Flore de La Kabylie Du Djurdjura Ou Catalogue Methodique Et Raisonne de 1200118968

December 22, 2017 | Author: Messeguem Hemza | Category: Algeria, Plants, Horticulture And Gardening, Earth & Life Sciences, Earth Sciences
Share Embed Donate


Short Description

flore de kabylie, ses noms scientifique, noms vernaculaire, et ses répartition geographique...

Description

FLORE

KABYLIE DU DJURDJUKA ou

CATALOGUE de

toutes

les

plantes

jusqu'à

principal

Membre

de de

la

ET

vasculaires

spontanées

jour

ce

l'Armée

de

Société

botanique

et

dans

et

RAISONNÉ observées

contrée

cette

DEBEAUX:

O.

IS/L.

Pharmacien

MÉTHODIQUE

en

botanique de

retraite, OlUcier de

plusieurs

Finance, autres

de

de la

Légion d'Honneur,

la Société

Sociétés

française

savantes.

PARIS LIBRAIHIË

DES

SCIENCES RUE

NATURELLES, DES

ÉCOLES,

1894

DE 52

PAIL

KLiNGKSIECK

FLORE

KABYLIE

DU

DJURDJURA

FLORE

KABYLIE DU DJURDJURA ou

CATALOGUE de

toutes

les

plantes

jusqu'à

ET

vasculaires

spontanées

principal de

Membre de

contrée

cette

y'

de

l'Armée

la Société

botanique

observées

PAR

jC

Pharmacien

et

dans

jour

ce

^^

RAISONNÉ

MÉTHODIQUE

et

en

botanique de

retraite, Officier de

de

France,

de la

Sociétés

j)lusieursautres

Légion d'Honneur, fi'ançaise

la Société savantes.

PARIS LIBRAIRIE

DES

SCIENCES «DE

PIATIRELLËS, DES

ÉCOLES,

1894

52

DE

PAUL

KLINCKSIECK

,Dw

/

Extrait Société

de

la

française

Revue

de

de

bulletin

Botanique,

Botanique,

n»'

de

janvier

1893

mensuel

de

à

1894

avril

la

.

FLORE fLmwAnr •«'??•a'"i;»/r DE

'«C*l,

LA

1)11DJIIRDJIIRA

KABYLIE

(ALGÉRIE)

Kabylie doit cotto dénomination

La

des

défensive

fédérative ;

mais

dans

la

occupe, entre

le

dans

chure,

la

d'Alger,

de

change

et

nir soute-

pour

du

la contrée

qui située

territoire

(rivière)Isser-oriental

et à l'est. Un

sud

au

c'est

partie

nord, l'Oued

au

dernier

ce

offensive

qu'une république

géographique,

sens

province

Sahel

donc

Kabylie n'est

La

la Méditerranée

l'ouest,l'Oued

signifie Vunion

baille)(\m

bère ber-

tormo

au

Djurdjura. liguées autrefois

du

tribus

indépendance.

leur

IC

(prononcez

Kcbila

Algérie

on

nom

erabou-

son

prendre

pour

ç^.^

avant

peu

à

celui

d'Oued

Summan. La

T^

C

chaîne

grande

Romains,

que

parcourt,

sur

méridionale

les une

Kabyles étendue

je

comme

kilomètres

de

150

du

pays le

de

viens

ferraius

Mons

et prononcent

pomment

orientale

et

délimité,

Djurdjura, l'ancien

du

dire,

qui

l'Oued

par

Djeurdjeur,

environ,

Kabyle

des

est

la

partie

nettement

Sahel,

Tisser

et

la Méditerranée.

celle

que côtes

CM

de

du

1

2D

"*^

aller

vers

moyenne

la mer, L'Oued arrose

Djurdjura,

non

loin

Sébaoû le centre

de

et

confondre

se

du

le

lui

qui

est

au-dessus

le

de cours

se

de de

l'Oued

l'Oued

les

Sébaoû

Bougie à l'est avec

termine

d*eau

élevée

parallèle, longe

Djurdjura, lequel s'infléchit

l'embouchure

la

moins

beaucoup

l'embouchure

nord-est, et

constitue de

montagnes,

depuis

contreforts

les derniers

partie

de

la Méditerranée

à l'ouest,pour

T—

chaîne

deuxième

Une

dans

brusquement

sa

à

Summan. le plus important

Kabylie Djurdjurienne

ou

qui

Grande-Kabylie.

2

Formé

de

la réunion

par

plusieurs

affluents naissance

qui signifiesept), lesquels prennent massif

et est du

nord

secondaire

la chaîne

de

sud

parfois aussi

parcours,

mais

Meddour,

pâturages

jusque

plus

les

sur

qui

cultivée

bien

est entièrement du

cimes

hautes

Djurdjura, ainsi

sous-régions

quatre

la

plupart

zone

des

des

3" La

des

zone

australis)

nus

Djurdjura.

cette

région.

contreforts

pouvant

(Q. siiher),du

du

rencontrerons

/t» La

cette

Djurdjura,

:

la

de

la

plusieurs

dans

frêne

du

au

mètres

[Fraxi-

chène-liège

du

qui

laquellenous

région inférieure de

1300

belles

les

cultures

parties

basses

d'orangers, de

figuiers de Barbarie. également jusqu'à raisins,

d'excellents

titude l'alsans

Kabyles.

des

par

de

variétés ou

produit

et

part

déterminées

région moyenne

situées

méditerranéenne

présence

Ficus-indica

mètres,

et dans

botaniques

Sahel, etc., et

jusqu'à 1000

s'élever

figuiers,et

zone

montagneuse

zone

les rivières

étroites

et {Q. Ixillota),

chène-bellout

1000

culture

aucune

des

vement exclusi-

par

flore

La

vigne à l'état subspontané s'y montre de

sont

s'éloigne pas

ne

(Qiiorcus ileœ),

chène-verfc

citronniers, et iï Opuntia La

qui

ractérisées ca-

,

de

abritées

la

remarquons

d'oliviers, de grenadiers, de et

qui

relativement

du

laquellenous

et dans

altitudes,d'y

végétaux

Aïssi, l'Oued

l'Oued

plaines

versants

caractéristiquede

est

à l'observateur

très distinctes,

traversées

inférieures

Sébaoù,

les

aussi

deux

régions

plantes halophytes.

vallées

Isser, l'Oued

pied des

celle

laquellenous

et dans

de la mer,

comprenant

les

première

des

carte

à toutes

le littoral

déjà établi

toutefois

facile

plusieurs

littorale,c'est-à-dire

zone

l'Oued

beaux

d'elles.

à chacune

2° La

de

présence

la

la

l'a

sa

zones

ou

dans

que

dans

contrée

cette

parcouru

par

rivages

sou

Sikhoùde

couverte

ou

verse tra-

sur

à

comme

comprise, depuis

méditerranéenne,

aura

reconnaître

l» La

parallèle,lo Sébaoù

plus large

beaucoup

le D"" Cosson, l'explorateurbien connu, botaniques de l'Algérie.Mais il sera

propres

les pentes

sur

.

botanique

zone

ou

intérieure, parfois resserrée

partout

Grande-Kabylie

La

les versants

sur

Djurdjura,

lui est

qui

vallée

grande

une

du

principal

(Sé'"a

torrentueux

pouvons

à 1800

800

massif

trois

l'ensemble

de

à 1800

mètres

le

distinguer

l'altitude et de

tout

comprend

et

mètres la

du

régions la

tation végé-

d'altitude, la

région supérieure

3



à 2300

de 1800

C'est dans

mètres.

d'épaisfourrés

et de

Q. castaneœfoUa cèdre

Le

dans

Libani

{Cedriis la

région

paraître

de

Les

principaux

Kabjies

attribuent

le

de

de

du de

nom

Tizi-Oudjâboud

on

col de

massif

des

Tirourda

col

au

de

Il

mètres,

cesse

Tizi-

au

mètres.

à

50

l'if

versants

auquel

les

sont

posés dis-

Djurdjura,

de

étendue col

les

méridional ou

trer mon-

se

mètres.

à 1200

Tlrourda

kilomètres

60

à l'ouest au-dessus

ro"çeai"^

à l'est,et

Tizi-Tirourda

Bordj-Bour'ni jusqu'au du

à 1200

Djeurdjeur

une

sur

à

et

1800 à 1900

de

col de

au

Z'en

compagnie

en

les crêtes

toutes

sommets

successivement environ

montagneuse

Aith-Ouâbben

mètres,

à 1100

Kouileth

chêne

ou

Afarèz.

altitude

des

col

au

belles

à Akfadou

atlaniica)commence

couronne

Djurdjura jusqu'à une

Mirbehii

Qiiercus

var.

moyenne

{Taosus baccata), et du

de

raissent, qu'appa-

Djurdjurien,de

desquellesdominent,

chêne

ou

inférieure

zone

du massif

forets de chênes-liège au-dessus par exemple,

cette

partie orientale

la

vers



de

dans

d'Akfadou,

mètres kilo-

40

l'ordre

vant sui-

:

lieTigrimmount dessus

de

Palestro

Le

Galos

Le

Tamgouth

Le

Dra-Iuguei

1.030

Aï/.er.

TamgouLh

.

des

au

celle du

que

sommets de

la

lieu

1.877



Le

2.2î"3



L'Azrou

Tizibert-Ghellata.

L'Amor



Aith-

de

massif

penser

que

qui

l'Oued

se

trouve

Sébaoû,

Djurdjurien,

celle-ci

Les

points

du

littoral

qui

par

.

le



1.718



1.G48



1.385



.

la

aient

de

conseiller

au-dessus Taoûrirt-Guir'il,

terranée la Médi-

de

moindre

cependant des

mètres. C'est la partie moins

toute

Dellys et de Bougie avec

soin.

sont

de

Letourneux,

Toudja,

son

les dois

Je de

Cosson, accompagné Aristide

j'ai

vertes décou-

quelques

encore

été visités

et

connue,

dans qui l'explorerait

ajouter toutefois qu'en 1861, le D^ et collaborateur

1315

réserverait

immédiats

environs

1.701

altitude

une

y relève

on

est

bordure

en

offre

mais

la flore

botaniste

au





montagneuse nord

Dzian,

ou



Ailh-

L'Akfàdou

grande Kabylie dont

de

des

Zikki

ayant 710, 870, 883, 1278 et

étendue.

ami

L'Azrou-Tidjeur....

2.038

importantes

seuls

1.823



2.308

met.

L'Azrou-n'-Tohor...

2.12i

2.020

chaîne

La



Lalla-

Ouâbben

ou

2.000

.

Khadidja L'Azrou

Guifri

-

Askadjem

uièt,

1.273

L'Azroù-Goùgau.. Le

L'Azrou

au-

son

sait traver-

la contrée

mon-

tagneuse

qui sépare

Sébaoû,

et

bouchure

explorait

de

ont

prolité

pour

visiter

belin, puis dernier

ensuite

grès. Sur

On

les

poudingue

le

Entre

des

cailloux

se

de

cette du

l'em-

ville, Cor-

cap

sud

au

de

ce

de

faits les

minces

l'éruption des gneiss,

des

le soulèvement

de

pendant

terrain

le D^

observe

on

au

néral gé-

en

des

terrains à

1300

ches coupent occu-

1400

relèvements

tres, mè-

calcaires.

font leur

silex

de

qui ressort

teurs hau-

apparition

la

et des

du

des

dépots

ainsi

Alpes

que

avoir

lieu

et La

ce

que

actuelle

l'attestent, sur de

importants

suisses.

altitude

son

laquelle

Lalla-Khadidja,

n'a pu

atteint

borisation her-

récente,

assez

de

sommet

Djurdjura

et il n'a

à

micaschistes

la formation

gique géolo-

lie,c'est que

Grande-Kaby

massif, est de date

ce

l'étude

le récit d'une

dans

Perroud,

dans

le soulèvement

les

composé

est

jusqu'à

de

nummulitiqueau

méridional,

fin

plus

plusieurs points à des

sur

pendant l'époque quaternaire,

versant

le

mélangés

(Desi'aux).

de

l'époque miocène,

grès

de

calcaires.

les

sur

granits

paraît être contemporaine

que

du

sur

constaté

a

calcaires

calcaire,

étages

1881

en

Mares

bancs

blocs

plus intéressants

faite

qu'ila

démontre

de

assez

épaisses

couches

poudingue

côté

Djurdjura, ajoute

du

Ce

également

trouve

calcaire

présence

des

est

granits alternant

(schisteardoisé).Ces

chaque

les bancs

du

que

l'Oued

botanistes

dans

peu

le D"" Paul

les vallées, s'élèvent

de

des

M.

revêtement

variables, et

due

deux

Djurdjurien

des

passant

ou

schisteux

s'appuyant

est

de

jusqu'à

près

un

des

et ou

dans

plus grossier.

entièrement

marbre

crêtes,

siliceux, et

terrains

massil'

gneiss

nummulites

chaque grand

de

du

calcaires

plus hautes

très gros

de

Un

Ces

Azelïbun

Aith-Zerfaoûa,

des

celle

Sébaoù

Dellys.

jusqu'à

des

avec

conglomérat

entre

de

de

trop rapide séjour

orientale

y trouve

des

présence

Le

près

géologique

plusieurs points

de

Sahel

plaine du

la

leur

le territoire

l'Oued

village.

complexe.

la

de

la côte

de

toute

rivière

cette

constitution

La

la vallée

son

dernier

âge

géologique. La

présence ou

principal, flores

de

puissantes

inclinées donne

pun^ment

terre

milieu

à la lloi-c

des

végétale

calcaires

roches

caractère

un

silicicoies, et

et l'intérêt La

au

assises

contribue

plus

ou

plutoniques varié à

en

que

moins du

n'ont

augmenter

levées re-

massif pas

les

chesse la ri-

(£)?" Perroud). est

rare

au

sommet

des

montagnes,

mais

5



présentent

cols

les

soit peu

d'humus

pied

des

nord

du

DJurdjura

de

l'indication

avec

la vallée

avec

leur

de

Thizi)

principaux {Tizi ou

cols

des

plus élevés, font

les

bien

altitude

la

au

partie

les

noms

à l'est,

l'ouest

de

allant

en

Voici

Sahel.

:

Tizi-Oudjûboud

^2.06(1 met.

Thahourt-Bouzgueur

Tizi-Aith-bou-Addou

1.536

Tizi-Aith-Ouâbben.



1.785

met.

1.950

.



Tizi-Tirourda

K877



Tizi-Takerrat

1.808





Tizi-Chellala.

1.476





Tizi-n'-Chéria

1.231

Tizi-Akfàdou

1.315

2.039

Tizi-a'-Tésselent

situés

communiquer

l'Oued

couche

la

que

toujours

cols, presque

Les

épaisse.

pitons

végétation,

belle

une





...

Tizi-Ougôulrain....

2.122

Tizi-Thiguemôunin.

1.035

Tizi-Kôuilelh

1.568

Thabourt-Thirkabint

1.486

Plusieurs

qui

vive

de

citer les

de

noms

de

leD^E.

Cosson,

qui

Letoiirneux, lors

Ce

fut

de

de

m'ont

bien

Cette même

l'armée, l'année

le chef

qui

de

de

ses

n'a

(1) La militaire France.

premier,

Dellys

de

ont

Algérie.

de

en

1869 par

mon

Cauvet, lequelm'a

visités,de

été

Brettes, mais

cessé

a

localité que

Bougie,

soin

avec

muniqué com-

à 1854,

surtout

avec

interprètemilitaire,

de

récolter

marade ca-

ques botani-

1852

parcourus

Meyer,

espèces, qu'ildistribuait généreusement Société

le

principales découvertes

collègue Alphonse

à 1889

de

pharmacien-major

de

bienveillants

de leurs

venu à 1844, le capitaine Durieu, de-

1842

explorée

suivante

bataillon

par notre 1876

le

environs

(1). Les

succès

était

Aristide

conseiller

l'expéditionscientifique en

de

membre

botanistes

savants

Dufour, qui,

D^

environs

aux

après, de

contrée

de

par

1840,

et

Algérie.

militaire, le à

ans

plus tard

en

Durando

amis

et

du

aidé

souvent

égard, j'aihâte

mon

deux

des

ceux

l'Institut,et

séjour

mon

1834

visitait,deux

et

membre

médecin

un

herborisé

de

collègues

anciens

mes

Parmi

l'hommage

recevoir

pour

obligeance à

leur

pour



nières der-

ces

Kabylie Djurdjurienne.

la

aujourd'hui

Maisonneuve,

Durieu

conseils



plus

gratitude

ma

de

le territoire

sont

ne

de

dans

scientifiques ont exploré, surtout

années,



expérimentés qu'infatigablesdans

aussi

botanistes

les recherches

ceux





dans

précieuses

et

rares

les exsiccaia

de la

dauphinoise.

liste des Cauvet

plantes recollées aux été i)ul)liée dans a

\(ji. XVIII.

|). 77

ilS71;.

environs le Bulletin

de de

Bougie la

par

Société

pharmacien holanique dn

le

6



l'année

Dès

1854, leD^Cosson,

dière, entreprenaient jusques scientifique

au

la

et

la

et de

aussitôt

Ils herborisaient

difficultés

Djurdjura

du

Djurdjura,

jusqu'à

voyage

devait

1866, M.

ont visité de

d'Akfàdou,

du

et

après

avoir

de

revenaient,

afin d'en

el-Mizan

à

et

et

en

de

de conduire,

plus les

diverses

1861,

le

la

dant descende

cours



et

ce

Letourneux

A.

Sébaoù, Tifrit,la forêt

l'Oued

ils Tizi-n'-Chérià,

de

au

de

rochers

Ces

la

même

met som-

Ils

gagnaient re-

Bou-Adnan deux

année^

les Aith-Ouâbben

par

raient parcou-

(2,308 métrés).

grands

septembre

rateurs explosur

les

et les Aith-

végétation autumnale.

également

herborisé et

a

pu

de

1860

accomplir

les crêtes du

suivant

européen

à 1861

à Drâ-

l'ascension

Djurdjura

entre

-10 années une

ou

dire

mieux de

la

ami

de

successives

doux

fois par ses

qui, s'étant arrêté Gaétan

connu

professeur

du

Drà-

(de 1853 semaine,

province d'Alger,

Durando,

dont

à

quelques mable cet ai-

Duraudo,

rurale, qui, pendant

botanique

nombreux

plantés les plus intéressantes

collègue et

Tam-

Letour-

Dellys,

le conseiller

le

à Alger, n'a pas

et très estimé

pour

de

Porte-des-Bœufs.

ou

le botaniste

jours seulement

ou

du

Tizi-Oudjâboud.

est

près

de

Bordj-Bour'ni,

Aïzer,

Tamgouth

gré mal-

plus tard, en

il suivait

près

et

Djurdjura

a

Sébaoîi,

les

par

étudier

ïhévenon

Dr

le sommet

Taoùrirt-Guir'il,et

Lalla-Khadidja

en

du

sommets

Quel

Tizi-n'-

Aith-Kouffi,et

Djurdjura, et s'élevaient

du

crêtes

les

à

atteint

et le Thabourt-Bouzgueur

el-Mizan

lac de

fois d'Aristide

cette

Mares

Fort-National

Le

du

les

fin.

la vallée

nouveau

des

années

embouchure

son

Paul

Tamgouth

Daoùd,

botanistes

Irill-Imoûlaet

plateau

atteignaient

du

prendre

le D^

toutes

hauts

taires mili-

postes

deux

ces

avoir

je l'ai dit plus haut, la partie orientale

la vallée

rivière

En

et nos

entre

l'Azib

d'Akfàdou

col

dans

ensuite

grand

dans

compagnie

en

visitait,ainsi que

cette

le

sur

nombre,

sans

mais

le D"" Cosson,

du

Grande-Kabylie. Après

(2,124 mètres). Quelques

Aïzer

neux,

d'exploration

voyage

Tizi-Oùzou^

du

le massif

de la Pérrau-

(2,039 mètres).

Tésselent

gouth

Henri

Kabylie occidentale

Aith.-bou-Addou, et parvenaient

des

ami

son

important

de

cœur

Drâ-el-Mizan

pénétraient dans

très

un

visité successivement de

-

1891) n'a

ses

pas cessé

ves élè-

nombreux

amis, dans les stations les afin de

de cette

leur

région?

le dévouement

au

faire Notre culte

récolter excellent de

Flore

7



égalé que

n'était

l'aménité

par

qu'ilinspirait à tous

dans

herborisé

aussi

a

de

qui

ceux

~

caractère

son

ont

l'avantage

eu

Grande-Kabylie.

la

1859, pendant de

jours des

juin

nous

des

contreforts

Sébaôu,

bien

ou

ensemble

Aith-Iraten,

dans

dans

les

la

ravins

l'approcher, bien

a

de

lui

offrir

dès

les

premiers

toute

en

la zone

direction

de

de

l'Oued

Aïssi,

Ce

zélé

l'Oued et où

professeur

y faire de nouvelles

1862, pour

en

et

sympathie

Durando

dans

récoltes.

d'abondantes

à Fort-National

revenu

Fort-National,

herborisions

encore

réuni

avons

nous

séjour

mon

à

de

G.

heureux

accepter l'hospitalité que jetais

voulu

et la

est

sions excur-

botaniques. Je n'oublierai ami

Michel

M.

Sébaôu.

résumé, publié

Après

la clôture

par l'Association

du

jours, à dans

la

Congrès

réunis

l'Ecole

la fin d'avril du

Kabylie

rOued

les

Sahel,

les crêtes

toutes

dans

les

ne

pour

rapide les MM.

faites

par

(18S2), les

peut

dans

est la

venu

Kabylie

un

de

de

de

tenter

1881

Trabut,

accompli

six

en

botanique

voyage

le 20 avril, ils visitaient la

vallée

de

tional, Fort-Na-

des

fond

il eût été

cette

de

botanique

fort intéressante

excursion

par

prin-

stratégiques.Le

la Société

suite

vins ra-

dangereux

été

ont leur

des

de

cours

au

point très important

ce

des

excursion

routes de

et

l'année, recouvrant

une

relation

et

été

a

on

le Di"

Tirourda,

Djurdjura,

une

sur

Battandier,

offrir le moindre

moment

ont

congressistes algériens

et il insiste

et

M.

remplissant le

les Annales

plantes rapportées

Trabut

Le

dans

publié année

voyage,

et

qu'au voisinage

IX^

Lyon,

récoltes

ne

a

aété

Tizi-Oûzou, Bordj-Ménaïel

de

impossible

ailleurs

D^ Perroud de

dire

du

col

époque

montagnes,

parties élevées

pas

tannière

des

cette

de

sciences, plusieurs

Bordj-Bouira,

à Alger par

neige, à

de

d'Alger

le

Beni-Mansour,

La

Gandoger

des

année,

Palestro,

virons en-

Revue.

d'Alger,

Djurdjura. Partis

et retournaient

Maison-Carrée.

cette

et

la vallée

ïiiéUiodique^lequel

même

cette

successivement

M.

l'avancement

médecine

de

de

la direction

sous

de

dans

aux

scientifique d'Alger^ tenu

française pour

botanistes

professeur à

de

1878 à 1880

que

recherches

volume

correspondant

de

ainsi

Catalogue

un

le deuxième

dans

herborisé

a

des

résultat

Le

1883, dans

en

qui

ancien

mon

Tizi-Oùzou,

de

et

ici

citer

Gandoger,

d'Alger l'Oued

de

pas

ce

que

tes tou-

vues

par

détermination

doute. de

du

parler

ici de

Djurdjura, à

une

mes

propres

époque



tions investigacette

con-

trée

d'être

venait

le succès

par

Fort-National

dans

ce

cessé

un

de

nos

poste militaire de

seul jour à

les sommités

J'ai eu,

de

arabe des

ce

langues

Moyen-Age,

ainsi

n'avait dans

Sébaoû

du

Yoùcef,

Bien

des de

villages éloignés et

alors

la

tribu), soit

de du

compagnie du

excursion ont

du

du

et

Linuéenne alors

Il était donné de

la

du

le

vice ser-

premier botaniste

s'étendaient Fort-National tribus

bordant

situées

plus

les

au

les

Aith-Boudans

accomplir deux

exigeaient

dans

la

Djemaà

au

mois

de

les do

jours

chez

l'Amin

(maison

mune) com-

suit l'hospitalité

encore

Turquie

Mares

D"" Paul

de

arabe

le

et du

de

des

do

publiés,en

Bordeaux,

directeur au

d'Asie

du

savant et

sous

Jardin

résultats

185'J,dans

dos

Plantes de

explorateur

d'une

de

forme

partie

de

en

ancien

Desvaux ,

tenter

Lalla-Khadidja.

compte-rendu été

do

et

juillet 1858

capitaine

Drâ-el-Mizan,

Tamgouth

été la suite ont

Durieu,

dans

village.

bureau

l'ascension

arabes

Aith-Menguellat,

à

résidence

été possible également,

Il m'a

encore

courses

recevions

nous

cine méde-

,

fois,nos

notre

les

Aith-Yàhia

les

de

nul

dont

les

telles que

rares

exigences



dans

celles

Aïssi, ou

Djurdjura,

les

excursions

aussi

ses

livres

au

sance connais-

le D"" Leclèrc

Aith-Iraten

Aith-Ycnni,

les

etc.

Nos

nous.

la

connaître,

pu

fortune

médicales

contrée

d'une

parfois

et l'Oued

Aith-Illiten,

chef

et

j'ai

que

des

fractions

les

célébrités

l'appelaient

ainsi

avant

centre,

et voisines

(chef



dans

fréquemment

végétation

la

les

le

occupait

voyage,

s'occupait à

pénétrer

toutes

sud

berbère

c'est

et

dire,

pu

l'Oued

et

J'accompagnais

médical, pour

arabe

quelques

mètres

attaché

versé

français

toutes

la bonne

qui, très

en

février,

600

et

Djurdjuriennes

les tribus

depuis

poste,

laissés

ont

nous

et

Leclerc, médecin-major

de traduire

dence, rési-

ma

recouvre

à Fort-National,

,

de loisir

moments

que

Lucien

de

janvier

neige

avoir

sans

autour

de

de

d'avril 1858,

juin 1859,

environnants

arrivant

le D^

d'y rencontrer

mois

épaisse couche

en

de

de

chef, j'aiséjourné

en

excursion

quelque

et les contreforts

d'altitude.

du

pharmacien mois

çaise fran-

l'Hôpitalmilitaire

le milieu

vers

l'exception, toutefois, des

pendant lesquels une

bureau

de

jusqu'au

faire

à

Appelé

armes.

les fonctions

à la colonisation

ouverte

(alors Fort- Napoléon)

remplir

y

pour

définitivement

succès

avec

récit de

Le

botaniques les

de

Actes

lettre, à de

cette

l'Kgypte l'Europe

mon

cette

qui

en

la Société ami

ville.

inférieure,

orientale,

le

9



conseiller

A.

l'ensemble

des

zélé

Ce

richesses

de M.

ouvrage

Ainsi

l'atteste A. des

complet

Cosson, Thévenon, par lui-même.

traiiones

la

de

il y

a

plantes déjà

de

peu

perdu

temps,

tarderait

ne

espérons florule

même

succès d'en

nents

des

Plus

de

publié le

dois

de

travailler

nous

et

aussi

livre

aussi

exacts

du

découvertes dans

déjà «

mais, si d'un

l'exposé des

La

la

aujourd'hui qu'ils l'étaient

de

depuis

la flore cette

dans

la

dont

la richesse

époque. zone

Pour

ma

afin

l'année.

Le

de

de

émi-

ces

par

la Société

de

l'époque MM.

par

»,



fut

Hanoteau de

description physique kabyles

coutumes

en

s'est faible

des contreforts

avec

scientifiques.

et des

mœurs

l'armée,

Djurdjura,

le Bulletin

Kabylie

côté,

algériens, de

faites

séparent

nous

nous

entrepris

époques

recueils

autres

si instructif ;

contréeet

ou

années

vingt

massif

été consigné

a

et

incomplète

fort

1'^ classe

ont

et des

attendons

trois botanistes

diverses

vrage ou-

mentionnées.

trouvent

le

cet

que

l'intérêt de notre

Battandier,

dans

ne

appris,

avons

catalogue,

à profit dans

velles nou-

inédit,

encore

nouveau

années

laquelle

les localités

soit

à

manuscrit,

son

à l'impression.Nous

qui s'y

Kabylie,

flore,pour sur

l'avouer, est

Trabut

France

cette

rencontré

cessé

travail,

ce

le mettre

observations

et Letourneux

même

n'a

science, car

de

végétation à

la

de

Illus-

la

professeur Battandier,

le

dernières

ces

explorateurs

botanique

de

la

pour

plusieurs'excursions

résultat

et des

de

Chabert, médecin-principal de

étudier

ou

Flore

année

Ce

connues.

stations

les docteurs

MM.

docteurs

ou

découvertes,

à être livré

pas

des

rapport

le !)??A.

M.

le

Perraudière,

la

de cette

chaque

M.

qui, je

Enfin, pendant

et

par

pouvoir

actuelle

le

sous

les

par

Compendium

édition

impatience l'apparition

avec

du

Letourneux

A.

récemment

toutefois

pas

présente

citées ont été scrupuleusement

Catalogue

ce

mentionner

espèces

soit les

sera

de

de

deuxième

d'une

soin

de

Henri

et

espèces

les

collègue

la rédaction il avait

Mares

Paul

D"" Cosson.

catalogue

ce

de

catalogue

du

concours

,

publication

ancien

notre

Letourneux

le

le bel

atlanticœ.

florœ

Depuis

le

avec

l'illastre auteur

par

1871, dans

en

Kabylie»,

La

«

le premier

Kabylie Djurdjurienne.

explorations entreprises

Toutes

déterminées

la

connaître

publiait,

intitulé

Hanoteau,

cette contrée, dressé

résultat

de

végétales

la flore de que

faire

nous

naturaliste

laborieux

et

de

Letourneux,



1871, il n'en accrue

est

de

pas

ment considérable-

part seulement,

près

sont

cent

j'ai

espèces

de

10



plantes phanérogames Letourneux;

et si

nous

dix

ans

depuis dans

le massif

du

qui

figurent

ne

MM.

par

Djurdjura,

ajouter, toutefois,que

deux

MM.

la

publication

savants

Trabut

et

sa

fin. Cette

la

précision

les mains dans

nous

Battandier,

de

de

citées

remarquable

par

doit

herborisant

V Algérie,

de

1884, par

d'Alger,

à toucher

à

la netteté

et

se

trouver

en

Algérie.

cette étendue, le nombre

nécessairement

trouve

i^Vore

tarder

saurait

ne

botanistes

descriptifde

se

qui

œuvre

les

tous

variétés,

ou

médecine

de

descriptions,et qui

ses

travail

un

une

et

Je dois

laKabylie.

la récente

l'Ecole

de

très

contingent

un

été entreprise, dès l'année

a

professeurs

flore est

Battandier

et

(espèces,formes dans

vertes décou-

espèces

Trabut

la flore de

pour

catalogue de

le

les

aurons

grande partie mentionnées

en

dont les

Chabert,

dernières

ces

dans

pas

à celles-ci

ajoutons

important de plantes nouvelles

sont



entre Mais

des

tions sta-

Ainsi

restreint.

par

,

exemple,

la

pour

plus souventque bien

ou

vagues

être

encore

résident Flore

les seules

Algérie,

en

de

la

la

aussi

stations

ou

donc

ceux-là

à

l'ensemble de

la

qui de

végétation contrée,

belle

les

toutes

lités loca-

le territoire

jusqu'àprésent dans

connues

pouvoir

le titre

de

cette

un

surtout

sous

chaque espèce

pour

Kabylie-»,

pensé

connaitre,

faisant

région montagneuse

mentionnant

en

J'ai

Djurdjura,

du

La

«

lesquelles sont évidemment

botanistes,

leur

le

trouvons

ne

d'habitat

indications

les

en

Kahylie

des vallées et de et

à tous

nous

occupe,

herborisations.

les

pour utile

nous

Djurdjura'»,

«Le

encore

peu

région qui

de

la

Grande-Kabj'iie. Il est

point important

un

ici, c'est que des

que

dans

Tizi-Ouzoû

:

Sébaoù

l'Oued

jusques

au

depuis Akbou,

Le

lie Djurdjurienne

toute

d'ailleurs,est elle-même

delà

îono

ue

m'a

pas

l'Oued

de

paru

maritinm,

ot

la

suivre, je

affluents dans

l'Oued

Isser

très

de

nord

à

orientale

l'est et

que

sud,

au

Bordj-Bouira

et

serait

tes limi-

depuis

la limite

le voir, j'exclus de la

région littorale

excursion

ayant les

chaîne

la

Sahel

rai m'occupe-

ne

au

Ain-el-Essnam

il est facile de

seule

une

ses

d'Akfàdou

de

cours

à l'ouest. Comme

0) Il

et

va

le territoire

dans

Beni-Mansour,

Palestre.

dans

col

la vallée

Djurdjura, puis

jusqu'à

qui

plantes rencontrées

suivantes

du

l'énumération

insister

devoir

crois

lequel je

sur

relle natu-

Kaby-

trevoir je n'ai fait qu'en-

Tizi-Oùzou

à

Dellys, et qui

imparfaitement explorée (1).

possible d'exclure d'autant plus que

entièrement

certaines

de cette

ospi-res

flore les

dites

plauiHs hnfophytes.

12

de

synonymie

limitée

aussi

d'établir dans

affinités

nouvelle

Flore

utilité à tous

de

la

Toulouse,

décembre

1"

Spicil.

Bdtl.

Alg.

Chab.

Nul.

Cuss.

Cu)iiji.

CjO^s. Illusl. Coss. (). D.

et

Dur.

ou

0.

nebx.

»

Cal.

»

Sijn. Ciibr.

1)11.

Irxjh.

1). \\.



Dur.

(111

('•!•.God.

Guss.

Dict.

Jjetx.

Cat.

h.

Liu.

ou

V.

Mar.

IYmtouiI Poin.

CandoUe,

De



allanlica;.

de

!?urieu Fr.

la porc de Gibraltar.

Flore

française.

a'hinlici.

Maisoancuve.

Grenier



Dogliar.

de

regni vegctabilis.

Prodromus

D"- Paul Df



porœ

et

Synopsis florw siculw Dictionnaire

Catalogue

de

Flore

Godron,

France.

Prodromus

ou

florœ siculœ.

cticyclopédKjuc. de

la

flore de la Grandc-Kabglic.

Linné, Species plantarum.





la flore d'Al-jéric.

sur

Si/nopsisde

Lclounieux,

--

de VAUjérie.

»

Larnark,



Flore



Gussone.

Sic.—

l.aaik

de

FI.

marocanx.

Catalogue des plantes



gérienne, al-

(Odou).

Dcsfou(aiQ.:"s,Flora

.']//.

végétation

EMPLOYEES

»



quelque

publication dans

la



l'rud. vcg.

»

de

la

Durieu.

et

Dobeaux



l). C. FI. fr.

uu

Desf.

llliistralloues

Cus!~on



la

Djurdju-

florœ allanlicœ.

Compendium

»



Trabut,

et

Cojsou,



faire

PLUS

Chabert., Notes

A.

D""



ce

rapports,

sera

l'étude de

de d'en

LES

Batlandior



la flore

Djurdjura

Bail, Spicilegium florx

J.



que J'indi-

1892.

Allh'ÉVIATIONS Bail.

et

française de botanique.

la Société

de

Revue

de

différents

ces

du

heureux

et je m'estime

algériens.

auteurs

sous

qui s'occupent

ceux

plus restreintes,

botanique

Kabijlie

la

des

est

cipales récapitulationlinale, les prin-

une

j'ai l'espoir que

Aussi,

santes plus intéres-

dispersion géographique,

sa

géographie

de

les

rares

cette contrée.

seuls

des

d'elles

chacune

pour

qui permettra

rienne.

espèce

chaque

à la citation

souvent

et formes

signalées dans

nouvellement

ou

La

espèces, variétés

les

diagnoses,

Nvuv.

Mares.

Porroud,

Mal.



Herborisations

en

Kubylic.

matériaux

Porael, Nouveaux

pour

la

flore allan-

lique. Ton.

Nap.

Tliév.

Tonore,



D'



NN'ilbi.

Sprc.

Willk.

el

Flora

napjlitana

on

Syllogc florœ napylilanœ.

Tliévenun. —

Willdciiow,

l.iioProd.—

Spccitsj'ianlaruui

Willkumm

et

.

prodromus Lan;,'!-,

flor.rhispanicr.

FHC^û^lSTEJFLOO^îû^lVrES

RENONCULACÉES

Clematis

Alg.,

la

genuina.

A

des

zone

Drà-el-Mizan, vallée

de

marilima

couchées

tiges sables

;

médit,

orient,

Var. blanc

L.; Desf., Atl.

Arab,

verdàtre dentées.

sentier

de

Djurdjura Haoûa,

Viv.

FI.

Fleurs



feuilles

à

Souk-el-Arba chez

les

;

dans

que

C.

calycina

le

type,

la

DauteziO.

à l'intérieur par

notre

;

Les



Dellys,

(Cauvet).

fleurs de

(A.

Eur..



solitaires, d'un

penchées,

;

Lagasca.

H.

Gay

rochers

sur

les

etc.

fl. de

(0. D.);

médit.,

le

orient.

mais

à

Variété



plus

fleurs

incisées-dencontreforts

des rare.

gne, Espa-



horéale.

Gihr.,

p. 13.

pourpre-foncé,

dans

le

Agouni-el-

ternées,

petites taches

nombreuses

res, entiè-

(1779) yC. polymorplia

phys.

Afrique

d'un

ternées,

Europe



à feuilles

Syn.

grandes,

M.

Kabyl

Alg., p. 3;

les Aith-Daoûd;

genuina,

var.

Debx.

collègue

Batt.

pétiolées.—Ravins

et brièvement avec

et

Journ.

Sicile, Baléat^es, Corse,

ses

à

plus grêle,

Sébaoù

fasciculées,

(Letx.).

Rich.

p. 9

à Fort-National

par

;

la

toute

lancéolées.

Taoûrirt-Amôkran,

Aith-Mechtra

t)alearica cors.,

G

Tisser;

Plante



à Fort-National

ravins

Les

tées, trilobées

Var.

?

;

grandes,

uniforme; —

plus petites

(0. D.)

Ré?7ioiiz,Zenzoïi.

Thabourt-Bouzgueur B

Var.

Aïssi

.

Summan

I, p. 432

Harmous,

genuina.

k.

dès

territoire

méditerranéenne

l'Oued

l'Oued

dans

et

et occid.

cirrhosa

Azenzoïi;

de

de

sables

de

étroites,

toutes

à l'embouchure

Bougie,

Lin.

le des

et

Région au

Sébaoù,

du

vallée

la



omn.

à feuilles

et

Meyer)

Illiten

FI.

Batt.

Zenëzoû.

tout

et

des

(Letx.). Auct.

maritimes

C.

Fort-National

Aith-Mechtra,

Sahel

l'Oued

B

Var.

la vallée

;

Thoûzimfh.Azé-

Kabyl.

dans

Menguelleth,

les

I, p. 433

Sëbeûk,

Partout



dès

AU.

FI.

Nar-el-Bœrel,

contreforts;

Aith-Iraten,

Desf.

;

/l. Kal)., p. 24;

Arab.

Azenzoit;

Var.

Lin.

Cal.

Letx.

3;

p.

roù,

flammula

noires.

l'Atlas

de

et —



risée Caracté-

marquetées lée Déjà signa-

Blida,

la

var.

u

-

Daiitezi

infér.

hraltar,

Thalictrum

L.

plus

au

et à

D.

C. FL

de

à

les

L.

Chéliait-en-Naman.

Mizan

(Ch.

les

parmi

bot.

I, p. 12;

dressées, à

D.

microcarpa Soc.

mucronées de

cupaniana

sommet

en

la vallée de

Delile

dentata

auquel ses

A.

Arab.

;

champs

Syn.

tivés, cul-

Sébaôu

sic.

à

Flor.

Esp.

et Kral.

Coss. il est

de à

Poriiig.

p.

loc.

bec

tubercules

et munis

plus

ou

à moins

leur

base

de

haut.,

linéaires, 10 à 15

très

court,

champs

Les



Bordj-Bouira

Sic. Afr.

17, tab.

cit.—

comme

de

ges Ti-



à 25 millim.

20

à la base.

Sahel,

rapporté

II, p, 37.

citrines, de

3 millim.

Egypt.

Phyt.

Webb

divisions

ou

Kralik

et

10 à 25 centim,

rouges

l'Oued

Coss.

i7itermedia

feuilles

pas

;

Se

ries. Cana-

53 ; A.

carpa micro-

distingue

variété

d'une

aux

hor.

carpelles plus petits,plus nombreux,

épis compactes, ou

5;

à Drà-el-

l'Oued

de

I, p. 223

denticulations



dentata

auteurs, par

de

(Perroud).

Beni-Mansour

'

fleurs

dépassant

dépourvu dans

microcarpa

Alg.

occid.

Les



épi carpellaire dense,

et

var.

;

diamètre;

noirâtre

A.

Aith-Koufi,

rocailleux

vallée

Guss.

divariqués ;

on

carpelles ne

4

la

à

1800

de

Batt.

Rég. médit,

dès la base, de

de long ;

sablonneux

des

louses pedans

Djurdjura;

I, p. 432;

C. Syst. veg.

rameuses

au

millim.

Les



et aust.

Ben-daman. dans

15

gée-pyramidale, allon-

Atl. 1,434; Batt. Alg. 6

IV, p. 55;

Fr. A.

étalés

rameaux

24.

carpelles 3-7, sessi-

saillantes.

moy.



Alg.

Orient.

Em\,

in Bull.

;

pâturages

L. ; Desf.

moissons,

Kah.

Lalla-Khadidja

Atl.

Los

Batt.

panicule

en

(0. D.); Azib

Desf.

:

Ben-naâman,

Nah-al-Djemel,

Canar.

de

Thévenon).

D""

Romain,

fleurs

Eur.



;

Cat.

supérieure du

et



autumnalis

(Letx.)—

Gi-

flexueuses, presque

et à côtes

ovales

(Letx.)

palmata

Adonis

tagneuse mon-

stolonifère;tiges de

étalés

Tamgouth

au

Arab.

A.

souche

d'alt.,Agouni-el-Haôua

Anémone

C. ; Letx.

rameaux

moyenne

Cèdres

des

met.

zones

Thabourt-Bouzgueur

*

D.

à la base;

les. courts, régulièrement

2000

région

Esp. merid.



haut., compressibles,

rameuse

région

la

Y, p, G33

franc.

saxalile

var.

sillonnées

peine

dans

dans

pas,

Djurdjura.

glabre, glaucescente, à

à 20 cent,

la

doute

du

Kabylie

saxatile

minus

Plante

lisses

la

de

n'en

hor.

Afr.

p. 5; Th.

je

rencontrera,

se

-

de l'A.

quelques

par

rapprochés de

rangée

saillants et inégaux.



sités rugoMême

15

-

habitat

1"^.

que

Orient, Syrie, Arabie,

Ranunculus

IV, p.

(1830);

Lin.

non

Diffère



confondu, par

du

R.

(50 environ)

nombreux et à bec

qui

un

peu

été caractérisé

a

de l'ovaire, ainsi

au

sommet

ne

saurait

séparé du

être

distincte.—

d'Ou-Abbou,

ravin

(Letx.)

R.

p. 335;

dans

mares

la

de

R.

répandu qui

A',

Chaix

étendue

à

son

sujet, le

D"" A.

plante fort incertaine, rapportée var.

observée R.

Baudotii encore

Godr. en

Algérie.

lobées-réniformes

allongés égalant gaine

membraneuse

Suivant

le

D'

les

R.

avec

place

ses

forme

ses

assez

Pomel

est

térisée carac-

styles minces, Dans

une

bot.

Fr.,

saniculœfolius

est

qui

n'a

espèce

feuilles par

D"" Cosson

parle

et

son

crénelés,

et par feuilles,

atlanticiis

doute

aquatilis,

D.),

Eur.



{Bull. Soc.

le R.

I, Les



simple

une

le R.

que

Viviani

k lobes

24.

(Thév.)

hispide,ses

elle diffère par

dont

hederaceus,

contraire

du

Cat.

Dauph.

Viviani, qui serait

Chabert

une

la

hor.

carpelles glabres.

ses

36, p. 383) pense

à

le grand

(0. D.);

saniculœfolius

peu

vol.

au

pèce es-

Sikhou-Meddour(0. étant

variété

et

élargis,

comme

Sicile, Afr.

Letx.,

il rattache

Cette

à lobes

in Ilist. pJ.

à

saniculcefolius

feuilles

ses

Pomel

Souk-el-Tléta

Ttal.

comme

réceptacle court,

allongés, et par

gueux ru-

(Perroud); Drâ-el-Mizan,Tizi-

considère

identique.

son

par

de

Sébaoû

Algérie,et auquel

en

lui serait

note

le

aquatilis

carpelles

ses

moins

(Letx.),Drà-el-Mizan

Battandier

M.

Obs.

feuilles

trichophyllus

l'oued

chez les Aith-Khalfoun

du

chemin

Tirourda

var.

plaine

crénelés;

Fort-National, dans

sous

Ré/j. médit.,

aquatilis

feuilles

ses

7?. mauritaniens

ses

par

{Batraclùum) trichophyllus

R.

été souvent

légèrement

au 1iomfP,oj)hyllus,

le

de

FAir.



R.

sur

près

Ain-el-Hamman

Ouzôu

et



que

fontaines

Les

Le

fJ.

style court, épais, et faisant saillie

son

par

et

obovales-oblongs,

recourbé.

mat.

et jamais

diamètre)

en

Desf.

Nouv.

lequel il a

arrondis

profonds

fleurs plus petites (4 mmèt.

ses

plus

lobes

Poniel

avec

nap.

jjrocl.siippl. p. 17

flottantes,plus robustes,

tiges toutes

ses

plus grandes, à cinq par

hederaceus

FI.

Ft. hederaceus

;

rtiauritanicus

; R.

Tenoro

sic.

God.

Gren.

non

(Rég.-

hor.

Perse.

FL

Guss,

cœnosiis

24,

Cat.

I, p. 442,

atl. 240.

R.

Afr.



homaeophyllus

[Bairachium)

(1834); Letx. Atl.

(Perroud).

mlcrocar]xi

Sabar). Egypte,

338

~

été

pas

à cùté

du

plus profondément ses

pédoncules

pétiolesdépourvus

d'une

à la base.

Chabert,

le R.

atlanticus

Pomel

in

Nouv.

Ma-

16

-

(1),n'est point

te"\, p. 248

Viviani.

liiis de

adhérentes

le R.

qui sépare

Pomel

M.

de

atlaniicus

dépourvu valeur.

de

attribue

pétiolées,légèrement

et à

arqués

dans

pétioleest

le

raidos

de

mares

n'a

D.)

des

feuilles (les [flottantes)

divisées

submergées

étalées,des

lobées à

3-5

des

dans

en

grandes,

fleurs

à bords

d'hui (aujour-

R.

atlaniicus

Pomel

été

rencontré

jusqu'à présent

de

la forêt

tiges

R.

et

apiculé. Le O.

tièrement en-

son

les

arrondis,

des

atlaniicus

ce

grande

d'une

serait

carpelles glabres, obovés, comprimés,

sommet

les

longueur,

leur

dont

et

auriculées

dessous, réniformes,

en

peu

être recherché

devra

du

et

Pomelianus

R.

que

des

et

à

saniculœfo-

R.

non

toute

dernier

ce

rameuses,

capillaires,un

blanches

gaines

presque

encore

velues

profonds, larges

lanières

des

gaine membraneuse,

robustes, flottantes,peu

lobes

tiré

pétioles dans

les

identique au

tout

caractère

Le

sur

du

-

Cèdres

stations

Téniet-el-Haàd,

de

analogues

et

le massif

sur

Djurdjura.

et les collines

pelouses Médit.



L. ; Desf,

bullatus

R.

plant, feuilles

fasc.

obovales

pides ou

I, p.

huileuses

de

etc. FI.

Baléar.

(1) Les

botanistes

Maroc,

puis

dans

Com.

(1874)

J. Bail

devront décrit

avec

un

par

Euranunculus dans

M.

et

le Journal

dans

Pomel

Banunculus voisin

Tàourirtoccid,

/?.

de

of botany

Esp.

hor.

ses

aoris

atlan-

Nouveaux

atlanticus

du

de

autour

le h'anunculus

confondre

pas

autre

Afr.

gueur, lon-

carpelles ova-

ses

Médit,

mér.

Sic. liai.

leur

toute





taires soli-

grandes

dans

recourbé.

surface, his-

leur

assez

nus

septembre-octobre.

en

algériens ne

la section

par

à

ses

par

et obtusément

elliptique,et

bec

un

par

Batruchium

248

p.

de

fleurs

ses

par

Corse.,Say^d.

la section etc.,

glabres

et

in Brev.

et Four,

Aboudid, Tablabalt, Aguemoûn-Izen,

Fort-National,

du

Les



caractérisée

Forme



longs pédoncules

les-oblongs, terminés

Amôkran,

(18G6).

réceptacle ovoïde

son

par

1

Jord.

sujjymnudus

dessous,

en

portées sur

de

10.

(Ch. Romain)

ovales-arrondies, brièvement

ou

poilues

R.

;

crénelées, légèrement

ticus

Alg,

Batt.

à Drà-el-Mizan

rocailleuses

supranudus

nov.

Port.

I, p. 435.

Crète.

B

Var.

Ail.

tériaux, ma-

provenant

rieurement L. publié anté-

l'année

1873.

p.

296,

le

même le du inséré dans auteur, Spicilegiwin florœ onarocanœ .Tournai of the lAnnean Society (année 1877), p. 307. 11 est de toute évidence du R. atlanticus que la dénomination employée par J. Bail, a la prioritésur celle de M. Pomel le dill'érente dana qui servait ù désigner une espèce toute genre

Ranuncultts

et ,

nom

à la

nom

de

tous

les botanistes.

plante

R.

de

par

suite

il devient

Téniet-el-Haàd.

Poinclianus

qui

recevra,

Je

je

nécessaire

propose n'en

dès

doute

de à

donner

présent

nullement,

pour

un

nouveau

celle-ci

l'assentiment

le de

17

-

flabellatus

R. Maroc.

Desf.

Ail.

305; 0. Debx.

Var.

A

p. 923

; R.

Syn.

chxrophyllos

divisées

sur

Tadert-où-Fillàh chez

D.) ;

étroites.

près

de

caulinaires

Pelouses



plus

ou

moins

ou

sèches

Aguemoùn-Izen

Djebel Afroûn

; au

infér.

flabellées

collines

et

Fort- National,

hisp. III,

Feuilles



arrondies,

ou

les

Aith-bou-Addou

les

Lge. Prod.

et

ovoïdes

la marge,

lanières

en

Willk.

flabellatus D. C.

var.

Spicil. fl.

16.

Gibr.

grandes, glabres, luisantes, crénelées-dentées

114; Bail

I, p. 435, tab.

Frej^n apud

genumus

-

à

(0.

(Letx.)



Bég. inédit. B

Var. auct.

Lin.?

an

à feuilles

Batt.

;

Alg.

les

crêtes

Les de

plus velue

laciniées.

moins

à Fort-National, col

de

mult.

et le

que

type,

et

non

Les

pelouses

Tirourda

(0. D.);



(Thév.).

millefoliatus

R.

Fr., I, p. 35

de

Plante



supérieures

rocailleuses, partout Drâ-el-Mizan

12.

Fl.

également plus petites, caduques

inférieures

persistantes,

God.

Gr.

chœrophyllos

Vahl

calcaires

Symb.

du

II, p. G3 dans

Djurdjura

; Batt.

la zone

p. 10.

Alg.



col

supérieure,

Cheilata, Tizi-n'-Tésselent, Azrou-n'-Tohor, Thabourt-Bouz-

gueur

(Letx.)

R.

spicatus

Afr. hor.



Bail.

Desf. 305.

Spicil. p.

Pelouses



(Ch. Romain); Djurdj. (Letx.)

Esp.



R.

I, p. 438, tab. 115; Batt. Alg. p. 11

Ail.

occidental

Afr.

Port.

et Voy.

bot. Esp., p. 8 ; 0.

rionnîi

Freyn

III, p. 919; Se



très

ravins, les

fleurs

ses

clairières

var.

rencontré ses

bor.

gramineus

(Maroc

L., var.

et prov.

Wa-

hisp.

crénelées-

obovales,

Les



ravin

etc.

plus court, frais des

lieux

d'Où-Abboû,

(0. D.)

Esp.,



d'Alger).

luzulœfolius

Boiss.

pi. nov.,

Elench.

^Z^., p. 9.

p. 6; Batt. La

Taoûrirt-Amôkran,

vers

E.

à pubescence

et de moitié

plus grandes.

(1838),

Bail Spicil., p. 305. feuilles

ses

par

3



Lge, Prod.

et

Fort-National, Souk-el-Tléta,

sous

Gibralt., Afr. R.

in Willk.

blepharicarpos

spicatus

double

du

oriental

Djurd.

/!. Gibr., p. 15;

Syn.

épi fructifère plus large

son

du

plant, nov.

Elench.

lobées, plus largement

3-5

courte,

var.

R.

du

distingue

dentées, par par

spicatus

R.

Debx.

(1880),et

in Flora

Drâ-el-Mizan

montagnes,

et sommet

;

bor.

Boissier

blepharicarpos

des

luzulœfolius dans

feuilles

notre

diffère du

région, par

plus étroites,

presque

type, lequeln'a ses

tiges

velues

pas

été

encore

dans

linéaires, couvertes

le bas, et la

sur

2

18



inférioure

face

super,

Zone



ot

los

sur

des

montaj^nos,

Not.

Se.

in Ann. DC.

non

Df

Chabert,

et

qui

de la

379; Batt.

hor.

24,

d'après

(Prov.

demissus

fl, atl. II,

collègue^ M.

notre

M.

par

dans

la

le

Pomel, des

région

variétés

deux

Constantine,

Chab.

A.

DC.

non

typique décrite

la forme

de

Alg. 9;

et Comp.

Kab.

Cat.

comprend,

province

Lalla-Kha-

(1889); R.

XXXVI

4, IV, p. 247

Letx.

de

de

Afr.

Esp.



signalée qu'à Ras-Pharaoûn

n'est

cèdres

Sèr.

nat.

outre

en

mat.

bot. Fr.

Soc.

aurasiacus

R.

Le

nord

Tunisie).

VillarsU

; R.

le versant

sur

Nouv.

in Bull.

p..Ahj.

Coss.

30

Pom.

poils longs, blanc-lainoux.

(Letx.).

et de Constantine,

aurasiacus

R.

do

norvures

didja; Thabourt-Bouzgueur d'Alger

-

tinctes, dis-

bien

ainsi caractérisées.

loc. cit.

C.

D.

non

à

Plante



C

loc. cit.

Chab.

Djur/urai

élevée, drossée, glabrescente 18 à 30

ovales

segments

en

des Cèdres,

(Cosson, Chab.)

siacus, auratimètres cen-

tants, étroits et dis-

feuilles

de

divisées

radicales et

larges

chés, rappro-

2-3. dans

la

du

ombragés

ou

mètres.

Djurdjura Aith-Koufl

des

Azib



supérieure

zone

Tha-

Aïzer, Thabourt-Bouzgueur,

Tamgouth

;

plus

beaucoup de 1-3, hautes

nombre

au

humides

à 2200

1700

de

et à l'altitude

Plante



ensemble

croissent rochers

les

sur

tiges

de

nombre

au

B et C

variétés

Les

type

6 à 15

de

segments

obovales-cunéiformes,

ou

les caulinaircs

;

bifurquéos ;

souvent

centim.

le

diffuses, hautes en

Coss.

demissus

unique.

la càulinaire Var.

3-5

divisées

radicales

feuilles

cit.; R.

loc.

glabre, plus petiteque de

nombre

tiges au ;

*

Chab.

pseudodcmissus

B

Var.

Tizi-n'-Tésselent, Tizi-Hoùt, Lalla-Khadidja

bourt-bou-Friken,

(Letx.)— Afr.bor. Le

R.

fructifères sillonnés,

pédoncules

ses

semi-amplexicaules, surtout

par

qu'une

seule

rizontalc R.

ou

son

La

Gibr.

var.

macrophyllus

hisp.

non

R.

d'abord

Desf.

macrophyllus

chacun

souche

horizontale

Syn.

Auct.

dont

Atl.

lanuginosus

Lin.

Bail —

est,

en

Poiret

outre, oblique

;

Batt.

non

très

par

et

partielsne produit

axes

Spicil. 30(3; R.

Epèce

glabrescent

ou

et descendant

I, p,447

C.

caulinaires

feuilles

ses

des

D.

Villarsii

A'.

réceptacle glabre

son

rhizome

racine.

18;

du

distinct

est bien

aurasiacus

ou

ensuite

(Chab.)

A/^. 10;

0. Debx.

Lin.

;

A',

palusiris

répandue

subho-

dans

les

palusiris Willk.

et

prairies

20

-

Aberkam

(Letx.)

-

Règ. màW.



mérid.

Ital.

Esp.

Sic.

Turq.

Afr. Vor. calthaefolia

Ficaria F.

Fouila.

bords

des

de

col

Très



Tirourda

Obs.

fibres

les

dans

Nigella des

près

vallée

anciens

L.

à Tizi-Oûzou

;

et

prise d'eau,



Les

champs

des

non

et

onglet

un

Alg.

Desf.

vallée de l'Issor

~

Feuilles

signalé

peu

bord.

p.

12

sépale.

Fort-Nat.

viscosa non

49; Batt.

Batt.

Cai.

Letx.

le

région.

J.

Alg.

Esp. Afr. bor. Kab.

dans

25; Batt.

la

type, lequel Les



bois

secs

Dra-el-Mi-

Alilùl-

et Kit.; Arab.

cosa, vis-

var.

n'a

pas

core en-

montagneux,

(Letx.);Tala-Semda(Bat-

Afr. bor.

Gay apud Ch. Alg.

Terrains



(0. D.) ;

Waldst.

dans

et aiisi.

orientale

(184U) ;

de

le

les Aith-Daôud

cent,

Delphinium

bor.

bleu, sépales atténués

beau

que

(Per-

Tiges simples, dressées,



velues-glanduleuses

notre

tand.).

Europe

d'un

glabres

chez



Orient, Afr.

parte.

var.

(jowqw

Agôuni-el-Haôua,

la

Sahnoudj.

col de Tirourda



dans

de

Bordj-Bouira,

;

Tizi-Ougoulniin (Letx.).

et ordinairement

été

Arab.



plant. cril.Esp.

court

près

un

près

Aboudid

;

jardins à

les

tous

presque à

;

Orient.

et sablonneux

Port.

plus

viscosa

de

traverse

Ilabbat-ès-Saofida

Arab.



I, p. 429.

secs

pro

vulgarisL.

p. 17; A.

loiian.

Ail.

grandes,

;

do

médit.

champs

Notes

Aboudid

;

dans

les

Esp.

fois

Rég.



cultivés

Champs



(0. D.); Drà-el-Mizan

Béni-Mansour,

Cosson

trois

Aquilegia

les avoir

Orient, Afr. bor.



aux

fleurs

sablonneux,

zan,

Sahel

hispanica

rameuses;

en

)

Rég. médit.

p. 18; N.

dans

terrains

intermedia

N.

sont récoltées

après

chemin

le

I, 429

L.; Desf.

vallée de l'Oued —

racine

All.l, 428.

sur

Cultivé



etc. (0. D

arvensis

roud).

Atl.

subspont.

N.

*

Dosf.

;

(Letx.)

Desf.

Kem7nowi-el-Açoued. Fort-Nat.

forêts, Thabourt-

aliment

Sikhou-Mebdour

;

Sébaùu

L.

sativa

delà

comme

à chaux,

fours

de l'Oued

N.

D.)

l'oau.

Damascaena

Fort-Nat.

à Fort-Nat.

hor.

Afr.

par les Kabyles, qui les utilisent fait bouillir

Tldbioulh

cultivés

la zonedes

et charnues

épaisses

11,718

exciirs.

Kabyl.

57 ;

champs

dans

C

Médit.



et FI.

Ain-el-HammanetTirourda(0.

(Perroiid) ;

(Letx.)

Les

à

humides

ravins

Bouzgueur

dans

coin,

457

Icon.

pi. Toulon,

Cai.

Robert

yrandillora

Arab,

Reichb.

76;

Desmoul.

Z). ornulunt

Cat.

plant,

Bouche.



21



Syy^ie, Arménie^

Asie-min.,

p. 25

FI.

sic.

peu

rameuses,

I, p. 86.

et

à limbe

droit, deux

fois

plus

seulement

divisés

champs

longixjesBo\?"^. Voy.

Var.

Gibr.

divisées

lanières

en

(Batt.).

el-Mizan D.

junceum L.

grinum

très

annuelle,

Plante

épis florifères

lâches

Feuilles



Orient. D. p. 12

col de Tirourda

au

à

rameuse,

; limbe

Fl.

Fr.

la vallée

Boiss.

Balansae

souche

Batt.

et

Zone

'

haut D.

Batt.

16.—

Lamk. Zone

et les Aith-Boudrar

Oudjàboub

et

Sic, Afr.

bor.

et

la

la

blonneuses, sa-

médit.,

Afr. Dict.

infér. du

des

à

tiges produisant

de

bleu

d'un

bor.

encyc.

chez

pâle ; graines

les Aith-Ouàbben calcaires

II,264; Desf. Atl. 1,427; chez

les Aith-Ouàbben

Mares); Drà-el-Mizan,

contreforts

globuleuses. sub-

(Algérie,Maroc).

Djurdjura, et P.

5,

n"

précédent, mais

du ;

Sér. II,

Tizi-Oudjâboub,sommets

;

(0. Debx. zone

faciès

super, du Djurdjura



pentagynum

pi. orient.

vivace, multicaule

Djurdjura (Letx.).

Alg.

Région



à

coin

Collines



(Letx.).

Diagn.

Port



(0. D.)

et les Aith-Boudrar du

Reut.

stériles ; fleurs

rameaux



et

16.

Alg.,

ligneuse

nombreux

D. père-

grêles, allongés

rameaux

Sébàou

du

bor.

I, 48.

en pétaleselliptique,

des

Drà-

;

mérid., Afr.

France

God.

la vallée

dans

et moissons

bor.

Afr.

;

rameaux

pédicellesplus longs

à

base, égalant l'onglet; éperon dressé, ascendant. dans

glabres

Veget. I, 348; Batt. Alg, 16; Gren.

junceum

var.

Syn.

Debx.

0.

nombreuses';

peu

Champs



Gibralt.

C. Syst.

D.

et

Beni-Mansour

Esp.





I, 59.

distantes,

fleurs

Sahel, des

l'Oued

de

Eur.

(Batt.).

I, p. 12;

sard.

larges

les bractées.

l'éperon et



I, 426.

Esp.

Fl.

assez

allongés, pauciflores ; que

hoi.

longijjes Moris

D.

14;

; Ail.

L. ; Desf.

peregrinum

D.

bleu

sommet.

au

Drâ-el-Mizan

;

d'un

fleur, celle-ci

la

dant ascen-

etc.

Afr. Ijor.., Mm^oc, *

néaires-lanc li-

rie, Macédoine) Bytliinie, Asie-Min., Sy-

(Thessalie,Thrace,

orient.

met som-

lanières

l'onglet; éperon

que

que

les moissons

parmi

au

en

pâle ; carpelles oblongs, pubérulents, divergents Les

Presl

trifides; épis florifères serrés;

court

plus long

;

Tiges dressées,



pubescentes

les inférieures

pétales latéraux

OyHent,



I, p. 371

grœc.procl.

cunéiformes,

feuilles

des

FI.

orient.

glabrescentes

segments

;

Fl.

Boiss.

;

(Letx.).

Perse.

et Sm.

Sibth.

halteratum

D.

à Fort-National

et les moissons

champs

Les



(Letx.).



Esp.,

TiziPort.''

22

-

Staphysagria

D.

L.

Arab. ^4/(7.17;

Batt.

;

Zébib-el-Djébel ou

Habhej^rass



raisin

Senoiidj.Mioiihracfj,

delà

Ravins

montagne.—

,



algeriensis

Paeonia

(188G) ;

vona;

P. Riissi

Boiss.

; P.

p. 54;

Kabyl.

el-Shadi des

L.

Tharoûman-Guidaoûn de

Grenade

P. corallina,

et

pourpre-foncé.

d'un

non

dans

les

régions

d'altitude

1,300 à 1,900 met.

;

(Chab.) ; Aith-Koufi

Ouàbben

des Babors



Afr.

espèce se distingue

lesquels elle graines

été

a

fondue, con-

puis

rouges,

du

res noi-

de

Djurdjura,

Tirourda, près de Ailh-Daoûd

des

ses

gés ombra-

et les rochers

bois

et

la maison

Aith-

des

Agouni-el-Haoùa, Azerou-Tidjeur

,

(Schousb.) ;

(Letx.) ; Adrar-Youssef

II,

Chéhaiq, Roûman

supérieure

col de

Mechmel

(Perroud) ;

cantonniére

et

moyenne

fl. ail.

à leur face inférieure, par

Les



non

Arab. belle

ses

par

18

p.

Comp.

avec

pubescentes glabres,

carpellesentièrement

Alg.

Bi-

non

Goss.

Cette



et Russi

coriacea

feuilles

ses

par

;

Singe.

XXXVI,

Fr.

pi. alg. (Ed. \\)

atlantica

var.

bot.

Soc.

olim.; Batt.

Coss.

coriacea

var.

in Bull.

in Cal.

Munby

corallina

OM

les Aith-

Fort-National, chez

Chab.

A.

Riissi

P.

à

torrents

Reg. médit., Orient.

(Letx.)

Mechtra

p. 18

des

bord

humides,

la chaîne

dans

retrouve

se

bor.

BERBÉRIDÉES

Berberis Batt.

Esp.

Alg.

19;

p.

15 ; B.

B.

Diflère du

B.

formant

nombreuses,

et munis

entrelacés

dentées

noir-bleuàtre dans

la

zone

Aith-Illiten Debx.

et à dents

pruinoux. dos

à

et

feuilles

Cèdres,

très Les



de

moins

versants

;

Afr. bor.

dos

Aith-Kouli,

coriaces

cunéiformes, par

pontes

ses

rocailleux

1,800 met.

et P. Mares); Drà-Iuguel, Tamgouth

Icnt, Azib

plus épais, à

écartées,

1,600 à

Agouni-Aihmed

Tazou-

Kabyl.

rameaux

robustes, plus courtes,

obovées-elliptiques ou

les, luisantes, rarement

ses

Vog. bot.

tiges plus basses, plus

ses

donso

d'épines moins

divariquées, par

et

;

3;

nov.

Asberbarica.

par

buisson

un

Prcsl

non

Bmamai, Presl

œtJinensis

plant,

Pug.

australisBoi^.

var.

olim

Cosson Arab.

Reut.

et

imlgaris

œlhnensis

gartli, Thasgouarth;

nées

Boiss.

hispanica

do

ter-

et subsessi-

entières, fruits dos

d'un

ravins

d'alt.,chez

Lalla-Khadidja

les

(0.

Aizer, Tizi-n'-Tésse-

Agouni-cl-Haoiia (Letx.).



Esp.

23





PAPAVÉRACÉES

Ben-n'

dubium

;

et

sons mois-

Champs



Eîi?\

Batt.

21 ; Letx.

Cat.

25.

Les



à Bordj-Bouira^ la vallée

les moissons

Tizi-n'-

(Letx).

Cliellata

champs

de

TOued-

Eu7\



ornent ,

bor.

Obs.

très

probablement

la variété

obtusifoliiim

retrouvera

On

Grande-Kabylie,

I, p. 407),à feuilles

AU.

à lobes

pinnatipartites, à

de

n'emana.

(0. D.); roued

(Letx.). —

lidonàim

B

les

Batt.

schisteuses

foncés

Atl.

sur

Arabe

à

com.

Ben-

Fort-Nat.

lisser, l)rà-el-Mizan

D.

G. ;

Baklet-el-Khétatf.

Mêmes



(Letx.). —

sables

Sahel,

chez

stations

et les

Syst.

veg.

Cat.

(0. D.)

25. ;

;

Champs



Bordj-Bouira,

Alg.

humides

22; au

Orient, Afr.

le

que

type,

orient.

Clielidonium

(Letx.).— Rég.

Batt.

Enr.,

II, 92

jaune-fauve^

médit.,

Eur.



Ravins



Les

d'un

Pétales



(Batt.).

Letx.

L,;

l'Oued

Che-

;

(Letx. Perroud).

Drà-el-Mizan

majus

VI, tab. 32

I, 404.—

Sébaoïi,

à la base.

I, 405

(Perroud), Chellata,

n'-Chéria

Palestro

25;

londin.

Atl.

cit., 22.

à Fort-National

Chelidonium

Cai.

de

Desf.

l'Oued

loc.

hybrida Dosf.

à

indiquée

moissons;

FI.

Sahel, l'Adjiba, Maillot

bridwn

été

a

vallée

;

l'Adjiba, Akboù

Rœmeria

tes, simples, étroi-

?) à feuilles

Curtis L.:

rivières,

plus

piniia-

Rég. inédit., Orient.

fulvum

devenant l'Oued

et

corniculatum

des

variété

la

que

21 ; Letx.

Sahel, Chellata

Beni-Mansour, Var.

cultures

corniculaiuin

alluvions

qui

Alg.

Eur.,

Glaucium

bipinnatiséquées,

courts, larges, triangulaires, dentés,

lobes

L.; Batt.

Les



Desf.

région (Batt.).

notre

hybridum

P.

la

allongées subcylindriques,

Moris

à capsule étroite, allongée, et les limites

de

territoire

(P. obiusifoKu^n

Blida, ainsi

{P. pinnaiifldum

Batt.

iifidum

l'Atlas de

le

sur

lesinfér.

grandes,

obtus, à capsules

arrondis

déjà signalée dans

Tizi

Arab.

Orient., Afr. bor.

(Letx.). Alg.

Alg. 20;

(0. D.); Tizi-Ouzôu,

Fort-Nat.

(Perroud) ; Bordj-Bour'ni,

Afr.

FI.

Batt.

I, 406;

Hennaàma.



L.

cultivés, parmi Sahel

à

partout

com.

Tléta, Aith-Koiifi P.

^^/.

El'-Naâman,

émana,

;

L.; Desf.

Rhaeas

Papaver

bor.

l'Oued

médit.

Arab. col

des

do

hU' collines Sahel

Orient.

Mamirane, Tirourda,

à

*"'

24





FUMARIACÉES *

sablonneux

dans

la

(Perroud).

sour

f-

Geslini

H.

Coss.

I, 147. trouvé

dans

de

Obs.



r/f.

médian

est

Geslini

Fumaria

du

Fum.

Monog.

Chahteradj

ChahtredJ,

des

bord

au

(Thév.),

F.

Prod.

Lge.

Hausskn.

gaditana

les

; 0.

les cultures,

Drà-el-Mizan

des

Aith-Koufi,

(Letx.).— jE'wr. médit., (1873), p.

Debx.

Orient.

; Willk.

547

Batt.

20;

Sy7i. Gibr.

de

espèces

dans

l'Azib

Arab.

parte;

(0. D.), à

in Flora

fl.hisp. III,879

allnflora

F.

pro

Com.



bor.

Afr.



à toutes

légumes.

etc.

l'Oued-

subsahariennes

II, 145;

Atl.

occidental,

Tizi-n'-Tésselent;Tizi-Oùzou, Y

Djurdjura

à Fort-National

Djurdjura

été

entiers, les

plaine de

plantes

donnés

des

Atl.

encore

pas

La



pallidiflora Jord.

noms

ravins

le

dans

Desf.

,

et signifiantRoi

Fumaria

du

sud

F.

;

n'a

XII, 522;

(Perroud).

rares

L. ; Desf.

capreolata

Hammar

des

une

versant

hot. Fr.

à pétales extérieurs

Beni-Mansour

VH.

pied

les Beni-Man-

littorale

L., qui

entier. elliptique, aux

au

23 ; H.

Alg.

procumbens

Bordj-Bouira

observées

Batt,

;

limites, mais

nos

à lobe

intérieurs Sahel

de

champs

Les

Sahel, chez

in Bîill. Soc.

et Kralik

Cosson

Port



23.—

médit., Orient.

Jl.ail. tab. VI

m.

l'Oued

do

plaine

Eut.



Alg.

L. ; Batt.

pendulum

Hypecoum

et

Alg.

p. 26. Du

cû^i^reototo dont

groupe

forme

à

rameuses

grêles,

d'un

à tiges plus

mais

exagérée,

blanc-pàle,pourprées

du

carène



de

Gorges

d'Alger (Batt.). —

F.

Alg.,

Batt.

loc.

F.

du

cit.

;

F.

renllé

Palestro

Cat.

ex

capreolata; feuilles glauques,

plus grandes,

en

jard.

plus

parte;

tronqués à

et

environs

aux

Grenoble

de

Arab.

non

un

peu

blanches

(1849);

Gaspar.

ex

Gi'.ema-bellan.

et anguleuses

souvent

la

Afr. bor.

alger.

épis serrés,

base,

celle-ci; éperon

Cultures



Gibraltar,

L.

ques-ovales, sépales ellipti-

que

sommet

flabellaia Auct.

capreolata

pédicelles

lisses, ovales-arrondis,

au

Tiges plusjrobusles,plus allongées

beaucoup

courts

fruits

graines

à

à la

denliculés

plus ;

;

une

et nombreuses,

lâches

sommet

(H. Gaj').

mérid.

Esp.

27 ; F.

p.

double

saillante, obtus

Jord.

speciosa

Batt.



et

pétale supérieur d'une

munis base,

la corolle

llcurs

au

acuminés,

élevées

moins

ou

Battandier

M.

pour

pauciflorcs ;

rameaux

brièvement

larges que

il serait

que

dans

rigides ; avec

une

le

fleurs

tache

25



d'un

brun-pourpre

moins

le chemin

sur

agraria Lagasca

Alg

Cat.

27; Let.

.

(Lirou); col

de

in Herb.

Dur.

Tirourda

atlaniica

B

Var.

Alg.

a

Jord.

à

grimpante,

Not.

Cat.

Esimm.

typica

Monog.

mais

un

plus

peu

courtes

base.

tredj. chez F.

cultures

Les



les

densiflora

Alg. 28;

D.

F.micraniha

et cultures

Cat.

parviflora rocailleux

champs

Taoùrirt-Amùkran

(Letx.). —

la carène

(0. D.).

Fur.,



(0. D.)

Fort-Nat.

; moissons

(1813);

p. 21.

vallée

de

(0. D.) ; Eur.



113

cent,

et



médit.,

Orient.

près

Fort-Nat.

des

sur

forêts chez

Champs Sahel

Il, 567; Batt. Alg. 29. et

Batt.

l'Oued

enc.

zone

Cha-

Orient.

mat.

(Thév.)

à la

médit.

Eur.



hort.

à Aboudid

obtus,

rétrécis

et

h-à^.Elenc.

(0. D.) ;

Eur..,

fruits

agraria;

p.

Dict.

souvent

grandes, rosées,

fleurs

monsp.

Lamk.

Ya.r.

les pédoncu-

hort.

(Perroud), Drà-el-Mizan F.

le F.

de

à Fort-Nat.

diverses

média

II, 124; Batt. Alg. 28; Arab.

autour

C.

;

28;

A/g.,

dressée,

Plante

vers

AU.

Aith-Idjer (Letx.),

Batt.

(1849); F.

à Fort-National

L. ; Desf.

F. officinalis

Afr. bor.



raides, longuement

rugueux

cultivés

Champs



Tamgouth

au

Pér.).

Borœi

var.

dans

que

globuleux, légèrement

la

de

la bractée

que

et

; fruits très

blanches

Djurdjura

84.—

Fum.

florifères

rameaux

fleurs

Gren.

jard.

gr.

Cosson

,

du

1(J2,

atlantica

de

Tiges diffuses,décomban-



(Henri

p.

pédicellesplus longs

;

27.

Pelouses



Eur.

25; F.

plus larges

Tizi-n'-Tésselent (Batt.),

Borœi

Chellata

;

OiHent.

Aïzer

F.

boisés

méricl.

(Batt.). Lois.

(0. D.)-

(1816); Batt.

21

et ravins



rugueux

média

mairit.

(Thév.).

gros,

F.

hort.

Cat. Kab.

à segments

tes ; feuilles

àFort-Nat.,

; corn.

vallée

Batt.

;

sailles, brous-

(Perroud); Souk-el-Djemàa,

Letx.

olim

Les



les clairières

dans

Champs

-—

(Letx.),Drà-et-Mizan

risser

sentiers

dos; fruits

I}0?\

Elenc.

25.

le

sur

partie supérieure.

et des

champs

Afv.

Otient.

.

F.

cle rouge

Taoûrirt-Amôkran,

de

médit.

Rëg

des

bords

aux

à la

déprimés

et

rugueux

lavées

sommet,

au

-

Les



le sentier

de

les Aith-Daoùd

Orient.

