5724

Share Embed Donate


Short Description

Compétition 23 mai 2019...

Description

USMA : DÉSORMAIS

IL A TOUT CONCLU AVEC LE MOULOUDIA

IL FAUDRA BATTRE LE CSC SERR A R SUR UN SIÈGE É JEC T A BLE

IBARA :

«On se battra  ju  j usqu'au bout» www.competition.dz JEUDI

23 MAI 2019 30 DA N°5724

ISSN 1111

BEDRANE SIGNERA  Alors que la Kabylie attend un cadeau de Constantine  APPRÈS  A  AÏÏN M'LILA   A QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

DUMAS «DIMANCHE,

BAKIR, AÏBOUD, ALLATI ET CHAFAÏ 

 ATTEN  ATT ENDU DUS S LA SEMAINE PROCHAINE

ÇA SERA 

Le préparateur physique de l'EN était chez lui en Arabie Saoudite

EXTRAORDINAIRE»

TOUT POUR RÉCUPÉRER

«Il y a quelques mois, je n'aurais pas misé un dinar sur nous»

LE GRAND RAÏS

MELLAL

«CE SER A LE PREMIER I TRE H A LL A L  T T EN A LGÉRIE»  yee «Même si on pa y Belgherbi 500 millions,  ite» il les mér te

Chetti ira à Metz ou dans un club belge

Fiston : «Faire mes adieux avec un but et un titre»

Keddad : «On a vécu l'enfer à Béjaïa»

 Boussouf  Merbah  Lacete

UNE VEILLE DE MATCH INVRAISEMBLABLE

www.competition.dz

Jeudi 23 mai 2019

2

À LA UNE  

Le préparateur physique de l'EN était chez lui en Arabie Saoudite Il sera présent au CTN la fin mai

TOUT POUR

RÉCUPÉRER LE GRAND RAÏS

Matthäus : «Bentaleb est exceptionnel, mais…»

PAR ASMA H. A.

Quel soulagement

Un grand nom en Allemagne n'a pas manqué de donner son avis sur la situation que vit le milieu de terrain algérien Nabil Bentaleb avec son club de Schalk 04, il s'agit de l'ancien capitaine de la Mannschaft, Lothar Matthäus sur Sky : "Nabil Bentaleb est le reflet de la saison de Schalke 04. Du point de vue du potentiel et des aptitudes à mes yeux, c'est un joueur exceptionnel qui doit évoluer dans une équipe qui joue la Champions League. Cependant, il était trop rarement concentré dans sa mission, il a été sanctionné par manque de concentration et pour indiscipline."

Delort ne quittera pas Montpellier Auteur d'une très bonne saison avec près de 15 buts inscrit, Andy Delort a affirmé qu'il ne quittera pas son club et qu'il poursuivra avec lui la saison prochaine : " Je suis bien ici, j'ai encore des choses à faire. Je suis très heureux. Je remercie le président qui a fait l'effort de venir me chercher. L'année dernière, c'était une saison compliquée mais il m'a fait confiance, je lui ai dit que ça allait bien se passer. Je dois encore prouver au club, au président et à tout le monde. "

présent lors de ce tournoi africain. Ayant discuté avec son  joueur,  joueur, même Djamel Djamel Belmadi Belmadi y a cru, et il n'a pas manqué de le souligner à chaque fois quand on l'interrogeait sur la présence ou non de Mbolhi lors de la CAN.

pour le staff technique national et à sa tête Djamel Belmadi d'avoir pu voir Raïs Mbolhi garder les bois de son équipe la semaine dernière à l'occasion de l'ultime journée du Une préparation championnat saoudien. En effet, victime d'une fracture au spéciale avec le doigt, le keeper des Verts a été préparateur physique contraint de s'absenter des ter- des Verts rains et de la compétition pen- "J'ai grand espoir dans le retour de Mbolhi et sur le fait dant près de deux mois. Une  blessure  blessure qui était était tombée tombée à un qu'il sera avec nous lors de la coupe d'Afrique des Nations. très mauvais moment, à Raïs est super motivé et est en quelques semaines seulement train de tout faire et tout donde la coupe d'Afrique des ner afin qu'il soit au top de sa Nations. Dans un premier forme d'ici le mois de juin protemps, l'entraîneur national, chain", avait précisé l'ancien son staff technique et même  joueur de l'Olympiqu l'Olympiquee de les fans de la balle ronde en Marseille. Il est important de Algérie étaient plutôt pessirappeler que le dernier match mistes quant au fait de pouqu'avait disputé avant celui du voir voir Mbolhi en Egypte garder la cage de notre équipe week-end dernier Raïs Mbolhi nationale. Mais cela c'était sans remontait au 15 mars dernier compter sur la volonté du gar- contre Al-Shabab où il s'était dien algérien qui a tout mis en d'ailleurs blessé. Une fracture au doigt qui a nécessité opéraœuvre afin qu'il soit prêt et tion et qu'il l'avait donc

contraint à s'éloigner des terrains pendant plusieurs semaines. Toutefois, et si Mbolhi a réussi à se rétablir aussi vite c'est aussi grâce à Djamel Belmadi qui n'a pas lésiné sur les moyens atteindre cet objectif. Du coup c'est le préparateur physique en personne de notre équipe nationale qui s'est déplacé chez lui en Arabie Saoudite pour le remettre sur pied. Des entraînements spécifiques, quotidiens, voire même biquotidiens lui ont été prescrits dans son programme de remise en forme. Bosseur acharné, Mbolhi a bien évidemment appliqué les consignes à la lettre, résultat il a pu jouer le dernier match de championnat de son club. Il veut être au top pour sa 4e CAN

Mais la préparation du gardien de notre équipe nationale ne va pas s'arrêter là, puisqu'il continuera à bénéficier de séances spécifiques avant le début officiel du stage des

Verts le 3 juin prochain au Centre technique national de Sidi Moussa. En effet, dans le communiqué qu'on a pu lire avant-hier sur le site de la Fédération algérienne, il a été mentionné que certains joueurs risquent de rejoindre le stage un peu plutôt que leurs coéquipiers. Et bien parmi eux, on comptera Raïs Mbolhi qui poursuivra donc sa préparation afin de retrouver toutes ses aptitudes et faire un grand tournoi en Egypte le mois prochain. A 33 ans, le gardien de notre équipe nationale disputera sa quatrième CAN après celle en Afrique du Sud en 2013, en Guinée équatoriale en 2015 et celle du Gabon en 2017. C'est pour dire que Djamel Belmadi a mis tout en œuvre afin de retrouver le grand Raïs qu'on a pu voir dans les grands moments notamment lors des grands tournois comme les deux coupes du monde disputées par les Verts en 2014 et en 2018. A. H. A.

Aucun club n’est officiellement relégué

Les probabilités du maintien à 90 minutes du verdict PAR MOHAMED ADRAR

 Alors  Alors que que la saison 2018/2019 n’a pas été vraiment emballante en termes de spectacle, cette fin de saison, que nous réserve le championnat, a en quelque sorte consolé nos déceptions d’autant plus qu’on est en train d’assister à un finish haletant et à couper le souffle aux supporters des clubs concernés par le titre et le maintien. Ainsi, si la donne pour la course au titre est bien simple, puisqu’une victoire de l’USMA lui assurera le titre, alors qu’un faux pas des Usmistes à Constantine combiné à une victoire de la JSK à domicile face au CABBA offrira un titre que tout le monde pensait improbable pour les Kabyles. Quant à la course au maintien, elle n’a jamais été aussi complexe qu’aujourd’hui, d’autant plus qu’à 90 minutes du verdict final, les probabilités sont nombreuses puisqu’aucun club n’est officiellement relégué. Elles sont exactement six formations à être encore concernées directement par le purgatoire. Le NAHD, l’ASAM et le CABBA  officiellement sauvés 

La 29e et avant-dernière journée de championnat disputée avant-hier a été l’occasion pour trois clubs, et non des moindres, pour assurer officiellement leur maintien en Ligue1 Mobilis. En effet, le CABBA, qui a battu l’OM au stade du 20-Août-55 de Bordj, a atteint la 37e borne, capital suffisant pour s’assurer le

maintien. Le Nasria bien que défait à domicile par la JSK a également assuré son maintien au même titre que l’ASAM, difficile vainqueur du PAC, et qui a atteint le cap des 36 points. Le NAHD et l’ASAM possèdent un goal-average particulier favorable par rapport à certains de leurs concurrents, ce qui leur assure donc le maintien. Le DRBT et l’OM ont un pied et quatre orteils en Ligue 2 

Avec 31 points dans leur escarcelle, le DRB Tadjenanet et l’Olympique de Médéa ont quasiment mis un pied et quatre orteils en Ligue 2 Mobilis. Les deux clubs n’ont qu’une très infime chance de se sauver puisque chacun doit miser d’abord sur un faux pas de l’autre, ainsi que la défaite du MOB à Sétif face à l’ESS et surtout l’improbable défaite du Mouloudia d’Oran au stade Ahmed-Zabana d’Oran. Tout autre résultat mettra l’OM et le DRBT en péril péril ; autant dire dire que les jeux jeux sont quasiment faits pour ces deux clubs qui évolueront, sauf miracle, au palier inférieur la saison prochaine.  Une victoire et le MCO est tiré d’affaire

