour un bon nombre de polyglottes et hyperglottes. Plusieurs d'entre eux discutent des techniques d'apprentissages des langues, des différentes méthodes, et des différents outils, etc.

5 Wikipédia – YouTube. [http://fr.wikipedia.org/wiki/YouTube] (27 Janvier 2012)

37

Learning

With

Text

(http://lwt.sourceforge.net ou est un logiciel applicatif gratuit développé par J. Pierre permettant d'importer des textes avec leur enregistrement audio et de les étudier. Ce logiciel reprend le concept de LingQ, ajoutant quelques correctifs ainsi que des fonctionnalités propres à lui-même.

http://www.fluentin3months.com/learningwith-texts/)

Le Project Gutenberg (http://www.gutenberg.org/wiki/Main_Page) est une bibliothèque de livres physiques du domaine public numérisés. Ce site met donc à la disposition des utilisateurs des livres dans plus de cinquante langues. C'est donc une source incroyable pour se procurer du matériel à la base destiné aux locuteurs natifs.

38

The Polyglot Project (http://www.polyglotproject.com/) est une bibliothèque de textes en ligne. Elle utilise un système de traduction mot-à-mot. En double-cliquant sur un mot ou une phrase entière, l'utilisateur obtient automatiquement la traduction dans sa langue maternelle. Le site entièrement gratuit propose des livres dans 18 langues (le catalan, le tchèque, le danois, le néerlandais, l'anglais, le finnois, le français, l'allemand, le grec, l'italien, le japonais, le norvégien, le polonais, le portugais, le russe, l'espagnol, le suédois et le turc.).

39

LES NATIFS À présent, il est impératif que vous trouviez des locuteurs natifs. Ceuxci pourront, vous aider à accroître votre vocabulaire, ils pourront corriger vos erreurs, vous apprendre des tournures de phrase appartenant à l'argot et pourront répondre à vos questions. Ils vous feront progresser très rapidement. Si vous ne connaissez aucun natif dans votre entourage, vous devrez vous en trouver. Pour cela, deux outils sont à votre disposition : Shared Talk, et Skype.

SharedTalk est un site d'échange linguistique gratuit. Il vous permet d'entrer en contact avec des locuteurs d'une multitude de langues. Le principe fonctionne de la sorte : imaginons que vous appreniez le russe et que votre langue maternelle soit le français. Vous pourrez effectuer une recherche sur le site afin de trouver un locuteur dont la langue maternelle est le russe désirant apprendre le français. Ainsi, vous pourrez vous entraider. De plus, il est possible de classer les utilisateurs selon leur âge, de cette manière, les plus jeunes pourront discuter avec des gens de leur âge. Il est possible de discuter par messagerie instantanée, par boîte de messagerie ou encore par conversation audio à l'aide d'un microphone. Ce site vous permettra donc de pratiquer la langue que vous étudiez, ainsi que de rencontrer de nouveaux amis.

40

Skype est un logiciel vous permettant d'effectuer des appels téléphoniques par internet, de discuter par messagerie instantanée ou par Voix sur IP grâce à un microphone. Avec ce logiciel, vous pourrez correspondre avec des locuteurs natifs aisément.

Maintenant que vous avez amassé un grand éventail de sources de matériel à utiliser, nous allons à présent voir comment travailler avec celles-ci.