CRUCIFÈRES

Matthiola thus

tristis L. ; Desf. ;

+

tristis R.

M.

A

Chellata, Akboii lunata

D.

C,

Brown

Hort.

tl. II, 88.

(Lirou).





Kew. Vallée

IV, p. 172; Cheiran_ de

l'Oued

Rég. médit.,

Sahel

roud) (Per-

Orient.

Syst. vég. II, 176; Coss, Not.pl. crii. Esp.

26



94; Batt. Alg.

p.

73.

-

Siliquesportées sur



pédicelleépais

un

et très court, linéaires,arquées, toruleiises,étalées, à la fin d'abord à

glanduleuses courte

vallée

de

M.

sub

la

maturité les

entre

demi-lune.

en

l'Oued

Grèce, Afr. *

blanches-tomenteuses, puis glabrescentes

et obtuse

relevées

Les à

Schousb.

in

Brown.

loc.

R.

les

Collines

dans

(0. D).

Nasturtium

Arab.

26,

ou

Les

le

serrées,

grappes —

lobe

Ed.

aucune

Barbat'ea

qui

se

autre sicula

en

et

par

et

Trabut

ses

les

Souk-el-Djemàa,

rameuses

feuilles basilaires

IV, p. 109

t'Alg. Si ; B.

FI. de

Letx.

;

interme-

intermédiaire

Plante



l'axe

primaire;

pinnatifides;

cales feuilles radi-

pointe

une

latéraux

les

fleurs

plus

dressées

siliques courtes

et

courte

tites peen

obtuse.

à Taoûrirt-Guir'il, Tizi-

(Letx.).

Eur.



et

moy.

in(rK[ueut dans

më-

p. 17

au

lyrées, à

le DJuidJura,

(FI. de l'Alg.,

d'habitat

Del. prag.,

tiges

fontaines,

Ijor.

Keiv.

p.

81),

le

[B. stolonifera Pomel),

distingue do l'espèceprécédente par

stériles,ses

;

II, p. 110;

ho)'.

mention

Presl

Si-

Ivabyl. Guer-

Les



des montagnes

rid., Esp. Ital. stip., Afr.

sans

Ed.

Kev,

ovale-oblong, incisé,

terminant

Battandier

de

Tiges droites, striées,simples à

n'-Tésselent,Agouni-el-Haoûa MM.

7i.

faible

une

près

II, p. 81;

III, p. 40.

type vulgaris; se

p.

redressées.

Sébaoù

(0. D.j

Batt.

les caulinaires

pelouses humides

Obs.

Atl.

Hort.

Brown

terminal

ovoïdes, dans

que

Hort.

appliqués contre

rameaux

style faisant

Orient, Afr.

ci pracox.

vulgaris

étalées,à oblongs

Cent.

du

Alg.

pédicellées, raides, très

Brown

Eur.

R.

III, 369

médit.

iniermedia

var.

FI.

la base, à

la

Aith-Koufi, Acherchour-en-Tensaoùt,

des —

les B.

entre

118; Batt.

K'orret-el-Ain.

(Letx.).

Boreau

cit. p.

à Fort-Nat.

vulgaris

Ijotan.

Journ.

de l'Oued

R.

; com.

Tala-Mechnea

dia

Schrad.

L. ; Desf.

Tizi-n'-Tésselent, Azib

Kah.

dans

Esp. mér.,



la vallée

Rég.



Harra,

courantes

Cat.

incultes

longues, aiguës,

nasturtium

Barbarea

celles-ci

stigmate,

celles-ci

officinale

Sisymhrium

eaux

saillie

une

(Perroud).

brièvement

cornes,

incultes

khou-Meddour

noiinech;

du

[ai lieux

maturité, pubérulentes;

la

saillie entre —

sables

BordJ-Bouira

Siliques subtoruleuses à

lobes

ou

et

bor.

parviflora

étalées

style allongé faisant

; cornes



Sahel,

C/wircmlho;



courbées, re-

sommet, lobe

nombreuses

ses

à

étalés,

rameaux

terminal

settes ro-

très

grand,

28



A.

Poir.

pubescens Desf.

pubescens des

zone

Tensaoùt, Ohs.

grand

Fort-Nat.,

Ain-el-Hamman

Tirourda

à

(O.

D.)

dans

com.

centes, légèrement

striées et munies à

dressés,

d'Ou-Abbou,

Aith-Ismail, Aith-

;

Acherchoiir-en-

Grando-Kabylie,

la

partie

les

en

fleurs

ses

tim.

à

et

B

Var.

Ne



ses

pubescentes, longues

type

style

son

in Gaud.

FI.

d'Aboudid

;

lielv.,IV, rochers

26

Cai.

L. ; Letx.

348.

un

no8 des

bot.

; A.

Léon

montagnes,

Cardamine

au

col

les vieux

numh.

la

in

de

plus

courtes Lalla-



(Batt.)

atlanticum

atlanticum

Gay

surlacolline

Taourirt-Âmôkran,



Alg.

Boiss.

Bail

Elencli. Rochers



Afr. bar.

Atl. II, 80.

les ravins

chênes

Com.



rocailleux et

sous

Tio'q., Orient., Afr. Desf.

Boiss.

(Pcrroud), Tizi-n'-Chéria,

Espagne, ;

II, 228;

idih. lxxii.

Tizi-

Orient.

Turq.

Eiir.



brachypoda

Tirourda

des forêts de Fur.

à

Syst. veg.

I). G.

13; A.

et dans

zone



à Fort-Nat..

(Thév.)

L. ; Desf.

murs,

(Letx.)

var.

262.

p.

Aith-Koufi, Tizi-n'-Tésselent,

(Letx.)

hirsuta

Alyssum

xxx,

ihalianum

Sisynibrhim

in E.xpl. scient.

Thabourt-Bouzgueur

DjurdJ lira

tab.

EsjhY). 25,

dans

cen-

(0. D.) ; Tirourda, Takeriboud-el-

etc.

Dufour

latifolia Dur.

(0. D.) ;

Fr.

col des Aith-Ouabben

couverts

n'-Chéria(Letx.),Dra-ol-Mizau Voy.

4à5

de

plus long.

peu

Partout



des

Djédid (Pcrroud), Azib

parvula

;

chemins

et

Souk-el-Tléta, Affensou,

A.

subsessiles,

(Algérie,Maroc).

bar.

thaliana

A.

bot.

siliques moitié

ses

par

que

Khadidja (versant sud), Tâla-Rana, Afr.

Soc.

in Bull.

hrachycarpaBdXt

(30à 40millim.), et par



ses

ailées.

graines

diflêre du

dément profon-

petites,blanches, à

siliques étroites, linéaires, aiguës, comprimées, les rameaux,

sette, ro-

caulinaires

éparses,étalées-dressées, sessiles, semi-amploxicaules, dentées,pubescentes, à

de

moyenne

étalées

pétiole,

en

se

décimèt., pubes-

3-8

radicales

feuilles

ses

de

dans

spatulées, obtuses, atténuées

appliquées sur

la

chemins

;

ravin

la

dans

répandue

tiges simples, dressées,

rameaux

Turritis

(Letx.)-

espèce, peu ses

11 \

Assez



Tizi-n'-Tésselent, Chellata(Lirou);

Cette

reconnaît

de

Alg.

chênes-Bellout

des

milieu

au

au-dessous

bou-Addou,

2 à3

ail. II, 92, tab. 163,

FI.

Souk-el-Tléta,

; Batt.

I, 413 -Sî/^^p?.

contreforts

couverts



Atl.U,

71, lab.

Spicil. 320;

sur

les

chers, ro-

à Fort-Nat. les cèdres

du

bo)\

\V-); A.

Batt.

Alg-

niontn16.



29

-

hautes

des

Plante

dans

variations

port, le

son

et la dimension et des

silicules

de et

graines,

Djurdjura offrant de nombreuses

du

sommités

-

tomentum

ses

fleurs, la forme

qui

ont

donné

être

des

habitat,

leur

suivantes Var.

à

ou

d'un

grandes,

des

l'influence

A.

Çlausonis; d'un

couverte

Plante

variétés

ou

été observées

ont A

formes

dans

des à

sépales, des

considérées

fois toute-

variétés

trois

Les

à

surtout

région montagneuse. Nom:,

Pomol

Clausonis

mat., 236.

étoile, canescent

tomentum

de

la création

distinctes, dues milieux.

la

la coloration

recouvre,

lieu

plusieurs sous-espèces.Celles-ci doivent comme

la

qui

;

fleurs

-—

assez

vif ; tiges simples, flexueuses, étalées-re-

jaune

dressées. B

Var.

syeciosum

toute

très

Pomel

cil. 227.

loc.

d'un

grandes,

me For-



devenant

poils étoiles, subcanescents,

de

couverte fleurs

.4. speciosuni

;

sâtres; gri-

vif; tiges flexueuses,

jaune

ascendantes. A

G decoloratum;

Yâv

dans

velue

Forme

d'un

feuilles; fleurs étalées et bien variétés

Ces

lequel

cimt,

(0. Debx.

a

selent, près

Âfr.,

jeunes

(Letx.), à

atlanli-

A.

Lalla-Khadidja à Tizi-n'-Tés-

(Lirou),

Chellata



-

hor.

serpillifolium Desf.

A.

type

les Aith-bou-Addou,

Tirourda

do

les

sur

de

Tamgouth

le

sur

Mares), chez col

le

parfois avec

été observé

du

denses

et

feuilles,

des

bord

au



le haut.

rencontrent

se

et

cil., 237.

loc.

pâle; tiges grêles, flexueuses,

très

jaune

feuillées dans

et P.

Esp., Port.

florifère

grappe

poils étoiles, appliqués

de

couverte

la

Pomel

decoloratum

Atl. II.

A.

Alg. 46;

alpestre

vas.ser-

pillifolimn Bail Spicil. 320.

D'après Bail, qui Maroc,

forme

du

toutes

ses

suffrutescens

var.

Djurdjura parties

à

limite vers

le sommet,

col de A.

d'un

supérieure

Tamgouth

^

et

Aïzer

Tirourda

de

vif.

jaune

des

fleurs

Cèdres^ au

2,000



en

Les

crêtes

Tamgouth

2,300 met.

à

grappes

Djurdjurae

A.



Esp.,

Chab.

Soc.

différent

1,268).La faible

dans

plus serrées, rocheuses

à la

Lalla-Khadidja P.

Mares),

Tizi-n'-Tésselent,

Port., Afr. bor.

in Bidl.

du

à feuilles très

(0. Debx.,

(Thév.), Aith-bou-Addou, (Letx.).

de

l'Atlas

peine

(FI. orient.

Boiss.

plus incanescente,

beaucoup

et

dans

plus grêle et plus

est seulement

petites ovales-lancéolées, et plus petites

à

1,400 met., celui-ci serait

à l'altitude de

1'^. alpestre

de

serpillifolium

VA.

récolté

a

Orient.

bot. Fr.

xxxvi,

19,

30

-

(11 jnv. 1880).

serpUlifolium

aiguës

2,200 met,

des

d'alt.

A.

Bogh.

Letx.

col

au

de

et Tirourda

atténuées

Pomel

Tirourda

le

à la base

du

port

; fleurs

déprimées Les

hautes

Rana



A. teuses

campestre chez

Azoûza,



Afr.

Ptilotrichum

9; O.Debx.

nov.

Cat.

précédent,

jaunes,



sommet,

au

loupe,

dans

un

surface, mais

la zone

convexes

L.

non

p. 47.

à

pubesment longue-

après

que

l'an-

lâche

gée allon-

les

les, silicu-

plus

peu

gues lon-

parsemées les

de

faces

aptères (Pom.).

ou

la forêt de



Tizi-

entre

mais

sur

supérieure des

Alg. 48.



Les

Fort-National,

Eiir., Orie^it. Boiss.

spinosum spinosum

Cai.

bor.

fructifère

Cèdres

Cèdres

de

et —

à Tàla-

Téniet-

L.



Les

Afr.

micaschis-

collines

Aboudid,

Souk-el-Tléta, Affensou,

(Letx.)

26,

décolorées

graines ailées

les Aith-Iraten,

Tizi-n'-Tléta

Tamgouth

bor.

L.; Batt.

Aith-Moussa,

49; Alyssum

;

Se retrouve

(Pomel).

2,000 à

lancéolées-oblongues,

leur

à la

dans

montagnes

(Batt.)-

el-Haâd

à

visibles

les bords

sur

le

sur

à angle droit, plus courts

ovoïdes, tronquées

petits poils étoiles

de

mat., p. 234; Batt, Alg„

feuilles

;

larges, luisantes

que

et

ses

par

(Chab.)-

(Letx.)-— Esp., Af,\

Nouv.

ayant

pédicellesétalés

celles-ci

alpestre

(Perroud);

thèse; sépales jaunes, persistants;grappe ;

et

bor.

cendrée-jaunâtre

cence

nes grai-

;

plus elliptiques,

Djurdjura,

calycmum

annuelle

Plante

du

n«"38; A.

luteolum

A.

sommités

style

atlanticitm

biovulées

loges

ses

Pug.pl.

n'-Iméchéddaden

A.

VA.

et Reut.

rocailleux

Eboulis

et par

de

Boiss.

granatense de

des

Thabourt-bou-Friken,

Afr.



sépare

;

concolore.

plus grandes,

se

hautes au

(Chab.)-

Aïzer

elle

et

à la base

rochers

Les

surtout

silicules

ses

par

à la base

loges biovulées

;

;

corymbifor-

sommet

au

et à marge

diffère

espèce

adnés

funicules



rejets stériles

pédicelle,planes

la silicule

marginées

sommet,

au

de

le tiers

étroitement

nouvelle

Cette

le

sous des-

en

cymes

elliptiques,atténuées-aiguës

persistant égalant

Jf

les

plusieurs

égalant

biconvexes,

la marge,

ovales

de

ses rameu-

-incanescentes

dans

ovales

formé

composé, lâche,

silicules

sur

son petitbuis-

un

,

;

pL

formant

blanches

dessus,

en

spatulées-lancéolées

corymbe

et

vertes

feuilles ,

mes

Tiges sousfrutescentes



serré, les stériles simples, les florifères souvent

peu ;

-

etc.

(0. D.) ;

bor.

Voy. bot. Esp. 46 rochers

Imaïsren,

calcaires

; Batt. au

Alg.

sommet

31

-

mérid.

France



Esp. Afi\

Maroc). (Algérie^,

l)07\

maritima

Koniga

AU.

L. ; Desf.

Clypeola

;

dans

de

l'Oued

la

Ap-

maritima

Hamimei-el-Beldia,

Rare

vallée

la

Khenfedj-'

région montagneuse,

Sahel

mais

Ain-el-Esnem

chez

,

(0. D.)

Aith-Yalla

(Perroud).

13

Beni-Mancour

Etencli.

49.

Alg.

Lalla-Khadidja,

pi.

Tirourda

18 et Voy.

nor.

du

sommets

à 2308

la Kouba

sous

de

Imr.

Hauts



col

au

Orient, Afr.

Boiss.

Batt.

;

de

Tamgouth

des

;

Rég. mëd.



hispanica

Draba

48, tab.

Arab.

;

Rogmali.—

dans

fréquent

72

Oudn.

et

Clapp.

Lsunk.

marUùnum

II, p.

el-Kadjera,

in Deiih.

Brown

R.

Alyssum

214;

pend.

les

(Thév., Chab.)

Aïzer

Tamgouth

du

-

bot. Esp.

Djurdjura,

met.

(0. Debx

Mares, Letx.): Tizi-n'-Tésselent,Tizi-n'-Chéria,Thabourt-

et P.

^Grenade) Afr.

L.

le

type (Batt.)

;

Desf.

D.

L.

précédente, et 11.

nov.



que formes même

du

silicules

aussi

tout

la

décrites

plus proéminentes, clairières

Les

M.

Sisymbrium ofricinaleL.

;

Jordan, à

officinale Atl.

(0. D,); Ain-Thaoûrden, Orient, Afr.

bor.

les

Tirourda

se

hor.

ravins,

Fort-National,

col de

Abou-

(Perroud)

stations

;

bor.

l'espèce

que

Il,85.

se



Pug. pi.

cendrées

des

pétales

ses nombreu-

du

double

carn.

Bords

des

Aboudid,

Aith-bou-Addou,

et

ses

par

plus

courts.—

de

Fort-Nat.

sentier

cent, et FI.

ou

plus larges, à dents

poils denses le

vées éle-

tiges plus

distingue ses

par

—Eur.

Scop.

Jord.

et à

rameuse

bordent

qui

partout à Fort-National,

Eur.

style

;

sépales plus arrondis, de

recouvertes

(0. D.)

Desf.

dans

majuscula

Elle

feuilles

ses

et les friches

à Tâourirt-Amùkran

Afr.



Orient., Afr.

Erophyla

;

triple plus grands, plus grandes,

breuses, nom-

commune.

genuina. par

serré

et

Com.



Mêmes



plus forte,plus var.

;

Eur.



Alg. 50.

; Batt.

Plante dans

mer.

Djurdjura (Batt.);

sous

(0. D.)

etc.

majilscula

B

Var.

*

murailles

(Letx.)

occidental

verna

très

Blida, etc.

de

Ail. II, 65.

FI.

did, Tâourirt-Amùkran,

Djurdjura

Rosettes dense

Le



les rochers, les vieilles

sur

Esp.



gazon

un

Aurès, l'Atlas

les

muralis

D.

dans

que

dans

retrouve

(Lirou).



Alg, p. 50

Ft.

formant

rapprochées, plus allongé

Chellata

de

dor.

longistyla Batt.

B

Var.

Tizibert

(Letx.);

Bouzgueur

mer.

II, 26; Erysimum

champs

et des

Aguemoun-Izen^ Aith-Ali

mins, cheetc.

(Letx.)



32



alliaria

S.

M.

Crucif.

in

alliaria

L.

Scop.

loc.

cit. 26;

Bieb.

FI.

taiir.

Dogh.,

signalaitqu'en Tunisie,

de

l'Espagne, aux

Je

l'ai

les

et dans

plante,à

la

se

région

des

à

terminal



elle est la

à la glabrescence de toute

striées, hautes bées, lo-

roncinées-pinnatilides,5-7

feuilles

ses

dentées, le lobe

plus grand, à

beaucoup

fleurs

ses

à

blanc-pâle, petites,à pétales égalant les calices,ceux-ci

d'un

linéaires, à

divisions

siliques horizontales, sessiles,subu-

ses

centim.

lées, glabres, comprimées, longues de 3-5 en

plateaux à Boghar,

hauts

tiges annuelles, dressées, légèrement

ses

Canaries.

aux

littoral à Oran

du

Gai.

le midi

dans

propager et même

Sardaigne

en

la reconnaîtra

On

à 5 décimét,

de3

à

sablonneux

champs

répandue.

assez

dans

déjà indiquée

Debx.

DosContaines

espèce, que

Cette



commence

Baléares,

(Perroud),

Fait., Orient.

.

ne

Erysimum

II, 83, tab. 158; 0.

Ail. 67.

Alg

50; Balt.

n"

445;

.

col de Tirourda

au



Desf.

erysimoides

S.

*

Suppl

cauc.

(Letx.)

les Aith-bou-Addou

chez

officînalifiAndrz.

Alliarîa

ombragés

ravins

Les





oblongues.

Les



(Batt.)

Sahel

Baléar.

S.

Lamk.

trum

partout

Algérie,

en

vieux

champs,

médit.,

Orient.

Cat.

Bogh..

n^

étalées

seule

6G.

Alg.

le sol, feuillées

fleur

arquées, portées sur sont

C.

le

le D'

jusqu'au sommet

indique

la Kabylie

; S.

Coss.) qui

que j'avais récoltée

;

l'un des

Lag.

rieures, feuilles inféles sessi-

caulinaires

siliques dressées,

;

tes distinc-

formes

plus

dans loc

habitats

fuses, dif-

à siliques entièrement la

est

hispide

hirsùtum

pour

feuilles

Cosson, l'une

et

plus commune Coss.

et

O. X"ebx.

souvent

plus

pédoncule. Deux

court

un

glabres (var. Q.glabrum

b. Idrsutum

lée val-

cent,

Eur.



Syst. II, 478,;

Tiges



des

l'aisselle

à

signalées par

est beaucoup

tions, sta-

Tizi-Oùzou,



pétiolées,les roncinées-pinnatifides, ; une

de

combres rivières, dé-

des

(0. D.)

D.

in

Lagasca

54; Batt. sur

sortes

commune

bor,

Afr.

S. runcinatum

¥

toutes

de

Fort-National

Sébaoù,

l'Oued

de

erysimas-

très

colonisation.

de

centres

S.

Plante

rochers, alluvions

murs,

des

autour

Alg. 67; —

s'accommodant

et

(Maroc,

Abyssinie.

Kernoimech-Saft.

Arab.

;

et

de l'Oued

bor.

Ca7îaries,Afr.

Sard.

IV, 170; Batt.

Amœn.

Lin.

Irio

l'Adjiba,vallée

aust., Arabie.

Algérie, Tunisie), Perse

brunes

graines petites,

ses

sablonneux,

champs

Esp.



à

3 à 5 décim.,

de

grappe

une

disposées

et

rare,

l'inflorescence

cit.). —

du

l'autre

M.

(var.

Battandier

S. runcinatum,

depuis longtemps à Boghar

qui

sur

pèce es-

les rives

33



plusrécemment

du Chélif,et C'est très

Sébaoû,

l'Oued

Esp.

l'on

que

fl.alg.

I,

exs.

59.

Les



Souk-el-Tléta, etc., près do

Afr.



orientalis

où il est

cent,

Eur.

J. ; E.

et

Gay Erys.

du Ouàbben

Les



L. ; Eri-

à Fort-National,

moissons

bor.

Desf. Ail. II, 81, tab. 153; E. p. 6

col de

Djurdjura,

(0. Debx., Letx.,

var.

; Bail

grandiflorum

II,504.

La



Mares)

Aith-Koufi

(Letx.).

E.

Alg., 72.

fleurs

bigibbeux à



le

Brassica

¥

Gr.

sur

la

God.

Tiges

in Mert.

de

base

;

plus grandes, plus

Aïzer

du

Fr.

1 à 5

I, p.

78

B.

II, 598

var.

a

Gravinse

Diploiaxis

atlantica

Ten.

Fl.

56.

à dents

Les

hauts

Aïzer,de 2000

bor.

nap.

prod.

recurvaia

39

escarpés chez

les

et Sylloge Fl.

Desf. .4 ^^. 11,97.—

Lalla-Khadidja (P. Mares), sommet rochers

humilis

oblongues, dentées —

Afr.

des

Alg.

Batt.

pinnatifldes (Batt.).

828; Batt. lilg.56; Sinapis

(Thév.);

;

calices

bor.

Djurdjura, Lalla-Khadidja,Tamgouth —

de

;

; feuilles

décim.

met. (Batt.).

à 2300

sur

Fissures





cédente pré-

nombreuses

(Batt.).

(Batt.). Afr.

C. Syst.

espacées,hispides,rarement sommets

la

allongées que

et

siliques dressées

D.

des

flora; Batt.

DeutscJi.

également plus grandes (16-18millim.);

Tamgouth

de

et Koch

tiges plus robustes

humilis

Fl.

; Azib

bor.

feuilles lancéolées

tiges ;

rochers

à

Plante



;

les

Jan

squarrosum

Aith-

Aïzer, Tizi-

Tamgouth

;

(Thév.),Aith-bou-Addou,Tizi-n'-Tésselent Afr.

Spicil.

Tirourda, Agouni-Aïhmed,

P.

trale aus-

tagneuse super, mon-

zone

Oudjàboud



taur.

Fl.

(Thév.); Bordj-Bouira (Perroud.)

C. Syst.

D.

Bieb.

orientalis

médit., Orient, Afr.

diagn.,

longifolium

dor.

71 ; Brassica

grandiflorum

Erysimum

et rocailleuses

(0. D.); Bordj-Bouira

.Crucif. in M.

(0. D.); Drà-el-Mizan

rare



Alg.

Crantz.

perfoliaium

simum

324

Andrz.

Suppl. 445; Batt.

Cauc.

sèches

collines

Fort-Nat.

(Perroud), Ghellata (Lirou). Conringia

C. ; Brassica

D.

d'Ou-Abboù, Taoûrirt-Amôkran, Affensou,

ravin

Aboudid,



II, 81, tab. 153; Choul. ^Frrt^m.

Atl.

Alg. a7nplexica11lisBa.it. à

la rencontrer.

Sinapis amplexicaulis

11 ;



de

et de

Sahel

l'Oued

Orient.

hor.

Desf.

amplexicaulo

S.

de

certitude

la

aura

(Murcie),Afr.

mer.

vallées

les

à Oran.

sablonneux

champs

clans les

dans

probablement

-

du

Tamgouth

Aith-bou-Addou,

neap. met SomAïzer

Tizi-n'-Tés3

34





selcnt, Acherchour-en-Tensauut, mérid.

lasvigata Lag.

Willk. B.

Prod.

et Lge.

de haut., par

Varied.

pétales deux

fois

Var.

fleurs

ses

les

plus longs que

B

in

Gandg.

major

parties.

Tizi-Oùzou

Rev.

Soc.

doger,

lors

n'était

connu

Esp.



découverte

La



de

due

de

siliques

ses

et Lge.

velues

les

rameuses,

rocheux

dans

les

la

pour

1877-1880.

B.

Le de

provinces

à

flore Gan-

M.

lœvigata

Vieille-Cas-

Afr.

Alg. 53; que de

rameaux

; Arab.

à



à 50 centim.

30

de

aphylles.

presque

montagnes

Lepsana.

pédicelles dressés,

de

Les



Lalla-Khadidja

;

(Cauv., Dur.)

puhesces-

(0.

Taoùrirt-Guir'il

; com.

le

sur

littoral

Ital. mér.

(France mér., Espagne,

Sicile,

bor. Desf.

Boiss. par

Ail. Flor.

ses

Tirourda,

Drâ-el-Arba

arvensis

53; Eriicastrum

Aith-bou-Addou,

les

Bougie

Rëg. médit.



circinnata

;



Sébaôu

collègue,

notre

tiges, celles-ci à

chez

de

(Letx.); Gouraya

; col

nouvelle

pubescentes,

hautes

des

Mar.),

P.

pubescens

de

en

dans

ou

haut., dressées,



l'Oued

de

f\. Uisp. III, 8GI

Prod.

contre

Zante).

II, 127.

plus grandes

vallée

espèce,

L.; Bùii.Alg.

épais, appliqués

à Alger.

Bot.

Asturies.

Willk.

Debx.,

cette

séjour à Alger

son

Siliques petites,

395;

pédicellées,

hor.

recherches

aux

Sinapis pubescens

S.

pétiolées,

par

de

franc,

la

Afr.

qu'en Espagne,

tille et des

versants

dans

Com.



(Gandg.).

l'Algérie,est

(Dur.)

bien

néaires, plus petites, li-

calices,

ses

Batt.

nuelles an-

centim.

rosette

une

lâches, longuement

toutes

S.

30 à 50

de

nombreuses,

peu

à tiges plus élevées, et à proportions

cens

tiges

ses

par

formant

Forme

de

l'aspect du

ayant

celui-ci

2G8 ;

dressées, puis très étalées.

d'abord

OI)s.

Ital.



Spec.

pinnatipartites, brièvement

ou

par

de

intérieures

les caulinaires

glabres,

Plante



et

gen.

étalés, glabres,

rameaux

fournie, roncinées glaucescentes,

et Nov.

distinguant

se

feuilles

ses

19

Tlisp. III, 859.

mais

sàbularia,

dressées, à

à

(Lctx.).

Ijor.

Afr.

B.

*

Tirourda

L.

aS'.orientalis

II, 96; S. pubescens or.

siliques glabres.



L.

orientalis —

Ne



Ehoulis



Takériboud-el-Djédid

(Paris). var.

I, 394, p. p.

Afr. bor. Batt.

Kabyl. Ahnaf,

vsiV.

circin7iata

diffère

du

des

gnes monta-

(Perroud)

;

S.

Bougie

Orient.

Alg. 53; Boiss., Khardel.



FI.

or.

Siliques

I,

his-

36

-

bec

un

le dos, à

sur

riées.

nervure

et les

Sahel, à Bordj-Bouira, Très

dans

com.

dans

la des

,1a région Moricandia



el-DJémel. buisson

un

en

pétiole;fleurs des

Sahel

Vellae

cultivés

champs

la

Très

(Lirou). —

le

à la

D.

C.

dans

la

com.

sur

Hauts-Plateaux.

veg.

Agrima.

à

le

le

allongées. de

Voila

Collines

l'Oued Sahel



l'Oued

L.;

annita

sablonneuses

et

(Perroud),Akbou

littoral à Alger, Oran

médît.

dans

peine [rétrécies

vallées

II, 642;



plaine de

Rég.



Syst.

formant

base,

hor.

Afr.



Kroiim-

plus petites que

inférieure;

Batt.

Il, 620;

II. II,94 ; Arab.

les inférieures

zone



littoral jusque

veg.

tiges ligneuses

(Batt.).

II, 64; Arab.

Atl.

Desf.

;

A

; feuilles

dans

l'Oued

Carrichtera

(Perroud).

violettes; siliques grêles, très

rivières

et de

Isser

Desf.

de l'Oued

hor.

Syst.

C.

D.

entières,coriaces,

arcensis,

Afr.



rameux

les rives

sur

unisé-

graines

ses

d'Oran, depuis

(0. I).).

vivace

et

siliquesuninerviées

les Beni-Mansour

suffruticosa

M.

Sables

et chez

suffruticosa

bas

cultivés

champs

province

Souche



des

saillante, et par

Chotts

64 ; Brassica

Alg.

les valves

par

peu

sables

Les



4 à 5 mm.,

de

long

-

(Esp., Corse,

dans

et

les

Grèce),

Sic,

Oi-'ient, Egypte, Perse, Mésopotamie. Psychine

¥

N"

Bogh.

52; Batt.

silicules

ses

gibbeuses

Desf.

stylosa

A tl. II,p.69, tab. 148 ; 0. Debx.

p. 52.

Alg.

grandes, hispides,

sur

le milieu

de

bi-ailées

de

;

par

violet,à pétales longuement de

annuelles, dressées

forme

en

chaque cloison,

style très long, persistant, subulé

(leurs

et

plus répandu d'Alger.

Afr.



Capsella pastoris Arab. Nat.

les

L. ; Desf.

des

Mœnch

II, 68;

Atl. —

Aith-Koufi, —

pubestées. den-

[Batt.J

coup Beau-



prov.

nées vei-

tiges

ses

inégalement

des

le

par

feuilles

jardins

(Thév.),

Orient,

Bull.

Soc.

271

d'Oran

Thlaspi

;

et

chez

et

au

à

et cultures les

Imrsa-

Kiss-el-)^ai;

Kabyl. Kerkass,

Tizi-n'-Téssolent,

Eur. in

Meth.

Champs,

Drâ-el-Mizan

rubftlIaReut.

; par

ses

Palestro

Hauts-plateaux

bursa-pastoris

(O. D.),

papillons,

bor.

Khadidja (Letx.). C,

dans

Harrâ-el-rérin.

à l'Azib

pierreuses à

et collines

Ravins

par

grandes,

onguiculés

centes, obcordées-lancéolées, amplexicaules, —

de

et surmontées

ses

décim., velues,

2-4

caractérisée

bien

Plante



Cat.

Fort-

Aith-bou-Addou,

sommet

tout le globe

de

Làlla-

tempéré.

Haller.(\S5\); Batt. ^1/^7.42;

37



Thlaspi

dans

rougeâtre Mêmes



scient.

pelouses

Les



Senebiera

L.

la

(Letx.);

pelouses du Djurdjura (Letx.).

bor.

; Cochlea-

pendant l'été,dans

à Fort-Nat.

la

(0. D.);

Orient, Transcauc.

Eur.



Todaro.

Sic, Afr.

VII, p. 76

sec

;

Sélàma, près



com.

Cat.,27

aWiJlora Drâ.—

Dict. encyc.

caves. con-

(0. D.);

; Letx.

(Letx.).

Tizi-n'-Chéria

bords

cent, et ausi.

VII, 26

Icon.

Flaques d'eau, à



rement ordinai-

Fort-Nat.

Eu?\



montagneuse,

Poir.

à

72; Pasioi^ea

tab.

zone

Sébàou

l'Oued

de

de

coronopus

coronopus

vallée

Reich.

Alg.

(Thév.) ;

Drà-el-Mizan

ria

(Perroud).

albiflorum

in EajiL

Dur.

précédent

le

que

ïirourda

lonopsidium

Plante



atténuées, à

brusquement

stations

Ain-el-Hamman,

Monlp. 60.

FI.

partie supérieure ; pétalesdépassant à

la

; silicùles

le calice

peine

et Bar.

Lor.

riihellimi



les

Afr.

bor.

Cat

44 ; Letx."

27.

les vallées

l'Isser et du

de

Iltust.

Coss.

Il,282

atl.

Kunze

45;

L.

; f'.7iebrodense

natense

d'une

pubescence

51.

à l'aisselle

tes, naissant

feuilles

16 centim.; gues

des

cauleS; à oreillettes atténuées

ou

arrondies

feuilles

dentées,

milieu, à

légèrement échancrées

par le style assez

terminées

supérieure

du

(Letx.).

à Daya (Batt.);

d'Aumale

long.

Djurdjura, à

Tizi-n'-Tésselent



et rarement

l'Azib —

dans

8 à

de

pétiolées.oblonamplexi-

tomenteuses-incanescentes,

?—

des

Observé la

munie

décomban-

ou

glabrescentes,

hispides

couverte re-

vement ovales-oblongues, briè-

; silicùles

à la base, d'abord

L. gra-

et

caulinaires

les

Fr.

gazonnante

basilaires, hautes

les inférieures

puis devenant ailes

;

blanchâtre, multicaule,

polymorphes,

obovées, entières

ou

bot.

Spicil.331

Plante



humifusum, Soc.

Bull.

rhj'zome très allongé ; tiges simples dressées

d'un

etc.

in

Bail

atlanticum

var.

833 ; L.

Miinhy

dayense

bor.

Afr.



aussi

probablement



Chloris,

pi. crit. Esp.

Not.

Coss.

Sébaou.

son-Carrée le littoral à Mai-

sur

très

retrouvera

; se

calycotrichum

L.

plus répandu

Beaucoup



(0. D.) dans

(Thév.); Akfadou, Djebel-

Drà-el-Mizan



,

(Letx.).

Afroun

II, 66, tab. 147; Batt. Alg.

Desf. Ail.

glastifolium

Lepidium

et arrondies Les

pelouses

ailées au

aussi

province

au

d'Oran

sommet;

dans

Aith-Koufl(H.

la

delà

Djebel

le

vers

Dira

zone

Pêr.), près

(Munby,Clary)

Esp. Afr. bor.

Bivonea

lutea

D.

C.

Syst. II, 555;

Batt.

Alg. 41; Choul.

38

-

fl.aJg. exsic.

Fragm, p. 78.

Tizi-n'-Chéria

rourda,

et même

Hauts-Plateaux

à 450

Santa-Crux,

in Bull.

1887) et



Assoc.

I.

subglobuleuses,

fructifères compactes,



lié,Trabut).

qui

retrouve

se

disparue, et qui

apula

Biscutella

grêles,dressées,peu lyrées, les

non

auriculés

;

etc.

sou,

(Lirou).

Obs.

Le

B.

apula

ou

lisses à leur

par

que

radicata

et Dur.

doigt, donnant de 1 mètre

que épo-

une

; Batt.

75

à 3 décim.,

2

tées, entières,den-

radicales

pâle, à pétales non

jaune

la

dans

Com.

du

nai).

échancrées

au

des

zone

treforts con-

Affen-

Imaïsron,

(Letx.);I)rà-el-Mizan Afr.

occ.

IV, tab. 102,

bor. ne

diffère du

plus grandes,

double

scabrcs

surface. in Bull.

Coss.

ail. tab. 50; Choul. fl,.

Coss.



Fl.

silicules

ses

de

Tiges



Rég. médit,

Ten.

Colunmœ

B.

B.



à

Desf, Atl. II,

Tizi-n'-Tléta

(0. D.); Tizi-Oùzou,

(Thév.), Chellata

;

Agucmoun-Izcn,

à Fort-Nat., Aboudid,

que

végétation aujourd'hui

petites, pubescentes,

les bords.

épaissiessur

sommet,

petites,d'un

très

silicules

Battandier

linéaires-lancéolées,éparses,

caulinaires

; fleurs

hérissées

toutes

254

; feuilles

rameuses

à M.

neiges éternelles (Batt.).

de

parte.

pro

couverte dé-

autres

quelques

montagnes

ces

mont Pié-

du

l'Algérie.Sa

de

d'une

sur

Mantissa,

Ten.

de

raison

avec

dut régner

Lin.

Coliimnœ

B.

Alg 38;

et

étaient couvertes

cimes

leurs

ou

Lalla-Khadidja

de

compagnie

en

survivants

celles-ci sont les derniers

ses lis-

graines

ses

espèces des Alpes

rares

pics neigeux

plantes alpines, fait supposer

unilo-

1)07\

des

les

sur

Djurdjura,

le

sur

Afr.

est l'une

plante

Cette

Obs.

Piémont,



grappes

d'alt. (A. Chab., Sou-'

k 2,000 met.

(versant sud)

le sommet

vers

vol.

et

silicules

et par

Tamgouth

du

calcaires

Eboulis

(Batt.).

Toulouse

ses

par

ses

par

ailées

largement

culaires, monospermes,

de

IV,

nat.

se.

(1887)p. 385,

caractérisée

Espèce



du

(Congrès

se.

XXXIV

Fr.

(versantnord

Ann.

in

Gay

avanc.

bot.

soc.

(1892) tab.

XXXIX

J.

des

b07\



in

Batt.

(1845) ;

p. 81

d'alt.). Sic, Afr.

m.

région

la

à Oran

le littoral

sur

I,

1,000 met., Ti-

de

dans

Com.



Thomasianum

iîEthionema

*

(Letx.)-

Cent.

Bivona

Thlaspiluteum

110;

Djurdjura, au-dessus

du

Pelouses



N"

-

olim.

Soc.

Fragm.



naissance

Souche

à des

bot. Fr.

fl.alg. grosse,

exs.

et

(1872)p. 214, N"

503; B.

rirgala

vivace, de la grosseur

tiges dressées,

///.

rameuses,

environ; feuilles velues, hispides,les radicales

du

hautes gran-

39



des, lyréeS; lés

caulinaires

d'un jaune pâle

le B.

avec

Poir.

non

Desf.

nec

vivaces

racines

et

elle

Afr.

Jord.

sis

Mant.,

Lin.

feuilles

et par

de

le

(Letx.);

lyrées, à

obtuses, à

à

sèches

collines

Atl.

la

Il, 75,

(1864);

I

tiges annuelles,

toute

sur

leur

Alg. 38.

élevées, à

assez

Com.



auriculataL.

AfFensou

de

AU.

annuelles,

; feuilles

tées, longuement

II, 73

Afr.



sablonneux

Champs Com.

diamètre;

dans

bot.

Fr.

lisses celle.

et

PI. I le B.

silicules

L'Adjiba, vallée



perfoliatum

de

de

Chotts

rocailleuses

supérieure,

Drà-el-Mizan

lisses

sessi-



(Perroud).

Hauts-Plateaux

de

VAlg.

(1892).

Moins



auriculafa

(18-20 millim. d'un

dans

Orient.,Sibérie, Afr.

élevée

en

style aussi

l'Oued

Sahel

zone

à

bor.

in Bull.

et à fleurs

éperon

diam.) long



le

pédibor.

Khenfedj.

montagneuse

Afroun

très

arrondies

que

Arab.

(Thèv.) ; Djurdjura



des

(Batt.).—[Afr.

Alg., 40. la

39, et

p.

sépales

;

limètres mil-

12-15

papilleuses.

ou

Sahel

des

n'-Tésselent, Agoûni-el-Haoùa, Djebel

Iberis

grandes,

l'Oued

et

FI.

L. ; Batt.

pelouses

Les

plaine

Batt.

hispides, surmontées

ou

Thlaspi —

dans

(1 milim.) ;

court

sinuées-den-

décroissantes

caulinaires

grandes,

rameaux

Rég. médit., Esp., Sard., Sic, Afr.



XXXIX,

plus petites que

la des

brevicalcarata

B.

Soc.

dans

régions

les

trois provinces. *

silicules

Tiges



dès la base, à

oblongues-obtuses,

pétiolées, les

Com.



àor.

Batt. Alg. 39.

;

rameuses

infér.

,

ment probable-

Sébaoû, etc.

les, auriculées-semiamplexicaules ; fleurs de

les

Aboudid

(0. D.), et très

Isser et du

l'Oued

Desf.

;

20 à 40 centîm.

dressés-étalés

peti-

sur

Fort-National

Maison-Carrée, près d'Alger (0. D.).

de

ses

à dents

silicules

ses



,

les vallées

dans

algérien-

var.

Batt.

surface.

à

micaschisteuses

Iguil-Guéfri,Taguemount,

B.

ses

gneuse monta-

zone

,

?

par

grand, arrondi, denté

terminal

teS; scabres, hispides

à

Gussone

Djurdjura(Batt.).

petites d'un jaune pâle,à

fleurs

ses

Vol.

noiiv.

ses

lobe

Desf.

254;

d'Esp.

Diagn.

à reconnaître

Facile

quelquefois

Ijor.

lyrata

B.

confondue

Forêts



des, gran-

glabres et

sépare entièrement

se

à Taoùrirt-Guir'il,Akfàdou —

; fleurs

mm.,

Willdenow

par

annuelles.

non

14 à 18

Plante



décrit

et dont

de

larges

hispides.

raphanifolia

dentées

embrassantes,

; silicules

luisantes, rarement



moyenne

occid.

(Letx.).

auTiziEur.



bor.

parviflora Munby

in Bull.

Soc.

bot.

Fr.

II,

p.

282,

40

-

et XIII, p. 216 ; Batt. Jord.

numidica

des

pelouses

Diag

et

Afr.



Teesdalia

nudîcaule

vallée

(Lotx.), au

de

l'Oued

D.

Sysi. II, 392

C.

Desf.

; feuilles

culaires, terminées

Ail.

et dans

la

II, 67

(Letx.). T. Keiv.

D.

Iberîs ,• Iberis

C. Sysi,

la

étalées

centrale

ou

T.

le

plus longs

arrondies

à

pâturages

sablonneux

près

de

Taguemount,

de

ceni.

Eur.

Parois



ei

le

Tauride,

37;

Letx.

etc.

pi.

Il, 15.

midi

de

la France,

la moitié

do

(Letx.).



Isatis

la

Reg. caneseecs

6-12

cent., les

L.

blanches,

pétales inégaux,

les

silicules

;

collines

Les



IV, 82

Kew.

;

col de

au

(Ectx.).

et

les

la fin

Lepidium Tirourda

Eur.,

-

medii., D.

Choul.

microcarpa

ambigua

plus grêle

que

à

de

Grèce,

VAlg., fl. alg.

Fragm.

Jord.

elliptiques ou

Chellata



Batt. FI.

microcarpa

var.

à silicules

loge.

rosette,

en

fleurs

;

humides,

très petites, 'glabres, et

convexes,

sées, dres-

(0. D.); fleurit dès

Hort.

rochers

Beaucoup



nombreuses

Afr. bor.

gracilis l*\a.nch.. ; C.

C.

Hort.

bor.

C.

Cal., 20;

exsic; 710V.

Afr.

Jonthiaspi

Clypeola

Brown

; 6 étamines

calice

(Perroud, Letx.),Thabourt-Bouzgueur Anaiolie,

Min.

Fort-Nat., Aith-Moussa-ou-Aïssa,

mer.

des

à

saillant.

Brown

R.

petrea

L.

yeiremn

(0. D.)

Asie

radicales

arrondis



Tizi-n'-Cbéria

de

nue

feuilles

que

Affensoù, Azouza,

Hutchinsia

grêles

Lepidwn,

mais

style court,



Fort-National

droite

à lobes

lyrées

dans

que

petites,orbi-

nudicaulisR.

Tiges



lobes

style à peine saillant. à

; T.

plus courtes;

extérieurs

mars.

très

,

pétiolëes,entières deux

L.

Kab.

glabrescentes,

à Agouni-el-Haoùa,

nudicaulis

plus grandes

le

par

II, 392

Cal.

égaux, spatules,ne

siliculcs

micaschisteuses

pubescentes, latérales

Bordj-Bouira

Lois.; Lepidium

Grèce, Syra, Chios, Turquie,

Eur.,



Tirourda,

; Letx.

non

presque

étamines;

montagneuse

zone

Les



radicales, pinnatifides à

toutes

sommet

au

sèches

pelouses

Les

à

de

7.

hor.

le calice; 4

pas

Boiss.

col

Sahel

Lin.;

non

pecimata

; /.

aigus ;'fleurstrès petites â pétales

dépassant

Coss.

Tiges grêles, filiformes, nues,



6 à 10 centim.

de

la

nudicaiilc

L.

odorata

à Chellata

Lepidium

Thlaspi

27;

I.

d'esp. nonu.

.

montagnes

Ain-el-Hamman,

(Perroud).

Alg.S9;

-

et Four.

la forme

Brcc.

typique

obovales,

graines occupant

un au

du peu

moins

^(Lirou); Thabourt-Bouzgueur

Orienl, Caucase, C. Fl. fr.

Perse,

Suppl. 398;

/.

Afr.

bor.

tinctoria

L.,

41



FI.

I, 114

sard.

côtés,ou

deux

sèches

collines

Les

Afr.

et

pierreuses;

de

(H. Gay).—

Blida

du

L'auteur

(FI.

Lin.

près de

Fort-

(Batt.),etdans

rencontrée

Algérie.

en

signalé déjà sa présence

Djurdjuree

caractérisée

leur

fleurs jaune

à

ailées

à

Ibadissen

A.

;

chez



III. fl.

conseiller-

bot.

Journ.

Alg., 36; Bunias

la vallée de

Desf.

Ail.

l'Oued

conseiller

largement

II, 63



de

Afr.

III, 112;

paniculata non

la

R.

de

Boureuignat,

de

(0.

Lin.



Pér.), de

col

bor.

0.

Debx.

L'Hérit.

;

et

Champs

Sahel, Bordj-Bouira (Perroud);

honoraire

à la

d'appeld'Alger,ancien de la (Egypte), était membre Cour

juge au tribunal français d'Alexandrie de la Le Prodro^ne l'explorationscientifiquede la Tunisie. la Tunisie dès l'année avait été pul^liè, et fluciatilede coloffie terrestre cet la collaboration du conchyliologue bien explorateur, avec par

mission

les

et

les Aith-Ali

(Letx.);

Tirkabin

ses

supérieure

(H.

Aith-bou-Addou

Desv.

paniculatum

Letourneux,

chez

par

et par

pelouses

montagneuse

zone

(Letx.,Perroud).

59 ; Batt.

sessile

Les



Tizi-n'-Kouileth les

pr^niculata

cultures- dans

(1) M.

d'alt.

Ain-el-Hamman

Bogh.

Myagriim

de la

(P. Mares), Aith-Daôud,

]\cslia

exsic.

dressés,

rameaux

orbiculaires,

ou

foliacées.

rocailleux

met.

à

grandes, à stigmate

assez

membraneuses

Tirourda,

Cat.

pâle

ailes

Tàla-Hoùa

alg.

àlOdécim.,

6

de

hautes

supérieure,

grandes, elliptiques

2000

Debx.);

moitié

très

escarpements 1600

a

(1857) ; Coss.

IV, 523

tiges dressées,

ses

par

dans

silicules

Letourneux

Plant,

apud Bourgeau

bot. Fr.

Soc.

été

(1).

Tunisie

en

encore

n'a pas

Aristide

rissées hé-

Kabyl. Méssasat, Thi77ierzoiiga-Boud'7^ar.— EsT^ècQ

atl. tab. 57 ;

rameuses

que pres-

et

sommet

au

apprîmes,

et

botaniste

Le

et Dur.

Coss.

in Bull.

(1836)et

386

tronquées

ou

recourbés

de poils blancs

silicules

ses

par

plus longues que larges, longuement

à la base, arrondies

atténuées

Willd.).

(7. orîentalis

Scop.

est caractérisée

fois

7

1'/. lusitanica

assimile

orienlalis

Flora

espèce,qui

linéaires, 6 à

ses

à Aboudid



mér.,Esp., Port., Corse, Sard.,

Fr.

I, 382) à 1'/. aleppica

or.

dernière

Cette

n"

incanescent.

Bou-Adnan

à

bés recour-

bor.

Obs.

I.

des

moins

ou

corn,

aussi

et

poilsnombreux

de

aspect plus

un

; Moris

I, 77

Siliques recouvertes



dessus

en

(0. D.); observé

National l'Atlas

moins

au

Boiss.

ex

Ail.

Desf.

lusitanica

; 1.

Lin.

non

donnent

leur

qui

God.

Gr.

canescens

var.

-

mala-

1887, connu

42



région

la

dans

com.

Asie

Perse,

des Hauts-Plateaux.—

Afr.

bor.

médit., Orient^

Eio\

bor.

Corvini

Calepina



Desv.

bol. III,158 ;

Journ.

Crambe

Corvini

cultures

argilo-calcaires à Fort-National, près

Allioni

; Bunias

(0. D.); vallée

etc.

mount,

médit., Orient,

Cane.

28 ; C.

hispanica

auteur

du

L.

Bail

ex

différences

propose-t-il d'abandonner quoique

le

Bords

des



les Aith-Fraoùcen

33.





du ci

double

se

rugueux,

la Chiffa

par

Desf. Linné.

res plus légè-

les

l'Espagne.

peu Se



Aussi

de Ç. hispanica,

exact

taines. Desfon-

de

celui

un

Sébaôu.

du

L. ; Boiss.

terminant

que

humides

chez

retrouve

dans

H.

(Durando,

Gay).

bec

un

dans

sablonneux

I, 404, Batt.

or.

à

glabres



supérieur très court la

plaine

;

de

fruit,celui-

du

style

ou

Alg.,

qués, pédicelles appli-

l'article inférieur

; article en

FI.

; silicules

jaune vif

ses. anguleu-

tiges non

Sahel

l'Oued

très

gros,

roud). (Per-

Orient., (Crète,Mélo),

Corse, Sic, Grèce

Linneanum God.

FI.

Boiss. de

Fr.

dans

jaune

les

plaines

clair, à pétales

inférieur

de

que

lui.

Beni-Mansour, Tizi-n'-Tléta

Grèce, Afr.

une

un

Champs



col de

fois

peu

p. 33;

met.

de

Ilisp., p. 5;

nov.

Arab.

Ilarrà.



gnant divariqués,attei-

hauteur;

plus longs que

fleurs

les calices

costulé, et surmonté

dans

Tirourda

(Letx.). —

bor.

à 3

2

Alg.

nombreux,

rameaux

de

Diag. pi.

;

d'un

article

court, plus étroit que le pédiccllc;article

la silicule

supérieur globuleux,

et Reut.

I, 156; Batt.

Tiges dressées, grêles,à

court

et

savant

bor.

R.

Gr.

de

Çat.

bor.

Rég. médit,



midi

adopter

pour

de

gorges

plus longs

Champs



du

trivial et peu

la vallée

cylindrique

presque

Afr.

d'un

Fleurs

Le



C. reniformis

présenter

couverts

orientale

Rapistrum

?*

chemins

Gibraltar, Afr.

Esp.

lui

pu

nom

plus ancien,

Blida, les

de

l'Atlas

le

dans

331.

décrit antérieurement

provenant

ceux

avec

Eu?',



151; Letx.

Il, 78, tab.

(loc.cit,)quele

algériens n'ont

échantillons

Tague-

(Perroud),

Spicil. fl.maroc.

le C. hispanica

que

de

Moulin

Azouza,

Saliel

Atl.

affirme

Spicilegiitm

n'est autre Les

Desf.

du

Les



bor.

Afr.

Perse.

reniformis

Crambe

l'Oued

de

C.

D.

cocJilearioides

Taoùrirt-Amôkran,

prise d'eau, Aboudid,

la

35 ; 'Qïs.ii.,Alg.

France

la

plaine

de

l'Oued

du

Sahel

(Perroud); Drà-cl-Mizan mér., Esp.,

style plus chez les

(Thév.);

Port., Baléares,

44

-

L.

cens

et occicl. Afr.

alba

Reseda

374;

J. Mull.

L.;

Resed.

Monog Ed.

la

dans

cultivés

Arab.

la vallée

dans

B

Var.

*

Afr.

Assyrie,

Perse,

mêmes

Link.;

ondulées

I, 373

(0. D.). Sard.,

Afr.

médit.,

Kabyl.

cit. 202 ;

loc.

cultures, les champs

hes

(Letx.); Cane,

aust., Orient,

et

dans

la

Mon.

Biagn.

kabyles

a

Tiges plus grêles



à feuilles

et

à

sablonneux

Champs

mérid., Corse,

crispaia

R.

II, 149;

-^à. or.,

genuina

Batt. Alg.,

207;

Resed.

et arabes.

var.

bords.—

France



; J. Mull.

moy.

Mull.

J.

les

sur

sablonneux

cent, et

Eur.

202;

Resed.

champs



Eur.

Boiss.

que

et

bor.

noms

plus élancées

aux

cent,

(0. D., Letx.) ; Tizi-Oùzou



Gussonei

7?. Gussonei

87;

Champs



Eur.



Monog.

Les



Liroim.— Islili,

(P. Mares).

Tirourda

Rég.



Bordj-Bour'ni

de

(Perroud).

Sahel

à Fort-National

sablonneux

AJg., 84.

Batt.

Mull. ; J.

I, 374

AU.

Arab.

Thelenzimmer;

Fort-

bor.

L. ; Desf.

luteola

;

(Lirou).

Chellata

AU.

de l'Oued-

Orient, Perse, Afr. R.

(0,D., Letx.).

Sahel,

Oulmt-el-Kliérouf.

Droiin,

à

Corn,



bor.

L. ; Desf.

lutea

R.

l'Oued

de

plaine

aiist., Orient, Afr. ^

Mouton.

Ail. I, 375

(Perroud),

Beni-Mansour

1,

l)or.

L. ; Desf.

phyteuma

R.

Ait.

Desf.

II,645; Kabyl. Tlief-Choun;

Sébaoù

National, Tizi-Oùzou, la vallée du

médit., Ornent, Afr.



100;

p.

.

Pied-de^"?/î"e^-e/-/ir/?eVo?f/' ou

Arab.

(Letx.).

bor.

siiffruiiculosa L. Spec.

R.

Akfâdou

Tifrit, Acherchour-en-Tensaoût,



médit,

Eiir.



Esp.,

Sic,

et

crispées, Fort-Nat.

Ital.

mérid.,

bor.

CISTINÉES

sér.

2^

408;

0.



Spicileg. 342

; Bail

19

VI, p. 357, Debx.

Cat.

Sous-frutescent,

ainsi

les

que

arrondies, ;

;

C.

rulgaris

Dogli. no72; à

rameaux

pédoncules

ondulées,

Jcon.

geniiinus;

var.

longs, laineux, étalés

dessous

Willk.

polymorphus

Cistus

et

et à la base

nombreux;

pétioleslargement

descrip. plant, in

Spach

en

Ann.

liisp.,

se.

nai.

Ail.

L.; Desf

C. villosiis

Kabyl. Latéyé; peu

rugueuses

et

I,

Touzéla.

Arab.

élevés, dressés, recouverts des

pétiolesde poilsblancs, ovales

feuilles

dessus,

dilatés à la base

ou

ovales-

incanescentes

; fleurs

on

purpurines,

45



à 50

grandes (40

millim.

velues-tomenteuses.

hédalla

de

Sahel

l'Oued

Rëg. médit.



Cette

plante

à

préparer

l'on prend les anciens

jadis

eu

Etats

L. ; Desf.

albidus

C.

Taye, le thé.

Obs.

Les

marché

le

sous

des

d'El-Atéye

nom

monspeliensis

Touzéla.

L.

Toutes



fraîches

;

les

Desf.

Aflensou, Souk-el-Tléta

les Aith-Idjer, forêt d'Akfâdou risser C.



dans

com.

les

L. ; Desf.

Sébaoù,

du

(Letx.);Drâ-el-Mizan Var.

Lge.

B

fl.hisp. III, 710

; feuilles

portées vers



le

sur

sommet,

Gouraya

Cauc,

Perse

vallée

de l'Oued

de

;

l'Oued

Sahel,

en

les

dessous,

de

chaque bifurcation

de Bougie

la

; la var.

des

zone

col

; chez

chez

vallée de

Afr. —

bor.

Très

contre-forts de

à

Tirourda

les

Aith-Idjer

Thév.). Alg. 90.



92,

et in Willk.

en

sessiles

15 à 18 centim., se

Le

Esp., Afr.

bor.

terminant

sés dres-

Rameaux

rugueuses

bractéales

(Cauvet).



de

col de

Sébaoù;

Alg., 90.

Batt.

pi. liisp. tab.

Batt.

Arab.

près

rocailleuses

de

Tizi-Oùzou

longs pédoncules

de

Alg. 80;

Batt.

Taoûrirt-Amûkran,

lancéolées, glabrescentes,

nerviées,cendrées

dent albidus, qu'ils ven-

et

I, 410;

Icon.

le

sur

thé.

(Ch, Romain,

biflorus Willk.

Prod.

C.

apportent

Taoùrirt-Amran,

,

vallée

Coléah

du

Drâ-el-

(Perroud),

(Letx.);Drâ-el-Mizan,

Atl.

Ichériden ,

(O. D.) ;

de

Af7\ J)or.

vallée

les clairières taillis,

Fort-National

près

El-

Arab.

Reg. inédit.,Grèce, Ci^ête,Chypre,

(Thév.). salvifolius

médit.

Aguemoun-Izen,

(0. D.);

que

autrefois

à Bordj-Bouira

sèches

(Perroud); Tizi-Oûzou,

Tirourda

aromatique

Alg. 89;

1, 409;

Atl.

collines

Aboudid,

Fort-National,

de

ou

l'ombre^

d'amples provisions

; Batt.

de

environs

à

(Devaux).

Rég.



lébrité cé-

grande

et séchées

faisaient

Sahel

l'Oued

les feuilles

d'Alger

Jjor.

rocailleuses, Guergour

do

Arabes

Tachentirt

qui occupaient

Turcs

I, 411

(0. D., Dev.).

Béni-Mansour

C.

vallée

Drâ-el-Mizan,

assez

boisson

une

fort loin.

AU.

Collines



(Thév.) ;

Mizan

Les

de

une

à l'état frais

barbaresques,en

l'envoyaient récolter

et

;

Afr.

min.,

Kabylie

en

infusion

par

guise de thé.

en

(Devaux)

(Ital.mér., Corse, Sard., Sicile, Esp.

récoltées

feuilles

; ses

servent

a

et les Aith-Mé-

(Letx.) ; Djebel

mérid., Daim., Grèce), Orient, Asie Ol)S.

Aiu-el-Essnem

les Aith-Aïssi

Taoùrirt-el-Fénaia, Aith-bou-Addou

(Thév.).

à

rocailleuses

(0. D.),chez

la vallée

dans

diamètre); capsules entièrement

de

Collines



les Aith-Yalla

chez



par

dessus, ; fleurs

bifurquées une

fleur.

type Rég. médit., Orieiii,

46

-

C. polymorpho

Hybride



salvifolius

X

qui

plante mère, fécondé 40 à 50

élevé, de

peu

velus

surtout

large, atténuées

en

dessus, fortement

veinées

moitié

pâle,de

jaune

velus-hérissés la base.

Mai

Le



Afr.



Cet

Ohs.

en

non

militaire

pharmacien

Bougie

12-15

sur

le

C.

mm.

rugueuses fleurs

;

en

d'un

polymorplius

le C. salvifolius, et à

y

pales séà

larges, embrassantes les

parmi

regretté

mon

par

de

la

serait

salvifolius

et

parents (Cauv.



près

botanique de

dans

rare

assez

Faculté

la

le

enlevé,

a

le

découverte,

sa

été

collègue

savant

prématurée

mort

qu'une

Cauvet,

de Lyon. D'après l'auteur

X

les pétioles; feuil-

signalé jusqu'à présent, m'a

encore

1891, à l'enseignement

médecine

dans

comme

de

1870

en

dans

sés, dres-

rameaux

dessous

en

buisson

un

pétiole,glabres,

hispides

(1870).

hor.

hybride,

communiqué

et

de long

feuilles bractéales

;

Gouraya

1870).

des

plus petites que

pédonculées

longuement

et â la base

court

un

Il forme et à

millimèt.

de 25-20

Herh.

C. xjolymorphus

rameux

peu

les calices

sur

d'un

salrifoHus.

centimèt.,

ovales-lancéolées, de

le C.

par

in

Debx.

O.

les apparences

toutes

a

-

C.

cette

de lymorpho po-

unique

station. C.

Clusii

I, 412

non

91.

Alg.

Dunal

in D.

Willd.

nec

Les

rochers



(Batt.),Akb'ou région de

des

à

70

tomenteux,

glutineux

Helianthemum

Tensaoût,

Akfàdou

Lge. Var-



Prod.

A.

la

dressés,

nombreux,

cence. l'inflores-

dans

Mill.

Dict.

aris

WiWk.

Lge. Prod. du

no

10; Batt.

Alg. 92;

Icon.pl. hisp.

fl.hisp. III,119.



p.

69;

Collines

Sébaoù, Tifrit, Acherchour-ende

Bougie

(Cauvet). —

bor.

Mill.

Dict.

nMS;

Tuberaria

Willk.

variabilis

hisp. III,720.

Milleri

Tiges et

dans

très épais,

buissons

et velus

(Letx).; Gourayà

Rég. médit. Afr.

71 ; Batt.

n"

bor.

vulg

la vallée

dans

guttatum

et

des

AU.

lot Djurdjura, à Mail-

du

rameaux

le sommet,

vers

28; Tuberaria

Cat.

rocailleuses

et

haut., à

Desf.

plus répandu

il forme

tuberaria

tab. 110, et in Willk.

H.



Bogh.,

sud

Beaucoup



de

Cat.

le versant

sur

(Lirou).

centim.

Debx.

0.

Esp., Sicile,Afr.



Letx.

C;

D.

Hauts-Plateaux

100

I, 266; C. lihanoiis

C. ProcL

Willk.

couverts

rameaux

pubescents

loc.

;

cit.;H.

guttatum

var.

genuinum

de poils épars,[étalés ou

pédicelles grêles,

munis

également

ment simpledo

poils

47



longs et à

la

d'une

base

les autres

glabres

petite tache

noire,

bordS;

les

sur

Aith-Idjer (Letx.). B

Var.

?*

270.

;

eriocàulon

//.

étalés, à pédicelles plus robustes, à

à Fort-Nat.

sèches

Pelouses

(0. D.)

Médit.



Esp.

Webb.

Herb.

80, tab. 117

Msp.

et

Willk.

sepala

ses

par

de VH.

tiges dressées, simples

hispides, par

linéaires,stipulées,par

fleurs par les

en

serrées

grappes

pédicelleségalant

les

égalant

les

sépales ou

un

Djebel H.

L.

;

à tiges 8 à 18

peu

simples

centimètres, un

en

grappes

velues

Collines ren,

sèches

Affensou,

Aith-Aïcha

(de

munis

incluse

;

plante

Cistus

œgyp-

bacée, her-

annuelle

de

opposées,pétiolées,

dessous

;

fleurs

jaunes, à

après l'anthèse,

l'épicalyxlinéaires-étroites

le dos

de

quatre

où il est

de

etc.

(0. D.); Bordj-Bouira

Orient, Perse.,aust.Egypte,



Tifrit,

dressées, hautes

près

Fort-Nat.

juin.

bor.

ovoïde, pubérulente



ovales-

Sébaoû,

du

feuilles en

de

sur

Brettes).

calices,

l'épicalyx

de

en

Alg. 94;

rameuses,

; folioles

sépales ovales-aigus, capsule

vallée

10-20

lâches,

les

que

tardivemeat

—Petite

peu

peu

à

devenant

folioles

terminales, penchées

lâches

pédicelles filiformes

;

florifères

les

la

linéaires-lancéolées, incanescentes 3-9

lées plus petites,lancéo-

plus longs

Fleurit

riétés va-

tes, robus-

plus

plus courtes, plus larges,

424.

ou

ses



ovales-lancéolées,

Esp. mérid., Afr.

I,

in

macro-

de

et

rameuses,

Mill. Dict. 23 ; Batt. Atl.

Desf.



Ic07i. pi.

Tiiberaria

;

rameaux

dans



aegyptiacum

iiacus

un

ou

peu

(Letx.).

Afroun

Willk.

scorpioïdes,puis

sablonneuses

collines

ses

ciliées.

lancéolées, longuement Les

ou

arqués, défléchis,par

fructifères

rares.

Souk-el-Tléta

guttatum

caulinaires

plus grandes et plus larges, les ou

plus

tîngit.exsicc.

29;

inférieures

feuilles

ses

I,

fl.hisp. III, 722; Batt. .4/^.,93.

distincte

annuelle, bien

Plante

Plant,

Syn. fl.Gibr. 29

Prod.

Lge.

Prod.

C.

l'épicalyx plus

de

Esp.

pi. crit.

0. Debx.

;

de

chemin

apud Salzm.

Notes

D,

l)or.

Dun.

; Coss.

les

in

Dun.

folioles

le

sur

Afr.

macrosepalum

H.

(Thév.); chez

pétalesbeaucoup

des

ciliées ; taches

longuement

la

poils longs soyeux-argentés,

de

recouverte

toute

dans

Bordj-Bouira



ceJit. et mérid.

Eiir.



eriocaulon

Plante



pétales jaunes marqués

;

(Perroud) ; Drâ-el-Mizan

Sahel

vallée de l'Oued

liées ci-

l'épicalyxlonguement

; folioles de

petitnombre

en



Reg.

Afr.

médit. bor.

rare

;

purines pur-

nervures

; fleurit en

avril.

Aboudid,

(Perroud);

(Port.

;

Sard.



Imaïs-

col

des

Ital.)

48

-

Syn. plant., II, 78;

H.niloticumFecâ.

contreforts

des

salicifolium AU.

Desf

Pers.

I, 424.

en

à

fleurs

ses

H.

lâches,

Asie

acidifoliiim WûWs..

quées

linéaires

enroulées faces

;

fleurs

en

—La

tomenteux.

(0. Debx.,

N3'man

ex

Presl

rubellum

H.

Lin.

non

H.

;

à



D'après

difolium

dans

Pomel p.

223,

sous

falaises

aux

VH.

serait

Dunal

7-ubeUum

le

nom

par

H.

calices

lavandulaefolium

ses

ro

met.

2000

bor.

dans

Ail. la

Dun.

I, 421, des

zone

Hauts-Plateaux.

les

bor.

diflèrente pour

et décrite

roitmM.

par

la flore atlantique

Celle-ci,qui

d'Oran, est bien

environs

est

spéciale

distincte

et plus grêles,

tiges plus courtes plus fournies,

grappes

d'alt.

lundi foliiim

; Desfont.

des

limite

la

dans

floribundum. des

maritimes

fleurs plus petites en

allongés, ses

(VH.

à

velus-

(Lirou),Tirourda

matériaux

Nouveaux

ses

H.

deux

calices

et

(FI.d'Algérie, p. 97), VH.

espèce

une

les

ou

; Chellata

Com.

Esp. Sic. Afr. Battandier

M.

;

rocailleux

ravins

(0. D.)

Fort-Nat.

Batt.

planes

sur

1800 à

Cavan.

Les



•^Rég.méd.occid.

de

Prag. 25

Belic.

;

;

florifères

rameaux

Esp.Ital.mérid. Afr.



(Letx.),le Djurdjura (Batt.). Obs.

des

pédicelles

;

niimmularium

Pers.

nec.

contreforts

lâches

Mares, Letx.)

P.

var.

lancéolées

inférieures, toutes

Lalla-Khadidja

de

Cèdres, Tamgouth

à

Rég.



1, 277

feuilles

sommet;

au

supérieure du Djurdjura

zone

posées dis-

/?.hisp. III,74"

bords, blànclies-tomenteuses

grappes

un

Tiges grêles, couchées-appli-



les rosettes

les

sur

;

Perse, Afr. bor.

in D. C. Prod.

Dun.

Jacq.

canus

que dans

plus courtes

fleurs

(Perroud).

pl. hisp. 152 et Prod.

celles elliptiques-lancéolées,

ou

il offre

III,146; H. ^nontanum

daim.

lesol, incanoscentes

sur

Sahel

Egypte, Caiic,

FI.

Icon.

Cisius

Alg. 97;

dont

pelouses sablonneuses

l'Oued

D. C. Ydir.canimi

H. JËlandicum

ménie, Ar-

salicifotius L.

Cisius

niloticum

Les



de

min.,

Visiani

montanum

Chel-

(Perroud) ;

pédicellesétalés puis redressés,

ses

la vallée

dans

Orient.

médit.,

de T//.

pétales oblongs.

Bordj-Bouira

zone

nal Fort-Natio-

proportions plus réduites, ses

ses

grappes

à

la

Rég. méclil. Orient^



II, 78;

Syn.

Diffère

-

l'aspect par

peu

dans

bor.

Perse, Afr. H.

(Thév.).

Drà-elMizan

(Lirou) ;

L. ;

niloiicus

com.

et Beni-Mans'our

(0: D.); Bordj-Bouira lata

inférieures;

vallées

des

et

Cistiis

Oi. —Pâturages yl/^;.

Batt.

I, p. 423;

Ail.

Desf.

-

ses

do ses

pédicellesplus

plus étroits,etc. D.

C.

FI.

franc,

III, 820;

Batt.

Alg.

49



Cavan.

mosus

Eboulis



; Desf.

rocailleux

à

dans

plus répandu

Beaucoup

les Hauts-Plateaux.

dans Asie

Afr

min.,

dessus, blanches

(Letx.).

Var.

B.

H.

mais

plus grandes

Cistus

Boiss.

Aïzer

ses

de

rameuses,

10

feuilles

ses

à 15

terminale, et des rochers

kam

; F.

iinosum

sépales

la .'dons

Mares)

(Durand

Fumana 102

P.

les

que

zone

Alt.

glutinosa Spach

Pers.



Varie

de

et

de

à la base

VH.

à nervures

dont

et

dessous

en

brièvement

fleurs

ses

Boiss.



FI.

de

rieures les infé-

lées, lancéo-

non

grappe

très saillantes

super.; sommet

longs

pétiolées,

et en

ples sim-

bords,

de

médiane,

.

elle

à la

les

sur

dense

Fissures



.

Thév.).

bor.

Rëguig

Arab.

vulgare,

côtés,linéaires

pétiole,par

Hist.

couleur

Esp., Afr.



I, 422;

la nervure

vers

; col de Tirourda

in Herb.

viscida

le

breuses nom-

pi. nov., 15; Batt. Alg.,

hérissées

des deux

stipulesvelues

plus longues

Debx.,

A.

var.

moins

centim., sous-fputescentes

dessus,

arrondies

obtuses, par

fleurs

plus épaisses enroulées

en

sées, dres-

ou

d'abord, puis ascendantes,

poils blancs-laineux, surtout

ses

;

,

elliptiques,vertes

cit.;Cistus

ovales-oblongues,

(Thév.).

placer près

tiges couchées

loc.

infér. suborbiculaires

la

Pug.

Desf.

helianihemoides

Pers.

croceum

Tiges couchées



dans

que

et Reut.

se

; H.

dessous

en

Tamgouth



espèce vient

base, par

le

sur

Mar.); Tamgouth

elliptiquesou

en

Fontanesii

ou

en

fleurs

pelouses

Willk.

; feuilles

moyennes

dessus, blanches

diffère par

Les

et P.

genuinum

var.

d'épais buissons

jaune-safranée.

Cette

glaucescentes



cit.,p. JOO

I, 422, tab. 110.

elliptiques, les

101;

100.

p.

florifères denses;

Debx.

70 ;

(Lirou);Tizi-n'-Tésselent,Tizi-n'-Ché-

croceum

formant

glauques

et

Voy. bot. Esp.

Feuilles



grappes

Batt. loc.

Desf. Ail.

croceus

H.

dessous;

en

crocewn

Syn. II, 79;



Esp., Afr. bor.



ou

loc. cit.

(Thév.); Chellata

Aïzer

(Tliév.)

à Alger, Oran

Alg.,

; Batt.

Lalla-Khâdidja (0.

de

Tamgouth

race-

Esp., Sic, Orient,

; Boiss.

pédonculées, d'un jaune pâle:

brièvement

ria

hisp. III, 731

Willk.

flavum

A

Var.

II, 79

Pers., Syn.

et Lge. Prod.

Willk.

Drà-el-Mizan

mérîd.

France

; C.

I. 417

région littorale

la



AU.

bor.

glaucum

H.



Lamk.

lavanduladfoUus

98 ; Cistus

-

Lalla-Khadidja (0.

(Perroud) ; Agoûlmin-AberAfr.

bor.

orient., 1, 449;

vëg. VI,

12

à feuilles toutes

Batt.

; Helianthemum

Alg., glu-

velues-glutineuses(var 4

50



sèches

Collines



Spachii

F.

Pomel

indication

dans

les

de

Ff.

de

pi. Boglu station

sa

Tizi-

D.);

F.

I, 174;

Fr.

(Pomel

/.

des

c).

Coni.



trois

scoparia var.

Djurdjura,

Le



bor.

Mill.

fumana

79.



Plateaux

Hauts

CO.

Rëg. mëd., Afr.



Hellanthemnm.

348;

Willk.).

lœvis

Bordj-Bouira Aith-I(1Jer(Letx.),

(Perroud).

God.

Cai.

précise

et

Sahel

Gren.

Debx.

O.

los

(var. B

à Fort-National

pierreuses

mal.,

Nouv.

Spachii

et

de l'Oued

la vallée

*

à feuilles glabres

ou

Sébaoïi, chez

rOued

Oûzou, dans

God.)

Gr.

vulgaris

A

-

le littoral

sur

provinces.

sans

Rég



.

bor.

médit., Orienl., Egi/ple, Af.

VIOLARIEES

Ben'esfindji

à Drâ-el-Mizan Sébaoù

du

valica

(Letx.).

Fries

près

les

à Fort-National

Koch. Mant.

Djemàa-Saharidj

IV, p. 121. chez

Perse,

Var. tris

B

var.

Forme

Batt.

également

(Batt.). V.

*

Prod.



Esp.

var.

in

Tineo

parcula

Bull.

Soc.

à



Pelouses

Eiir.



sil-

orient.,

;

0.

Debx.

Willk.

feuilles

violacé

V.

le

nulles

type.

siU'es-

31G.

XXXVIII,

Fr.

Piig. plant. Sic,

8 à 10 millim.

calice,éperon

bor.



feuilles et

;

Col de Tîrour-



bor

et

Cat.

Lge.

toutes

;

Prod. de

un

du

peu

p.

5,

3; Gussone



^ogh. n"

81

3 à 4 centim,,

fleurs

en

d'un ou

plus long

V.

;

hisp. III,702.

pétales égalant

obtus,

rocailleuses

pi.

basilaires

arrondies, légèrement crénelées; petites,de

vallée

(0. D.); forêt

hisp. III,G07;

bot.

dans

grêle, à liges simples très courtes, glabrescentos,

la

Alg., 103; V.

(Letx.).

et Lge. Prod.

Afr.

II. sic, p. 257

lor L.

dans

les Aith-Iraten

plus petites que

parvula

de Bou-Manni

taillis et les clairières

plus petite,à tiges presque

beaucoup

fleurs da

Willk.

nana

la

bor.

Afr.

pygmea

Batt.

;

Les



d'Akfàdou, Acherchour-en-Tensaoût Cauc,

dans

boisés,

et

(0. D.); foret

Syn. fl.helv., 91

Taoûrirt-Amôkran

de

frais

Beii'nafsedj,

:

Grèce, Chypre, Caiic, Afr,

Eur.,



Arab

I, 313;

ravins

(Ch. Romain);

silvestris

V.

Ail.

dans

Com.



contreforts

des

zone

L. ; Desf.

odorata

Viola

trico-

Plante



uni dores,

rosettes, ovalesJaune

clair

plus

courts

que

les

très

que

le

ces. appendi-

Djurdjura (Batt.). Déjà signalé —

52

-

-

POLYGALEES

nicaeensis

Polygala

Not.

crit.

Desf.

par

Esp.

fouilles

ses

ailes munies

de

la

super,

zone

Tirourda,

le versant

sur

Adrar-bou-Yoûcef

sud

fleurs

rosea

bleues, à

Les



(0.

pelouses

à 2,000 met.

Cèdres, Debx.

Mar.),

etP.

Drà-el-Mizan

;

Ré(/. médît.



P.

toujours

les

sous

(Perroud)

(Schousb.).

Cosson

tiges plus grêles, moins

Tizi-Kouilèth, col d'Azrou-lderman

;

98

I, p

rosea

Diffère du



ses ses

P.

anostomosées.

nervures

de

et les broussailles

d'alt.

i)luspetites,

trois

Reichb.;

Desl".

non

Ed.