La donne est toute simple pour les Hamraoua, qui se sont vu renaître de leurs cendres après le point du match nul obtenu sur les terres usmistes. Un point qui vaut de l’or pour les coéquipiers de Zinedine Mekkaoui, qui ont

désormais leur sort en main, puisqu’une victoire face à une formation du NAHD, déjà en vacances au stade Ahmed-Zabana et qui fera sans nul doute le plein dimanche prochain, assurera et de façon officielle le maintien au MCO, et ce, quels que soient les résultats des autres rencontres pour la simple raison que le MCO est l’équipe ayant le meilleur goal-average particulier de tous les clubs qui peuvent terminer à 36 points.  Un

nul entre le CRB et l’USMBA  fera le bonheur des deux 

Les deux autres protagonistes dans cette course pour le maintien ont pour noms le CRB et l’USMBA. Deux équipes qui vont d’ailleurs s’affronter dimanche prochain au stade du 20Août-55 de Ruisseau, lors d’un choc qui s’annonce explosif. La donne est toutefois toute simple pour les deux formations puisqu’une victoire leur assurera le maintien, et un nul permettra également aux deux clubs d’atteindre la barre des 36 points et d’assurer officiellement leur maintien, dans la mesure où ils possèdent tous les deux un goal-average particulier avantageux par rapport au MOB, que ce soit dans le cas d’une finale à 5 équipes à 36 points (MCO, CRB, NAHD, USMBA, MOB) ou bien à 6 formations (MCO, CRB, NAHD, USMBA, MOB, ASAM). Par ailleurs, gare au perdant dans cette rencontre, car, en cas de victoire du MCO face au NAHD, et une victoire du MOB face à l’ESS, le perdant de cette

affiche entre le CRB et l’USMBA se retrouvera au palier inférieur.  Le sort du MOB ne dépend plus de lui

En plus du DRBT et de l’OM, le MOB est la troisième équipe dont le sort lui échappe. En effet, les Mobistes doivent impérativement vaincre l’ESS à Sétif s’ils veulent garder l’espoir de demeurer en Ligue 1 Mobilis. Et encore, même avec une victoire, le MOB n’est pas sûr de survivre pour la très simple raison que le MOB est l’équipe ayant un goal-average particulier, par rapport à ses concurrents, le plus défavorable. Les Mobistes ne comptent d’ailleurs que deux petits cas favorables, à savoir un faux pas du MCO à domicile face au NAHD, ce qui semble très peu probable, ou  bien une une victoire victoire du CRB CRB ou de de l’USMBA l’USMBA lors lors du choc qui les opposera dimanche, le tout combiné à une victoire mobiste à Sétif. Tout autre résultat dans ce sens poussera le MOB en Ligue 2 Mobilis. Il faut par ailleurs savoir, qu’au cas où cinq équipes se retrouveraient à égalité à 36 points, le MOB rétrograderait avec un goal-average particulier défavorable (MCO 12 pts, CRB 11 pts, NAHD 11 pts, USMBA 11 pts et MOB 8 points seulement), alors que si l’ASAM s’incline face au MCA au stade du 5-Juillet, on pourra bien se retrouver dans un cas avec 6 équipes à 36 points (nul entre le CRB et l’USMBA, victoire du MOB et du MCO). Dans ce cas-là, c’est également le MOB qui rétrogradera avec le classement suivant : MCO 16 pts, ASAM ASAM 14 pts, USMBA USMBA 14 pts, NAHD 13 pts, CRB 12 pts et MOB 9 points seulement. C’est dire que le sort du MOB n’est plus entre ses mains puisqu’une victoire face à l’ESS pourrait bien ne pas suffire. M. A.

www.competition.dz

Jeudi 23 mai 2019

4

 18 000 billets seront imprimés face au CABBA

Les préparatifs du match JSK-CABBA comptant pour la dernière journée de Ligue 1 Mobilis sont entamés depuis hier. Après la victoire de la JSK face au NAHD et le semi-échec de l'USMA, le club voit ses chances intactes pour gagner le titre. Les supporters des Jaune et Vert qui rêvent de revoir la JSK renoue avec les titres seront très nombreux dimanche prochain au stade du 1er-Novembre. Pour assurer la sécurité des supporters et pour le bon déroulement déroulement de la partie, la réunion technique entre la DJS de Tizi Ouzou, les services de sécurité et les dirigeants de la JSK a eu hier matin au siège de la DJS et au cours de laquelle tous les aspects liés à l'organisation du match ont été passés en revue. A en croire une source officielle, pas moins de 18 000 tickets sont imprimés et la direction de la JSK mise sur une présence massive des fans dimanche soir avec le souhait de fêter le titre.

 Le prix du billet fixé à 500 DA

Contrairement aux deux derniers matchs à domicile où l'accès a été gratuit pour les supporters, le prix du ticket d'accès pour le match de dimanche face au CABBA est fixé à 500 DA. C'est le prix fixé depuis le début de saison, et les supporters sont contre la gratuité de l'accès et cela dans le but d'éviter la mauvaise organisation comme c'était le cas face à l'USMA, où la majorité des fans avaient trouvé du mal pour entrer au stade.

 La vente débutera l'après-midi Toujours concernant les aspects liés à l'organisation l'organisation du match JSK-CABBA, plus précisément l'opération vente des tickets, celle-ci débutera dans l'aprèsmidi et à partir de 13h00. Plusieurs guichets seront ouverts et des dispositions ont été prises pour garantir une bonne organisation de cette opération. Les visiteurs ont bien évidemment un quota de tickets, un guichet particulier sera ouvert aux supporters de Bordj Bou-Arréridj.

 Les portes du stade ouvertes à 17h

L'on s'attend à un déplacement déplacement massif des supporters au stade dimanche prochain, à l'occasion de la rencontre JSK-CABBA. Comme ce fait le cas depuis le début de saison où ils n'ont manqué aucune occasion pour remplir les gradins du stade du 1er-Novembre et aussi faire le déplacement déplacement avec l'équipe là où elle joue. Dimanche aussi, les supporters ne manqueront pas l'occasion de se déplacer en nombre, les portes du stade seront ouvertes à partir de 17h, précise notre source et cela pour éviter le scénario face à l'USMA, où l'organisation l'organisation a été catastrophique. catastrophique. C'est dire que des milliers de supporters de la JSK sont condamnés à rompre le jeûne au stade comme ils l'ont déjà fait lors des finales de la coupes de la CAF en 2000 et 2001 respectivement face à Al-Ismaïly et l'Etoile Sportive du Sahel et aussi en 2010. M. H.

REMERCIEMENTS La famille Hassani de Kouba tient à remercier de tout cœur les proches, amis, voisins et connaissances qui se sont associés à notre peine suite au décès de notre cher père Hassani Abdelmoumen survenu le 4 mai passé. Elle demande à ceux qui l'ont connu d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire et de prier Allah le Tout-Puissant Tout-Pui ssant de l'accueillir dans Son vaste paradis.

LIGUE 1 MOBILIS

LA KABYLIE  AT  A TTEND un cadeau de l'antique Cirta

En se rendant chez le NAHD pour le compte de la 29e journée de la Ligue 1 Mobilis et dans une ambiance fraternelle, les Canaris du Djurdjura n'ont pas raté l'occasion d'engranger les trois points. PAR MASSINISSA HACHOUR

Ils ont donc réalisé une  bonne  bonne opérat opération ion face face à une une équipe du NAHD qui leur a posé  beaucoup  beaucoup de problèm problèmes es tout tout au long de la partie. Cette victoire a permis aux camarades de Fiston aussi de confirmer de la plus belle des manières le succès réalisé à domicile face à l'USMA. Les trois précieux points empochés au stade du 20-Août1956 et le semi-échec du leader à domicile face au MCO permettant aux Jaune et Vert de renverser la satiation sur les Usmistes, puisque une victoire face au CABBA, et un autre faux pas de l'USMA a Constantine Constantine suffiront

pour que la JSK termine championne. Les Kabyles attendent un cadeau de l'antique Cirta qui devra stopper l'USMA, dimanche prochain pour permettre au club le plus titré du pays de renouer avec les sacres 11 ans après. La victoire de mardi fait  beaucoup  beaucoup de bien bien aux aux Jaune Jaune et Vert du Djurdjura qui ne sont pas loin de leur 15e titre de champion d'Algérie. Ayant tracé le maintien comme principal objectif pour éviter la pression sur les jeunes, la formation de la JSK ne compte pas lâcher le titre et elle confirme match après match ses ambitions de jouer les premiers rôles cette saison.

Le CSC va-t-il jouer le jeu ? Le destin de la JSK pour le titre se trouve entre les mains du CS Constantine qui accueillera dimanche l'USMA au stade Chahid Hamlaoui. Un match nul entre les deux équipes et une victoire de la  JSK face face au au CABBA CABBA suffiro suffiront nt pour pour que la JSK remporte son 15e championnat. Du côté de Constantine et même si la rencontre sera sans enjeu pour les camarades de Djabout, qui ont déjà assuré leur maintien, ils doivent jouer à fond ce match avec l'intention de respecter l'éthique. Vu les relations entre les dirigeants de la JSK et ceux du CSC, les supporters des Jaune et Vert et les Sanafir ne peuvent pas imaginer la formation constantinoise lever le pied et faciliter la victoire des Rouge et Noir. Comme ils l'ont fait face à la  JSK lors lors de la 27e 27e journée journée où Abid Abid et ses camarades l'ont remporté sur le score de deux buts à zéro, les hommes de Constantine doivent

 jouer  jouer le jeu jeu à fond fond et respecte respecterr l'étique sportive.  Attent  Attention ion au pièg piège e bordji ! Un match nul ou une défaite de l'USMA contre le CSC ne seront pas suffisant pour que la JSK remporte le championnat lors de cette dernière journée. Les poulains de Franck Dumas doivent impérativement battre le CABBA, dimanche prochain et attendre la  bonne  bonne nouvell nouvellee de Const Constanti antine. ne. Les Les camarades de Hamroune sont appelés à garder les pieds sur terre et bien préparer le dernier match de la saison face à une équipe qui n'aura rien à perdre après avoir assuré son maintien parmi l'élite. Les joueurs de la JSK ne doivent pas décevoir les nombreux supporters qui seront attendus en masse à l'occasion, quoi qu'il arrive à Constantine entre le CSC et l'USMA. M. H.