41

COMMENT TRAVAILLER AVEC UN TEXTE

Le Choix du texte En premier lieu, les textes que vous choisissez doivent traiter des thèmes que vous appréciez, des thèmes pour lesquels vous possédez un certain intérêt. En effet comme nous l'avons vu la motivation, vous permettra de mieux retenir l'information. De plus, essayez de porter votre attention sur des textes possédant des enregistrements audio. Ceux-ci seront probablement lus à vitesse normale c'est-à-dire à la vitesse à laquelle les gens s'expriment dans leur vie quotidienne, et vous aideront à mieux assimiler les sons, les mots et les phrases. Aussi, essayé de prendre des textes assez courts débuter. Il peut s'avérer compliqué de travaillez avec des textes plus longs. Voici donc la marche à suivre concrètement 6: 1. Écoutez l'enregistrement texte au complet (sans lire). Afin d'avoir une idée générale auditive de ce dont le texte parle; 2. Écoutez le texte tout en lisant simultanément; 3. Prenez le premier paragraphe puis écoutez-le à plusieurs reprises (aux minimum cinq fois) tout en le lisant et en essayant d'en comprendre le sens. 4. À l'aide d'un marqueur, surlignez chaque mot inconnu et tentez de trouver sa définition en vous basant sur le contexte. Cherchez ensuite sa réelle définition dans un dictionnaire puis inscrivez-la au-dessus du mot en question. (Si vous êtes sous LingQ ou Learning With Text, créez simplement un « LingQ » pour chacun des mots.); 5. Après avoir trouvé la définition de chacun des mots inconnus, relisez le paragraphe tout en essayant de vous rappeler ces nouveaux mots. 6. Répétez ce travail pour chacun des paragraphes. 7. Écoutez et répétez le mieux possible ce que vous entendez. 8. Continuez à travailler avec ce texte jusqu'à ce qu'il devienne trop aisé pour vous et que vous ne butiez plus sur aucun des mots. Vous devez vous assurer que le texte est aussi simple à comprendre autant à son écoute qu'à sa lecture*. 6 ЕВГЕНИЙ40 — Как работать с новым текстом. [http://www.thelinguist.com/en/ru/library/item/153360/] (4 février 2012) *Note de l'auteur : « Personnellement, je ne me sens pas à l'aise à 100 % avec un texte en

42

En résumé... Toutes les choses qui vous semblaient étranges, curieuses ou bizarres ne le seront désormais plus. Vous vous étonnerez, à quel point les choses qui vous semblait difficiles aux premiers abords (durant la phase précédente) seront devenues si simples et évidentes. Vous serez en mesure de distinguer les différents sons et peut-être même de les imiter très facilement. De plus, vous aurez une plus grande facilité à élargir votre vocabulaire. Cependant, vous aurez sûrement l'impression de ne pas être en mesure de vous exprimer librement avec précision ou d'une manière se rapprochant de votre langue maternelle. Vous devrez effectuer une recherche afin de construire un large éventail de ressources. L'internet est plein à craquer de matériel à étudier. Aussi, il est très important que vous discutiez avec des natifs tout au long de cette phase. Vous connaîtrez des hauts et des bas. Parfois, vous aurez l'impression de progresser très lentement ou même pas du tout. Ne vous découragez pas, tant que vous étudiez tous les jours, vous ferez votre chemin jusqu'à la prochaine phase.

dessous de 100 écoutes. Je vous conseille donc de l'écouter de nombreuses fois. »

43

QUATRIÈME PARTIE

L' AISANCE

PHASE INTERMÉDIARE C1-C2

44

À ce moment-ci, vous devriez vous féliciter et même vous venter de votre progression. Si vous avez réussi à atteindre ce stade-ci, vous êtes sûrement très fiers de vous, du moins, vous avez tout intérêt à l'être. De plus, une bonne nouvelle pour vous s'annonce : à cette étape-ci, vous serez témoins d'un phénomène extraordinaire. Vous verrez que votre cerveau semblera s'être transformé en éponge à information. Les phrases complexes, les mots recherchés, les expressions familières feront désormais partie de votre langage quotidien. Vous aurez une facilité nouvelle quant à l'acquisition de nouveaux mots. À partir de maintenant, il vous suffira de lire des livres et écouter des films, la télévision, la radio et vos interlocuteurs (sans regarder dans un dictionnaire quatre fois par phrases) pour accroître votre connaissance de la langue. Vous serez en mesure de vous exprimer librement, aisément, et ce, sans effort. À ce stade-ci afin de progresser encore plus rapidement, je vous invite à consulter la prochaine partie.

45

CINQUIÈME PARTIE

LES OUTILS

46

Dans la présente partie, il vous sera présenté plusieurs logiciels, sites internet et techniques d'étude développés et utilisés par de nombreux polyglottes de partout à travers le monde. Vous êtes donc invités à les lire et à essayer tous. Pourquoi ne développeriez-vous pas votre technique personnelle en vous inspirant de ceux-ci? Toutes ces techniques peuvent être utilisées à n'importe quel moment de votre apprentissage, peu importe votre niveau. Les cartes heuristiques Matériel nécessaire : • Une feuille de papier; • Un crayon. Une carte heuristique, aussi connue sous le nom de réseau de concept (en anglais appelé mind maps) est un diagramme où l'on associe par similarité ou de façon hiérarchique des éléments. Il est très simple d'effectuer des cartes heuristiques. Quand il en vient à la création de ces digrammes pour l'apprentissage du vocabulaire d'une langue étrangère, il suffit de regrouper les mots par sujets. Voici un exemple avec l'anglais.