Syn. fl.lielK.

huœifolia

proportions moindres,

ses

élevées,

Koch.

in

29

Cai.

Let.

;

?.

105:

Akf.

(18P.7);Batt.

Risso

(Letx.); Orient,

Afr.bor.,

Açores. P,

L.

monspeliaca

roudj

Herbe

ou

des

prairies.

clairières à Fort-Nat. Bouira

(Perroudj

;

Hachich-el-Mô-

Desf. Atl. II, 129; Arab,

;

(0. D.); vallée

ptslouses des

Les



vallée

l'Oued

de

Sébaou

du

ravins

et

à

Sahel

des

Bordj-

Rég. médit.,

(Letx.). —

Orient^ A fi',hor.

FRANKÉNIACÉES

Frankenia Idrsuta

L.

Isevis var.

L. ; Desf. Boiss.

Ixvis

a

et les rochers

les sables

fDur. Cauv.), et et inédit.,

Fl.

le littoral

tout

sur

Orient, Tauride,

orimt.

I, 780.

à Dellys

maritimes

Cat.

I, 317; Letx.

Atl.

Com.



à

(A. Meyer),

algérien.



F.

29;

sur

gie Bou-

océan,

Eiœ.

Afr. hor.

CARYOPHILLEES

Sect.

Velozia

collines

L.

ri$;ida

;

l'Adjiba (Batt.).—Com.

Dianthus

Médît.

Alg.

Batt.

sur

le

1 10.

Los



(0. D.):

Atl.

Guss.

littoral et dans

I, 345

non

7/«rf. 5e?u.

Lin.

teste

pelouses

vallée de l'Oued

Orient., Caiic., Perse, Afr.

velutinus

prolifer Desf.

SILÈNÉES.



à Fort-Nat.

rocailleuses



I.

/ior/,

les

et

les

Sahel,

teaux. Hauts-Pla-

hor. Bocad.

celeb. Boissier.

(1825);/). —

Com.

53



dans

les



à Fort-Nat.

prairies humides

contreforts; Tizi-Oûzou,

vallée

iMiîdit., Ornent, Tauynde,

Afr.'hor.

liburnicus

D. Balbis

;

D.

vulturius

florifères de

subtétragones,

lée, de même

décim., dressées, glabres

et serrés

longueur

Azroû-n'-Tohùr

;

rocheuses

de

la

alla-Khadidja (P. Mar.)

(Thév.).

loud

Fr.



B

Yar.

à leur

ensemble, entourées les

qui

égalent

les

ou

in Bull. mat.

subacaule, à

ou

base

les deux

hauts

tiers

(Letx.); Tamgouth siculus

D.

Presl

I, 479;

fl. sic.

p'iyllns

Desf.

; feuilles

res

les

bords

3 fois

Prag

.

I, 345

; écailles

un

du

plus longues que

15 à 25

de

peu calice

le tube

de

grands rochers

rouida A.

el-Mizan f-

D.

et

crêtes

jusqu'au Tamgouth

;

du

de

virgineus



France

Lin.

braneuses, pales, mem-

des

Pelouses



les Aith-Mcddour

Afr.

sic.

146;

bor. Guss.

L. ; D.

non

Kronfelh.

Syn. carioPlante



rejets stériles

nombreux centim.

uniflo-

plus,

au

;

ciliées-scabres

sur

obovales, striées, mucronulées, calice

atténué

odorants.



Escarpements le col

Lalla-Khadidja (0. Debx.,

mërid.

Spcc. 590;

Aith-Ismaël

God.

Fl.

de TiP.

(Letx.);

Corse, Sic, Afr. Gr.

tales pé-

sommet;

au

Djurdjura, depuis

Letx.). Thabourt-Bouzgueur,

(Thév.).

chez

canaliculées,

rosés, fimbriés-dentés, à peine des

et

Arab.



à la base

élevées,

linéaires,

L.

non

très aiguës

verte, striée,égalant

calice.

30,



réunies

2-3

calicinales

59, eiFl.

14o.

Alg.

florales

du

Cat.

XXXVIII,

ou



produisant

tigos florifères peu

Batt.

arête

quarts

virgineits Letx.

D.

332;

Lalla-Khadidja (Batt.).

Délie.

Atl.

et

gazDnnante

de

tre en-

(Letx.); Tizi-Oudjâ-

fl. solitaires

Agouni-Bouchchen,

sommets,

la

Cèdres,

des

Djurdjura

t"ot. Fr.

une

en

les trois

du

Soc.

écailles

dépassent;

ou

limbe

Mares); Tamgoulhde

feuilles

de

ovales, contractées

à

Afr. hor.

Nouv.

Pom.

naine, acaule

FiM'me

Chab.

A.

super,

Taoûrirt-Guir'il liai.

mer.

atlanticus

383, D. atlanticus

;

P.

tules capi-

en

glabres à

,

crêtes

Tirourda;

de

linéaires-

verte, subu-

dentés zone

Tiges



pétales contigus,

1,600 et 2,000 met. d'alt. (0. Debx., J

colUnus

membraneuses,

arête

une

inégalement

,

dessus

au

en



glaucescentes,

et

calicinales

le calice

que

pelouses

Les



; D.

sessiles,agrégées

; écailles

largo, arrondi-cunéiforme gorge.

fleurs

;

bords, contractées

aux

II, 52

Kabyl. Adjedj-Béfrou.

;

les bords

sur

terminaux

heitr.

des

zone

(Letx.).

rejets stériles très feuilles;feuilles

et

ai;;uës,rudes

pubescentes

Guss.

à 4

3

We?idL

Und

Bartl.

la

Ibadissen

Sébaoû,

du

dans

(O.D.),et

de

res, Ma-

Drâ-

bor.

Fr.

I, 238

;

54



Spic. 354; D.

Bail

Auct.

caulis

Il ressort lieu à tant

anglais

de

décrite

Dans

controverses,

Grenier

l'opinion de à tiges élevées,

dans

Bail, mais

leur

et multiflores

rameuses

Flore

de

M.

comme

dans

Com.



qui

est

toute

la

Tenore,

Souk-el-Tléta, etc.

(0. D.).

Médit,



Ail.

chez

variété

Clauson

Spic.

355

;

;

Kabyl.

Oudmi.

FI.

sic.

;

;

tiges

simples, glabres

;

Tunica

ou

disposées en

fleurs à

et

pédonculéos

;

sic.

pi.

byiie (Mmiby). Var.

B.



Sic.

Djurdjurœ

Afr. A.

Scop.

radicales

bor.

cespiteuse à dressées

en

calice

lanières

et

dé-

distantes,

terminale, ;

ou

rosette, spa-

les caulinaires

cymo

Decas

scssiles

longuement à

obtuses.

cinq —

La

dents Ka-

bor.

Chab.

in

;

Tizi-

manip.

Souche



pédiccllosglanduleux

pétales rosés, bifides à

bor.

Dianihella

;

Afr.



cylin(Iri(iuc (2 centim.), pubesccnt, glanduleux acuminées

(0.

montagnes,

à 20 centim.,

une

la

(Letx.) ; Tizi-Kouilèth,

tulées, obtuses, épaisses, très glabres, plus étroites;

dans

compressa des

Rar.

feuilles

et

Agouni-el-Haôua

Rochers

15

dans

Com.



I, 343, tab. 97

Ait-Daoùd

de

145.

£"5;?.,Port., Afr.

147; S. siculaRdiM.

base, multicaule

combantes,

143

Bivona

depressa

Saponaria

II; Presl

Atl.



les

leux rocail-

bor.

(0, D.),

Lalla-Khadidja (0. Debx.).

de

nord

versant

Alg.



Alg.

D. longicau-

mérid.) Afr.

Fr.

Fort-National

Desf.

Batt.

Ion-

Aïssi, Taôurirt-Amôkran

(Letx.).

compressa

lon-

etleZ).

et les ravins

Aith-Ouabben,

les

Oudjàboud (Thév.); chez

la

de

la forme

à l'Italie méridionale.

I, 346; Batt.

autour

firmé con-

a

Ichériden, Affensou, Azoùza,

l'Oued

Letx.); Tizi-n'-Chéria

compressa

*

de

que

France.

Rouy

une

contreforts

(Esp. Corse,

occid.

herbeux

Gypsophila Bail

des

ravins

;

montagneuse

Debx.,

zone

Desf.

serrulatus

les ravins zone

plante propre

Fort-National, Aboudid,

à

D.

une

ma-

espèce

Jord. gifolius,laquellecomprend le D. Godronianus gicaulis des auteurs méridionaux, à l'exception du lis de

botaniste

regardant toutefois

en

donné

a

florœ

la même

Dianthus,

quelques

sur

J.

étant

comme

le

1877,

S^ncUeglum

son

et Godron

Etude

récente

sa

longifr. bot.

espèce,qui

l'année

dans

Lin.

virgineus

par

D.

Soc.

Rev.

de cette

dès

que

avait considéré

le D.

in

îon-

var.

Kronfelh.

l'étude sj^nonymique

de

J. Bail

rocanœ,

celle

Arab.



Debx

0.

L.

(1892) ;

Dianthus

quelques

sur

gall. et hisp. ;

omn.

690.

(I89I)p.

Jord.; D. vîrgîneus

Gocb^onianus

Etude

gifolius Rouy



Bull.

Soc.

bol. Fr.

XXXVI,

55



Diffère

(1889),

20

p.



des

naissent

pédoncules fleurs

2-4

portant

du

lées, glabres,

type

scabres

sur

glanduleux-visqueux,

bords,

son

calice

rochers

étendus

assez

S. vaccaria

Batt.

;

Tar'irachia.

douça,

(Cauvet).

(Lirou) ; Bougie

lata

'pèlr.yCaiic., Perse

Arab.

Silène Arab.

inflata

genuina.

a

Var.

S.

Afr.

30; Arab.

cent,

Koiin-

(0. D.), Chelmèr., Orient^

et

bor.

467;

Kabyl. Tar-Iracliia\

argilo-siliceux;

stations

leur

Dans

la

les ova-

ses

à

micaschisteuses

du

Eur.

B

var.

feuilles souvent

Sébaoû

cent,

Var.

Alg.

et

les

132

; S.

divaricata

réfléchies.

; —

égaux, de

dans

térisée carac-

sa

capsule

ses

graines

etc.

Atl. I, 347

Desf. et

les collines

la vallée ;

à

de

l'Oued

Tizi-Oûzou

(Ch. Romain,

et

Thév.).

Afr. bor.

Cauc.

L.; Batt. Alg. 132

;

de

Tiges et

Fr., I, 206.

capsules fructifères étalées, les

Champs

7

serait

cône, par

(Perroud)

FI.

et

espèce

par

sablonneux,

(Letx.);Drâ-el-Mizan

God.

sieurs plu-

cent,

comme

lusitanica

(0. D.);

lusitanica; S. lusitaiiica

les

l'Algérie,p.

de

aigus,

champs

médit.. Orient,

très velues

et

forme

Beni-Mansour

Gr.

dans

(S. Jenoreûna) qui

en

chez

;

Eur.



considèrent

épaissis

Fort-Nat.

Sahel, Bordj-Bouira, la vallée

(O. D.)

Silène

des

de tubercules

dans

Com.

non



bor.

Godron,

sommet

au

L. ; Batt.



et

styles

plus petites, couvertes

Lin.

Afr.

Monographie

ovoide, contractée

gallica

^/^. 130.

Cultures, jardins,

~

Grande-Kabylie.

b angiisiifolia

var.

par

la

Perse,

(1851), Soyer-Willemet distincte

Batt.

à Fort-National

com.

de

mërid., Orient, Cane, Obs.

lancéolées.

;

Drâ-Inguel (Letx.),et certainement

Aith-bou-Addou, autres

GoWd

Tenoreana

étroites, linéaires-

champs

^

des

des gazons

glabre, à feuilles largement

Plante



angusiifolia;

b

Feuilles



fissures

ovales-lancéolées.

ou

non

dément profon-

Koundonça.

Var.

S.

à limbe

à Fort-Nat.

brit.

FI.

ccntim.,

il forme

Cai.

Eur.



or.,

Smith.

Letx.

;

moissons

Les

jaunes

4

Les



centira.,

bor.

Af7\ 142

à

3



Alg.



de

long

10

fleurs

ses

linéaires-aiguës.



à

et d'où

vraies,subspatu-

pétales exsertes,

(Chab.).

L.

6 o

par

plus élevés à l'Azrou-n'-Tohor,

les

acaule,

de

feuilles

ses

les

ses

par

à lanières

bifide,et

florifères

par

d'abord, puis rougeàtres. par

souche

sa

par

tiges

ou

ombelle,

en



cultivés

à Fort-Nat.



S.

lica, gal-

inférieures

(0. D.).

56

-

C

Var. 347.

Pétales



limbe

bordé

tache

pourpre.

un

de

blanc,

de

ou

Les

pelouses

et God.

SU.

Mon.

imbriquées, distiques,en

fructifère

132.

Alg

ovoïde

Webb,

linéaires-aiguës. Pâturages

près deFort-Nat.;

Ali, Souk-el-Tléta

(O. D.); vallée de Tisser

Meddour

30.

Cat.

p. 15; Letx.

Vallée



Espèce très répandue

d'Alger et d'Oran, Kabylie.

qui

et

Esp. Afr.



L.

S. nocturna

Ed.

Spec. Lin.

IV, 759.

collines

(0. D,);

Les

vallée

Mansour

Silène



l) Bertol.

calice

fructifère

fleurs

du

provinces de la

fortement

FI.

nap.

God.

ciliées,par ses

V

dont à

ses

il

se

à

l'Azib

des

Rohrb.

Monog.

p. 13, et Syll. nocturna par

var. son

linéaires-aiguës, obovales-cunéifor-

velues

étamines

les Beni-

distingue

dents

pétales

franc.

bor.

cit. 18; S.

loc.

Taoûrirt-Guir'il

de

et chez

append.

in

cit.

Fort-National

2, III, 86;

l'après-midiet

s'ouvrant

à

Orient, Afr. Ed.

loc.

C. FI.

occidental

Djurdjura

S. nocturna

Djurdjura oriental,

Le

cit.

(Lirou).

points

D.

spicaia

ovale-oblong, scabre,

rosées,

d'autres

Bordj-Bouira,

Kew.

éraarginés-bifides, par

raes,

des

Ijor.

loc.

à Akbùu

rocailleuses

Médit.

Rëg.

Soy.-Will. et

Voisin



herbacées,

ses

;

dents

à Sikhou-

God.

et

Sahel

sur

II ; S.

à

le

Ait. H07H.

211

Sébaoù

du

région littorale

Ed.

Sahel

100 ; -S. neglecta Ten.

fl.neap.

la

l'Oued

sèches,

dans

(Letx.).

S. reflexa

*

à

et

I, 395; Soy.-Will. et God.

Spec.

l'Oued

(Perroud) ;

Aith-Koufi

à

la

base, par

très odorantes.

ùEl-Kseur



(Batt.) —

inédit. Afr. bor.

Eur.

imbricata

S.

cit. 23

loc.

près et

de

sommet,

au

bor.

19; S. midabUis —

vallée

retrouvera

se

serrées,

et

ravins, Iguil-el-Hadj-

Soy.-Will.

de

dans

Fleurs



courtes

contracté

des

Soy.-

(Letx.).— Ba^e'aré'^,Afr.

^i"/. I, 349;

Desf.

S. tridentata



bord

au



au

.

ombiliqué, hispide, à peine veiné, réticuleux,

non

d'une

Djurdjura^

du

non

géminées,

grappes

pétales bifides, calice

476

Batt.

14;

Alg.

à

Médit.

liort. derol.

Eniim.

marqués

et

I,

vineuse

couleur

crêtes

les

sur



Willd.

de

blanche

Lalla-Khadidja (Batt.).

S. disticha

à

couleur

AU.

L. ; Desf.

qiiinquevuhiera

plus grands, entiers,

peu



de

Tamgouth

Will.

S.

qiiinquevîiînera ;

-

la

;

Desf. Batt.

Alg.

de Fort-National,

vallée

Sébaoù

du

(Letx.); Zouaoïia Beni-Mansour

I, 340, tab. 98; Soy.-Will. et God.

AU. 133.



Imaïsren,

Collines

sèches

et sablonneuses

Alïénsou,Azouza, Souk-cl-Tléta,

(0. D.) ; Tizi-Oîizou, Aith-bou-Addou

(Thév.);

vallée

(Perroud). —Afr.

de

l'Oued bor.

Sahel, Bordj-Bouira,

57

-

*.

God.

loc.

Elenc.

très

d'Oran, mais

beaucoup

dans

montagneuse

zone

bipariita

plus

capsule fructifère

du

de

et parcourue

sur

le

par

ses

bractées

rocailleuses l'Oued

FI.

de

à Akboù

Sahel

grosses,

d'une

aile

Ed.

I, 418

in D.

; Rohrb.

Brot.

FI.

C. Prod.

centim., décombantes

à la base

S. sa

la vallée

dans

SU.

de

bor. ; Boiss.

111

annuelle, à

Plante



le

oblongues-lancéolées

ciliées

fleurs

;

en

30

oblon-

; feuilles

pubescentes

à

20

de

haut,

gues-spatulées,obtuses, mucronulées, pubescentes, florales

pelouses

Les

II, 184; S. pendula

lus.

dans

partie

membraneuse,

Mon.

I, 375.

et

la

Baléares, Afr.

tiges simples, rameuses-dichotomes

les bords, les

du

canaliculées



(Letx.) ;

Esp.



h.Spec.

dans

plus étroites.

(Lirou).

erecUflora Oth

var.

côté

et

1, 590; 5. scabriflora

or.

surtout

quelquefois,par

plus

Thabourt-Bouzgueur

au

et

distingue

s'anostomosant

chaque

plus longues

pendula

S.

saillantes

et bordées

dos,

Se

province

gement obovale, turbinée, lar-

grosse,

graines beaucoup

ses

la

d'Alger,

été confondue

plus

de

inférieurement, ombiliquée,pubescente,

veines

supérieure, par

celle

Djurdjura.

a

double

renflée,atténuée

dans

Saizm.

; S. decumbens

région littorale

rare

du

elle

lequel

avec

la

et

Soy.-WïU.

Par.;

mus.

olim

Dur.

dans

commune

(1803);Bail Spicil.

matrit.

in He^-'l).

cit. 2-4 ; S. py ri formis

Espèce la

liort.

Cambess.

ambigua

359 ;



Pourret

glauca

S.



sur

grappes

les fructifères penchées après l'anthèse; lâches, dressées-étalées,

pédoncules plus longs viforme, ombiliqué à

;

de

munis

ailées, velues-glanduleuses de blanc

dix

;

pétalesd'un

des

pelouses

contreforts

et

Fort-National

Portug.

Esp.

notre

Le

se

(0. Debx.

mai

ex

signalé

en

sous

C'est même

frais et

dirigeant 1858

Boissier, liai.

Silène

très

ravins

les ravins

Sicile, Crète, Chypre, Obs.

peu

bilobés; capsule

carpophore

le

un

met, som-

ovales-obtuses,

vif,obcordésou

rose

au

cla-

;

graines

liculées cana-

le dos.

sur

les

vertes

nervures

calicinales

dents

ovale, 3-4 fois plus longue que

Hab.

contractés

la base, les fructifères

ovoïdes-renflés,

bordées

oblong-renflé,

calice, celui-ci

le

que

Asie

pendula

le faux sous

nom ce

Il

je

dois

depuis

S. glauca

Pourr.

dernier

nom

Afr.

que

Sébaoû

des sous

34

bor.

détermination

la

Rouy, n'avait

M.

zone

Naples),Ile Caprée,

à Smyrne,

dont

la

médit., Orient.,

Région

trouvait

se

de



l'Oued

vers

(Rome,

mer.

min.

obligeant collègue Algérie.

!)

dans

boisés

ans

pas dans

(S. ambigua

le botaniste

encore mon

à

été bier her-

Gamb.)

Letourneux

l'a

58

-

dans

indiqué

été trouvé

Will.

et God.

C,

S.

;

Duriœi

littorale

ayant

comme

du

Pelouses





et les Hauts-Plateaux.—

gnes monta-

la

région

Crête,

Orient.

Sard.

Esp. Sic

ment entière-

des

dans

Corn,

(Letx.).

non

distingue

se

calice

son

par

laineux.

longs poils

VII, 161

Bict.

lasiocalyx

Mpartita,

S.

Soy.-

lasiocalyx

var.

Poir.

variété

La



Tizi-n'-Imécheddaden

au

Kabylie,

Fort-National.

26; S. coloraia

formes de

la flore de

de

I, 352, tab. 100,

Spach.

recouvert

Afr.

de

Ail.

loc. cit.

des nombreuses

l)or.

S. fuscata

Bogh.,

ir

atocion des

près

moi

par

bipartita Desf.

S.

D.

catalogue

son



Link

apud

Desf.

non

à anthères

pseiido-aiocion

sablonneux

Tizi-Oiizou, Tizl-n'-Tléta commun

le littoral à

sur

Plateaux.

mèr.

Sard.

Egypt.

88,

Sébaoû,

du

(Thév.).— Très les Hauts-

dans

et

Alger, Oran, etc., liai.

le S.

dans

la vallée

dans

sommet

au

ovales-obtuses;

Drà-al-Mizan

(Letx.) ;

Port.

Esp.



S. pseudo-

;

rapprochées

à la base, à dents

Cat.

Debx.

0.

pétales plus petits que

;

Champs



;

I, p. 8

Elenc.

très

Fleurs



ovales

.

Moris

ombiliqué

; calice

rameaux

hisit. II, 187

FI.

99; 5. iindulatifolia

Guss.

étamines

Brot.

Afr.

Orient

l"or.

(Syrie). S.

rubella

et God.

L.

in D.

est bien

C.

voisin

plus court, et

et

à dents

légèrement

par

(0. D.) ; vallée

rare

(Perroud).

sour

min.), Afr. S.

bor.

de

loc.

National

;

(0. D.)

Baléares, Afr. S.

muscipula

cit. 43.

-

Desf. Batt.

grand ;

sur

à

cultures

à Fort-

Orient.

Ail.

bor.

I, 353,

dos

il

vis-

non

beaucoup

le dos

les

et

lisse, et à faces où

National

il est

(Rhodes, Chypre,

ravin de

non

Ravins

Alg. 137.—

vallée

Asie

d'Ou-Abboù

;

Soy.-Will.

rocailleux

au-dessous

Sahel

l'Oued

Guss.

(Perroud)

(Letx.),Drà-el-Mizan

gés ombrade ;

Fortcol

de

(Thév.).

bor.

L. ; Desf.

hr-d-el-Mizan

Orient, Afr.

et

carpophore

rugueuses,

?nëdit.

Tirourda, Thabourt-Bouzguour —

ombiliqué, scabre son

dont

S. fuscata

Egypte.

cit. 41;

humides

ou

Diffère du

Sahel, l'Adjiba (Batt.),Beni-Man-

l'Oued

Règ.



sic.pjrod.;S.oUongi-

FI.

obtuses, par

Les



pseudo-atocion

et God.

non

finement

excavées.



29; Soy.-Will.

tab.

graines tuberculeuses

ses

très

non

calice

son

par

Guss.

I, 369.

P7^od.

queux-pubescent,

bords

Desc.

cit. 37 ; S. iurbinaia

loc

folia Oth

Delile

;

vl//. I, 353;

{do hraiic^).



Soy.-AVill. ot

God.

loc.

Grèce, Iiég.7nddit.0'-c.,

60



velutina

S.

324; S.

du

mètr.

in

Souche



feuilles

des

à la base les

sur

les

bords,

à

ombiliqué,

forme, bords

vallée

de l'Oued

Perroud). préférence abondant. ?*

Atl.

S. Aristidis

I, 351

et

fructifères

la

;

S.

céolées, linéaires-lan-

à

lés, éta-

rameaux

clavi-

scarieuses

les

sur

chez

le dos, à

sur

dans

sablonneuses

(Batt.,

les Beni-Mansour le -S. rosulata

sables

mai.

230;

la

se

plait de



maritimes

il est

ex

Nouv.

BslU. Alg. 140.

pubescentes-glanduleuses



S. biipleiiroides Desf.

Souche

courtes, de dans

grosse, 2 à 3

compactes;

velus-glanduleux, ovoïdes-coniques, clavi

à 6 dents

2-3 fois

escarpés dans

les

dehors

au

;

de

calices

formes

à la à

capsules coniques

plus longues que

gorges

décim.,

l'inflorescence, celle-

corymbiformes,

blanches, jaunâtres

vivace,

le

thécaphore. (H. Gay).

Palestro



bor.

atlantica

(1853) —

Lin.

partie super,

Afr.

ondulées

ovale-conique,

collines

tiges sous-frutoscentes,

fleurs

Rochers



glabres,

nuées atté-

capsule ovale-conique,

les

et

panicules dichotomes,

en

base

Pomel

non

des

glabres

d'Oran

fistuleu-

grosses,

supérieures

province d'Oran,

et

les rejets stéri-

; graines caniculées

Les



falaises



Afr. hor.



émettant

ci

la les

sur

décim.,

la gorge;

Sahel, l'Adjiba,et

Dans



(Letx ).

nombreux

ovales-obtuses, à

tuberculées.

planes,

do

fructifère

tridentée, égalant le thécaphore faces

Drâ-

Tirourda,

Congrès

Debx.

0.

les

et

dents

de

A /g. 50; Coss.

panicule trichotome,

en

pétales bifides, nus

;

82;

fleurs; calice

2-3

SU.

Mon.

long pétiole décurrent,

fleurs

sants ver-

Cèdres,

des

col de

les

sur

ovales-lancéolées, acuminées,

les caulinaires

aiguës ; portant

tab.

rosettes un

S. Salzmanni

escarpés

;

grœc.

bor.

dressées, de 6-12

en

FI.

Sm.

Aith-bou-Addou

vivace, produisant

tiges florifères

;

chez

et

cil. 49;

Mar.)

bot. II,

Journ.

à la limite

Lalla-Khadidja

Alg.,

se.

Sibth.

rochers

Les



Lois.

ex

loc.

Soy.-Will. et God.

Expl.

(1888). ;

God.

et

d'alt. (0. D., P.

S. rosulata

Dur.

Ilerh.

Cucubalo;

Corse, Baléares, Afr.

Esp.,

ses

de

Tizi-n'-Chéria,

Inguel,

*

sub

I, 381.

Tamgouth

à 2000

1800

Desf.

Soy.-AVill.

C. Prod.

in D,

in

L.

molUssima

I, 298;

prod. Oth

Pourret



Coss.

et in Bull.

Vient

rapproche

se

Soc.

placer par

s(;s

et Dur.

bot. Fr.,

à cùté rosettes

par les feuilles

apud

du

.S.

Balansa

/'/. alg.

c.rs.

n"

1010

II, 307 (1855); Batt.

Alg.

135.

legioJicnsis Lagasca

dont

il

foliaires

des rosettes

terminales, mais obovales

ou

il s'en

oblongues,

se

tingue disIon-

61

-

atténuées

guement grandes,

en

plus

beaucoup met.

2300

pétiole et dressées,

on

flores,et

2-3

grappes



Chab.); Lalla-Khadidja (0. Debx., S. Chouletti 135.

Voisin



in Bull.

Coss. du

S.

;

cilié de

feuilles

infér.

bords,

les

aux

longs poils épars

bipartits à

élevés

rochers

Afr. ^

Djebel

à

de

dépourvues en

Alg.

souche dans

glanduleuses rosettes

minales ter-

long pétiole

un

linéaires-lancéolées, couvertes

lilacées, s'ouvrant

la

nuit ;

et à onglet longuement Afroun

Pomel

andryalsefolia

S.

(Letx.)

; le

très fouillées à la base

lancéolées,

pétales

exserte.



Les

Djurdjura (Batt.).



de couleur

à

les basilaires

blanc

souche

Euiliaiitlie

Batt. Alg. 140; Lychnis Obs.

God.

leurii

Bordj

de

laeta

Fenzl

118;

Letx.

Cat.

Ehrbg.

p. 373,

non

l'Oued

Sébaoù

E.

L.

Lamk. Var.

Dict. A

30;

Silène



Fenzl

; Desf.

lœta

Eur.

loc.

Atl.

A.

cit. ; Batt.

I, 363;

in

Braun

sous



le

bor. Hori.

Ait.

;

Loise^

Silène, 166.

Mon.

kew.

Flora

II,

(1843),

vallées, Drà-el-Mizan,

des

mërid.

cinq

hor.

Silène

73;

Iceta

humides

Sables

(Letx.).

coeli-rosa

cœli-rosa

cit.; Lychnis



Afr.

Corse, Afr.



capsule

de

(0. D.); pelouses

(Batt.).

loc.

;

pi. suppl. II, 78

Not.

42 ; Rohrb.

et

les fructifères

et munies

Gen.

Lois.

Silène,

Taoûrirt-Guir'il

E.

Endl.

in

à Fort-National

sablonneux

Champs

trichotome

nes thécaphore: grai-



corsica

genre

le

que

faces

les

sur

Fenzl

corsica

pétioles

en

veinés-réticulés

Djurdjura (Letx.).

Le



;

spatulées

pubescents-glanduleux,

striées

de tubercules.

atténuées

dents, plus courte

brunes, concaves, rangs

cœspiteuse

pédonculées, en panicule

ovoïdes, claviformes, finement six

vivace

Alg. 140.

molles, tomenteuses,

longuement

pâle ; calices

ovoïde-conique, à

; Batt.

331

visqueuses, simples, dressées,

non

feuilles

brièvement

; fleurs

aigus

;

mal.

Nouv.

veloutée-cendrée,

toute

tiges velues-pubescentes,

ou

pubescentes,

caulinaires ; fleurs

p. 3 ; Batt.

velu-hispide,

lancéolées, atténuées

linéaires au

IX,

(A.

hor.

Afr.



à

2000

hor.

Plante



lobes

mais

rejets stériles

des

celles

haut,

plus

Thabourt-bou-Friken

bol. Fr.,

atlantica,

de

Djurdjura

Mares).

P.

Soc.

subligneuse, à tiges dressées, le

du

et

d'alt., Tamgouth-Aïzer

fleurs

ses

par

capsule oblongue et

sa

par

Sommet

(Coss.).

grosse

-

et occ,

Alg

Lychnis

Afr.

140 .

;

bor.

Agrosiemma

cœli-rosa

Desr.

in

III, 644.

aspera

Poir.

Dict.

enc.

Suppl.

III,537

; Viscaria

as-

62

-

Hook.

^era

marquées

nervures

recourbés

pétales roses

;



Fort-National,

il est très

Oued

speciosa Pomel

B

Var.

d'un

grandes,

assez

noirâtre

pourpre

lobes

tiges 2 à

élevées

Spicil.362 humides

;

dans la

la

;

Lyclmis

Voisin

du

pratense,

M.

de

; L.

I, 254

flora. dioica

ravins

Les



capsules sont, globuleuses

et

en

les

et

a

var.

;

Bail

pâturages

d'Ou-Abbou

ravin

Orient., Arménie,

Eu7\

outre,

Sébaoù,

la

zone

pi. Msp.

in

Dur. bot.

Voy.

Ecppl.

Esp.

deux

moins



Alg.

se.

Sibth.—

non

et à fleurs

plus

grosses, le

ovales-

précédent.



boisés, les clairières, etc.

(0. Debx., Letx.) ;

Rég. médit.

Tizi-Oùzou, (Letx.).

plus dans

comme

les ravins

des contreforts

fois

12



pédonculées. Ses

plus longuement

ovales-coniques

non

et

Diagn

à tiges plus élevées

mais

au

Reut.

Coss.

Boiss.

à Fort-National, dans toute

et

femelles

fleurs

les

grandes,

Esp.

Sic.

vallée

du

mér.

Fr.

bor.

gitlia^

Agrosteuima Desf.

AU,

I, 303

;

Arab.

cultivés, parmi les moissons

gérie. Afr.

louses pe-

sud

versant

le

et

parte

ex



maci^ocarpa

vespertina

tab. 80;Z.

tum

Les

;

,

Deutsch.

(0. D.).

Boiss.

macrocarpum

(1842)

Afr.

Sébaoù

du

plaine

thécaphore

aspera.—

var.

contreforts, grand

des

zone

tantôt

lor.

M.

dans

Ail. I, 364,

vespertina Sibth.

L.

la

Rohl.

pratense

dioica

deux

en

incisés ; calice le



coronule

la

avec

141.

Af7\ bor.



Lyclmis

dans

que

Aig.

obcordé, divisé

limbe

Tizi-Oudjâboud

Lalla-Khadidja (Batt.).

Desf.

purpurines

ou

capsule plus longue que

montagnes,

Melandriuiii

Batt.

208;

profondément

ou

;

3 fois moins

des

Com,

Sébaoù,

du

Rég. médit.



mai.

pétalesà

;

lisse, tantôt muriculé

Afr.

à

(Letx.); Drâ-el-Mizan,

Djemàa

Nouv.

roses

oblongs-arrondis,

vers

;

Aith-Koufi, Tizi-Oudjâboud (Thév.) ; Drâ-Inguel(Letx.);

des

Fleurs

base

la

sablonneux

Champs

(0. D.); vallée

commun

Bougie (Cauvet),Dellys (A. Meyer.). *

à

pourpre



Calices



aigus, subitement

tache

capsule.

rég.

Boian.

farfadets.

tubercules

une

la

que

Tizi-Oùzou, Bordj-Bour'ni, Azib

do

avec

court

thécaphore plus

des

Lampe

ou

le dos

sur

Lindley

V. oculata

magaz.\

Slradj-el-Kob^ouh

53; Arab. à

in Botan.

-



bor.

Eur.

cent,

"

L,

;

Batt.

Alg.

SiradJ-el-Kotroub.

(0. D.)—

et 77îédit.,

Githago

141 ;

Espèce



assez

Les rare

G7'èce, 0)'ie7it, Arménie,

sege-

champs en

kX-

Perse,

63



Soct.

Holosteum

umbellatum

Adan-cl-Far.

Arab,

Les



Perse, Afr.

base,

à

(Letx.)

L. ; Desf. à

1

à

décim.,

2

lancéolées

serrées.

; fleurs

des

Pelouses



Afg. 150;

col de Tirourda Eur.



Orient^

A il. 1, 367 ; Batt. Alff. 148.

tiges

divariqués, glanduleux

étalées,linéaires tomes

Afroun

Djebel

de

rameaux

31 ; Batt.

bor.

herbacée

Plante



Cai.

pelouses calcaires,au

dichotomum

Cerastium

ALSINliES

-

L. ; Letx.

(Perroud), Akfàdou, Çauc,

H.

-

dès la

rameuses

visqueux;

ou

disposées en

dicho-

cymes

Chellata

montagnes,

feuilles

(Lirou). —

(Lycie, Cilicie, Syrie, Liban, Mésopotamie,

Esp., Afr. bor., Orient

Perse). C.

fr. IV, 776

près

C.

;

de Fort-National

des

zone

Coss, et Dur. dont

il

Expl.

feuilles, celles-ci

de

Tamgouth 1800

Eboulis



à 2000

C. 362

Tizi-n'-Tésselent

C.

(Thév.).



G. var.

algericum algeriense du

Batt. Batt.

C. vulgatum

la

tuberculeuses

floraison,et

et

in Bull.

; par

de

Tr.

et

1

Holl. FI.

Soc.

5

non

ou

de

toute

II, 247

ainsi

les

que peu

plus

Djudjura

super,

des

Cèdres, de

; col

de

Tirourda, à la

;

cade cas-

bor. ; Bail

Pers.

chez

les

(O. D.)

Spicil.

Syn.

pi.

Aith-Moussa; Drâ-el-Mlzan

Cap de B. -Esp.

VAlg.

bot. Fr.

148

4, par

;

C.

pumilum

(1884),p. 361.

l'aspect, par

centim.

;

vulgatum

ses

ses

fleurs

graines

de longueur ; par

fère Dif-



plus

lisses

pédoncules légèrement penchés

li2 à deux

la

du

alsinoides

Tirourda

il offre

ses

C.

Aith-bou-Addou,

Fort-Nat.

Nouv.

dont

du

Mar.)

Afr.

C.

;

de

col

OtHent,

grandes, à 8 étamines non

à

sablonneux

Eur,

les

chemin

botan.

l, fasc. III, tab. 30

Moris

;

P.



FI. lond.

ou-Aïssa, Tablabalth

et

le dans

sommités

zone

(Letx.).

pentandrum

Champs



Curt.

la

chez

(Perroud);

pumilum ;

hautes

d'alt. (0. Debx,

Ain-el-Hamman de

des

FI.

rocailleux

pédicellesuu

ses

C.

bor.

Port



par

lialla-Khadidja dans

met.

bordant

tiges glabrescentes

ses

spatuiées,et

(Batt.).

longs

ou

in Revue

Alg. tab. 81.

se.

distingue par

se

les friches

Duchartre

apud

D.

boisés

Orient, Afr.

Eur.,

Dur.

viscosum

très probablement

(O.D.),et —

C.

;

Ravins



dans

; com.

contreforts.

atlanticum

C.

I, 865

Link.

triviale

Taoûrirt-Amùkran

de

Ail.

L, ; Desf.

vul^atuin

ses

et

à la

pé-

64

-



taies émarginés, bifides,égalant le calice. Fleur,

C.

Thuill.

L.

bords

(O.D.)

crêtes —

Orient, Afr.

brachypetalum

C.

F ries.

sum

ainsi

à la base B.

fl.sic. I, 510.

plus courts

de

mêmes

médit., Orient, Cauc,

Fl, de Fr., I, 274

ainsi

velues-laineuses fleurs

subglobuleuses,

sommet

à 2000

met.

le

150.

la

Lge

les

dépassant

le

Tamgouth

de

in

Cer.

de

près

;

P.

calice.

God.

Gr.

gazon-

blanches,

fois

(Letx.),Drà-el-Mizan Asie

min.

pédicelles ;

capsules

Lalla-Khadidja, Mar.)

;

des

Fissures



Perreym.

de

7 ; Batt.

Fréjus,

Cat.

Fort-National

Alg.

etc.

(0. D.)

(Thév.). Afr.

bor.



;

bor.

p.

glmiciim

Chellata médit,

55; var.

Les

nes colli-

à Aboudid,

Iché-

147.

; com.

Rég.

le

vers

Tizi-n'-Tésselent,



raoùïa, Imaïsren, Afl"ensou, Thadcrt-où-Fillah, Azouza, Taguemount,

et

celles-ci linéaires-lancéolées; feuilles,

sépales scarieux-lancéolés

Gay

Mon.

Gren.

Arménie,

cent,

Eur.

toutes

vivace,

II.hisp. III,029; Cerastium

Prod.

sablonneuses

Tléta,

les

Djurdjura (Letx.).— Esp. Corse, Afr.

octandra

Mœnchia

col

dans

B

var.

Tiges nombreuses,



souche

d'alt.(0.Debx. du

les crêtes

ociandrum

pelouses rocheuses

les

poils blancs, crépus-laineux

grosses,

escarpés sur

et

;

de

rochers

Willk.

rifères flo-

; cymes

Cerastio, 17, tab. 7;

d'une

que

le calice

allongés, recouverts

et toutes

tj'pe ; pédicelles

plus longs

sur

Syn.

1-5, grandes, terminales; pétalesglabres, deux

plus longs que

liés ci-

calice,

Gussone

le

que

(Letx.) ;

Afroun

Alg.

à la base, naissant

nantes

sirigo-

Tauynde.

Batt.

;

A

var.

Monog.de

Gren.

; C.

le

que

Sic, Afr. bor.; le type:



Boissieri

Aith-Koufi

Tizi-n'-Tésselent,Bordj-Bour'ni,

(Batt.).

stations

C.

Ea



(Letx.); Djebel

Tirourda

ses pelou-

et allongés à

poils mous

beaucoup

non

occidental,

Djurdjura

velu

plus

le calice et

que

plus compactes. du

de

Batt. ^4/^.149; C. luridum

Beaucoup



les

;

les étamines.

que

luridum

Aboudid,

des

St/n. pi. I, 520

couverte

toute

blonneux, sa-

bor.

très lâche; pétalesplus courts

inflorescence

Var.

Fort-National,

Azib

C.

149;

Champs



(Perroud)

in Pers.

Desp.

Plante



à

Com.

Djurdjura, Tizi-n'-Tléta,

du

Eur.

(Letx.).

L. in Herb.

Ain-el-Hamman

;

Alg.

Batt.

226;

par.

vulgatum

chemins.

des

Aguemoùu-Izen des

; C.

parte

pro

FI.

et juin.

Afr. bor.



glomeratum

viscosum

^

Djurdjura (Batt.).

du

pelouses

Les



mai

en

Souk-el-

(Lirou), Akfàdou occid., Ot^ient,

65



média

Stellaria Desf.

Ail.

com.

à

Vill. Hist. pi. Dauph.

I, 271.

(Perroud) ;

(Letx.).— Toute

Alg., G.

D.

nec

vallées de

trinervia

Clairv. Uan.

pentandra

M.

viées, par

fleurs

ses

Eur.

et médit.

cent,

Arenaria

Orient.

Afr. A.

VI, 363

(1890), p. dans

A,

6

; Batt.

très

P.

sablonneuses

ou

;



bor.

à Fort-National

Tizi-n-Tésselent, Drà-Inguel,

Afroun

(Letx.) ; Tizi-Oudjâboud

bérie, aust., Orient, Cauc, Perse, Si-

Poir., D'ici,

cerastoïdes

Debx.

in Revue

Soc.

arenaria

L.

Collines

la

Ail. FI.

--

franc,

de

de

bot.

sablonneuses

(0. D.); col

région littorale II, 113

pedem

des Aith-

à Alger et Oran.

; Gr.

God.

FI. de

Fr.

153.

fruticuleuse ; fleurs

;

tigesgazonnantes,

1-2,



Les

parois

rarement

des

Lalla-Khadidja, vers

Mares, Batt., Lallemand). Alsine

nes grai-

ses

Atl. I, 356 ; Batt. Alg. 152.

dans

com.

centim.

pédicellesdressés. sommet

triner-

(Letx.).

3

nombreuses

{A. triflora

grandes, à pétalesovales-obovés,2-3 fois plus longs

au

du

bor.

Alg.

vivace

à 15

calicinales

altaïque.Afr.

Sébaoù, Sikhoû-Meddour

Afr.

mer.

Souche

de

du

grandiflora

1,261

Soc. bot.

distinct

Djebel Afroun



I, 358; A.

; 0.

398 ; Stellaria

(Letx.);

Esp.



in Bull.

; Desf.

et

Desf. Atl.

parte

ex

la vallée

Aïcha

Afr. hor.

Très



treforts. con-

bor.

spathulata

enc,

cent,

bor.

des

moj^enne

Sib.

les Aith-bou-Addou

Eur.



L.

(Letx

Cauc,

Thabourt-Bouzgueur, Djebel (Thév.).

zone

Lin

les vallées

capsules incluses, et

surface.

sèches, pierreuses

(0. D.); chez

dans

rëg. médit.

trinervia

serpillifoliaL.

Collines



la

;

230

non

Sébaoû, Tizi-Oûzou

et la

pétalées,ses

à leur

noires, lisses

humides

feuilles et les divisions

ses

par

XXVI,

365 S'jric.

Jierb. 150 ; Chab.

31 ; Arenaria

XXXVIII,

Fr.

Corse

mer.,

nat.

se.

;

les Aith-

Afr. bor.

bor.

Bail

dans

probablement

Fymnce



trinerr"ia

et du

(0. D.)

ainsi dire cosmopolite

et pour

Gay in Ann.

Tisser

L. ;

et des chemins;

Aith-bou-Addou,

collines sablonneuses

et (Batt.),

le Corso

les

VEurope,

Are?iaria

;

Les ;

chez

pentandra

151



inférieures

M.

champs

Perse, Affganistan, Amer.

Mœhringia

Batt.

des

615 ; Alsiiie média

Fort-Nat.,Aboudid, Affensou, Taoûrirt-Amôkran

Orient, Arabie, ^

bords

Cultures,



Ain-el-Hamman Koufi



procumbens

Vahl



Eur.

Symb.

rochers 2300

les

met.

mérid.

le

que

L.\

calice,

plus escarpés

d'alt.

Afr.

I, 50, tab. 33

(0.

Debx.

bor. ; Rhodalsine

5

G6

-

J.

procumhens hemiariœfolia 365.

Sébaoû

du

An7i.

Desf.

AU.

Chellata

;

tenuifolia

A.

ienuifolia L.

(Lirou).

près

B

hybricla Batt.

ienuifolia

sépales.

et les

rameaux

Alg.

brièvement

et

Tiges



à Palestro

in Bull.

soc.



un

parois P.

des

;

;

cit.

à

la base; et

peu

plus

Tamgouth (P. Mares, cent.

le

plus

Afr.

court

de A. bor.

que

sur

les

Sables



A.

31

;

/l. Alg.

verna

var.

parte.

ex



grêles, de lâche

inflorescence

plus longs

en

res-lancéolés, sépales linéai-

que

le calice.

Les



Lalla-Khadidja (0. Debx.

de

Tizi-n'-Tésselent,

bor.

Ed.

les bords

pétales.

II,p. 124;



entre

;

calice

ombiliqué du

Sommet

2,000

Cliabert),Thabourt-bou-Friken

Chab.

; bractées

uniflores

souvent

Lalla-Khadidja,

fleurs

bords, égalant les pétales

aux

Afr.

Batt.

;

Notes

;

Cat.

glanduleuses

Sijn.fl.helo.

membraneuses

non

Eur.

bor., Afr. bor.

Asie

A. Ghabori

Letx.

verna

fois

2-3

Koch

Tiges naines,



les

subpaniculées ;

20(1889)

p.

le sommet

vers

très courts

velus-glanduleux.

membraneux

peu

alpina

A.—

tiges diffuses, gazonnantes,



B

lés, éta-

que

I, 334;

ross.

Mares, Chabert, Batt.); Aith-bou-Addou, Jf Var.

ainsi

var.

dentées

7nat. 327

A.

Tizi-Ougoûlmin (Letx.).

un

FI.



pubescentes

rochers,

la

que

florifères

vol. XXXVI,

pédicelles dressés,

;

; A.

plus petites que

glanduleux

Djurdjura(Batt.).

Alg. 154;

terminales,

cymes

très

moins

ou

centim.,très feuillées

5

bor.

Jord.

hyhrida

Fleurs



in Ledeb.

A^OîW.

sousfrutescente

Souche

A.

stations

rameaux

le

bot. Fr.

Batt.

Kabylica

;

Pomel

Kabylica

Orient., Afr.

-È/i"r.

pédicellées,réunies encymes

risser A.

God.

Mêmes



sépales et pédicellesplus de

baoû, (0. D.); vallée du Sé-

etc.

pédicellées; pédicellesfructifères

Fenzl

G conferii/lora 156.

sèches, sablonneuses

hor.

Grèce, Orient., Afr. Var.

31 ; Arenaria

Çat.

VAlg. 156;

arqués, pubescents,

souvent

(Naples)

Fort-National, Aboudid, Afîensou,

Gr.

type, longuement

le

dans

; Letx.

Collines



de

vLscidula

var.

mèr.

liai.

hor.

(Letx.).—

FI.

la vallée

Beni-Mansour

aux

Esip. Bal.

les x\ith-bou-Addou

chez

dans

et

Sahel

Taoûrirt-Iril,Taguemount,

Imaïsren,

Var.

l'Oued

II 407

de

Poiret, Dicl. VI,

à Tizi-Oûzou



A genuina.

micaschisteuses

ou

HT, 10, p. 25; Arenaria

A. geniculaia

Afr.

Inst.

Crantz

var.

;

de

Grèce, Orient, Egypte,

Sic.

Sér.

nat.

I, 358

vallée

(0. D.) ;

(Perroud)

Se.

rocailleuses

pelouses

Les



Gay

-

et

loc^

cées, herbaà la base,

Djurdjura

2,300 met.

(Chab.).



au

d'alt. Eur.

68

~

pédoncules, par ciliées.

Le



feuilles

ses

;

subulées-aristées,glabres, rarement

Djurdjura (Batt.)L.

Batt. A Ig. 159.

Prod.

C.

; D.

Capsules



cent., Afr. Ijor.

J^ur.



Sper^ulapentaiiilra 368

-

un

; Bail

I, 394

plus longues

peu

Spicil.

le calice

que

d'une

graines comprimées, arrondies, noires, lisses, entourées

graine.

près

Moûssa-ou-Aïssa

Fort-National

de

S.arvensisL.;Desf. Arab.

feuilles

L.

rubra

Kindb.

un

var.

sables

Les



centes-glanduleuses entières, allongées.

de ria

; Boiss.

(0. D.) ; l'Oued

;

à racines

pétalesplus Les



diandra



Eur.

Soùngarie,

115; Mollugo

Sébaoû

;

I, 733.

(Letx.);

ross.

hauts

calice

le

;

sommets,

II, 166

Gr.

;

fl.sic. I,515, sub

Lieux dans com.

glabres, serrées,

alta'ique, Afr.

tetraphyllum tetraphylla

stipules le

sur

bor.

Prod. —

tiges cœspiteu-

pauciflores,pubes-

que

des

Fl.

;

feuilles

courts

Voy. bot. Esp.,

sur



sablonneux la

vallée

du

le littoral

à

médit., Grèce, Orient, Egypte, Caucase,

Sib.

Polycarpon

ligneuses

Esp. Afr.

Guss.

Boiss.

; cymes

pelouses

in Ledeb.

Fenzl

Isser

des

(Perroud).— JS'îtr.,

alpina

var

rnucronulées

ou

orient.

Fl.

Are-

Tapis

ou

l'Oued

et

;

fl.hisp. III, 164; 5. alpina

P^^od.

Lge.

séjourné l'hiver, Sikhoû-Meddour

Cran.

près

riibrum

Lepigonii7n

;

les Béni-Mansour

très courts



; S.

I, 275

Fenzl

Aiçat-el-Moulouh

rubra

(Batt.)-

Aïzer

salsuginea

Fr.

et

entrenœuds

filiformes,mutiques

S.

tiges

bor.

pérennante ;

Cat. 31

Sy7i. pi. I, 504; Letx.

chez

Willk.

Souche

Tamgouth

;

cultivés

Champs



rivières, Tizi-Oùzou

des

53; Alsine

dressées

ses,

le calice;

Orient, Sibérie, Abyss., Afr. bor.

36; Arab.

.

Sàhel

alpina

Sert.



Batt.^/^.

;

papilles blanchâtres

campestris

a

Orient, Caiic., Af. B

de

couvertes

Eur.,



Mo7iog. Lepig

(0. D.) ; l'Oued

97.

Orient,

noires, très étroitement

comprimées,

peu

rubraPers.

Spergularia

Willk.

Aith-

Aboudid, Afifensou, Aguemoùn-Izen, Thadert-ou-Fil-

lâh, etc., (0. D.).

Var

Eur.,



368 I, 368; Bail 5i}/c?7.

pubérulentes, visqueuses.

deFort-Nat.

rois.

les

Capsules plus longnes que

— .

à faces

et

marginées,

naria

A";.

Adœi-el-far

graines globuleuses

et

(0. D.)

chez

Ca7ia7Hes, Afr. bor.

Egypte,

159;

la

largeur que

Thadert-où-Fillah,et

cultivés à

Champs



même

de

blanche-scarieuse,

aile membraneuse,

;

God.

Fl.

Ai^enal'eau

a

Sébàou

Alger

et

Abyss.,

bor.

Lin.

L. —Très

fil. Suppl. com.

dans

116 ; Desf. Atl. I, les

champs

sa-

69

-

vallée

l'Oued

de

Egypte,

J.

3.

fissures

des

Rev.

Bivona

souche

de

Cent,

lisser

(Letx.);

etmédit.

Orient,

bot. II, 372

Plant,

;

Batt. Alg.,

sic. manip.

rar.

II,

vivace, à tiges plus nombreuses, fleurs

teiraphyllwn, à

le P.

Les

à

Imaïs-

Affensou,

bor.

Gay inDuchartre

plus étroites et à

feuilles dans

Afr.

polycarpoides

Plante



Eiir.



Transcaitc.

Hagea

;

(0. D.); vallée

Sahel, (Perroud).

Bivonae

P.



Fort-National, Aboudid,

Bou-Arfa, Taguemount

sen,

164

de

autour

blonneux,

-

rochers,

Djurdjura(Batt.);Akboià

plus petites

l'Adjiba,Maillot,

(Lirou).

Sic.



plus lâches

et

sépales cuspidés

et

que

obtus.

non

le versant

sur

Afr.

à



sud

du

bor.

PORTULACÉES Portulaca

oleracea

Baklet-Mobarcha

el-Kamha,

jardins

à Fort-National

régions tempérées

MontiafontanaL.; 171.

cent, et médit. ,

globe F;,

;

de

Afr.

Sébaoù,

l'Oued et

presque

bor.

1, 605;

(Perroud).

Sibérie, Gt^èce,Turquie,

tures, cul-

Champs,



Arabie

Fr.

de

à Fort-National

fontaines

Les



du

God.

Gr.

Orient,

Eur.

Redjila,Bahlet-

bénie.

vallée

(0. D.) ;



les

43 ; Arab.

l'Herbe

ou

Djemàa-Saharidj (Letx.). toutes

Cat.

L.; Letx.



Batt.

Alg.

Eur.

bor.

Asie, min., Afr. bor.

TAMARISCINÉES Tamarix

gallica

Amenman,

Aham^nan

des rivières

bords

Desf..4/^.,I,269; Batt. Alg. 321

L. ;

; Arab.

le fond

et dans

Sébaoù, Sikhoù-Meddour médit.

Grèce, Turquie), Afr. africana

T.

(Letx.);

(Perroud).



vallée

Rég.

;

humides

ravins

Kabyl.

Com.



;

aux

vallée

Drâ-el-Mizan(Thév.)— mérid.,

Fr.

du

Eur.

Ital., Sicile, Daim.,

bor.

Voy.

Barb.

et Arabes.

Kabyles

noms

rissèr

Poiret

des

(0. D.)

(Esp., Port., Baléar,

El-Aridj.

Tharfa,

;

de



l'Oued

7nédit.

II, 59; Bords

Desf.

AU.

l, 269;

rivières, vallée

des

Sahel, chez

les

mes mêde

Beni-Mansour

rid., omf;.(Fr. mérid., Esp., Port., Ital. mé-

Corse, Sard.,Sic., Baléar.

Daim.) Afr.

bor.

ÉLATINÉES Elatine le

groupe

alsinastrum des

L.; Batt. Alg

Elatine, par

ses

183.



Bien

distinct dans

.

tiges dressées

ou

ascendantes^

70



(le 2 à 3 décim.,

fistuleuses, simples

inférieurs

adventices, 8-10, les

ovales-lancéolés,

limites

sessiles.

Enr.



racines

du

Corso,

zélé

notre

les

sur rare

en

collègue

(.Finlande, France.

mer.

tres, blanchâ-

espèce, très

cette

par

ternées,

petites

mares

1802, par

super., Turquie, Crête), Afr.

Ital.

des

aériennes

fleurs

ses

Les

et

en

et

moy.

à

naissance

par



Kabyle,

été découverte

à entrenœuds

rameuses,

sessiles, entières, verticillées

;^-5nerviées,

du territoire



peu

linéaires-étroites,les

verticilles

Algérie, a Gay.

feuilles

ses

par

ou

donnant

et

courts

submergées

en



Russie

M.

H.

cent.,

bor.

HYPÊRICINÉES Hypericum 217

;

//. australe

au-dessous

de

pelouses ol-Haoùa

/"'.,111, loi

;

Fort-National

afrum

H.

177.

et dans

Sibérie

Eiir.



Desf.

hautes

dont de

(Letx.);grand

Trab.).

ciliatum

H.

FI,

fjalL, Ed.

ligneuse, haut

Afr.



;

sans

feuilles

lancéolées,

en

dans

toute

la

les

Aïssi(0. D.) ; AgouniTaoùrirt-

liég. médit..



bor.

Lamk.

vutgare

prairies

des

zone

(Letx.);

ail., II. 21/i; Batt.

FI.

il

10-15

capsules fructifères

dou

Com.

Tizi-Oùzou

elliptiques,crispéesaux ses

; //.

se

distingue

décim., bords, par

plus grandes.

ravin

do

FL

Air/.. 181.

ravins

chez

Perse.

Voisin



de

tiges sous-fruto::--

ses

feuilles

plus larges, plus étalée, AUiïi-

Taoïirirt-Guir'il. chez

les

(Thév.).

inflorescence —

Yakoùren

contreforts,

ses

son

les

(Syrie, Liban),

par

par

et

Drà-el-Mizan

atlaïqite, Grèce, Orient

tetrapterum

centes,

Ibérie, Perse, Afr.



(0. D.);

Aith-Iraten

(Thèv.).

boisés

El-Kliachlidach, El-Açoiied, Uioufaritioûn,

Arab.

Béresmoûn

Mesinoûn,

l'Oued

II,

Mauri.

cludium

(Perroud);

Aguemoiin

BsLit.Alff.,181

L. ;

//.

AIL

Djurdjura, Agouni-Aihmed,

Tauride,

perforatum

de

berges

(Letx.);Drâ-el-Mizan

Orient, Arménie,

sous

du

(0. D.); Tirourda,

Guir'il, Aklâdou

H.

les

Fort-National,

Desf.

11, 224;

des contreforts, les ravins

la zone

toute

les crêtes

sur

Voy.Barh.

Syll. fi.nap., 385;

Tenore

dans

Fréquent



Poir.

repens

les

Aith-Idjer(Dait.

bor. Lamk.

Dict.

I, 109;

//.

IV,

enc.

170;

H.

Desf.

montanum

cœur

à la buse

corymbiforme;

et

en

dessus,

largement

fleurs

Lin.

non

stolons; tiges fermes, dressées, opposées, glauques

dentatum —

embrassantes d'un

Souche dans

rameuses

ponctuées,

grandes,

Lois.

beau

le

ovales;

rescence inflo-

jaune

;

71





fimbriés

sépales lancéolés, ciliés-glanduleux, courts

le calice

que

disposées régulièrement nalement.

(Letx.) ;

Cors.

Smith

lare des

cent,

hor.

Eur.

Soc.

Lot.

L.

Fr.

l'a découverte

le

vertes

semi-embrassantes, fleurs

Tidjer

et médit.

et cent, H.

du

la route

sur

le

montagnes;

(Letx.).

Naudinianum

H.

308;

Batt.

dressées,

Alg.

rochers

Les



Oudjâboud H.

Faciès mais es

humides

(Thév.);

ou

in

Dur.

dans

Dcbx. de

VU.

distinct fleurs

deux

Syn.

par

ses

hor.

bor.

182.

Bois



Aith-bou-Addou

les

Bull.

Munby

la

;

feuilles

un

peu

grandes

;

ponctués

rugueuses. cade cas-

(Letx.), Tizi-

(Letx.).

de Tisser

la

larges,

super.;

montagneuse

à

ment; entière-

connées

lâche; fleurs

graines

zone

Tiges



velues, produisant

légèrement glanduleux, ;

Fr., II,

L.

non

ponctuées, très

bot.

Soc.

bor.

Afr. bor.



Voy. bot. Esp., 115, tab. 36; Batt. ^4/^.,

fl. Gibr.

tomeniosum

Azrou-



Eur,



décombants

pas

fimbriés

gorges

Boiss.

pubescens 0.

(Batt.).

calici-

ausi., Orient, Lazistan, Afr. et

à

dessous,

divisions

ses

Alg.

corymbe

non

Battandier

en

Tizi-n'-Tésselent, Thabourt-Bouzgueur



183;

la marge,

Cette



ovales-oblongues,

Ail, II, 216; Batt.

presque en

Bull.

in

tiges velues,

ses

Afr.

perfoliaium

sépales lancéolés, glabres sur

feuilles

ses

Tirourda

rejets stériles

inflorescence

noir

à

reconnaîtra

40 à 60 centim.,

de

rameuses,



M.

Caucase,

et

B.

182;

ovaleS; pubescentes,

de

de

Coss.

de nombreux

base

Algérie, et où

en

Djurdjura (Batt.),chez

dor.ceni.

Eur.



(Batt.).

ciliées,glanduleuses, etc.

col

L. ; Desf.

Auprès



Crantz.

vîllosum

Side'rie,Arménie,

montanum

C.

; Batt.

I, 318

pyramidale étroite,à

grappe

bor.

quaclrangu-

Djurdjura

dessus, glauques

en

lancéolées, brièvement

nales

des

en

; H. D.

le

Fr.

de

décim., à

6 à 10

;

H.

la

On

premier. de

dressées, hautes

Fl.

signalée

encore

pas

Tizi-

bor.

71 ;

p.

les

Port.

Esp.

mer.

226

fl.Suec.

God.

; Gr.

XXXIX,

plante n'était

ses

Afr.

dans

(0. D.);

Fr.



montagneuse

zone

etaust.

hirsutum

H.

*

la

dans

sources

longitudi-

Fort-National,

quadrangulum

801 ; //.

i^/. "n7.

brunes,

Ténos, Crête, Grèce, Afr.

Novii.

Fries

striées

et

d'Ou-Abboù

(Thév.).

Orient, Zante,

tetrapterum

de

ravin

;

Drâ-el-Mizan

Sic.

Sarcl.

H.

boisés

et les ravins

pâturages Oiîzou

répandu aîitour

Assez



graines ondulées

;

vésicules

de

couvertes

capsules

;

pédicelles plus

;

n"

des

143

;

H.

plaines

tiges dressées,

fois plus grandes,

ses

Salzman.—

suberosum et ses

du

littoral algérien,

feuilles

calices

pubescentes,

à divisions

plus

72



laineuses, ponctuées de noir

étroites,acuminées, fimbriées,

non

(Thév.)

la

dans

(Grenade, Gibraltar)Afr.

Esp.



.

androsaBmum

H.

AU.

FI.

frais

Bois

forêt

L.

II, 47; Arab.

i"edem.,

dans

la

Alg. 181;

Batt.

;

médit..,Arménie,

Androsœmrim

nale offici-

Khachhach-el~Açoûed.

Agoùlmin-Aberkan

d'Akfàdou,

bor.

infér. du

montagn.

zone

vins Ra-



infér.; Drâ-el-Mizan

montagneuse

zone

la marge,

sur

fovéolées.

graines plus régulièrement

ses

humides





Djurdjura oriental,

(Letx.)-

Eur.



et

occ.

bor.

Caiic., Perse, Afr.

MALVACÉËS

M.

l, 429;

Prod.

M.

Cavan.

stipulacea

Malope

malacoides

Desf. FI.

malacoides

Mélairia.

Anal,

Atl.

II, 120

tusément

crénelées

grandes,

solitaires, axillaires

cultivés, les

Les

champs

les

Aith-bou-Addou

Var.

de

110.

hirsuta de

l'Azrou

Diffère



de



Se

dépassant la vallée Com.



*

A.

Boiss.

2-3

de

de l'Oued

Ludwigii

et

VA.

Reut.

XXXIV,

indumentum

son

Pelouses



crêtes

des

scient.

sur

et

par

que

Man

\\°

Batt.

;

la fleur, sa

plus courte,

Esp.

hisp.,

A

stipules laciniées

ses

Sahel, Bordj-Bouira,

l/mn.

tab.OD

Alg.

ses

Beni-Mansour

Afr.

13

/g., et

corolle

carpelles sablonneux

Champs





Grèce,

aust.,

plant,

]edos(Boiss.).

le. littoral.

et

bor.

courts

non

rocailleux

Eboulis

Diagn.

Iiirsuta

le calice

et carénés

sur

par

cent,

Afr.

pédoncules plus

fois

à Oran

Eur.



Perse.

in Expl.

et Dur.

ses

type

bot. Fr.,

.4^^11,114.—

(Letx.).

distingue

plus arqués de

(Thév.); Kabylie

bor.

Cauc,

longiflora

entières,

non

(0. D.); chez

Ealla-Khadidja, Tamgouth-Aïzer

L. ; Desf.

min..

(1842); Coss.

du

poils étoiles.

et de

Tirourda

Orient, Asie

IIG.

fleurs

centim.); pédoncules

Soc.

in Bull.

.

poils simples

Althaea

A.

à 7

Drà-el-Mizan

Batt.

Djurdjura, Tamgouth

•¥

4

aiguës ;

à Fort-National

moissons

intermedia

B

(Batt).— Esp. Afr.

H

(de

(Letx.);

385, et in Fl. Alg

du

décim.;

(Batt.).

orientale

formé

de 1 à3

stipules grandes obcordées,

;

K/ieimi,

calice,celui-ci à sépales linéaires-lancéolés.—

le

que

Arab.

parte;

ex

SpiciL 375;

pétiolées,ovales, entières, ob-

feuilles subglabres, longuement

^

Bail

Tiges simples, annuelles, dressées,



plus longs

stipulacea

var.

DC.

cienç. nal., III, 74;

(Batt.).

bor.

tissa. "."8; D. C. Prod.

I, 4;{7

;

Ratt.

73



ainsi

recouvertes de

à

lobes

cinq

glabres

dilatés

pubescents-scabres

dépassant

(Perroud).

Beni-Mansour

dans

Algérie que

Kantara

;

l'ai

je

Cap

II, 118, tab.

171

plus élevée

plus intense

Presl.; Arab.

hispida

Ravins

et boisés

secs

Sahel,

velus, à

Eiir. L.

Fr.

7nerid.

Esp., Baléares,

Coss.

et Dur.

décim.,

d'un

faces

deux

tiolées; fleurs

solitaires

ainsi

pubescents

du

Bordj

de

II, 118

rochers —

Batt. Alg.

calcaires

Médit, L.

;

dans

occid.,

trimestris

Champs, parmi

L. ; Desf. les moissons

bor. 113.

che Sou-



de

en

grappes

trilobé à lobes

(Thév.).

les

sur

courts

et obtus,

Arab.

Bal. Ail.

Esp. Sard.) Afr. ; Bail

à Fort-National

3 à au

bor. ;

Desf.,

El-Amar.—

Khobba:^,

II, 119

ravin

46, tab, 21

fi. inonsp..

pé-

axillaires,ou

Grand

Afr.



à

6

lobées, longuement

la vallée des Aith-Ouâbben

(Fr. mér.



pétales roses, bifides,égalant

Illust.

114;

ser, Tis-

(Batt.)-

munies



Drà-el-Mizan

de

vallée

dressées,

onglet très étroit (Batt.).

Gouan,

L. maritima Atl.

le calice;

Alg.,

feuilles

;

3-5

axillaires, ou

cupuliforme

que

4 fois le calice, et à nord

velouté,

tomentum

; calicule

terminales

Incd.; Batt.

glabrescentes

rameuses,



l'Oued

de

Sic., Afr.

nombreuses,

tiges robustes,

;

dessous.

(Letx.) ; Bougie

mer.,

stenopetala vivace

15

Tifrit, Akfàdou

Sébaoù;

de

d'un

(Thév.), Tizi-Oùzou,

Drà-el-Mizan

;

notre

feuilles

vallée

(0. D.) ;

AU.

Plante

dans

en

(0. D ) ;

les Aith-Yalla

chez

Bordj-Ménaïel (Perroud) vallée

Arabie,



observée

incanescentes

et

Fort.-Nat.

sous

Ain-el-Essnem

Elaux

Desf.

Melliha.

(non

genuina

dessus

en

moissons

hispida

L.

région), à tiges et pétiolesplus mollement vert

les

dor., Egypte,

Batt.;

hispida

la forme

dans

indiquée

n'était

Biskra, El-Biod,

dans

Afr.

les

chez

Sahel,

B.-Esp.

var.

Olbia

:

que

de

L.

olbia

Lavatera

récoltée

;

les côtés.

sur

l'Oued

espèce

rare

Sic,

Esp.,



Beloutscli.

Perse,

Cette



fréquemment

d'Oran.

environs

de

région saharienne,

la

calicinales

tre, pourpre-bleuâ-

de couleur

la vallée

dans

de

folioles

;

carpelles glabres, rugueux

le calice;

sablonneux

Champs

dessous

les divisions

que

axillaires,grandes, subsessiles,

fleurs

pinnatipartits,

ou

en

serré

à la base,

cordées

cunéiformes

ainsi

très

indumentum

subarrondies,

sommet,

linéaires, velues

l'involucre

en

feuilles

;

au

dessus,

en

pétioles d'un

à 30 centim.,

10

étalées,de

Tiges



les

que

poils étoiles

formé



Khetmi.

115; Arab.

Alg.



Les

(0. Deb., Batt.) bor.

SpiciL, 376.



(O.D.) ; Tizi-Ouzoù,

74



vallée

Sébaoîi, Djernàa-Saharidj (Letx.) ; Drà-el-Mizan

du

Rég. médit. Malva

à

L.

à

Fort-National,

(Perroud)

Var.

du

du

vallée

Presl

Sic.

Flor.

(H. Gay); formé de

de

étalés,par

très velues, ses

velues

des

fois

poils,

d'un

jaune-pâle.

(Batt.).

des

nicaeensis

M.

II, 113

Oreille

chemins;

Lin.

Chèvre

à Fort-National

com.

Tizi-Oùzou, vallée Orient, Arménie, M.

Afr.

et

Sahel

(Perroud); vallée

Orient.

Egypte,

Afr.

au-

bar.

(0. D.), Drà-el-Mizan

(Letx.).

des

(Thév.);

Grèce, Crète,

Médit.,



ou

bords

Champs,



Ail.

II, IIG

à Fort-National

cultures

à indumentum

bor.

L. ; Desf.

parviflora

Champs

Sébaoù

du

Palestro

Tamrout/i-Thaza

Kabyl.

El-Békoid.

et

.1/. roiiindifolia Desf.

II, 40;

;

de

velu

carpellesparsemés

Sic.



Boiss.

Arab.

;

les

pétioles,

Tamgouth-Aïzer,

(Batt.),

pedcm.

ex

feuilles

calice

son

variété

le

sur

Aith-Kouli

Ail. Flor.

non

de

rencontre

que les

Gorges



Une



se

112.

côtés,

deux

plus courts

stipules ovales,

ses

tomenteux

l'Azib

rie, Sibé-

Eur.

Batt. Alg.

(18;"G) ;

de longs poils étoiles et jaunâtres et à

dessus

Bordj-

supérieures à cinq lobes obtus, par

les

Maison-Carrée

quelques

Ail.

175

tiges rameuses

ses

subangulaires,

carpelles

ses

Sébaoù

du

bor.

type par

les fructifères

tout par-

Sahel, —

pédicellesvelus, dressés, trois

ses

l'Oued

Djurdjura (Letx.)

cordées-orbiculaires, denticulées, inférieures

Conim.



la vallée

de

bor.

Mandfir,

Arab.

El-Bëhoul. et dans

Afr.

Orient,

II, 115;

Tizi-Oûzou,

pelouses

B hisurta

Diffère



Ail.

Alger

'Thév.):

;

Oi'ieni, Afr. ^

à

El-Khohhlza,

(0. I).);Drâ-el-Mizan Bouira

Desf.

;

(Ch.

(Perroud),Tizi-n'-Tléta (Letx.).

mér., Esp., Port., Ital.,

Fr.

silvestris

Moiidjiro,

de Tisser

vallée

Thév.),

Romain, —



Perse,

do

ITsser

El-Béhoul.

Arab.

;

(0. D.) ; (Letx.).

vallée

Eur.





de

l'Oued

médit.

Grèce

Afr. bor.

LINÉES Linum comm.

Mizan —

Eur.

L. scabrmn

L. ; Batt.

gallicum dans

la vallée

du

vallée

de

(Thév.); médit. tenue

Orient.

Desf. Kunze.

Djurdjura, dans

l'Oued

I, 280

Pelouses



la

Sébaoù,

Cauc.

Ail.

zone

Alg. 174.

Champs



Tizi-Oùzou

sablonneux;

(Letx.),

Sahel, B()rdj-Bouira

Perse, non

Abyss.

Munby;

humides

supérieure

des

Afr. Batt.

sur

Cèdres,

les au

Drà-ol-

(Perroud).

bor.

Alg. 175; L. versants

du

Tamgouth

de

70

-

ZYGOPHYLLÉES terrestris

Tribulus

L.

H'immèce-el-Ami7\

H'açak,

Bougie (Cauvet, Letx.)Beloutsch.

Perse,

Afr.

médit.

Rég.

de

la

plage Arab,

ient, Egypte,

Or

à

Esp.

B.

de

Cap

bor.

Sébaoù

l'Oued

de

(0. D.), et sables

etc.



El-H'asek,

I,339;Arab.

Sables



Tizi-Oùzou, Sikboû-Meddour, à

Ail.

Desf.

;

GÈRANIACÉES Géranium

tuberosum la

de

calcaires

L.

;

'QdXi.Alg. 118.

supérieure

montagneuse

zone

Lalla-Khadidja (Durand, Thév.)Arménie,

Afr.

Boiss.

Boiss.

rosiim

par

rhyzome

atténué

palmées,

res,

ombelles

en

serait

la

moùn,

et



atlanticum

G.

Alg., 119; dans

G. la

toute

des

de

fleurs

ses

Le

et

en

119. ; Azib



des

fleurs

diamètre

celles

Tirourda(Perroud);

Reut.

Piig.

la

surtout

non

dans

27;

Batt-, Com.



prairies chez

et

les

,

(0. D.):

Tablabalt, Taguemount

(Perroud)

Dor.

Aboudid

Fort-National,

Ague-

les Aith-

Lin. les

des

zone

chez

pi. nov.,

Atl., W, 100

contreforts,

Chellata ,

col

de

(Lirou);

gie (Lct.K..) ; Bou-

-"4/r.bor.



L. ; D.

Pelouses

ses

pelouses,dans

Sébaoù, Tifrit,Djebel Afroun, Akfàdou

pyrenaicum

inalvxflorum

G.

Djurdjura, Fort-National,

Desf.

;

grandes,

effet par

bel

rameaux

suborbiculai-

basilaires

Esp. (Prov. de Grenade), Afr.

humides

(Krémer, Cauvet).

Alg.,

plus

et

Takériboud-el-Djedid

Tirourda,

G.

du

du

col

Aith-Moussa-ou-Aïssa,

du

feuilles

Ravins

silvaiicum zone

le milieu, à

vers

terminales.

et

Boiss.

boisés

ravins

vallée

rameuses

ses

le massif

(Letx.).

iitbe-

sées, tiges hispides, dres-

pinnatipartits, par



Ain-el-Hamman,

bou-Addou

les

sur

ses

par

Diffère



lilas-pourpréet atteignant

sauvage.

contreforts

Lin.

non

extrémité,

son

pauciflores

mauve

27 ; G.

nov.

talement, horizon-

à 5-7 lobes

très grandes, d'un de

à

Piig. pi.

épais, oblong-cylindracé. placé

plante ornementale

une

Grèce, Orient,

Daim.

dent précé-

feuilles, par

peu

Tizi-Ougoûlmin,

du

119

plus grandes,

beaucoup florifères

et Reut.

V'oy. bot. Esp.

son

;

hor.

malvœflorum

G.

Médit.



silicéo-

Pelouses



C.

des

Aith-Koufi

Prod.

I, G43

montagnes,

; Bail

col

Spicil. 382

de

Tirourda

;

Batt.

roud) (Per-

fThév.) ; Acherchour-en-Tensaoût,

77



Akfàdou

(Letx.).

Orient, Arménie

II, 101

Atl.

tuherosum

jura oriental (Batt.).

(0. D.).

commun

à El-Kseur

et mérid.

Perse,

Orient, Palest.

les Aith-bou-Addou

(Letx.).

sous

(0. D.);

ravins

(l!\iëw.).—Eur Sib., Afr.

chez

les

cent,

et

National

;

ravin

les rochers

sur

(0. D.) ;

col de

robertianum

robuste,

National

Chemins

grosse,

Perse,

A tl. II, 104,

var.

d'un

grandes

col

de

Boiss.

de

Tirourda

ligneuse,

d'un

limbe

la

d'un

à Fort-

de

la

prise

(Lirou); 7nédit.,

et

genuinum

prise d'eau

Eur.

cent,

bor.

rides

à Fort-

et

aust,

bor.

noi\

Esp., 120, tab.37, non

brun



Drâ-el-Mizan

Elench., pi.

27;

E.

L'Hér.

foncé, produisant des tiges de 6 à 10 centim.au

gris-argenté

ovale-obcordé,

ovales-lancéolées, que

d'un

la

Afr,

Cauc,

bot.

a

(Perroud) ;

Boiss..

Yoy.

Les



pâle, carpelles à

rose

moulin

;

120.

cent,

L. ; Desf.

des toufltes serrées

plus longs

Sébaoû

Chellata

Eur. bor.

couchées-ascendantes

pétiolées,à

fois

prairies

Drâ-el-Mizan

moulin

(Perroud),

Aith-Koufi(Letx.).—

trichomanifoliiim

formant

et

humides

ou

l'Oural, Afr.

cheilanthifolium

nombreuses,



Sibér.,

,



altaïque, Grèce, Arménie,

—Souche

(Letx.) ;

(Letx.).

couverts

(0. D.) ;

Erodium

assez

120.

l'Oued

vers

de

fleurs

(Thév.); Azibdes Sib.