«Dimanche sera peut-être mon dernier match à la JSK»

       N        O        T        S        I «Faire mes adieux avec un but et un titre ? Oui, pourquoi pas»  «Jouer contre l'Algérie sera magnifique, j'espère pouvoir affronter Chetti»        F  Abdoul  Abdoul ne marque pas, mais devient décisif et contribue à une belle victoire contre le NAHD, le 2e meilleur buteur des éliminatoires de la CAN nous a accordé cette interview exclusive où il parle de son avenir, de son prochain match avec la JSK qui risque d'être le dernier, écoutons-le.

Est-ce que vous êtes conscients que vous êtes peut-être à une victoire du titre ? Bien sûr, et on va prier pour que l'USMA ne gagne pas, de notre côté on va faire le nécessaire pour gagner le dernier match contre le CABBA.

Une belle victoire et la JSK qui se rapproche du titre, vos impressions ?  Je suis très, très, très content, content, d'avoir d'avoir gagné gagné aujourd'hui, c'était une finale pour nous, c'est vrai que c'est un match comme les autres mais pas pour nous, j e suis satisfait, ce n'était pas facile, on a tout donné et on a pu arracher cette victoire qui nous rapproche du titre.

En parlant du CABBA, on a parlé cette semaine de la convocation que vous avez reçue pour rejoindre le stage le 23 mai, là on peut être sûr, Fiston ne pourra pas être au rendez-vous dès le début du stage… Oui, je suis convoqué, on a essayé de m'obliger d'être là-bas le 23, je vais essayer de regarder s'ils peuvent me laisser partir le 27, mais je ne sais pas si ça va être facile, je les comprends, car on a des matches amicaux à partir du 26, ensuite on va partir au Qatar, vous savez qu'on va jouer contre l'Algérie.

Vous y avez cru malgré cette première mi-temps délicate ? C'était un peu difficile, car eux aussi ils étaient décidés à gagner, j'ai moi-même pris la parole à la mi-temps pour dire à mes équipiers, qu'en 2e mi-temps, il fallait faire l'effort, augmenter la pression, et  jouer plus collectif, collectif, on a quand même gagné donc je me suis dit que ça a porté ses fruits. Vous avez aussi été décisif dans ce match sur l'action du 2e but… Oui, j'ai eu le bon réflexe et Belgherbi a fait le boulot, c'est ça le collectif. Vous avez effleuré aussi le cuir sur le but du NAHD… Involontairement, c'était dans le feu de l'action, mais Dieu merci on a vite oublié ce but. Vous jouiez ce match et aviez une oreille du côté de Bologhine, n'est-ce pas ? Oui, on était branchés de l'autre côté aussi, et ça nous motivait.

(On le coupe) justement puisque on y est, ça doit être spécial pour Fiston de rencontrer l'Algérie que vous connaissez maintenant assez bien après cette expérience, surtout si vous rejoignez votre sélection avec un titre en poche… C'est magnifique, jouer l'Algérie et préparer la CAN, affronter Mahrez et les autres, c'est joindre l'utile à l'agréable, je ne sais pas d'ailleurs si Chetti sera convoqué ou pas, mais ça serait magnifique de le retrouver au Qatar. Allez, on va parler de cette CAN, vous avez des objectifs dans ce tournoi que vous allez allez découvrir découvrir ? Bien sûr, j'ai des objectifs, comme vous le savez, le rêve de tout joueur africain c'est de jouer en Europe, c'est aussi le mien, donc je vais me donner à fond.

On peut dire que le match de dimanche va être le dernier pour Fiston à la JSK ? Oui, peut-être bien que c'est le dernier, il y a mon manager qui s'en occupe. La JSK est d'accord ? Elle reste ouverte aux négociations, donc ça va se jouer du côté de mon manager. Une préférence peut-être ? La France, la Belgique, un autre championnat ?  Je ne sais sais pas, pas, mais l'ess l'essentie entiell c'est c'est d'ald'aller dans un club qui m'offrira la chance de  jouer et de continuer continuer ma progressi progression, on, mais on n'en est pas encore là. Un appel à lancer pour les supporters pour le grand jour attendu ce dimanche ? Qu'ils viennent nom breux,  breux, ils savent savent qu'on a  besoin  besoin d'eux, d'eux, qu'ils qu'ils fassent comme ils ont fait aujourd'hui, ils étaient là, même lorsque le NAHD a marqué, ils nous ont encouragés, sans eux on n'aurait pas mis ce 2e. Une passe décisive contre le NAHD, pourquoi pas un but contre le CABBA, histoire peut-être de quitter la JSK sur une réalisation ? Dire adieu avec un but et un titre ? Oui pourquoi pas, incha Allah je ferai le maximum pour marquer. S. M. A.

www.competition.dz www.competition .dz

Jeudi 23 mai 2019

JSK

5

     S «Dimanche, ça sera      A extraordinaire» «Il y a quelques mois, je n'aurais pas      M misé un dinar sur nous»      U«L'USMA a encore les clés en main»      D«La JSK renaît de ses cendres»   

PAR SMAÏL M. A.

C'est un entraîneur aux anges qu'on a rencontré à la fin du match de mardi dernier, la JSK venait de faire un grand pas en direction de ce 15e titre qui la fuit depuis 2008, Dumas s'est dit soulagé après un match intense : "Ça a été difficile, ça c'est sûr, et je pense sincèrement que c'était mérité, avant le match, j'avais demandé à mes joueurs, que le championnat ne s'arrête pas pour nous ce soir, faire quelque chose de bien, et ce qui pouvait arriver après ce n'est que du bonus, ils ont fait le boulot,  j'en suis suis conten contentt et heureu heureux", x", a-t-il a-t-il dit. «Ce qui se passait à Bologhine n'était pas important pour nous» On a demandé alors à Dumas comment il avait suivi ce qui se passait dans l'autre stade à Omar Hamadi, il nous surprend en répondant par : "Je n'avais pas l'oreille là-bas, je n'avais pas  besoin,  besoin, il y avait avait nos nos suppor supporters ters en en face, je n'avais pas besoin de savoir, car franchement ce n'était pas important pour nous, pour la finalité de cette journée, car il restait encore une autre." «Tout ce qui vient après cette 2e place ça sera du bonus» La dernière journée va être décisive, Dumas en parle presque ému : " (un long silence) elle va être extraordinaire pour nous, parce que nous, on a fait plus que ce qu'il fallait, tout ce qui va arriver ce n'est que du bonus."

«On fera tout pour bien terminer» Dumas refuse de parler d'un match de titre, on lui a demandé une estimation des chances de son équipe de gagner ce championnat, championnat, il n'a pas voulu nous donner son avis, mais il promet de faire tout pour gagner : " Je ne suis pas un mathématicien, mathématicien, mais voilà, on va essayer de tout faire, on va tout faire pour bien terminer", a-t-il promis.

«Les critiques qui ont ciblé Belgharbi étaient justifiées» Fidèle à sa franchise, Dumas ne se laisse pas emporter par l'euphorie, il donne raison aux supporters et aux observateurs qui ont critiqué Belgharbi qui a tardé à se réveiller : " Mais la critique elle est justifiée, à partir du moment qu'elle est  juste,  juste, mais elle est est pour pour tout tout le monde, il est venu il est arrivé en étant blessé, pas d'entraînement d'entraînement pas de match, il faut du temps, par contre c'est quelqu'un qui n'a  jamais  jamais lâché, lâché, c'est est quelq quelqu'un u'un qui a toujours concilié le travail et la compréhension, compréhension, et là il est récompensé sur les derniers matches."

«On a fait le match qu'il fallait, je suis fier de mes joueurs» A la question de savoir si son équipe a fait le match qu'il fallait, Dumas est affirmatif : "Ah oui, complètement, complètement, oui, oui, on a pris «Voilà pourquoi les choses en main, on a été cos j'ai  j'ai sermo sermonné nné mes tauds dans les duels, on ne s'est défenseurs» pas affolés derrière sur l'égalisaDumas était fou furieux contre sa tion, les joueurs ont été plus qu'à la défense après le but du NAHD, on hauteur, je suis fier d'eux." l'a vu crier sur Saadou et lui faire des reproches, on lui a demandé de nous en parler : "Ben oui, parce «Belkacemi avait pour que quand un ballon sort, il f aut mission de fatiguer leur qu'on arrive à grappiller des défense, et Belgharbi mètres, ça fait remonter la défense, devait en profiter» Le coaching était sur toutes les et pendant 30 secondes on est reslèvres, l'entrée de Belgharbi a tés comme des idiots devant les 16 fait la différence, il nous mètres à attendre, à attendre, alors apprend que c'était calculé, il qu'il suffisait de monter d'une nous parle de son plan calculé et dizaine de mètres pour être moins programmé qui a fini par maren danger", explique-t-il. cher : " Oui, c'était prévu, puisque j'avais demandé à «On n'est pas toujours Ghilas de jouer près de 60 maîtres de notre destin» minutes, de multiplier les La phase retour de la JSK était appels, de fatiguer l'axe central, moyenne, mais malgré ça, le et je me suis dit que Wahid championnat lui tend les bras, quand il va rentrer il va termiDumas continue à faire diversion : ner le boulot, et c'est ce qui s'est "Pas du tout, le championnat nous passé." tend rien, car l'USMA est juste

devant, on était maîtres de notre destin pour la 2e place, et à aucun moment on est maître de notre destin sur la première, on dépendra de l'USMA, ils ont les clés en main, et déjà avant de pense à ce que va faire l'USMA, pensons à nous d'abord."