École - School

Professeur Teacher

Chimie Chemistry

Français French Cahier notebook

Élève – Student

Bureau, Table – Desk, table

Taille crayon sharpener

Crayon pencil

Ajoutez le plus de couleurs possible, faites des dessins, des motifs pour vous aider à comprendre. De cette façon pour certaines personnes, le cerveau semble mieux comprendre l'information. Laissez votre créativité vous guider.

47

Différentes façons d'utiliser Assimil Assimil, ou tous textes proposant un enregistrement audio ainsi que des textes en L1 et en L2 peuvent être utilisés d'une multitude de manières différentes. Voici donc deux petites variantes que vous pourriez utiliser. Variante N° 1 1. Écoutez l'enregistrement en L2, livre fermé; 2. Écoutez l'enregistrement tout en lisant le texte en L1; 3. Écoutez l'enregistrement tout en lisant le texte en L2; 4. Écoutez l'enregistrement, puis arrêter-le entre chaque phrase pour répéter après lui à voix haute; 5. Écoutez l'enregistrement et puis lisez la phrase correspondante en L2 à voix haute; 6. Lisez le texte en L2 à voix haute; 7. Lisez le texte en L2 à voix haute, puis tentez de traduire dans votre langue maternelle chacune des phrases. Variante n° 2 Cette technique-ci est un peu plus longue et compliquée, mais apporte réellement ces fruits. Cette variante se divise en trois grandes étapes : A, B et C. Étape A 1. Écoutez l'enregistrement 2. Écoutez l'enregistrement chacune des phrases; 3. Écoutez l'enregistrement 4. Écoutez l'enregistrement

en L2, livre fermé; en L2 et répétez après l'enregistrement tout en lisant le texte en L2; tout en lisant le texte en L1;

5. Lisez le texte en L2 à voix haute; 6. Lisez le texte en L2 à voix haute, puis tentez de traduire dans votre langue maternelle chacune des phrases. Étape B Cette étape consiste à écrire le texte en L1 dans un cahier en mettant le plus de détails possible afin de vous aider à vous remémorer les tournures de phrases particulières. Étape C Cette étape consiste à réécrire le texte de l'étape B, mais cette fois-ci

48

en L2 puis corrigez-vous avec Assimil. L'horaire Ces étapes se font cependant dans un ordre bien précis. Imaginons que nous soyons à votre première journée d'étude, donc au jour 1. Vous en êtes donc logiquement à la première leçon. Voici ce que vous devrez effectuer : Jour 1 • Suivez l'étape A avec le texte de la leçon 1 • Ensuite, faites l'étape B toujours avec le texte de la première leçon; Jour 2 • Suivez l'étape A avec le texte de la leçon 2; • Faites l'étape B avec le texte de la deuxième leçon; • Faites l'étape C avec le texte de la première leçon, c'est-àdire prenez le texte en français que vous avez écrit au jour 1, puis traduisez-le dans la langue étudiée. Pour terminer, regardez le texte de la veille en L2 et comparez ce dernier avec votre propre texte de l'étape C.

Jour • • •

3 Suivez l'étape A avec le texte de la leçon 3; Faites l'étape B avec le texte de la troisième leçon; Faites l'étape C avec le texte de la deuxième leçon.

Et ainsi de suite. Vous pourriez aussi utiliser notre prochaine technique : le shadowing.