Champs



Aboudid

Tirourda

Sibérie



Alg.,

et aust.

moy.

ombragés

d'Ou-Abboû,',

OtHent, Caucase,

écartés.

Batt.

Atl., I„ 104; Batt. Alg.,

Aith-Koufl

Plante

il est

bor.

Aith-Iraten

Aith-bou-Addou,

G.



médit., Grèce, Orient, Cauc,

; Desf.

couverts,

etc.

Champs



Canaries.

bor.

chemins

d'eau,

;

descendant

en

.

lucidumL.

G.

Djurd-

Grèce, Asie-min.,

médit.,

Atl., II, 102.

Fort-National

humides

le

Corse, Sard.

HaHarcha.

Eur.



L.; Desf.

dissectum

liai.

Ail., II, 101

Grèce, Orient, Perse, Affgan., Afr. G.

ofboian.

dans

Fort-National, et

Desf.

l)or.

Afr.

L. ; Desf.

rotundifolium

à

cent,

Eur.



Grèce,

Acherchour-en-

montagnes,

cent,

jardins

et

cultures

sablonneux,

Chez

des

in Journ.

L. ; Desf. Atl., II, 102 ; Arab.

molle

G.

var.

Eur.



G.

deUteBdiW

Taoûrirt-Guir'il

(Letx.);de

Tensaoût

Turquie,

bor.

Pelouses



médit.,

et

Alg., 119; G. lanuginosum

L. ; Bat.t.

302.

(1873), p.

Afr.

Cauc.

G.

;

cent,

,

bohemicum

G.

Eur.





plus, et

feuilles longuement

;

bipinnatéséquées ;

rouge-pourpré

;

pédoncules

feuille,velus, à poils étalés

; ombelle

pules sti-

deux flori-

78

-

fère

blanc-tomenteux

pétales irréguliers, deux

;

et striés

le calice, blancs

Mares,

(0. Debx.,

P.

(Letx.).

Esi). mont.

Ilorl.

in Ait. L.

;

à

lieu

donnant

variable

plus longs que

plus hauts

Les



d'alt.

voisines

(Ed. I), II. 414;

Keiv.

II, 100.

Ml.

Dcsf.

très

Plante



plusieurs formes,

de

distinction

la

crèlos

les

et

gement lar-

supérieurs

Grenade). Afr.hor.

de

(Prov.

cicularhon

Géranium

Letx.)

Lallemand,

L'Hérit.

cicutarium

E.

à la base.

couleur

d'un

Djurdjura, Lalla-Kliadidja de 1800 à 2(XX) met,

du



fois

les deux

do pourpre,

même

de

maculés

mucronés,

subitement

llcurs; sépales ovales,

à 3-4

sommets

-

,

Forma

a

feuilles

D.

prœcox réunies

toutes

très velues,

L'Hérit.

moschatum

de

;

Desf.

II, 106.

Atl.

micaschisteuses,

près

III, 039;

Spec. Les



de

Fort-Nat.,

Dissert.

IV,

Bertol.

dressées-ascendantes infér.

; ou

(0. I).). —

Bail

Spicil.

387.

de

diffuses, longuement

sables

des

rivières

; ;

pétales

l'Oued

du

Souk-el-

Rég. médit.,

rosés,

Sébaoù

annuelles

hispides; feuilles crénelées

glabrescentes égalant

près

de

le

mées parse-

ou

calice.

Tizi-Oùzou

ou

pinnati-

ovales-lancéolées

toutes

incisés-dontés,

poils blancs

collines

les

Tiges



,

pinnatilobées,les super, subsessiles, à lobes

ciconium

botrijs Cavan.

pétiolées, ovales-obcordées,

longuement

séquées,

le chemin

sur

îtal. 35 ; Géranium

Amœn.

90

tab.

Palest.

Afr. bor.

Orient, Mésopoi. Babylone, Botrys

Sébaoù

du

Géranium

sablonneux,

champs

Tagueraount Tléta, Iguil-el-IIadj-Ali,

E.

et la vallée

Canar.

bor.

Willd.

ciconiuni

E.

neux sablon-

Champs



(Perroud).— Rég. médit. Orient,

Sahel

A'byss.,Afr.

Perse,

L.

l'Oued

tnoschaliini

Géranium

(Thév.); Tirourda, Takériboud-el-Djedid,

(Letx.), Drâ-el-Mizan vallée

tense. in-

"()r.(Cosmop.)

Perse, Afr.

(0. D.) ; Tizi-Oûzou

à Fort-National

plus

rouge

Sikhoù-Meddour

de

Ilahra-Er'raî,

II, 106; Arab.

Atl.

L. ; Desf.

d'un

près

cil. 414;

loc.

la fin de

II, 347.—

Ed.

par.

fleurs

Sébaoù,

l'Oued

dès

lement sol, très velues; feuilles éga-

Orient., Arabie,

Eu7\,



le

sur

les pédoncu-

;

(0. D.).

etc.

FI.

Acaulo,



larges

Fleurit



Affensou,

pinnatipartites;

de

Sables



E.

grands.

assez

couchées

Tiges nombreuses,

Cavan.

non

pilosa; E.pilosum'^\\M\\\.

YoYm-àJ)

:

rosette, à segments

en

Fort-National,

Aboudid,

(0. D.).

I, 640

C. Prod.

pauciflores; pétales mars;

suivantes

les deux

parmi lesquellesj'ai noté



Les

(0. D.)—

79



Rëg. médit,

occid.

(Fr.

mér.

-

2\irqiiie Afr Ital.)

Port.

Esp.

,

bor. .

Canaries. chium

E.

Willd. L.

cliium

Collines



; E.

Spec. III, 634

ravins

à Fort-National

Bouira

(Perroud);

sablonneuses

(0. D.) ;

chez

alnifolium

E.

Cavan.

sifolium

10-30

de cordées

des

l'Oued

Desf.

non

entières, crénelées, tiolées,les

de

ainsi

les

que

caulinaires

mm.

plus longs que

le calice

divisions

; en

(Letx.);Dellys (Meyer)

de

L.; Desf. des

Atl.

Sébaoù

Orient, Arm.,

la

;

et

base, pé-

fleurs

un

peu

trinerviées, submmèt.;

3

sablonneuses,

fruit les

de

Issers

àTizi-Oùzou(Batt.).— ^S/c, Sard.,

Spec. III,639

II, 104; Arab.

(Letx.);

à

bor.

Willd.

et des

champs

quelques poils

multiflores

à

2

Prairies



; com.

(Naples), Afr.

malacoides

E.

de

calicinales

arête

une

cilié à la base.

mér.

dantes, ascen-

diamètre, longuement

,

Ital.

cras-

pétioles;feuilles

blanches, à pétales égaux

hispides, se terminant 2-3 centim

Géranium

oblongues, profondément dentées; stipules

pâle, rarement

rose

bor.

cordées

larges, scarieuses, aiguës ; pédoncules d'un

Médit.



trilobées,glabrescentes

ou

de

des

à Bordj-

Tiges diffuses,puis



subarrondies,

à 40

30

bord

Sahel

;

côtés, crénelées-dentées, parsemées radicales

nium ; Géra-

au

(Letx.).

fl.Sic, II, 307

centim., velues,

et raides, les

courts

pelouses

et Chios, Afr.

ovales-cordées, entières

ou

deux

Prod.

Dissert,

de

Viviani

Aith-bou-Addou

les

Guss.

et

vallée

(Fr. mér., Esp., Ital.),Grèce, Syra ^

cuneatum

^/i'^"i!rcM.

chemins

Géranium

;

Lieux



à Fort-National

Drà-el-Mizan

(Thév.).

malacoides

incultes, bords

(0. D.), vallée

du

Rëg. médit., Turquie,



bor.

Perse, Afr.

OXALIDÉES Oxalis

corniculata

chemins

couverts.

Souk-el-Tléta chez

L.; Batt. A/^. 173. Com.

et de

à



bords

Fort-Nat.;

Taoûrirt-Amôkran

les Aith-Ouâbben

Grèce, Orient, Cauc,

Rochers des

(0. D.).

(Letx.).

Arabie, Affga?î.,Afr.

chemins

Vallées

cent,

Eur.



humides

bor.

et du

rieures inté-

mérid.,

et

Canar.

RUTACEÉS Ruta Desf. Les

montana

Atl.

Clusius

Hist.

I, 336; Kabyl. Aoûrmi

collines rocailleuses

dans

la

plant. ; zone

II, 146

Arab. des

;

R.

tenuifolia

Fidjela, Soudab. contreforts

chez



les

80

-

Aith-Moussa-Ouàissa dans

la

(0.

D.);

Flissà

zone

Drà-el-Mizan

I, 69

Mant.

médit.

Syn.

la

a

(0. D.),

contreforts. DC.

bracteosa

R.

byl. et Arab.

Fidjela.

et Lge

tiges plus feuillées, ses

ses

oblongs-spatulésou

ovales-cordées,

ou

plus à

et

obovales,

courtes.

Bougie Asie

Orient,

et

rochers

Les



(Cauv. Letx.). min.

Sébaôu

à

cultive

également

Bougie



Afr.

pensis chale-

R.

par

lées plus grandes, lancéo-

bordés

de à

coup beau-

franges

Dellys (A. Mey.)

Grèce, Zante,

médit. ^

.

dans

que

chez

dans

bor.

plus larges,

segments

L.), Arab.

la

dans

vallée

la

de

Aith-Fraôucen, etc.

les

les

Karess,

jardins de

les

Led-

Bord-gan,

région littorale,à Dellys

la

recueillent

jardins de Toudja

zone

l'Oued On

les à

et surtout les

res meilleu-

l'Algérie.

de

oranges

dans

à

dans

angiistifolia que

medica

cultivés

Djemâa-Saharidj,

se

(C.

contreforts^ ainsi

des

inférieure

Les



Aboudid,

34;

L.),Arab.

aurantium

sont

El-OutroudJ

arabes.

bor,

et le citronnier

jin, Narendj, Troudj,

Rég

et

chalepensis

occid.

maritimes



Arab., Afr.

L'oranger {Citrus

Obs.

R.

pétales

ses

R.

fl. hisp. III, 510; Ka-

bractées

ses

Ital. Daim.

bor.

Cat.

Prod.

feuilles

Aith-

très probablement

et

diffère du

Ne



les

Fort-National,

I,710; Letx.

Willk.

chez

I, 464;

Hég. médit,

~

in Prod.

bracteosa

var.

de

corn,

Aitli-Ouâbben

Port

kabyles

noms

pierreuses près

et

des

zone

plant.

; mêmes

Ichérriden, Aguemoun-Izen toute

les

(Fr. mér., Esp.

.

var.

sèches

collines

chez

Djurdjura

Pers.

angustifolia

Lin.

beaucoup plus

mér.), Grèce, Orient, Cauc., Afr.

Russ.

R.

;

(Thév.) ; Tizi-n'-Tléta,

Rég



Fort-National

du

moyenne

(Letx.).

Turq.

près de

-

SIMAROUBÉES

Lamk.

coccos

Fl. du

rocailleuses

Atl. I, 31 ; Chamelœa

L. ; Desf.

tricoccum

Cneorum

franc. II, 682.

Djebel Belloùa



Tizi-Ouzôu,

(0. Debx.).



les

sur

tri-

pelouses

Rég. 7nédit. (France

mérid., Esp., Baléar., Italie super.)i4/r. bor. Gbs.

Cneorum

Le

toutefois mais

sans

V Algérie

de

Flore

signalé

nommée des anciens

par

de

en

MM.

Desfontaines

indication

aucune

n'est pas

tricoccum

France

médecins

«

de

Battandier

et

(loc.cit.)in localité. Cette

Camélée, arabes

mentionné

Olivier

cente la ré-

dans

Il est

Trabut.

collibus

incultis,

ment plante, vulgaire-

nain,

qui lui donnaient

»

était le

nom

nue con-

de

81



Defla-ès-Sè'rira,et

lui attribuaient

Bois-gentil {Daplme

du

celles



propriétés identiquesà

dos

VEl-Dèflla

L.) ou

mezereum

des

Arabes.

ILICINÉES

Iherclii. du

L. ; Batt.

aquifolium

Ilex

la

dans

Gom.



chez P.

(0. Debx.

infér. et moyenne

montagneuse

zone

Djurdjura; Tirourda,

Tàla-Tamzieb

Alg. 188; Kabyl. Irsel, TgiœrseU

Aitli-Ouàbben,Agouni-Aihmed,

les

Mar.)

des

Azib

;

Aith-Koufi

Aith-bou-Addou, Agouni-el-Haoûa, Aith-Mendès

(Letx.).

Eur.



Cronf., Grèce, Turquie, Afr.

etmérid., Daim.,

cent,

(Thév.), bor.

CÉLASTRINÉES

été

encore

pas

de

3 à 6 mètres,

par

acuminées,

Lin.—

signalé

région alpine

celles

^

var.

europœus

ses

par

et

à cinq angles du

Djurdjura,

Aith-Ouàbben

ailés. au

Tauride, Cane,

ses

tiges plus élevées

latifolius de

Perse, Afr.

La



de

fournies, à pédi-

les

sur

des Aith-Daoûd

sants ver-

et chez

et méricl..

cent,

fleurs

ses

fruits plus gros,

ses

boisée

zone

Eur.



et

la

plus larges, moins

et

à la maturité, par

Mechrael

(Letx.,Chabert).

lequel n'a

VE.

oblongs,

non

Alg. 187;

de

plus grandes

penchés

et

Batt,

européens,

florifères mieux

grappes

petites à pétales arrondis

nord

et

Algérie,

en

(1889);

de VE.

Distinct

feuilles

grêles,allongés

comprimés,

28

l'Europe centrale, par ses

1,155, Yar.ICabylwiis

Scop.-P^. catm.

Soc. bot. Fr.XXXYl,

in Bull.

Chab. E.

latifolius

Evonymus

?

les

Orient,

bor.

RHAMNÉES

Zizyphus L:;

Desf.

d'ra;

le

lotus

Lamk.

Bict.

I, 200; Kabyl.

Ail.

fruit Nabhy

Thazougarth;

Enbeuli.

broussailles,les collines



Rhamnus

Kabyl. Mélilés Com.

dans

la

;

Fort-National, etc.

Sic,

des

les du

contreforts,

Si-

Annab.,

Sébaôu de

les

champs,

l'Oued

Orient, Arabie, Afr.

Am'Ule^ce,

(O. Debx.

Arab.

vallée

//. 1,198;

lotus

; Rhamnus

dans

vallées

(Letx.);

L. ; Desf.^

Arab.

zone

des

incultes

Esp., Port. alaternus

Corn,



risser, Tizi-Oùzou, Drà-el-Mizan

(Perroud).

III, 31G

enc.

Batt.

de

et

Sahel

bor.

Alg.,

189;

M'iila, Soitfaïr, Saftr. les Assures

des



rochers, à

Letx.). 6

82



laiifolia Gandg. Cat.

Forma

II, 130

vol.

le type.

Tizi-Oùzou,



médit., Orient, Afr. Rh.

myrtifolia

Prodr. Rev.

Soc.

franc,

Plant.

Enum.

à

bot.

in Flora

(184C). formant

et

également très petites. de

Tamgouth P.

Debx.,

des

près

Eur.

(Letx.). —

du

pros-

infectoria

ensemble

pas

petit

un

Boiss.

II, 19

Floraorient,

à la

décombants

;

base,

au

à

côtés ;

de

jusqu'au

ouvert

souvent

mêlé

dessous

de

au

sommet

Boiss.

;

Tizi—

du

Azib

190.

Alg.,

Djurdjura;

(0. Debx, des

P.

Aith-Koufi

'Transylv., Albanie,

de -

(Letx.).



Desf.

Voy. Esp.

1800

Petit arbuste arrondi

et

et

fleurs

rameaux

denté

finement un

peu des

tomenteuses

dioïques,

large, Les

velues

d'un

munies

rochers

en

du

sillon

Djurdjura,

Tizi-Kouilèlh

met.

à 2000

Orient, Afr.

au

(0. Debx., Azib

des

P,

Aith-

bor.

I, 198; Rh.

; Bail

à

oblongues,

ou

Mares), Tirourda,

AU.

1, 119, et

Sqv, II, n»

orient.

graines oblongues-trigones,

;



de

Mares), Agouni-ol-Haoûa(P.

amygdalina

(0.

(Letx.).

Batt.

Agouni-Aihmed,

précédent;

amygdalina

le

sur

met. d'alt.

super,

zone

veinées

millim.

Lalla-Khadidja,

Bou-Adnan

I, 336;



à limbe

velues

1-2

abrupts,

Lalla-Khadidja

jaunâtre

sur

drupes

bor.

pétiolées,ovales

tomentum

long

do

Alg. 190.

drupes également

3-4 millim.

la

fortement

sommet,

;

bor.

feuilles

les bords, brièvement

acuminées

Afr.

Diagn. pi.

Batt.

marge;

(O.D.) ; Tizi-Oudjâboud,

raédit., Daim.,

et

grappe

2200

et

la

sur

rochers

(Lirou),Tirourda,

moy.

libanotica

Rh.

var.

Thabourt-Bouzgueur

pic

Gallicie, Afr.

Transcauc,

*

in

dépassant

ne

même

2000

entre

dans

rochers,

Mar.), Tizibert-Chellata

Koufi.

Corbières

à tiges nombreuses,

dentées

la

Fl.deFr.,

God.

; Gr.

L.

fissures

dorsal

Lge.

Rh.

34;

leur

des

Mares), Agouni-Aihmed

alpina

dehors

des

et

alalernus

Cat.

peu

sur

Parois



Lalla-Khadidja,

Agouni-Aihmed

deux

un

mërid., Esp., Baléares,

Franc,

Rh.

Rh.

;

par

ou

n'-Tésselent, Aith-bou-Addou,

sur

Flor.

tortueuses,

solitaires, tantôt 2-4

tantôt

fleurs

Les

Rëg.



; Willk.

Sous-arbrisseau

les rochers,

sur

lancéolées-oblongues, entières



daus

dense, arrondi, très serré; feuilles petites,8-12 millim.,

buisson

Rh.

(Gandg,).

Jiisp.44

Letx. —

centimètres

20

183

(1892) p.

Esp.,12S;

couchées

plus larges que

Djebel Belloùa

Voij. bof.

Kunze

var.

15

et

fr. de bot.,

Jjor.

Willk.

de

Soc.

Rev.

.

ovoïdes

le

sur

in

alg

Jl.hisp., III, 482; Timbal-Lagr.

iratoBoiss. L.

pL

à feuilles

variation

;



oleoïdes

Sin'cil.ddl; Arab.

Lin.

var.

Chroura.

84

-

infér. du Djurdjura, Tablabalth

région montagneuse

observé

a

circonférence

chez

;

de

Syrie, Cauc,

Willd.

FI.

neap.,

Amo

FI.

iber.

étalées

branches naissant

les

avant

dessous, à cinq à

samares

Djurdjura;

fleurs

IV, 984;

aigus

étalées.

chez

(0. Debx.,

Tàla-Tam-

Orient

Ti-

(knai.,

Vill.

Aith-Ouàbben,

P.

Mares);

iomentosimi

var.

Keiholi.

à

Arbre



penchées,

blanches-tomenteuses

bois

les

Te-

neapolilanum

corymbiformes,

la

au-dessus

cascade

village

;

du

de

ce

Tizi-n'-Tésselent, chez

de

(Thév.) ; Tifrit,Akfàdou

super,

zone

du

en

crénelés

inégalement

dans

(Grèce, Tauride, Transcauc,

Orient

A.

obtus,

ou

Les



Grèce,

Arab.

celles-ci

;

de

mètres

bor.

grappes

feuilles

lobes

ailes

les Aith-Koufi

en

où le D^Thé-

Ibadissen,

Turq.

4; Kabyl. Iderchi; ;

Aith-Oùabben

les

ayant trois

tab. 99; A. opulifolium p,

beau tom-

Thabourt-Bouzgueur,

Daim.

Spec.

près du

Aith-Koufi

cet arbre

Perse), Afr.

Arm..

nore

des

Agouni-el-Haùua,

obtusatum

A.

chez

et

les Aith-bou-Addou,

{LQt\.)—Rég. médit.,

rourda

nom

l'Azib

spécimen

un

(P. Mares);

zieb

les Aith-lraten

village (0. D.) ;

du

au-dessus venon

chez

Soliman

de

-

médit.,

(Letx.).--Rég.

Perse), Afr.

hor.

ANACARDIACÉES Pistacia

dans

Com.

à Fort-Nat.,

baoù,

Afr.

col de

au

Tirourda

Terebinthus

;

Tizi-Oûzou

vallée

de

^//.

L.; Desf.

chez

à Fort-Nat.,

Tirourda

l'arbre

Botma

Djurdjura,

contreforts

TidefVt;

Godzin

le

de

Sahel

l'Oued

Rég.



fruit.

les Aith-lraten du

et la vallée

Sé-

Bordj-

au

médit., Orient,

Chypre,

min.

atlantica

Asie

Desf.

Atl.

B^lhôm;

les fruits Gueddain.

binthus;

folioles

doux

Afr.

;

dans

Rég.



et toute

La



la

zone

zone

des

la

vallée

du

Sébaoù

médit., Grèce, Crète,

bor.

Arbre

lancéolées, minces,

extrémités

les fruits.

Il, 3G4; Kabyl. et Arab. —

Arab.

Kabyl. Ibedji;

Afrensou,Souk-el-Tléta(O.D.),

Tifrit

;

(Thév.).

Orient,

; Godzin

Aboudid,

(Perroud)

I, 304;

Aith-Ouàben,

les

(Letx.), Drâ-el-Mizan

aux

Kabyl.

bor., Canar.

infér. du

P.

l'arbuste;

(Perroud).

Beni-Mansour

aux

I, 3G5;

contreforts, chez

des

zone

Atl.

Dour

(Thév.) ;

Béioum-el-Kifan,

col

la

toute

Drà-el-Mizan

Bouira,

P.

Desf.

L.

Lrâ, Dérou, Dh'aroii,

Arab. —

Lentiscus

drupes plus

plus moins

grosses,

élevé

El-Betlmhn, que

le P.

Tere-

coriaces, atténuées

rougeâtres d'abord.

85

-

d'un

devenant

puis

les Aith-bou-Addou

près des

violacé

bleu

(Letx.);

394; BdiiiAIg. 192; Kabyl.

arrondis, astringents. vallée

de

leur

Malgré

Bail

Thirga,

épineux

rameaux



et à Oran,

L'écorce

sablonneuses

ges, rou-

dans

la

(Perroud,

les fruits

astringente,

de

ils trouvent

l'arbuste

de

fleurs

;

fruits- drupiformes

;

apportés fréquemment

sont

penlaphijlliim

très

saveur

Spicil.

Sicile, Afr. bor.

liai.



Sahel

Tëzéra.^

Sahel, Bordj-Bouira, Beni-Mansour

l'Oued

Letx.),Alvboû(Lirou). Obs.

à

Collines



l'Oued

hor.

; Arab.

Tliaza

petites grappes

dioïques, axlllaires, en

de

I, 267, tab. 77;

de 1 à 2 met., très rameux,

Arbuste

Alger

AU.

Desf.

pentaphyllum

Rhus

les

(Thév.); chez

la vallée

Afr.



Chez



Drâ-el-Mizan

dans

corn,

(Perroud).

Beni-Mansour

charnues.

et peu

près

et les Aith-Iriden

Aith-Irguen,

-

Rhus

marchés

acheteurs

nombreux

à teindre

sert

les

sur

du

les

cuirs

à

gènes. indicouleur

en

foncé.

rouge

CORIARIÉES Coriaria Arab.

Soumah,

Samah, chez

(Lirou);

Arouss.

El-Arouh, àChellata

ombragés

Ravins



Aith-Daoùd

les

Alg. 172; Kabyl.

Batt.

myrtifolia E.;

(Letx.).—

médit,

Rég.

occid.y

Italie, Grèce, Afr. bor.

LÉGUMINEUSES fcetida

Anagyris Taràt;

Arab.

el-Kelb

ou

du rein, teuses

et

à

doute

ravins

l'Isser

;



collines

el-Mizan Daim. L.

chaîne

chien

à

; com.

vallée

Sahel

(Thév.); pelouses Grèce,

Arch.

angustifolius

etc.

Port. Ail.

Orient

du

à



Collines

ou

graine

micaschis-

(0, D.); Drâ-el-Mizan, vallée

de

l'Oued

Sahel

de

près

;

bor.

Batt. .4/^.208.

II, 154;



Fort-Nat.

Bordj-Bouira (Perroud), Drà-

Djurdjura (Letx.). —

[Syrie,Liban), Afr.

L. ; Desf.

ei Karoub-

H'abb-el-Këla

Orient, Afr.

micaschisteuses

ou

l'Oued

Ouffenin-en-

Kabyl.

Fort-National, Ichérriden

Djurdjura;

L. ; Desf.

calcaires de

du

;

forme.

sa

Rég. médit.,

hirsutus

Lupinus

(0. D.) ;

de

cause

rocailleux

Bougie (Letx.).

Les

de

Azoûza, Souk-el-Tléta,

de

;

Anar'ourès, Bëgoul-el-Kelb

et caroube

légume

Aguemoun, vallée

Karoiia,

sans

Ail. II, 335

L. ; Desf.

AU.

II, 154;

Rég. médit.,

bor.

Batt.

Alg.

208

86

-

Kjibyl. Uriou-Gidlef la

dans

Corn,

Letx.)-

les

Orient., Âfr.

zones

mérid.

A.

leîonensis

de

5 à 10

d'abord

D.

Guizan,

Orient, Afr.

Sic.

Stirp.

Giiend'oul.

Aboudid,

contreforts,

(0. D.); Tizi-Oùzou la

fréquence

de

de

vallées

infér.

du

Sahel.

rOucd

Djurdjura,

Plant,

de se

5-6

le bas, fleurs

terminant Friches



col de ^

rôles

G.

en

algér.

filiramsea

Port.

Bal.

n"

(Batt.). —

Pomel

et niunidica

Afr. No\a\

Afr.

;

non

le haut;

spinescent.

chemins

bor.

à

nom

ce

vallées

du

Sé-

dans

les

vallée

de

U.

retanioides

Spacli. de

2

fleurs

brisseau Ar-



;i

en

4- m.,

pes grap-

Fleur,

entre

mai.

en

Maillot

et

le

(l'rov. de Constantine).

inat.

Spach.

etc.

petites(7-0 mmèt.), brunes, et

dos

des

zone

bor.

107;

239

dans

gousses

recourbé

la

doit

qui

grêles, allongés,

rameaux

Gandlou,

(0. D.);

defAJg.

argentés-soyeux

bec

L'Her.

(Letx. j ; com.

Tirourda

exsLcc.

rocailleuses, bords

Tirourda

Pomel

un

Spar-

Souk-el-Tléta,

région

de

col

r3att. Fl.

espacées ;

la

toute

Drà-el-Mizan

occid.

drossé, élevé, à stries dans

Esp.,



II, 225:

et dans

Affensou,

dans

Aith-Ali,

Cossoniana

et Trab.

Batt.

;

Aïsser-

;

Arab.

Azezzou;

genêt épineax,

du

arbuste

Médit,



Genista

^

cet

l'Isser

baoùet

Col

de

tubercules

de

Jiort. derol.

Enurn..

Imaïsren,

ou

cules, tuber-

millim.

20-25

montagnes

partout à Fort-National

Com.



de

[d'Akfâdou (Letx.).

(1784); Kabyl. Oûzzou,

183

feuilles; fleurs

Ail. II, 136; S. heterophyllum

L.; Desf.

spinosimi

iium

étalés-dressés,

bor.

Link

spinosa

Calycotome

de

hautes

forêt

Agoùlmin-Aberkan;

mér.,

Fr.

Sous-arbrisseau



gousses

des

Rochers





fl.sic. II,375(1828);

large, étalées, couvertes

de

(G. G.).

glanduleux

inégales;

peu

millim.

5

sur

un

(Thév,).

velu, dépourvu

; calice

de

col

;

bor.

glabres, peu

devenant

courtes, oblongues

lèvres

Tachentirth

grêles, blanchâtres,

rameaux

rochers

des

Djurdjura

du

Delile.

cedennensis

XIII, 508;

Fissures



Prod.

Guss.

pubescents^ puis

à

long

à

décim.

grappes

en

C, ; A.

Fort-National,

à

Linnoa,

Afr.

Tyrol,

Carn.

commutatus

Adenocarpus

II, 139.

(Letx.); Djebel

Daim.

occ.

in

supérieure

et

moyenne

Tirourda, Tizi-n'-Chéria Eur.

Atl.



bor.

Walpers

L. ; Desf.

Hermcss;.

Debx.. silicéo-calcaires(0.

incultes

linneanum

Cyiisiis cu-genieus

Arab.

cochon;

contreforts; partout

Port.

Argyrolobium

dans

de

les terres

ou

Médit.



des

zone

champs

les

dans

fève

ovl



mais

313. à



Voisin

rameaux

des

très

G.

sa-

grêles,

87

-

dressés, à légumes

nombreux,

les

hérissées, égales, sauf à

anciens

rameaux

Afr.

(Letx.). —

Vallée

du

tab.

de

(Prov.

à Tifrit,

yl/;.

des

(0. Debx., du

Djurdjura

mat.

Cosson

Batt.

319;

oriental

(Letx.).

Afroun

Tizi-Oùzou,

;

à

vallée

Vallée

vallée

en

de

infér.

ailes, à carène de moitié dicelles de

à

in Ilerb.

;

Sahel,

et

Aith-

les

(Cauv.)

G. vêpres

Pomel

touffu,

rameux,

Buisson



TaoûDrâ-el-

;

Nouv.

à

velus

que

; feuilles

;

3-5



Rochers

-^

(Prov. G.

C. Prod. du

de

ferox

les

égalant

sommet,

au

ou

et

pé-

parsemées

linéaires

montagnes

ment longuecéolées lan-

; gousses dans

la

bylie Ka-

Toudja (Letx.).—Afr.

et

Constantine). "P

oivei

Siippl. II, 708 (1811); Spar^mm

II, 147; Desf. littoral

dissant ver-

stipules, les super,

acuminées

des basses

Taoùrirt-Guir'il

orientale, entre

de

folioles

à la base, brusquement

(Pomel).

bor.

foliolées,à

; fleurs

bractées, bractéoles

coriaces, luisantes, glabres

unifoliolées, les autres

ses

l'étendart

meaux ra-

nées, sillon-

jaune-pàle,

inférieur, apiculée

quelques poils, subsessiles, dépourvues atténuées

d'un

feuilles

glabre, cordiforme,

le bord

sur

plus longue

les

piquantes, dépassant

étendart

velue

des

l'Oued

Sébaoû;

du

et

bor.

obldngues, denses, multiflores, herbier,

des

Fort-National

(Letx.) ; Bougie

199.

Alg.

Jujubier

ou

les Aith-Mellikeuch

chez

Ex-

(errore auctoris);

L.

Com.



Debx.

O.

183;

BouVroun

Mares).

ined.

et très

axillaires

grappes

;

Afr.



feuilles,très épineux, épines simples, robustes,

en

Alg.

se.

Djurdjura

iridentata

G.

P.

Afr.



Kabylica

G.

le

contreforts, Tirourda,

Brettes).

de

Expl.

et Dur.

sur

244

XIV,

dor.

Afr.

II, 138, tab.

rirt-Guir'il,Aith-bou-Addou

Mizan)

LeDjurdjura

84; Batt. Alg. 197.—



Coss.

Djebel

El-Gue7idoul.

(0. D., Perroud)

Illiten

268; Com.



(1859),sub

zone

Aith-Ouâbben sud

et

Constantine).

Arab. la

toute

acuminées,

II, vol.

tab.

(Letx.).

Timezith, Thazougarih, ;

versant

Tifrit

198,

Alg.

Kabylie

chameaux

calicinales



Sér.

Alg.

se.

cit. p.

tricuspidataDesf. en

sommet.

au

nat.

se.

Expl.

loc.

haut-Sébaoû

Kabyl.

dans

Spach

Batt.

du

ciirs.



in

Sébaoû, à

haut

36;

vallée

G.

et Dur.

ulicina

G.

bor.

Spacli A^di.

Coss.

(1844) ;

divisions

supérieures longuement

spinescents

non

à

soyeux,

hor.

numidica

G.

-

AU.

à l'embouchure

II, tab. 182, du



Collines

fe7'0X D. sabhuineu-

Sébaoû, Dellys (Meyer, Batt.);

88

-

les

dunes

Debx.).

Poni.

aigu ; fleurs

long,

Carbon

infér.

du

Sébaou

de

les

caulinaires

II, 137.

du

sub

R'tam.

striés

et

;

à

Sahel

;

les friches

Beni-Mansour

D.

sphœrocephala

calice

cronulées

li'tem

Arab.

pubescentes;

fleurs

blanchâtres,

graines noires

tandier, finement

et

réticulées,



sommet

Afr.



Esp.

ou

que

;

les

mucro-

de

l'Oued des

bor.

1/iî; Spay'tiutn II, 120;

penchés

sommet,

ou iiiuti(|ues

Friches

Ktein

courte

;

Genista sées, dres-

Tiges



feuilles

très petites d'un

d'après Webb,

monosper-

hlanc-jaunâtre

Rlam.

au

var.

rAdjiba(Batt.),et

.1//.

ou

lancéolées, atténuées

réni formes, :

Desf.

571;

sillonnés

à divisions

bot.

279

Vallée



(Perroud).

fortement

rameaux

gousses

C;

Mant.

à

XIV,

et à rameaux,

aiguë plus

jaune-clair.

Voy.

II, vol.

Arab.

jaunâtres, à

Tirourda

Beni-Man-

Spartium

d'un

incultes

terres

Boiss.

Lin.

sphœrocarpum

les

lées val-

[Lydie, Syrie,

rameuses

grandes,

d'un

D.);

II, XX,

Lin.;

non

et à carène

col de

au

sphœrocarpa

R.

à

et

Sér.

nat.

2^ édit. ;

parte,

assez

graines globuleuses,

les

Sér.

nat.

tiges dressées,

(leurs

chez



Canaries.

se. se.

arrondies-ovales,

ailes; gousses ;

in Ami.

ex

ovale, subarrondi

étendart

Port.

pi. Alg.

II, 129

Arbrisseau



raides

Atl.

Bouteriak.

Aith-Ouàbben(0. Sahel,

hor.

in Ann,

Cai.

Munby

Desf.

?"ii(m

Spach

Webb

SjKirtio;

p/iœocalyx;

Afr.

au

jiincea

Genista

Rëg. médit., Orient



graines

calcaires,

Erleni, Riam, les

;

Tjor.

190;

Alg.

l'Oued

(Batt.).

Duriaei

Rétama

et de

Aivn.

Palestine),

Liban,

Batt.

Djurdjura,chez

(Letx.)

linéaires

bosselées

Af)\



de

sur

passant lancéolées, dé-

Rochers



à

linéaires

soyeuses-argentées,

Arab.



épines folioles

nombre

petit

en

var?

rameaux

trifoliolées,à

large),fortement

L. ;

ferocis

[sommet;

au

à divisions

Bougie (Pomel).

à Maillot, etc.

sour,

•^

de

G.

an

feuilles

finement

3 mm.

sur

0.

(Durando,

haut, toufl'u,à

axillaires, éparses

gousses

AU.

Vallées

nulé

de

oblongues,

junceum

; Desf.

Lamk

207

;

près

Spartium

*

1 mût.

luisantes, ovoïdes, comprimées.

brunes

cap

320;

très fouillés; calices

rameaux

mm.

de

infér.

les

le tube

(35

mat.

Nouv.

robustes, piquantes;

pubescentes,

courts

Maison-Carrée

grêles, très feuilles,spinescents

peu

sommet

de

(Algérie,Maroc).

Buisson



simples,

près

Pomel

(loc.cit.;

l'année

do

bor.

Afr.



salditana

G.

^

Tllarrach

de

-

beau

res-filiformes, linéai-

jaune;

persistantes; brièvement

mu-

d'après M.

Bat-

rocailleuses, bords

des

blanches

89



la vallée

dans

chemins,

Afr.

(Batt.).—'Esp., Ulex

f-

L. ; Gr.



139;

Batt.

Alg., 205;

com.

dans

la

roud)

;

vallée

infér. du

(Letx.).

Afr.

candicans

D.

IV, 284.

Amcen.

médit,

C. FI.

Tirourda

(Letx.) ;

Balansae

G.

^

boisée

zone

faciès

son

petit

du

fleurs

sommet;

à

la

quelques poils, à peine long

les ailes

que

hauts

des

Ononis

glabra

sommets,

fleurs

C. Prod.

4-5

fois

calices, par

dulosité de

Rëg.

mëdit.

Perse, O. cens

Afr.

du

Diffère

ses

épines

moins

(Fr. mér.

de

plus ses Pelou-

Lalla-Khadidja,

de

bor.

de

peu



O.simiosa

var.

l'O. spinosa

par

ses

pins longues

que

les

pubescentes,

robustes, etc.

ses

à glanCollines



Sébaoû, Tizi-Oùzou, Sikhoù-Meddour

occ.

(0. D).



Esp. Daim.), Grèce, Arclup. Orient,

bor.

hispida Salle

sud

leur

parsemé

tiges plus grêles, fiexueuses,

ses

grosses,

,

pubescentes.

plus petites,finement

gousses

à

pédon-

les rameaux;

L.; Batt. Alg., p. 215;

un

courts,

rameaux

spinescents

et

d'alt. (Batt.)— M'-



buissons

glabre à étendart

corolle gousses

;

piirgans,

des

campanule

le versant

sur

II, 163.

très courte,

la vallée

;

et à

sur

calice

plus petites, mais

ses

graines plus

;

bilabié

ant'^fiuoroin D.

la base

II,

rappelant

formant

et

et axillaires

la carène

et

1,900-2,000 met.

vers

dès

base

Sér.

sous-arbrisseau

piirgans,

rameux

solitaires

bractéolés

dules

C.

C.

Alg., 205;

feuilles, pubescents

peu

de

(0. D.).

Dlag. plant. OïHent.

Très



denses, arrondis, très

glabres, striés,

(Perroud)

Aith-Ouàbben

;

; col

bor.

Batt.

celui

Lin.

ombragés

rochers

et les

les

Sarolliamno;

Cosson,

Balansœ

var.

chez

et Reut.

Boiss.

fasc. p. 7, auh

boisés

càndicans

Genisia

(0. D.); Aguemoùn-Izen

Rëg. mëd., Grèce, Afr.

par

Drà-

Grèce, (Fr. mér., Ital.),

occid.

fr. IV, 504;

ravins

Les



à Fort-National

com.

2e

;

bor.

C.



(0. D.) ;

,

Règ.



(0. D., Per-

Taoûrirt-Guir'il

Tizi-Oùzou

II, Très



les Aith-Ouàbben

,

el-Mizan

AU.

Desf.

Fort-National

chez

Djurdjura

Sèbaoû

l'Oued

de

hor.

184;

nov.,

contreforts, à

;

où il serait introduit

Kabyl. Thillouguil, Illougui.

des

zone

vallées

à Fort-National

L'Hérit., Slhy.

triflorus

Cytisus

I, 344; Batt. Alg. 195

Fr.

de

Jjor., cent., et aust., Afr.

Eur.

(Batt.).

FI.

haies

Les



Sahel, Bordj-Bouira, Maillot.

l'Oued

bor.

europaeus

Choljrok.

Arab.,

de



in

Desf.

Ali. Il, 146; tab.

Plant,

monsp.

Alg.

189

;

exsicc,

0. pseudo-arboresn°

14.



Souche

90

-

cim.,

très

rameuses,

à folioles obovales

velues-hispides dans sessiles à

;

tiges sous-ligneuses, dressées, de 8-12 dé-

des

émettant

vivace,

le

bas,

calices

plus

en

(0. D.); dou



mitissima

vallée

AU.

l'Oued

Corso

Rég.

Columnae

O.

médit.,

Ail. FI.

chez

calcaires

Orient,

I, 318, tab. 20

pedem,

Transcaiic.

sables

maritimes

rOued

Summan,

Orient, Afr.

I,

Aith-Daoûd

les

L.

148;

0.

L.

plus

cina

0. Schouicii

et de

Rég. médit.,

D.

C.

; 0.

Cherleri

folioles

l, 422

AU.

oblongues

ou

la base;

fleurs

que

dans

la forme

littoral à

pourprées

à

typique,

à

calicinales

et

de même

légumes

(Dur.);

cules pédon-

longueur de

env.

et

Oran

Alger,

0.

Desf.,

à

;

;

Dellys les

dans

(Esp., Port., Baléar., Ital. mér.,

Afr. bor., Canaries. Man?.

267

et collines rare

assez

Desf.

Sard.,

Bougie

Rég. médit.

Friches il est

le

sur

Lin.

pendilla

de

Gouraya







ou

Les



(Mey.)



FI.

à

Feuilles



velus-glanduleux

pubeseens Lamk.

56.

Sébaoù

le calice; divisions

que

Corn,



56

cunéiformes

Grèce), Adyss.,

National, O.

Cat.

Letx.

Savi.

court

Hauts-Plateaux.

O.

médit.,

et

Cat.

Letx.

l'Oued

Moris

blanchâtre, plus petites

(A. Mey.).

rochers

Les

bor.

de

niinor

var.

nioUis

les calices.

Sic,

bor.

cent,

Bougie (Cauv. Letx.).

de

61;

longuement que

Afr.

bor.

iinéaires-oblongues,

étendart

Eitr.



^-1//. I, 142;

Desf.,

;

près

Gibr.

Syn.

(Letx.),

à l'embouchure

reclinata

carène

Aith-

0 varviftora

;

Lin.—

J-àcq.non

Afr.

Perse,

variegata

Debx.

Egypte,

Orient,

ches Fri-



les

chez

Aith-Aïcha

;

Desf., Ail. II, 140; 0. imniUissima

O.

Alg., 216,

Madère.

Canar.,

O.

etc.

Tifrit, Akfà-

Sébaoù,

II, 189; Batt.

,

?

près

ombragés

rochers

du

de

comprimées,

Taoùrirt-Amokran,

Affensou,

Desf.,

rocailleuses —

sommet,

bor.

L. ;

Idjeur (Letx.).

Les



(Thév.);

Afr.

(Letx.)-

O.

le calice.

Drà-el-Mizan

le

vers

ovales, luisantes,

Aboudid,

Fort-National,

de

tantes lâche, dis-

panicule

lancéolées-linéaires, très hispides,

gousses

que

dentées,

finement

serrées

plus

grappes

à 5 divisions

courtes

rosées, en

grandes

pétiolées

feuilles

arrondies, elliptiques,

fleurs

poils longs étalés;

moitié

hispides, à poils étalés;

ou

;

-

AU.

Prod.

;

Desf.

II, 143;

sablonneuses,

(0. D.).



II, 147, tab. II, 162

AU.

ex

Esp. 191

Boiss.

Port. ;



près

Bail.

0. de

Fort-

Afr.

bor.

Atg.

Collines

caly-

214;

sablon-

92

•-

218. ou

Feuilles



unifoliolées

toutes

serré

Tizi-Oùzou O.

(0. Debx.)

Tuna

Pomel

Letx.

Cat.

sima

étalées,

ou

de la vallée

mat., Desf.

non

et terminales

du

et

risser

O.

fleurs

; corolle

grandes,

assez

dentées,

subsessiles, très

ra-

grappes

velues, glanduleuses, le

(Pomel).

à

calice

les ailes ; gousses

calice

pu-

les

en

plus longue que

le

que

et à odeur

Drà-el-Mizan, Tizi-Oùzou

inDuch.

ovales-

Vallées



(Letx.). —



alopecuroidesL.

O.

dressées

Tiges

tres,

calice

;

Syn.

de

Desf.

Ail.

la

Mitidja (Batt.).— Afr.

bor.

fleurs

stipules amples;

sommet,

au

Issers

(Batt.)

un

Boiss.

198;

n"

0.

dressées

l'aisselle des

feuilles

et Reut.

Pug.pl.

de

glabriuscules,

folioles

dentées,

plus grande.

beaucoup

(Thév.)—



P^sp. Afr. bor.

cenisia

VO.

L. Mant.

infér.

les

sables

des

Médit,



noi'.,34;

0.

Debx.

i7Hfoliolaia Coss.

et

simples

unifoliolées

rivières,

ses

par

à

munies et

courts,

à

foliole

et raméales

linéaires-elliptiques,la

Les

neux sablon-

bor.

feuillées

les caulinairos

;

le

que

alopecuroides

florifères

rameaux

oblongue-clliptique, subsessilo, liolées, à

do

var.

plus élevées, très

beaucoup feuilles

(Thév.).

Crète) Afr.

Diffère

courtes

Champs



liai.

alopecuroides





petites rougeà-

plus

peu

Drâ-el-Mizan

;

Porl.

Esp.

mer.

pi. crit. Esp. 63.

ses

215.

Alg.

de 2 à 4 décim.; feuilles

rameuses,

peu

du

Batt.

II, 146;

graines brunes, luisantes, ovoïdes,

[Fr.

O.

moulin

près

ovales,

Gibr.,

tiges

et

velues

Salzmanniana

O.

;

Friches



sommet spiciforme très serrée,feuilléejusqu'au

aux

occid.

de

et Dur.

grappe

en

gousses

Plaine

ou

unifoliolées

et bractées

olim.

à Fort-Nalional,

;

simples

II, 437; Coss.

O.spicaia Munby

;

sablonneuses

(0. D.).

prise d'eau

botan.

Revue

Alg.,in.h.S3

Se.

incultes

terres

^

à tiges dressées

annuelle

à divisions

calices

;

Sébaou,

Dur.

rosea

in Eœpl.

par

0. villosis-

bor.

Afr.

Not.

épi

un

le calice.

que

Alg., 219;

caulinairos

;

obtuses, velues, plus courtes

la

Batt.

;

émarginé, arrondi, dépassant

étendard

en

Sébaou, Djebel Belloûa,

elliptiques, finement

ou

lancéolées-linéaires

^

longueur

du

Plante



plus petites orbiculaires

courtes

de

317

unifoliolées,les

bescentes, oblongues méalos

réunies

dès la base, velues-glanduleuses

rameuses

fétide; feuilles

fleurs

Afr. bor..



Nouv.

30,

;

rosées,de même

sablonneuses

Pelouses



corolles

;

folioles sessiles,elliptiques

;

très grandes

lancéolées, les infér.

terminal

-

3-fo-

terminale

Drà-el-Mizan

(Maroc, Algérie). 207;

A.

Chab.

in

Bull

Soc.

bot.

Fr.

93

-

(1889).—Pelouses

vol. XXXVI, Sud

versant

de

montagn.

Eur.

O.

^

haut

;

fleurs

formant que

géminées

ovales,

hauts

D.

franc.

boisés

Ravins Com.

C. FI.

dans

la

court

un

sur

;

pédicelles plus ou

sud

versant Fr.

Stev. ;

de

T.

Gorin.

hort.

Kabyl, Mëcha

Hauts-Plateaux.

Rég.

terrains

Médit.

Grèce,

mais

à fleurs

plus courts.

n'-Tésselent M. Dur. Fr.

Syn.

un

peu

Asie

Alg.

Alg.

225.

occid.

Les

H'olba.





Tau-

1800

mètr.

Chellata

Dur. tab.

88;

Coss.

du

pédoncules du

bor.

dent, précéun

Sic.

Tizi-n'-ImechedTizi-

et

bor.

Afr.

bot. I, 365

Revue

Kral.

in ou

-

peu

jura, Djurd-

Thabourt-Bouzgueur, —

rains ter-

Asie

Voisin

(Batt.);

(Lirou).

in Duch.

des

les crêtes

sur

(Thév.).

(Algérie).



Tauride,

min.

Eur.



et à

plus grandes,

Djurdjura (Batt.);Drâ-el-Mizan bor.

(Letx.)

Prairies



/t.sic. II, 362.—

sablonneuses





(de Brettes).

(Letx.).

pelouses

IV, 134.

H'olba.

Arab.

Drâ-el-Mizan

et broussailles

vers

(Letx.); Se.

à

Agoûni-el-Haoûa,

secundiflora

Eœpl.

pros-

mërid.

Eur.

Il, 208;

les Aith-Daoùd

Lalla-Khadidja dàlen, Tirourda,

T.

;

bor.

Pelouses



112

; Arab.



Atl.

L. ; Batt.

Guss.

cupaniana

de

bor.

{knsit.Syrie, Chypre, Palest.,

Orient

lupulina

siliceux, chez M.

siliceux

Perse) Afr.

Medicago

Desf.

L. ;

des

ride, Cauc.

louses Pe-



bor.

Afr.

monspeliaca

Prairies

ovales, acumi-

Afr.

(Fr. mér., Esp., Ital.,Daim.), Grèce, Orient, Transcauc,

courts

Lalla-Khadidja,

Esp.

mer.

Cat.

V, 571

des

région

pé-

pédoncule,

rocailleux, Thabourt-Bouzgueur

et

les feuil-

;

pointe réfléchie.

une

par



gladiata

traia

velus-glanduleux

cent,

velues, glanduleuses, plus longues

peu

(Batt.).

Trigonella

tescentes, fru-

tiges

15 à 20

pas

petites, orbiculaires

sommets,

mètres

à 2000



orbiculaires, la terminale

solitaires

ou

les calices, et terminées

1800

dépassant

ne

folioles

un

(Batt.).

petite taille à

étroite interrompue

grappe

; gousses

des

très

rameuses,

les calices; bractéoles

nées que

une

Aïzer

96, tab. 6; Batt.

Arag.

florifères flexueux,

; rameaux

d'alt.;Thabourt-bou-

l)or.

de

glabres, trifoliolées,à tiolée

met.

Syn. plant.

Ksso

tortueuses, de

Afr.

Sous-arbrisseau



à 2000

le

Djurdjura, sur

Aith-Koufi, Taragouth

merid.,

ârsigonensis

210.

Alg.

des

du

et rochers

Lalla-Kliadidja

(Chab.); Azib

Friken

-

France,

Bull.

;

et

Coss. Soc.

rocailleuses

mërid.

bot. du

Afr

94

-

Obs.

Cette

Gautier

G.

M.

par

l'Aude,

dans

Fitou

découverte

espèce,

rare

sur

les

est

assez

-

sables

depui?

maritimes

répandue

littorale et les Hauts-Plateaux.

Nador

au

de

et la chaîne

Aurès

des

(Cosson),

bel-Abbès, Tlemcen,

Djebel

Ain-el-Hadjar, sativa

Arab. la

Obs.

J'ai

déjà

constaté



elle

recouvre

met.

1300

à

les

au-delà et dans

Babors

Ain-Séfra

scutellata

M.

à toutes

les

du

M. a

Desf.

A

tl. II, 210.

Fort-National,

M.

*

386;

Batt.

bot., I, 366. pas à

Alg. —

FI.

spire serrée

;

M.

;

Elle

Djabel

encore

la chaîne

Dréatdans

Sahara,

du

à

Taïg,

retrouve

se

;

et

Arab.

M.

Medicago.

Biskra

de

Grèce,

Russ.

Nefel,

var.

donné

nom

cultivés,

Champs



(de

médit, Grèce,

Reg.



polymorpha

(0. D.); Drâ-el-Mizan

I, 314;

prairies

Gall.

des

chemin

Perse, 121

ptagiospira

2-4

finement tours

réniformes.

Dellys (A. Mey.)

Algérie.

en

M.

Turq.

polymorpha

du

; Gr.

God.

Dur.

in

le Corso



à

Afr. FI.

de

Duch.

Fr.

Rev. ne

cissant noir-

droite, et à bords

carénés

(Batt.). —

Corso,

El

Kett'ar

Sard.,

Afr,

I, de

en

fraîches,



bor.

réticulées-veinées

Prairies

à

(0. D.).

Tlèta

Abyss.

var.

siliceux

terrains

glabres, discoides-lenticulaires,

Gousses

formant

à Fort-National

les Hauts-Plateaux

I; 315

Kabyl.

pedem.

Bot.

Duby

à la maturité,

graines lisses, de

pedem.

Champs,



227

dans

bor.

Imaïsren, Affensou,

Soleirolii

secs

(Esp. Ital. Daim.

Médit., Grèce, Orient, Cauc,

Eur.

Lieux

225;

bor.

Ail.

orbicularis

Alg.

du

à la limite

(Letx.).

Afr.

Orient,

Podolie,

dans

Djebel

Fort-National

Brettes), Tizi-n'-Tléta

Batt.

Ind.-Orieni.

occ.

culture.

aust.

;



rocailleux

genre

à

chemins

des

bords

à Boghar

le Sud

\l, 211

espèces

(Warion),

plante spontanée

une

Perse, Afr.

Atl.

Asie

Bibans,au

Ail. FI.

Desf.

scutellata

est

Eur.

Cauc.

158;



contreforts

aust.

toute

des



mér.), Orient, *

de

(Batt.).

Debx.), Sidi-

0.

Géryvillo, El-May

des

zone

versants

tout

(Batt.),Bo-

(Balansa,

Bogh.,

Russ.

d'alt. et loin

à Mansourah des

et la

présence

sa

Zaccar,

au

(Batt. Trab.).

cultivée

luzerne

La

gion ré-

signalée

été

a

(Durando),

t'a, Nefel, Sébsafa.

Eur.



la

(V. Reboud), Constantine

Oran

Daya,

Cat.

Fa

Sébaoù,

du

Msi

Debx.

; 0.

Faça,

Letx.).

D.

(0.

L.

Besine,

plaine

Sebdou,

présenee

de

et

dans

Téniet-el-Hàad

Ben-Chicào,

Médéa,

Leucate

Algérie

Alger

;

Debx..), DJelfa, El-Aghouath

ghar(0.

M.

Sa

ci-après

les localités

effet dans

en

de

en

années

quelques

long, ;

près bor.

95

-

Spec.

232.

Sébaoû

denticulaia

var.

Drà-el-Mizan M.

(Thév.).

Champs

Drâ-el-Mizan, Tizi-Oûzou Var.

B.

D.

C.

et

souvent

pentacycla

Cal.

hort.

ciliaris

mêle

ris

Desf.

Ait.

arrondie

et

des

Sébaoû

l'Oued

(0.

(¥i\ mér.

212 dans la

de

et

rigidula

Dict.

l'Oued

parte.



la forme étude

lyonnais

nombreuses de

frais

et

cilia-

tournant

à

lées subulées, éta-

poils laineux-glanduleux. boisés

ou

champs

dans

la

la vallée

dans

(Thév.).

et la

très

dit. mé-

Rég.



de

Balnjl. Afr.

France reconnu

et

pierreuses

(Letx.), Asie

Cauc,

dans

et

Eur.



Perse,

occid.

Canaries. in Lamk. M.

des

Dict.

III,634

GerardiWiWdi. pour

1854

en

d'Alle?nagne, l'ancien

caractérisées,qu'ilconsidérait

Spec.

M.

comme

Jordan

dans

t^. 316. M.

; Willk

la villosité

épines, etc.

été publiée

dans

et

(Perroud),

Thabour-Bouzgueur OiHent,

Atl. II,

Desf.

recta

sèches

pelouses

polymorphe

longueur a

III, 636; M.

Sahel, Bordj-Bouira

Desrouss.

Plante

a

lâche

peu

Drà-el-Mizan

Les



Afr. dor.

spéciale qui

flore de

un

ravins

enc.

au

/?.hisp. III, 383;

Prod.

des

aust., Grèce,

Egypte, Adyss. M.

habitat

velue, subglobuleuse

grosse,

épines

Letx.) ;

D.

Lamk.

la vallée

cent,

Même



polymorphaYâv.

; M.

; Fort-National

région montagneuse

dor.



Rëg. médit., Orient,



couvertes

bords

Nefel, Helfel.

; Arab.

231.

(0. D.);

Esp. Ital.J.Orient, Syrie, Palest..

minima

M.

dor.

Madère.

Canar.

dor.

Alg.

commun

Willd.

type.

Gousse



toutes

aux

contreforts

(O.D.),

l, 390; M. pe7itacycla

nigra

le

avec

6 à 8 tours,

Prairies

polycarpa

à Fort-Nat.

assez

Fr.

extrémités, spire

entrecroisées,



M.

dor.

Il, 212.

et formant

.

l'Isser,

Orient, Ahyss., Afr.

de

Spec. III, 1411

deux

aux

droite

zone

Willd.

de

WiWd.;

il est

FI.

124; M.

Egypte, Adyss., Afr. M.



God.

Gr.

et

les vallées

Atg

(Letx.).

monsp.,

pèle

Batt.

III, 637; Batt.

e?îc.

à Fort-Nat.

cultures

et

Dict.

apiculata

cultivés

ynérid.

Eur.



I^l.

Moris

sardoa

(Perroud).

Champs



Lamk.

lappacea

dans

deniiculata

M.

God.

Gr.

var.

Sahel

l'Oued

denticulala;

B.

Var.

de

(Letx.),et

Willd.

les moissons,

parmi

Champs



M.

III, 1414;

tab. 47; M. denticuLaia

sard.

du

Willd.

apiculata

M.

-

et

Lge

III, 1415

pro

des en

gousses,

fait

a

les Archives Le

savant

Gerardi, cinq autant

une

de

la

botaniste formes

bien

d'espèces distinc-

96

-

tes, et dont

retrouvera

on

-

dans

quelques-unes

le rayon

do

notre

flore. 1° M.

God.

Gr.

Gerardi

assez

gousses M.

2"

ioY([. Adnot.

Timeroiji

FI.

Jord.

M.

M.

germana

Walds.

Gerardi

M.

4"

Jord.

Pug. pi.

les

inégaux.

229.

Alg.

gauche

uns

sur

plane

les

sur

gauche



Batt.

tribuloides

var.

et

Alg.

3-5

tours

God.

cultivés, près

moûn,

Tablabalt,

cauc,

Afr.

M.

bor., Arab.

echinus

des

DC?

; M-

II, 211

Gousses



spires appliqués

à la fin

rugueux,

(0. D.).

III, 635

Gousse



;

épais,



Rég.

obtus

non

à

tournant

épines

;

appliquées.

Aboudid,

Fort-National,

de

Gœrtn.

glabre, cylindrique,

spire serrée,

à bords

égaux

truncatula

; M.

médit., Orient,

AgueTrans-

pétr.

Fl.fr.

an

Fr.

venant puis de-

à Fort-National

épineuse

(0. D.)

I)C.

fruct. 350, .

etc.

de

FI.

spire serrée

bouts;

fruit, coniques, longues, divergentes, étalées,

Champs

Rég.

bor.

229.

faces, fortement

formant

super, —

pubescente,

épais, uninerviés,

Dict.

Lamk.

tribiiloides

M.

Gr.

;

deux

les moissons

parmi

Champs

do

spire

;

zone

Battandier.

tours, bords

six

et formant

l/i09

aux

Rëg. médit., Pélopon., Afr.



du

arrondie

les autres,

la

doncules Pé-



forme

en

dans

M.

d'abord

Gousse



velues, à

hor.

Spéc. III,

Willd.

à



Afr.

Egypte,

Moris.

29.

Dijon,

jard.

par

M.

:

le milieu.

vers

été observé

a

fr.

larges, pubescentes

que

316;

Gerardi

M.

très petites, souvent

rigidula

glabre, ovoïde, tournant

53;

Cat.

Tamgouth-Aïzer

au

Batt.

I, 395;

bres, gla-

serrée.

globuleuses, 1res

Adnot.

gousses

;

M.

lurbinata

M.



res, subbiflo-

spire très

à

nov.

; gousses

Jord.

FI.

Pédoncules



épines fines, courbées

Le

Orient,

médit.

Spec.

C.

D.

rillosa

puboscentes,

barillet, ovoïdes, plus longues

montagneuse

M.

45;

in Willd.

subbiflores



p.

fin

la

neap.

Bill.

grosses,

et à

serrée.

aplaties, à

p.

FI.

subbiflores

peu

God.

Gr.

Ar^cli. /?. fr. et d'Allem.

cinerascens

5'' M.

peu

in

Morisiana

spire serrée

;

serrée.

Jord.

;

et Kit.

Pédoncules



nombreuses

grosses,

asssez

gousses

spire Gerardi

M.

cil.\

loc.

Fleurs



gousses

Ténor.

agreslU

à

Z)//o;?,29 (1848); M.

serrée.

à spire peu 30

parte.

pro

pubescentes,

subbiflores

Pédoncules

Fr.

do

grosses,

depressa

Cal.jard.

IV,

546;

p)Ol{jmorpha

grosses

M. var.

interte.rta interte.rta

ovoïdes, glabres,

à

Gœrtn.

De

Desf.

Atl.

6-10 tours

;

épi-

97





laevis

M.

228; M.

Soc.

in Plant.

Moy.

k.

mis

-1//. Il, 213

hélix

exsic.

lisses

très petites d'un

Dellys (A. Mey,). à Dellys

maritimes océan,

ravins

Alg. 230.

Fort-National

sous

Grèce, Afr.

Turquie,

de côtes

lées,munies

Afr.

ital.

Gousses



Desf.

sulcata

Gousses

Champs

Eur.

M.

murex

de

var.

la grosseur

spire exactement

pliqués ap-

ou

vergentes. con-

bords

siliceux, aux

des

Rég. médit, occid., Baléar.,



L. ; Desf.

Ail.

II, 192

; Arab.

Ilendacanalicu-

saillantes, rapprochées,

Sébaoù

de l'Oued

(Letx.)

centriques. con-

Rég. médit..



bor.

AU.

II, 193; Batt. Alg. 222;

C/iéran.

Arab.

nies canaliculées, mu-

non

rapprochées, saillantes,régulières,concentriques, fossés, etc.,

sablonneux, l'Oued

Sahel

(Thév.)



chez

les

Rég. médit..

II, 192; Arab.

Cliemiana,

à

Fort-National

Beni-Mansour

(0. D.) ;

(Perroud), Drà-

Orient, Egypte, Afr. bor.

I, 308;

Ail. FI. pedem.

iadlca

M.

91;

petites, de

subglobuleuses, comprimées,

de côtes

sables

bor.

Orient, Egypte, Afr.

el-Mlzan

Les



bor.

Amœn.

nombreuses,

Sables



vallée de

Cal. 3G.

glabres, ovales-aiguës, rostrées,

Gousses



M.

El-Kéttar, près



(O.D.).

messanensis

Melilotus Koha.

à

ment fine-

; Heurs

Bougie (Cauv. Letx,).

prairies des terrains

Les



seul

un

monospermes

épines courtes, coniques, subulées, dressées

;



et à

pois ordinaire, sphériques ; tours

d'un



A tl. II, 20; Letx.

Bertol.

Batt.

spliœrocarpa

Alg.

bor.

(A. Mey.)

spîiîerocîirpa

et

pelouses

Les



médit., Orient, Egypte,

el

II.

Afr.



L. ; Desf.

marina

M.

pâle.

jaune

à

comprimées-planés,

bords

les

sur

Batt.

Gousses



iner-

var.

4073;



112.

Spic.

tour de spire,dextrorses, réniformes, rugueuses,

Dur.

corrugaia

Dauph. Bail

lœvis

var.

; M.

M.

Chba-el-Melli.

Desf.

paroiflora

Atl.

très

—Gousses

tes, peti-

glabres, globuleuses, apiculées, rugueuses-réticulées lâches.

grappes

(0. D.). M.



Prairies



Eur.

italicaLamk.

folimn

melilotus

et

mér.

et

Dict.

enc.

italica

champs

sablonneux

IV, 65; Desf.

L. ; Arab.

irrégulièresondulées

avec sur

deux



sillons

les faces.

bor.

II, 197; Tri-

Atl.

Chennana.



en ,

à Fort-National

médit., Orient, Afr.

les,subglobuleuses, obovées, des côtes

de

bor.



Desf.

Les



(0. D.); vallée

(Letx:.) Rég. niëcL, Afr.

risser, Drà-el-Mizan *

à P'ort-National

sablonneuses

prairiessèches,

de

et entrecroisées.

longues subulées, arquées,luisantes

nés

Gousses sur

sessiet

la suture

Pentes

ravinées 7

98

-

de

à l'intérieur du

(Perroud).

Perroud)

D,

Rég.



et ii l'extérieur

Fort-Natioual,

(0.

Djurdjura

médit.

Tizi-Oûzou

;

Trifolium

loUndia-el-Néfei.

fis ; Arab.

près

teuses

de

Koufî

(Letx.).

T.

intermedium

distingue folioles

Guss.

Atl.

Batt.

168,

Esp.

Rég. médit., Port., Afr.



cylindriques divisions Les

calice,

Rég.

celles-ci

sablonneuses

prairies

dans



(Sic.Ital. mér.

Iknelès, nom collines

Perroud).

L.

Le

et

qu'une a

et les

figuré forme

par L.

pratense ravins

réduite

plus

des

M.

et

Alg.,

pallidum 234.



d'Alger.

Grèce)

de

dans

Mêmes

Ail.

(Batt.

stations du

Djurdjura,

II, 201, tab.

pluricaule du

T.

le

que

hor.

crit 209, dén'est

espèce distincte,

comme

la

toute

Palestro

pelouses

les

et

Canaries.

hor..



Arab.

Cherleri, auquel

Battandier.

; Desf.

/!//. II, 191.

dans

Com.



vallée

de

Waldst. du

l'isser

(Letx.)

Perse,

Afr.

et Kit.

Plant,

T. pratense,

prairies



Eur.

les

bor., cent.,

hor.

rar.

dont

les

(0. D.); chez

contreforts; Fort-National

Faciès



Corso

Prairies



et

gorges

Desf,

Desfontaines

les

,

Rég. médit., Orient., Afr.



médit., Orient, Caucase, T.

Fort-National

commun;

(Letx.).

par

Aith-bou-Addou; et

aussi

du

Alg. 234;

général.

en

II, 201.

Alt.

T. sphœrocephahim

été réuni

T.

; Desf.

tout

et

Agouni-el-Haôua Obs.

près

Batt.

Il, 199;

Letx.);

(0. D.

ses

velues.

et

rég. littorale

la

Rég. médit., Orient, Afr.



précédent

a

se

Tjor.

les trèfles

; com.

contreforts

Cherleri

T.

Ail.

à tous

donné

sablonneuses

des

zone

il

Desf.

stellatumL.;

il

peine

{Naples), Esp. mér., Daim.,

Orient, Crète, Zante, Délos, Afr. T.

subulées

broussailles

Rare

à

dépassant

inégales, les

(H. Gay).

médit.

dont

.

allongés, oblongs-

,

Belle-Fontaine —

blanchâtres

,

du

Voy

les infér. obtuses, par

moins

ôpis

ses

par

corolles

ses

Boiss.

précédent,

plus courtes, oblongues-lancéolées,

stipules oblongues,

ses

du

Voisin



II, 508;

grêles plus petites, plus velues,

tiges

ses

par

233.

les Aith-

hor., Canaries.

Jl. sic.

Prod.

Souk-

Sébaôu, Tizi-Oûzou

du

Djurdjura chez

le

Tizi-n'-Tléta, et dans

Drâ-el-Mizan,

Ikne-

micaschis-

Aboudid,

Affensou,

vallée

el-Tléta, Iguil-el-Hadj-Ali(0. D.);

Kabyl.

les collines

sur

Imaïsren,

Fort-Nat.,

porte

Sébaôu

du

.1^/. II, 188;

Com.



et vallée

la

hor.

L. ; Desf.

angustifolium

de

près

(Fr. raér., Corse, Esp., Port.,

occicL

Grèce., Orient, Afr. Ital.),

Sic,

-

Ilung. il diffère

\, 35: par

ses

Batt.

tiges

100

-

et

Aith-Iraten,

T.

L. ; Desf.

arvense

sèches

collines

Atl.

et la vallée

Orient, Sibérie, Oural, B

œtnense

plus

velues

Var. calice

stations

la

que

Bocconi

fl.

Tizi-Oùzou

dans

Lange

spinescens

mer.,

Odserv.

et

Trifol.

et sablonneuses

de

(Letx.).

Taoïirirt-Guir'il

la

Tamgouth

de

sommets^

à

Desf.

Fort-National

Bouira,

; friches

Djurdjura Port.,

sur

des

Pelouses

2,000 met.

vers

bor. et

neux sablon-

champs

l'Oued

L.

Sahel, Bordj-

Mésop.

Bail

sables

des

à Fort-National

ravins

rivières

vallées

Eur.



bor., Canar.

Afr.

Spicil., 421

des

;

(0. D.).

Spicil.. 420.

Bail

;

Taoûrirt-Amùkran

de

Transcauc, ;

II, lOG

AIL bords

Aith-Ouàbben

les

Orient,

champs,

la

Afr. bor., Canar.

le chemin

chez

de

Lge

toutes

sommet, —

Terres

vallée

sablonneuses,

fragiferum des

106,—

et

dépassant

au

Lalla-Khadidja,

;

Willk,

culicinales

fructification.

L. ; Desf.

sèches

Afr. bar.

3G3;

pi. noû.,

Prairies



aiist.. Orient, Syrie, Palest.

et

subterraiicuiu

Collines

chipel, Ar-

(Perroud); Tizi-n'-Tléta, Aith-Daoûd,

Perse,

Transcauc,



Fort-National

Cane,

et spinescentes

(O. D.)

cent,

Eur.



Tauride,

xill. IL

Beni-Mansour

(Letx.).

contreforts,

(Nouv.-Cast.) Afr.

d'alt. (Batt.). —Espagne

scabrumL.;

I, 412.

des

Divisions



avant

hauts

Fr.

de

Pug.

divariquées-étalées

Bords

I, 191

Fl.

etaust.,

subulées

T.

;

zone

corolle, étroitement

ansl.

Mêmes



Eur.



du

Canar.

God.,

fl. Iiisp. III, 362.

Prod.

dor.

la

cent,

Eur.



B

Var.

du

la corolle.

sèches

Terres



L. ; Gr.

boisés

ravins

(O. D.).



et aust.,

Divisions



commune.

iial.

Acad.

Mélos, Afr.

sfriatuiii

T.

T.

cent,

(Fr. mér., Esp., Port., Ital.,Daim.), Grèce, Turquie, Ile de

T.

dor.

I, 33G.

sic.

aussi

tout

Aly., 237.

Sébaoù,

du

vallée

Médit.

et

Atti

37 ; Batt.

spec, la

Savi

Eur.

hor.

Sicile, Afr. T.

a,

(0, D ) ; Taoùrirt-

etc.

tj'pe,égalant

le

et

var.

Iguil-Guéfri,

Afr. Tjor.

Syn.

dans

que

et

Sébaou, Acherchour-en-Ten-

du

Abyss.

Ow?,^.

sablonneux

à Fort-National,

(Thév.).—

Drà-el-Mizan (Letx..),

médit.,

Açores.

Champs



Aguemoùn-Izen,

Souk-el-Tléta, Aboudid,

saoùt

Madère,

II, 198. ;

Rég.



Canar.,

micaschisteuses

Guir'il;Tizi-Oùzou

(0, I).).

Fort-Natioual

sous

Afr. dor., Port.

Turquie,

-

;

;

Alg.,

Batt.

vallée

de

infér. et

cent,

Madère. 238.

Tisser,



Tizi-

101

-

n'-Tléta

(Letx.)-

Cauc,

Turkesl.

PersGy

T.

L.

repens

la

des

zone

I, 498

Savi

centim.

rosées

calices

;

à

folioles

L.

Bail

;

inondées

Orient,

Cauc,

(0. D.). T.

dans

L.

glomeratum

du

dans

bou-Addou,

T.

des

et

(Letx).

Alg.,

Batt.

et Kit., PI.

terminaux

dents

glabres

les

super,

rar.

sessiles, ;

folioles

fortement

ovales-arrondies, dentées,

les

infér.

;



;

lées val-

I, 36.

;



Canar.

Atl.

Desf.

obovées,

glanduleuses.

à Fort-

(Letx.).

axillaires

denticulées

bor.

Tizi-n'-Tléta, Aith-

Il, 219

Hung.

Sébaoù

incultes

Acherchour-en-Tensaoùt

Voy. Barb.

geant diri-

se

Com.



les terres ;

du

239.—

; vallée du

II, 200.

com.

Açores.

méd., Orient, Transcauc.,Afr.bor.,

les

oblongues,

Atl.



Médit.,



Madère,

Fort-National

Tisser, Tizi-Oùzou

de

Poir.

Walds.

globuleux,

Desf.,

;

du

l'Isser, Drà-el-

de

contreforts, ravins

champs sablonneux,

et

Isevigatum

à

sous

Aith-Koufi,

occid.

T. slrictum

calices

les

Sébaoù

Europe

vallée

Spicil., 422;

zone

ses. lis-

vallée

médit., Orient, Syrie, Palest., Grèce, Afr.



National

la

Sébaoù

rOued

vers

;

Egypte, Afr. bor., Canar.,

humides

;

Corse,

l'hiver ;

Souk-el-Tléta,

Tizi-n'-Tléta, Aith-Ali, Aith-Koufi

Prairies

ment fine-

Alg., 239.

pendant

Mizan,

Bail

ou

limites

France,

Batt.

Spicil., 421;

(0. D.)

;

ou

bor.

à

L.

les

sur

médit.

Eur.

Sébaoù

spumosum

feuille

verdâtre

blanc

Corso,

au

sablonneuses

Sikhoû-Meddour

après

étalées, ovales, acuminées

Fort-National, Taderth-où-Fillah,

T.

à la base, de

gi'ainesplanes, arrondies,

Afr.

cent.

Russie

et terres

Tiges



larges obovées, cunéiformes,



resupinatum

Champs

;

Kabyle (H. Gay, Batt.).

Grèce,

sard.

subulées, trois fois plus

dents

marécageuses

Prairies

territoire

T.

à

très petite, à deux

ovale

Sard.

II, 338.

fl. sic.

pédicellées,d'un

Heurs

stipules entières

;

FI.

Morts

-,

axillaires,égalant la

communs

campanules

dentées



;

le tube

longues que

gousse

ihQ

pis.W,

bor.

capitules lâches, globuleux, penchés

;

plus courts

peu

bor.

Sibérie, Amer.

bor.

Syn.

Guss.

l'authèse,à pédoncules un

FI.

et

Eur.



fistuleuses^dressées, striées,radicantes

annuelles, à 50

Afr.

ges Pâtura-



à Fort-National

Perroud).

(0. Debx.,

Orient, Syrie,

macro%iodnm

T.

;

Madère.

com.

;

Orient,

Port.

aust.

FJatt. Alg., 240.

;

ombragés

ou

et

lior. Cana7\

Spicil. 419

Michelianum

T.

+

Bail

contreforts

et médît.,

cent,

25

;

cent,

bor.

Afr.

humides

des ravins dans

Eur.





195 ;

Capitules



pédoncules les

;

moyennes

stipules amples,

Prairies

humides

102



ravins, chez

des dans

Yiv.

nigrescens

T.

Savi,

dion

couchées

L.

non

réfléchies,d'un

la

Médit.



axillaircs

Sébaoù, Tizi-Oûzou,

aiguës au

base

boisés

et Reut.

Sébaoù

Batt.

Cane.

T.

L.

;

God.

Gr.

Var.

A

;

(Letx.). —

flora la

var.

;



ou

à leur

et

ravins

de

Tisser

Viv.

;

(H. Gay)

Corso

bor.

II,205;

Prod.

T.

et

cent,

;

ausi.

meliiotnsagra-

hor., cent,

Koch;

à '/«?n?".s', gros.

pédoncules —

à Pellys, Ll-K('ttar

"}i-icnl,Paies!., Pose,

(A. Meyer).



National, Aboudid,

Collines

Plante



du

hor.

iJcutscJi.

plus robuste

que

la

feuille

littoral, de

Eio'.

que à

et

zou Tizi-Où-

bitr.,cenl. cl ausl.,

bnr.

Afr.

tetraphylla

('?ap/njUa Boiss.

sèches

cailleuses, ro-

Aith-Kouli

in Sturm.

courts

plus

Prairies

Afr.

Schreb —

et

{0. D.): l)i'à-el-Mi-

Tizi-n'-Tléta.

Fl.palal.

[)lus long

luui

l'rairitvs sèches



et aust., Cane,

T.canijiestre Poil.

un

à Fort-National

Sébaôu, Tizi-Oùzou,

du

capitules plus

cduiuiiui

pâle.

Jaune

(les ravins

Eur.

Anthyllis

10.

rosées,

fleurs

vallées

au

Eur.

Pédoncule

d'un

T. agrarium A

;

;

T.

:

p.

humides

marécageuses

I). C.

:



fleurs

;

majus

B

Var

exsicc.

Afr. hor.

.



Koch.

7mnus

plaine

denses

Durando)

Spi-

arrondies

obovales,

(Letx.),

L.

bords zan

Bail

11, \m.

la feuille

que

II, 2'^ fasc,

;

bor.

Afr.

AU.

(O.D.,

cit. 4-22 ; T. micranthiim

loc.

Prairies



procumbens DesL

ria

Sér.

Esp., Portug



Acherchour-en-Tensaùut

Turq.

tingit.