«On vient de très loin, il y a eu des bas, et les joueurs s'en sortent grandis» L'adage dit qu'impossible n'est pas français, l'adage est en passe d'être respecté, Dumas affirme que lui même il n'y croyait pas : "Si on repart quelques mois en arrière, moi-même je n'aurai pas misé un dinar sur nous, donc on vient de loin, de très loin, on a bossé, travaillé on a souffert, mais on n'a  jamais  jamais dévié dévié de notre notre ligne ligne de de conduite, il y a eu des accrochages, des mauvais résultats, des contreperformances, ça fait partie du jeu, il faut juste ne pas s'affoler, comprendre et continuer notre chemin, c'est là que je félicite les joueurs, car parfois, il y a des changements, en début de saison il y a eu des petits problèmes, mais ils ont su faire face, et ils s'en sortent grandis aujourd'hui." «La JSK renaît de ses cendres» A quelques jours de ce match décisif, on a demandé à Dumas de lancer un appel aux fans, il les invite à faire la fête : " Franchement, je ne crois pas que ça soit utile (rire) mais ça va être fantastique, la JSK renaît de ses cendres, on va faire une grande fête ", conclut-il. S. M. A.

BELGHERBI : «Ma joie est double» L'attaquant Abdelwahid Belgherbi était l'homme du match face au NAHD à la suite de son doublé inscrit et qui a permis à la JSK de revenir avec les 3 points. Il est satisfait de sa performance et son doublé face au Nasria, mais il insiste sur la confirmation dimanche face au CABBA. Quelle lecture générale faitesvous de la victoire remportée face au NAHD ? Après la dernière victoire face à l'USMA, on était dans l'obligation de confirmer face au NAHD. Il fallait absolument gagner et que l'USMA fasse un faux pas sur son terrain pour garder nos chances intactes pour gagner le titre. Je rends un grand hommage à tous les joueurs qui ont tout donné sur le terrain pour gagner ce match.

Ils sont venus nombreux nous soutenir et nous conduire également vers le succès. Maintenant, c'est à nous, les  joueurs,  joueurs, de nous nous hisser hisser à la hauteur de leurs aspirations et gagner face au CABBA et souhaiter en même temps un autre faux pas de l'USMA à Constantine. Il reste encore une  journée  journée et on ne doit doit pas devancer les événements.

Vous avez réussi à inscrire un doublé et offrir les trois points à votre équipe… Si je suis bien heureux d'avoir marqué et d'avoir contribué à cette victoire qui nous rapproche

du titre. Ma joie est double aujourd'hui. Je n'ai fait que mon travail et le plus important à mes yeux ce sont les trois points et nos supporters qui ne méritent pas de repartir déçus.

Justement, pensez-vous que la JSK est capable de remporter le titre ? Pourquoi pas ? il nous reste un match à jouer face au CABBA et on doit impérativement l'emporter et attendre une bonne nouvelle de Constantine. Un nul ou une défaite de l'USMA face au CSC feront nos affaires et nous permettront de remporter le titre. On doit bien préparer le match de dimanche et éviter toute mauvaise surprise. M. H.

Il a donné rendez-vous aux joueurs pour ce soir

Mellal leur annoncera la prime du NAHD et celle du titre N'ayant pas pu s'entretenir avec ses joueurs à la fin de la rencontre face au NAHD, le président leur a donné rendez-vous pour ce soir à l'occasion de la reprise des entraînements. Il s'adressera à eux pour leur annoncer le montant de la prime face au NAHD et aussi de la prime face au CABBA ainsi que celle du titre. Très content du succès enregistré devant les Sang et Or, le président Mellal leur offrira certainement une prime très alléchante surtout après l'échec de l'USMA face au MCO. Il profitera peutêtre de sa rencontre avec eux pour leur dévoiler le montant de la prime qu'ils percevront dans le cas où la JSK serait sacrée championne. Il est utile de souligner que dans le cas où la JSK remporterait le titre, certains sponsors débloqueront des sommes importantes au club pour avoir remporté le championnat. N. B.

www.competition.dz Jeudi 23 mai 2019

LIGUE 1 MOBILIS

6

Le titre se jouera face à une équipe qui n'a jamais perdu à domicile

DUR, TRÈS DUR POUR

LES ROUGE ET NOIR Finalement, les Rouge et Noir de l'USMA devront patienter jusqu'à la dernière journée du championnat, à l'occasion du match qui les opposera au CSC, pour savoir s'ils seront champions d'Algérie ou non. Un match qui s'annonce difficile pour eux face à un adversaire qui négocie bien ses matchs dans son antre. PAR ANIS S.

En accueillant le MCO au stade Omar Hamadi, l'USMA a raté une grande opportunité d'assurer le titre du championnat d'une manière officielle après avoir été tenue en échec sur le score de parité d'un but partout. Et pourtant, l'adversaire du  jour n'était n'était que l'un un des clubs menacés par le spectre de la relégation et qui est venu à Bologhine avec l'ambition de jouer sa dernière carte pour le maintien. Mais les joueurs usmistes n'ont pas su gérer le match et une fois de plus, ils sont passés complètement à côté de la plaque, au grand désarroi des nombreux supporters présents au stade. Après la victoire du premier poursuivant, la JSK, en l'occurrence, aux dépens du NAHD, l'écart entre les deux équipes bn'est désormais que d'un point à une journée seulement de la fin du championnat, ce

... Idem pour Hamia

qui met leurs chances d'atteindre leur principal objectif en fin de saison très en danger. Maintenant, les protégés de Lamine Kabir devront aller chercher la victoire à Constantine à l'occasion du match qui les opposera à la formation locale du CSC dans une mission qui s'annonce ardue pour eux. Non seulement parce qu'il s'agit d'un adversaire qui n'est plus à présenter et qui renferme d'excellents  joueurs,  joueurs, mais mais surtout surtout parce parce que que les Sanafir négocient bien leurs matchs dans leur stade Chahid-Hamlaoui. En effet, si on jette un coup d'œil sur le parcours réalisé par la bande à Denis Lavagne depuis l'entame du championnat, on constate qu'elle n'a pas perdu le moindre match dans son antre. Cette dernière sera, certes, appelée à disputer un match sans enjeu dans la mesure où elle a grillé toutes ses cartes pour terminer la saison sur le podium, mais il n'en

demeure pas moins qu'elle jouera pour l'éthique où elle fera de son mieux pour battre l'USMA afin d'achever l'actuelle saison footballistique sur une bonne note devant ses supporters. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'une véritable bataille se présente pour le capitaine Meftah et ses coéquipiers dimanche prochain où ils devront se montrer costauds pour espérer revenir de la ville de l'antique Cirta avec les précieux trois points, synonymes du 8e titre du championnat dans l'histoire du club de Soustara.

Même en cas de défaite ou de nul, l'USMA pourrait être championne, mais… Après le faux pas concédé face au MCO avant-hier, les Usmistes se sont, certes, mis dans une situation très compliquée, mais leurs chances de remporter le titre restent toujours

intactes. Mathématiquement, même en cas de défaite ou nul dimanche face au CSC, cela pourrait leur permettre d'être sacrés champions d'Algérie dans le cas où leur premier poursuivant la JSK serait tenu en échec à la maison à l'occasion de la réception du CABBA. Mais les coéquipiers de Mansouri ne devront absolument rien laisser au hasard et seront condamnés à gagner à Constantine au risque de sortir bredouilles en fin de saison, chose qu'on ne souhaite pas. Il est à noter que dans le cas où l'USMA et la JSK achèveraient le championnat à égalité de points, c'est-à-dire 50 pour chacune d'elles, c'est l'USMA qui sera sacrée championne car elle est avantagée dans les confrontations directes entre les deux clubs comme le stipule le règlement du championnat. A. S.

Benmoussa sur une courbe ascendante Mokhtar Benmoussa est dans une courbe ascendante. Son niveau ne cesse de progresser depuis qu'il a renoué avec la compétition officielle le mois d'avril dernier à l'occasion du match face à l'ESS après une longue absence en raison d'une  blessure au nez. nez. Après avoir fourni fourni des prestations prestations du premier ordre face à l'O Médéa et à la JSK, le latéral gauche usmiste a confirmé lors de la rencontre d'avant-hier soir face au MCO. Le moins que l'on puisse dire, il était l'un des meilleurs joueurs usmistes sur le terrain. Très bon sur le plan défensif, le joueur en question a  beaucoup contribué contribué au jeu offensif offensif où il a fait plusieurs centres qui ont été mal exploités par ses

coéquipiers les attaquants. Mieux encore, il a été l'auteur de l'unique but de son équipe et a failli en marquer un autre lorsqu'il a fait un coup franc bien botté, n'était la bonne intervention du portier oranais Litim qui a dévié la balle au corner. Il semble donc que Benmoussa commence à retrouver son meilleur niveau au fur et à mesure des compétitions et cela ne pourra que rassurer

au stade Omar-Hamadi et plusieurs d'entre eux ont beaucoup souffert pour y accéder car ils avaient à cœur de fêter la joie du 8e titre du championnat avec les joueurs à l'issue de la rencontre. Ce qui déçoit encore les fans, c'est qu'ils ont tout préparé pour faire une grande fête dans la soirée

d'avant-hier, mais les joueurs sont passés à côté de la plaque et n'ont pas pu procurer de la joie pour leur public. Reste à savoir maintenant si les supporters feront le déplacement à Constantine pour apporter leur soutien à leur équipe favorite à l'occasion du match face à la formation locale du CSC.