49

Le Shadowing7 Matériel nécessaire : • Un texte dans la langue cible (L2); • Une traduction du texte dans votre langue de base (L1); • Un enregistrement en L2 audio du texte (si le cas s'applique); • Un grand espace. Le Shadowing est une technique d'étude des langues développée par le professeur américain Alexander Arguelles. Essentiellement, cette technique consiste à écouter un enregistrement audio dans la langue cible et d'essayer de répéter le plus rapidement possible ce que l'on entend tout en marchant dans une démarche plutôt « militaire ». Voici une explication résumée de la technique pour plus d'information consultez la source en bas de page. 1. Écouter l'enregistrement audio tout en essayant de le répéter aussitôt que vous entendez une phrase; 2. Tout en répétant après l'enregistrement, lisez le texte en L1; 3. En mettant vos pouces sous les phrases correspondantes en L1 et en L2, répétez l'audio, lisez le texte en L1 et jetez un coup d'oeil au texte en L2; 4. Répétez la troisième étape, cependant lisez le texte en L2 et jetez un coup d'oeil au texte en L1; 5. Écoutez et répétez l'audio tout en lisant le texte en L2. N'oubliez pas de marcher tout en effectuant ces étapes.

7 Learn Any Language Wikia – Shadowing [http://learnanylanguage.wikia.com/wiki/Shadowing ] (4 février 2012)

50

La mnémotechnique La mnémotechnique est l'ensemble des techniques mnémoniques permettant d'apprendre des notions par association d'idées8. Un exemple de mnémonique est « Adam part pour envers sans dessous. ». Celui-ci sert à se rappeler les prépositions principales de la langue française qui correspond à ceci: À dans par, pour, en, vers, sans, de, sous. Vous connaissez sans doute « mais où est donc carnior. » qui sert à se rappeler les sept conjonctions de coordination les plus utilisées en français. En vous inspirant de ceci, vous pouvez créer vos propres mnémoniques afin de vous rappeler certains mots de vocabulaire des langues étrangères. Prenons par exemple la locution « bonne nuit » en russe Спокойний ночи (prononcé spa-koye-ni ni-tchi.). Vous pourriez créer une mnémonique à fin de vous en souvenir de la sorte. Imaginez que vous êtes dans votre lit durant la nuit. Votre petit chat, Koye dort à vos pieds. Vous entendez votre chien Notchi qui ronfle. Soudainement, vous entendez une voix vous dire : « Bonne nuit. » Vous vous levez d'un bon en vous demandant : « Mais qui m'a souhaité bonne nuit. » Vous vérifiez autour de vous et voyez votre chat Koye toujours bien endormi au pied du lit ainsi que votre chien, Notchi sur le sol qui continue de ronfler. Vous vous dites alors : « C'est pas Koye, ni Notchi! (Spa Koye ni notchi) » Je vous l'accorde, ceci semble très étrange. Or, cette technique fonctionne très efficacement. Encore une technique de mnémonique. Imaginez-vous que vous êtes dans votre salon assis bien confortable dans votre divan. Soudainement un œuf tombe du ciel et vient s'écraser sur votre tapis neuf en s'écriant « hêye » (qui ressemble à aïe). Quelques secondes plus tard, des centaines d'oeufs tombent du ciel et viennent s'écraser au sol tout en criant, « hêye ». Vous aurez sans doute deviné que le mot « Ei » (prononcé « Hêye » signifie œuf. Bravo, vous avez tout bon, il signifie œuf en allemand et en néerlandais. Plus vos histoires sont farfelues et impromptues plus vous vous rappellerez de la signification des mots. 8 Wikipédia – Mnémotechnique. [http://fr.wikipedia.org/wiki/Mn %C3%A9motechnique ] ( 8 janvier 2012)

51

Le Listening-Reading (LR) – Écoute-Lecture9 Matériel nécessaire : • Un texte dans la langue cible (L2); • Une traduction du texte dans votre langue de base (L1); • Un enregistrement en L2 audio du texte (si le cas s'applique); • Un grand espace. Démarche : 1. Écoutez l'audio (afin de vous accoutumer au son de la langue.); 2. Écoutez tout en lisant le texte en L1 (afin d'associer les mots entendus); 3. Écoutez tout en lisant le texte en L2(afin d'associer les mots entendus et lus); 4. Écoutez tout en lisant le texte en L2 et en imitant le mieux possible l'audio(afin d'apprendre à bien prononcer la langue); Changez de texte que quand vous comprenez bien le texte dans son ensemble.