Prairies



(0. Debx.,

(Letx.).

2il.

Alg.

tin

tes, cour-

très petites bractéoles

de

subulées.

à dents

filiforme

T.

Sikhovi-Meddour

capitules globuleux,

;

à Fort-National

et du

la

ses sablonneu-

Plant,

Diagn.

pédicellées, munies

calices

;

Salzm.

dentées, grandes,

sommet

brièvement

Prairies



Phyl., Jusit.,1,148, tab. Gl

i lanicum

finement

Folioles

à

hor.

Brot.

Boiss.

Jamùilanum

pédicellées

(Fr. mér,, Port., Esp., liai.. Daim.). Turquie

T. maur

;

capitules

;

stipules ovales,

pointe subulée.

du

Ti;?es



annuelles

fleurs

;

une

isthmocarpum

cil. 420

Schreb.

non

radicantes,

non

Grèce, Zante, Crète, Afr. T.

I). C.

pctUcscens

en

plaine

Corso

Algérie.

Turq.

Isir.

jaunâtre, odorantes;

blanc

terminant

Letx.).

T.

;

Daim.

(0. D^iliî

Jl.ital.i]). 12, tab. 13; T. hyhri-

Fragm.

lâches, tous

j^lobuleux,

dans

Médii.



ascendantes,

ou

se

Aith-Iraten, Fort-National

les

(H. Gay).

mare

une



L.

;

Batt.

Alg.2h0

;

Pliiisanthyllis

sèches, sablonneuses;

Agueniuun,

coni.

(0. Iguil-el-Iladj-Ali

D.).

tc-

à Fortvallée

103

-

de

risser

;



Plaine

de

la

l'Oued

(Perroud).

sour

Var.

A

B

Var.

L. ; Desf.

à Palestre

;

C. Prod.

(0. Debx.

et P.

rectum

edulis

L. ; Def.

Fort-National,

Spicll. 424 FI.

;

2-4

L.

centim.

plus

des

plaine L.

de

;

l'Oued

corniculatus

la



Ital., Allem.,

Alg.

Atl.

243

;

II, 204.

bor.

Pâturages



Perroud),

Prairies



rocailleux

Tablabalt, Iguil-

Drà-el-Mizan

tab.

Occid.

190

(Thév.).

annuelles. le

chemin

(Letx.).

L. ; Desf.



plaine

Alg.

de

diam.

occid. Afr. —

du

244.



vert

par

gousses

de

;

racines

sablonneux,

SouK-el-Tléta

205.

;

Afr. tor.

Champs

Médit,

.1//. IL

la

sommet;

ou



de

de

devenant

1/2 centim.

sur

Dorycnio

microcarims

; Batt.

à étendart

arrondies

sub

; L.

sablonneuses

hoy^t. par.

long

211

Desf.

non

Médit.,

obovées,

Sébaou

(0. D.).

plaine du Sébaôu, Djemaà-

.1//. II, 206,

Cal.

sur

les Aith-

bor.

rameuses,

fontaines

Scop.

1800m.

vers

L. ; Desf.

Aguemoûn,

D.



de

tnontana

.507 ; Batt.

II, 202.

(Letx.).

; ailes

fibreuses, très

près

ches fri-

(0. D.)

les Aith-Illitenet

reclus

chaque pédoncule,

sur

au

Ees



;

bor.

liispidus D. C.

Desf.

la dessiccation 2

foncé.

excurs.

Aboudid,

lusit. II, 219.

hispidus

Fleurs

chez

dans

Atl.

Desf.

Sébaôu, Tizi-Oûzou L.

rouge

Schultes

Fort-National, Aboudid,

Médit., Orient, Afr.



parviflorus

Brot.

Dillenii

les Aith-Boud'rar

C. ; Lotus

D,

Médit., Orient, Afr.

Bail.

gneuse monta-

super, du Djurdjura, Agouni-

FI.

Guéfri, Souh-el-Tléta, etc. (0.

L.

; A.

(Fr. mér., Esp,, Suisse^

petits ruisseaux

Saharidj (Letx.).



Région



Mares), Agouni-Aihmed

Reichb.

recta

des

de

Kabyl. Leguëdal-Mijer.

Vulneraria

Bosnie), Grèce, Afr.

Daim,,

Bords

bor.

Médit., Grèce, C?^éte,Rhodes,

zone

et crêtes

Tirourda,

Bonjeania

près

la

Thabourt-Guifri, chez

Donjcnium

Beni-Man-

Taoûrirt-Amôkran

Alg. 249; de

Rég. médit., 7nontagn.

Lotus

à



rocailleuses

d'alt. ; col de



d'un

(Letx.).

L.; Batt.

Pelouses

Autr.,

170

IL

Fleurs



Aith-Koufî

montana

Mellikeuch

les

Afr. bor.

Cauc.,

el-Haôua,

;

jaunes.

micaschisteuses

ou

Drà-el-Mizan

A.

Fleurs



AfFensou, Souk-el-Tléta,

Imaïsren,

chez

(Letx.).

(Batt.).

D.

ruby^flora

calcaires

Ail. II, 151

Koch.

Iiete7^oiihyllaMœnch.

.1.

les Aith-Iraten

Médit., Orient, Perse, Afr.

vnigaris

infér.

chez

contreforts,

Sahel, à Bordj-Bouira,



vulneraria

A.



des

zone

-

Prairies

(O. D.) bor. marcca-

;

104



près

geiises

de

Bordj-Bouira

^

11.

kabylicus

forma...

in Hei'b.

velue

;

fleurs

très petites.

de

la

feuilles

des

zone

2000

met.

Plante



Pâturages



Cèdres, Tamgouth (0. Debx.,

L.

de

près

et

VAlg. 2/iG;

olim.

Sahol, de

L.

(Thév.).

ronu'ciilatus

élevée, loufîue,

peu

du

DJurdJura

de

Lalla-Lbadidja,

à la limite

super, ISOOet

entre

(Batt.).

Tamgouth-Aïzer

;

à

biflores.

pédoncules

;

Mares)

P.

;

Desf.

Ail.

à rembouchure

maritimes man

de

petites, rapprochées

d'alt.

creticus

L.

l'Oued

hor.

Afr.



de

hor.

Bal t. Ff.

Debx.

0.

; vallée

(0. D.)

Beni-Mansour(Perroud);Drâ-el-Mizan

aux

Orient, Afr.

Ew\,



Fort-National



Oran.

II, 202

de

Bougie^Cauv,

Syrie,

de

et

Corn,



246.

Alg.

Sébaôu

l'Oued

Lctx.).

Médit., Orient,



Batt.

;

l'Ouod

Sum-

le littoral à

sur

Crète

Egypte,

Sables

-

Alger

Cliypre,

et

Afr. Jjor. (Maroc, Algérie, Tunisie). L.

Desf.

prostratus

L. p.

Arab.

parte;

Ail.

Anfeli.

Thabourt-Bouzgueur

Dans

in ./owm.

niiBesr.

est



ses

s'en

éloignant

dernière

Cette

maritimes,

a

L.

et

ravins

voisine

on

Corse

herbeux

(Thév.).



AU,

par

ses

à

vrai,

Dellys

près

de

L.;

Desf.

dans

la

L. Allionii

L. prostraius,

beaucoup

plus

plus étroites,

etc.

biflorus 210.

les rochers

sur

(Meyer), dans

par

des

et

à

Bougie

stations

logues ana-

Bastia. .1//.

des

zone

II, 203.

Prairies



contreforts,

Aboudid.

nal Souk-el-Tléta, près de Fort-Natio-

Sébaoù,

II, 202, tab.

AlHo-

L.

au

Le

du

gousses

rencontrée

Tizi-Oùzou

Médit., Orient, Cane,

Tetragonolobus DesT.

du

Boghar,

Je l'identifiais alors.

(6-9 fleurs),celles-ci

Taderth-où-Fillah, Imaïsren,

(0. I).); vallée

bor.

tiges plus grêles, plus allongées,

l'ai aussi

Je

Akbûu

;

à

Dq^L

redresser.

il est

signalée déjà

été

ornithopodioides

sèches,

de

Afr.

ahscrvées

plantes

espèce, qui croît exclusivement

(Cauvet, Durieu). à Oran

(Thév.)

le L. prostratus

plus pâle,

jaune

Aith-bou-Addou,

Tirourda,

Drà-el-Mizan

des

ses

par

Alg.liil \L.cytisoides

III, p. 77, auquel

fournies

plus

et d'un

de

qu'il importait

erreur

ombelles

petites —

une

dot.

espèce difTéreute,

une

mais

Catalogue

mon

Batt.

Rég. inédit., Orient.



190, j'avais rapporté

p. 32, n"

C'est

Col



(Letx.) ;

(Lirou) ; Bougie (Durieu). OT)s.

11,206;

Afr.

Desrous. —

Plaine

(Letx.);

Drà-ol-Mizan

hor.

in

Lamk.

sablonneuse

Dict. du

111, 604; Sébaoù.

105



Tizi-Oùzou

AU.

Desf.

II, 201.

de

autour

Assez

?—

à

Alg., 244

boisés,

ravins

Tentam.

dans

la

^u^"-



Riiss.

Tauride, Afr.

mer.,

bituminosa

Psoralea

Poivre

ou

de

Azouza,

Souk-el-Tléta, etc.; Tizi-Oûzou

Idjer,

des

médit., Daim., P.

*

Salle

Moris

tina

FI.

alger.

Stirp. Sard.

Diffère du

P.

ses

fleurs

plus grandes

denses, plus brièvement à divisions à

feuilles

mérid,

(Salle,Meyer),

Corse, Sard.

au

Esp.

Daim.

baetica

Erophaca Phaca

bœtica

Lamk.

Dict.

Souche

grosseur

du

Lin.

non

tiges plus robustes

paires de

la base

calices

ses

par

sur

les

de

poils

plus velus,

bords, par

rochers

Les



Turquie,

Voy.

Russie

Ail.

176;

Esp.,

\\, 180;

vivace, émettant

doigt, hautes

feuilles à 12-13

à

et plus

capitulesglobuleux plus

en

de

des

8 à 12 décim.,

folioles

Batt.

Astragalus

I, 312; Kabyl. Idaoïin-Guilef grosse,

pales-

plus du

ses

larges, littoral

(France

mené.), Afr.

pélr., Tauride.

Boiss.

L. ; Desf.

var.

P.

(H. G-ày).—Rég. médit.

Corso

Orient, Palest., Arab.

bor.



sommet.

P. altissima

226;

lancéolées, beaucoup

au

Réff.



bituminosa

P.

AJg.

etplumeuses

ovales-

mucronulées

brièvement à Dellys

folioles

(1848);

pédoncules, ciliées

fortement

(1830) ;

sillonnées, couvertes

épaisses, profondément étoiles,par

ses

Aith-

les

chez

(Thév,).

869

I, 16

par

Sébaoû

bor.

Batt.

518;

Elench.

bituminosa

18

;



Affensou, du

la vallée

Drà-el-Mizan



Ametzoul.

à Aboudid, et

exciirs.

Sard.l,

FI.

Aith-Ira-

Spicil,340;

Bail

;

Djemâa-Saharidj

(Letx.) ;

raonsp.

laiifolia Moris

à

torrents

Reichb.

des

aust., Orient,

et

ruisseau,

; com.

Grèce, Orient, Afr.

plumosa

in Plant,

National

Fort-

Aith-Ziki

les

les

chez

Il, 191

pierreuses à

; bords

siliquo-

Pelouses



cent,

Atl.

Friches

(0. D.)

Lotus

;

bor.

L,; Desr.

Kabyl. Ifelfel'Guirzer

1, 323

contreforts,

ten et les Aitli-Idjeur (Letx.)-



hor.

Afr.

Kern-el-KebcJie.

des

zone

plus répandu

Hauts-Plateaux.

les

ft.germ.

Arab.

;

rocailleux

et

secs

Beaucoup

dans

et

Oran

Alger,

L. ;,

ietragonolobus

prés



siliquosus Rotli L.; Batt.

sus

les

dans

rare

Médit., Grèce, Orient, Transcaiic., T.

Lotus

;

(O.D., Letx.).

Fort-National

le littoral

sur

Alëi/i. 164

Mœnch

purpureus

Corso

bor.

(Naples),Sic, Afr.

liai, mer/'d.,



le

(Thév.); l'Aima,

(Letx.); Drâ-el-Mizan

(H. Gay.). T.



o\x

Fève

Alg.,

252;

lusitaniens de

cochon.

tiges dressées,

de

la

velues-pubescentes ;

elliptiques,pubescentes

en

106



vertes

dessous,

pédonculées —

(Letx.), le

Champs

sablonneux

sub

Frod.

11,299, p.

ICdad.

velues

montagneuse

Ods.

variété

^W5

arma

à la

sablonneuse

du

à 3-5 paires de divisions

croît pas

folioles

de

iumidus

sur

le

,

ainsi

A.

A.

on

asperulus

epiglotioides

Salzui. Pitinl.

AVillk.

de

la

zone

Tirourda,

Mar.), Drâ-Inguel,

iragacanihoid.es De

par

Celle-ci

parait

pubescentes,

ou

la Tunisie

et de

Desf.

du

oriental

in

Ait.

dans

Jiot.

zeil.

ln}{/.,e.t\\/c. Iiisji. —

ses

par

plaine par

feuilles calices, ne

erreur

par

la

II, 103.

région



la vallée

Djurdjura.

in Steud.

la

les

rienne saha-

Lybie.

Clnjpre, Afr.

Diifour

dans

ses

par

dans la

ciale spé-

armaiusW.

mentionné

seulement

:

dans

la

iragacanlhoides

je l'avais

que

L.

L'.L

être

aussi

la retrouve

Dë'^L

dans

Candolle

plus robustes,

signalé à Akbûu,

Léon

P.

souvent

de

col

dilière de VA.

Elle

Orient, Grèce, Chios, Syrie, *

l'yl.

W.

157, mais

versant

à 5 divisions

gousses

;

déjà signalée à Boghar,

epiglottis

et rocailleux;

Sahel



châtres blan-

Tamgouth-Aïzer(Letx., Batt.);

acuminées.

l'Algérie,de

Astragalus secs

;

glabres

Espagne,

{Cai. pi. Bogh.).,

rame.iux

ment pâle, briève-

jaune

Djurdjura,

comprise

Chélif.

brièvement

en

à

rocailleux

(O.Debx.,

droits, à épines bien

rameaux

à

1'^.

haut

ar-

var.

hor.

été

a

l'ai

Je

olim

épines robustes,

à la gorge

du

région désertique,mais

Hauts-Plateaux.

ses

de

(1794)

extérieurement,

espèce très voisine,

II, 150, tab. 194,

Ail.

infér.

et

Ait-bou-Addou

autre

ar-

et Dur.

rameux,

d'un

éboulis

les

sur

(Thév.). Afr.

Une

Alger

bor.

Afr.

herol.

et à

renflé, velu

Agouni-el-Haoùa

Tizi-n'Tésselent,

à

Com.

Coss.

dressé,

subsolitaircs

calice

moyenne

Aith-Ouâbben,

Tisser

pubespaires de folioleslinéaires-aiguës,

Com.



de

gauche

Kabyl. Mëjir, Tazoïhi-enta-

p.;

linéaires,sétac^es, contractées monospermes.

centim.

3

sur

(Thév.).—

Ad.

Buisson



fleurs

;

pédonculées;

Aith-Koufi

rive

-1. numidicus

Willd.

Iimiidus

feuilles à 7-8

ou

long

VAlg. 351; Astragalus

de

dressés-étalés, 1res épineux ;

centes

; A.

Arab.

difl'us ou

FL

Sjm^. III,1330;

C.

Gtiëmel;

Bail.

armata

Anthyllide D.

de

la

sur

longues grappes

en

Esp., Port., S/c, Grèce, Ormil,



Willd.

niatiis

(7 centim.

Drà-el-Mizan

(H. Gay),

Acanthyllis maius

fleurs jaunâtres

renflées

Corso

ot à Cran.

;

gousses

;

large).

de

dessus

en





Pâturages de

l'Oued-

Rég. médit..,

'bor. Nomencl.

hot. Ed.

H;

(184."));.1. pyramidalis

Distinct

d'aprèsWillkomm

de

108

-

florifères presque

moitié

courts

plus

corolles

racées, persistantes. des



il est

B glaher

Var.

et gousses

bractées

(0. D.): chez Prod.

p. 56, et Pug. L. var,

pi.

allongées,

double

du

ou

violacées, jamais

ou

triple plus longues,

pointe longue

de l'Oued

Djemmà,

de 3-4

Tell.

Esp.,



Bisserula

(0.

velues,

-1.

de

l'Oued

(0. D.);

dans

occid.

S.

subvillosa

et collines

et la

AU.

collines des

zone

Tizi-n'-Tléta

Médit,

II, 174;

;

ol-Tléta, etc. (0. D.)

sol ;

Atl.

près

;

tout le

.;

du

vallée

L. ; liatt.

II, 173.



obovales,

acuminées

Fort

37.—

Heg.

Friches



;

S.

Tliagou-

National

du

:

gousses



bor., Canar.

pierreuses

Alfensou,

Souk-

(Letx,). —

bor., Canaries. ptirpurea

Desl". Ail.

T'uses étalées, couchées fructifères

Scbaoù,

(Thév.).

Sébaoû, Tizi-Oûzou

Alg. 284

Ttiagoiœir t.

Coi.

Kabyl.

Afr.

de Fort-National,

pédoncules uniflores,les

largement

dans



Drà-el-Mizan

Médit., Grèce, Orient, Syrie, Lydie, Afr.

II, 174; Kabyl.

bords

(Letx.).

vallée

contreforts;

(Letx.) ;

Desf.

sablonneuses

S. vermiculata

les

(A. Meyer)

et

à

micaschist.

Orient, Babyl., Perse, Abyss., L.

par

Afr. bor., Canaries.

L. ; Desf.

secs

com.

Tizi-Oùzou,

Palest.

sulcata

Prés

terminées

.1//. II, 190; Letx.

L. ; Desf.

pelecinus

médit., Orient, Syrie,



du

Isser

Alger (Durando)

couleur

gousses

sur

Rég. super, du Djurdjura à Thabourt-Bouzgueur

rirt.

de

ses

humides

de

plus

,

bor.

Afr.

Scorpiurus

VA.monspes-

fleurs

ses

9,

n"

monspes"ulanus

souvent

Ravins



D.) à

hor.

pi. orwni,

pourprées,

affluents

l'un des

à Maison-Carrée

com.

mn;.

Sic.



tiges sous-frutescentes

ses

par

(Batt.).

Voisin



épis florifères plus lâches,

ses

verdâtre

rose

262.

Alg.

Fort-

Folioles



Piazza, etc.),Afr.

Spicil. 434;

la

(Letx.)

Alg. 261.

Diagn.

de

près de

les Aith-Idjer

et Reut.

Batt.

il diffère

dont

linéaires,papy-

Drâ-el-Mizan



39; Bail

nov.

chlorocyaneus

sulaniis

une

Boiss.

chlorocyaneus

subulées;

et broussailles

II, 302; Batt.

à fait glabres.

tout

calicinales

Si-Klaoûi Iguil-el-Hadj-Ali,

\). C.

à

larges,

grappes

longuement

(Délia, Alicata, Kiesi, Chiaramonte, A.

en

clairières

Friches,

rare

de

primées velues, renflées,légèrement dé-

peu

;

?-

contreforts.

National

un

les sutures

vers

zone

la feuille; fleurs

grandes, ovales,

folioles grandes

elliptiques,ciliées; pédoncules

ou

que

de

paires

et glabres, et à divisions

jaunes

gousses

à 12-14

nulles; feuilles

ovales-oblongues

,

-

très

allongés;

vermiformeS;

sur

le

feuilles de

la

109

-

petitdoigt, cyliiulracées, blanchâtres,à

du

gTossoLir

Fort-National

MédiL ^

muricataL.

Ténos, Egypte, Afr.

de

ebracteatus

Ornithopus ebracteatum Eur.

compressus

L. ; Desf.

Atl.

(Letx.).

Eur.



Lazistan,

Perse,

(Letx.).

Com.



(Cauvet).

Bougie

Ital., Daim., G.

et

Afr.

C.

moins

de

ravins

médit,

Desf. Atl.

de



bor.

Alg. 268.



Fort-National,

Sébaoù, Tizi-Oûzou

II, 170;

Bail

Spicil,

occid.

(Meyer),

mér., Esp.,

Fr.

427.

Aith-Idjer

à Dellys

maritimes

L.

II, 271

Bail Spicil, 427.

;

forme

parla

des

Bal.,

feuilles

et

et de l'Oued

sont des

parois

tingue dis-

aussi

rochers

Taoûrirt-Amôkran,

Fort-National, Aboudid,

Aïssi

Se



stipules ovoïdes-aiguës Ses

rocailleux

Ravins



de

l'Oued

(Letx.)-

; Batt.

du

lancéolées, acuminées.

glauques.

escarpés près

Sébaoû

bor.

glauca

étroites

non

Médit,



du

près

Atl.

rochers

Rég.



pentaphylla du

les

sur

l'Oued

159; Arihrolobium

pierreux, Acherchour-en-Tensaoût,

incultes

Lieux



non

Canar.

bor.

L. ; Desf.

juncea

Coronilla

(Cauv,).



Médit., Grèce, Orient, Si/rie, Arm.,

et

Afr.

et

IL

II, 172

vallée

(0. D.),

occid.

285.

de

Mélos, Orient, Afr.

silicéo-calcaires

Souk-el-Tléta

vallée

Bougie

et alluvions lie de

Affensou,

la

de

FI. lus.

Grèce,

collines

les

Toutes



bor.

Brot.

Sables



et Médit..

occid.

O.

C.

D.

AUj.

petitstubercules,

à

(Perroud);

Bordj-Bouira

occid., Ile

de

sablonneux

Champs



à

pâturages

(Letx.).

Batt.

II, 308;

Prod.

couvertes

externes

aiguillonnées, Sahel

l'Isser,Tizi-n'-Tléta

de

G.

D.

;

à côtes

Gousses

les

à

Com.



tous

vertes cou-

Afr. bor.

occicl. S.

vallée

cotes

sommet.

au

dans

collines,et

les

toutes

sur

(0. D.);

ravins

des

stipités,épaissis

tubercules

de

-

(0. D.).—Afr.

Djemmà

bor.

Esp. (Sierra Marianna). C.

pi. n"

atlantica

521.

D.

et

non

par

ses

Reut.

C,

par

dont

il

lancéolées, par fleurs

carnées

étroites,linéaires,longues dans

les

in

Securigera

Ressemble



coronilla mes

sub

41

nov.

Boiss.

prairies, les

haies

lilt. ad

celeb.

Choulette

;

le

port

et

sépare

se ses

faciès

son

ses

par

jaunes, 10

et les

à 12

par

.

fl.alg. exsicc,

Fragm.

Securigera

au

stipules

calices à divisions

et non de

Durieu, et in Pug

moins

broussailles,autour

des, profon-

gousses

ses

centimèt.

rénifor-



Très

plus com.

de Fort-National,

Souk-el-Tléta, etc. Ismaïsren, Afiensou, Iguil-el-Hadj-Ali,

110

-

-

Akladou

(0. D.); Aclierchour-ea-Tonsùuut,

Blida, la Cliifla (H. Gay).

de

l'Atlas

(Letx.) ;

ihopiis scorpioides h. à

com.

;

et Koch

Mert.

scorpioides

C.

Desf.

;

Fort-National

Salzmanni

et Piifj.plant,

mais

confondu,

longs que

divisions

de

la corolle

du

et par

Esp. mérid.

capitules et

;

(Thév.) à

d'un

de

par

,

Desf.

pourpré (Batt.).

(Perroud). Desf.

de

Esp.

Ail.

Akfàdou bor

Afr.

l'asc. 2«,

Voisin



il

de

1'//.

été par-

a

pédoncules

plus

plus grandes,

par

ses

plus

de

courtes

le tube

que

plus larges.

(Lirou).

Bordj-



Afr.



bor.

Il, 177; Kabyl. Thasoulla; à

;



fleurs

Collines

boisées

(Letx.)

l'Isser. Bordj-Menaïel

mér. L.

vallée

Assez

et les bords

la

sur zone

l)rà-el-Mizau

VciUée

du

Arab.

Spicil. 434; boisés

dans ;

Sahel

hor.

la

zone

Drâ-el-Mizan

Sébaoù, Tizi-Oùzou

Ail.

H, 176.

fleurs

plus

; Desf.

articulées, aculéolées, droites —

dans

(Perroud)

gros

(Letx.).



(Cadix),

tiges difl'uses, ses

Bougie (Dufour).

du

Bail

;

;

en

mmèt.

28

occid., Afr.

ravins

et

à

(0. D.) ;

Il, 17G

Ail.

20

de

Rég. médit,



grandes,

gousses

Azib-Zamoun

Pâturages



coronarium

de Douera

et

Sébaoù, Tizi-Oûzou

Sella.

bor

ses

là autour

et

lequel

double

beaucoup

ornementale

(Thév.); Tizi-n'-Tléta,

H.

du

étroites

gousses

Tisser,

du

; vallée

infér. ; vallée

Afr.

Alg., 289.

(Letx.); Chellata

épineuses

vallée

ou

fleurs

ses

moins

rose

flexuosum

Silla

Batt.

;

par

Plante



Bordj-Bouira H.

Champs



/"/. Orient.,

Biagn.

distinguant

capitatum

Si lia.

très

hor.

Tauride,

s'en

ses

çà

;

Orient,

(Cadix).

Hedysarum

Infér.

42

Aith-bou-Addou

Bour'ni,

boisés

avec

calice

médit.

et

.1//. II, 174,

littoral algérien,

la leuille, par

les

Arab.

et Reut.

nor.

du

L.

multisiliquosa

Bordj-Bouira

Perse, Afr.

ravins

Tizi-Oûzou

Sébaoù, à

et

Acherchour-en-Tensaoûd,

;

Boiss.

sons mois-

marit.

Rég. médit., Grèce, Zante,



8-9^

D.)

(0.

(Letx.)-

p. lui

des

pâturages

et

Champs



Sahel

L. ; Desl".

unisiliquosa

Hippocrepis

H.

Eur.



Tauride,

Transcauc,

Syrie, Liban,

lois

(Lirou).

hor.

Oimi-

du

l'Oued

;

Afr.



flora, V, 21U;

II. 173.

vallée

;

(Thév.)

Akboù

sablonneux

Ail.

Fort-National

(LetK.), Drà-el-Mizan (Perroud),

Deuisch.

les Aith-Koufi

chez

;

du

rare

et à

Mazafran

non



Dillère

grandes

flexueuses.

l'état spontané

(Munby),

et —

sur

du ses

précédent gousses de

Environs les coteaux

et cultivé

en

grand

111



par les colons

de

Dehj- Ibrahim.

province d'Alger

Malte,



Onobrychis

Lamk.

L. ; Desf.

Daim.,

Grèce, Turquie, Zanie, Afr. Walds.

0. albœ

3 à

blanches,

en

étendart

à

coudée

arrondi

et à faces

inférieur

fovéolées,

les oblitèrent

hauts

II, 152

AU.

Desf.

pinnata

Ebenus

Sibth.

non

céo-calcaires, dans

(Thév.). dans

Gom.



les Hauts

Vicia

prairies, et

fleurs

pédonculées, la

carène,

semi-lunaire, à dents

obtuses

à 10-12

lées lancéo-

et épaisses de

paires

folioles

mucronées

au

lancéolées

néaires, li-

met; som-

(Pom.).

Tizi-Oujâboud(Batt.)

sommets,

L.

; Arab.

toute

B

folioles grosses,

la

des

zone

les

par

;



Diifère

plus larges, longues

et réfléchies

de

à la maturité,

cordata



par



VII, 511

12

sur

les

etaiisL,

bor. God.

; Gr.

des

Sébaoù

Médit, occid.

ses

de

mm.

pelouses du

dans

FL

tiges plus fortes,

ses

plus grandes,

Les

39; Kabyl.

bor. cent.

Eur.

ital.

la vallée

et

(Meyer), Bougie (Cauvet).

V.

type

etc., et

(0. D.), Drà-el-Mizan

Kabyles.—

à 80 mmèt.

boisés, Tizi-Oùzou

Istrie)Afr.

Cat.

Letx.

contreforts

fleurs

ses

60

du

Drà-el-Mizan

à Fort-National

Com.

FI.

sili-

bor.

mér., Grèce, Zante, Afr.

Russie

incultes

à Alger, Oran,

II, 164; —

Ft.

et

21,

(Letx.);

littorale

AU.

Par.

et terres

contreforts

Afr.

macrocarpa'QQvioX. I, 450

Fr.

région

Djilbana.

aussi

Tauride,

Var

la



hist.nat.

Friches



des

Desf.

;

Soc.

zone

Plateaux.

(Letx.);cultivé Cauc,

la

Act.

et Sm.

dans

sativa

Thadjilbant

ou

tiges dressées

pubescente,

crêtes

291 ;

Alg.

plus long que

embrassantes,

des

rocailleux

Ital.,Sic),

poils appliqués ;

soyeuses-argentées,

ou

du

Afr. bor.



de

de

feuilles

stipules membraneuses Versants

;

crête tridentée

munies

vallée

Batt.

;

vivace

de

gousse

;

d'une

parfois ;

pubescentes



200

Souche



Port.

neuses sablon-

bor.

sommet,

au

angle droit

bord

au

Esp.

courtes, serrées, longuement

grappes

oblong,

entourée

qui

et Kit.

Heclysarimi

;

(Tiiév.);

mat.

Nouv.

décim., grêles, couvertes

5

celle-ci

occid.

Pomel

paucidentata

affînis de

Médit,



lior.

sèches,

Pelouses

(Fr. mér.

(Letx.).

Sainfoin de

Esj)., Afr.

région infér.; Drà-el-Mizan

la

"[q

nom

fr. II, 631



Sébàou

O.

liai.

FI.

II, 178.

AU.

le

sous

Sic, Sard.,

caput-galli

capui-galli dans

la



plus

gousses

large,

ses

noires

ravins

humides

(Letx.)

;

(Sard. Sic.

Dellys

Ital. mér.

bor. Gr.

God.

loc. cU.

459, an

Wulf?

; D.

G.

Prod.

II,

112



V. salira

302;

Spicil. 439.

Folioles



Boiss.

cordata

vài\

iuférioures

ci'ées-bilobées,longuement longues

le tube

que

noircissant

ne

à

et

graines

sur

I).).

Eur.



\.

des

fleurs

Journ.

Alg.

203.

et des

de corolle

dépourvues

4 à G

graines.

Djurdjura,

Plante

Port., Fr.

Ejelban. même

de

Mansour

;

nuelles;

feuilles

taur.

à la fin

;

AU.,

folioles d'un et



ou

F.

269;

Alg.

Esp.

Sahel

Arab.

l'intérieur Beni-

aux

Eur.

bor.

megalosperma

M,



Tiges grêles, dressées,



vrille, à

en

deux

en

35

des

Alg.

II, 165,

Gibr. 269.

terminées

lilacèes

Champs

;

75 —

étroites,

ment aigus, légère-

lobes

à 40

millim.

terrains

;

var.

Règ. médit.,

par gousses

sablonneux,

liirta Boiss.

V. hirta

Plante un

siliceux.

Balbis

de

mucroii

recouvertes moissons

Afr.

;

Desf.

feuilles

allongé

;

poils

à Fort-Nat.

bor.

orient.

Miscell.

de

poils vallée

La

FI.

velue-hispido;

do

S-10

sur

à la maturité, couvertes

moissons

Atl.

folioles

aU'

petites, lilacèes, brièvement

très

~

Syn.

Batt.

pâle

allongés.

à

et

l'Oued

Aith-Idjer (Letx.).

Desf.

supérieures

jaune

de

grandes,

assez

les

i)ebx.

II. 166;

versants —

Djurdjura (Letx.)

II, 161.

fleurs

;

Cultures,

luteaL. ; 0.

du

réfléchies, fauves

chez

II, 570

des

(Batt.).

Fort-Nat.

sommet

au

gousses

Sébaoû, V.

Fort-National,

Tfiajelbeth;

39; Kabyl.

terminant

se

mucronulés

du

renfermant

bor.

Batt.

Caiic.

linéaires, échancrées



de

Lalla-Kadidja

vallée

;

Afr.

L.;

FI.

appliqués.

et

"

Bieberst.

large,

linéaires, atténuées

près

sous

pelouses

Orient

peregrina

pédicellèes;

portant

et contenant

à la maturité

Cat.

herbeux

(Perroud)

V.

Letx.

;

{)lace (0. D.)

la

etaust.,

cent,

L.

Ravins



à

des gousses

à l'extérieur

aériennes

do

Gr.

bor.

Afr.

lathyroides

V.

131;

prise d'eau (0. D.); pelouses

la

Thamgouth

mer.,

XXXV,

(0.

hor.

souterrains

sablonneux

des

annuelle, émettant

rameaux

noircissant

de

au

humides

auxquelles succèdent

tiges

Champs



moulin

Aboudid, du

des

gousses

extrémités,

deux

aux

lées bosse-

non

Fort-National

;

j^hys.



plus

le V. saliva,

Prairies

contreforts

Dorthm.

tiges aériennes,

graines;

calice

les faces^

sur



hypogées, ovales-apiculées,blanches 1 à 2

du

dans

que

échan-

super,

médit., Orient, Syrie, Perse, Afr.

et

loc. cit. 461 ; Batt.

la base

des

nord

aiuphicarpn

God.

des

cent,

plus étroites

comprimées.

le versant

ravins,

; dents

Bail

II, 575;

les

obcordées,

maturité, planes

non

orient.

FI.

mucronulées

gousses

;

à la

pas



ù

fleurs denses

(O.D.);

113



chez

Sébaoù,

du

vallée

médit., Grèce, Asie faba

V.

L. ; Fada

A

var.

Champs

vallée

Sébaoù

du

sablonneux,

V.

les crêtes

sur

altissima Tenore.

perma de

dans

la

les

sous

II, 163;

.UZ.

1 à 2 mètr.

vivace

fleurs

;

;

10-15, en

bor.

Spicil. 436.

super. ;

Cèdres, Tizi-n'-Tésse-

(Letx.);Tizi-Ougoûl-

Bail

bor.

Spicil. 437;

tiges couchées grappes

l'étendard

avec

forêts

des

; zone

montagneuse

zone

Médit.,Grèce, Afr.

Souche



Forêt



Corso

(H. Gay). atlantica

V.

polys-

tes, grimpan-

ou

lâches,souvent

bleuâtre

veiné

Tenore.

d'Akfàdou, Agoûlmin-Aberkan

Rég. médit., Corse, liai., Afr.



Pom.



flexueuses, velues, de folioles

in Letx.

Plante

193

mat.

Nouv.

Cosson

F. ochroleuca non

terrains

gales, iné-

gousses

;

renflées,brunes, glabres; graines noires, veloutées,globuleuses.

peu

V.

(0. D.) :

des

II, 163; Bail

.1/^

Djurdjura

étalées, blanches un

(0. Debx., Durando)



Desf.

prées. pour-

à Fort-National, Ague-

; com.

L. ; Desf.

du

(Durand, Thév.)

V.

Moissons



Aith-Koufl, Aith-bou-Addou

des

lent, Azib min

fleurs

Rég. médit.,



270.

Alg.

et broussailles

Prairies

super.;

Fort-National

(Thév.).

ou

Afr. bor.

onobrychioides

com.

les feuilles

Rég. médit., Orient, Tauride, Lydie, Afr.



bor.

folioles entières

dans

moissons,

silicéo-calcaires

ou

(Letx.).



les

Tablabalt, AfFensou

moun,

quatre

Afr.

Syn. fl.sic. II,

légèrement dentées;

ou

L. ; Batt.

bithynica

V.

de

(Letx.),Drà-el-Mizan

Grèce, Orient, Egypte,

à

région des

la

Guss.

;

Feuilles



nombre

parmi

II, 167

Atl.

God.

stipules entières,ondulées, —

bor.

Orient.

Eiir.



ci

moy.

Kabyl. Idiou, JMOîm,

;

inférieures.

Gr.

gemàna

entières, au

presque

Mœnch.

Afr.

Cuit, et subspont. dans



L. ; Desf.

narbonensis

V.

Eiir.



vulgaris

et les vallées

contreforts

Aith-Idjer (Letx.)

Min., Perse, Egypte,

Foui, Et-Foui.

Arab.

281,

les

-

Cat.

à

vivace

0. Debx.

rameuses

rapprochées,ovales

ou

in Herd.

; feuilles

272

Alg.

tiges nombreuses,

dès la base

le

bor.

Batt.

(1874);

39;

(Letx.);

;

(1858)

robustes,

10-12

paires

le

vent sou-

ovales-oblongues,

plus

alternes,velues-soyeuses ; stipulesentières,demi-sagittées, les

super, linéaires en

une

grappe

pédicellestrès longues que

; fleurs

unilatérale

courts

le tube

d'un

jaune pâle,nombreuses, bien

; gousses

veinées, glabres, comprimées,

la

plus longue que

; calices à dents

sées dispofeuille;

grandes, acuminées,

pendantes, tronquées

elliptiques,comprimées, veloutées; fleurit

à

atténuées au en

sommet

juin.

la ;



plus base^

graines

Pelouses

8

114



rocailleuses la

Cèdres

des

région

Aith-Illiten

et les

Mares);

P.

mel). Obs.

super,

zone

du

Tirourda, crêtes

Aith-Mellikeuch^

rocheuses

chez

Agouni-Aihmed

aussi

Aitli-Koufî, Miliana

(Po-

bor.

D'après

M.

Vicia

le

Pomel,

de

ochroleuca

Tenore

plante toute diflerente,spéciale à l'Italie méridionale

une

les

Debx.

(0.

de

Zaccar

au

dans

Djurdjura,

Tizi-n'-Tésselent,

observé

(Letx.) ;

Afr.



de

; col

la

Azerou-n'-Tohor,

Afroun

Djebel

do

et broussailles

-

même

Sicile,et qui n'existerait

et à la

Algérie d'après d'autres

en

pas

est

botanistes. \.

Roth.

te::mifolia

God.

Gr.

tenuifoUa

le chemin

sur

de

boisés

Afr.

Aïssi

(0. D,).

laiifolia Lange

B

que

lancéolées

Monardi

V.

Plante



forme

la

par

ciliées

de

et

voisine

du

de 8-10

ou

égalant

la

feuille,et

aust.,

ravins

Orient^

Presl

glauca

Tiges

paires de

lancéolées



folioles

ou

feuille ; divisions

;

du

prag.,

oblongues-

mucronées

sommet.

au

(Letx.)

Afr.



; Batt.

131

nov.

mais

commun

velues-

lée, linéaire-lancéo-

un

plus

peu

Broussailles

des

environs

aux

fleurs

ses

par

plus grandes,

Com.

Alg.

distincte

bien

de

37 ; ^ Guss.

court

ovales-

terrains

d'Alger.

Syn, fl.Sic. II,442.

10-20

centim., nombreuses,

d'une

souche

vivace

glauques ouunpeupubescentes, mucronulées;

pédoncules calice

ses, nombreu-

plus

folioles

var.

Chélif, l'Atlas).

naissant

obtuses,

sagittées, entières

du

glabres,

courtes,

iemdfolia

entière

gousses

(Thév.).

Délie,

V.

triangulaires aigus,

ses

Desf.

polyphylla

stipules fortement

ses

2-3 spermes.—

(Alger, vallée

bor.

décombantes, 3-5

;

Nouv.-Cast.)

elles,l'une

par

à Drâ-el-Mizan

du

D. C,

pédoncule

un

sur

V.

ses

par

Piig. pi.

de

;

à fleurs

F. disperma

à lobes

oblongues, comprimées,



clairières

et

et

Cracca

;

Fort-Nat.

col d'Akfàdou

au

Reut.

entre

lobée

nombre

V.

et

remarquable

au

Afr.

florifères

Catalogne, Grenade,

et dissemblables

rocailleux

381

diliêre

pédonculées,

Boiss.

l'autre 2-3



de

cent,

nov,

Ne



Taoûrirt-Guir'il

de

Esp. (Prov.

273.

Em\

obtuses, ovales-elliptiques,

ou

Forêt

39.

rameaux

ses

par

plus longuement

bor,

Friches



près



Piig.pl.

Cai.

II, 162; Letx.

genuina



I, 469.

Taoûrirt-Amôkran,

de

l'Oued

Fr.

de

FI.

I, 309; Batt. Alg. 272

bor.

Var Ail.

FI. germ.

meuses, ra-

; feuilles

oblongues,

stipules étroites,

demi-

portant 4-8 fleurs, dépassant

sétacées,égales

;

gousses

à

peu

ren-

la

116

-

191; Craccaminor 8-10

graines ;

Gr. 2-3

sur

légèrement

bleuâtres.

à El-Kscur

(Batt.)

Eiw.,

FI.

Acherchour-en'-Tensaoùt

Ami.

clymenum

de

des

;

;

fleurs

les vallées

(Letx.) ; ravinés

versants

Turq. L.

479;

Debx.

in

à étcndart

légèrement

rosée,

deux, portées res,

aristés

à

L.

Alg. 278. National

(0.

(Letx.). —

L.

C. FL

Champs



I).

Médit.

aphaca

mer.,

rid. mé-

Russie

de

Grèce, Zanle, Ml,

au

le dos

sur

et

sur

lées, bosse-

peine

;

les broussail-

(Thév.), (0. D.); médit.

de

FL

p.

250.

violettes

dans

sèches, les

le

haies

Médit.

du

Prod.

et

les moissons

Sébaoù

Chypre,

11. 157.

Afr.



à

ou

pluriflod'un

vert

précédent, à

et

sailles brous-

les

Ichérriden,

Aguemoun-Izen,



carène une

; folioles

uniflores

I,

Fleurs

la

et

s'ils sont

aristés

non

Fr.



1-3, le plus souvent

cultivés, parmi

L. ; Desf,

(1891)

IV, 578

; vallée

à

God.

Gr.

plus petites que

(0. D.).

Letx.)

larges,ovales-

Fort-National

ailes

les

franr.

Desf.

trois,portées

pierreuses

bot.

Aboudid,

etc.



Madère.

de

Collines

Fort-National,

ochrusD.

Fr.

canaliculées

à

I,

Il, 164.

Sébaoû, Drà-el-Mizan

les

dans



Taoùrirt-Amùkran,

Fr.

de

Chellata(Lirou).—lie;/,

pédoncules

; gousses

cunéiformes.

Asie

près uniforme,

souvent

II, 160; fr.

à peu

comprimées,

bor.

^^/.

contraire

linéaires

glauque, graines

au

ou

Afr. bor.

Folioles



faces,

à

nombre

des

sur

plus

et du

pourpre,

au

277.

contreforts

Soc.

Rei).

discolores,

FI.

Turq.,

min.

Collines



Djurdjura

Desf.

tenuifolius 0.

le

Crète, Afr.

Asie-min.

brées mar-

rOural,

de

mérid.,

pourpre

les

sur

des

du

Asie

Alg.

d'un

de Tisser

zone

;

blanches

taur.-cmic.

Eur.

; gousses

graines ovoïdes-tronquées.

Tifrit

Fi.

liai, mer.,

une,

réticulées-veinées

dans

Bieb.

Batt.

aristés

non

fleurs

;

I, 173, et

Lorr.

mer.,

1-5, rarement

pédoncules

jaunâtres,

L.; Desf.,/1^/. II,150; L.purpiireiis 56

oblongues, luisantes nombre

maturité

la

tites, pe-

Afr. bor., Madère.

Grèce, Anaiolie,

MusvumXll,

dit

à

Sibérie

(Letx.)—

Sard., Sic.,Esp.

Lathyrus

de

M.

nigricans

Transcauc.

très

noircissant

Orient.,

Abyss.y

nigricSinsGodr.

Corse,

Gousses

Djurdjura oriental, doTaoûrirt-Guir'il





Et^vîim



annuelles, grêles

bor., Perse, Transcaiic,

476;

175.

petites, subglobuleuses,

tiges grimpantes

I^ens

cit.

lue.

luillim., velues,

très

(deux)

God.



bor.

II, 375; ; rare

Batt.

à Fort-

Djemàa-Saharidj

Syrie, Afr. bor.

Champs

et

cultures

à

117





Fort-National

(0. D.) ; Tizi-n'-Tléta,Aith-Idjer (Letx.).

cent,

Buss.

•*

et aust. L.

et

Orient, Perse, Egypte, Afr,

mer.

L. ; Bail

annuus

ravins

les

Spicil. 441

humides

prairies

à

mérid., Grèce, Orient, Syrie, sativus

L.

L. ; Desf.

etsiibspontané dans

ciceraL.;

L.

Grèce,

II, 158

zone

des hor.

Afl.

Desf.

Transcauc.

Orient

hirsutus

à

L. ; Desf.

Djemàa-Saharidj

latifolius

L.

paire

une

d'un 8-10

de

folioles

large,

ailées.



Letx.);

Cauc.

acuminées; dans

cylindracées égalant

herbeux

des

et

ravins

grands

L.

munie 3-5

de assez

grandes,

subcylindrique, pâturages

L.

Cauc.

30



Retz.

;

tiges

Eur.



et mér.

cent,

II, 369; L.

allongées,

fleurs

moins

(60

longues

de

;

la

(0. D.).

grandes que à

mmèt.),

80

15 à 20 graines

graine.

Alg.

Uég.



281.

médit.

en

de

Taur. Observ.

courte

grappe

long

sur

6 de

Afr.

aust.

Afr.

large.

France,

Tahor.

rampante, ailés ; ileurs

glabre,

gousse

Observé

(Mey.).— et

;

à

Rochers



Souche



folius lati-

res, linéai-

Fort-National, Où-Abboû,

sous

cent,

Ew\

très

(1824); Batt. Alg.

à la maturité

à Déllys

Armén.

sphaericus

;

très

etc.

mm.

est

'

rosées,

sablonneux

Hauts-Plateaux.

Turq.

de

France

profonds; tiges et pétiolesnon

tubercules

sur

Fort-National

(Dufour).

Folioles



étroites

L.; Batt.

tuberosus

de

des gran-

mmèt.

médiane

Prod.

la circonférence

blabalt, Aguemoun-Izen, *

God.

Gr.

comprimées

le tiers de

ailé ; fleurs

près

à

Feuilles



la

cliern.

ensîfolius D. C.

stipules très

non

280.

hor.

latifolius; gousses

le L.

merid.,

tuberculeuses

Port.

in Diar.pjhys.

var.

Eur.

60-80

à Bougie littoral,

Afr.

Badar.

Sébaoû

de

dont

ravins

Esp.

de l'Oued —

Alg.

fortement et

Turq.

Afr. hor.

côtes

trois

médit.

anguslifolius

var.

(Letx.).

comprimées,

du

Rég.

syli'cstris

281 ; E.

hile

rochers

ensîfolius

L.

Sables



inédit.

Canar.

hor.

39 ; Batt.

pierreuses,

ci ausi.

Orient,

Corse,

de

sèches, versant

Rég.

elliptiques et à pétiole

munies

Friches

cent,

II, 159.

vif; gousses

CwMivë



JE'z/.r.^^ïer. Orient,



Perse, Afr.

graines globuleuses

;

Deb.

bor.

de

Eur.



Madère.

Çanar.

Prairies



(Lirou).

Cat.

hor.

Les



Egypte.

Lycie, Egypte,

L. ; Letx.

rouge

saillante

(0.

Anat.

Zante,

Orient.

Miinby.

(Perroud).

contreforts.—

Ahyss.

Atl.

hor.

Kabyl. Adjilhan.

;

Tizi-n'-Tléta

;

luteus

Afr.

II, 158.

,

L.

Armén.

Djurdjura, Akboîi

du

oriental

la

; L.

Fort-Nat.

Ail.

Crète, Afr.

Cauc.

Perse,

Eiir.

-



Champs

aussi

dans

liai.

et les

Daim.

hor.

III, 39;

L.

coccineus

Ail.



Pâ-

118

-

chez

(H. Gay). Ledeb. des

;

L.

feuilles

Lieux

supérieures

et

Arm.,

Afr.

Append.

L.

pointe

une

à

Orobus

paire

et

niger Schlesien.

O. Sic.

Eur.



non

;

dessous

la base

;

;

milieu

Alg.

cent,

baoù

P.

t.

281.

médit.

Affghan. Alger. Wimm.

niger

bois

Les



dans

la

zone

Agoulmin-Aberkan

Grèce,

Cauc.

p. 22.

Afr.

bor.

Prod.

fl.

Tiges annuelles,



à 1-2

feuilles

sommet;

au

par

rages pâtu-

et

France

Esp.

Laihyrus

Caratt.

dépassant

multiflores

Prairies

courtes

à

L.

arvense

les

elatius

M.



;

la base;

de

paires

des

Cultivé

champs

Sic.

Fl.

grappes

rose-blouâtre

globuleuses, noires, de

vallées de

Afr.

grand

en

en

du

linéaires, glabres,

Tisser

par

; corn,

taiir.-canc.

du

et

Maison-Carrée

Sé-

(0.

hor.

Adjilban;

Alg. 1^83; Kabyl.

sablonneux

Bieberst.

d'un

gousses

près

vers

feuille; dents

réunies

fleurs

graines

;

l'Ilarrach

Batt.

la

le sommet,

/tal. mérid.



dans

de

;

vers

humides

Bords



Djilbana-Karsana.

^

graines

;

II, 158, tab. 196; Guss.

réticulées-veinées

Durando).

Pisum

les divisions

Broussailles



Akfàdou^

AU.

Rafin.

et blanchâtres



ticulé ar-

trois, linéaires-étroites, aiguës, pubescentes

pédoncules

(Letx.).

Debx.

florifère

pétiole terminé

Pales

39;

et aust.

rameuses

Alg.

Batt.

;

stipules semi-sagittées, étroites, denticulées

comprimées, veloutées.

I, 491

et à

Syrie,

denses, penchées, pourprées au



Rég. 7nédit.,

Pédoncule





166; Batt.

obtuses, égales, très

calice

Fr.

(Batt.).

Cai.

siculiis

folioles, rarement en

cubiques.



vrille.

une

par

Desf.

dressées, simples,

lées-veinées réticu-

légèrement

(Lirou).

de

folioles

de

Armén.

bor.

0.

Vrilles



brées extrémités, lisses, brunes-mar-

L. ; Letx.

atropurpureus II, 401

206.

rosées, dépassant peu

Taourirt-Guir'il,

montagneuse, (Letx.).

FI.

Lamk.

deux

Tyrol, Isirie, Orient.

Flora

God,

à Taoùrirt-Guir'il

secs

Pélop.

linéaires, réticulées-veinées

aux

une

courte

Afr. J)07\

longepedunculatiis

gousses

à Chellata

Gr.

;

; gousses

fouilles

;

L.

rugueuses-tuberculeuses,

aristé; fleurs

ovoïdes, tronquées

Trauscauc.

hor.

non

calice

Souk-el-Haàd

Corso,

FI.

Bory ;

; L. axillaris

p. X

à la base, du

et

pierreux

inconspicuus

L.

;

281;

Alg.

rameuses

graines

incultes

Grèce.

Batt.

;

le

(0. D.);

Fort-Nat.

sous

Orient, Rhodes,

hexœdrusGhdiWh.

L.

;

in

médit.

Rég.



angulatus

L.

(Letx.)

Aith-bou-Addou

les

ravins

grands

des

rocailleux

tarages



les

IL

spontané et sub-

Kabyles

à Fort-Nat.

Arab.



151 ; P.

Eiir.

biflo-

119



Guss.

ru7n

Prod.

170; Boreau, arabe

fl. sic. II, 418; P.

FL

le

que

ailes

Cent.

du

à 2-3

; feuilles

noirâtre;

rouge

;

réticulées-veinées

de

lleurs

1-2

finement

broussailles;

et

(PerrouJ).

Eiir.



Turquie,

entre

occid.

Orient,

flexueiises,

grandes,

de 8-10 de

centim.

Cauc.

primées com-

;

Champs



et Fort-National Ital.

Esp.

à

roses,

petits tubercules

Aguemoun-Izen

Perse,

et

kabyle

noms

granuleuses.

mérùL,

et

Roclief.

folioles glaucescen-

,

graines globuleuses, brunes,

Daim.

paires

couvertes

FI.

décim.

6-10

longues

gousses

,

cultivés

de

Tiges



entières, mucronées

d'un

Tuffetii Les"on

III,176; mêmes

Ed.

précédent.

striées, grimpantes tes, presque

-

Afr.

Grèce, Zante,

bor.

CÉSALPINIÉES

Ceratonia roub

siliqua

dans

la

Debx.

(0-

le Caroubier.

vulg.

;

Il, 395

Cultivé





Palest.

;

Chypre.

Afr.

des

Klia-

villages ; spontané des

celle

et

Médit., Grèce, Zante,

Arab.

Kabyl. et

autour

infér,

montagneuse

zone

Letx.).

Syrie,

Anat.

Ail.

Desf.

L.

contreforts

Pélop. Arch.

Orient,

bor.

ROSACÉES

communis

Amygdalus Bogli.,

n"

220

l'amande. l'Oued

Obs.



Cultivé



cet

les

ont

les rochers

Le

dans

spontané,

ainsi

(petit arbuste des

rochers

d'altitude

également de la

et

que

dans les

et loin

province

de

Lamk.) des

inférieures.

ou

ainsi

le Mechmech

Arabes, sont

Cat.

dans

la

Egypte,

localité

vallée

toute la

culture.

de

de

bor.

commun

à Boghar dans

Djebel-Taggâ, à

MM.

spontanéité

à de

Afr.

citée),croît du

pi.

l'Arbre

ou

constaté je l'ai^déjà la

au-dessus de

Kurd.

plus escarpés

observé

Tadjément

Kzouhhr,

O.Debx.

Plateaux, l'Amandier

Hauts

Battandier

l'Amandier, au-delà

Mansourah,

et sun

des

Constantine.

pêcher {Persica vulgaris

Kholiha

cliacha

subspontané

la. région des

1,300 met.

Bibans

à Bougie;

Dans

arbre

;

Louz'â, CJiedjerat-el-Louz'à

(Letx.).— Orient, Mësop.

fissures

Trabut

Ail. I, 393

Desf.

Sahel

réellement

est

Arab.

;

L.;

que des

Mill.) en

kabyle

l'abricotier

Kabyles, et

cultivés

dans

les

et

arabe

[Armeniaca

El-

ris vulga-

le Chedierat-el-em-

jardins

des

vallées

120



L., Letx.

spinosa

Prunus

Aberh'ouk-BoncKchen

dans

(Thév.).

insititia

à

ravins

Guéfri

Bail

traia

Ser.

Tsfat-an-Schâdi à tiges couchées,

nain

en

amère.

des

du

d'altitude

;

Prunus

col de

;

des

singe.

les

sur

Atl. pros-

Colla; Kabyl.

les

;

des

parois

rochers,

672

I, 39i;

bor.

Kabyl. ou

Taoùi'irt-Amùkran

ravins,

du

Sébaôu, Tifrit; Djebel

Spiraea filipendula Pâturages

pierreux

bor., cent,

et ausL, frulleosus

L. ; Letx.

chez

L.

Arm.

(Letx.),

Azib

fr. IV, 482;

FI.

Afroun

de

dans

les

FI.

Suce.

Ed.

roi l'arbre,

les de

pements escar-

l'Oued

zone

super,

Aith-Daoùd;

(Letx.).

Eur.



Perse.

Arm.

Alg.

(Letx.).

Cauc.

Ar-

Tarderintli,

forêts de la chez

Algérie).

(Maroc,

Cat., 40; Batt.

Taur.

et

d'A-

Mamelle

les Aith-bou-Addou

Ornent,

1800

près

(Mont Parnasse), Asieocc.

Greffe

seur grossaveur

entre

au-dessus

vallée

cl ausi.

C.

à Fort-National

Com.

à

Esp. mérid., Sard.,

;D.

Habh-el-Moulouk —

chers, ro-

inermes;

et

Agouni-Aihmed

(P. Mar.);

Itiitius

Desf.

subglobuleuses,

Tàla-Thamzieb

cent,

bor.

incisées-dentées, pubescentes

montagneuse,

bor.

dit., et mé-

Sous-arbrisseau



sur

(Perroud);

super,

Tizi-n'-

Qi Abeksis-Bouzerou

(Liban), Afr.

Atl.

et

Iguil-

cent,

humilis

(0. D.), Ain-el-Hamman

Aïssi

haies

200 ; Cerasus

étalées

Meth.

Desf.

le fVuil.

Moukhaî

Eur.



Mar.); Tizi-n'-Tésselent

P.

Arab.

Ardlim;

drim,

bor.

;

IV, tab. 6;

^mgQ

Tirourda,

Mœnch L.

avium

les

Souk-el-Tléta

(Thév.) ; Chellata(Lirou).—

avium

Cerasus

dans

Esp.

rouges,

Djurdjura

Crète, v45?V?-mz«.

Dalmat.,

près de

Ki\hy\.Aber-

;

divariqués, lisses

rameaux

(Batt.;O. Debx.,

Aith-Koufi

40

vins ra-

solitaires, sessiles,rosées; drupes delà

Crêtes



des

Afr.

Orient, Afr.

de

Prune

pois ordinaire,

met.

zeroîi

à

fleurs

d'un

2000

de

petites,coriaces, obovées^

dessous;

Cat.

Decas

tortueuses,

très rameuses, feuilles

etaust.,

II, 538; P^^unus

ou

bords

aux

Com.

Voy.

Pomme

ou

Berkouk

Aith-Ismaël

les

Arm.

Syr.

; Boiss.

C. Prod.

in D.

Arab.

(Thév.), Aith-Mechtra,

Plant.

Spicil. 443

Téfara-Giiildaoùn Arab.

chez



Caiic.

Taur.

prostrataLabill, ;

haies,

(Letx.); Bougie (Dur.).

Grèce, Turq.

1. 395

Les

Affensou,

Drà-el-Mizan

;

chacal;

Bo'koKh.

Fort-National,

(0. D.)

de

I, 394; Letx

AU.

Arab.

;

Tléta, Aith-Koufi

P.



Alg, 297; Kabyl.

Batt.

bor., cent,

Eur.



K., Desf.,

li'ouh-Bouch'chen les

le fruit.

Djurdjura occidental,

le

Drà-el-Mizan P.

40;

Cat.

Prune

ou

Ain-el-Bchra

l'arbuste,

-

Sib.

Il, 172;

305. —



Eur,

Afr. bor, Desf.

Atl.

121



I, 401 pro

Smith.

nitidus

et Nées

Weih.

pUcaius

R.

parte;



Kd\)y\. Inijel, Nijel,



Sedjera, Toute;

le fruit Tout-ei-Oûalchi.

vertes, lisses

dessus,

en

Fort-National

de

Angl.

hor.

301

Alg. sus

(0. D.)

R.

;

Desf.

eiNées

fruiicosus

var.

et arabes.

kabyles

Com.



{0. D.)

Fort-Nat.

Obs. le

ravin

de

fruits seulement) ses

dans

la

dans

tous

et

remarqué,

urbanum

caulinaires

latéraux

la

et

aust.y

la

présence

atlanticus

R.

devenir

par

il leur

de

Grèce,

du

pauvreté

Riibus

(en

Pomel,

par turité; ma-

le

tout i?i«"M5, sur-

Djurdjura,

est

manière

d'une

Alpes, des

des

à la

noirs

genre

du

qui contraste

rubologique

dans

été impossible de

a

montagneuse

et

L. ; Letx.

grandes, à

un

gulière sin-

et

Vosges

du

supérieur

Fort-National, B

velue

la

sur

que

le

que

d'une

source

;

feuilles

Pom. fleurs

segments

région montagneuse

:

Eur.

Sib. Oural,

mai.

Nouv.

article supérieur du à

Lieux



style

Himal.

herbeux

158.

et

un

(0. D). Plante



épaissi

peu

et infér.

Djebel Orient

plus

à carpelles plus gros

dentés-crénelés.

doublement moyenne

; article

à Iguil-el-Hadj-Ali,près de

plus grandes

Tifrit, Acherchour-en-Tensaôut,

type

foliacées, grossièrement floraison

la

de Souk-el-Tléta

le chemin

type, à

après

l'inférieur.

court

mauritanicum

oblongs ;

autour

réfléchis

Feuilles

~

incisés-dentés,les

terminaux

segments

; calices

style plus

marécageux,

Var.

3

40; Batt. Alg. 304.

Cat.

plus petite; stipules suborbiculaires, dentées

de

cent,

;

Jura.

Geum

et

du

avancé,

les cas,

la richesse

avec

Sébaôu

constaté

ont

finissant

boisée

région

fait digne d'être

et

faciès

le

vallée

du

(Kabylie orientale;,d'un

état

cet

Dans

déterminer.

du

Yacoûren

fruits petits, nombreux, mais

contreforts,

des

zone

noms

Perse, Afr. bor.

et Trabut

ayant

la

Eur.



Kurd.

Palest.

Battandier

MM.

grand

(Letx.).

Batt.

; mêmes

Fries

plaine

et

Eur.



40; R. frutico-

Cat.

Letx.

dans

partout

près

46, tab. 20;

candicans

Tizi-Oùzou

;

risser, ïizi-n'-Tléta Orient, Syrie,

; R.

Aboudid

Mr.

Afr.

germ.

discolor

parte

pro

Riib.

ovale-

terminale

(Perroud).

Trans.

mais

dessous,

en

sèches,

Tirourda

Hong.

Weih.

loc. cit.

de

caulinaires

Feuilles

foliole

Collines



coi

;

Belg. France,

discolor

R.

à la base.

obcordée

acumiuée,

Allaïg,

\ Arab.



toujours vertes, coriaces, plissées,la

13 ; R.

germ.

Amodar

pubescentes

peu

un

RuT).

;

Afroun

; la var.

en

sue mas-

Bois



Taoûrirt-Guir'ii,

(Letx.). —

Afr.

bor.

Le

122

-

silvaticum

G. V.

soyeuses,

à lobes

diforme;

stipules ovales,

divisions

calicinales

terminés aussi

le

par

jusqu'à

(0. Deb.,

Aith-Koufi

fraîches

Pelouses

Cèdres

;

d'altitude

Grèce,

Deb.

Ail.

boisée

de

Lalla-Khadidja

Taoùrirt-Guir'il, Agoùl-

I, 401 du

Mares,

Afr.

Russ.

Turq.

Fort-National,

montagneuse

zone

(H. de

la

à

Djurdjura de

à

1800

Amer.

des

l'ombre

1900

juillet 1858).

8



Sibë7He,

bor.

Toutë-en-Sara.

Arab.

;

Tàla-Thamzieb,

P.

et

à

Tamgouth

les crêtes

sur

Agouni-Aihmed, (0.

et glabres

base

Port., Afr. hor.

L.; Desf.

vesca

à leur

velus

(Letx.), Tizi-n'-Tésselent

Esp.,

mer.,

Fragaiva —

carpelles ovales, velus,

Mar.), Agouni-el-Haoùa,

P.

dressées;

jaunes,

micaschist.

au

velues-

milieu, à article supérieur

(0. D.);

Cèdres,

des

limite

Fr.



sèches

FI. fr.

grand, ovale-cor-

fleurs

;

son

les deux

d'Ou-Abbùu

min-Aberkan,

Pér.).

vers

Fouilles



terminal

peine étalées

Collines

ravin la

à

D.C.

III,319;

I, 402.

lancéolées;

style articulé



Aboudid,

AU.

petits,le

tous l'infér.,

long que

sommet.

au

latéraux

Toul.

Acad.

Desf.

atlanticum

G.

344;

Act.

Pourret



m.

Eur.,



et

ausi.

pleine

son, florai-

bor.

Canar.

Obs. M.

Nous

avons

récolté

le

D"" Mares

et

le Fragaria

moi

vesca

de

lors

en

excursion

notre

dans

le

,

Djurdjura

juillet1858, et

en

le Potentilla

avec

déjà

dès faites pour restées

fraisier

Batt.

à

les

hirta

L.; Batt.

loc. cit.

Letx. Plante

épaisse ; tiges assez

jaune

laineux

d'or;

;

Alg. 313.

Cal.

certaine.

présence

du

d'habitat.

humides,

Prairies



Ain-el-Hamman

(0. D.),

10;

Batt.

de la

Afr.

Eur.,



.1/^. 304,

velue

à

2 à 4 décim.

;

d'une

aile

;

bor.

ailantica

\-àv.

villosité

blanche

feuilles

base, hérissées

stipules très développées

carpelles bordés

la

»

sont

Aith-Idjer, Acherchour-en-Ten-

toujours

dès

ches recher-

les

Kabylie,

liante

mention

(Thév.).

robustes

oblongucs, dentées blancs

les

Drà-el-Mizan



A

in

«

Fort-National

sous

L.;

mais

mesexsiccatade

autre

aucune

prairies chez

(Letx.);

borisations listes d'her-

mes

Fort-National,

déjà signalé

reptans

;

sur

alors

espèce

une

nous

Toutefois, la localité indiquée est

sans

ravins

confondre

le

pour

nom,

ce

dans

le retrouver

commun,

(Perroud)

P.

retour

avait

Potentilla

saoût

sous

infructueuses.

Desfontaines

dans

l'ai inscrit mon

pu

qui était

micrantha,

Je

connue.

n'avons

nous

fleurs

de

de

5-7

longs

grandes,

membraneuse

et lioles fo-

nnils d'un

étroite,

124



à

dans

Perpignan

en

été

a

des

les

faite par

Pyrénées-Orientales.

à cette

donne

considérable

plus

dans

le D'Chabert,

M.

Aith-bou-Youcef,

beaucoup



la région

espèce

montagneuse d'extension

aire

une

qui

croyais d'abord, dans

ne

le

Alg. 303,

var.

je

que

découverte

La

la

Kabylie Djurdjurienne. P.

caulescens

Bull.

bot.

Soc.

Djurdjurœ

Fr.

par

(1889), p.

XXXVI

Chab.

genuina, cule

L.; Batt.

olim, folioles

ses

Diffère



courts

plus

et

des étamines tre

et

glabres la

toute

de

égaux,

non

du

Djurdjura,

de

Tirourda

met.

Mechmcl

Aith-bou-Addou

(Batt., Chab.),

France,

Bar.

Suisse,

micrantha

P. 302.

Pelouses



Djurdjura,

col de Tirourda

fr. IV, 408;

Ehrh.

stolonifère,ses

largement

et

L.

146

Eur.

cent,

et ausi.,

Turq.,

plus

;

à feuilles

atténués

cunéiformes,

;

et

pierreux

(Perroud.). A.



du

supérieure

Achér-

Eur.cenl.

Trab.)—

en

;

Kvr.

dans

la

planes,

zone

bo)'. cent,

coriiiifopiuides

D. C.

du

micrantha

P.

les folio-



bor.

Cal.

Ft.

Scop.

70, p. parte.

llabclliformes ;

aux

à

et

(leurs

3

car



a.

Petite

-

4

lobes

disposées

feuilles.

en

Champs

Aguemoun-Izen,

contreforts,

et aiist., Afr.

Lagasca

corolle.

la

que

arvensis

pétioleétroit dos

F/,

pétales plus larges,

ses

Grèce, Afr.

p. p.; Letx.

un

P. fragaria

courts

glomérules compactes, sessiles, opposés secs

Alfj.

Takériboud-ol-Djedid (Pcrr.).

AlchimiUa

L. ;

I, 115; Desl". .1//. 1, 145

plante annuelle,

Batt.

tiges allongées-étalées,ses

calices

ses

arvensis

Aphanes

:

Transylr.

Akfàdou,

Distinct



rocailleux, col de Tirourda,

Ravins

type

(Perroud);Taoùrirt-

Batt.

grossièrement dentées,

obovales-échancrés,



Ho^b.

sierilis

Fragaria

souche

sa

par

le

bor.

fragariastrum

P.

*

(Lutx.

Letx.,

Aith-Ouabben,

montagn.

zone

col

et

Mar.,

fr. IV, 468;

le versant-sud

Aith-Daoûd

chour-en-Tensaoût, Afr.

la

rochers

Af)-. hor.;

:

Agoulmin-Aborkan,

Guir'il, Aith-bou-Addou,

eimérid.,

de

sur

P.

des

var.

C, FI.

in D.

pierreuses

des

Corse, liai. Sic.Sard.

Esp. Bal.

Ramond

La



peu

les tilets

par

parois

(0. Debx.,

Batt., Chab.); Tizi-n'-Téssclent,

un

Azrou-Tidjeur

;

cali-

l'aspect verdà-

par

les

d'alt.

Aith-Iiliten

les

ovales-lancéolés

et

var.

du

divisions

les

in

forma

caulescens

enfin

fissures

à 1800

1200

P.

pétales émarginés,

hispides,

Les



chez

les

petiolulaia

P.

;

du

sépales

les

par

non

plante. de

23

pétiolulées,par

linéaires-lancéolées,et

Chab.

Djurôjurœ

bor.

Ge?i. et Sjtec,



99;

Willk

et

125

-

Lge. Procl.

f\.hisp. \\l, 202

et Schult.

Sijst.

très

centîm.

de 5-15

Tiges



feuillées

sé-lobé, formant clflores.

crêtes

du

chez

Djurdjura

Fort-Nat.

chez

Aboudid,

Fontanesii

Poterium V

(1846),p.

33 ; Pomel,

FI. ail. 1, 142

Spicil. 444

mèt.,

sub

velues

lisses

fovéoles.

hispides

prés

Taderth-oû-Fillah P. Cai.

Magnoli 70.

4, à côtes obtuses,

(0. D.).

dépassant

la vallée

du

Le



cit. 38

loc.

P. loc.

teste

;

de

larges,

fortement

C27. 39; Batt.

Bail

Spicil.

côtes

nat. Desf. Bail

déci-

6-10

céolées, ovales-lanles

dentées,

tubercules

;

Pomel

mat.

Nouv.

Asie

444.



obtuses



de

le

Cat.pl. P.

Letx.

662;

sur

saillantes,

pierreuses

dans

(Letx.), Drâ-el-Mizan Djurdjura

Syrie, Afr.

min.

à

bor.

Afr.

6 mmèt.

de

verrues

Friches

Tifrit

dans

308;

Alg.

faces

ni

Fort-National, —

les côtes.

pas

Ehrenb.

verrucosum

Se.

P. sanguisorba

Djurdjura (Batt.).

Sébaoû, Tizi-Oûzou,

médit., Esp.,

à

in Ann.

réticulées,sans

les

sur

(Thév.); Thabourt-Bouzgueur France

Drâ-ol-

Canaries.

ravins, près de

des

crénelées, munies ne

Djurdjura

(A. Meyer). —Fur.,

Carpelles ovoïdes, tétragones, longs



près

étroites; carpelles ovoïdes, tétragones,

secs

Spach

sailles, brous-

mauritanicum

; P.

dessous

en

306;

d'eau

(Letx.),

bas; folioles

et à faces

obtuses

Les



le

bor.

Alg.

le

;

Aith-

Afr.

prise

Poter.

Boiss.

non

dans

lancéolées,

supérieures à côtes

-

160

des

et dans

bor.

des

pau-

(0, D.)

sèches,

Tiges pubescentes, élancées



velues

rameuses,

Afr.

mai.

Nouv.

inci-

Batt.

la

Isser

Rev.

Sanguisorba

L.

non

de

littoral à Dellys

Spach

à limbe

Esp.,



40;

Moulin

Liban,

2-3

Azib

Agouni-el-Haoûa

ait., Grèce, Asie-min.

divisions

Fort-Nat.

Collines



l'Oued

de

gorge

;

(Thév.); prairiesdu

Mizan Sib.

(0. D.)

Aith-bou-Addou,

les

Cai.

rameuses,

glomérules

;

de

(Letx.).

Bet'âr'its. Çhécl)érat-el-

Ziaia,

à

p. p.

,

Aith-bou-Addou,

L. ; Letx.

prés rocailleux, de

près

Tizi-Hoùt

eupatoria

Agrimonia

cyathiforme

I, 145

ou

concaves,

Aboudid

les

Koufi, Agouni-el-Haoûa^

Arab.

de gaine

sèches,

Collines



simples

embrassantes,

sorte

une

velues

sessiles, tripartites

lobées; stipules flabellées

AIL

Desf.

arDcnsîs

dressées,

feuilles

;

A.

Rœm.

cornucopioides

Alchimilla

;

III. 471;

veg.

-

dor.

Tiori. berol.

(Letx.).

Canaries.

(1829); Spach Boiss.

mauyHtanicum



var.

a

Carpelles tétragones, ovoïdes-globuleux, couvertes

de

égales,

verrues

,

obtuses, folioles très petites glaucescentes.



serrées

Pâturages

,

mon-

126



chez

tagneux

445.

Afr.

ancistroides

P.

f

Aith-bou-Addou

les

Syrie, Arab.,

Min.,

Souche



frutescentes, sur

desséchés

vivace;

les

rochers

des

années

foncé

et

Les



oriental

Djurdjura



sous-

quées appli-

souvent les

à folioles

pétioles

opposées,

glabres

,

d'un ,

grêles,

; rameaux

très allongés,

nombreux,

peu

capitules globuleux

en

des

Com.

(Batt.).

plus

dessous

Spicil.

doigt,

dentées

en

; fleurs

parois

du

le

feuilles

profondément

fructifères

Bail

;

à la base

encore

;

251

grosseur

petits, tétragoues,

achaines

extrémités.

deux

la

antérieures

à pédoncules

;

de

portant

filiformes,inégaux

presque

II, 346, tab.

dessus, plus pâles

en

anguleux,

Ail.

liges

,

Esp. méd., Asie-



élevées(10à25centim.),

peu

,

vert

(Letx.).

bor., Canar.

Desf.

subarrondies

sessiles



acuminés

rugueux,

rochers

dans

la

minaux ter-

à

aux

dans

Toudja

le

littorale à Oran.

zone

yl/r, bor.



Rosa

L. ; Batt.

sempervirens

; Arab,

Kabyl. Thahferih, Azenzou Ness'ri, Var.

la

A

Folioles



floraux

ovoïdes-arrondis

atténués

en

pointe

une

des

à

*

du

R.

en

calice tout à

(0.

cence inflores-

sommet;

au

Letx.), Aith-

Debx.

(Thév.).

rhodoL, dessous

la

sur

p. 35.

33,



de

(Gandg.).

les Folio-



médiane,

nervure

poils glanduleux

à fait glanduleux.

Tizi-Oûzou

;

Broussailles, les haies



pédicelies parsemés

;

broussailles

Afr.

(Crép.).

Tab.

Gandg.

la surface

disque plan, tube

var.

;

sépales ovales, brusquement

Fort-National

oblongues, glanduleuses

et les

Ouerda-

glanduleux

ou

Drà-el-Mizan ^^Letx.);

Kabylica

glabres à

;

courte

chemins,

Koufi, Tizi-Oûzou B

le rosier;

toujours glabres

presque

boutons

Var.

p. XVI

blanche.

rose

genuina

bords

et in Append.

Ness7H,

pauciflore, pédicelies glabres

aux

299

Alg.

Les



haies

Rég. médit.;



;

la

bor. Desv.

stylosa

p, XVIII

et in Append.

bot.

Joium. ;

Chab.

II, 317 (1809); Batt. in

Bull.

Soc.

bot.

Alg., 299 XXXVI

Fr.

(1889). I.

Forma

Feuilles



hispides-glanduleux ;

pédoncules

Guéfran,

chez

versant-nord Forma

IL



styles un

florifères

les du

;

à dents

pubescentes

hérissés

peu

8-12

portant

de

Aith-Neddour

simples peu

fleurs

ou

;

pédicelies point

(Crép.). —

la tribu

des

lants sail-

Iguil-

Aith-Yahia,

Djurdjura (Chab.). Folioles

glabres,

arrondies

à la base, à dents

127

-

pédicelleslisses

à

simples et

près de

très fournie,

chaque

sur

Djurdjura

Eiir.

(Chab.). —

de

de

Taragouth

commun.

à

1800

2000

Lalla-Khadidja

(Angl., France, Suisse, Ital.),

et mérid.

moy.

; inflorence

pédoncule

Cèdres,

les

sous

d'alt., Agouni-el-Haoûa,

met.

peu hérissés

styles un

;

30 fleurs

du

Région super,



-

Afr. dor., Madère. L.; Letx.

canina

R.

Arab.

XVIII;

(Letx.).

Eur.



B

Var.

Desv.

andegavensis

ovales-aiguës,

Folioles

rosées.

les

que

chez

et

bor.

(1813).

115

p.



;

pédicelles

le tube

et

hauts

des

Aith-Daoûd

les

des

du

lice; ca-

sommets,

(Letx.).

France



et meWrf.

cent, Var. aust.

C

bescentes

Fr.

FI.

G.; Batt. loc. cit.

D.

non

God.

Gr.

collina

à dents

dentées

dessous, à

en

un

de

près

pédicellespubescents,

; R.

Gandg. inermes serrée

adenontoides

; folioles

;

Friches

collines

et

(0. D.)

Fort-Nat. E

canina

nitens

var.

luisantes

a

Eur.



; R.