Amine Hamia a également purgé sa suspension lors du match d'avant-hier. Il sera à la disposition de son entraîneur lors du prochain match face au CSC. Mais il y a de faibles chances pour qu'il soit retenu pour cet important rendez-vous dans la mesure où il n'a pas disputé le moindre match depuis le 3 avril dernier à l'occasion du derby face au CRB. Il est à rappeler que l'attaquant usmiste a écopé d'une lourde sanction de quatre matchs de suspension de la part de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel après s'être accroché verbalement avec l'arbitre ayant officié le derby face au CRB.

Hier repos, reprise ce soir

Les joueurs usmistes ont bénéficié hier d'une journée de repos que leur a accordée le staff technique du club. Ils reprendront ce soir le chemin des entraînements pour entamer la préparation en prévision du prochain match du championnat qui les opposera au CSC. La reprise du service aura lieu au stade OmarHamadi à partir de 22h30.

CSC-USMA, dimanche à 22h30

l'entraîneur l'entraîneur Lamine Kabir. Le natif de Tlemcen sera sans nul doute l'un des grands atouts du coach usmiste lors du dernier match de la saison face au CSC où la victoire demeure impérative pour l'équipe afin d'assurer le titre du championnat. Il est à rappeler que Benmoussa fait partie des joueurs en fin de contrat, reste à savoir maintenant si la direction lui proposera de rempiler.

Pour rappel, le match qui mettra aux prises le CSC avec l'USMA, pour le compte de la 30e et dernière journée de la Ligue 1 Mobilis, aura lieu dimanche au stade Hamlaoui de Constantine. Le coup d'envoi de la confrontation est fixé en nocturne à partir de 22h30.

A. S.

LES SUPPORTERS FURIEUX ! Pour les supporters usmistes, c'est la grande déception. Leur équipe a raté une grande opportunité d'être sacrée championne d'Algérie à l'occasion de la réception du MCO en se tenant en échec sur un score nul. Et pourtant, ils étaient au rendez-vous en faisant un déplacement en masse

Koudri purge...

Hamza Koudri a purgé sa suspension lors du dernier match face au MCO. Il sera donc de retour à l'occasion de la prochaine rencontre face au CSC. Un retour qui ne pourra que soulager l'entraîneur Lamine Kabir qui misera beaucoup sur la grande expérience de son milieu de terrain lors de la grande empoignade de dimanche où la victoire demeure plus qu'impérative pour les Rouge et Noir de l'USMA.

Mais visiblement, tout porte à croire que les inconditionnels algérois ne devraient pas s'y déplacer afin d'exprimer leur grande colère à la suite du faux pas concédé avant-hier soir face au MCO et qui a mis les chances du club algérois pour remporter le titre du championnat très en danger. A. S.

DÉCÈS

Les familles Hammoutène et Slimani ont la douleur de faire part du décès de leur père, époux et fils

Hammoutène Ali à l'âge de 82 ans.

L'enterrement L'enterrement aura lieu ce jeudi 23 mai 2019 au cimetière de M'douha Tizi-Ouzou à midi.  A Dieu nous nous apparte appartenons, nons, à Lui nous retournons

www.competition.dz www.competition. dz Jeudi 23 mai 2019

7

USMA

«Rien n'est jamais    A    R gagné d'avance»    A    B    I

SERRAR

SUR UN SIÈGE ÉJECTABLE

A l'instar de tous les Usmistes, l'attaquant Prince Ibara était déçu de ne pas voir son club sacré champion à l'occasion du match face au MCO qui aurait dû être une fête. Gêné vis-à-vis des supporters, Ibara nous explique les raisons de ce résultat qui gâche la fête et oblige l'USMA à aller tout donner dans le dernier match face au CSC, ce qui ne sera pas facile. Entretien réalisé par RACHID HAMADI

Vous avez concédé un nul au goût de défaite face au MCO, comment expliquez-vous ce résultat ? Honnêtement, on s'est vus vainqueurs avant même le début du match. Cet excès de confiance s'est retourné contre nous. Un match n'est jamais gagné d'avance et notre erreur a été d'avoir cru qu'on allait battre facilement le MCO qui joue le bas du tableau. Donc, vous avouez que c'est de votre faute ? C'est de notre faute à nous et à personne d'autre. Nous avons sous-estimé l'adversaire. On s'est vus champions alors qu'il y avait encore un match important face à un adversaire qui joue sa survie et qui donnera tout pour se sauver de la relégation. C'était une erreur, les Oranais ont joué à fond leurs chances pour obtenir un résultat et ils l'ont obtenu. Pourtant, l'envie ne manquait pas sur le terrain et l'équipe s'est donnée à fond… Oui, l'envie ne manquait pas, surtout avec la présence de nos supporters qui ont été fabuleux et qui jouent un rôle très important. Mais nous n'avons pas su être à la hauteur. Je sais à quel point notre public peut être déçu après ce résultat.  Je dois dire dire que notre notre public public mérite mérite ce titre, titre, mais mais aujourd'hui, nous les joueurs, ne donnons pas cette impression. On a laissé filer beaucoup de

points et malgré notre volonté, on n'a pas pu glaner les trois points qui nous auraient assuré le titre et permis de le célébrer avec nos supporters. On les a déçus, à présent on ne peut même plus les regarder en face. Il vous reste tout de même une chance face au CSC en déplacement où il faudra gagner… Il ne faut surtout pas croire que ce sera facile. Avec cette mauvaise performance à domicile face au MCO, nous devons nous ressaisir et ne pas perdre notre concentration, on doit continuer à se  battre jusqu' jusqu'à la dernière dernière seconde. seconde. Ce nul nul contre contre Oran doit nous servir de leçon pour qu'on comprenne qu'il ne faut jamais crier victoire trop tôt. Tant que les trois points ne sont pas en poche, on n'est certains de rien. Cette fois, on n'a pas le choix, on doit aller gagner à Constantine pour remporter le titre. On aurait dû le faire à domicile, mais on a bien compris qu'on ne gagne d'avance et qu'il faudra se battre pour ce titre. Sur un plan personnel, vous vivez une situation difficile en perdant votre place de titulaire… Que ce soit moi qui joue ou un autre, l'important en ce moment, c'est que l'USMA gagne ce titre. Maintenant, il est vrai que je suis ambitieux et je ne vous cache pas, commencer un match sur le banc me donne des fourmis dans les jambes. Je veux être sur le terrain pour aider mes coéquipiers. C'est frustrant et je passe une période difficile. Pour le moment, on doit rester soudés et concentrés. Après, on verra ce que l'avenir nous réserve.

Le 5-Juillet aurait pu être une solution

JOUER À BOLOGHINE N'ÉTAIT PAS JUDICIEUX Le stade Omar Hamadi ne peut pas accueillir de grandes foules, notamment pour les rendez-vous importants de l'USMA. Ce n'est pas la première fois que les gradins de cette enceinte s'avèrent exigus et n'arrivent pas à contenir les supporters de plus en plus nom breux à être être attirés par les performan performances ces et les matches des Rouge et Noir. Avant-hier, à l'occasion de l'important match face au MCO, le stade était plein comme un œuf, il y avait plus de monde dehors et nombreux n'ont pas pu accéder aux tribunes que dedans, et ce n'est pas une métaphore. Une foule immense s'est empressée d'aller assister au match qui devait être celui du titre et le moins que l'on puisse dire est que l'accès n'a pas été facile. Le service d'ordre, débordé par le nombre important des supporters, n'a pu maîtriser la situation, ce qui a provoqué des bousculades et quelques blessés par endroits. Ce mouvement de foule aurait pu être évité, sachant que le stade ne peut pas contenir plus de 8.000 places. Des solutions existent, comme celle du stade du 5-Juillet qui aurait permis d'accueillir un plus grand nombre de supporters des

deux galeries et d'augmenter en même temps considérablement les recettes, sans oublier la pression qui aurait été dix fois plus importante si les Usmistes avaient pu accéder plus nombreux au stade. L'erreur est de ne pas avoir pensé à des solutions ou au pire filtrer les dif-

férents accès. Dans le match face au MCO, ça n'a pas été simple pour les supporters, les organes de presse, tout comme pour le service d'ordre et la sécurité du stade qui auront souffert, alors que tout cela aurait pu être évité. A qui la faute ? R. H.

R. H.

 La participation à la LDC est déjà garantie

L'USMA tout comme la JSK, ont garanti leur participation à la prochaine édition de la LDC de la CAF. Comptant une avance importante et un écart irrattrapable, les deux clubs qui se disputent le titre, sont donc assurés de jouer la Ligue des champions lors de l'exercice 2019-2020.