9 Learn Any Language Wikia – L-R Method. [http://learnanylanguage.wikia.com/wiki/Listening-Reading_Method ] (4 février 2012)

52

La Goldlist

10

(la liste d'or)

La Goldlist est une technique d'utilisation des listes de mots développée par Uncle Davey11. Démarche 1. Écrivez une liste de 25 mots en L2 sur le côté haut-gauche d'une page, avec leur définition et toutes autres informations utiles tels le genre, le cas, etc.); 2. Attendez au moins deux semaines; 3. Choisissez ensuite 70 % des mots que vous connaissez le moins et faites une nouvelle liste avec ces mots (ceci est appelé la distillation.); 4. Recommencez les étapes 2 et 3 avec la nouvelle liste; 5. Après être rendu à votre troisième distillation, prenez cette dernière liste et combinez là avec une nouvelle liste de 25 mots, puis recommencez le processus complet une seconde fois.

10 The Gold List vocabulary method. [http://languagegeek.net/2007/06/29/the-gold-listvocabulary-method/ ] (4 février 2012) 11 Usenetposts.com - The Gold List. [http://www.usenetposts.com/goldlist.htm] (4 février 2012)

53

Le SRS (Spaced Repetition System) – Système de répétition espacée12 La répétition espacée est une technique d'apprentissage dans laquelle on passe en revue les notions étudiées dans des intervalles de temps de plus en plus grands en fonction du degré de connaissance des notions en question. Plus concrètement, on vous pose une question si vous répondez rapidement sans hésitez et que vous estimer connaître la réponse à cette question à 100 % on vous la reposera dans deux jours, si vous n'êtes certains qu'à 60 %, on vous la reposera dans une journée, si vous n'êtes pas sûr du tout on vous la reposera dans quelques minutes. Pour vous épargner les détails, la fréquence à laquelle une question est revue en fonction de degrés de connaissance, se calcul grâce à un algorithme. Flashcard – Carte mémoire Une carte mémoire est un petit morceau de carton de la taille d'une carte à jouer qui possède sur un côté une question et sur l'autre la réponse. Ces cartes peuvent êtres utilisées afin d'apprendre des termes médicaux, des capitales et des pays, des formules mathématiques, des dates historiques, bref n'importe quoi. Le cas qui nous intéresse ici est comme vous l'aurez deviné, le vocabulaire. Vous pouvez donc d'un côté écrire un mot en L2 et au verso la définition en L1. Système de répétition espacée + cartes mémoire = Anki Anki (http://ankisrs.net/ ) est un logiciel gratuit développé par Damien Elmes disponible sous Windows, Mac OSX, Linux, FreeBSD, iPhone et Android. Ce logiciel permet de créer des cartes mémoire de façon informatisée c'est-à-dire sans utiliser de papier.

12 Wikipédia – Spaced Repetition [http://en.wikipedia.org/wiki/Spaced_repetition] (8 février 2012)

54

La Musique L'avantage d'étudier en passant par l'écoute de la musique est que cette activité est généralement plaisante pour la plupart des individus. La musique elle-même peut servir de support audio. De plus le texte des paroles des chansons du monde entier son généralement assez facile à trouver. Il y a de multiples techniques pour utiliser la musique. Vous pourriez prendre le texte et l'étudier à la façon LingQ ou Learning With Text. Vous pourriez faire du shadowing. Le solitaire Cette technique vraiment toute simple consiste à se parler à soi-même à voix haute ainsi qu'à réfléchir en L2. • Décrivez votre environnement. • Exemple : « Une belle voiture rouge passe à très rapidement sur la rue devant moi. » • « Je vois une jolie jeune femme promener son chien noir. » • Décrivez votre journée. • « Aujourd'hui, je suis allé chez... » • « Ensuite dans l'après-midi j'ai vu.... » • Racontez vos rêves • « Hier soir, j'ai rêvé à..» • Racontez-vous des blagues que vous connaissez. • « C'est l'histoire de... » Bien évidemment, faites cela à voix haute afin de vous habituer à prononcer les mots et à pouvoir exprimer vos pensées spontanément.

55

Conclusion Enfin, j'espère que vous avez apprécié votre lecture et que vous comprenez à présent mieux la manière dont il faut s'y prendre afin d'apprendre à parler une langue de façon autodidacte. Retenez bien qu'il faut de la volonté, de la régularité, et de la motivation. Je vous souhaite donc le meilleur des succès dans ce merveilleux voyage.