Tab.

sur



velus

France

Rameaux



à pubescence

dentées

à

dents

fruits ovoïdes-oblongs.

près

Aguemoun-Izen,

(1813),114;

bot.

Journ.

App.

p. XVIII.

à dents

Haies, bord

cent,

adenontoides

p. 188.

?^hod.

;

faces, dentées —

; Aith-bou-

250, forma

loc. cit. 558 ; R.

God.

et in

les deux

Tizi-Akfàdou

vins ra-



de

et aust.

Desv.

Gr.

pu-

des

bord

au

dessous,

en

cent,

nitens

genuina

réceptacle lisses.

(Batt.)

Gandg.

sèches^ Aboudid,

Batt. Alg. 300

nitens

par.

styles légèrement

composées

Var.

FI.

dessus, subtomenteuses

en

rondies, ar-

glanduleux;

peu

à la base, pubescentes

arrondies

ou

et aust.

Thuill.

dumetorum

D

Var,

cent,

Eur.



un

FI.

dessus,

en

haies

Les

(0. D.) ;

Fort-National

(Letx.).

Addou

velues

peu



Jacq.

ovales-aiguës

Folioles

aiguës,

coltina

; R.

\, 558



pédoncules glanduleux, hispides.

et

pédoncules

du

montagnes

dessus

en

herbeuses

Pentes



Agouni-el-Haoûa

lisses

vallée

Orient, Afr.

bot.,

Jou7m.

glabres,

hispides-glanduleux ainsi fleurs

et aust.,

cent,

bor.

Append.

boisés;

Aith-bou-Addou,

les

Sébaoû, Drà-el-.\!izan;chez Iflissen

des ravins

Broussailles

Nessri.—

Alg. 300, et in

41 ; Batt.

Cat.

lutetiana

Folioles



R. var.

glabres,

simples ; pédicelles

des chemins

à Fort-National

et mérid.

.

Jf

R.

Pouzini

300 et in Append.

hispanica

Boiss.

Trattin.

Monog.

p. XVIII et Reut.

;

R.

Pug.

courts, grêles et crochus

Rosac.

II, p.



Rameaux

; folioles

;

D. C. FI.

micrantha 44.

111

Batt.

franc.

Alg. ;

R.

lons grêles,à aiguil-

glabres, à

nervures

non

128



et à dents

dentées

de

glanduleuses,

rarement

ou

glabrescents.

ou

Tàla-Rana

Djurdjura, Aith-Daùud,

Tamgouth-Aïzer(Batt. Trab.) R.

¥

glabres

;

d'abord

redressant

maturité,

la

fin caducs

la

col deTirourda

au

*

se

Trattin.

sicula

Aiict.

raphini

alger.

Tihferth, Thsafcrth.

de

les deux

Fort-National

caducs

Broussailles



Sic, Ital.



I

Forma

X,

le

courts

et

tortueux,

base^ recourbés 6 à 7

millim.

glanduleuses

de en

dessous

tube

glabre, obovale

et la

nervure

folioles

dos,

;

à

ki

petites,

la

réceptacle jusqu'à

du

;

un

ou

lisses,

rarement

levés re-

rité, matu-

styles hérissés-velus.

Djurdjura,

col

de

Ti-

(Letx.)

(Batt.); Tizi-n'-Chéria

Debx.



odeur

une

O^àXià^.Decad.

apud

(1875).

p. 42

Petit

forte,résineuse, à

ovales-arrondies, obtuses

;

en

plant, de

buisson

ou

del

la

dessus, très ment finesur

le

à Smillim., glabres, solitaires ;

sépales courts, glanduleux maturité;

à

elliptiques

pétioles aculéolés, glanduleux,

nuls

15

rameaux

dilatés

d'aiguillons nombreux,

dorsale, étroitement caducs

;

munis

stipules courtes, dilatées,glanduleuses

dos; pédoncules presque

Se-

R.

;

décimèt.

de 3-5

large, glabres, glaucescentes

tomenteux;

sommet,

10,

munis

; folioles

Wallr.

Batt.

Spicil. 447; Kabyl.

robustes

crêtes

des

0.



à 20 centimèt., exhalant

in

Crép.

bor.

Djurdjurensis I, Decas

Fasc.

nov.

Bail

petites, rosées

fleurs

Afr.

mer.

Eur.



II, G8;

;

le

sur

des Aith-Daoûd

rourda, Mechmech

jura Djurd-

Le

pédicelles hispides glanduleux

;

pelouses

et

à

leuses ovales-elliptiques,glabres, glandu-

faces

;

sépales

;

(Letx.).

Seraphini

arqués, peu

ou

ovales-

bor.

var.

après l'anthèse,couronnant puis

Folioles



arqués.—

ou

Sous-arbrisseau

velus; sépalesglanduleux

peu

droits

Viviani

rarement

ovales-arrondies, sur

sicula

non



d'aiguillons crochus

Bellard.

Batt.

globuleux, hérissés-glanduleux

fruits

Monog.Rosac.

; R.

p. XIX

Alg. Appe7îd.

;

bor.

dentées, à dents

presque ; env.

l'an-

les crêtes

sur

Afr.

glandulosa

Afr. (France, Suisse, Italie),

R.

Pelouses



après

après l'anthèse, persistants

;

aiguillons minces

;

ce7it.

à

réfléchis

pédicelles hispides-glanduleux

aiguëes, glanduleuses étalés,puis

pédicelles grêles,

pi. Daupli. I, 346;

glabrescentes, doublement

ou

;

médit.

Jlîsi.

R.

Crépin;

Alg. loc. cit. auctore

doublement

vin,

(versant sud), Aith-Koufi

Rëg.



in Vill.

Chaix

montana

les bords

sur

; sépales glanduleux,

thèse; styles glabres du

lie de

couleur

glanduleuses

allongés glanduleux



sur

la marge

pinnatéséqués, subdilatés

au

styles libres, velus-laineux;

129

-

disque plan ; pétalespetits,d'un d'un

de la grosseur

met. d'altitude

(0. Debx., Obs.

le

que

glanduleuses fruit,par

du

calice

dessus,

en

glanduleuses



n'est

folioles

ses

ses

stipules plus grandes,

Suivant



le

du

plus Corse,

R.

fois

d'une

distingue

en

dessus,

ses

le dos et

non

ou

très peu

R.

micrantha

folioles en

la R.

du

XX;

I, 560, var. aux

deux —

alg.

fruit exacte-

son

du

ses

Djurdjura I).). de

xelles, Bru-

des nombreuses

colté j'ai ré-

que

près

de Bastia

calice

pas riations va-

Viv.

folioles

ses

à la

en

non

leuses glandu-

non

leux glandu-

réceptacle,ses styles glabres

le

Smith

Alg.

peu

in

Engl. bot. et et

Append.

L.

var.

p.

FI.

G.

XX,

micrantha

élevés, couverts

franc. Y, graveolens

var.

D. G. Prod.

II,617-

robustes d'aiguillons

;

pubescentes^ glanduleuses

ou

fruits couronnés

dressées, glabres

et

ravins

à

et

D.

par

les divisions Fricheâ

persistantes. —

(Batt.)

Fort-National



Afr. bor.

sepium p.

Auct.

à labase, par

Pigno,

par

pédoncules glabres ;

calice

médit.

pend.

di

sur

précédente

elliptiques, par

ou

Seraphmi

sicula

la

de

Viviani),n'existerait

de

42



velus-hispides(Crép.).

pierreuses, broussailles R.

R.

9, p.

X,

rhodologiste

tel l'une

Serra

relevé

rameaux

;

nov.

d'alt. (0.

le savant

glabres ovales-elliptiques,

dessous

Eur.

met.

2000

pris pour

God.; R^ rubiginosa

Tiges et



pi.

pédicelleslisses, son

559; Crép. in Batt. Gren.

sions divi-

type R, Seraphmi

(forma typica

du

les

plus courts,

les plus élevées

Crépin,

sur

ainsi

linéaires,par

non

Tratt. Le

sicula

ses

par

du calice ovale

glanduleuses

peu

vers

l'on aurait

se

sur

*

M.

R.Seraphini

Algérie, et

en

un

Parties



super, des Cèdres,

Obs.

sîcula

variation

qu'une

sommet,

globuleux.

limite

R.

(Smillim.),ovales

plus larges

par

sépalesspatulesau

Decad.

diffère du

{R. Djurdjurensis).Elle

tement

Lalla-Khadidja

le dos, etc.

sur

Gandg.

forme

du

le tube

par

pédoncules beaucoup

ses

Cette

(1875).

1800

à

1700

de

Tirourda, Tamgouth

II Cedrorum

Forma

sommet.

au

de

Cèdres,

Djurdjiirensis diffère

forme

La

folioles

les

sous

atténué

peu

ovale,

Mares).

P.



Djurdjura,

col de

;

intense ; fruit rouge,

rose

pois ordinaire, un

super, du

Zone



-

Thuill.

FI. par.

R. rudiginosa

Versants

L.

var.

in Batt.

sepium

Gr.

Alg. et Ap-

God, FI. de

Fr.

Feuilles'à folioles lancéolées,atténuées

A^ewwma.— extrémités

250; Crép.

;

fruit

ovale, glabre, ainsi

pierreux

des

montagnes,

que col

les

de

cules. pédon-

Tirourda 9

130

-

les

(Batt.);chez

-

Tizi-n'-Chéria

Aith-bou-Addou,

(Letx.).

Faiv.



et aust.

cent, Var.

atlantica

B

glanduleuses

arqués.

C et

Alg.

Savi

agresiis Append.

à la maturité.

X^.

p.

tiges plus grêles,à

Flor.

N'est



feuilles

de

Fort-Nat.,

(0. D.).

et

(Batt.).

du

sepiian à

R.

à fruit

Eiu\



in Batt.

Crép.

forme

qu'une

Abou-

Afr. bor.



nonGmel.;

plus petites

Fort-National



à

d'aiguillonsrobustes,

etc.

pisan.l5

Folioles



fruit ovoïde

velus;

près

Souk-el-Tléta,

230.

p.

peu

sèches

et collines

did, Aguemoun-Izen, Var.

rhodol.

florifères munis

; rameaux

Friches



Tabul.

pétioles un

dessus,

en

disque conique

Gandg.

ovoïde,

noir

Af7\ bor.

mer.,

POMACÉES

malus

Pirus

L.

; Malus

Téfàhh.

I, 398; Kabyl. et Arab.

Ail.

provenant

de Fort-National, abandonnées

et le Mendjaz

Kabyl.

dans

cultivés

var.

a

Lin. de

au-dessus

R'ar-el-Barrout

(Letx) ;

Eur.

dor.y cent,

du V

de

forme

in

de Sorbus

l'atteindre. certitude

à

son

qui

du

la

bot.

serait voisine

coi-

Arab.

sont

contreforts. 313

;

Cratœgus

des

la

(voir Notes vol. S.

Aith—

Perse.

dans

présence

du

le

poudre (Thév.).

la

Lazist.

Fr.,

des

Djurdjura, Askadjem

do

grotte

Tjor.

36,

sur

la

périeure su-

flore

1889), d'une

p.

Moiig eo

partie

Soy .-WiW.

ti

et

l'impossibilitéde

dans

fait

qu'entrevoir

une

espèce à rechercher,

pour

avoir

toute

égard. Crantz

torminalis

les rochers

dos

Eur.

et aust.

cent,

des

zone

Orient, Cane.

Soc.

donc

torminalis

Cratœgus

ou

près tures cul-

que

Agouni-el-IIaoûa, Azib

signale

Bull.

qu'il n'a C'est

la

des Aith-Ouàbben

Mechmel

Algérie

Godr.,mais

S.

et aust.

le D"" Chabert

M.

et

ainsi

Sfeurdjell des

rocheux

Versants



de

vins ra-

L.), Thifirest

Arab.

le

les

Azoûza

et aust., Afr.

86 ; ^dXi.Alg.

aust.

Stwp.

Tirourda,

Koufi

Ods.

jardins indigènes

aria Crantz

Sorbus aria

les

des

Pers.)ou

gnassier {Cydonia vulgaris

dans

Desf.

d'anciennes

comynunis

Lendjace

ou

doute

cent,

Eii7\



V, 560;

Imaïzren,

aucun

{Pirus

poirier commun

Le

Ohs.

(0. D.).

sans

Dict.

Subspont.



Aboudid,

ombragés,

et les rochers

Poir.

communis

L.; Pirus

montagnes,

torminalis

Mechmel

Orient, Arm.

85;

aust.

Stirp.

des

Cauc.

Alg. I, 313;

Batt. Khrh.



Aith-Daoûd Taur.

Afr.

Les

bois

(Letx). hor.

et —

132



ovales,

obtuses,

presque

le

(0. Debx.,

dentées; stipules allongées-linéaires,égalant

du

chez

Djurdjura

Mares)

P.

à sépales allongés.

calice

pétiole;

et crêtes

(1889).

(Letx.).

cent.

Eiir.



Chab.

Crète

Cane. Soc.

in Bull.

plus grandes, entières, ondulées

sur

ou

par les divisions

et

calice

plus larges

floraison

de

plus tardive

un

le

mois

environ.

p.

stipules

ses

pétiole,

du

quart

allongées,

raccourci, Crêtes



et

du

22,

feuilles

ses

par

moins

onglet très

par sa

par

Djurdjura

de Tirourda, Azrou-n'-Tohor

au-dessus

oriental, Askadjen

XXXVI,

type

à

les pétales ovales-lancéolées

Tirourda

Tamgouth-

les bords, par

plus petites, linéaires, égalant le tiers du

de

(Fr., Esp., Port.,

bot. Fr.,

diffère du

pés escar-

Afr. bor.

^

Djurdjurœ

variété

La



Âith-Illiten^col

les

Ital.,Grèce), Orient, Taurus,

Djurdjurx

Versants

~

Tizi-n'-Tésselent,Aith-Koufi,

;

Aïzer, Agouni-el-IIaùua

Var.



(Cha-

Afr. bor,

bert). —

SAXIFRAGÉES

Saxifraga tridactylites L. Cat.

Letx.

45.

Djebel Afroun

le

dans



S. atlantica

Boiss.

Cai.pl. Bogh.,

un

avec

à la base, à

; fleurs

lées; pétales blancs,

du

et boisées

herbeuses

de Tizi-Oûzou



peu

Willk.

et

Lge.

Prod.

Dufour

in Bull.

Soc.

Pomel

pelouses

le

dans

48 ; O.

assez

Souche



gros

;

do

du

li-

sessiles,

pédicel-

le calice.



Belloûa

tes Pen-

près

l'Atlas et les

dans

Com.

132;

cordifor-

brièvement

infér.;Djebel

Debx.

ples tiges sim-

les caulinaires

plus longs que





nombreuses,

limbe,

la zone

L.

bor. et

Reut.

Diagn.

S.

fl.hisp., III, 120; bot. Fr., \ll Nouv.

mat.,

p. 325

153,

pi.

ex ex

hisp., p. 12

nov.

veronicœfoUa Willk. Batt.



Plante

gaines

membraneuses

;

feuilles

d'un

;

Léon

Sternbg.

non

à tige simple, dressée, naissant

unique entouré

;

Caiic.

Liban,

non

nombreuses,

double

Afr.

Boiss.

S. carpetana

et les

fl. alg. eœs.,

radicales

(0. Debx., Gandg.).

Hauts-Plateaux.

couverts

plant, nov.,

tubercules

; feuilles

I, 643:

Fr.,

chemins

min.

Fragm.

pétioleégalant

ovales, tronquées

S. sabulicola

Pug.

plusieurs

ou

de 1 à 3 décim. mes

Asie

Desf., Atl., l, 341, p. parte,

granulata

brilleuse

et Reut.

de

Tizi-n'-Chéria, Thabourt-

Pélop.

253; Choul.



et

Djurdjura oriental,

Eur.

(Letx.).

Bouzgueur

Fl.

God.,

ombragés

central, Agouni-el-Haôua,

massif

"b\

Rochers



Gr.

;

;

queuse-glandule visbulbe

radicales

133



pétiolées,arrondies-crénelées

courts

styles plus

dans

insuffisant

la

séparer

pour

Pom.

in Fragm.

constituée ou

de

simple

à 16

10

centim. iufér.

feuilles

sommet;

profondément

les

blancs,

plus

Fleurit

pierreux

les

au

courtes avril.

en

et



Les

ombragés

tube; ravins

à

che Sou-



neuses membra-

l'aisselle

des

tige

une

le

vers

tripartites-palmées,à et

à

lâche

et

lobes

pétiole grêlé, moins

ou

forme, fili-

sessiles,

à la base, tripartites ;

subsessiles, peu

rarement

du

peiana car-

suborbiculaires-réniformes,

super, tronquées

divisions

le

que

335.

desquelles s'élève

planes, obovés, cunéiformes, ;

; S.

gaines

de

naissant

sommet,

panicule

en

calice, subtrinerviés

Alg.,

tinctes. dis-

S. arundana

plus, visqueuse-pubescente

pédonculées,

dressées,

; Batt.

bien

doute

Boiss.

non

petites, éparses plus

caulinaires

brièvement

au

à la base,

arrondis

cunéiformes,

peu

45

nombreuses,

échancrées

obovés-oblongs,

337

allongés

espèces

comme

n"

milieu

parant com-

différence

plus

paraîtra sans

bulbilles

basilaires, du

feuilles

ancienne

en

ce

très courts, presque

sont

simple entouré

quelques

Mais

fl. Ail., 152;

eœsic,

bulbe

un

affine,que

qu'une légère

plantes

Let]?..CaL,

par par

,

fleurs

fl.alg.

tagnes (Mon-

n'existerait

forme

et beaucoup

mat.

Nouv.

arundana

var.

deux

à Tizi-

celle du S. carpeiana

avec

caractère

ces

à

corn,

;

Esp.



carpeiana

S.

une

relève

plante d'Espagne Ce

;

bor.

pédicelles qui

Kabylie.

de

Debeauxii

Choul.

n'y

la

calice

orient,

S. sabulicola.

de

nom

à

subglobuleuses.

(Durand).

seulement

on

des

longueur

la forme

S.

le

sous

et Reuter,

subsessiles

dentées

le

contreforts

des

zone

description de cette espèce

Boissier la

la

ses, obtu-

grappes

(Lirou) ; Djurdjura

y observe

décrite

a

la

dans

de

(loc.ciL), le

Pomel

M.

Algérie. On

botaniste

dans

et boisés

Nouvelle-Castille),Afr.

la

D'après

en

pas

fin

en

capsules

;

(Letx.), Tizi-Ougoùlmin

n'-Tésselent

Obs.

stigmates

(O.D.), Chellata

Fort-National

de

les

que

herbeux

Ravins



un

à dents

allongées ; pétales oblongs, trinerviés, dépassant

fin

de

pauciflore dichotome,

inflorescence

;

dentés

lobes

7-9

en

sessiles, amplexicaules, oblongues,

les caulinaires à la base



peu

rameuse

;

breuses, nom-

pétales

dépassant légèrement

le

obtuses, à

la

calice

ovales,

capsule fructifère, globuleuse. herbeux

et les talus

à Taoûrirt-Amôkran,

et

sur

des



chemins

le chemin

indi-

134



Ait-Frâa

des

gène

l'Oued

vers

Obs.

Ar7\



savant

Le

lui

surtout

nulle

assimiler

la

saisis

Je

collecteur.

d'Alger,

sciences

Desf.

Boiss.

ffj'anatensis les

sur

Fort

rochers

,

l'Oued

Aïssi,

(Prov.

mer.

Var.

B

et

note

de

Boissier

leur

S. des

provenant Soc.

bot. de fleurs

ses

Fr,

S.

Rochers

granaiensis

avec

de

Tiges

et de

Djemmâ

Aith-

(Durand).

12-25



centim.,

ses plus nombreu-

divisions

Palestre,

plantes

les

chez

Aith-

plus grandes, feuilles

5. ses

tiges

larges, peu

ses

Desf. dans

tubercules

munies

le vrai

de

ce

bractées lobes

elles

la

de

termes

S.

diff'ère de

divisées, à aériens

entre

ont

paré com-

globulifera in Bull.

Munby

être

S.

fera globuli-

dernier

par

bi^n

loppées, déve-

aigus, longuement

glabres.

Atl.

1, 342, tab. 96;

la

montagn.

zone

du

orancnsis

oranensis

granatensis

n'off'rant

forme

pensé

S.

botanistes

ces

une

le S.

le

effet, des

en

cit. que

II, 284, et qu'ilsont Le

réuni

ont

d'Oran,

environs

escarpés

à

creux

bor.

Il résulte, toc.

spathulata

com.

Aith-Moussa-

de l'Oued



deux

ces

et Reuter

pétiolées,et

var.

Très



chemins

des

et

de

et Trabut

sensible.

Desfontaines.

ses

Afr.

Gorges



Desf.,

différence

aucune

globulifera 46.

noi'.,

plus grandes, à

Battandier

S. globulifera

5.

Gay).

(Batt., H. MM.

Obs.

des

dédicace.

336.

Alg.,

plus profondes.

Khalfoun

supérieure

(0. D.); Taoùrirt-Guir'il,

Grenade),

feuilles

;

vifs

(Letx.); Tizi-Ougoùlmin

Batt.

major

florifères

très

de

premier

son

mes

l'Ecole

Ravins

Tirourda

Aith-Oùabben

bou-Addou.

Esp.

de

col

de

pu

plus

adresser

pour



de

qu'il décrit

de

nom

Aguemoun-Izen,

,

Taoûrirt-Amôkran.

Oûaissa,

le

ravins

Ichérriden

National

-

Fort-National,

Pug.pl. des

Po-

il n'a

et

ariindana,

342, tab. 96;

et Reut.

M.

Mais

de

gracieuse

ombragés

rosées.

S.

directeur

AtLl,

blanches

à fleurs

le

occasion

la

régions montagneuses

lui donnant

en

sa

pour

globulifera

S.

part

à l'éminent

remerciements,

les

1859,

en

Saxifrage,

cette

forme

fleurs

ses

a

plante

cette

de

une

toutes

presque

espèce nouvelle,

comme

fleurs

en

litlerns)comme

n'a observé

l'Algérie,

et

Boiss., lequel

exploré

a

frais

(m

S. arioidana

mel, qui

Fort-National

Durieu, à qui j'avais envoyé

botaniste

alors

considérait

de

près

bor.

plusieurs échantillons

au

Aïssi ,

(0. D.).

du



Batt.

Alg.,

super.; col

33(5.

de Tirourda

-

135

-

; Azib

(Perroud) Afr.



des Aith-Koufi



très

(Letx.);

dans

oom.

l'Atlas.

l)or.

RIBËSIACÉES Ribes Tsaàlet

Raisin

ou

(Letx.) R.

renard.

Tirourda

Wulf.

in

Jacq.

Ennab-et-Tsaâlet.

Miscell.

Aith-Daoùd

(Thév.).

Tamgouth-Aïzer

Eur.



de

dans

à

;

la

zone

Mechmel

R'ar-el-Baroût,

Cauc,

Sib.

moy.

bor.

Alff., 334;

Tirourda

Aith-Koufi

des

(Letx.),Azib

Djurd-

Afr.

des rochers

près

super. ; Ain-el-Hamman,

montag.

Cauc.

II, 36; Batt.

Fissures



du

Thabourt-Bouzgueur

mër., Grèce, Crète,

et

Ennab-êt-

sommets

,

97ioy.

Arab.

334;

hauts

Les



de

au-dessus

Eur.



petreum

Arab.

des

de

Askadjen

jura,

Alg.,

L. ; Batt.

uva-crispa

Afr.

bor.

CRASSULACÉES

Tillaea Lieux Le

Bellefontaine

Corso,

Bogh., p. p.

246,



glanduleuses fleurs fois

en

;

feuilles

lancéolées

divisions

et filets de Var. gorge.

Batt.

rubella —

Tamgouth

Le

type

et la

intermedia

2e fasc, 60; Letx.

tiges plus élevées

cit.

var.

bor.

les

Com.



à tube

cinq, aiguës

velues-

glanduleuses ; corolle

;

six

divisée jusqu'au velu

dehors

en

et velues

;

;

styles

le tube.

purpurines, jaunes

pelouses

Aith-Koufi,

P.

Cat.

Debx.

centim.,

jaune rougeâtre

Fleurs



sur

des

(Letx.)

£'5'i9. (Cadix),Afr. P.

de

nombre

loc.

Aïzer, Azib

Lalla-Khadidja

?

4-10

,

longueur, dépassant

même

Afr.

0.

calice, profondément

le

au

occid.,

acuminées

oblongs, mucronés,

calicinales

et médit,

Desf. AIL, 1,360,

Mspanicus

grêles,de

d'un

terminal, que

(Letx.);

hispanica

,

lobes

cinq

en

Cotylédon

;

à tiges

corymbe



Tifrit

Grèce.

Sic,

323.

Alg.,

de

cent,

Eur



P.

42;

annuelle

plus longue

tiers

D.C.

non

Plante



Elench.,

Boiss.

breviflora

Batt.

;

Boiss, Voy. Esp., 224, tab., 74;

Salzmanni

Pistorinia

*

(H. Gay).

liai., Cors., Sard.

Port.

Esp.,

Cat., 44

Djebel Afroun, près

et sablonneux,

secs

Fr.,

L. ; Letx.

muscosa

des

hauts

à

la

sommets,

Tizi-Oudjaboûd (Batt.);

dans

les

Hauts-Plateaux.



bor. Boiss. Cat.

et Reut. 43.



Diagn.

Distinct

(12-20 centim.),par

du ses

pi. orient. P. Salzmanni

fleurs

Sér. par

beaucoup

II, ses

plus

136



grandes, limbe.

roses



Amôkran du

Les

clairières

près

de Fort-National

Sébaoù B

Var.

du

Le

Obs.

effet,qui mériterait

d'être

calcifuge ainsi que

qui

fait des

a

en

Umbilicus zontalis

l'a

Ind.

Guss.

Thibechebahim.

Kabyl.

pédonculées, Parois

des

Oûzou, Drâ-el-Mizan,

(Perroud).

tro ?

U.

Alg.

Boiss.

gaditanus

Reut.

et

Pug.

329.

pi.

épi floral plus dense,

son

res-acuminés

et

cylindriques en

style

un

et

petite,à tiges simples, un

WdX.B

de



Tizi-

(0. D.) ;

la

Pales-

ovales, et

glabre, à de

;

Boiss. Batt.

il diflfère par

corolle

triangulai-

fruits longuement

ses

par

58

VI,

dont

de

carpelles atténués

ses

souche

très

tubéreuse

20 à 30 centim., à fleurs

pédicelle.

sables

Les



giganteus'QdLii.

et in FI.

Alg. 329.

à fleurs

rougeâtres,

atténués

U.

in

en

deflexus



Le

de

grappes

Pom.

type

rizontales ho-

saumâtres

:

grappe

penchées.



serrées

au

(30 à

maritimes

bor.

324;

d'une

souche

130

cent.)

;

la

Afr.

var.

Batt.

Corso

au

Alg.

bor.

329.

tubéreuse;

i)uisà

horizontales.

pierreuses, Aboudid

339

(1885), p.

carpelles longuement

mat.

dense, allongée, d'abord Collines

;

sables

Esp. Afr.

Nour.

bot. Fr.

taille très élevée

Les



Tiges courtes, simples, naissant un(^

Soc.

Bull.

Plante



style (Batt.)

en

(Batt. II. Gay).

en

l'anthèse.

gaditamis

horizontalis

dressées

court

hori-

(H. Gay, Batt.).

Corso

*

Fort-Nat.

Cotylédon

les lobes

Plante

Gay,

brièvement

après

pi. Orient.

;

brièvement

court.

H.

Crescia.

(Letx.).Gorges

ovales-aigus,

non

non

sur

1*6^ par

M.

bor.

45

de

est toutefois

nombreuses,

à

Diagn.

nov.

Voisin



très

creux

Afr.

bel

(1826); Batt. .'1^^.329;

Aith-bou-Addou

Médit.



Elle

III, 400; Cotylédon

dressées, puis étalées

rochers, chemins

d'un

jardin de

son

panorm.

Fleurs



d'abord

dans

La



bor.

collègue

notre

ProcL

hort.

sem.

Afr.



et cultivée.

DC.



l'Atlas

plante ornementale

culture

horizontalis

dans

Com.



une



vif.

jaune

purpurines.

(Batt.)

connue

de

(Thév.)

d'un

Fleurs



expérimenté

essais

Drà-el-Mizan

(H. Gay).

est

et la vallée

(Batt. H. Gay).

cit.

Beni-Sahla

iniermedia

P.

Corso

au

le

sous

à Taoùrirt-

rocailleux

Fleurs



à Ïizi-Oiizou

Blida, Mouzaïa,

évasé

et

(0. D.) ; Tizi-Oûzou

loc,

Batt.

région montagneuse, de

pâturages

Alg. 330.

littoral

ruhella

plus allongé

(Letx.);

flaviflora Batt.

C

Var.

et les

Aith-bou-Addou

;

broussailles

Les

à tube

jaunes,

ou



près

de



fleurs la lin

Fort-Nat.

137

-

; chaîne

(0. D.)

hispidus AU.

Desf.

Petite euse

C.

;

tiges dressées

les calices

vers

1800

com.

à Tlemcen

met.

bor.

Pom.

patens

329.

Alg.

assez

rochers,

aux

d'Alger

mat.

Alg.

324.

fleurs

;

près de

des

Palestro S.

Aboudid,

à

Port.

mer.

le calice

;

et

ral épi flo-

corolle

tu-

céolés ovales-lan-

globuleuse, obtuse, très subulés.

Com.



parois des

Les



le littoral

sur

(Algérie). FI.

dans

vallée

la

Com.

Crassula

;

DG.

incultes

I, 619;

Fr.

de

Batt.

l'Oued

de

Corso,

au

Orient, Zanie,

et lieux

;

ceux-ci

lobes,



Champs

souche

caulinaires

dentées

ou

peine

(Perr.)

sub

à

cent,

horizontales, puis penchées,

God.

Médit.

à 30

20

Batt.

patens

peltées,les

ou

bor.

Afr.



Beni-Mansour

(H. Gay). Afr.

Eur.



aux

hel Sa-

gorges

Crète, Afr.

bor.

III. 405

Bail

Prod.

;

à Fort-Nat.,

sablonneux

L. ; Letx.

S. ceeruleum

et méd.

liai. Vahl

44 ; Batt.

la

1800

vers

Espèce Esp.

Cat.

dans

Djurdjura,

--

cent,

Port.

Esp.

de

Corse

Fr.

^

bor.

Lalla-Khadidja

France,

Cèdres,

de

Esp.



(H. Gay.)

sablonneuses

S. cepaea

(Thév.)

Palestre

Collines

Ital. Grèce,

de

de

rugueux,

L. ; Gr.



ovales,

Iraaïsren, Affensou, etc. (0. D.); le Corso, et gorges

Palestro

du

de

(H. Gay.)—

Spicil. 451.

lobes

la limite

sinuées

ovoïde

fortement

L.

fleurs

;

pédoncules

;

Cotylédon

;

les

stellatum

rubens

la base

axillaires

d'abord

sous

fructifère

et d'Oran.





Lalla-Khadidja (0. D.) ;

324

cunéiformes,

gorges

Sedum

*

de

; feuilles infér.

dense

petite; carpelles

Alg. 329.

puis rosées, â

pédicellescourts, égalant

corolle

Batt.

pubescente-glandu-

province d'Oran.

buleuse-ovoïde, contractée ;

stirp. Coiyl.

nov.

Djurdjura à

du

Nouv.

grosse

très

et

à

et

liispidus

Canaries.

super, étroitement long

De

centim.

Tiges simples, dressées,



tubéreuse les

10

blanches

la

Cotylédon

;

hispida

d'alt.; Tamgouth dans

Sahel, l'Adjiba,

diffus, feuilles à

Crêtes



(Algarves),Afr. U.

à

5

rameaux

; fleurs

veinés, mucronés.

*

de

à

Ortega

Mucizonia

;

l'Oued

HT, 399

scorpioïdes terminales

grappes

égalant

Prod.

Mucizonia

Spicil. 4S0

de

(Algérie).

bor.

in DC.

plante annuelle

;

en

Afr.



L. Duf.

I, 359

Bail

(1772);

Djurdjura et vallée

Trab.)

etc. (Batt.et U.

du

-

rare

en

Daim.

Symb.

zone

met.

Alg.

super,



Eur.

Grèce, Turquie, ; Batt.

Pentes



nées ravi-

Cèdres, Tamgouth

des

d'alt. (0.

Algérie.

II, 51

325.

D.)

;

Drâ-el-Mizan

cent,

et

mérid.

Afr. bor. Alg. .325

; S.

heptape-

138



Voy. Barb.

Poir.

talum

Bohia-el-Kerm.

Arab.

micaschist.

la chaîne

dans

la vallée

Malte,

Afr.

AU.

bouchin-en-Tamchicht

(Letx.),Drà-el-Mizan

près

Coss.

de

de

à 30

10

centim.

oblongues, les

sur

toutes

bords

(Thév.) in BiUl.

le

par

montagneuse de

S.

L.

du

ovales

ou

oblongs,

sommets,

Eur.



B morbifygwn

Letx.

acre

pétales du

calice

Rochers Obs.

Kabyles peu

dressés

de

fois

à l'Azerou-Tidjor variété

dans

près impossible à

M.

d'alt.

minant ter-

la

zone

Gorges nord-

au

Afr. bor.



Sépales

326.—

les étamines

que

calices.

à 1800

1700 ;

;

Rochers



de



est

bot.

Fleurs

le

que

que

Afr.

XXXVI,

plus

des; gran-

divisions

calice: les

bor.

étamines.



bor.

employée de

Fr.

beaucoup

par

quelques maladies,

le Df Chabert

Bougie

Orient, Crète, Afr.

courtes

(Chab.).

(O.Debx.,

du littoral,à

Soc.

plus longs plus

met. d'alt.

rochers

BiUl.

in

morbifvgum

le traitement

dans

(Letx.)

les

que

Cai. 44 [".parte.—

ovales-lancéulécs,

La

met.

longueur

(Letx.)

Chab.

une

purines pur-

étoile,se

en

Alg.

et inédit. Serbie,

cent,

nervures

Tirourda, Tizi-n'-Kouilelh, pentes du

Mar., Letx.); Thirkabin

(Cauvet).

2-3 grappes

Djebel Bou-Zegza,

Batt.

plus longs

saillantes

en

rochers

à 1035

de môme

deLalla-Khadidja,

Tamgouth

du

Spicil. 452;

col de

hauts

des

les Aith-Kalfoun.

des

318 ; S.

étalés

Fissures

Tigremount

chez

Bail

ses-

lés, pétales lancéo-

;

aristés et à

sommet

au

fois

Var.

terminal

brièvement

pétalesétalés, deux

P.

jaunes, disposées

corymbe

un

style prolongé.—

;

grosse,

rosettes

cristallines

glandes

pentamères

moyenne,

acre

courts,

de

munies

de Drâ-el-Mizan

ouest

p. 9

XXII,

planes, très rapprochées, ovales-

sommet,

Palestro, sommet

Tisser,

Souche



secs,

bor.

à l'aisselle des

carpelles lancéolés-acuminès,

;

de

bot. Fr.

Soc.

Bsiii.A Ig. 326.

326;

Lieux



Afr.



Thib-

feuilles

scorpioides formant au

chatte.

Kabyl.

simples, étalées, puis redressées

; fleurs

atténués



florifères ;

obtuses,

Aith-

(H. Gay).

(O.D.);vallée

Fort-Nat.

et Letx.

mat.

Nouv.

Palestre

Batt. A/g. 325;

;

tubéreuse, noirâtre, d'où naissent

de

de

mamelles

ou

Tizi-n'-Tléta

tiges

collines

(de Brettes); Beni-Mansour

1, 361

Affensou

siles des

les

bor.

micaschist.;

(1875); Pomel

sur

I, 362;

Ismaïsren, Iguil-el-Hadj-Ali(O.D.); Com.

Desf.

S. tuberosum

AU.

à Fort-Nat.

Gorges Saliel(Perr.).

Sic.

hispidum

Desf.

Djurdjura, Tizi-n'-Tésselent,Aith-Koufi,

du

Corse, Sard. S.

azureum

(Letx.) ; Drà-el-Mizan

bou-Addou dans

du

S.

;

Partout



Aboudid,

;

II, 159



les dont

préciser la

femmes

il

a

été à

nature.

140



à

fleurs

ses

par

Agouni-el-Haoùa



magellense

Cai.

Letx.

44.

rosées

plus longs

ou

du

sommets

hauts

glabre



;

pauci-

opposées, les

Lalla-Khadidja

cent,

P.

fleurs blanches,

Tamgouth-

AU.

et sur



Môle dans

Tiges,

la

les deux

feuilles

et

col de

au

;

var.

panidu

versants

(H. Gay). 452

des

zone

Spicil. 452,

Spic.

type

au

cade cas-

Daim.

rejets glabres

Palestro

God.; Bail

Gr.

; Bail

I, 361

de

mérid.

liai,



la

de

; S.

glanduli-

corymbes

pu-

Tirourda

Cèdres, à

sants ; ver-

met.

1800

Mares), Tizi-n'-Tésselent, Aith-Koufi

elaust.

fois par-

rochers

des

fissures

bor.

Rochers



iiijn. sic. 519.

(O.Debx.,

Eur.

lâche

occidental,

Pér.).

Afr.

(Perr.). Gorges

bescents-glanduleux. de

Desf.



;

Les



Tiges, feuilles



glandulifetni7n Guss.

d'alt.

;

pubescente.

ou

Tirourda

ferum

Il,

sées dres-

simples,

(Chab.), rochers

la

Taiirus,

L.

God.

G.

çenuinum

YslvB

orient.

(Thév., Chab.), Tamda-Ougoùlmin,

Tizi-n'-Tésselent(H.de

dasyphyllum

col de

bor.

II, fasc. 2% p. 16

grappe

le calice

que

Tala-Ailal

Grèce, Crète, Biihyn.

cule

une

Djurdjura

Aith-Koufi

Thabourth-bou-Friken,

a

FI.

éparses, rarement

pétaleslancéolés-aigus.

;

Aïzeraudessusdes

de

Grèce, Afr.

Ser,

or.

en

Ain-

Thabourt-Bouzgueur

26 ; Boiss.

pi.

terminant

se

planes, charnues,

dicelles égalant

S.

Biagn.

Chab.),

Mar.,

(0. D., Letx.),

Tizi-Hoùt,

fl. nap,,

rocailleux

serrées, obovales-spatulées, les super, elliptiques; pé-

inférieures

les

Cèdres

des

P.

très petites, gazonnantes,

centim.,

flore ; feuilles

sur

Boiss.

Tiges



5 à 10

de

(0. Debx.,

zone

Prod.

Ten.

S. olijmpicxtm

;

la

et

Versants



-EJ*;;. (Aragon, Catal. Grenade), Sic.

(Letx.).

780

Tirourda

Aith-Boudr'ar,

Thaoûrden,

S.

de

col

Djurdjura,

du

la corolle.

longues que

teintés de rose,

ordinairement

pétales subaigus,

aussi

à étamines



(Letx.)

Grèce, Orient, Turq., Crète, Afr.

bor.

HALORAGÉES

verticillatum

Myriophyllum 317. cent, *

mare

chez

et aiist. Albanie,

Caiic.

Dans



M.

1,588; feuilles mâles

une

alterniflorum Batt. a

yl/i7.318. segments

alternes, réunies

DC

L.

les

Sib.

;

Aith-Iraten Amer.

bor.

FI. fr. V, 529;

—Tiges

Cat.

Letx.

grêles,

Gr.

rameuses,

capillaires, divariqués, 4-5

en

épi grêle, penché

42

;

Batt.

(Lotx.).

Afg. Eur.



Af)-. bor. God.

FI

de

Fr.

dichotomes alternes avant

; fleurs la florai-

;

141

-

femelles

; fleurs

son

courte

(H. Gay)

rare

méd.

Rég.

; La

De"f.

Ail.

marécages

Réghaia

(Batt.)-

l,ii p. parte.

styles dressés, courts,

;

infér.

Feuilles

étalées

en

rosette

dessous

D.).

d'Azouza(0.

FI.

DC.

pedunculata

C.

auiumnalis

Desf. Ail.

gazonnantes

; feuilles infér.

pédoncules,

super,

les

cent,

Eur.

et

sessiles.

(H. Gay)..

Corso, Bellefontaine

un



supérieures la fin réfléchis.—

fontaine

Alg.

au-

bor.

807;

C.

spatulées,

peu

Les



Trèscom.



807.

Tiges grêles,nombreuses,



petites, linéaires,

presque

des

aust., Afr.

Batt.

fr. IV, 515;

parte.

3, pro

et

bor., cent,

super, oblongues, obtuses, entières, trinerviées

les



les

(Letx.);

en

et aust.

Alg.

Batt.

;

Fort-Nat.

Eur.



verna

eaux

cent,

obovales,

toutes

à

fontaines

et

Les



styles persistants,très allongés, à

;

C.

caulinaires

et

Eur.



II, 251

carn.

caulinaires

et

Mares

*

Ft.

stagnalis Scopol.

C.

VII, 174;

réfléchis.

(Perroud).

fontaines, Ain-el-Hamman

et aust.

oblongues, rapprochées

ou

non

fort

àor.

inférieures

Feuilles



plus

il est

cent,

hor.

Linnea

Kutzingin

linéaires, les supérieures obovées rosette

Eur,

Sic.)-^A'-

vernalis



Corso,

au



(Esp. Sard.

occ.

Callitriche

*

Les



bractée

l'aisselle d'une

à

solitaires

la fleur,

que

-

; fruits

infér.

près

mares

du

Algérie (Batt.).

en

médit.., Orient.., Afr. bor.

MYRTACÉES

Myrtus

communis

L.;

fruits Selmoun. de

la

toute

zone

de

berges ravinées

des

l'Oued

vallée

Gay).

Médît., Afr. bor.,

de

Batt.

Alg.

sailles les brous-

maquis,

Taoûrirt-Amôkran,

contreforts; Aïssi

314; ; les

Mersiou

les

ravins,

les

(0. D.)

;

Tizi-Oûzou, (Letx.), le

l'Issér, Drâ-el-Mizan

Sébaoû, —

1, 391;

,

dans

Com.



Atl.

RecJi'an-SeUmoun

Arab.

Achilmoun;

Kabyl.

Desf.

vallée

Corso

et du

(H.

Madère.

LYTHRARIÉES

Peplis portula dans

la

fâdou *

Cat.

42.



Kabylie orientale, Tala-Semda,

(Letx.). —

P.

L. ; Letx.

erecta

Eur.

Req.

cent, in Benth.

lariœfolia Jord. Obs.fragm.

et

Pâturages au-dessous

médit., Cauç. Cat.

plant,

III, 85, tab.

pyr.

Idér.

marécageux du

col d'Ak-

Afr.

bor.

111 ; P. nummu-

5; Batt. 'Alg.320,

var.

U2

-

hiflora Salzm.

géminées

glabre, radicante

Plante



lasciculées

ou

courtes, les autres mares

Corso

au

de la vallée

du

les contreforts

sur

L. ; Batt.

Aith-Iraten

L.

Lag. Guss.

(Letx.).

Lagasc.

loc. cit. ; L.

GrœUeri

PL

facilement

du

L.

grandes

d'un

rose

la base,

par

ses

et sources,

près

Amôkran,

et

FI.

319.

ses

de

Fort-Nat.

Souk-el-Tléta

distingue fois

3

Taùurirt-

de

Sébaoû, —

bor.

in

Cap

Abyss. Jord.

Obs.

Prod.

DC.

III, —

la base, à

de

B.

;

Tiges

V, p. 42

; L.

(Letx.).

Amer.

et

bor.

de

10

à 20

bibracteatum

Plant,

Salzm.

tribracteatum

L.

centimèt.,

rameuses

étalés-divariqués ; calice à 10-12 dents

rameaux

très courtes, triangulaires, obtuses

externes

Batt.

Esp. Açores.

fragm. 81

occ.

Zante.

parte;

pro

Orient,

Tizi-

Médit,

(Thév.).

Turq.,

à

Marécages



Sébaoïi, Drà-el-Mizan

Grèce,

ausi.,

plus

et radicants

du

ail. I, 372

FI.

l'Oued

de

sables

Salzmanni

;

bractées

cées, herba-

driques longueur variable; pétales 5-6,linéaires; capsules cylin-

de

aussi

obtuses, alluvions

Médit,

à

2

et

vallée

(0. D.) ;

L. ; Desf.

tingit.eœsicc, (1825). dès

Se



couchés

rameaux

de

chemins

et

cent,

Salzm.

acutangulum

plus larges obcordées.

les

Les



Afr.

L.

L.

fleurs

ses

par

.

aust.

bor.

.

vif, par

hyssopifolium

Eur.



(Thév.) ;

occid., {Anai.

Afr.

IV acMch-el-Ahmeur

hyssopifolium

seaux ruis-

humides

Esp.Port., Bal.,Ital.,Sic, Sard., Corse) Grèce,

(Fr. mér.

Alg

des

IV, 256; L. Preslii

nap.

Oûzou, Tizi-n'-Tléta (Letx.);Drâ-el-Mizan

L.

Bords

Asie

16;

spec.

Ténor.

feuilles

sur

Afr. bon.

et ravins

Australie,

Gen.

188/ Arab.

rar.



Eur.,



flexuosum

Les

occid.

(0. D.) ; Drâ-el-Mizan

Sibér.)Amér.bor.,

Cauc.

319.

Alg.

Sébaoû,Sikhoû-Meddour,

des

rieures exté—

Rég. médit,



à dents

vent sou-

plus longues (Batt.).

beaucoup

Aith-Idjer,forêt d'Akfàdou Armén.

à la base; fleurs

fructifères

; calices

(Batt.H. Gay).

salicaria

Lythrum

-

Tisser

de

occid.

longues

et du

les

que

calices.

Sables



Sébaoû, Souk-el-Djemmaà

et

(Letx.). —

Afr.

Affghan. Egypte. (Fr- mér., Esp., Ital.)

bor.

GRANATÉES Punica Arab.

granatum

Er'rèmmana.

Roumân,

kabyles, dans

les haies

vallé«s

Bougie.



Atl. I, 392; Kabyl. Tharoumant

L. ; Desf.

du

de la

Sébaoû,

Rég. médit.,

Asie



infér. des vallées

zone

de

Subsp.

des

autour

l'Isser,etc.; env.

occid.

et

;

villages

et des

treforts; con-

de Dellys et de

orient., Afr.

bor.

143





ONAGRARIEES

Epilobium Mœnch.

mum

Aith-Attaf

VE.

de

séparant

plus larges, par et par

113

de

organes

n'existent

dressées.

ce

distantes dans

VE.

dernier

que

par

Af^méme,

Tournefortii E.

Alg. 315; bot. Fr.

II, 729; E.

52

186;

E.

;

de

grandes,

(Letx.).

à

20

E.

(de

des

rosettes

naf.

tetragonum

var.

ailées

Battandier

God.

Fl.

de

Racine



rameuse

dressées,de naires

à de

I, 581;

Fr.

3-8

dents

et munies

sur

les bords

très

d'un

aux

prairies humides

prononcée

rose

deux

;

Afr. Fl.

à Souk-el-Tléta,

et

non

loin

plus

d'Akfàdou

à 1'^. tetragonum

dans

de



stolons

tiges

mes cunéifor-

moitié

rosette

longs,

super,

de 5-8 mil-

; graines

chemin

une

avec

obovales,

tuberculeuses. le

;

; feuilles cauli-

leur en

138; Gr,

(1827).

aust.

arrondies

sur



l'espèceprécédente

prod.,

Fl.

pétioles assez

fontaine,

459.

bor.

vif, à stigmates libres

d'une

Letx.

mérid., Port.,

rom.

Host

extrémités, finement

près

Prod.

Lge

oblongues-lancéolées,

ou

Soc.

également

Esp.



rameuses,

Bull.

Forêt



saillantes,les primordiales étalées

limèt. ; fleurs

National

peu

cent,

; Batt.

Spic,

dans

tronquée, dépourvue

non

décim.,

teinte purpurine

arrondies

nitidum

E.

luisantes, oblongues la base

et Mauri

feuilles

bor.

et

Algérie mêlé

et Trabut.

Sebast.

lanceolatuin

de

in

fleurs

;

diamètre. en

sentées repré-

355

Jura,

Bail

centim.) que

commun

sont

grandi/lorum

à 100

de

petit

derniers

Eur.

Willk.

tingitanum

raillim.

d'un

ne

Mich.

var.

Ital.,Syrie (Beyrouth, Damas), Liban, E.

du

mahis

souvent

à leur base,

sessiles —

et

Afr. bor.

mer.

var.

70

assez

d'après MM.

longues

Ces

et

(Letx.)

,

25

Serait



moins

obs-

Plante



pourvus

tet?'agonum,

E.

42;

autres.

Tournefortii

virgatum

anguleuses

,

des

unes

Ilist.

var.

tetragonum

Tiges plus élevées

Cat.

feuilles

ses

aiist.,

dor.

^ Wahiembg.

allongés,

Russ.

Michalet

obscurum

fl. hisp. IV, Cat.

les

pas

aust., Caucase, E.

très

et

Amer.

Letx.

;

var.

Acherchour-en-Tensaoût



bor., cent,

graines plus étroites,atténuées

feuilles

chez

L.

ramosissi-

Aith-bou-Addou

Cauc.

Ami.

par

filiformes

stolons

ses

les

Eur.



suec.

tetragonum

ses

nombre

et

Novit.

Reichb.; E. tetragonum

ciirum se

(Thév.).

Fries

virgatum

E.

315; E.

chez

Orient, Syrie,

et aust.

Alg.

humides

Ravins



(Letx.)i les Afr. bor.

L. ; Batt.

tetragonum

Les



de

Fort-

d'Iguil-el-Hadj-Ali(0.

D.

144

-

1858

Juin

-

!



Grèce, Eubée, Asie-mîn.

été rencontrée

de

s'empressa

de

précise 1'^.

dans mention

la seule E.

E.

les

Lamk.

Fort-National,

III, 475

des

sources

Obs.

vég.

Eiir.

hirsutum

L.

chich-èS'Chaba

ou

:

Cauc.



bor.

^IsnardiapalustrisL. chez

près

de

Yakoûren,

rare

en

Algérie,et qui



cent,

Eur.

boisée,

dans

fruits.



(0. D.):

les

Arab,

H'a-

des

petits dans

et aust.,

316.

Dans



(Letx.).

Transcauc.

Perse.

humides,

mare

une

fort

Espèce



Calle seulement.

Alg. 317; C. major et

Grèce,

Abyssinie.

indiquée qu'à La

Afroun

;

Bords





Can.

SpiciL 458

Afr. Lamk.

forêt

bor.



gion Ré-

d'Akfâdou,

(Letx.).

signale (loc.cit.)dans

Battandier

M.

une

Djebel

à

fontaines

des

bor., cent,

A/^.

frais

lieux

les

Agoûlmin-Aberkan, Obs.

Grèce,

L. ; Balt.

lutetiana

Circaea

n'était

Alg. 15$;

le)it. fl. aiist.

bor.

Afr.

Aith-Idjer

les

et aust.,

Batt.

Agoûlrain-Aberkan

et aust.

Batt.

;

qu'avec

habitat.

son

Bords



plantes

Cosson,

concerne

Bail

Eur.

(Letx.). Afr.

D^

la broussaille.

de

des

Djurdjura, Tala-Ràna(Batt.).

Alg. 316;

Batt.

Sibér.

Perse,

du

Cilicie, Liban,

Herbe

Kabylie orientale

explique pourquoi

Taourirt-Amôkran

Acherchourt-en-Tensaoût,

ruisseaux, la

du

l'indication

pudescensRo\h 185.

de

plateaux etaust.,

cent,

bor.

E.

Maroc.

le chemin

hauts

qui

ce

;

projeté à

sans

SpiciL ff.lips.146;

Dîct.

sur

aussi

aân

Cosson,

Catalogue inédit

le

en

botaniste

Compendium

barbaresques »

D^

à

Durieu

savant

au

circonstance

Schreb.

I, 167; Schousb.

le

dans

dans

Algérie

parvifloruin

molle

E.

Etats

«

découverte

probablement

figure

lanceolatiimne

Ce

encore

pas

M.

par

1863.

en

ma

Cette

localité.

sa

observées

soumise

très

mais

époque,

cette

été confirmée

m'a

consignée

être

n'avait

plante, qui

cette

communiquer

pût

celle-ci

que

l'avais

duquel je

l'examen

de

Algérie,

en

Afr. bor.

Cilicie, Caiic.

détermination

La

Obs.



Sard., Allem., Turquie).

Sic.

(France, Esp., Ital.

Eur.

ined.).

Catal.

in

L'Algérie (Cosson

).

et médit.

cmt.

-

la chaîne

du

jura, Djurd-

variété brevipes, à pédicellesà peine plus longs que les Eur.

bor.

cent,

et aust.

Arm.

Cauc;

la

var.

Afr. bor.

CUCURBITACÉES

Ecballium mordica

elaterium

elaterium

Rich.

L. ; Desf.

Dict. AU.

d'Hist.

II, 356;

nat.

VI, p. 19

; Mo-

Kabyl. Afgous-Bou-

145



r'/oitZ ou

A

; var.

mar

el-Mizan

(Letx.). Orient,

variété

La

Ohs.

Asie

le territoire

II, 300,

AU.

nab-el-dib

L.; Kabyl.

de

à Fort-National

contreforts

Quelques espèces

Obs. les

des

jardins

alimentaire. Cucurbita

Kabyles

mangent

en

Cucurbita

de

Cauc.

des

zone

cultivées

européens

; Arab.

mins che-

bor., cent,

sont

les suivantes

surtout

ou

et

bor.

Afr.

colons

Desf.

des

la

Eiir.

cucurbitacées des

les bords dans

com.



Arm.

dans

l'usage

pour

:

Kraâ.

Kabouça,

Les

les fleurs. \-à

maœimaDC.,

Cucumis

dans

fruit En-

le

Farir,

(Letx.).

Ser., le Potiron

pepo

XXXVI,

BouclicUen

TJiara

haies,

Les

Perr.) ;

infér.

indigènes et

Je citerai

bot. Fr.

Constantine, et

la racine —

(O. Debx.

Rëg. mëdit., Grèce,

aust.

de

Tselmoum,

Chacal.

vallées

et les

Soc.

II, 59, tab. 199; B. alba

Louâya,

; Arab.

Raisin

ou

Cauc.

Afr. hor.

province

aust.

FI,

Jacq.

non

de chacal

Treille

la

à Fort-National

jusqu'au Kreider.

oranais

dioica

Bryonia

dans

Drâ-

Macéd,

Arch.

Batt. in Bull.

dioicam

(1886),abonde

p. 353 tout

B

à

com.

de Tizi-Oûzou

la route

Syrie,

min.,

monoïques.

villages;

Rëg. médit., Grèce,



Erquez-el-Ha-

Fleurs



des

autour

suivant

en

333.

Alg.

Batt.

monoicwn

(Batt),et

Anal.

Quilsa-el-Hëmar,

; Arab.

incultes, décombres

Lieux



d'âne

Melon



Melon;

meloL.,le

K'acha-el-Këraâ.

Arab.

Courge; Kabyle

Bëtikh-

Arab.

Afgous;

et El-Bethîlirâ.

Fëhouça

Dudaïn

Cucumis

Isser, qui

L. ; Arab.

Cucumis

sativus

Cucumis

cîtrullus Arab.

; en

les fruits

apportent

en

Lagenaria

Goddâma.



Cultivé

les marchés

sur

L., le Concombre;

Arab.

par les Aith-

d'Alger.

Khiar.

(Ciirullusvulgaris Schrad.), la

Ser.

tèque Pas-

Delàa, fruit très agréable pendant l'été.

vulgaris

Ser., la

Gourde

Ser.

Arab.

des

pèlerins ;

Arab.

El-

Kerâ, Doubâ. Lagenaria

pyriformis

;

etc.

ChedJeret-el-Iatkine,

CACTÉES

Opuntia 473;

0.

Debx.

Ficus-indica

Cactus en-Sara

Ficus-indica Reoh.

Haw.

fl. Pyr.-or.

L,; Opuntia

fruit,ou

Figue

non

suce.

191

II, in Append.

vulgaris

opuntia Desf. Atl.ly390 le

Sy7i. pi.

Ten.

DC.

;

p.

SyU. nap.

Prod.

III,

202; Cactus 230,

DC;

non

L.; Kabyl. Qi kYdi\) Kermous-

des chrétiens

.

; Hendi

la

plante.



Ra-

10

146



quettes ligneuses à 2 m.

de

50

hauteur

ovoïdes, de exposé baùu vallée

de

de

Amer,

la

l'Oued

138. gros

œuf

de

VA

Fleurs dans

que

fourrage par

Amer,

tropic.

Sé-

Aith-Fraùuçen, etc.;

Bougie.

0.

III, 473;

Rëg. médit.,



loc.

Debx.

; Cactus

opuntia-inermis

d'un

jaune

beau

VO.

dehors; pulpe violacée comme

côté

infér. du

Vallées

Tizi-Oùzou,

fruits

;

du

rouges

à

bor.

Prod.



poule, —

Sahel, Beni-Mansour,

Syn.

2 met,

rougeâtre, grandes

et sucrée.

rose

de

arborescentes,

jaune

bel

Tisser, Palestro,

llaw.

grasses,

d'un

d'un

grosseur

méricl., Afr.

siricia

moins

fleurs

;

inermisDC.

O.

base, devenant,

soleil,à pulpe

au

et

la

-

fruits

saveur

Plantes

violet foncé

agréable.

peu

au

Cultivé



Médit.,

Isser, etc. (Batt.).

des

Kabyles

DC.

0.

obovalos-oblongs,

d'un

Ficus-indica,

d'une

les

:

cit. 292;



FICOIDÉES

Mesembryanthemum Batt.

331.—

Alg.

rOued

Sahel Bal.

Esp.

Champs

près

L.

à

Dellys (Meyer),

le littoral à

les

sur

et

Alger

Atl.

I, 398.

Oran.



Aizoon

hispanicum

humides,

(Perroud).

et

pied

des

Com.

sur

région

des



et la

provinces,

L.

(Naples),Orient,

;

Réf/. médit.

(Esp.

Desf.

les sables

Afr.

bor.

des

à Fort-National dans

les trois

mér.

bor.

Pet'se,Afr.

Arab.

Corse,

Esp. Ital.



à

sur

Sables



rivières

des

Hauts-Plateaux. Arm.

Asie-min.

Port.

I, 399.

micaschist.

collines

Com.



Arahie,

Ail.

(Corse,

(H. Gay), et

Sahel.

de

de

maritimes

l'Oued

sables

;

hor., Canaries.

à Ménerville

Ital.,Sard., Sic, Grèce), Orient, Egypte,

ravins

Médit.



Rochers



chaude

région

(Perroud).

(Cauvot),

Bougie

aussi

probablement

?*

la

Sard., Sic, Ital.,Daim.), Grèce, Afr. L. ; Desf.

Spicil, 461

Bail

;

dans

sablonneux,

Beni-Mansour

de

nodiflorum

M.

cristallinum

OMBELLIFÈRES Eryngium p. 125

; E.

Barrelieri

piisiliam

Djonz-el-Iiéra. et de

l'Oued à Oran.

E.



Isser —

triquetrum

L.

Lieux

Boiss.

p. parte ; Desf.

marécageux

(Lctx.),le Corse, Sic. Vahl

in An7i.

Corso Sard.

Sér. III, vol.

sc.nat.

AU.

dans

I, 223

L.: Arab.

non

vallée

la

du

Com.

sur

Ital. Syrie, Afr.

bor.

(II.Gay).

.Synib. II, 46; Desf.



Atl.

I,

Sébaoû, le littoral

I, 225, tab. 54;

148



frais, ravins

Lioux

ombragés

Aïssi, et de

l'Oued

Tléta, Aith-bou-Addou el-Mizan

(Thév.)



Crète, Syrie, Liban,

Eur.

inédit,

Cauc.

Afr.

S.rotundifoliumDC. Dodonxi

S.

; feuilles

sommet de

fruits

moitié de

ombragés Addou

de

(H.

élevées,

d'Akfàdou

Pér.)

(Letx,)

Buplevrum

Drot.

B.

rotundifoliimi

var.

Link

B. Debx.

Cat. de

Bogh., de

rosettes

in

tiges

de

l'année

elle diffère

dont

longueur

P.

Mar.,

lelh

(0. D.)

bor.

(Algérie,Prov.



Com.

spinosum

B.

Lin.

broussailles

d'alt.

(0. Deb.,

Djurdjura B.

très P.

(Letx.

plantagineum

II, 387

;

parte;

pro

cultivés,

de

Tisser

;^/cy///. Orient,



et

Asie

Canar.

bor.

T)ot. Fr.

vue dépour-

Plante



0.

III, 706;

florifères

rameaux

tescents fru-

partie ligneuse persistante du

Voisine

consistance

des

molle

fruticescens

B.

feuilles

L. la

et par

pédicelles. FI. enjuillet (Coss.)

et des



du

col

Djurdjura;

de

Tirourda

Tizi-n'-Kouiliatt.), Agouni-el-IIaoùa(Letx.^, dans

la

d'Alger

rég.

épaisses; col

P.att.) —

Desf,

;

Hauts-Plateaux. les Aurés,

Desf.

178;

des

Sommet



Mar.)

des

et d'Oran,

fil. Suppl.

Tésennant-en-Teksahit. des

Grèce),

Champs



Thazouth.

la

sur

pentes ravinées

et

Soc.

radicales, à

précédente. la

Rochers



port.

Ft.

(0. D.); vallées

Kabyl.

;

feuilles

involucres

des

Broussailles

(0. Debx.,

par

perfoliées;

.1//. I, 228

Lois.

Bull.

à la base, et naissant des

au

bor.

Hoffmg.

et

(Lirou).

Akbou

2G5



rameuses

Tizi-n'-Tléta,Djemaâ-Saharidj (Letx.),

Coss.

montanum

vlvace,

Ital. Sard.

Afr.

Cliypre, Grèce, Afr.

Palest.

Syrie,

Min.

;

Taoùrirt-Guir'il, Aith-bou-

intermedium

(Thév.);

I,7bO

courte,

précédent.

le

lusit.; Desf.

FI.

Sébaoû, Tizi-Oûzou,

Drà-el-Mizan

dans

à Fort-National

les moissons

Zante,

Fr.

centim.,

'inédit., (Corse,

protractum

rotundifoUum

du

Souche

Zante, Cldos, Cyclades,

B.

Drà-

Canaries.

à 40

30

;

Aith-Koufi, Tifrit,Djebel Afroun, forêt

;

Eur.



Grèce,

occident.,



montagneuse,

zone

Orient, Smyrne,

parmi

de

Tizi-n'-

;

(Perroud)

entières, arrondies,

caulinaires

la

et

24.

plus petits que

la

(0. D.)

Tirourda

bor.

VmbeUif.

tiges peu

de

de

berges

ÏY, 2^1 ?,Gi\ God.Fl.de

Prod.

Spreng.

napiforme;

col

IguilGuéfri,

Tizi-Oûzou

Sébaou,

(Letx.);

Taoûrirt-

à Fort-National,

com.

;

Souk-ol-Tléta^ Taguemoun,

Amûkran, rOued

-

de

-1^/.

Esp.



montagnes,

Afr.

I, 233, tab. 57

et

Kabyl. il forme

14(X) raètr.

vers

Tizi-n'-Tésselent,

Corse,

Maroc).

,1^/. I, 232;

Tirourda

Afr.



les

crêtes

du

bor. ;

Batt.

Alg. 356.



149



Bougie, et

Cauv.)

fruticosum

B.

rochers,

Corse, Sard.

min.

Liban,

Afr.

B.

Apium

sablonneux

dans

dans

le Corso

visnaga

(0, D.)

;

(Thév.) ; Carum

I, 245;

rayons

de

de

Prod.

les

(Andal.,

très

;

champs Sierra

mauritanicum

du

la

Biiniwn



littoral

et

Boiss. Dur.

et in

Reut., Balansa

petite à

rameuses

épaissis; de

la

(Lirou).

meaux ra-

8-12 sions divizone

Com.



Hauts-Plateaux.

Nevada), Baléar., Afr.

; Arab.

d'une

cultivés

Chellata

des

T)or.

pédonculées, à

Champs

(Thév.) ;



incras-

346

Alg.

grosseur

longuement

courtes.

Spic. 469; C. refractum

;

pédicellesfructifères

Drà-el-Mizan

I, 245; Dau-

Sikhoû-Meddour

30 à 15 cent., glabres,

ombelles

;

médit.,

Akhellana.

hisp. III, 88; Batt. do

Tizi-

(I-etx.),Drà-el-Mizan

Voy. Esp. 239

tubéreux de

Atl.

Sébaoù,

du

Rég.

Rég. médit.. Orient, Afr.



Boiss.

Rhizome

calice

plaine

Champs



Afr. bor.

Arab.

Tisser, Tizi-n'-Tléta

d'égale longueur

montagneuse,

la

bor.

Sébaoû,

cent.

;

(Letx.);

Ouahhellâne;

l'oued

Egypte,

(de

Amer.

Sfenaria.

I, 132; Desf.

enc.

Spicil. 467;

et aust.

—Eur.

H.

Rég.

Drà-el-Mizan

Kabyl.

de

Thâbellaoût

(H. Gay).

tiges dressées,

du

vallée

Les



(Batt.

forêt d'Akfàdou

;

fl- sic.

bor.

humides,

(H. Gay),

Kabyl.

;

raides, étalés

C.

Atl.

Dict.

et Lge



Asie

méricl.

I, 266; Bail

t. Perse, Mascaie,

incrassatum

Tairouda. ;

L.

le Corso

Willk.

satmn

dans

Afr.

Atl.

(0. D.);

Lamk.

vallée

France

353.

Corso

Eur.



Oyaient, Afr. bor.

Corso

sablonneux

Champs

noix

Samos,

de

Ravins

Desf.

;

Pales

visnaga

A. cus

L.

(Letx.); le

Orient, Syrie,

Port.

Alg.

l'Oued

littoral.

Desf.



Eur.



à Fort-National

Oùzou

le chemin

sur

(Esp.

Batt.

Airilal, Atrilane, Tlétla; à Alger

cultivés

et

Les



suppl. 70, et Syn

plaine do du

L.;

sic.

Jl.

Aith-Idjer,Aith-Koufi

les

majus

Arab.

25(3.

Alg.

Grèce, Turquie), Orient,

Columnœ

la

Krafess.

(H. Gay).

Ammi

Rëg, médit.



var.

Ibërie, Ile

graveolens

Brettes) chez

; Batt.

Bougie (Duf. Cauv.),

les moissons

Kerafês,

I, 232

Procl.

Guss.

inédit. Transylv.

Arab.

AIL

bor.

L.

; com.

Afr.



localité connue),

de

tenuissimum

champs

(Desf. Dur.

Gourayâ

au

phare (Batt. Trab.)

Ital. mér.

Sic.

Columnae

B.

Gay)

seule

Gourayà

mér.

310;

Grand

Desf.

;

littoral

phare (Batt. Trab.)

Grand

•*

du

cit. L.

le

sur

du

chemin

le

sur

(Algérie,loc.

dor.

du

rochers

les

sur





Esp.

bor.

Pug.

pi.

Plant,

nov.

49;

Bail

alger. exsicc.

150



rhizome

Batt.

mauriianicmn

Talrouda.

Tairouda, son

Bmiium

(1852);

200

n"



du

Voisin



plus petit,par à

fructifères

à peine épaissis, dressés-étalés, par

dichotomes

brièvement

mmèt.,

formes, très Aith-bou-Addou Com.

Buniuin

Ten.

de

à

;

munis

elliptique à méricarpes du

louses

met.

;

Djurdjura,

et Fl.

p. 383

que

Chaberti

B.

le B.

dans

;

que

du

Sommets

met.

Sison

de

(Chab.).

Seseli

6-10

;

en

lobes

chez

seulement central de

au

les

nord-ouest

Constantine

à

(Batt.)



fruit pe^

à 2000

1800 le

point

nulle

3

ombelles

;

;

involucre

à

semblables

plus

tits pe-

rayons

les extérieurs

do

(1888),

plus longs

(Chab.).

bandelettes de

et



l'Aizer, de

2100

hor.

Alg.

Batt. —

d'un

Plante

Tirourda

vert

foncé,

rare

de

les 3-5

en

super, à rayons

conli'dbrf

et mérid.

ses, rameu-

ments seg-

courts,

Algérie et signalée

(Letx.), et

Bithyn.

très

annuelles

ombelles fort

aromaticum

Sium

350;

Tiges

cent,

Eur.

Suisse, Ital.,Daim.), Olympe

;

plus régulier

et

gros

6-10

Aith-Attaf, partie du de

3-7

XXXV

Fr.

presque

Lalla-Khadidja

linéaires;

étalés-dressés, inégaux.—

bol.

involucelles

;

feuilles

décim.

divisés

centrale

Sco[).

oniomum

de

Les



d'atteindre

plus

munies

Afr.



L. ;

amomum

Lamk.;

de

Tamgouth

bandelettes.

Soc.

pédonculées,

fruits; vallécules

les

ment longue-

ombelle

à l'altitude de

épaissis,inégaux,

pédicellesnon

cà 2300

tige

linéaires-aiguës

folioles

radicales ;

avant

Tubercule



alpinum;

longuement

latérales 6-8

34G.

Alg.

arrondi,

Esp. (Sierra-Nevada), Ital.y



Bull.

in

Batt.



Istrie, Croatie, Afr. hor.

Say^daigne, Dalmal.,

Corse, "

Mares).

P.

Boiss.

nivale

feuilles

3

Lalla-Khadidja,

(0. Debx.,

culminant

à

1



199;

Hiing.

lancéolées-acuminées

les Cèdres,

sous

de

Tamgouth

de

les

cent., décombantes,

linéaires-lancéolés

1 à 5 folioles

de

involucre

;

chez

(Letx.).

rar.

B.

à 25

10

divariquès ;

rameaux

pétioléesà segments rayons

de

tiges

denti-

du calice

noisette, d'abord

d'une

la grosseur

PI.

DC;

3-4

Afr. hor.



Kitaib.

et

corydalinum

irrégulier

devenant rameuses,

peu

B.

;

charnu

Rhizome

puis

Walds.

de

fruits

Afroun

Djebel

le littoral oranais.

sur

alpinuin

petremn

B.

et

du

pédicelles

rocailleux,

et

secs

boisées

pentes

;

l'Atlas

dans

Pâturages



par

élevées,

ses

ses

et les lobes

subcylindriques,

courts.

moins

dès la base, par

rameuses,

rameaux

il diffère

précédent dont

tiges plus grêles,

ses

346; Arab.

^^^.

dans

du

Djurdjura

la

province

(.\nglet.,France,

Tréhizonde.

Afr.

hor.

151



Helosciadium 45 ; Smm

forme

Une



10 à 15 centimèt.

bord

d'une

Syst.

etcmst.

Reichb.

Icon.

13.

Les



Corse, Italie, Afr.

gall. 235

Arab.

Atrilan'a, NounkM, vallées

baoû



tiges

Pt.

(Batt.,

124

Spreng. 352;

Alg.

Gay).

H.

P.

;

-—

verticillala

Desf., Atl.

des

Prairies

Drà-el-Mizan

(de Akbou

des

Hauts-Plateaux

3

(Esp., Port.,

occid.

Grèce), Afr.

Sé-

du

les moissons

Médit,



I, 260;

Beni-Mansour,

dans

com.

Daim.

var.

dès

(Algérie,

bor.

moins

la

atlantica Cat.

à leur

dressées, fermes,

lancéolées.



Alg.

347.

à deux

versants

du

Souche



robustes,

Soc.

de



Afr.

Selinopsis

étalés,

et

le midi

dans

par

caractère

139);à tiges

mat.

bor.

montana

bot. Fr.

à

fruits

de

pagne l'Es-

feuilles

;

folioles,celles

p.

296

Mechmol

et Dur.

des

1300

Ined.; Letx.

;

les radica-

l'Azib

;

ges ti-

rinvolucelle

de

Djurdjura occidental, à

(Région atlantique vers Coss.

IX,

vivace, pivotante

3 à 6 décim.

Aith-Koufi, Agouni-el-Haôua (Letx.) ;

(Chab.).

distincte

tracUysperma

var.

Nouv.

rameaux

in Bull.

et Dur.

involucres

Les

bien

dernier

Ce

forme, la

fréquente

est

Grande-

province d'Oran.

Coss.

;

surface.

à

la

dressés, et

rameaux

Pomel

{Pt,asper rameuses,

45 ; Batt.

rosette

à

dans

Boiss.

leiocarpa

a

deuxième

d'une 731

observée

la base,

petits,lisses

et toute

en

les

région

la

ponctués-scabres, laquelle

Letx.

Batt.

amynoides

la

rameuses

Voy. Esp.

plus grêles,

P.

crassipes

chez

Ital.,

du

sépare nettement

Boiss.

crnssipes

Tisser, Bordj-Bour'ni,

(Chab.) ;

rapporte à

se

fruits très

ses

la

forme

La

Kabylie, ses

Sium

Maroc).

Tunisie,

par

bar.

Afr.



le littoral à Oran.

sur

Sard., Sic,

Cors.,

Obs.

et

Abyss.

Corso

au

(O. D.).

à Alger Ridjel-el-7^'érab.

dans

CC.

(Letx.).

provinces

de

de Tirourda

(Lirou),col

hautes

Fort-National,

veriicillaium

l'Oued-Sahel

de

Brettes), et

de

U7nl)ell.

; Sium

Bot.

des

près

;

au

Koch

Duby

sèches

décombantes,

bor.

ammoides

Ptychotis

126

mares

non

Perse,

Apium

120;

p.

7ianiim

var.

Taoùrirt-Amôkran

de

UmhelL

fontaines, et

nocUflorwn

Palesl.

Syrie,

Koch



IV,

veg.

le chemin

des

Cat.

Letx.

(Letx.),Drà-el-Mizan

H.

naine

rencontrée

été

sur

crassipes

H.

¥

a

source,

cenl.

Eur.

•—

près

Marécages



126 ;

Umbell.

fr. IV, 300, à tiges dressées,

FI.

de

Koch

rivières, le Sébaùu, Tizi-Oùzou

(de Brettes). DG.

L.

nodiflorum

des

bords

nodiflorum



des

Aith-Daùud

met.). Cat. 45; Batt.

152



348.

AJg.

pédonculées

hauts

sommets,

d'alt.

(0. Debx.,

do

; P.

(1889) ;

Batt.

(Batt.)

30 à 50

de

hautes ;

ovoïdes, larges,

blanches

fleurs

(Chab.).

La





son

vers

des

;

à segments

infér.

styles courts, du

chez

à

floraison

la à

peine

;

visibles

Djurdjura,

entre

les Aith-bou-Addou

Chab.

Bull.

in

Soc.

DoL

Pl\

XXXVI

p. 25

des

débris

s'élève

une

de

gaines

à

rameaux

et

tign unique, de

étalés

;

pétiolesdos

30 à 60

fouilles

les

réduites

à la seule

gaine

dressées, longuement

;

anciennes

centim.,

segments

celles

opposés

pétiolulées,les

feuilles

involucre

que pres-

rameuse

inférieures,

primaires

sossiles, ovales-cunéiformes;

dans

deux,

rarement

rosettes, glabres, pinnatiséquées, à 7-11

; ombelles

12-lG

Dor.

glabre, dressée, flexueuse,

petites, ou

rosette,

en

ombelles

;

avant

montagneuse

incisés-dentés, réticulés-veinés,

nuls

développées,

étendue

secondaires

du

trapues,

vivace, ligneuse, très allongée, entourée

le sommet,

les

grosseur

Souche

feuilles, et d'où nue,

odorantes

moyenne

Djurdjurae

P.

(1889). toute

zone

Air.



peu

dans

gents diver-

mètr., Tamda-Ougoùlmin,

et 1800

(Chab.).

un

p. 24

rameaux

penchés

non

T)or.

XXXVI,

la

à

pinnatiséquées

égaux, velus, épais,

rayons

dara, de,Kad-

gorges

préférence

trilobées,les

moyennes

pétiolées, 3-5

longuement

¥

les

;

Pr.

rameuses

intense, très

vert

à la limite

tiges nombreuses,

plus,

au

res calcai-

Orient, Afr.

de

;

Mar.), Tamgouth-

à pic, atteignant souvent

centim.

feuilles d'un

P.

dol.

vivant

II,6l'5

rochers

Lalla-Khadidja

Soc.

à des

Tirourda

jjI.Davph. Les

47.—

occkL,

Souche



de

Aith-

(H. Gay), Djebel

(Letx.)

in Bull.

naissance

donnant

et

poing,

249.

rochers

des

crevasses

Medil.



Chab.

Alg.

2CHJ0 met.

vers

col

24 et His(.

(0. Deb.,

m.

des

Constantine).

et

les Aith-bou-Addou

Battandieri

P.