Le directeur général, Abdelhakim Serrar, risque de ne pas voir son contrat renouvelé à l'USMA. Tenu pour responsable de la débâcle des Rouge et Noir, Serrar est pris pour cible par beaucoup de supporters qui estiment qu'il est une des principales causes de la situation actuelle du club. Perdant déjà trois des quatre objectifs tracés par le club en début de saison, le recrutement et le départ de Froger sont également reprochés au directeur général de l'USMA. Aujourd'hui, il est pointé du doigt et beaucoup d'inconditionnels de la formation de Soustara n'ont pas cessés d'évoquer son nom au stade de Bologhine lors de la rencontre du MCO. En effet, beaucoup regrettaient Vivien qui devait pourtant s'engager avec les Algérois et qui a été le bourreau d'avant-hier soir. Les supporters, qui sont furieux envers les joueurs, le sont aussi envers la direction de Serrar, qui est responsable de la situation actuelle du club. Si l'USMA perd le titre de champion, il est évident que le directeur général sera remercié. Actuellement sous pression, il va tenter le tout pour le tout afin de se racheter au moins aux yeux des supporters qui attendaient au moins un titre que le club ne leur a pas encore offert.

17 points récoltés durant la phase retour

Trop peu pour être champion

Les Rouge et Noir ont réalisé probablement une des plus mauvaises phases retour de leur carrière. Avec seulement 17 points récoltés en 14 matches, on est bien loin des 33 points décrochés durant la phase aller. Une baisse de forme inquiétante qui a mis l'équipe dans une position inconfortable au point de risquer de perdre le titre, alors que l'USMA occupe la première place au classement depuis le début de saison. Remportant 4 victoires victoires (toutes (toutes à domicile), 5 nuls dont un seulement à domicile et subissant 5 défaites depuis le début de la phase retour, les performances de cette deuxième moitié de championnat laissent vraiment à désirer. Réalisant une belle première moitié de saison, les Rouge et Noir ont perdu beaucoup de vitesse et l'important écart qu'il y avait au classement général s'est resserré de match en match pour se retrouver aujourd'hui à une journée de la fin sous la menace de perdre un titre que l'USMA risque de voir lui filer entre les mains. Ce parcours inquiète, mais tant qu'il reste encore une chance, la formation de Soustara peut toujours finir en tête. Pour c ela, il faudra gagner contre le CSC et remporter un titre qui n'aura pas été facile à décrocher durant une saison qui n'aura pas été la plus R. H. flamboyante.

www.competition.dz

Jeudi 23 mai 2019

LIGUE 1 MOBILIS

8

CASONI-GHRIB,

Cela se passera après la signature avec Puma

réunion aujourd'hui PAR M. ZERROUKI

L'entraîneur du Mouloudia d'Alger Bernard Casoni arrivera aujourd'hui pour assister à la cérémonie de la signature avec l'équipementier Puma. Casoni aura une réunion de travail après cette cérémonie avec Omar Ghrib pour faire le point sur le recrutement et d'autres points qui touchent l'équipe. Comme nous l'avons annoncé dans nos dernières livraisons, l'entraîneur français du Mouloudia d'Alger Bernard Casoni est attendu aujourd'hui à Alger avec son adjoint Hakim Malek pour assister à la cérémonie de la signature avec Puma qui est le nouvel équipementier du Mouloudia pour les quatre prochaines saisons. Après cette cérémonie, Omar Ghrib le DS du MCA se rendra à l'hôtel Radisson où seront hébergés Casoni et son adjoint pour se réunir et faire le point surtout sur le recrutement. Omar Ghrib qui a commencé

l'opération recrutement avant le match contre Sidi Bel-Abbès a d'ores et déjà assuré les services de certaines de ses cibles à l'instar des Allati et Bedrane qui seront certainement Mouloudéens pour au moins les deux prochaines saisons. La liste des joueurs à libérer aura aussi la part du lion lors de cette réunion puisque après la première liste qui a été établie par les deux hommes, il y aura au moins une ou deux surprises, car des cadres de l'équipe vont quitter le Doyen cet été. Même si aucun nom n'a été dévoilé, Zakaria Haddouche pourrait être la surprise de cette liste surtout que le joueur songe aussi à partir puisqu'il a un contact sérieux avec un club émirati. Les stages en Tunisie et en Pologne seront dans le menu de la discussion des deux hommes. En somme, la réunion de ce soir sera importante pour Casoni et son staff pour voir plus clair sur la préparation de la saison prochaine.

Mekhazni : «Djahdou et Louizini, ma grande satisfaction» PAR AMINA Z.

Le Mouloudia d'Alger s'est incli-

né devant l'USMBA dans un match où il a dominé les débats. N'était la grosse pression, le MCA aurait pu rentrer avec les trois points. Mais comme le résultat ne change rien au fait que le MCA a perdu tout espoir de finir sur le podium, Mekhazni, qui a incorporé deux jeunes qui ont été à la hauteur des attentes, se dit très fier. Dans la soirée de mardi dernier, les Vert et Rouge du MCA ont affronté l'USMBA chez elle. Un grand enjeu pour les locaux, mais les Algérois ont dominé les débats et ont été les premiers d'ailleurs à ouvrir la marque. Ils auraient pu corser l'addition, mais les locaux ont gagné le rendez-vous. Pour Mekhazni, son équipe n'a pas perdu sur le carré vert : "Comme je l'ai dit, même si on n'a plus d'objectif,

on va jouer à fond nos matches, car on respecte l'éthique sportive. Face à l'USMBA, on n'a pas perdu ; demandez à ceux qui étaient derrière la cage de Chaal, ils vous diront comment l'USMBA a pris le dessus. On a été meilleurs que l'adversaire sur tous les plans. Ma seule satisfaction, c'est la réaction des jeunes dans ce contexte difficile. Djahdou et Louizini sont ma grande satisfaction contre l'USMBA ; ils ont relevé le défi. Louizini a bien saisi sa chance et montré de belles qualités ; idem pour Réda Djahdou qui est rentré à un quart d'heure de la fin du match. Ils ont été à la hauteur des attentes." Le Mouloudia d'Alger a dominé les débats ; pour Mekhazni, n'était la pression ambiante, le résultat aurait été tout autre : "On a été plus forts sur tous les plans ; je dirai que durant trois quarts, on a été bien meilleurs. L'USMBA a pris les rênes

par intermittence." Pour ce qui est du match contre l'ASAM, on va le jouer à rendement de l'adversaire, Mekhazni fond car j'aime le football et j'aime déclare : "Ce fut très moyen, cepen- voir un match de qualité." Mekhazni dant, je comprends tout cela, car l'ad- dirigera les Vert et Rouge dimanche versaire joue sa survie. Donc, peu pour leur dernière rencontre de la saiimporte la manière, le plus important son, dans ce sens il dira : "Je finirai ma c'était le résultat tout simplement. A mission, puis je vais reprendre mon cause d'une pression terrible derrière poste de DTS. Aujourd'hui, j'ai la les buts, on a raté la victoire." Suite à double casquette, mais dimanche ce cette pression, les joueurs étaient sera mon dernier match puisque c'est comme pantois ; Mekhazni est rentré Casoni qui va prendre les rênes de la sur le terrain pour les sensibiliser et  barre technique et moi mon poste de les booster afin de continuer à jouer. DTS." En somme, le Mouloudia d'Alger accueillera dimanche l'ASAM «J'ai tenu ma promesse» dans le dernier match de la saison, D'ailleurs, à ce propos, le coach du mais aussi le dernier pour Mekhazni MCA dira : "J'ai promis aux gens de comme entraîneur en chef. Il veut respecter l'éthique sportive et je l'ai finir sa mission sur une bonne note et fait. Mon équipe avait la maîtrise, la personne ne sera surpris s'il fait appel vitesse et les occasions de but. aux deux jeunes qui l'ont satisfait, à Seulement, comme tous les présents savoir Louizini et Djahdou. l'ont vu, la grosse pression était inferA. Z. nale derrière les buts. Il nous reste un

ILS JOUERONT TITULAIRES CONTRE L'ASAM

Louizini : «Je me suis donné à fond» "Je me suis donné à fond dans ce rendezvous contre l'USMBA. Je remercie le coach pour la confiance. J'aurais voulu qu'on gagne, mais bon, on va essayer de se surpasser contre l'ASAM."

Djahdou : «Tout pour être meilleur à l'avenir» "C'est un honneur et une grande fierté d'avoir défendu les couleurs du MCA dans un match officiel. Je suis aux anges et je remercie le coach Mekhazni de m'avoir fait confiance. Je ferai tout pour être meilleur à l'avenir. Il reste un match contre l'ASAM, on va le préparer comme d'habitude avec sérieux et faire en sorte de finir la saison avec la victoire."

Dimanche, le MCA jouera son dernier match. Mekhazni a félicité ses deux jeunes pour avoir réussi leur test à Bel Abbes ; les Chnaoua attendent qu'il les fasse jouer contre l'ASAM pour que le public les découvre. Comme l'entraîneur en chef du MCA Mohamed Mekhazni n'a pas tari d'éloges sur la prestation de deux jeunes, à savoir Louizini et Djahdou, les supporters du MCA veulent découvrir les enfants du club et espèrent que l'entraîneur les fera jouer comme titulaires contre l'ASAM, surtout qu'il n'y a plus d'enjeu ; même l'adversaire viendra jouer pour le plaisir, car il a assuré son maintien. Donc, tous les ingrédients seront réunis pour permettre à ces deux jeunes de s'exprimer à leur aise et montrer à tout le monde, et surtout au public, qu'ils sont des enfants du MCA capables de s'imposer chez les seniors. Quoi qu'il en soit, Mekhazni, qui n'a pas cessé de féliciter ses deux jeunes, n'aura pas de souci pour leur donner la parole dimanche, surtout que ce sera au 5-Juillet. Ce sera l'occasion aux fans du Doyen de découvrir ces graines de stars. A. Z.