56

BIBLIOGRAPHIE JOHNSON Samuel, (1779)Lives of the English Poets : Waller, Milton, Cowley Vol 1. Académie française (Paris). (1835), Dictionnaire de l'Académie française : I — Z, Volume 2 page 347, Didot, 961 pages. ETHNOLOGUE[s.d.], Languages of theWorld - Statistical Summaries. [http://www.ethnologue.com/ethno_docs/distribution.asp?by=size] (10 octobre 2011). CONSEIL DE L'EUROPE (CDE) - Niveau B1 de L'ÉCHELLE GLOBALE DU CECR. [http://www.coe.int/t/DG4/Portfolio/?L=F&M=/main_pages/levelsf.html] (15 octobre 2011). Wikipédia – YouTube. [http://fr.wikipedia.org/wiki/YouTube] (27 Janvier 2012) ЕВГЕНИЙ40[s.d.] — Как работать с новым текстом. [http://www.thelinguist.com/en/ru/library/item/153360/] (4 février 2012) Learn Any Language Wikia[s.d.] – Shadowing [http://learnanylanguage.wikia.com/wiki/Shadowing ] (4 février 2012) Wikipédia – Mnémotechnique. [http://fr.wikipedia.org/wiki/Mn%C3%A9motechnique ] ( 8 janvier 2012) Learn Any Language Wikia[s.d.] – L-R Method. [http://learnanylanguage.wikia.com/wiki/Listening-Reading_Method ] (4 février 2012) The Gold List vocabulary method. [http://languagegeek.net/2007/06/29/the-gold-listvocabulary-method/ ] (4 février 2012) Usenetposts.com - The Gold List. [http://www.usenetposts.com/goldlist.htm] (4 février 2012) Wikipédia[s.d.] – Spaced Repetition [http://en.wikipedia.org/wiki/Spaced_repetition] (8 février 2012) SCHLEPPEGRELL, Mary[s.d.]. The older language learner. [http://www.ntlf.com/html/lib/bib/87-9dig.htm] (10 octobre 2010) LAMPARIELLO, Luca (13 janvier 2011). The 3 Stages of Language-Learning Evolution. [http://thepolyglotdream.com/2011/01/13/the-3-stages-of-language-learning-

57

evolution/#comment-1751] (17 décembre 2011) WIKIPÉDIA. Assimil. [http://fr.wikipedia.org/wiki/Assimil] (25 janvier 2011) SIRCHAINT. How to memorize stuff FAST[s.d.]. [http://sirchaint.hubpages.com/hub/How-to-memorize-stuff-FAST] (24 janvier 2011) ROSS, Colleen(3 janvier 2012), CBC News. The secret to learning languages. [http://www.cbc.ca/news/canada/story/2012/01/03/f-vp-rosslanguage.html] (25 janvier 2011) I KINDA LIKE LANGUAGES[s.d.]. 7 Language learning myths. [http://ikindalikelanguages.com/blog/7-language-learning-myths/](27 décembre 2011) Logo

Skype [http://en.wikipedia.org/wiki/File:Skype_logo2.svg]

The Polyglot Project Logo [http://www.polyglotproject.com/images/home_logo.png]

SharedTalk Logo [http://storage.canalblog.com/20/02/278536/16383350.jpg] Project Gutenberg Logo [http://en.wikipedia.org/wiki/File:Project_Gutenberg_logo.png] Learning With Text Logo [http://lwt.sourceforge.net/img/lwt_icon_big.png] Youtube Logo [http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:LogoYoutube2011.svg]

Teach Yourself Logo [http://www.everydaylanguagelearner.com/wpcontent/uploads/2011/11/log o2.jpg] FLR Logo [http://t1.gstatic.com/images? q=tbn:ANd9GcQq0QoBhiK6TPO5faJFKxrI_DcMepgYDiBSXr5qNfN R2ytRrbd4eh0AElRLQ]

58

Steve Kaufaman's picture [http://thelinguist.blogs.com/.a/6a00d83451f03569e200e54ff18d378833 -150wi] Logo d'Assimil [http://www.assimil.be/folders/assimil jpg]

View more...

Comments

Copyright ©2017 KUPDF Inc.