(Alger

montagnes, 1800

vers

(Thév.), chez Bou-Zegza

1500

hautes

Cèdres,

munis

pierreuses

Kaddara,

Lois. Not.

canesrens

des

do

Yill. Prosp.

tragium

sommet des

Pelouses



Lalla-Khadidja

et

Af7\ bor.



Alg. 348

Aïzer

*

Palestro

(Batt.)-

Pimpinella

super,

de

oblongs,

,

;

guement lon-

Mar.), Tizi-n'-Tésselent, Aith-Koufi,

P.

gorges

Bou-Zegza

au

épaisses.

1/2 mmèt

striées

ombelles

;

Tizi-n'-Chéria,Thabourt-Bouzgueur,

bou-Addou,

(Letx.) ;

lancéolées

2 à 2

fruits de

;

Tamgouth

au

tiges grêles, flexueuses,

lanières

et à côtes

6 bandelettes,

Batt.

à

tripinnatiséquées

feuilles

de

à

vivace

Plante



-

et

pédonculées, à

caulinaires involucolle 6-10

rayons

153



de même

rosés, légèrement

ou

d'abord

égalant

fois le

stylopode

du

milieu

dos

nana

AU.

mat.

Nouv.

hautes

142;

la

des

région

crêtes

de

la

zone

Cèdres

à

Lalla-Khadidja

Thabourth-bou-Friken

Tàla-Ailal, Tizi-n'-Tésselent,

Aith-r)aoùd(Chab.)

et des

ombelles

glabres,

un

juillet-août.

dans

vallée

el-Hadj-Ali (0. D.), rive

de

gauche

Fontanesii

fl.a/g.

260, tab. 74; Bunimn Tair'oiida.

et Reut.

à segments

caulinaires

entiers; fleurs couverts

près

où il est abondant

Koufi

dans

0. à

Alger

la chaîne et Oran.

Tinguarra

sicula sicula

en

sette noi-

à 80 centim.;

50

de 20

à 26

mmèt.,

pubescentes

avril.



longuement dessus,

en

boisés

Ravins

Aboudid,

au

moulin

Djurdjura (Letx.);Djebel Afr.

I,

Arab.

d'une

grosseur

(0. D.); Aith-bou-Addoii,

du —

la

AU.

IV, 118;

Prod.

glabres, de

brièvement

Fort-National,

d'eau

Desf.

rima

pinnatiséqués,linéaires, atténués,

blanches, de

de

50 ; Choul.

noc.

étendu, tcrnatiséquées, à segments

larges, ovales, trilobés,dentés,

pétioléesà pétiolesvelus,

Pug.pl.

DC.

rameuses,

très

infér. à limbe

littoral à Dellys

du

g lober

tubéri forme peu

Iguil-

T)or.

Afr.

gladerrimimi

tiges dressées,

contreforts, Abou-

l'Isser; rochers

341; Scandix

Rhizome



en

Sébaoù, Sikhoù-Meddour,

l'Oued

Boiss.

N"

eœs.



des

zone

vales, subo-

fleur,

commissure;

Affensou, Souk-el-Tléta,

do

(Cauvet).

(iMeyer), Bougie

Fragm.

la

toute

la

in-

petites, jaunes,

capillaires;graines

striées,planes à

peu

très

ses, lis-

rieure, partie supé-

leur

filiformes,feuillécs

fleurs

rayons

Fort-National,

did, Imaïsren,

Balansaea

3-5

tiges glabres,

dans

;

Arab.

xilg. 349;

vivace;

rameuses

sommet

au

de

Com.



Tizi-Oùzou,

Souche



luteum

Tragoselinum Batt.

dressés, dichotomes,

rameaux

disposées en

et bis;

76

Fonianesii

P.

décim.,

férieureroent, aphylles

Athamanta

et dans

sieurs plu-

ovales-

tomenteux,

ou

dans

les

;

tab.

265,

15 à 20

de

à

feuilles

et dépassant

ravinées

Aith-Ouàbben

Merganiss, Meurguéniès.

;

styles arqués,

;

pentes

et

met.;

2000

des

Desf.

lutea

'Pomel

pubescents

pétales

;

J)or.

Afr. P.

sur

Djurdjura

Juniperus

Askàdjen, Mechmel —

dos

le

Mar.), Tamgouth-Aïzer,

P.

(O. Debx.,

à

1600

de

l'altitude

fruits

;

Broussailles



super,

montagneuse

velus

pétales,puis recourbés,

les

subglobuleux.

au

à l'époque de la maturité

longueur, connivents

blancs

-

les

très

et

cliemins

de

la

Azib

des

prise Aith-

(Letx.).

Afroun

dor.

Parlât,

in

L. ; Desf.

AU.

Webb

i, 247.

Phyt. Arab.

11/156;

canar.

Krëdi.



Ravins

154



près

et rocailleux

secs

Moulin

Fort-Nat.,

col

jura, Tizi-n'-Tésselent,Aith-bou-Addou, C.

rochers

les

sur

du

Naples), Baléat\, Afr.

Spreng.

Ravins



Fort-National

Oran.

frais

L.; Batt.

ombragés,

ou

Achcrchour-en-Tensaoùt

Physocaulis

(Letx.)-

Lamk.

frais,ombragés

Dict. Tausch

in

-1/^.343; Myrrhis

temiila

chemins

Tarf.

dans

Afroun

Tizi-n'-Tléta, Djebel Bordj-Bouira

(Perroud).

bO)\, cent, et ; Scandix

S. australis

sèches

Pelouses col de

L. ; Desf.

Tirourda

Atl.

(Perroud),

littoral à Alger et Oran. Autiiriseu!^

bords

anthriscus

chemins,

des



près

de

(0. D.).

etc.

Grèce, Tauride,

Orient, Afr.

A.

Coss. Sér.

cim.,

Voy.

Alg.

bot.

à

rameuses



Aith-bou-Addou

type

pédonculées,

Seseli

Rochers

VEurope,

varium

bor.

Scandix

bec

six

la

Trev.

cent,

47,

àG-8

fois

hispides

rayons

plus

(Letx,).

en

La

5-12 le

dé-

haut;

dessous;

les

que

Djurdjura, —

orient.

involucrenul

;

court

du

mollis

var.

dans

velues

Sibérie, la Daoùrie, sem.

aiist.

et

plant,

Diagn.

et

ombragés

Jnd.

an-

incultes, haies,

Cat.

dessus,

en

et les Aith-Koufi

toute

Letx.

Boiss.

mollis

le

sur

,

dichotomcs

glabres, luisants, à

(Batt.).

com,

Tiges dressées, fistuleuscs,de



rameaux

longuement

carpes

*

.1.

;



dor.

40;

bipinnatiséquées,glabres

ombelles

le

Unihell.

II, fasc. 2, p. 99.

feuilles

fruits

Hoffm.

silvestris

Eur.



à

Aflfensou,Iguil-el-

Fort-National,

liadj-Ali, Tacherchir, Cauc,

Lieux



(0. D.), Sahel

Beni-Mansour, Très

(Lirou).

G.ncrtn.

Ta-

Monchter'oiU.

Arab.

Syn. %)l. I, 320;

Pers.

hor.

et aiist., Orient.

Rëg. médit., Orient, Afr.

vulgaris

L.; Torilis

tfiriscus

de

la

(Esp., Port.,

l'Oued

Bordj-Bouira,

Chellata



Ravins



à Fort-Nat.

Tjor. cent,

;

L.;

I, 258; Kabyl.

vallée

I, 259;

aiist.

(H. de

Médit.



et moissons

et rocailleuses

342.

Grèce), Orient, Afr.

Eiir.

du

nodosa

les Aith-bou-Addou

(Letx.);



chaîne

la

Tifrit,Djebel Afroun,

L.; Desf, Atl.

Champs



couverts, près de

Flor^a, XVII,

chez

et rocailleux

pecten-Veneris

; Arab.

mecht

fLetx.). (Rome,

I, 585

enc.

Sard., Ital.,Daim., Hong.,

Scandix

Djurd-

Ital.

Pér.),Djebel Afroun, Aith-Idjer (Letx,). Corse,

du

Tirourda

Sic,

Euv.



nodosus

de

rocheuses

(0. D.); pelouses

nodosum

prise d'eau,

sommets



Djurdjura, Tizi-n'-Tléta, Aith-bou-Addou,

Ch.

la

Mr.

temulum

Chœrophyllum

à

littoral

de

hauts

des

(0. D.); rochers

d'Ou'Abboii

ravin

de



var.

;

méri-

chez

les

Afr. bor.,

V Abyssinie.

liort. Wraiisl.

(1818),var.

156



blanchàtres.

collines

Les



Bordj-Bourn'i



(D''Clary).

Port.,

Sfats-ei-Bahar.

yer), à Bougie (Letx..,Cauv.) méd., Afr. dor.,

et

occ.

Œnanthe

5-6

maturité

la

globuleux, couronnés très saillantes.

Dellys (MéEur.



Kabyl. Mahchèfel,

humides

Lieux



de

anomala

et

de la

toutes

plaine

(Thév.).

Fr.



Not.pl.

Coss.

crit.

Esp. 133;

chèfel. Kabyl. Mah-

141;

à à celle de l'Œ". globulosa,

semblable

du

bor.

Nouv.mal.

ŒnosciadiumanomalumVom. Souche

et à côtes

calice

marécageux

Afr.

apud

fructifères^et

subsessiles, renflés-

gros, du

à

ombelles

;

seuls

Tisser, Drà-el-Mizan

et Dur.

Coss.

décim,

2 à 3 sont

dents

les

par

(Letx.); vallée



Afg. 363;

(H. Gay).

3 à 5

de

; fruits

mér., Espy, Port., liai., Corse, Œ.

à

maritimes

Ail. I, 257;

stolons, hautes

sans

s'épaississentà

Sébaoù

Batt.

Canaries.

inégaux, striés, dont

rayons

province

Tiges couchées-ascendantes, glabres, striées,



fistuleuses,

la

et

bon.

Ménerville

L. ; Desf.

globulosa

MonacKfel.

;

dans

.1//. I, 218;

rochers

Les



velus-

Drà-el-Mizan

entre à Daya

L. ; Desf.

do

celles

fruits

ses

par

Afr.

formé

la marge,

sur

et

retrouve

Esp.,



maritimum

Crithmum Arab.

blanches

rocailleuses

Se

(Letx.j.

involucre

son

par

linéaires-lancéolées

l'involucelle

d'Oran

rayons;

lancéolées-acuminées,

divisions de

à 10-12

pédonculées,

ment



à

mais

tiges plus élevées,

de 6 à 12

décim., fermes, striées, fistuleuses

et peu

ombelles

fructifères

rameuses

;

ovales-oblongs, comprimés du

calice

;

péricarpe

peine saillantes humides de

et

risser

Observé

Prorl.

Lge. 245

Djirhir.

Champs

;

vallée

(Thév.). Com.

;



Prairies

(0. D.);

Fort-National

(Letx,);

chez

vallée

les Aith-

(Thév.).

(Letx.); Drà-el-Mizan

peregrinum

Desf. yWM, —

de

fruits.

à

ou

tab.

de dans

Lin.

Mant.

fl. liisp. III, 33; 66;

Krtihera

cultivés

ITsser, la



et

bor.

Afr.



Capnophyllum et

près

dents

des

marquées

peu

les

fruits

;

Alger, Blidah, Philippcvillc, Constantino

à

(Dur.).

Willk.

longs que

dessous

au

côtes

Sébaoù, Taoùrirt-Guir'il

aussi

LaCallo

aussi

Aith-bou-Addou

les

à

mince

marécageuses

et du

Idjer et

et contractés

assez

styles

;

hémisphériques

zone

mér., Itat,, Orient, Afr.

Tizi-n'-Tléta

bor.

Tordijlio;

dicholomnm

Conium

Irptoph'j/la Ilolfin.; Arab.

et moissons

littorale

sub

55

dans

la

(Letx.);

d'Alger

et

du

plaine

baoù Sé-

Drà-el-Mizan

d'Oran.



Esp.

157



Ferula

communis

yl^^. 367; faux

Fenouil. de

plaine

rOued

à

vallée



Sébaoû

chez

Ridolfia

Anethuni

II, 212

;

près

hm.

Psipsa, Razanedj.

Batt.

Mant.

19;

dans

Com.



les

algeriense

Heracleum liitm

spondy Bull.

Lot.

soc.

Cat.

46,

fleurs

vàv.ailmiticiim

plus étroits

forêt d'Akfàdou Fl.

en

moissons.



Bifora latum de

L.

rOued





Champs



379

;



Letx.

à

mais

dans

la

(Letx.,Batt.).

Cat.

les

les

dans

Dor.

Afr.

IV, 249;

48;

Cultivé par

(Letx.), et subspont.

iesticu^

Coriandrum

(O.D.)

(Perroud)

Beni-Mansour

; vallée

; Tizi-n'-

Rëg. médit. (Fr. mér., Esp., Port., Ital.,Daim.,

laserpUioides

Laserpitium

in

blanches,

non

Letx.

silicéo-calc. à Fort-National. les

H.

dor.

Afr.

Turq.), Grèce, Crète, Chypre, Syrie, Afr. Daucus

et

Agoulmin-Aberkan

Aradie,

Proâf.

DC.

Sahel, chez

Tléta(Letx.).

Alg. 371,

et

Keussdar.

Kousdour,

Orient, Egypte,

testiculata

;

L.; Desf. .4^^. I, 258;

Pisser, Drâ-el-Mizan

de

Kabyles

; Arab.

Sdied.

spondylium,

verdàtre —

juillet.

sativum

Kabyl. ICesder

VH.

in

plante est très abondante

; fruits en

Coriandrum

de

jaune

obscordés

non

où cette

juin

voisine

d'un

rayonnantes,

non

à fruits



Espèce



médit.

Rëg.



Tizi-

spondylium

H.

;

parmi

dor.

et

oUm-jB-àtt.

(1891), 323

XXXIX

Fr.

L.

non

(Thév.).

et

Arab.

Sébaoû,

du

in HerT).

Goss.

Benth.

sablonneux,

(0. D.) ; vallée

Cosson,

(1876) ;

Tensaoût\

champs

et

(1841)

43

Ridolfia

Carum

vallée

;

Jjor.

iaiir.

mér., Ital.,Grèce), Orient, Afr.

Fr.

Kabyl.

fl. Pijr-Or. I, 51

Oûzou, Aith-Idjer (Letx.) ; Drâ-el-Tizan

(Esp.,Port.,

Afr.

Merennis,

Kabyl.

;

(Gandg.)



Can.

dor.

Alg. 368;

hori.

Rech.

gneuse monta-

Drà-el-Mizan

Médit., Afr.



la

(Batt., Trab.,

(Letx.);

Indéœsem.

à Fort-National

les moissons

Tirourda

Tizi-Oûzou

de

Debx.

0.

pi. \, 891

Gen.

(H. Gay).

Moris

segetum

Hook.

de

on

dans

région

;

Aith-Fraoïiçen (Letx.).

les

segetum

Sard.

F/or.

col

I, 252, tab. 67;

^^^.

Djebel Belloûa

Oiiffal. du

Desf.

sulcata

F.

Batt.

incultes

Beni-Mansour

les

Palestro

de

gorges

et collines

Sébaoû, Tizi-Oûzou

du

univittala

var.

Kelhlia, Besbet'-Ar'ami

sablonneux chez

Sahel

I, 251,

Arab.

\

Takériboud-el-Djédid,

Perroud); (Thév.);

Ouffal

Champs



AU.

L. Desf.

Kabyl.



daucoides

four; Caucalisvirgata

Foir.

DC. Desf.

Prod.

bar.

IV, 210;

Atl. I, 253

Voy.Barh.

; tab.

II. 133

Batt.

70,

Alg.

non

; Ctenodaucus

Du-

158



Pom.

virgaius

ainsi

glabres

la

toute

que

; feuilles

cim.

mai.

Nouv.

145.

petitesportées sur

inégaux,

à

de deux

muricatus

(0. D.)

AU.

Desf.

Khiz, Zafaria. rare

aussi

près

les sables

et

dans

; com.

à

;

côtes

le

coupées dé-

fruit.

chers Ro-



Com.



Afr. ï"or.



Ilaska

Fort-Nat.

l'Isser et du

néaires-lan li-

primaires

(Batt.).

à

de

dé-

rayons

(O.D.).

Kabyl. Ouarzel,

les vallées

7

secondaires

que

à Bône

moissons

et

tiges

entières

dorsales

Fort-National

raarit.

6-8

folioles

longues

de

I, 243

Champs



pédoncules,

les

à

4

;

linéaires-lancéolées,

à côtes

tubercules,

de

Affensou

les rochers D.

longs

fruits comprimés

rangs

ombragés,

lanières

involucre

pointes pectinées

en

sur

de

lin contractés; ;

vivace

grosse,

plante, grêles, dressées, de

ombelles

munies

Souche



pinnatiséquées,à

1-2

la



Arab,

;

il est

ou

Sébaoû, Tizi-

Oûzou, Drâ-el-Mizau{Letx.);Bordj-Bouira, Beni-Mansour(Perr.).

decumdens'QdXi.Alg.

\diV B

tes

;

ombelles

pauciradiées; fruits Rég.

Palestro(Batt.)—

Grèce), Afr. D.

des

Tizi-Oûzou

Sébaoû

du

(Letx.)

maximus

Champs

secs

241

Arab.

;

de

et

Tisser,

(Esp.,Port., Baléar.,

Fr.

setifolius

Voy. bot. Esp. et

secs

nord

des

Desf.

pierreux

au-dessus

Drâ-el-Mizan

crinitus

Desf.

ovales-allongés,à secondaires

ravins de

munies

pandu, ré-

Sahel

mauritanicus

;

L.

Kabyl.

Zerourdig.

Sfenaria,



Aboudid,lguilt-el-Hadj-

dans

vallée

la

Sébaoû

du

(Thév.).

Rég.



mér., Corse, Sard., Ital., Sic),

I,244, tab. 65

dessous

très

il est

T)or.

Per^se, Afr.

de

l)or.

; D.

(0. D.);

Andal.),Afr,

d'Akfàdou

vins Ra-



le versant-

Fort-National, sur

Tizi-Oùdjaboud, Djebel col

Boiss.

hrachyloUis

seiifolia Durando.

d'Oû-Abbou

(Thév.) ; Tifrit,

Extramad. (Castille, D.

en

prairies

et

(Thév.),l'Oued

Drâ-el-Mizan

258, tab. 08; Pomelia

contreforts,

Djurdjura

Atl.

Kabyl.

Esp., liai.,Afr.

DJazar,

Grèce, Lydie, Syrie, Antilih. D.



com.



l'Isser

de

à Fort-Nat.,

et sablonneux

(Perroud, Letx.)

sablonneux

D.

;

Ali, Souk-el-Tléta, etc. (0. D.) ;

médit.

Sard.

Sic.

Ahj. 384;

; Batt.

Drâ-el-Mizan

;

Desf. Ail. Seliniou

Thazdelth,

et

(Devaux).

les Beni-Mansour

D.

Ital. mér.

à

cuit,

Champs



(Esp. Port.

—Champs *S/fe?îar/a.

Arab.

plaines; vallées

chez

violacés.

I, 242, tab. 01

Ail.

Desf. ;

médit.

Tiges grêles, décomban-



bor.

aureus

ylZ)e/toor"

384.

rochers

Nador

du

près

(Letx.).

de

Esp.



bor.

Atl.

I,242, tab. 62; Letx.

côtes

primaires sétigères

Cat. sur

380.

deux



Fruits

rangs,

d'aiguillons minces, allongés, pourprés

les ou

159

-

jaunâtres, du

à

Tizi-Oùzou

baoû,

ifll \ D.

Lamk.

du

séparée

D.

station

sa

komm

et

Desf.

rochers

de

n'est

souche

Port.

Willk.

et Lge.

AV.. de

involucre

multiradiée

ombelle fleurs

du

fruits mûrs

en

Cette

de

fort la

et Saint-Cloud.

Orlaya

Hoffm.

non

encore

Desf.

plus grandes atténué pas

au

que

la

les

celles

sommet, largeur

la

I, 237.

du

de

fruit.



penchés

avant

involu-

visqueuse.

Fleurs



Afr.

sants Ver-



en

Nador

juin;

dor.

est très

à

l'an-

cà méricarpes

fréquentedans

Mostaganem,

Arzew

les fruits n'a

recouvre

79; Batt. Alg. 378; de

Voisin



la

et

en

VO.

crochus, Champs

son non

fruit

2

par

à

3

oblong,

étoiles,ne

sablonneux

Cau-

glandiflora

différant

circonférence

centre, par

à aiguillons du

qui

Kabylie

fleurs

les

thérapeutique indigène. Umd.

en

égalant

(Letx.)

en

gaîne

une

d'huile

d'Oran

concret

dans

Atl.

à

gla'

divisés

en

(8-10mm.)

Kabylie,

en

suc

rencontré

à 2-3 rayons,

ombelle

; feuilles

(de Brett.); Djebel

Tifrit

Koch

platycarpos

plattjcarpos

rayons,

occid.

province

application

aucune

reçu

372;

aromatique,

réduites

Esp. Port.



rare

Le

Alg.

Endjoudan-en-

à odeur

folioles

sorte

(Thév.),

espèce

6-7

à 6-16

d'une

septembre.

région littorale

de

Djurdjura

Drâ-el-Mizan

(Cauvet).

Laserpitium

;

rameuses

fruits grands

blanches;

calcaires

Kléber

; Arab.



.

bor.

hisp. III, 25

caulinaires

composé

ovales, luisants, entourés

Obs.

d'aprèslaquellele

radicales, tripinnatiséquées,à segments

;

de

/?.Jiisp.Will-

52; Batt.

Plante

due

collet ; tiges de 8 à 15 décim., de la

au

allongée

près

Prod.

montagne.—

linéaires-aiguës, les

thèse;

et

type,

du D. gummifer

forme

I, 254, tab. 72

lanières

;

le

variété

Prodr.

Elench.

Boiss,

Spià

dans

Sic. Corse, Afr.

Ital.

Esp.

Bail

—Forme

comme

Boissier

doigt, glabres, striées, peu

du

toutes

celles

leur

Dans

mer.

cit.

loc.

qu'une simple

vivace, fibrilleuse

grosseur bres

la

laserpitioides

Fenouil

ou

hispidus

var.

à Dellys (Letx. Mey.), à Bougie

occid.

gummiferumV"Q'"i. DJebel

J. Bail

par

maritimes

gwmnife7'a

calis



Sé-

du

Esp.



l, 243;, tab. 63.

AU.

adoptent l'opinion de

Lange

Margotia

la

vallée

;

plus hispides-scabres que

et

bord

Rég. médit,

M.

méricarpe.

(Tiiév.)

I, 634,

enc.

Desf.

gummifer

au

hispidus



du

(Perroud)

Drà-el-Mizan

Dict.

hispidus

tiges plus élevées

Les

Fort-National

(Letx.);

gummifer

cil.

D.

le diamètre

que

hor.

D.

à

plus longs

sablonneux

Champs

Afr.

double

-

son

fois peu

sant dépasprès

du

160

-

de

moulin

la

Koch

maritima Gouan

ritima

(Cauv. Letx).

Cat.

et Boudouàou

et

l'Oued

de

Desf.

Ail.

haies,

bords

du L.

leptophylla

C.

I, 235

ma-

à

maritimes

(H.Gay), près

Orient.

du

Sébaoû

de

Bougie

Syrie,

Asie-min.,

Spicil. 478 Desf.

;

du

Orient, Afr.

Pomel

leptophylla par et à lanières

divisées

feuilles moins

ombelles

ses

apprîmes

et

à

bleuâtres

plus grands,

la commissure

des

montagnes,

sur

le

latifolia

Turgenia L. ; Desf.

Maillot

Ail.

Drâ-el-Mizan Torilis Desf.

nodosa

-1//. I, 236

Ga3rtn.

l'Oued

infesta

Iloflm.

Deal'. AU.

thr iscus Var.

Sahel,

A

genuina.

cent,

De

de



Tisser,

Djebel

maturité, par

la

Pelouses



Esp. (Cas-



Haies

I, 339;

'"Ù ^Bmii. T.

Tiges

helvetica

basses,



(0. D.)

Sébaoû

du

Orient.

; Caucalis

Afr.

Alg. Gmel. rameuses

hor. L.

nodosa

;

à Fort-

(Thév.) ; plaine

l'Azib Eur.

;

(Letx.),

et broussailles

Drà-el-Mizan

Afroun,

latifolia

Fort-Nat.

etmérid.,

Beni-Mansour.

UmTjell.



d'aiguillons

Caucalis

; vallée

fruci. I, 82

Alg. 374.

Sébaoû, Tizi-Oûzou,

(Letx.) ;

fruits du double

(Letx.)

à

moissons

(Perroud) Eur.

(0. D.) ; vallée

National

Les





; Batt.

ses

supérieures

côtés.

59;

Umdell.

Hollm.

Tirourda

(Thév.)

non

dor.

\, 237. de

et col

les

ses

deux

Bail

149

mal.

recouverts

des

;

pinnatiséquées,

non

Djurdjura occidental

Andalousie). Afr.

tille,

et

265

plus élevée,

plus épais à

aculéolés

fruits

baoû Sé-

du

et médit.

Esp.

plus larges,

l'état jeune,

étalés, devenant

non

vallée

moy.

.

taille

pédonculées, par

longuement

;

Cultures,



Noiiv.

sa

tripartites, linéaires-allongées, dentées par

tab. 195

hor.

Eleyich., p. 53 et Voy

mauritanica C.

Eur.



2:^5.

Orient.

vindod.

(0. D.) :

l'Algérie.

AU.

Eur.



Reichb.

Fort-National

toute

Boiss.

Daucalis

Hort.

Jacq.

Desf.

;

fLetx,)

lieterophylla

à

Transylv.

Diffère



Torilis

dans

caerulescens

C.

liumilis

chemins

des

Grèce, Turq.

C.

IV, 216

Prod.

Tirourda

col de

;

;

(Letx.).Com.

T.

médît.

CaucaUs

;

Summan,

occid.

L. ; D, C.

ravinés

Versants

du

46 sables

Les



Corso

médit,

Rég.



daucoides

Caucalis

des

Rég.



hor.

Afr.



Oued

des

I, 238.

Ail.

Dellys (Mey.)

de

(0, D.)

47; Letx,

Umdell.

Desf.

;

l'embouchure

près

Fort-National

dor.

Orient, Afr. O.

à

d'eau

prise

-

Aith-Koufî

des cent,

etaust.

Caucalis

375; FI.

had.

dès

la

an-

617,

base, à

161

-

divariqués,ou

rameaux

tres.

Var.

B

neglecia; Cat.

484; Letx. étalés, et

de

près

risser C

Var.

de

Forme

Lieux

Butt.

150,

Alg

Caucalis

non

infér.

à 1-2

longuement

pédonculées

lées ; fruits

rougeâtres à

dès

vallécules

Les



dans T.

337 91

la

Fl.

infesla

lobés

var.

1-2

égaux,



versants

Esp.

Munby. fruits

de

Fort-National



Batt.

;

(O. D.) ; vallée

vallée de

l'Oued

Debx.

Sic,

Sard., Ital.,Grèce, Rhodes,

-~

de

(Batt.).

fl. Gidr.

Tiges annuelles,



feuilles

entiers

toutes incisés-

ou

nul

presque

occid.

Kabylie

AU.

;

pourprés.—

et

(Batt.) Jbor.

1,262; Kabyl. ou

Père

sylphium

collines

gorges

I,

sur

de

Viviani les

la ex

faces;

sablonneuses

à

Tizi-Oûzou, Tizi-n'de

Palestre

Bordj-Bouira

aux

(H. Gay, Beni-Man-

Rég: médit., (Esp., Baléar.,

(Perroud).

C'est de l'écorce

cules tuber-

(Naples), Afr.

Sébaoû,

de

lons d'aiguilde

Syn.

Bou-néfa

(Thév.) ; Sahel,

rayons

Stjn. fi.sic.

et

57; Desf.

du

col de

Tirourda

la

mer.

cultivés,

Champs

1-2

bor.

linéaires, glabres

sour,

Ohs.

Afr.

; involucre

cit.; Th.

loc.

à lanières

Tléta (Letx.); Drâ-el-Mizan

Perroud)

liai.

Mant.

appliqués ;

à



centim.;

dans

Boumëffà,

Arab.

typica

variables.

; 0,

allongé

Lin.

rameaux

Djurdjura(Batt.).

I, 325

25-30

Djebel Bou-Zegza

Feuilles



le

pinnatiséquées,à segments non

Tiges

rayonnantes

peu

Batt. Alg. 375.

rameuses,

Pomel,

et

mêlés

non



12

IV,

Eu7\



3 rangs

d'aiguillonsrecourbés-crochus

du

forma

un

fl. neap.

Append.

purpurea

Deriès, Adrias; santé;

Prod.

garganica

Thapsia

et

montagnes,

(Gibraltar)Sicile,

mer.

de

Hauts-Plateaux.

le terminal

fruits recouverts Les

des

nap.

grêles,dressées, semblables,

des

Guss.

purpurea

; Ténor. ; T.

région

super,

munies

rougeâtres

ou

ravinées

pentes

Com. *

blanches

raides

vallée



base, à

et

à folioles linéaires-subu-

subulés, étalés, rudes, glochidiés ; fleurs

(0. D.),

et Dur.

la

poils courts,

involucelles

;

fois

six

hifrons

Coss.

sessiles, les

rayons,

styles

;

Lappularia

bifrons

de

rameaux

Dellys (Meyer).

rameuses

grêles divariqués,couvertes

à

haut,

incultes, clairières

de

375;

.

le

Souk-el-Tléta

près

Eur.



Syst. veget. VI,

genuina

var.



El-Kettar

dressées, rudes,

ombelles

la

Fort-Nat., Affensou,

bifrons

annuelles

et Schult. dans

rougeà-

souvent

à Fort-National.

rameuse

stylopode.

fruits

;

Rœm.

dans

que

(Letx.);

mat.

Noiiv.

le

que

neglecla



plus élevés

plus longs ravins

T.

47.

dressés-étalés

les broussailles

ravins,

Les



-

Turquie), Afr.

la racine

que

bor.

s'extrait,par

un

traiteIl

162

-

tement

hydro-alcooliquo, Thapsia.

(Je

nom

dans

la

celle

d'Oran.

province

la couleur

de

lieu

due

dans

villosaL.

Th. Adrias

souche

sa

Champs,

Souk-el-Tléta,

Afroun,

Aith-Koufl

médit,

mais

à 5-6

involucres

fruits

meoides

370.

dressées,

Ail.

de

de

dans

inégales,

et

Bùne.

Koch

in

DC.

le

;



ombelles

précédent,

09;

apprimées,

courte,

den

près

Sard.,

denticulée,

les dorsales

de

la

contreforts,

de

Fort-National

Esp.,

des

liai., Afr.

;

(O. D.); hor.

à

3-4

Prod. des

fois

à la lin

penchées munis

avortées,

Aguemoun-lzen Drà-el-Mizan

à

meaux ra-

plus petites

de

souvent

tiges

rameuses,

involucre

angles

meoi-

Gussone

striées, très

rayons

très

chées; pen-

torale région lit-

la

Laserpiiium

meoides

hémisphériques, à 10-20

;

Collines



collet, émettant

au

petits, striés, subcylindriques,

zone

inégaux

hor.

Thapsia

très

pierreux

à rayons

dans

IV, 255;

grêles,

linéaires-subulées

la grosseur

Très

Prod.

bre, gla-

et de

ailés.

com.

373;

Plante



largement

Afr.



fibrilleuse décim.

décim.

/i-G

hor.

Alg.

Batt.

;

Rég.



petites, linéaires-lancéolées,

(Letx.).

Oran

5-10

de

angles

4

I, 253, tab.

dressés que

(Perr.).

garganica.

I, 252, tab. G8.

Atl.

dessus.

en

(0. I).); Djebel

Coss,

ex

par

neuses velues-lai-

Beni-Mansour

à 3, subarrondies,

très

folioles

Souche



Boiss.

1

munis

à Alger,

sic.

précédent

Aguemoun-Izen,

Fort-Nat.

Th.

ou

Kabyl.

372;

hispides

Aboudid,

le

tefois tou-

récoltées.

courtes,

peu

Sahel,

que

drossée-striéc,

à Drà-el-Mizan

Desf.

un

ou

rare

Desf.

ombelles

petit doigt;

des

du

l'Oued

;

plus

thapsoides

;ï tige simple

E.

Diftére

sèches,

Fontanesii

Laserpiiium

incultes

Akj.

à lanières

est

(Fr. mér., Esp., Port., B;il.), C]iypre, Afr.

occ.

Elaeoselinum

du

Batt.

etc., près de

(Letx.)

répandu

Assez



collines

cultures,

Aflénsou,

I, 2G2;

glabrescentes

dessous,

dans

employées

ont



dans

observée

racines

été

brune

pâle

jaune

celles-ci

feuilles

très

thérapeutique

des

le

sous

couleur

d'un

l'ellet

Toufall.

(ibrilleuse, ses en



AIL

Boii-nëpt^

Arab.

;

et dont

connue

la diftërence

que

qu'à l'état

Desf.

de

est

contraire

au

lesquelles

;

vésicanto

qui

penser

produits,

ces

conditions

est

de

identique, n'est aux

résine

d'Alger

J'ai

résine

la

Cette

-

folioles

5-6

;

d'une

(Thév.).

aile

Ravins



et

fruits

Ichérri—

Sic,

1G4



l.onioorn

\'\\. FI.

Ait.

iiiiploxa

Kabyl.

/i\

cors.

Koi

"\i\la broussaille,

les

clairières, etc., près

L.

Sic.

Sard.

Corse,

Santi

etrusca

Dest.

lium

AU.

113

Aboudid

Aguemoun, dans

région

la

versant-nord

de

arborea

L. dot.

82

tab.

très rameux,

nulées

; fleurs

dehors,

au

légèrement gibbeux gués, glabres maturité.

région

et

baies

;

Eboulis



;

du

d'un

noir

rocailleux

crêtes

Tamgouth-A'izer

Mar.)

Eur.



col

;

des

Webb

haut, à

et

de

Aithcent,

et

hor.

et

Voy.

lier

Arbuste



ïiisp. pant, grim-

non

dressés-

rameaux

sur

(Letx.) —Esp.

et

à

fauves

le versant-nord

d'alt.;col

la

du

Djurdjura

de

Tirourda,

(0. Debx.,

(Thév.); Agouni-el-Maoùa,

la base

triangulaires-ai-

devenant

Lalla-Khadidja

do

à

velu

courtes,

bleuâtre

mucro-

bilabiées, rosées

à tube

dedans, calice

dessous,

en

corolles

1,800-2,000 met.

à

(0. D.);

(févr. 1838)

glauques

ou

en

dents

Cèdres

des

Tizi-Kouilelh,

Bouzgueur

carné

blanc

de

géminées;

subsessiles,

d'un

les

pétiolées, petites, ovales-obtuses,

dessus, pubescentes

en

dans

Orient, Syrie, Afr.

Isemhel.

met.

3

brièvement

étalés ; feuilles

glabres

1 à

de

.P,

arhorewn

Tonga-n'ihir-Aihan,

A2; Kabyl.

cœprifo-

Tizi-Kouilelh,

au

(Thév.)

Genève

univ.

Xylosleum

;

L.

(Letx.), Azib

Dalmat.

Bibl.

Boiss.

Esp. 277,

Djurdjura,

Tizi-Hoùt

Grèce, Pélop. Macéd.

médit.

387;

Aïssi, etc.

Djebel Neslioùa

Koufi, Tamgouth-Aïzer.

bor.

Fort-Nat.

(0. Debx.,

Lalla-Khadldja

Agouni-el-Haoûa,

Tirourda,

Afr.

Ilachich-Urcloun,

de

l'oued

du

montagneuse

Kabyl.

vnër.

Fr.

clairières, Taoùrirt-Amùkran,

de

berges

;

Affensou,

Balëar.

Alri.

ou

rocailleux,

Aboudid,

BHhyn.

près

Com.



hnlenrica

secs

Esp.

Batt.

Lin.;

non

taillis, les

les

ravins

Fort-National,

Viagr/i.I, 113; I,

boisés,

ravins

les

Grèce, Zante,

Solllian-er'7'''aha.

Arab.

dans

L.

;

SoJihan-cr-R'aha

Rèy. médit.



liai.

I. 231

Arab.

Anarnf;

de

Iguil-el-Hadj-Ali (0. D.)

Kew.

Ilorl.

Com.



-

P.

Mar.),

Tizi-Hoùt, Thabourt-

(Sierra-Nevada) Afr.

hor.

RUBIACÉES

Putoria Lin.

lil. Suppl.

et Reut.

Diagn.

dans col

calabrica

de

la

zone

Tirourda,

120; pi.

Pers. Desf. or.

Syn. Ail.

2''

1, 120;

Aith-Ouâbben

Putoria

fasc.

II, 108.

moyenne

et

sér.,

montagneuse

Asp)prula

pi. I,524;

(0. Debx.,

calahrica

Itispanica Boiss. —

Parois

super, P.

du

des

chers ro-

Djurdjura

Mar.), Tirouel.

;

165

-

médit.

Vaillantia 402.

Alg. lis

Espèce

dès

rameuses

denticulées,

et par

Taroiibia

;

I, 133; R.

glabres Var,

God.

B

angustifolia Poir.

Afroùn

Fltoka.

Brod.

;

God.

dans

L.; Desf.

mérid.

Eur.

R.

dans la récolter

zone

la vallée

laevis

R.

du fois

(1878).



Voy. BarD. 394;

Alg.

D'après

des

contreforts

espèce appartenant

plus affirmatif le

décrivant

;

en

sous

est

au

nom



; les var.

(0.

Sébaoù

A

Debx.

(Letx.)



Canaynes. Arab,

à Ain-Thaoùrden(Letx.)

Perse, Afr.

cultivée,

dor.

et devenue

Je n'ai

la même

spontanée sub-

l'occasion

ou

dans

origine,

de

les haies

d'Oran.

II, 1 11 et Siijypl. II, 706; DC. Poiretianwn

le (loc.cit.), genre

de

Bail

R.

Galinm.

rayant définitivement le

R.

Duby.

Kabyl. Tharoûhia;

Sud-Oranais. avec

et Link.

acuminées.

pierreuses

fjor.

Desf.

Spic. 484;

ou

les haies

Galium

de Candolle

le

394;

acuminées,

Requienii

de l'Oued

I, 133

teinturiers

seule

Poir.

IV, 589; Batt.

en

Atl. dans

les oasis

qu'une

Esp.

Alg.

HofFmg.

cit.', Bail

loc.

la

Saintc-Barbe-du-Tlélat, près R.

une

des

ment fine-



lucîda

; R.

splendens

Orient, Lydie, Si/rie,Liban,

garance

breuses, nom-

Canar.

hor.

Batt.

II, 13

Fr.

sèches

toute

Subspontané



OJ)s. La

de

plus

(Letx.)

589;

IV,

Rég. médit., Orient, Zante, Crète, Afr.



soies

Orient, Afr.

de

collines

et dans

tinctorum

ses

hémisphériques,

Sitppl. II, 703;

broussailles, les

Aith-Fraoùcen

par

très courts,

mâles de

ou

quatre,

par

linéaires-lancéolées, étroites,sensiblement

Letx.);

gue distin-

se

fragiles,

verticillées

fleurs

Procl.

FI.

Gr.

Dict.

à Fort-Nat.

R.

elle

ovales-elliptiques,brièvement

ou

dessus.

Feuilles

et dont

V. 7nura~

F/ioiia,Foùia.

Arab.

en

longifolia

du

Batt.

;

centim.), simples

achaines

ses

; DC.

sylvesiris

ovales

Feuilles

et B

L.

latifolia Gr.

A

Var.

voisine

couverts

Gibralt.) Grèce,

peregrina

Kabyl.

Les

20

Tifrit, Djebel



(Valence, Grenade, Rubia

des

hispides tricornes,

tuberculeux.



à

(12

pédoncules

les

plus longues,



contrée,

Valantia

base, hispides-scabres, très

la

par

fruits

ses

Ail.

Kabylie,

cette

Rëg.



Dor.

l,389, sub

elliptiques-oblongues, velues,

feuilles

par

dans

la

tiges plus allongées

ses

par

Ail.

dans

rare

observé

encore

non

L. ; Desf.

hispida



(Thév.)

mér.), Orient, Afr.

Ital.

Sic.

(Esp.

Drà-el-Mizan

(Letx.),

Thaboiirt-Bouzgueiir

-

Galium

lœvis Bail

du

Prod.

Sjncil. serait

est

genre

Poiretianum.

484

plutôt

beaucoup Rubia,

et

Cette

166



effet des

plante s'éloigne en fruits à

ses

épisperme

botaniste

dernier

de

ravins

et et dans

de

Galium

à 60

40

nicule

les fleurs.

que

à

dans

Com.

--

ravins

Taoùrirl-Amôkran;

(Thév.)

Esp.,

;

la

exsic.

Coss.

in Letx.

plante vivaco, les

rochers

par

4-7

très

dépassant

(Batt.). liim

saillantes

non

uniflores

et par

escarpés de

1700

au

n'-Tésselent do

la

de

d'alt.

et l'Azib

des

vient

L.

:

Perj^alderii

Ilarhos.

par

"ir.

verdàtre

fouilles

ses

par

verticillees

(0. Debx.,

P.

Crhév.)

'umI.

/V.



de

planes,

dans

la

Mar.);

Aith-Koufi, près

;

de

pédoncules

à coté du

très gros.

et

tite Pe-



culeux velus, tuber-

ou

à

inflorescence

son

sélect,

très fouillées, tapissant

placer

se

(Letx.)

alger.

172; G.

fruits glabres

;

Drà-

Canaries.

hor.

Kabyl.

blanc



à

G. iniminervures

pédoncules rochers

Les

zone

Cèdres,

des

cascade

de

R'ar-el-Barout

Tizi-n'-Chéria,

Thabourt-Bouzgueur.

Pér.);

verum

d'un

(0.

(Letx.);

Plant

IX,

Lalla-Khadidja,

met.

(Letx.),Tizi-Ougoiilniin G.

Fr.

fruits hérissés

ses

Tamgoutb

à 2000

Kralik

compactes

espèce

dessous,

en

Jmt.

les feuilles

elle dilfére

dont

Lamk.

Aith-Boud'rar

apud

petites,

Cette



Tirourda

de

Aïssi, col

sailles, brous-

Ichérriden,

lancéolées-aiguës, luisantes,

feuilles

;

; fleurs

uniflores

touffes

en

boisés, les

et

Aguemoun,

Alg. 395;

iO; Batt.

Cal.

pa-

;

plus longs

forêts du Djurdjura oriental

Soc.

in BuU.

et

123



l'Oued

Coss.

sus, des-

en

apprîmes

et

de

sessiles,

velues

peu

liai..,Grèce, Afr.

Sardaigne^

Corse,

Perralderianum

G.

feuilles

secs

Aboudid,

de

oral/fo-

tiges dressées,

poils longs

les ravins

des

zone

{\d"\'S)\

Suppl.

allongés, fins, laxiflores;

Aith-Koufi,

D.) ; Aith-bou-Addou,



de

rameaux

etc., à Fort-National,

el-Mizan

à Alger

pédicellesglabres, filiformes, beaucoup

et

pédoncules

obtusiuscules,

dessous

ample, pyramidale,

sailles Brous-



dor.

sommet;

au

ou

en

;

la

depuis

Com.



Mr.

multicaule

rameuses

ovales-elliptiques, aiguës

hort.

des

inflorescence

Zeilff. {IH21),p. 107; G.

vivace,

velues,

Afr.



Ce

la section

son

(Lirou).

Emmi.

Bol.

va

recouvertes

dans

différents.

tout

Chellata

Willd.

Souche



centim.,

mais

à

charnu.

non

décroissantes

Hauts-Plateaux.

Salzm.

Schott.

lium

des

ellipticum

Barrelicri

G.

habitus

son

quadrifide,par

et

la ranger

feuilles

ses

pierreux

région

la

coriace

Ixrif/ahi7n,kcsi\isede

G.

et de

port

son

corolle

sa

par

doit

qu'on

paniculée. multiflore, base,

Ruina,

quelquefois

pense

à côté du

Eugalium,

-

Tizi-

(H.

Tirourda

A/'r. hor. Fr.

H, 10; Batt.

Alg.'S'M;

167



G.

Lamk

aureiim

Eur. G.

et aiist.

Kabyl.

TharrouMa.

A

dehors, à Var

Batt. .1/^.390.

noircissant

B

lobes

;

à

corolle

G.

Ail.

litcidum

Type variable,

dou

FI.

ne

I, 5

non

quittant pas

la

ped.

(Letx.); Tizi-Ougoùlmin Réj.



La

Obs.

découverte

la

de

station

G.

cette

du

FI.

G.

parte;

H.

raidi de

397.

Alg.

;



Lalla-

forêt

le Corso,

du

de

nana,

1800

à 2000

à

prairies marécageuses (Batt. Trab.).

tan, Siï). Afr.

Munby

franc.

(Congrès

rochers

dans

viscosum

mare

in

dans

préférence

dans

sur

les

les

sur

Bougie (Duf.), et Tjor. cent,

et

de

dor.

T)or.

Corn,



des

Eiir.

Afr.

p. XII.

du

milieu

au

Cauc.

mollugo

crêtes

(Chab.).—

Anat.

Append.,

G.

Bougie

aust., Turq.,

dans

à La Lasis-

dor.

brunneum

com.

^ztr.



d'une

près

fait singulier

un

d'alt.

met.

L. ; Batt.

Alg.

d'Akfà-

G. corrudœfolium

Pâturages



palustre

G.

Batt.

l'Europe.

G.

Très

les

Spicil. 484

68; Bail. Spicil.484;

Angl. Vill.

aUmm

se

Grèce, Orient, Syrie,



;

plait de

et aust.,

G.

20 ; Bail

Corso, constitue

cent,

Galle

chez

Maroc).

Tizi-n'-Tésselent, Aith-bou-Addou

Djurdjura,

les

pelouses

région montagneuse,

Gay

plante, qui

erectumJIuds.

Juniperus

du

pierreux

et

secs

pro

Les



Djurdjura),et

Koch

lement seu-

bor.

par M.

marécageux

lieux

en

feuilles allongées,

;

Dauph.

(Thév.) ;

inédit. Afr.

les sables

L.

Prosp.

verti-

fait glabre et

Tifrit,Acherchour-en-Tensaôut,

Tirourda,

(H. Gay).

Toula



(Alger. Tunis.

dor.

et

(P. Mares), Tizi-n'-Tésselent, Tizi-n'-Jmechéddalen,

Khadidja col de

Vill.

florescence l'in-

longue panicule.

une

l'inflorescence

Afr.



corrudsefolium

G.

formant

(versant-sud du

(Letx.)

:

blanches, pubescentes

légèrement cuspidés.

lobes

rocailleuses, Tàla-Ranà Aith-Kalfoun

corolles

dans

hispide-scabre

ci -après

la Ka-

Glabre, excepté dans



Batt. toc. cit.

glaberrimum

glabres

à

acuminés,

dans

linéaires-acumiuées,

glabres,

fleurs

;

répandue

formes



I, 129;

Atl.

herbier; pédicelles,pédoncules

en

feuilles

8-10

par

les deux

(Letx.)

dor.

Desf.

II, 110;

variable, peu

et offrant

hispides:

cillées

Plante

genuinwn et

fruits

Voij. Bard.



bylie montagneuse, Var.

Sibérie, Orient, Afr.

Poir.

tunetanum

à Tirourda

humides

Pâturages



cent,

dor.



la

FI.

Alg. 16(1847);

d'Oran-1888)

zone

à Oran Vahl

maritime, sur

Symd.

;

Batt.

au

II, 29

yl/^. 396.

Gourayà

les falaises

DQhx.mAssoc.

0.

de

de



des

Bougie (Durieu).

Mers-el-Kébir.

(1791) ; 0.

Fentes

Debx.



Syn.

Alg

.

Gif).,

168



Desf.

96; G. glome7-aiwn raides

dressées,

dès verticillées

0-8, étalées

lancéolées, mucronulées, enroulée bi

fleurs

;

courts

que

aristés

;

leur

la bractée

Collines



G.

I, 152

Duby

non

d'un

tu77i Desf. 487

refertur;

Diffère

du

précédent

centim.),plus robustes, plus les

faces,

inférieures

souvent

réfléchis, les supérieures

Esp., Port., Afr. ier réunit

Battand

M.

Schousb,

Spicilegium,

considère

BaW

qu'une variété

de

les caractères

qui

eux-mêmes p.

flore

de

mon

par

bolanisi(;

m'a

frappé le G.

dos

pu

formes

"le l'autre.

très

d'un

ou

seul

G.

cule, panises

même

pestre cam-

dans

n'étant

toutefois

que

plantes,

sont

adopter

campestre

Dautez,

II,

deux

ces

Synopsis G.

le

cette de

la

a

été

et dont

co

ment spéciniciis.J'ai été telle-

des

plante comparée

cette

d'Algérie,dans et

dii

mon

M.

présente

feuilles

deux

J'ai

le

beaux

que

Desf.

roi'iiicdes

la

le G.

comme

entièrement

duquel

et ami,

collaborateur

les identifler, voisines

le rayon

diflerences

bords

fJorrr' hispan.

de

rédaction

la

ces

Prodromvs

l'un

de

à

que

observant

en

séparent

de

glomeratum

visquosité, la

mais

Lani^e

dans

adresse

camiieslre

G.

leur

lors

Gibraltar,

de

récolté

avec

voir,

d'Algérie

Desf., tandis

Dans

distincts

comme

flore

sa

à distinguer

et

8-12, à

par

hor.

servi

variables.

manière

n'ai

ont

,

Galium

le

dernier,

ce

Willkomm

322

dans

glomeratum

G.

au

et

incultes, Tizi-n'-Tléta (Letx.),Drà-

el-Mizan Obs.

angles

et

,

(15 à

pédicellesplus allongés el

Collines



cil. Spi-

(1853)

les

sur

mucronulées

fruits plus petits.

(Thév.).

Bail

hispides-ciliées,par

florifères et les —

glomera-

liisp. exsic.

verticillées

plus longuement

rameaux

G.

der.

tiges plus élevées

ses

feuilles

ses

par

ad

rudes-scabres

folioles

les

PI.

à

Sébaoù,

hort.

campestre

var.

par

peu

Af'r. hor.

Enum.

A/g. quod

Bourgeau

25

sur

Willd.

;

plus

un

du

Esp. mérid.

giomeratum

1900.

velues

rameuse,

lobes

la vallée

dans

in FI.





rement légè-

légèrement papilleux

et

in Herb.

glomeraiian

G.

;

G.

pâle, à

jaune



Battand.

nec

ou

et à marge

surface

(Letx.).

Schousb.

campestre

meuses ra-

feuilles

scabriuscules;

,

sablonneuses

Tizi-n'-Tléta, Drà-el-Mizan

centim.,

pédicelles'étalés beaucoup

fruits petits, subvisqueux

surface.

Tiges



panicule corymbifornie,

une

corolles

;

10 à 20

de

à leur

scabres en

Spicil. 487.

réfléchies, obovales-linéaires

ou

densiflore, à

trichotome,

ou

Bail

;

quadrangulaires

base,

par

I, 128

AU.

flexueuses, grêles,

ou

la

-

le

pnit, la taille, la

paiiicules,etc.,

les considérer

type spécifique.

coninio

étant

qu(^ Je doux

169



parisiense

G.

risiense

var.

GG.

FI.

Panicule



grêles, simples,

Eur.

(Letx.). —

G.

L. ; Desf.

champs, près Amokran

Afroun

(Letx.).

Perse,

Afr.

G. loc.

de

Fououà.

aparine

Bour'ni.

h Lamk

I, 363.

taille moitié

sa

nœuds.

(Letx.).

tricorne

Eur.



With.

Tizi-n'-Tléta

;

Atl.

cultures; chemin

G.

infér.

sub

à



Fouoùa.

Médit.

du

murale

ses

par

à la

renflées

non

aust.

à

Orient,

ni

BordjCauc,

Eur.

(0.

vallée ;

de

l'Oued

Djurdjura

;

Sahel,

Taur.

L.;

aparine —

Champs

et

sur

le

Beni-Mansour,

Canar. Dict.

dans

la

enc. zone

II, 585

;

Batt.

montagneuse

Bordj-Bouira(Perr.); Bou-Adnan

Cauc.

ped. l, 8

hor.

(Letx.).— Médit., Grèce,

in Lamk.

pierreuses

l'Oued

et aust.,

D.); Ain-el-Hamman,

Drâ-el-Mizan

Danth.

de

Affgan., Afr.

Fouoûa.

;' Avdh.

sons et mois-

cent,

Vaitlaniia

;

Tizi-Oûzou,

vallée

(Thév.) ; —

Alg., 400

cultures

Sébaoù,

du

occid.{Vv. mér., Esp., Sic,

Ail. Fl.

Vaii-

var.

montagnes

Champs,



ped. I, 39;

Vallantia

Tizi-n'-Tléta

Pelouses

God.

Gr.

II, I, p. 153; Batt.

(Perroud).

Fort-Nat.

Crète, Lycie, Syrne, G.

Ed.

drit.

(0. I).);vallée

Tirourda,

et moyenne

(Batt.).

tiges

et

cent,

bor.

Ail. Fl.

verticillatum —

Mésop.,

min.,

tuberculeux

non

des

Céphalonic, Palest., Afr. bor.,

Alg. 401.

Djebel

G. aparine

Perse, Syrie, Egypte, Badyl.,

com.

(Perroud);

*

,

I, 390

de

Zantc,

rocailleux

les Beni-Mansour

saccharatum

Desf.

Taoùrirt-

aparine

G.

Diffère du



(Letx.),Drà-el-Mizan

Grèce, Cauc. G.

Fl.

à Fort-Nat

com.

Sahel, chez

des

Afr. hor.

Arab.

Kabyl. Ihaniekh', ;

Kabyl.

bords

et

Vaillantii

plus petite, ses

Eboulis



Perse, Syrie, Chypre, G.

Asie

Syrie,

IV, 608^,var.

var.

Syn. fl.yerm.

aux

dor.

49;

Aguemoun-Izen,

fruits 3 à 4 fois plus petits, à aiguillons

velues

Afr.

(Perr.), Tizi-Oûzou,

Orient,

Pi^od.

L. ; DC.

cit. \, 44 ; G.

par

Tizi-Oûzou

de

haies

bords.

dor.

spurium

base,

les

Cat.

Les

DC.

tiges

;

sur

près

Letx. —

Tirourda

Eur.,



lantiiKoch

I, 130;

Atl.

Arab.

col

(O, D.),

rudes ,

pa-

couverts

sommet

au

base,

Fort-Nat., Aboudid,

de

velus,

médit., Orient, Cauc,

et

Ifiautehh, Théminfa;

la

G.

étalés-

courts,

; fruits

Djebel Belloùa

du

moij.

aparine

à

;

liiigiosum

rameaux

recourbés

peine

400

Alg.

Il, 42; G.

extrémité

plusieurs

ou

rocailleux

Versants



à

étalés,

poils blancs

Fr.

de

étroite, à

dressés, feuilles jusqu'à leur de

Batt.

eriocarpum

var.

vestitum

fr. IV, 263.

FI.

L.



; G.

Perse. minimum

Afr.

Ital.

mér.), Grèce,

bor.

Rœm.

et

Schult.

170



Syst. regei.

;

Rochers

et



Imaïsren,

Sherardia

muralis

chemins

Afiensou,



L.; Callipeltis muralisMoTis,.

couverts; etc.

à

com.

(0. D.)

forêt

;

Aboudid,

Fort-Nat., d'Akfàdou

(Letx.).



Rég. médit., Grèce, Orient, Syrie, LiTjan, Crête, Afr.bor. arvensis

Asperula Cultures

et moissons;

(Lirou)

Cane,

Asie

Desf.

col

versant-nord

de

Auct. le

Lalla-Khadidja les

Lin.

aristata,

Battandier

cq\u.i iXqV A.

déterminer

soit

120;

formes

J.

I A.

Subsp. et Kit.?

peuvent

Batt.

pas

Corolles



du

B

(Batt.).

var.

sur

le les

Tizi-

(Letx.); A.

292;

cynan-

de

groupe il

IM.

soit à

difficile de

bien

môme

cause

p.

plusieurs

aristata,

paraît

dans

ranger

se

réuni

cit., ont

loc.

àoni

Spicilegium

son

de

les deux

bilité. varia-

leur

sous-espéces

deux

de

gracias

Batt.

Les

millim.

fois le limbe. Gr.

5-7

God.

FI.

de

à

tube

millim.,

loc. cit.

-

du

versants-sud

Rëg. médit,



de 3-1

Corolles



II, 48,

Fr.

Waldst.

an

fois la

égalant trois

limbe.



Plante

touffes

en

;

fleurs

Djurdjura,

dressées,

rosées

l'Adjiba,

occid., Esp., Po)'t., liai.. Sic,

nâtres. jau-

ou

Maillot

Daim.

;

la

Afr. dor. scabra

293

et

Afr. bor.

Alg.

très fournies, à tiges glauques, et grêles

n"

1300

chez

Mar.),

P.

dans

Batt. loc. cit.

A.longiftora

II

longueur

A.

pelouses

Tizi-Kouilàlh

Esp. Port.

limites, à

les

brevillora

n'égalant

B

Los



:

Subsp.

var.

391.

les crêtes, entre

sur

Bail

au

mdàiî

cynancldca, exactement

Ces

Var.

bor.

Alrj.



et Trabut

qui appartiennent

à tube

Tais.ériboud-el-

Bordj-Bour'ni

(Thév.).

Aith-Haïdiel

;

mist., Grèce, Arm.,

et

(0. Debx.,

Aith-Koufi,

fil. Siqipl.

dVl.

nom

suivantes

de



alger. p. parte.

488, et MM. formes

Batt.

;

de Djurdjura,

Drâ-el-Mizan

aristata

Sous

(0. D.)

cent,

Fouoûa.

; Arab.

Tirourda, Agoùni-Aihmed,

de

Ougoûlmin,

chica

Fort-Nat.

Eiir.



.1^/. I, 127

Aith-bou-Addou,

A.

391

.Ug.,

Anat., Syrie, IJdan,Afr.

et rocailleuses

met.,

1700

à

rare

(Perr.).

nmi.,

hirsuta

sèches

Batt.

;

Aith-Idjer (Letx.) ; Beni-Mansour,

;

DJedidàTirourda

A.

L.

;

Presl

A.

Délie.

longiflora Bail

scaT)ra

Soc.

bot. Fr.

bres

à leur

Vrag. scal^ra

var.

Spicil. 488

VII, 326.

surface, ces



;

A.

Tiges dernières

12i

;

Batt.

digyna et feuilles

Alg. 392 Léon

Bogli.

Cal.

Debx.

O.

;

.4. aristata

Dufour

in

glabroscentes

verticillécs

par

4, les

liiill.

et

sca-

infé-

172



la

G7^èce

I. 27.

C.

L.

rudra

V.

/).

var.

corolle

de moitié

du

calcitrapa

Ail.

couverts

dans

Tirourda

(Perr.);

Azib

39;

p.

mat.

JSouv. ;

Ail.

Desf.

copiœ

l'Espagne,

et

beaucoup

et

chez

Djurdjura

Oùzou, ^F.

etc.

Alg.

fois aussi

long ne

sem.

Cat.

50

;

voisin

du

le limbe,

les Aith-Kouii,

Valeriana

;

cornu-

fleur

la corolle

son

par

gros,

(0. D.) ;

calice

de

que

débordant

Nouv.

Corolle à lobes le limbe; pas

la

mat.

cou Coumidi

du

plus grélo

les

pâturages

vallée

du

12; F.

petits,à

dans

le

l'oued

Sahel,

Sébàou,

Tizi-

bor.

Spach

cormita

tube

grêle, quatre

fruits pubescents, oblongs,

loge fertile; limbe



Tizi-n'-Tés-

de

vallée

et

plus large

Esp., Port., Péloji. Crète, Orient, Afr. Pom.

Pomcl

renflés-ovoïdes.

les Aith-bou-Addou,

(Perr.);

Beni-Mansour



de

(1840)

ïiort. Petr.

lieterocarpa

F.

de

(Thév,);

Drâ-cl-Mizan

404.

col

;

Rég. médit.,



/''. cornucopiœ

le tube

pur

supérieures plus

caput-bovis

Batt.

stériles



Ind.

Gœrtn.

à Fort-National

(Letx.);

Bordj-Bouira,

que

(0. D.)

AdjèJig-en-Ték'oiU ou

différant

cymes

cultivés

Champs

; Letx.

Très



en

Mey.

non

Kabyl.

plus long

les fruits des

et

147

I, 29

El-aniss.

Arab.

selent

71 ;

p.

do

ex

XIV,

cal-

chemins

ombragés,

(Letx.).

dor.

Valeriana

Fort-Nat.

Fr.

dor.

graciliflora Fish.

50 et in Linnea

de

sa

humides

Suisse, Savoie,



Alg. 403;

Aith-Koufi

des

compactes,

Rochers



Rochers



I,

feuilles

Valence), Ital.,Afr.

Batt.

autour

Grèce, Orient, Crète, Afr. Fedia

tube.

(Pom.).

I, 28.

les ravins,

terminales,

Astur.

Valér.

Ail.

ses

par

; Va-

tiges lisses, fîstuleuses,

le

que

Desf.

353;

précédent

ses

cymes

Djurdjura

Duf.

L. ; Desf.

ciirapa

en

Alg.

Batt.

;

IV, tab.

Diffère

(Catal.Aragon,

mérid., Esp. C.

le

;

Fr.



403

plus courte

montagnes

des

(Letx.)

FI.



fleurs

ses

par

; ravins

Tjor.

fr. IV, 239

les

ombragés,

Grèce, Macècl. Liban, Afr.

linéaires-lancéolées, entières,, par rameuses,

Desf.

a;

Taoùrirt-Amùkran

GiVidin. Icon.

angustifolia

leriana

128;

DC.

angustifolius

var.

ou

(0. D.); Thabourt-Bourzgueur

Aïssi

Alg.

403; C.

Mq.

L.

humides

Fort-National,

Esp., Ita/., Daim.,

mer., f

à

Batt.

rudra

rochers

les

sur

couverts

ValeiHana

38;

Sihér.

Cauc.

Taur.

l'Atlas et

mérid., liai.,

Fr.

IV, 239;

fr.

FI.

dans

Com.



£"57),,Port.,



DC.

Valër. Com.



l'oued

de

ruber

Duf.

latifolms

chemins

Oran.

Parnasse), Crète, Chypre,

{W

Centranthus

Atl.

à

littorale

région

(Thév.)

Drâ-el-Mizan

(Letx.);

Bouzgueur



du

calice

à

loges dilaté

173



en

forme

en

deux

de

appendices dent

une

avec

un

coupe

boud-el-Djédid du

porte

col de

//.sic. I, 28.

fruits

stériles plus petites, sillonnées

Addou,

(Letx.)

carinata

V. Rchb.

Lois

Icon.

I, tab. 6L

canaliculé

gone, face

Col



Arm.

de

Lois.

carpa

Guss.

Fruit

FI.

Not.

150;

; limbe

fruit glabre

National, où

il est

discoidea

V.

1, 124;

F.

Valeriana

du en

coronata nom

calice

dedans vallée

-f

V.

calice

Eur.



(0. D.)

truncata

Cauc. DC.

subtétrala

sur

autres

bor.

Afr.

Willd.; Fedia

;



fleurs

148; Valeriana

DC.

p7^od.

IV, 628

maturité,

Afr. Prod.

dor.



sur

Orient.

DC.

non

toutes

peu

obtuses

FI.

à

Afr.

bor.

Spec. fr.; Ka-

bifides, velus —

et

Fort-

les valérianelles.

souvent

;

le dos

discoideaWiWd.

Beni-Mansour

(Thév.).

dents

sablonneux

ovoïde-obconique.

Sahel,

un

petits corym-

en

portant

Rég. médit.,



sphxro-

pubérulentes,

Champs

Not.

; fruit court,

Crète,

carinata

médit., Grèce,

et

moy.

la

bel Dje-

les deux

court, trldenté, à

qui s'applique à

de l'Oued

de

filiforme

sur

Liban.

sommet

filiforme.

étalés à la

(Lirou), Drà-el-Mizan min.,

saillants

les

bor.

Fedia

côte

d'une

pumila

au

rare

Lois.

byl. Thioilinas Lobes

côte

une

moins

ou

Aith-bou-

pubescent,

ou

pubescent, subglobuleux,

ou

les faces

sur

du

plus

Afr.

49;

Tiges dressées, courtes,



s'en

fr. IV, 242; Batt. Alg. 407 ; F. meïnbra-

rudes, rameuses-dichotomes serrés

Cat.

muni

(Letx.)

glbhosa

Pâturages



Daim.,

mer.,

à bords

sillon

dos.

glabre

face,

une

bor.

Thabourt-Bouzgueur,

149; Letx.



Tirourda

DC.

pumila

nacea

bes

le

Orient, Syrie, Mésop.

Çaiic.

\.

sur

et d'un

opposée

côtés.

Not.

faces

(Lirou), Aith-Koufl,

liai,

Sic,



Afr.



loges fertiles renflées,

Tirourda, Agouni-el-îîaôua,

Afroun

(H. Gay)

oh'loria, mais

V.

glabres, à

sur

Chellata

montagneuse,

zone

hors

linéaires, entières,par

ou

ses

par

Takéri-

Fedia

626;

du

oblongues

bi-striées, et

et

plateaux.

voisin

de

;

Palestro

IV,

Champs



Fort-National

de

Prod.

globuleux subcomprimés,

gibbeuses

près de

et

gorges

Très



(Pom.).

contreforts

et les Hauts

feuilles

ses

par

dorsal

les

;

DC.

gibbosa

Prod.

distinguant ses

dans

Tirourda,

région littor.

la

Yalerianella Guss.

le sinus

Djurdjura (Perroud)

dans

C.



dans

pierreuses au

prolongeant de chaque côté

se

triangulaires-acuminées, étalées,

cornes

plus petite

incultes, friches

la

évasée,

peu ou





tout sur-

neux, sablon-

Champs

Chellata

(Perroud),

Médit., Grèce, Orient,

Asie

Canar.

IV, 627; Batt.

Alg.

408.



Fruit

174

-



très petit,hispide, ovoïde, faiblement de

coté

chaque

nervié, aussi obtus

côte

d'une

long

le

Djurdjura,

Grèce, Crète, Mèlos, Afr.

saillante; limbe

apiculé.

Asie

microcarpa

Lois.

microcarpa

Guss.

Fedia

ovoïde-conique, deux

de

muni

la

de

secs

Syrie,

min.,

Not.

Syn.

convexe

de

major

une

côte

saillantes

la

gneuse, monta-

zone

mër

Fr.



,

Taiiride,

Perse,

teste

Batt.

inférieures

feuilles

à côte

ovoïdes,

Rég. médit,

(Batt.). —

Iielv.

DC.

Morisonii

Spreng. filiforme

Fruit



à limbe

calice

dos,

le

sur

glabre et

dans

la

(Thév.), Tizi-n'Pom.

à

dans

le

Koch

deux

Syn. fl.

Fedia

plus saillante fois

Morisonii

avec

côté ;

chaque

sur

court

plus

côte

une

le

que

à Palestro, Djebel

moissons

occidentale

Kabylie

type, velus,

hor.

58, nonDC;

Les



sur

Drâ-el-Mizan

àPalestro,

Afr.

var.

autre

une

serrés;

côtes latérales plus épaisses

velu, ovoïde-conique,

ou

mai.

Noiiv.

dentées-incisées

que

incultes

Fa/er.

Pâturages



IV, 627; V. deiitata

fruit,tronqué obliquement. Bou-Zegza,

gros

réticulé-nervié,

non

faces.

super,

et

; la

Prod.

Dufr.

372; V. mixla

plus

occid.

le dos, et

sur

petits corymbes

en

les

Lieux



petit,hispide,

filiforme

otodonta

V.

filiforme

dorsale

saillantes.

plus

V.

double

du

IV, 627;

(Letx.)

Fleurs



oblongues,

fruits

les bords;

et

cil.

loc.

Fruit



les

sur

Prod.

DC.

Drà-el-Mizan

Alg. -408;

Batt.

mixia

I, 29.

région montagneuse,

B

Var

cent,

réticulé-

obliquement, entier,

Pal.,

sic.

avec

plus

côtes

V.

151;

Tléta, Bordj-Bour'ni ; Tizi-n'-Chéria

*

calice

(Batt., Chab.)

Bou-Zegza

et bordé

bor.

V.

G8

du

Pelouses



le dos

sur

le fruit, tronqué très

que

légèrement

ou

nervié

(Batt.).

Eiir.



dor.

Afr. hor., Canar.

etaust., Orient, Caiic, Bithyn., Perse,

DIPSACÉES

Dipsacus

.4//. I, 118; Batt. chez —

les

Com.

410.

Mg.

dans

(Letx.)

algérien.

Tell

le

Cephalaria

atlantica

(1889)

XXXVI

tiges dressées,

peine hispides

de

aux

1

Eur.



Cauc.,Corfou, et Dur.

Coss. p. 25

m.

nœuds,

50

humides

Lieux



Aith-Idjer, Tàla-Guitan

Grèce, Macéd., Tauride,

hot. Fr.

I)ict. 2.; D.silvestris

Mill.

silvestris

;

à peu

Batt. 2

var

le

Corso

(H. Gay).

et aust., Dalmat.

cent,

hor.. Caviar.

Zante,Afr.

Alg.

L.; Desf.

marécageux

ou

;

Ined.;

a

A.

411.—

Chab. Grande

Bull.

espèce

met., fistuleuses, glabres

rameuses

;

feuilles

Soc.

grandes,

ou

à à

fer-

175

-

et coriaces, les inférieures

mes

glabrescentes

tites, toutes dans

le

blanc

jaunâtre.

gouth-Aïzer Daoùd

jusques

Knaiitia

Plante

Alg

Koch

412; Scadiosa

.

ou

Aith-Ouàbben,

et chez

Syn

et

tiges

dans

rameuses

peu

Djurdjura, depuis

/?. germ.

cées,

8 arêtes

le haut

Pelouses



des

à 1800

met.

Cèdres,

Scabiosa

Caiic.

;

sèches

de

Tamgoutli Eu7\



Asterocophalus

Sard., Ital., Afr.

étant

416) comme Mes

ami

S.

distribués

en

var.

Cai.

50 ; S. stellata

Gr.

à

segments

plus petites, et moins

ses

0.

Deb.

Oural.

de

Sijn. Gibr. Bou-

Kabyl.

;

chacal.

Aboudid, mër.,

Fr.

nes Colli-



AfFensou,

Port.,

Esp.,

signalent {Flore l'habitat de

de

M.

M.

E.

feuilles

Miscell.

FI.

de

infér.

du

la

dont

et

avec

du

ceux

Reverchon

midi

de

(Plant. An-

II, 320, et Icon. Bail

Fr.

pi.

Spicil. 493

I, 76 p. p.



\,

rar.

; Letx.

Diffère

du

quées lyrées, les super, pinnatisé-

plus courts, par

les divisions

gérie. Al-

en

Rouy.

monspeliensis God.

cette espèce

p.

regretté collègue et

mon

par

par

de

VAlg.,

de

Fort-National

différence

1889

Jacq.

24; S. stellata

par

Trabut

aucune

tab.

S. stellata

Patte

ou



:

Reichb.

Fort-National,

confirmée

le visa

monspeliensis

Sib.,

1700

bor.

provenant

été

n'offrent

dal., n" 136),avec

crêtes

la limite

jusqu'à

et cent.,

bor.

stellatus

fort douteux,

m'a

Durieu,

l'Espagne

et

échantillons

détermination

velus-

les

sur

lila-

bor.

Battandier

MM.

sub-

Lalla-Khadidja, de

Ail. I, 124

L. ; Desf.

calice

pédoncules

;



épaisses,

fruit; fleurs

Talà-Tamzieb

et

à

du

2/3

II,

dressées,

infér.

montagneuse

zone

Souk-el-Tléta, Iguil-Guéfri(0. D).

Ods.

les Aith-

centim.,

feuilles

l'involucre

Orient, Afr.

micaschist.

;

les

El-Zérika, Kef-el-dib

Arab.

douch;

la

Debx.)

stellata

375, p. 100

n"

le

sur

d'alt. (0.

Pélos,

Zante,

de Azerôu

l'jurdjura, depuis

super,

Tam-

.1//. I, 119.

pinnatiséquées ;

égalant

dépassant

rayonnantes,

glanduleux. du

en

15 à 30

de

ovales, pinnatifides, les caulinaires sessile, divisé

le

d'un

lielv. Ed.

L. ; Desf.

ari^ensis

à

velue-glanduleuse,

simples

; fleurs

que

Afr. bor.



arvensis

Batt.

376;

du

col des

au

plus petits

pédoncules

longuement

Versants-nord



(Chab.).

oblongues, dentées, pinnatipar-

capitules florifères

;

mauritanica,

Ç.



ses

calathides

péricline7-8 (au

hispides, linéaires-lancéolées, dépassant

lieu les

du de

double

10-12),

calathides,

parles paillettesdu réceptacle subscarieuses-elliptiqueset

non

176



acuminées, velues

et

de

non

B

Var.

et

5.

;

feuilles

sa

;

du

pâturages

Aboudid,

Bordj-Bouira

Oûzou, Aitb-Daoûd la vallée

dans

Sébaoû

du

Boimi'rfer.

Kabyl.

Lalla

Albanie

Pelopon.

maritima

S.

r'art,

L.

Tirillah

genuina

Var.

B

ochroleiica

Fort-National,

l'Oued

Sahel,

Afr.

bor.

neap.

II,tab, 3

Batt.

;

Port.,

405

;

Tirourda

du

Tamda-Ougoûlmin

d'alt.,Thabourt-Guifri,

Sicile, liai.



B

var.

les crêtes

sur

de

Tizi-

Alg.

de

col

au

rochers

met.

1900

vers

la

et médit.

cont.

pierreux

(Naple.s),

mer.

hor.

Alg. 413; Kabyl. Imetzë'zonel,

Tam-

Aârich. loc. cit.

Coss.

Feuilles



glabrescentes Desf.

Lin.; S. grandijlora

non

plus grandes que

Fleurs

à

de

Tamgouth-Aïzer,

Batt.

Batt.

A



rar.



ses

rameuses,

(Thév.) ;

Esp.,

Crête, Afr.

; kra.h.

Var.

123.

;

IV, G55.

linéaires-dentés.

Drà-cl-Mizan

(0. Debx.). hor.

non

Batt.

(Perr.); plaine du Sébaoû,

Eboulis

-Khadidja,

peine

39;

?rod.

type

la vallée

dans

liai., hor.

Aith-Ouabben

DU.

; le



Talâ-Âilàl,

Djurdjura,

(Chab.) ;

rocailleux

(Letx.).



à

tab.

I, 125,

souvent

Mar., Letx.;; parois des

P.

(0. Debx.,

segments

Cyrillo Plant,

S. crenata

col des

à

(Letx.j ;

mér., Sard.,

France

Df^M'. Ail.

Beni-Mansour

aux

tées dila-

peu

extérieures

tiges simples,

ses

(0. D.) ;

Imaïsren

nervures

lancéolées,

les

pinnaiiflda

et

secs

calice

30-35

plus précoce.

var.

type par

du

de

muni

rosées,

S.simple.r

pinnatiséquées^

Les



floraison

siellaia

distingue

Se

corolles

ses

simpfp.r

?Alg. 41G

la corolle

les soies

40, par

à la base, par

rayonnantes

de

le limbe

par



dans

la

d'un

genuina,

var.

;

Atl.

I,

blanc

jaunâtre. Var.

Batt. loc: cit.

C duhia

florifères gros; Les

collines

sèches

la

var.

Drâ-ol-Mizan

Crête, Thrace, *

var.

daucoides

B

ocliroleîica

mais

jaunâtre segments

et

ses



Batt.

distincte

pinnatifides,par

Règ

(Batt.).

ses

Atl.

linéaires,

les

les

super,

Sébaoû,

(Thév.);

médit., Grèce,

Espèce



les folioles

velues,

.

à

partout

du

et



Zante,

hor., Canar.

de

capitules grands,

feuilles

h

et

Tisser

1, 123, tab.

loc. cit.

par

de

capitules

rayonnantes.

a

var.

;

le Tamgouth-Aïzer

(Letx.);

Desf.

grandes,

vallées

Bithyn., Ai^m., Afr.

S.

élevées

peu

; les

micaschist.

ou

à Drâ-el-Mizan

c

très

violacées

(0. D., Perr.);

Fort-National

Tizi-Ouzoû,

fleurs

Tiges



38

;

Batt.

l'involucre par

médianes

du

voisine

ses

Alg. 413, S. maritima,

très velues

fleurs

d'un

et

blanc

bipinnatiséquées à

pinnatiséquées

à

segments

177



linéaires-étroits,étalés à angle dans

le

*

Djurdjura occidental

^. 2Ç"; S. columbayHa

ined.