M. Z.

 Mokrani, Djahdou et Oudjaïd dans l'effectif de la saison prochaine

Lors de sa réunion avec Omar Ghrib, Casoni lui a fait comprendre qu'il veut avoir trois joueurs de la maison avec lui. Les deux parties se sont entendues sur trois licences de ses jeunes ; il s'agit de Rabah Mokrani, parti à titre de prêt au CRB, d'Oudjaid, qui s'entraîne avec les séniors depuis des lustres, et de Réda Djahdou que connaît bien Casoni dans la mesure où il l'avait testé avant le match amical contre le Nasria au 5-Juillet. Ces trois joueurs feront partie donc de l'effectif du MCA de la saison prochaine. Ils vont partir en Tunisie et en Pologne avec le groupe. Casoni leur donnera la chance de montrer qu'ils méritent vraiment d'être mouloudéens.

 Neiri sera prêté

Neiri sera, lui, prêté, at-on appris de source proche d'Omar Ghrib. S'il parvient à assurer, il reviendra à la maison. Car il faut lui assurer un temps de jeu et le voir à l'œuvre aux matches officiels en senior. Donc, c'est le MCA qui va prêter ses jeunes, car désormais, Ghrib ne veut pas refaire les erreurs du passé, et cela en liquidant les jeunes qui sont allés par la suite faire les beaux jours des autres formations.

www.competition.dz www.competition. dz

Jeudi 23 mai 2019

MCA

9

Il a marqué son premier but avec le MCA

Il a tout conclu avec le Mouloudia

BEDRANE

Dieng : «Ce but restera gravé dans ma mémoire»

SIGNERA

 AP  APRÈS LE MATCH CONTRE AÏN M'LILA  PAR M. ZERROUKI

Le défenseur de l'ESS, Abdelkader Bedrane, sera certainement Mouloudéen la saison prochaine après avoir tout conclu avec Omar Ghrib. L'enfant de Blida est attendu après le match face à l'ASAM pour parapher son contrat de deux ans avec le doyen des clubs algériens. Comme Demou quittera le MCA cet été, la direction du vieux club algérois a ciblé le

défenseur international de l'ESS Abdelkader Bedrane pour remplacer l'enfant du Mohammadia au poste d'axial pour la saison prochaine. Selon une source digne de foi, nous avons appris qu'Omar Ghrib a convaincu Bedrane de continuer à jouer dans le championnat algérien lui qui a eu des touches du côté de l'Arabie Saoudite. Selon notre source, Omar Ghrib le DS du MCA a tout réglé

avec Bedrane que ce soit sur la durée du contrat ou même sur son salaire qui avoisinera les 260 millions de centimes. L'ancien joueur de l'USMB qui est considéré comme l'un des meilleurs axiaux du championnat sera une très  bonne affaire affaire pour le vieux vieux club algérois qui a besoin d'un joueur de qualité comme Bedrane pour apporter un équilibre au compartiment défensif surtout après que ce poste ait été le

maillon faible de l'équipe après les départs de Bouhenna et Mebarakou. Ainsi donc, Abdelkader Bedrane est attendu la semaine prochaine à Alger pour parapher son contrat et il est fort possible que l'enfant de Blida sera la première recrue du MCA lors du mercato estival. M. Z.

Bakir, Aïboud, Allati et Chafaï

 AT  ATTENDUS LA SEMAINE PROCHAINE POUR SIGNER

Le directeur sportif du Mouloudia d'Alger Omar Ghrib a conclu avec cinq  joueurs qui signeront leurs contrats respectifs au cours de la semaine prochaine. Il s'agit des deux joueurs de l'Entente de Sétif Bakir et Aiboud ainsi les deux défenseurs du Nasria et de l'USMA Allati et Chafaï. En effet, les choses sérieuses commenceront au Mouloudia d'Alger juste après le match de la dernière  journée du championnat de la Ligue 1 Mobilis contre l'ASAM pour l'opération recrutement. Omar Ghrib avait annoncé dans ces mêmes colonnes que le club recrutera dix joueurs dont cinq joueurs seront connus au cours de la semaine prochaine. En plus de Bedrane

qui sera certainement la première recrue du MCA, ses deux coéquipiers à l'ESS Bakir et Aïboud ont donné leur accord de principes à Omar Ghrib pour rejoindre le vieux club algérois après le dernier match du championnat. Le défenseur du Nasria Allati pourrait lui être aussi la première recrue du MCA après avoir tout conclu avec Omar Ghrib avant la fin de ce championnat pour porter les couleurs du Mouloudia. L'autre cible de Ghrib, c'est l'ancien défenseur des Rouge et Noir de Soustara Farouk Chafaï  qui est lui aussi attendu la semaine prochaine pour parapher son contrat même si une source proche du  joueur nous a révélé que Chafaï va prendre son temps

pour prendre une décision sur son avenir en Algérie, car il a des touches en Arabie Saoudite. Selon une source digne de foi, nous avons appris que s'il ne signera pas au cours de la semaine en Arabie Saoudite, Chafaï sera certainement Mouloudéen et fera son grand retour au Mouloudia lui qui a quitté le MCA après le dernier sacre du Doyen en 2010. Une chose est sûre, Omar veut conclure avec ses cibles au cours de la semaine prochaine pour en finir avec le mercato et que tout soit prêt pour débuter la préparation le 1er juillet prochain comme le souhaite Bernard Casoni.

Comment expliquez-vous ce revers contre l'USMBA, alors que vous meniez au score et étiez capables de corser l'addition ?

Ce fut un match difficile contre une équipe qui jouait son match de vie ou de mort. Ce n'est pas facile de  jouer une une équipe équipe qui joue joue son vavatout. Malgré tout, on s'est surpassés et je pense qu'on a été bien meilleurs que les rencontres précédentes. Comme je viens de dire, il est difficile d'acculer une équipe menacée par la relégation chez elle.

L'adversaire était-il meilleur ? On ne va pas se mentir, on a affronté une équipe qui était plus

C'est désormais quasi officiel, l'ancien entraîneur des gardiens de but du MCA Mohamed Haniched sera l'entraîneur des gardiens de but du Mouloudia la saison prochaine après avoir donné son accord de principe à Omar Ghrib pour faire partie du staff technique de Bernard Casoni.

M. Z.

Lamara : «Pas facile d'affronter une équipe qui joue son va-tout» L'arrière gauche du Mouloudia d'Alger, qui était l'an dernier à l'USMBA, a retrouvé lors de la soirée de mardi son ex-club qui s'est battu pour survivre. Nabil Lamara estime que lui et son équipe se sont donnés à fond pour au final rater l'essentiel face à une équipe qui a joué le match de sa vie.

Haniched, c'est OK 

volontaire, plus déterminée et bien armée pour gagner son match. Poussés par leur public qui a joué son rôle de 12e homme, ils ont mérité la victoire tout simplement. En ce qui nous concerne, on continue à travailler pour progresser.

Que pensez-vous de l'USMBA qui joue la relégation, alors qu'il n'y a pas longtemps, vous avez porté ses couleurs ? En toute sincérité, avoir un public comme celui de l'USMBA, il faut

avoir un club qui joue les titres et non pas la relégation. L'USMBA ne mérite pas la descente aux enfers.  J'espère  J'espère de tout tout cœur qu'il qu'il restera restera en Ligue 1, car ce sera vraiment un gros gâchis.

Il reste un match avant le tomber de rideau ; comment voyez-vous cette dernière journée ? On jouera chez nous et devant notre public l'ASAM. On va jouer à fond comme d'habitude et faire tout afin de finir notre saison sur une  bonne note. note. C'est est important important de finir avec la victoire. Cependant, ce sera très disputé dans les autres stades. Cette dernière journée réservera certainement de grosses surprises. A. Z.

L'international malien du Mouloudia Aliou Dieng a réussi à marquer son premier but sous les couleurs du Mouloudia d'Alger mardi à Sidi Bel-Abbès contre l'USMBA. Aliou souhaite gagner un titre avec le MCA avant de quitter le championnat algérien. Contacté par nos soins après la fin du match contre Sidi Bel-Abbès, Aliou Dieng nous dira sur le beau but qu'il a inscrit contre l'USMBA : "C'est vrai que j'ai marqué un beau but, mais il n'a plus de goût puisque nous avons perdu le match. Ce but restera gravé dans ma mémoire, car c'est le premier depuis que j'ai signé au Mouloudia. Je ne vous cache pas que j'aimerais bien gagner un titre avec le MCA avant que de quitter ce grand club. " Interrogé sur son avenir, Aliou Dieng comme à ses habitudes reste discret même s'il n'a pas caché son désir de jouer en Europe : "Je le répète encore une fois, si je quitte le MCA ça sera pour jouer en Europe, mais comme tout le monde le sait mon destin n'est pas entre mes mains. Donc, tout dépendra des négociations entre mon agent et Ghrib après le match contre l'ASAM", nous a déclaré Dieng. M. Z.