à50centim.

de l'involucre

courtes

sétacées, de

soies

;

millim.

9-12

les extérieures

rayonnantes

pelouses sèches

de la

(Chab.).

Afr.



typique,

dessous;

calathides

de

fauve 1

millim.

Cèdres

Askadjen

Aith-Daoùd,

1600

de

vivace

du

calice

fleurs col

de

plus

fois

3-4

d'un

bleu

Tirourda

Grèce, Thrace^ S. ochroleuca

AU. 25

pourpré.

au

courtes

;

Lazist., Tauride, DC.

Prod.

AslerocepUalus

la

en

de

nombre involucelle

avortés.

6-9, court

Forêt



de

Aith-Ouâbben,

des

Af7\



bor.

Plante



; soies

pubescence

entiers, ovales

cent,

bor. Russ.

Cauc, IV, 658,

var.

mér.

et

Spreng.

blanche-tomenteuse

ou

les

Batt.

Webbiana DC.

Plante



;

aust.

Afr. bor.

regist. tab. 717;

Webbianus

;

Djurdjura (de Brettes),

du Em\



à

de l'involucelle

couronne

pétiolées,obovées, crénelées, segments

dans

à 40 centim., velues-hispides

(Batt., Trab.).

cit. 660 ;

à

Tizi-

tomenteuses

I, 120; Batt. Alg.AU.

Pelouses



-S. Webbimia\)on.mBot.

d'une

soies

que

capitules et réceptacles ovoïdes

;

.4/^.415; recouverte

rameuse

velues,

met. (Chab.)

à 1800

;

plus

Mechmel

plus longues que

L,



super, du Djurdjura,

souvent

Tirourda,

apprîmes

poils défléchis

rosées,

ou

Lalla-Khadidja(0.Debx.,

radicales

tiges peu élevées,de

;

la

Djurdjura oriental, Azerou-n'-Tohor,

du

L.; Desf.

S. columbaria

tiers

un

juillet-août(Chab.).

Variété



achaînes

de

dessus

lobes, bleues

en

plus petites,et à

environ;

au

cit.

loc.

pâturages

et

lancéolés-

segments

Talà-Ailâl, Tizi-n'-Tésselent,

beaucoup

marron,

les

liées linéaires-lancéolées, ci-

montagneuse

zone

à feuilles

la forme

sous, des-

en

Tjor.

fuli-a Chab.

B

Var.

d'un

fleurs

;

Chab.) ; Tamgouth-Aïzer, Hoût

velues

calatliides subglobuleuses

;

à 5

à 1900 met. d'alt.; Tamgouthde

de 1700

et

30

long, et 6-8 fois plus longues que

corolles

;

de

arêtes du calice noirâtres, scabres,

ou

de

de l'involucelle

couronne

Herb.

rameuses,

de 10^ linéaires,de

nombre

au

in

oblongues, crénelées,

ou

incisés

ou

(1889)

XXXVI

Debx.

0.

pubescentes

la calathide; écailles

que

le sommet

vers

Les

hot. Fr.

tiges dressées,

radicales

linéaires,entiers

ou

; folioles

plus

;

Tizi-Oudjùboud



d07\

Afr.

-

pubescentes, pinnatiséquées,à

caulinaires

linéaires



Soc.

pétiolées,ovales

longuement

(Batt.)

Djurcliurensis

vivace

feuilles

;

in Bull.

var.

Souche

(1859).

droit

(Letx.)

Chab.

Djurdjurae

».



loc.

toute

férieures feuilles in-

super, pinnatifides,

oblongs; capitules longuement 12

178



;

longue que

le tube;

4

fols

d'un

corolle

pédoncules

Scabiosa 122.

(Letx.)-

rutaefolium

Picnocomon

Vahl

rutœfolia sables

Les



Dellys (Meyer)

du

(Cauv.).

Summan

et

II, 29

à

maritimes

médit.,

arêtes

ou

des

;

Link

II, 94

Desf.

A

;

tl. I,

Sébaoii,

l'Oued

près

Bougie,

bor.

Afr.

S. iirceolata de

noires,

Port.

FI.

plus

montagnes,

Phrygie,

à l'embouchure

Sicile,Ital. marit.), Af7\

Sard.

cent.

Hoflmg.

Bëg.

soies

fois

2

couronne

Pâturages

Eur.

-

littoral



5



Symh.

sables

;

de

munis

le tube.

que

les Aitb-Attaf

chez

pâle, à

jaune

calices

plus longues



de

l'Oued-

(Esp., Port., Corse,

occid.

hor.

COMPOSÉES

SPC t. I.

cannabinum

Eupatorium Tarhal.

Bords



du

dessus

des

orientale

min-Aberkan —

Eur.

bor.

Arm.,

cent,

et

Bellis DC.

tala

L. ; Desf.

annua

304;

V,

Prod.

sablonneux

Champs

et

Aboudid,

Tablabalt,

Fort-Nat.

(0.

col de

Tirourda

Yoûcef —

D.);

Asie

hor., Afr.

humides

dans

Var.

A

atténuées de

genuina en

poils

; —

As.

rar.

Arab.

bor.

Taurus., Chine

Indes-or..

(Cosmop.).

Arab.

la

Bériana.

des

zone

Feuilles

et

du

contreforts,

Ichéraoûia

chez

Djurdjura

près les

Tizi-n'-Tléta, etc. Afr.

mi7i.

7'egn.

neap.

Desf.

Atl.

bor.



de au

Adrar-

(Letx.),

Madère.

II, 12; II, 277

Batt.

Alg.

Lin.;

non

Banoialj, Bériana. oblongues-lancéolées, longuement

pétiole,trinerviées courts

(Letx.)

Sahel, des Beni-Mansour

vallée de l'Oued

bellldiastrum

Boumellal

Kabyl.

des Aith-Daoûd

cent.,

de

Agoùl-

,

Cyrillo Pi.

Doronicum

Eiir., Sihér.,

forêt d'Akfàdou,

Taoûrirt-Amùkran

(Schousb.); Ain-Thaoùrden,

422;

chez

Région boisée



Kabyl. lebmoula;

(Perr.); prairies

silvestris

:

II,280; Bail Spicil.,494; B. deii-

Ail.

Rëg. médit., Orient, Syrie, B.



Mechmel

Ghilan,

Amer,

(Hong-Kong) Japon,

(Letx.).

Mar.)

t.,Sicile,Sibér., Grèce, Anat.,

ans

Lazist.,

Caiic,

P.

au-

hor.

Tirourda,

; col de

(0. Debx.,

Djebel Afroun,

;

R'afei,

montagneuse,

zone

L.;Batt. Alg. 425.

virga-aurea

Kabylie

la

la forêt d'Akfàdou

Syrie, Liban, Perse, Afr.

la

dans

torrents

et dans

les Aith-Daoiid

Arab.

L.; Batt. Alg. 419;

A ith-Ouâbben

village des

Solidago

COHYMBIFÈRES



;

achaines

pubescentsou

apprîmes, quelquefois

étalés

ou

sés hérisnuls.

180

-

canadense

Erigeron

cultivés

Champs Toute



dire

L. ; luotx.

dans

la

Cal., 50:

423.

Alg.,

Sébaoù, Tizi-Oùzou

du

plaine

Batt.

Orient, Afr. hor., Amer.

rEurope,

hor.



(Letx.). ainsi

et pour

cosmopolite.

Erigeron

Willd.

Unifoliiim

Chl. narb., 470.

Fort-National

(Letx.).

Ré(j.médit,



fr. SuppL,

Foddyat-S'ërar.

à Fort-National,

chist.

Drà-el-Mizan

;

(Letx.); vallée (Perr.).

sour

de

Desf.

la

dans

com.

des

zone

de Bordj-Bouira

des

etc. (0.

contreforts Beni-Man-

aux

Afr.

hor.

Syn. II, A22 {Micropiis pygmœits

Pers.

Hauts-Plateaux,

zone

micas-

Ichérriden,

la

hor.

51 ; Arab.

pelouses sèches,

Imaïsren,

Sahel

pygmxa

littoral et des dans

et les

II, 307), qui est fréquent

Atl.

mér., Bal., Ital.,

Esp., Ital., Orient, Sicil. Sard.



VEvax

Obs.

l'Oued

cultures

occidental

Sijn. II, 422; Batt. Alg.,

Aboudid,

(Thév.);

et

Djurdjura Fr.

;

Pourr.

crispum

murailles

le

V, 381

(Le Caire, Alexand.), Afr.

collines

Les

et Prod.

E.

(Esp.,Port.,

occid.

Pers.



dans

(0. D.) ;

asterisciflora

des

pied

Corse), Grèce, Orient, Egypte Evax

408

Spec. III, 1965;

Décombres,



do

autour

FI.

DC.

ambigua

Conyza

D.)

-

vallées

et les

du

très probablement

retrouvera

se

contreforts,

pelouses sèches

les

sur

inférieures

de

la

Grande-Kabylie. bombycinus

Micropus 443

erectus

; M.

L.

à

Sahel,

Beni-Mansour

Haôua,

dans

A

var.

sablonneuses

mêmes

stations

chez de

l'Oued le

IlcUlreirliii

364 un

losc.

Asie

II, 308;

Pom. n»

mais

de

Batt. mal.

Noiir.

42;

glomérule

Tige d'un

blanc-soyeux,

Tizi-Oûzou

Journ.

la



Rég. hor.

Parlât.

hot.

petite,souvent de

;

vallées

Eranopsis

Ilcldreicliii

Bail

rare

à Tizi-

Afr.

439;

Les

-

plus

Gandg.).

Alg.

et

hor.

Sébaôu

du

Transcauc.

Era.x

acaule, très

Agouni-el-

(0. D.) ;

Letx.,

Trab.

2, 15; Filago atlanlica —

beaucoup

(Perr.),et

et

l'Oued

Spicil. 49G.

Fort-Nat.

(0. Debx.,

et collines

de

Syrie, Afr.

Batt.

Alg.

(Letx.) ; Chellata

Sébaùu,

min.

Syrie, Palest.

min.

Heldreichii

et Spicil. 496. seul

Asie

Bordj-Bouira

vallée

D.) ;

du

Batt.

;

Prairies



super.

vallée

précédent,

Belloiàa

Djebel

Filago

Oiorn.

à

Sahel

inédit. Turq. *

le

que

Ail.

32

Tizi-n'-Chéria,

;

Aith-Mouça-oû-Aïssa près

les

Oûzou,

;

Règ. médit.,



L. ; Desf.

supinus

M.

(0.

montagneuse (Thév.)

et spec.

-1//. II, 308.

(Perroud)

(Lirou), Drà-el-Mizan (Oandg., Letx.).

Desf.

Fort-National

région

la

Gen.

Lagasca

grosseur

(1873),

réduite d'une

à

181



petite noix,

bien

ou

à

émettant

florifères très courts, couchés

néux-tomenteux siformes.

d'alt.

tomentum

achaines

presque

pâturages

in

b DC.

Batt.

centim.,

rameuses

Champs

cultivés

de

(Perr.)

Batt.

prostrata

B

Var.

cit.

loc.

Aboudid,

Imaïsren,

etc., près de Fort-Nat.

(0. D.).

Crète, Syrie, Egypte,

Rafin.

heterantha

F. sic.

prod.

nov.

13

Il, 864

de

10-20

centim.,

lancéolées, aiguës, les laineuses, solitaires et formant

Mizan

mër. F. Germ.

Dict. com.

une

;

forêts

de

Sicile, Afr.

gallica in

Ann.

XXVII,

la

bor.

et

12, 170

collines

43.

les

par

S'pec.

rameaux

linéaires-

des

sessiles, feuilles,

leux. oblongs, glandu-

achaines

et

à

bords,

boisée, Drà-el-

région montagneuse

Taoùrirt-Guir'il

Ftor.

; Guss.

Tige simple,



à l'aisselle

2-3

blonneuses, sa-

Pélop.,

Sic,

; calathides

mucronulées

sol,

AfFensou,

Parlât.

sommet,

sur

le

sur

Canaries.

cupaniana

au

spiciforme;

do

Liban.

Esp.,

mat.

ondulées

groupées

grappe

Pâturages

; F.

Noue.

florales

ou

Afr.

rameuse

caulinaires

feuilles

;



Pomel

prise

Beni-Mansour

Champs



bot. II, fasc.

Spicil. 407

Bail

;



El-Kettar

(Thév.);

France,

Perse,

Giorn.

Logfia spicata

:

laineuse, dressés

Arab.

la

20

(0. D,),

Taoùrirt-Amôkran, —

à

10

do

Tiges couchées



dès la base.

et rameuses-dichotomes

manica ger-

(Gandg.), Djemaâ-Saharidj

Grèce, Orient, Syrie,

aust.

Eur.

— .

de

Fort-Nat.

(Dur., Cauv.),

Dellys (Mey.), Bougie

de

et

et Germ.

Moulin

;

(Letx.), Tizi-n'-Tléta (Letx.), Drâ-el-Mizan près

; F.

dichotomes.

rameaux

etc., près

Aguemoun,

Sébaôu, Tizi-Oùzou

l'Oued

de

vallée

à

sablonneux

terrains

des

440

dressées,

Tiges

Les



Canaries.

JiissiœiCosîi.

; F.

et

vers

cent,

bor.

93 ; Batt. Alg.



sommet

au

d'eau, Tablabalt,

cit.

toc.

Eur.



Perse,

VI, 247

Prod.

subfu-

496. aSjj^c77.

Bail

52;

prag.

ara-

bor.

(Thév.).

Detic.

Presl

erecta

A

Var.

Cai.

Lotx.

L.;

péricline

Lalla-Khadidja,

de

Tiirq. Crète, Transcauc.

var.

res, linéai-

lisses, prismatiques

Sicile, Afr.



spathulata

F.

infér.

à

et

épais

Taragouth

à Drà-el-Mizan

secs

Sibër.

aust.

du

(Batt.).

germanica

F.

ramuscules

quelques

base

le sol ; feuilles

sur

d'un

pelouses

Les



met.

2000

;

la

brillantes, obovées, spatulées; capitules

celles de l'involucre

très petits,entourés



d'Akfàdou

liât,

(Letx.). —

bor.

L. ; Desf. se.

116.—

à Fort-National

Atl.

nat.

ser.

Friches et dans

II, 307;

Il, 20, p. 290; et la

ravins

zone

gallica

Logfîa

des

L.

secs,

subulata

Coss.

et

Cass.

micaschisteux

contreforts

(0. D.)

; ;

182

-

Tirourda

Tizi-n'-Tleta,vallée

et

Drà-ol-Mizan.—

Ph.

Eur.

Cass.

tricephalon

46(3; Desf.

Mant.

Beni-Mansour,

saxatile

151

;

Cass.

L.; Arab. des

(0. D.)

Sébaôu

Rég

(Letx.). —

médit.

Afr.

Noiir.

mat.

.

saxatile

dont

diffère

rameaux

plus allongés, flexueux,

il

ne

lancéolées-aiguës,par tomenteuses,

nombreuses

les extérieures

appendice scarieux, rayà de

Ph.

^

?

opaque.

Du

terminaux

kabyle

et

de

Tisser

voisin

feuilles

la

et

du

Ph.

à

rameuses,

sublinéaires,

solitaires, brunâtres, moins

rochers

munies

maritimes

Chabett-el-Akrâ

axillaires les

Ph.

folioles

distinct

d'un

au

Gou-

(Abbé

Marc.

frère

Riskra.

Ce

zélé

à

Webb DC.

par

ses

Phijt. Prod.

V,

capitules

pédoncules filiformes

ses

Tinvolucre

de

Marcailhou

l'oasis de

apud

uraheUiforme

plus petits et

d'Aymeric, Marcailhou M. d'Aymeric, pharmacien Algérie en qu'il a entrepris en voyage botanique quelques localités point de vue l'Abbé

de

tiges plus ses

saxatile, mais

Ph.

très allongés, par

(1) M.

Très



Schultz-Bipont.

Alg. 444;

Batt.

groupe ou

34.

par

Les



de

Aguemoun-Izen,

plus larges, spatulées et

purpurascens



Moulin

bor.

Afr.

(1847) ;

canar.

396



les rochers

sur

péricline denticuléesauxbords^

(Cauv., Batt.)"

Bougie

d'Aym.).

du

Cat.

bor.

ses

calathidcs

ses

les folioles

par

par

que

Marc.

Letx.

(Perr.); vallées

Pom.

Ph.

Com.

Ichérriden,

lepidotum

*

Abbé

les

bor.

à Fort-Nat.,

ravins

Beni-Mansour

;

rochers, chez

(Cauv.,

Foddyat.—

grands

Lin.

sordida

;)/iz7o»z. (1819), p, 174;

Tauiirirt-Amôkran,

etc.

Azouza,

des

occid., Afr.

jBw/Z.

Açores.

Canar.

Conijza

;

Parois



(Letx.),

V, 396; Batt. Alg. 444;

ProcJ.

Chabett-el-Akrà, Bougie

et les escarpements

du

II, 269.

Conyza,sao^atiUs

prise d'eau,

Orient,

39, p. 401

Rég. médit,



Ph.

DC.

Dict.

Atl.

au

d'Aym.) (1).

Sébaôu, Tizi-Oûzou

du

ho)'.,cent, et aust.

sordidum

Phagnalon

•V-



plus étroites,acu-

de

distingué collègue a [irofitéd'un 18',0, pour explorer au d'Alger, du territoire

notre

Ax-les-Thermes,

avril dos

botaniste

et

mai

environs a

herborisé

successivement

à

col de au ])lainedes Beni-Mansour, le littoral à Bougie et a parcouru la rive à Fort-National, sur sur Tiruurda, Chabett-el-Akrà Sétif et Bougie, le célèbre (le droite de l'Oued Salu'l, entre verses dide la Dans merveilles des ravin l'une Kabylie. ces du pittoresques diable), les plantes qu'il a pu récollé Marcailhou toutes a stations, l^J.l'Abbé France. dès retour son en observer, et qu'ils'est empressé de me communiquer recueillies chez les Benile plaisir de constater J'ai eu parmi les espèces 1 Chénopodiée, qui n'avaient et de la présence de 3 Chicoracées pas Mansour, naturellement dans la Grande Kabylie, et qui trouvent été signalées encore sincèrement M. l'Abbé flore. Aussi cette leur place dans ai-jehâte de remercier

Tipaza, Staoïiéli, Hlida,

.Marcailhou

d'Avm.

de

Médéa,

son

dans

intéressante

la

communication.

183

~

et d'un

minées, scarieuses, de

chaude

(Batt.)—

Ph. Ail.

la

plaine

Afr.

Jjor.

II, 268;

Ph.

des

vallée

;

FI.

499; Arab.

séjourné l'hiver

; com.

Nat.

(0. D., Letx.), chez

man

et

Tirourda

(Perr.).

Cat.

parte

;

266;

Arab.

Bogfi.

à Fort-National,

Esp. Obs.

Tirourda

dans

Afr.

de

dense de

maritimes

le

qui

très robustes, d'un

que

vert dans

H.

le



Il offre forme

Atl.

collines

II,

reuses pier-

de

Sahel,

la

pour et

le

Bordj-

crêtes

du

(Thév.).

et

les

sur ses

par

de

larges

ses

plus

ou

rochers

sées, tiges dres6-8

capitules beaucoup

ses

de

largeur

tomentum

toutefois

grandes

Coss. Soc.

Belle

et Dur.

bot.

Fr.

espèce

apud

Bal.

Plant,

II, 365; Batt. caractérisée

alg.

Alg.

par

sa

mmèt.,

plus

exsic.

souche

vivace,

dressées, très feuillées

nombreuses,

40 centim., par

capitules gros, globuleux, longuement

disposés

en

corymbes

péricline oblongues, obtuses,

terminaux, d'un

blanc

par de

les

lait

n"

Kabyl.

446;

tiges gazonnantes, ses

;

Iguil-Guéfri (0.

(Cauv.) ;

remarquable

feuilles

dessus, et

en

322, tab. 8

gros

type. (Dur., Cauv., Batt.)

lacteum

et in Bull. douan.

foncé

ses

Çauc,

bor.

(0. D.), Drà-el-Mizan

capitules

ses

une

Ain-el-Ham-

Desf.

l'Oued

beaucoup

recouvre.

Bougie,

Fort-

bor.

vàrÏQ

Fontanesii

feuilles, la grosseur moins

Cèdres

a

Spicil. 500 p.

et

(Perr.); Bougie des

de

ausl.,

Bail

Friches

de

;

Baléar.

Taguemount,

et vallée

zone

Bal.,

mer.,

VH.

la

et

inodorum



l'eau

Arabie, Afr.

stœchas

var.

Azouza,

Beni-Mansour

aux

Djurdjura, —

L.

Chibà, Zëher-el-daïm.

Letx.);

cent,

FI.

//.

;

stœchas

Gnaphalium

Bouira

387





etc., prés

(Thév.)

bor.

Cambess.

bpicil.

prise d'eau, Affensou,

la

Afjgan. Egypte,

Fontanesii

Helichrysum Debx.

Eur.



Bail

;

incultes

les Aith-Boud'rar

Orient, Perse, Mascate,

Debx.,

terres

médit,

pet. Afr. bor.

II, 266

Iguil-el-Hadj-Ali, Souk-el-Tléta,

Bou-Arfa,

0.



Atl.

Aith-

Rég.

(Letx.).

de

Iché-

Fort-Nat.,

inf. A7'ab.

et

Moulin

au

de

Djurdjura chezles

L. ; Desf.

Champs

Foddyat.—

le

L. ; Desf.

rupesiris

près

Tizi-Oûzou

luteo-album

Beni-Mansour

I, 29; Bail Spicil. 498.

sic.

(O.D.) ;

etc.

les

Conyza

;

occid., Grèce, Crête, Orient, Egypt.

Gnaphalium

chez

calcaires

ravins

Région

sommet.—

au

Canaries.

V, 396

Sébaôu,

du

Sahel

fi Presl

rriden, Aguemoun-Izen, Koufi

pourpré

l'Oued

Prod.

Ténor

Escarpements



fauve

(Sahara) ;

DC.

rupestre

de



de

777, Tanses

15 à

cules, pédon-

écailles

éclatant,

du non

184



rayonnantes,

les crêtes 2000

du

dans

DJurdjura,

la

Aith-Illiten.

des

Inula Presl

diffère du

ne

velues les

le

les deux

sur

DJurdjura,

(Letx.)

des

crêtes

à

Af7\

L.

Coss. l))'ifolia

de

met.,

g raveolens

Gr.

cultivés

champs

Desf.

;

olim

Ail.

do

Ali. FI.

et du

Grèce, Orient, Afr. I. viscosa

Frigcron

Ait.

Kabyl. Aniagràman dans'la

zone

de

den, Aguemoun, Tirourda

Le

de

de

à

10

lient re-

pelouses rocheuses Tirourda

type

II, 275;

(0.

(P. Mar.),

Deb.

Mar.),

P.

Aith-Kouli

Eur.

:

et inédit.

cent,

431

rochers

Letx.)

Dur.

Aig.

Batt.

Les



II, 275 Fr.

;

; /.

cre-

à

maritimes

océan,

Fau\



Batt.

4.30 ;

Alg.

Il, p. 180.

et

médit,

Rég.



dans

(0. D.)

très probablement

Sébaùu.

Cnimlaria

Com.



Fort-Nat.

la moisson,

;

aussi

les

Drà-eldans

les

occid.., Daim..,

I, p. 223; Desf.

éd.

Ketr.

L. ; ;

des

tagnes, mon-

bor.

Hori.

viscosiun

ou

bor.

après

Tisser

hraites

intermédiaires Les



col



incd.

(Thév.), Bougie (Duf.)et

vallées

des

plus

Sicile.

Dcsf. God.

région

les Cèdres

sous

Dellys (Mey.), à Bougie (Cauv.

graveolens

dentées^

nombreux

calycina.

(Thév.)

et Dur,

méflil.,Orient, Afr.

les intérieures

sommet,

au

péri-

du

(0. D.); Tizi-n'-Tésselont,

l)or.

I. crithmoides

flores,à

1-3

uniflores, très courtes,

mais

Khadidja

Aith-Illiten

var.

parte.

pro

tiges

calycina

velues, plus étroites,et les écailles

2000

(Letx.),Tamgouth-Aïzer la

; 1.

extérieures

la

Dans

sont

moins

1800

de

53

feuilles

ses

par

à la variété

Lalla

de

Tamgouth

col de

Mar.);

Aith-Daoud

ses

par

et velues

faces.

tiges florifères

formes

ces

Mizan

1800

Thabourt-Guifri

Cat.

écailles

le bas

plus allongées,

calicinales

I.

sur

de

(P.

calycina

var.

Letx.

les

disque, et

centim., les feuilles

;

des

type que

par

dans

plus larges

bien

égalant

du

Tirourda au

Mechracl

moniana

1.

très grandes,

calathides

20

96;

j)rag.

variété

Cette

moins

do

L.; Batt. Alfj. 430,

montana

Délie.

cline

rocailleuses

l)or.

Afr.



tés surmon-

super, des Cèdres,

zone

(rAgouni-Aihnied

(O. Debx.), Agouni-el-Haoua,

achaines

ses

Pelouses



au-dessus

d'alt. ; Azerou

mot.

crêtes

etpar

aigrette de poils scabres.

d'une

à

réceptacle nu

son

par



Cupularia

Arab.

Magraman.



Très

à Fort-Nat.,

contreforts,

Aflénsou, Bou-Arfa, (Perr.) ; vallées

Gr.

viscosa

du

Atl. God.

Aboudid,

et de

etc.

;

loc.cif.;

répandu

Souk-cl-Tléta, Sébaou

II, 271

tout par-

Ichérri-

(O. I).),

l'Issor,(Letx.),

185



Drâ-el-Mizan

Beni-Mansour;

(Duf. Cauv.).

Bougie

Orient, Afr.

II, 363

sard.

Poir,

Pulicaria

II, 239

(Letx.)

Initia

Reichb. L.

Tizi-Oùzou

Cat.

distingue

et à

Bords

des

du

P.

;

les Issers dans

Com,

le P. du

M.

saharienne

Sinaï, Afr.

Cass.

a

radiées

Atl.

la

et

centim.,

Arabie,

tiges annuelles,

beaucoup

peu

auriculées. l'Oued



Djemàa, dans

vallée

de

la

l'Oued

(Desf.).

Hauts-Plateaux.



bor.

aradica

Crète).

vent sou-

plus larges, plus

Gcrgerœ

les

II,

Pomel.

Aith-Yenni,

montis et

fait remarquer

{Inula

75

de

dans



2^, III, p. 16;

peine

les

à

bor.

/. aspera

feuilles

chez

Sébaou

du

Desf.

à

40

et à

(0. D.); l'Adjiba

région

do

Aith-

bisannuelle

infér. ; rives

Aïssi

des

(FI. L.) est

de une

VAlg.

p.

espèce

longifolia, et qui paraît être spéciale à la région

(Egypte, ses

l'Oued

(Batt.); ad

Battandier

araMca

P.

la

Arabie,

Egypte, ODs.

de

souche

à la base vallées

des

Sér.

Lin.;

ses

à Fort-

(Thév.).

arabica

non

sa

par

dressés, par

contreforts

des

364,

bor.

com.

village

or.,

la

Alg. 428;

C?'ète,Afr.

Inula

tiges raides,

ses

par

torrents

plant,



arabica

Afr.

Batt.

vallées

;

dans

eaux

Perse,

du

Cat.

Taôurirt-Guir'il

boisés;

Archip.

(1873),364;

rameaux

affluents

des

Sahel —

ravins

Letx.

;

(Letx.); Drâ-el-Mizan

Diagn.

pl.Bogh.

des

1532;

no

au-dessus

Turq.

étroites, semi-embrassantes

zone

des

l'Isser

ofbot.

Debx.

rameuses

de

Boiss.

pérennante,

l'un

Orient,

II,

erreurs.

occid., Grèce,

in Jourri.

Se



bords

(0. D.) ;

et aust.,

montagneux

et vallée

médit

; 0.

Tizi-

occid,. Grèce,

fruct. II, 462

Marécages,



Broussailles



1*. Songîfolia

276

De

Gasrtn.

(0. D.); Tizi-n'-Tléta, Aith-Koufl

Ouàbben

Bail

F^.

bois

(O.D.);

Rég.

L.

bor., cent

Ew.

odora

Nat.

Sébaôu,

du

Rég. méd.



FI.

chrysocomoides

Vallée

Sikhùu-Meddour

Sébaou,

odora

P.

Initia

;



(Letx.)

de Bougie

dyssenterica



Desf.

non

dyssenterica

du

plaine

h.

siculum

Moris

sicula

dor.

Afr.

; Jnula

(Letx.);

occid., Gt^èce, Tiirq.,

.

V, 476; Pulicaria

Prod.

Erigeron

;

Oùzou(0. D.); env.

51

les Aith-Koufl

médit,

Rég



DC.

Barb.

Voy.

Zante,

(Thév.), chez

bo?'.

sicula

Jasonia

-

Celle-ci

est

à

facile

plus courtes,

et

428) que

différente que désertià

reconnaître

à

son

cence inflores-

dichotome. Le

P.

vulgaris

Gsertn.

indique

par

M.

Battandier

autour

des

186



du

près

mares

Corso, n'a pas été retrouvé

Asteriscus

maritimus

ritimum

L. ; Dest.

pierreux

dans

Aith-Koufi

la

médit,

des vallée du

aquaticus

bords

des

Mefh.

rivières,

(Thév.); Palestro (Perr.)

Pallenis

Desf.

sèches

Aboudid,

et

ravins

(Letx.);

inodora

Lonas

Att.

Desf. à

com.

II, 260.

Fort-National,

(Letx.); le

DC.

(H. Gay);

fr. V, 481

FI.

Thégarfa Corbeau.

;

de

A^itheinis

(Cauv.)

Canaries. annna

broussailles

et

(Thév.)

(0. D.) liai,

(Batt.j —

de

les

II, 287

l'Isscr

champs, et

Bordj-Bouira Rég.



^//.

Redjel-el-R'ebab

partout,

de

Desf.

clarata

médit,

du

iomentosus ;

Pied

ou

les

occid.

de

à

ravins

Sébaou

aux

Kabyl.

(Letx.);

Beni-Mansour

Grèce,

Orient,

Cilicie, Afr. fior. Cnna)'ies. *



A.

linearilobus

Diffère do VA.

grandes,

par

nombreuses,

ses

par

Boiss.

et dont

clavatus, feuilles

;

Tizi-n'-Tléta

;

Kaddara

de

;

Iguil-el-

Bou-Arfa,

Syn. pi. II, 465; A.

Pers.

Sahel,

Tizi-

bor.

abondant

l'Oued

Iguil-Guéfri,

Aihanasia

collines

Affcnsou,

gorges

(0. D.); vallées

(Perr.); Bougie

;

Béchibc/iou,

Arab.

Très



Fort-National

plaine

;

friict. II, 396

Drà-el-Mizan

;

clavatus

Fort-National,

Djebel Belloùa, Tizi-Oùzou

(Naples),Sicile, Afr.

Anacyclus

bor.

secs,



(O. D.) ; Drà-el-

Orient, Afr.

Ravins

;

(Letx.)

Corso

Tizi-Oùzou

Imaïsren,

Hadj-Ali, Souk-el-Tléta Bordj-Sebaou

De



El-Nougt.

Souk-el-Tléta,

Sébaou,

Gœrtn.

Buphtalmuni

;

à

com,

bor.

Afr.

Sahel, Bordj-Bouira (Perr.) ;

Rég. médit.



Beni-Man-

Orient,

Baliar, ;

des, humi-

Drà-el-Mizan

aux

p. 276

Arab.

rocailleux

vallée du

aquaticimi

Sahel

XXVII,

11,290;

Canaries.

bor.

(Letx.) ;

l'Oued

Ichérriden, Taguemoun,

(Thév.)

Mizan

mér.

Dict.

(0. D.) ; plaine de l'Oued

n'-Tléta

de

Rég.



sablonneux

Grèce, Zanie,

Cass. yl//.

Lieux

Bel-

Djebel

Buphiahnum —

ravins

Bougie.

Orient, Afr.

Sébaou

l'Oued

Les



au

à

et

ma-

Aith-Iraten, les

les

Dellys

Tliafer.

médit.

spinosa

spmosmnh.;

;

dans

Gay

Buphtabnuni

;

chez

;

592;

(Batt.);rives Rég.



Collines

à

littoral

Mœnch

592

Sébaou,Tizi-Oùzou

du

L.; Desf, .1//. II, 200; Arab.

L,

H.

El-Noiigt.

contreforts

Grèce., Péiop. Zante,

occid.

A.

II, 290; Arab.

zone

(Letx.);

Meth.

Mœnch

AU.

loùa(0. D.); rochers

etc.

M.

par

localité.

cette

sour



à

les écailles

Rout. il aies

divisions do

Png.

57; Batt.

calathides

aussi

presque

plus allongées

l'involucre

Alg. 452.

plus obtuses

et

moins et

lar-

188

-

Santolina

II, 81

Batt.

;

Var.

A

Benth.

L.

pecimaia

S.

;

alior.

non

dentées-tuberculeuses, pinnatipartites, à

;

feuilles

les adultes

rochers

au-dessus

du

Var.

B

52 ; S.

316;

Batt.

Alg.

tomenteux

449.

pédoncules

;

capitules plus

;

du

escarpés Addou

(H.

la

Diotis

liai,

Spicil., 506;

Al fumas

sables

maritimes

Corso

(H. Gay),

Océan

et

Los

A,

Fr.

340 son

du

.1.

feuilles



VA.

d'automne

ciipnnia}ia

moniana in

Batt. de

Bull.

VA.

Tod.,

in

s'en

gie Bou-

médit.

bor.

Kabylica Fr.

et

dentées,

blancs-soyeux

Batt.

XXXII,

éloignant

peu

bot.

rappelant

ses

par

sur

par ses

feuilles

charnues,

l'été plus divisées, à

aigus, plus étroits,mucronés,

à

Soc.

Bull.

bot.

455.

Alg.

Fsp.), Af)\

Soc.

printannières plus petites,glabrescehtes,un pendant

occicl.

Rég.



var.

oblongues, simplement

natifides, et derenant

Batt.

montana,

mais

Enr.



Dellys (Mey.),

{Spec. nova)

A.

groupe

286;

Ital. Balear.

Sic.

(1892); Du

ù

l'Oued

Afr. bar.

(Cav. Letx.).

phare

ciipaniana

nonTodaro.

aspect

72

p.

IL

Les



(Letx.), de

(Cauv.).

maritimes

Sard.

C/iiba.

Arab.

Tisser

Atl.

L. ; Desf.

Batt. et Trab.

Kabyliea XXXIX,

de

maritiinaBaW

D.

Palestine, Egypte,

Grand

d'Aj-m.)—

(Abbé Marc.

L, ;

Summan

et les rochers

Corse, Esp.

Alg., 454;

(P. Mar.), Aith-bou-

II, 261;

.1^/.

l'Oued

maritima

sables

mér.

et de

rochers

Les



gés allon-

plus

bor.

l'embouchure

médit., Orient,

au-dessus

(Fr.

à

et

ou

(Lirou),Thabourt-Bouzgueur,

marilijua

ia

Voij. bot. Esp.

robustes

Tirourda

Desf.

Letx.

;

incanescents

rameaux

plus

Afr.

mer.,

candidissima

Anthémis

et

de

escarpés

cit. 316

Boiss.

(Letx.);Chabett-el-Akrà

Port.

rochers

loc.

canescens

Pér.), Chellata

Tizi-n'-Tirkabin

Espagne,

col

Affen-

Fort-Nat.,

glabres à l'extérieur.

et

gros

capitules

;

(0. D.) Lag.

florifères

Djurdjura, de

var.

de

(0. D.) ;

etc.

Feuilles



dès

sous-frufescentes

près

ravins

canesccns

rosmarinifolia

cit.

pédoncules, à périclineglabres-

grands

; S.

non

loc.

mucronulées

village des Ait-Ouàbben

canescens

Cal.



des

Willk.

25

linéaires-étroites, arquées,

linéaires

divisions

et spec.

vertes, pubescentes, pectinées

Souk-el-Tléta,Taguenioun,

sou,

fl. Msp.

Prod.

gen.

Tiges



globuleux solitaires,longuement Les

Lge

heterophijlla

var.

base, diffuses,pubescentes



et

peclinata Lag. Nov.

rosmarinifolia

peciiyiata Lag.

cent.

Willk.

;

449.

Alg.

; 5.

forma la

rosmarinifolia

-

lobes

pincéoléslan-

les deux

189

~

faces, mais

plus

beaucoup

dessous,

en

du

I-es versants

petits (Batt.). —

-

de

Tamgouth

met.

à 2300

capitules plus

ses

par

d'alt.

Lalla-Khadidja,

(0. Debx.,

de

2200

juillet1858); col

de

Tirourda; Azrou-Tidjeur chez

(Batt.Trab.).

Afr.

le sommet,

vers

A.

Vahl

punctata

Sijmb.

robustes, par

pédoncules

nus,

striées,

de

met.

2300

tus

50

(P. Mar.)

monlana

annuelle

multiflores

rameuses,

à

tipartites

lobes

;

de

linéaires-

1'^.

montana ,

très

de

blanches celles-ci

et

les ravins

did, Ichérriden,

ravin

des

Hauts-Plateaux. tuberculata

A.

tab.

311, n»

531

vient sa

90;

ailaniica

; A.

la

souche

par

à

Elench.,

Spicil., 506; Pom.

Nouv.

les

et subitement

courte

que

moins

allongés.

fleurs,par —

Les



nes colliAbou-

Tirourda, Takéri-

107, et



Choul.

dans

289.

la

région

hot.

Esp.,

Eboulis

sur

terminées

alg. excic, Cette



espèce

elle diffère par

dont

vivace,

ou

Voy.

Fragm.

mat.,

pailletteslarges, munies

saillante

paillettes,

Afténsou, Tagué-

Abonde



les écail-

Fort-National,

col de

uni-

ligules elliptiques, les

que

Imaïsren,

(Gauv.).

fruticuleuse, bisannuelle

ses

;

tuberculées.

petits,brunâtres, à côtes plus fortement ses,

plus petites

sommet;

au

,

tripinna-

ou

pédoncules

marge

placer à côté de VA. peclunculata

se

del'^.

Afr. "or.

Boiss. Bail

à

renflés

; corn,

d'Oû-Abbou,



bi

calathides

plus courtes

pierreux

boud-el-Djédid (Perr.); Bougie

mat.,

Nouv.

centim., pubescentes

;

Iguil-el-Hadj-Ali,etc. (0. D.) ;

mount,

Pom.

pubescentes

à cotes

à

peduncula-

à

sur

du

Thabourt-

20

peu

sions divi-

Djebel Zaghouan).

au

40

ses

rochers,

pérennante, à faciès

un

achaines

acuminées;

sèches

par

ou

aigus

côtés,

deux

Tun.

tenuisecta

membraneuses des

des

Aith-Koufî,

plus nombreuses,

allongés striés,

l'involucre

fissures

des

à

20

Sommet



II, 288; Anacyclus

feuilles

,

dans

de

sommet,

au

les

l'Azib

;

dressées

tiges

;

dressées

mucronulées.

Anihemis

;

Plante



II, 288, tab., 239.

triple plus grandes à

du

massue

dans

Desf. Ail.

II, 4G3

Syn.

290.

flores

tiges



Pers.

que

en

p3u

Lalla-Khadidja,

peclunculata

et

ses

(Letx.). ^/V*.6or.(Alg. et

Bouzgueur A.

Ail.

par

aiguës,

écartées,

d'alt.

Desf.

calathides

ses un

;

pétiolées,glabres, bipinnatiséquées,à

feuilles nombreuses,

Tamgouth

II, 91

précédent

30 centim.,

linéaires

les Aith-Illiten

bor.

du

distingue

Se





Mar.-

P.

par

ses

achaines

tuberculées-glanduleule dos en

une

d'une

pointe

forte raide

vure ner-

plus

liges et pédoncules plus robustes,

ses

et

pelouses

delà

zone

montagneuse

190



de

super.;col

Tirourda(P.Mar.)

Agouni-el-Haoûa

crOtes

;

Cèdres,

les

sous

-

de

Aith-bou-Addou,

Thabourt-Bouzgueur

Aith-IUiten, Azrou, à

1800

de Lalla-Khadidja (P.

(0. D.); sommet

des

Mar.)

met.

2000

d'alt.

Tizi-n'-Tésselent,

;

(Letx.) ; Tamgouth-Aïzer

(Thév.), Tizi-Ougoûlmin (Durand).— Esp. (Sier.Név.), Afr.bor. Ormenis

mixta

SpiciL, 50G.

vallées

des

dans

Com.



Eég.



Chrysanthemum

des

Marara.

l'Oued

de

(Perr.); vallées

Mansour

Oûzou

(Letx.);

Grèce, Zante, Ch.

L. ; Desf.

à

Com.



ArnùkraU; Aôénsou,

Tizi-n'-Tléta, Aith-Koufl

(Cauv., Ab.

Marc.

Grèce.

Bail

Sébaoû

Spicil. 508;

;

occid.,

Afr.

Cass.

Ch.

Balt. 364

Clausonis

Alg. 463;

et in Atl.

Pom. Kremeria

eucpl. se.

Nouv.

mat.

(0. D.) ;

;

vallée

Alg. tab.

59.



Kabyl.

du

(Thév.); Bougie (Fr. mér.

occid.

in

baoû, Sé-

(Perr.);

Beni-Mansour

59, sub

Dur.

yaludosa

bor

Myconis

Esp., Port., Ital.)Crète, Céphalonie, Syrie, Palest.,Afr. *

Beni-

aux

Tablabalt, Taoùrirt-

(Letx.); Drà-el-Mizan médit, /?é?"7.

à Fort-

Pyrelhriim

Aboudid, etc.

; Arab.

médit,

Rég.

Coleostephus Myconis

d'Aym.).—

Orient,

et de Tisser, Tizi-



A tl. II, 281

Souk-el-Tléta,

Tizi-

Bordj-Bouira,

les cultures

toutes

(Letx.); Bordj-Bouira,

Tizi-Ouzou

ù

et

bor.

(Thév.).

Fort-Nat.,

com.

(0. D.);

256; Kabyl. Ouârdouz

l'Oued

;

Sébaoû,

Orient, Lydie, Syrie, Arabie,

Rhodes,

Metli. Siippl. 287 ;

Rézaima.

du

Sahel, de Bordj-Bouira

Drà-el-Mizan

Myconis

Mœnch

de

cata fus-

(0. D.),

médit.,

II, 283;

dans

Com.



(O.-D.);plaine

Nat.

Ail.

51;

II, 282; Batt. Alg.,

Sahel

et

Afr.

Syn.

Less.

coronaria

Anthémis l'hiver

la vallée

cent,

Eiir.

Cat.

contreforts

Atl.

l'Oued

de

L. ; Desf.

coronarium

El'Rézeima,



fr. bor.

à Fort-National

com.

;

A



bor.

L.; Desf.

Chypre,

t.,Caiic,

Pales

des

Aith-Iraten,

(Perr.).

Beni-Mansour

Pinardia

Afr.

(Letx.); la plaine

etc.

inondées

médit.

cultures

les contreforts

terres zone

(H. Gay).

,

Il, 283;

la

les moissons

et

Letx.

Atl.

toute

L, ; Bail

Sébaoû, Tizi-Oùzou

et du

hisp., 38;

Desf.

segetum et

Champs

Ch.

Iter

humides,

et dans

Bougie (Cauv.),

Syrie,

Webb

Prairies



à Fort. -National

Oûzou,

Tisser

fuscatum

Chrijsanthemmn

dans

de

sablonneux

Bellefontaine, Ménerville

le Corso,

fuscata

Perideraea



champs

occid., Orient, Syt^ie,Palest., Crète,

Rëg. médit,

Brot.

miœta

VI, 18; Anthémis

les

littorales

(Letx. Gandg.);

462.

Prod.

DC.

Duch.

Port

du

Corse, bor.

Coleostepho? Rev. Ch.

bot.

Myconis

;

I,

191

-

il diffère par

dont

le

à sur

pendant l'été,le

sec

Pijretlirum

;

themum

Voy. Bay^h. A

Boiss.

glahrum

tiges simples feuilles

ou

entières, lancéolées noir

de

pierreux

Com.

Bougie (Dur.).



d'avril

Fleurit

Batt. Alg. 464;

Herl).]

Arab.

du

pétiolées,par

1800

vers

au-dessus

de

Tirourda

bourt-Bouzgueur

(Dur.). Gourayà



:

52

;

Cherchel

A/r.

bor.

incultes

Terres

(Thév.),

la

dessous

inégaux. de

d'alt.

(H.

hauts

Lalla-Khadidja,

(0. Debx.,



la

P.

en

lanières

dans

d.ms

(Coutan).



du

région

la

près ;

:

de

Gourayâ

l'Atlas de Blida

type

des

Mar.), Azrou-Tidjeur,

d'Aym.)

Le

brac-

sommets

Pér.), Agouni-el-Haoûa,

(Ab. Marc.

de

ment rosette, briève-

en

Les





feuilles

ses

par

et divisées

basilaires

Marie.

montagneuse

zone

l'Europe australe en

in

Pom.

de

Buisson

bor.

tenuî-

var.

P. tenuisecium

ou

spécialeà

de

Signalé également de

plus

fertiles lisses,

Spec. III, 2155,

(Letx.); Djebel Bou-Zegza

Chabett-el-Akrâ

(Batt.);

var.

met.

double

du

rayons —

rieures exté-

les

capitulesplus petits, à pédoncules

et

Djurdjura, auTamgouth

super,

région littorale d'Alger etd'Oran.

les feuilles

ses

téolés, plus courts

les

(Letx.),Drâ-el-Mizan

Cat.

Letx.

type

lancéolées-acuminées,

et

apparentes.

Willd.

dessus, très velues

en

en

^'^p.(Valence, Murcie, Gren.),Afr.

variété, qui paraît être

glabres

la

la

;

oblon-

la base,

sommet,

au

des

CJiedJeret-el-Meriem

l'Algérie,diffère

Cèdres

côtes

corymbosum

sectum

Cette

dix

dans

à juin.—

Pyrethrum

atténuées

;

glabres, vertes,

étroites

achaines

;

Tizi-n'-Tléta

au

à

l'involucre

intérieures

les

cylindriques,munis et ravins

étalés -dressés

mucronées,

arrondies

la marge,

sur

ligules blanches

;

de

pluricaule

ou

rameaux

dents

folioles

;

lancéolées, longues

à

dentées,

gues-cunéiformes,

de

uni

sessiles, auriculées

autres

Desf.

paludosum

spatulées, incisées-dentées,

pétiole dilaté,les

Poir.

57, et

nov.

Ch.

;

striées,à

rameuses,

inférieures

bordées

Pug.pl.

polymorphe,

annuelle,

Plante



Reut.

et

; Leucaii-

in Her3.

et Dur.

Chnjsaniheino

sub

II, 241

il. II, 283

Coss.

glabrum

/?. Msp.

Prod.

etLge.

mares

dor.

Afr



sur

répandu

Assez



Calle.

La

Willk.

Fontanesii

Hymenostemma II, 102



Castiglione à

des

Fond

(Batt.)-

(Batt.,H. Gay).

Corso

de

algérien

le littoral

aigrette déprimée

à

achaines

ses

coroniforme

rachaine,

de

disque

rampantes

tiges grêles, annuelles, souvent

ses

à la base, par

et radicantes

-

Eu7\

Tha-

Palestro de

Bougie

(H. Gay), cent,

au

et aust.,

192



catum

Pom.

10 à 20

Spec. III, 215-4; Chrysaniliemimi

II, 183, tab. 235;

Desf'. AU.

fiiscala de

Wilkl.

fuscatum

P.

"

mat.

Nouv.

GO.

trifides

Mansour dans

la

marge.

(Batt.,Ab. trifurcatum

P.

Bull. Ail.

Soc.

hot.

II, 281.

Willd.

Fr.

tiges simples

ou

thides

plus grandes,

membraneuses fauves

des

Ail.

(jrandilloraDa^L

mita

capitules grands, larges simples

tiges grosses,

ou

dentées,

de

nesii

chez

Desf. —

la

feuilles

de

40

base

Act.

in Prod.

Soc.

rameaux

Msl. à

Zlifû.

Arab.

;

des beau



à

d'or;

jaune

obovées,

les

infér.

en

les



jardins,

à 00 centim.,

lues vecausette, ro-

et moissons

;

(Thév.) ; la

gion ré-

Champs

nal.

Par.

2, III,p. 20

unillores

Fonta-

longuement à

; Balsamiia

(1791); Kabyl.

tiges glabres, simples

en

de

bot.

gyandî-

Leiicanihemuin

;

Sér.

lancéolées-oblongues, dentées

caules, les infér. atténuées

la Soc.

Afr. hor.



135

Diagn. pi. or.,

Bisannuel, et à

VI,

dans

Sahel

village des Aith-Ouàbben

du

Aith-Idjer (Letx.)

DC.



Drà-el-Mizan

au-dessus

et

VI, 135; Balsa-

Prod.

et d'un

glabrescentes.

boisée

et Reut.

Boiss.

Iffe7^rinen. dès

les

virgatus

virgata

de

les radicales

à Souk-el-Djemâa,

l'isser

montagneuse

P.

et

épaisses

toutes

cala-

scarieuses

l'ornement

rameuses,

peu

peu

ses, ovoïdes-obtu-

de l'Oued

lancéolées, sessiles, incisées-dentées,

linaires

(0. D.);

à

ses

par

ses

Chrysanihemum

de 3 à 4 centim.

et uniflores; feuilles

vallée

in DC.

servir

Desf.

(Région saharienne).

Afr. hor.

bisannuelle, pouvant

Plante

internes

in

un

linéaires, par

Alg. 4G4; Kabyl. Bou-Iffezînien

Batt.

florum

feuilles

les

II, 242;

Beni-

et Dur.

distingue

l'involucre

sca-

Afr. l"07\

Coss.

de

de

plus fréquent

ses

sables

L'Hérit.

grandiflorus

Sabel,

iynfurcaium

Session (Ilérail, —

foncé,



;

il se

lanières

—Les

1892).

Avril



l'Ouêd

glabres,

marge,

sommet.

au

dont

les écailles

Beni-Mansour

àBiskra

Plagias

1-3

la

sur

seulement

plaine

par

brun

région saharienne.

précédent

linéairesécailles

;

Beaucoup



rameuses,

peu

de

Chrysaniliemum

:

pinnatipartites, à

charnues

Fr.

du

d'un

Spec. pi. III, 2154

IV, 17

Voisin



sables

d'Aymj. et la

les Ilauts-Plateaux

^

la

Marc.

monocéphalés

nus,

courtes

pubescentes

lanières

à

imbriquées,

Les



tiges

feuilles

;

fus-

Ileleromera

à

annuelle

sommet,

au

ovales-oblongues,

sur

Alg. 465;

diflUses

subulées; pédoncules allongés, l'involucre

Batt.

Plante



centim., nombreuses,

bipinnatipartitcs, ou

rieuses

-

dents

nus

ou au

Bou-

rameuses

sommet;

aiguës, amplexi-

pétiole; capitules jaunes

de

1

1/2

193



à 2 centini. de diamètre.

contreforts;

(0.

à

com.

(Tliév.);Bougie (Cauv. Ligurie),Af7\ Artemisia

arborescens

Arab.

Miriem; femme;

L. ; Desf.

Chich'- Armani,

Haôua

(Thév.).); plateaux Tizi.-n'-Chéria

L'Absinthe

la médecine

généralement

(1889); Batt, A/g VA.

camphoraia,

composées leur

étendue

.

toullbs

en

de

cent

centim.

de du

jaunes.

Ain-el-Hamman

chez

d'alt. ^

(Chab. Batt.)

A.

Herba-alba



et

Aith-Koufi

(Letx.), Sihér.

ausL,

T)or.

Plante



l'eau

dans

douleurs

les

digène. l'obstétriquein-

bot. Fr.,

épaisses,de

autant

XXXVI,

27

p.

ayant l'aspectde de hauteur,

50 à 80 centim.

de

en

grappes

sur

des

épis allongés

sur

Escarpements les

pédoncules à reflet marge,

rocailleux

de

à

2

argenté,

vertes du

4

rieures extéles le

sur

Djurdjura,

de 1000

à

1200

Syn. stirp. indig. Arag.



81

Aith-bou-Youcef,

Afr. Asso

la

et

quelquefois, petits,

à l'aisselle des feuilles ; écailles

scarieuses —

des

macérées

dans

périclinelancéolées, brillantes

dos ; corolles

Agouni-el-

calmer

pour

Soc.

Chouya.

penchés, portés

largement

du

raides, dressés,florifères dans toute

rameaux

long, naissant

intérieures

boisée

;

grande réputation dans

très odorants; capitules solitaires, géminés et

Marie

Ami., Perse, AfJ'gan.Afr.

Bull.

468; Arab.

et formant

subglobuleux

de

et Akfàdou

faciliter la délivrance

m

vieille

les Aith-Ouâbben

et l'Azib

Eur.



employées

Chab.

Kabylica

chez

;

feuilles et les (leurs

Les

intestinales,et pour

^A.

la

Main

ou

jouit d'une

commune

arabe.

froide sont

de

Cheveux

ou

Taôurirt-Guir'il

(Gén-"^' Paris).

occid.,

II, 264; Kabyl, Cïiedjeral-el-

Drà-el-Mizan

entre



bor.

région montagneuse

La

Soông., Orient, Tauride, Cauc, Obs.

médit,

Rëg.



(0. Debx.); Aith-bou-Addou, près de

; Chendùua

de Marie.

maritimes, Dellys (Mey.),

Kelf-Mariem



Ched-

Kabyl.

;

Buisson

ou

(P. Mar., Perroud)

Tizi-n'-Kouilolh

au

.1//,

et

Afsinline.

Pjurdjura, Tirourda et

(Fr. mér.,

(Mont Carmel), Afr.

Cheihel-el-Adjouz

Noiiel-el-Mariem

II, 263

(H. Gay).

Corso

Cilicic, Palest.

Zantn,

absinthium

A.

Ail.

Chedjërat-Mariem

Arab.

Bougie (Cauv. Letx.); le Uhodcs,

; Desf.

L.

les falaises et les rochers

sur

Drâ-el-Mizan

(Letx.),

^'W'^^'i^. oceid, /?eé)'-



des

zone

d'Où-Abbùu

ravin

le

Aith-Koufi

Batt.)

la

Dor.

Jérai-Miriem; Abonde

dans

P'urt-National les

dans

calcaires

Ravins



chez

Letx.);

Deb.



met.

dor.

(1779); 13

194

-

A.

Spîcil. 513;

AU.

II, 263 pro parte dans

Cette Desf.

sima

plante

qui

grêles,

la

des

région VA.

séparant

dans

Tussilage

farfara

le

Petasites

riœfoUa

Poir.

boisés

ou

humides

l'Atlas de Blida

le Df

M.

de

neux,

(IL Gay). Chabert

a

chez

Eur.



; Nar-

Cacalîa

la

alUaRavins



à

com.

région monta-, (0. D)

les Aith-Ouâbben

chez

420

contreforts;

et dans

les

bor.

Il, 259.

AU. des

zone

;

Ain-

(Letx.);Bougie (Gauv.); (France, Sard.,

occident.

mer.

avril

signalé la présence

[Bull.Soc.

récoltés

1874.

Les

feuilles

Pyrénées,

identifier Doronicum soc.

antea

ces

mais

deux

avec

plantes

XXXIX,

in Bull.

soc.

par

de

Petasites

à

d'une

pardalianches l"ot. Fr,

localité

ce

334 bot. Fr.

L.

tillons échan-

III, 94, d'après des

cette

semblables

très divergents, sont et des

dans

à l'Aïnzer-Guizan

Fr., vol. 38« p. 385), du

bot.

irans.

FI.

Baugm.

niveus

en

Alpes

Chab.

la

prise d'eau,

la

Tirourda,

incomplets

Bail.

le

Gt^èce, Tiirq.,

280;

excurs.

II, 23G; Desf. toute

la forêt d'Akfàdou

Petasites

base

HerM-

Ital.,Daim.), Afr. dor.

Obs. dans

qu'ils

argileuses

Terres



Sibër., Afr.

Aith-Koufi, forêt d'Akfàdou

Thaôurden,

Sic,

dans

col de

au

FI.

Bard.

près

Fort-National, gneuse

Reichb.

Voy.

en

Algérie, depuis

en

FI. sic. I, 28; Batt. Alg.

Presl

fragrans

fragrans

à 1'^.

et ausl.

dor., cent,

Lidan, Syrie, Himalaija,

dosmia

distincte

(Batt.);Hamman-Melloulen

Eu7\



420.

Alg.

L. ; Batt.

(Letx.)

Caiic.

Arm.,

développée

tout

et Trabut,

région saharienne.

la

oriental

Djurdjura

Aith-Daôud

très

nord,

le

vers

attribuent

Dracunculus,

D'après

etc.

aussi

espèce

comme

rameaux

spécial à l'Espagne

Battandier

Desf.

d'extension

littoral jusque

des

sur

serait

MM.

odoraiis-

péricline elliptiques

et s'avancerait

Pja'énées.

la section

aire

une

dans

Herha-aiba

Beni-

aux

VA.

avec

.

odoraiissima

dans

placent aWa

VA

et austro-orientale,

centrale

confondue

capitules dressés

les

neuses sablon-

hor., Canar.

Afr.

tiges glabres, décombantes,

les

par

l'Adjiba

les écailles du

diffère par

en

de

Sahel,

été souvent

a

et Lange,

Willkomm

dans

l'Oued

sèches,

Colliiios



Desf.

odoratissmia

A.

Esp.. Port,

orbiculaires, par

non

très

de

plaine



Obs.

Cliili'.

; Arab.

(Perr. Batt.)-

Mansour

et

la

Lamk;

aragonensis

Bail

-

ce

à colles seul

caractère,

manière var.

(1892);

du

de

lobes

des

nireus

l'on

ne

la

rait sau-

certaine.

aitanticum Aronicum

XXXVIII,

P.

Letour-

A.

Chab. atlanticum

p. 385 ; Doronicum

in

196



(0. D.); forêt

National rochers

et les sables

médit., (Fr. S.

*

Coss.

et Dur.

Boiss.

glabrescente dans

forrae

atténuées

Reut.

de

de

la

haut

à

Piig. plant,

30

marginées

oblongues

brièvement

de

pubescents, aigrette blanche, des

montagnes,

un

l'Atlas de Blida, etc. S.

Atl.

II, 272.

mollement

Vahl

à

hispides à

corymbe

brièvement

bres,

couverts

Aboudid, vallée

de

de

Bou-Arfa, l'Isser et

du

dans

le

Sébaôu

(Thév.).—

;

;

en

dessous,

les caulinaires

base, sessiles; capitules gros, en

noires

au

achaines les

lâche

corymbe

gorges

sommet

;

Tisser

dentées

1/2 mm.,

de

60

lobes

(0 D.);

Fort-Nat. de

gorges

Kaddara

bor.

Ahj.MU.

centim.,

ment longue-

obtus,

semi-amplexicaules

du



rameuses

les infér.

oblongs

sca-

boisés,

et

secs

grandes,

écailles

pitules ; ca-

tés, denà

la

pédoncules,

péricline glabres,

ligules 10-12, jaunes, oblongues-linéaires ;

pubescents. de

1 à 1

radiés, inégalement

subcomposé;

sur

irrégulier ; pédicelles

Ravins

à

;

pinnatisé-

enroulées

VI, 350; Batt.

feuilles

VI, 346

de 30 à 50 centim.,

Sard., Sicile,Afr.

pétiolées,lyrées-pinnatifldes,à velues

et



tiges dressées, de 40

haut, glabrescentes

Perr., Batt.),

obovées,

courts, de

Prod.

Versants



Prod.

sommet,

(Letx.,Perr.) ;

L. ; DC.

vivace

DC.

;

Iguil-el-Hadj-Ali, près

nebrodensis

Souche

achaines

à

une

par

caulinaires

les infér,

poils glanduleux.

(Batt.).Drà-el-Mizan S.

;

calicule

Orient, Afr. bor.

91

au

serré, polycéphale

bractéolés

longées, al-

l'involucre

du

(H. Gay,

feuilles

trifides

dessous,

en

de

celles

Ibér.

ylrm.

;

les

auriculées,

le fruit.

que

Palestro

base

spatulées

ou

long., terminés

Sijmb. II,

linéaires

les bords, hispides en

la

corymbi-

ligules jaunes

Tiges simples dressées,



à segments

quées,

de

Grèce,



delphinifolius

Desf.

de

gorges

que pres-

ment subcylindriques, légère-

plus longue

peu

aux

achaines

mmèt.

3

non

pinnatilobées,

sommet,

au

ou

panicule

en

largement

;

58,

centim., dressées, striées,

capitules médiocres,

linéaires-sétacéos

bractées

bor.

Bail Sincil. 514.

mojor

étalées, dépassant le péricline ; écailles étroitement

Rëg.



nov.

sessiles, linéaires-oblongues, fortement ;

les

sur

(Batt.,Trab.).

inflorescence

;

pétiole, dentées,

semi-amploxicaules

vertes,

B

var.

poils épars, aranéeux,

15

les basilaires

en

caulinaires

et

couverte

tiges

;

le

feuilles

;

à Bougie

var. leucayiiliemifoliiis

annuelle,

rameuses

(Letx.);

Corse, Esp., Sicile,Ital.,Sard.),Afr.

S.

;

d'Aldàdou

maritimes

atlanticus

Plante



mér.

~



Les

versants

(Letx.);

le

des

herbeux

Djurdjura

au

montagnes

Tizi-Hùut

;

et à

197



l'Azib

Tur.

Acad. PI.

Kit.

rar.

très

Hiing.

II, 136;

de

liai.

Bertol.

humides

prairies

les

et

Sébaùu

du

(O. D.) ; plaine

Alger, à Maison-Carrée

foliosus

plus réduite,

moins

tiges

ses

fl. Gibr.

Syn.

108.

laciniés, par

etc.

près

Fort-Nat.

de

des

Bords



la

du

porte

bor. Bail

(1825);

caulinaires

étroits, incisés-dentés formant

humides

ravins

Djurdjura



un

ou co-

ombragés

ou

(Perr.).

le

taille

sa

par

feuilles

nombreuses,

moins

cent,

Espèce ayant



fouillées, ses

calathides

ses

lâche,

rymbe

Eur.



elle difîere

dont

bipinnatiséquées à segments

souvent

Bougie (Dur.) ; corn,

tingit. eœsic

Plant,

et prœaltus

jacobea

S.

in

Debx.

0.

Spicil. 515; faciès des

Salzm.

Les



Fort-National

de l'Harrach.

les bords

sur

de

env.

bor.

Macéd., Lydie, Syrie, Laz-ist.,Afr.

médit., Grèce, S.

(Letx.);

à



(Abbé

Spicil. 515.

rare

;

les

sur

Chabbett-el-Akrà

boisés

ravins

type,

bipinnatilobées.

dessous,

ital. 92 ; Bail

Amœn.

et DC.

le

glabres

Naples), Sic, Afr.

(Toscane,

Mem.

Waldst.

dans

que

feuilles

(H. Gay, Batt.) :

Palestro

bor.

glaucus

var.

élevées ;

en

Bertol.

mipestris

nelirodensis

décombantes

souvent

erraticus

S.

"*•

S.

; .S.

Tiges glabres, moins



d'Aym.j—

Marc.

et

Kunth

non

faces, à peine aranéuses gorges

laciniaius

S.

cit.;

loc.

108,

rameuses,

deux

à

Batt.

Delphi), Crète. Afr.

et

(M'' Parnasse

XXIV,

VI, 350.

Prod.

Les

laciniaius

B

Suisse, Esp., Sic, liai., Carn,,



Grèce

Croat., Hongr., Var.

(Letx.)-

Aith-Koufi

des



Esp.

mer.,

alg.

exsic

à

Port., Afr. bor. Gallerandianus

S. n»

et in Bull.

770

le

dans

blanches

caulinaires en

les florales

à la base

capitules

;

de l'involucre

lancéolées, cents.

Cèdres met.

d'alt.

les Aurès S. cus

Perraldorianus Coss.

gros,

assez

glabres de

et Dur.

radicales

au

du

de P.

Mar.,

in Bull.

Djurdjura,

in

Soc.



Afr.

vers

Observé



pubes-

la

zone

2000 aussi

des

à 2200 dans

Dor.

Herb.;L(iix. bot. Fr.

dans

folioles

linéaires-

achaines

sommet;

Letx.).

;

pubescentes,

peu

Lalla-Khadidja,

Djebel Tougourt. Coss.

un

d'oreillettes

lâche

corymbe

en

ou

noir

sommets

Tamgouth

le

cotés, les

3-5

(0. Debx.,

sur

deux

rameuses

basilaires; feuilles

scssiles, dépourvues

hauts le

; sur

centim.,

rosettes

des

S. Ab-

Alg. 475;

presque

tachées

Les



des

PL

pétiolées,pinnatiséquées,àlimbeovale-

presque non

10 à 30

de

-tomenteuses

rosettes, longuement

oblong,

II, 365; Batt.

Fr.

milieu

au

Bal.

apud

Dur.

Tiges



naissant

haut,

et

bot.

Soc. olim.

Coss.

sinthium

Coss.

XIX,

Cai.bS; p. 173

S.atlantinon

Boiss.

198



etReut.

Souche



d'où

velucs-tomentcuses,

ccntim., à

vivace,

ches-aranéousos

obcordécs,

dessous,

on

ou

amplexicaulos

région montagneuse

La



1800 à 2000 P.

d'alt.,Tamgouth

de

Mar.), Tizi-n'-Tésselent, Azib

des

Tizi-Hoùt

(Lotx.), col

zone

des

Obs.

On

la

met.

trouve

de

contres

(Senecio

fleurs

jaunes

tonnelles

des

former

du

des ardeurs

devant

au

II.

arvensis

Calendula

Spec?

dos,

no

de

sablonneuses

Egypte, +

C.



bec

Espèce

Palestine, Afr.

100; Balt. Aly.

478

Afr.

Perse.

sert

à

ver préser-

se

Flor.

Arab.

(Perr.).

; Pers.

-C.

Lin.

sanrla

terminant

se

en

aculéolées

unes

d'aiguillons.

pour

Sijn.

C. sicula

III, 410;

la flore

un sur

Plaines



(Ilérail,

les Beni-Mansour

chez

nouvelle

(1804)

ailes

; Drâ-

Canaries.

'Yl, 453;

dépourvues

FA-Dji-

Tizi-Oùzou

bor.

or.

renflés,à

Sahcl

Arab.

cultures, jardins,

100

jmr.

Prod.

l'Algérie.

do



bor.

lioiss. et Reut.

;

plante

Beni-Mansour

pas l'involucre,les

l'Oued

algeriensis

(Letx.) ;

Boiss.

marginaux

sans

à

habitations, pour

hort.

DC.

dépassant

les autres

18'.»2 !)

Cai.

rpa

Achaines



court

avril

Cette

.1//. II, 306;

Desf.

PalesL

Desf.

Cyv.y-àv. Iiymenaça

le

;

suberosiris

var.

et

CAliDUACÉES



Tizi-n'-TIéta

œgyptiaca

C.

pi. II, 402

bec

L.

Syrie,

Orient,

Eiu\

dessous

en

(0. D.) ; plaine duSébaoù,

(Thév.);

el-Mizan

?f

veloutées

~

etc., Fort-National

grossièrement

base,

Giieme)'dj,Kei-)i-el-Ke/lj. Champs,

mieyi',



la

pendant l'été.

soleil

Sect.

des

à

sous-frutescentes,

polycéphalés.

corymbes

en

de

Juss.),originaire

scandens

dessus,

en

dans

et

inférieures, le

vallées

tiges grimpantes,

sinuées-dentées,glabres

Pér.),

J)or.

Tizi-Oùzou,

des

à

la

parfois dans

(Perr.).— Afr.

ovales, cordées

largement

(0. Debx.,

Aith-Koufl(IT. de

à

de

Cèdres,

des

zone

Lalla-Khadidja

colonisation

l'Amérique australe, à feuilles

la

ligules;

fleurons

achainespubescents.

;

cultivé

fréquemment

de

sessiles-

puis

(Perr.).Descend

Tirourda

corclifolia Cass.

Gynoxis

munis

à Fort-National

contreforts

divers

les

de

semblables,

caulinaires

dans

super,

blan-

et les infér. arrondies,

péricline linéaires, aranéeuses

écailles du

met som-

au

molles,

à la base,

capitules très grands,

;

à 40

20

rameuses

grandes,

les radicales

plus petites,à pétiole auriculé-denté

de

tiges

peu

Touilles

;

pétiolées,les

longuement

des

naissent

simples

monocéphales

rameaux



Dia(j)i.pi.

El-Djimyer,

or.,

Guénierdj.

Ser. —

Se

'J^

u"

G,

distin-

199



C.

du

gue d'une

arvensîs

couleur

calathkles

ses

par

-

orangée plus foncée

fois

trois

et à

fleurons

plus grandes,

bruns,

feuilles plus larges et allongées à la fois,obovales, entières peu

dentées, Col



Palestre C.

les

caulinaires

de

Batt.

(H. Gay.

marginata

p. 110;

Willd.

thides

;

Arab.

d'un

grandes,

spatulées,

;

achaines

de

ailés.

largement

Bougie (Cauv., Letx.). *

C. tomentosa

Desf.

Letx.

suffruticosa

soHll-Ougazir;

rochers

Afr.bor.



Ail.

Cai.

plus blanche-tomenteuse

maritimes,

rostres, étalés vermi

rochers

au-dessus cascade

de

foliosa

C.

calathides

Gourayàde

au

;

^/i/.479; C.

Batt.

V\Rniep\\xfigrê\e, à

marginata

Batt. Alg. 479.

Trab.). ^

C.

fasc.

;

dans

que

tomentosa. de

feuilles

base

ovales-aiguës; et

les

du

Djurdjura

;

P.

(0. Debx.,

Kaddara. bien

Les

Afr. bor.



distincte

précédentes, tomenteuscs;

non



versants

ses

par à

feuilles

achaines des

pierreux

Palestro, Djebel Bou-Zegza

Boiss.

et

Reut.

;

denticulées, achaines

rostres

Diagyi. pi. Plante



tiges anguleuses,

visqueuses, tomenteuses,

mucronulées,

les intérieurs

(H. Gay,

Batt.

bor.

Monardi

la

de

Espèce



VI, p. 109; Batt. .4^^. 479. à

courts

C.

gorges

Afr.



calcaires

Aith-Oûabben

plus larges et

le

; calathides

dentées,

ou

(Letx.);gorges

plus grandes

dans

montagnes

village

feuilles

variables, les extérieurs

versants

des

Tah-

Tizi-n'-Tésselent,Aith-Koufl, Aith-bou-Addou,

plus nombreuses, comme

achaines

Les



du

Thabourth-Bouzgueur •*

;

rieurs exté-

les

Willd.; Kabyl.

le C.

ailés à ailes entières

ou

cymbiformes.

ou

Mar.),

clair

florales

les

plus réduites, oblongues, subaiguës, sinuées-dentées plus petites,d'un jaune

vales, obo-

(Gibraltar.)

mer.

C. incaJia

;

cala-

;

long bec,

en

Esp.

dans

que

rameuse

peine sinuces-denticu-

Mouriz'a, El-Esm'ëra.—

Arab.

Tliahsoult-

infér. grandes,

II, 305, tab. 245

parte

ex

à

5, terminés

Les



Spicil. 517;

amplexicaules, ou

de

gorges

Sijn.Gibr.

Bail

vivace,

feuilles

jaune;

caulinaires

nombre

au

Debx.

O,

parte; Kabyl.

ex

lancéolées, subcuspidées, entières lées

935;

Souche



beau

les

53

un

santes. embras-

(Perr.) ;

marginata

var.

ou

Tjo}\

Derol.

Cat.

Moiiridza.

A/r.



Enum.

siiffruticosa Vahl

C.

Ougazir

Fort-National

Trab.).

siiffruiicosa Letx.

C.

étrpites-lancéolées, peu

Tirourda,

ses

par

ou

les

infér.

le

en

dans

2^,

le

haut

;

spatulées, obtuses, pétiole,

péricline,les

ailés-planes,les

Ser.

cente vivace, sous-frutes-

flexueuses

atténuées

égalant

orient.

internes

les

super,

extérieurs

vermiformes

200





Echinops

Diagn.pl.

zéhra, Tsédella

;

la

et les ravins

des

zone

Tizi-Oùzou

contreforts

dans

la

(0. D.)

Sébaoïi

à

région littorale

viscosus

E.

DC.

Boiss,

macrochœtus

Batt.

macrochœtus

var.

la forme

dans

variant

dans

étroits, et

des

indumentum

son

glandulifères, mais

les soies

dans

comme

d'Alger, d'Oran, etc.

Djemel.

Altaï, Grèce,

Oural,

Cardopatium V, p. 234; Coss. L.

corgmbosus

A',

il est

voisin,

écailles

piquantes

par des

longuement les

Lieux

au

Presl

deux

feuilles

à

extérieures

du par

rons envi-

Del.

A',

Afr.

bor.

Se. uat.,

;

p^rag,

100; Batt.

p.

parte; a

enroulés,

ser.

Letx.

vallée

Mg., Cat.,

getiuiJium dont

par

tomentouses

striés, tonientcux,

péricline glabres,

o»,

Carthamus

bor.

dressées, lancéolées,

achaines

Sahel,

l'Oued

etc. —Afr.

inapertum

pédoncules

les

Cliouk-el-

ctsablonneux

secs

Asie-

aiisi., Sybér.,

et

in Aim.

côtés, à bords

pédonculées sommet,

du

do

Daguest.

Spec. III, 1902,

Diffère ses

plaine

de

reux pier-

aux

com.

ses

bor.

Afr.

cent,

à Alger, Oran,

Willd. —

et

secs

et

moitié

de

non

Alg., tab. 5G;

se.

Terrains

erectum

Afranj.

ses-laineuses

in Expl.

parte.—

inapertum

53 ; Arab.

Eiir.

Spach

Xeranthemum

414;

la

E.

entre

pinceau

.1//., 109; Arab.

amethystinum

pro

d'un

base



Caiic,

(Letx.).Com.

risser

de

la

Tauride,

et Dur.

abondant

(Gandg.);

dans —



moins

ou

Rég. médit., Sicile, Grèce,



(Perr.).

les Beni-Mansour

chez

plus

péricline et

le

etc.

saglandulosité,et

par

spinosus.

sablonneux

Champs



(Thév.)

polymorpl"e

moins

ou

à

L. ; Dcsf.

sphcerocephalus

près de

III, 429;

or.

Plante

Anaiol., Cc'phal.,Crète, Arménie.

min.,

FI.

segments

Djebel Belloùa, à Tizi-Oùzou

du

E.

à

munis

VE.

Belloùa

Ti-

I, n^lO, p. 85; E. spinosus —

plus

poils inégaux (30 à 40), égalant courts

480.

distincte

partiels grands,

involucres

et

de

Drà-el-Mizan

; Boiss.

feuilles

lines col-

Les



;

dor.

or., Sér.

Alg.,

Tha-

Djiirdjura,col Djebel

;

Afr.

Diagn.pl.

Kabyl.

Bougie. Alger, Oran,

VI, 525

Prod.

518

;ï Fort-Nat.

com.

(Lctx.) ;

Orient, Syrie. Chypre, Egypte,

plus

Batt.).

Spicil.

Teshé'r'a.

du

versants

;

Bail

I, n» 6, p. 90;

montueux;

etc.

et vallée du

Abond.

f-

(H. Gay,

le Corso

.1//. II, 310;

Sér.

07\

rourda, Agouni-Aihmed,



la mer,

M'ablâ-ês-SéMa,

Arab.

sablonneuses dans

de

L.; Dcsf.

spinosus

Boiss.

Bovei

E.

voisins

bO)\

Af7\



sables

Les

(Batt.)-

-

mucronées

fleurs [lar et

tétragones, pubescents,

201



surmontés

dans

Pelouses

(0. Deb., chez

aigrette formée

d'une



P.

la

Mar.); crêtes

Aiih-Koufl

les

Aith-Iraten

Oùzou

Crête, Afr.

Orient, Syrie,

L.

racemosa

;

Bail

de

les mêmes

risser

et du

G.

ravins

les

à

abondant

Assez

Fort-National,

infér.

du

Oùzou

(Letx.)

(Cauv. Duf.).

Lessing

gummifeï^ah.

Atraciyhs

com.

Araôkran,

Imaïsren,

des

de

l'Oued

Sahel

vallée de

du

médit,

Port.,

Esp.,

Crète, Archip., Obs.

La

frais,et un

par

du

racine

les annales

certain

suite

Syrie.

de

nombre son

C.

gummifera de

médicales cas

ingestion.

Sébaoù,

Fleurs

en

Ital.

; vallées

Sébaoù, de

Prod.

Kabyl.

Champs,

sou, Affen-

Aith-Boud'rar,

Gourayà

II, 252;