 L'équipe est arrivée à 6h du matin

Les poulains de Mohamed Mekhazni sont rentrés par route à Alger. L'équipe est arrivée à six heures du matin à Alger après plus de cinq heures de route entre la ville de Sidi Bel-Abbès et la capitale.

 Reprise aujourd'hui à 16h

En prévision du match de la dernière journée du championnat qui opposera le MCA à Aïn M'lila, l'entraîneur du Mouloudia d'Alger Mohamed Mekhazni a programmé la reprise des entraînements aujourd'hui à partir de 16h au lieu de 23h pour permettre à certains joueurs d'assister à la cérémonie de la signature avec le nouvel équipementier Puma.

www.competition.dz

Jeudi 23 mai 2019

10

MCO

LEKNAOUI,

UN VRAI COACH PAR M. STITOU

 Arri  Arrivé vée e à 7h30 7h30



Ayant quitté le stade Omar-Hamadi après plus d'une heure de retard à la suite des échauffourées provoquées par les supporters usmistes, les Mouloudéens ne sont arrivés à Oran que vers 7h30 du matin. A signaler que la délégation s'est arrêtée à Blida, juste le temps d'avaler un sandwich, puis elle a repris la route après.

Le chant qui a irrité Baba...

Sebbah avait purgé face au CSC en coupe… Le secrétaire de l'USMA avait songé à introduire des réserves avant le coup d'envoi du match à l'encontre de Sebbah mais finalement, les Algérois ont renoncé à le faire. Selon nos informations, ces derniers pensaient que Sebbah avait tou jours un carton carton jaune jaune qui n'a pas été effaeffacé, toutefois selon un des responsables du MCO la situation disciplinaire de Sebbah est purgée, après qu'il fut forcé au repos au match aller de coupe d'Algérie à Constantine face au CSC.

… Il sera présent dimanche Ayant récolté un carton jaune mardi contre l'USMA, Abidine Sebbah sera bel et bien présent dimanche soir pour la réception du NAHD au stade AhmedZabana, puisque dans son rapport l'ar bitre a signalé signalé un avertisse avertissement ment pour pour jeu dangereux et non pas contestation de décision.

Litim impose le respect Tandis que toute l'équipe est à féliciter pour son formidable match mardi soir, alors que le défenseur ivoirien Vivien Assie fut le héros du match en inscrivant de fort belle manière le but égalisateur, un autre élément s'est illustré, c'est le gardien Oussama Litim, auteur d'une prestation de haute facture, l'ancien gardien du DRBT a stoppé plusieurs tentatives dangereuses des attaquants de l'USMA. A l'instar de ses coéquipiers, Litim a eu droit aux louanges des supporters après la rencontre.

Les supporters de l'USMA sont réputés pour l'ambiance de feu dont ils ont le secret qu'ils mettent à chaque sortie de leurs favoris. Avanthier en entonnant des chants hostiles au MCO : ''L'année prochaine, vous jouerez contre Boufarik''. Le président du MCO était en colère contre les fans algérois. A signaler que le responsable du MCO, qui a fait l'objet de provocations des ''gorilles'' qui se trouvaient aux abords du terrain, a bien savouré la joie d'avoir privé l'USMA de célébrer son titre de champion.

 ... Il réitère sa promesse

De verser deux salaires en plus d'une prime à ses joueurs cette semaine, comme il l'avait déclaré après le match avant-hier. A noter qu'après un séjour de quelques jours à Alger, Ahmed Belhadj est rentré à Oran.

 Reprise ce soir

Au repos hier, l'équipe reprendra l'entraînement ce soir, avec une séance qui débutera à 22h30.

Le MCO filait droit vers la Ligue 2 Mobilis, en enchaînant défaite sur défaite et était mal parti pour obtenir un résultat positif car l'USMA jurait de mettre fin au suspense pour la course au titre, il lui suffisait un succès pour être sacré officiellement championne d'Algérie, les Algérois n'imaginaient pas qu'ils auraient en face une équipe du MCO qui s'est surpassée en la circonstance. Comme lors du fameux match de 1983, les Oranais ont remis ça dans un match qui restera gravé dans les mémoires des supporters des Rouge et noir. Si le MCO a réussi une telle performance, il le doit avant tout à une personne, l'entraîneur Nadir Leknaoui. A la sortie d'une d'une saison harassante avec l'USB qu'il vient de faire accéder en Ligue 1 Mobilis, l'ancien portier de l'USMAn, au lieu de prendre des vacances bien méritées, a accepté le difficile défi que lui a proposé Baba. ''Je viens donner un coup de main à ce prestigieux club'', justifiera Leknaoui son choix. Alors que cela fait moins de deux semaines qu'il est au club, Leknaoui e st sur le point de relever ce défi. Il a été dur avec les joueurs à la mi-temps Depuis sa venue, ce technicien a toujours usé d'un discours souple et motivant à ses joueurs. ''On va travailler sur leur mental'', insistait-il, toutefois contrairement aux apparences, en interne Leknaoui sait comment secouer ses  joueurs ; d'après un des témoins témoins mardi soir, en rentrant dans le vestiaire de son équipe, Leknaoui a surpris les joueurs, en leur tenant des propos durs : ''Vous n'avez pas des….'' Habitué à des discours souples et réconfortants, les joueurs tellement qu'ils étaient choqués d'entendre la phrase lâchée par leur entraîneur ont mis un petit moment à se regarder entre eux, cette sortie a eu le

don de les secouer comme le démontre le  beau visage affiché par toute l'équipe l'équipe au retour des vestiaires. Les supporters réclament son maintien Après avoir poussé vers la sortie Belatoui puis son successeur Cavalli, les supporters du MCO sont tombés sous le charme de cet e ntraîneur, d'ailleurs sur les réseaux sociaux une campagne est lancée depuis mardi soir pour que la direction du club lui propose un contrat afin qu'il poursuive son aventure au MCO, la même demande est formulée pour ses collaborateurs Hadj Merine, Aïssa Kinane et l'entraîneur des gardiens Karim Saoula qui fait un travail remarquable, cette campagne lancée par les supporters n'est pas fortuite, car ces derniers sont contre la politique de la direction du club à laquelle on reproche l'instabilité au niveau du staff technique et de l'effectif. Il mérite une prime de… maintien Pour avoir courageusement accepté de relever un défi qualifié pourtant d'impossible, il y a peu de temps, Nadir Lekanoui mériterait bien une récompense. Dans l'entourage du club, on espère que Baba pensera à lui octroyer une prime de maintien, une récompense que le coach annabi mériterait amplement. On prévoit une réception en son honneur Visiblement reconnaissant pour l'excellent travail accompli par Nadir Lekanoui, d'après un proche du club une fois le maintien acté dimanche soir, il sera à l'honneur lors d'une réception qui lui sera offerte par un groupe de supporters, a-t-on appris. M. S.

 Vi  Vivien : «On revient de loin» Entretien réalisé par RACHID HAMADI

notre soulagement après cette  belle perform performance ance face face au leader. leader.

Le défenseur ivoirien aura connu des fortunes diverses, d'abord fautif sur l'action du penalty sifflé en faveur de l'USMA, il se distinguera après en égalisant d'une jolie tête et surtout par ses interventions énergiques pour défendre ses bois notamment vers la fin du match.

Dans ce match, vous aviez connu des fortunes diverses… Sur le coup, je me suis dit qu'il fallait réagir et ne pas baisser les  bras, certes j'ai eu l'honneur l'honneur de marquer ce but égalisateur mais comme je l'ai dit, peu importe qui aurait marqué, l'essentiel est qu'on a réussi à bien réagir après.

On imagine votre joie après avoir marqué ce but important… Et comment ! Mon club avait  besoin  besoin d'un nul nul ou d'une d'une victoire victoire pour pouvoir se maintenir en Ligue 1 Mobilis, même si ce n'était pas moi qui a marqué, je serais content pour le groupe, il faut rappeler qu'on revient de loin, on est passés par de moments assez difficiles, d'où

C'est un grand pas que vous venez de franchir dans la course poue le maintien, non ? Imaginez qu'on ait perdu, comment on aurait fait pour rentrer à Oran ? On ne pouvait pas décevoir nos supporters qui étaient formidables dans ce match, ce résultat positif, c'est beaucoup plus pour eux. M. S.

 L’entraîneur est allé se ressourcer chez lui

Après la rencontre mardi soir, Nadir Lekanoui s'est rendu chez lui à Annaba, toutefois pour un court séjour. En effet, le coach devait rentrer à Oran aujourd'hui, car on croit savoir qu'une réservation lui a été faite sur le vol AnnabaOran de ce jeudi, il devrait diriger ce soir la séance de la reprise.

 Il y avait penalty, M. Aouina

Pour les Oranais l'arbitre du match M.Aouina aurait dû siffler un penalty en faveur de leur équipe en fin de match, lorsque Benmoussa avait accroché le pied de Toumi qui s'apprêtait à marquer le but, ce referee qui n'a pas hésité une seconde pour siffler un penalty en faveur des Algérois à la fin de la 1re mi- temps a, bizarrement, fermé les yeux sur cette faute commise sur Toumi.

www.competition.dz www.competitio n.dz

Jeudi 23 mai 2019

CRB

LE CHABAB SE MET DANS L'EMBARRAS

 Amra  Amrani ni  vive  viveme ment nt critiqué En raison de ses choix tactiques surprenants qu'il a dû adopter en dernière minute face au MOB, Abdelkader Amrani a été sujet de beaucoup de critiques à la suite de cette défaite. Parmi ceux qui l'ont critiqué, il y a les supporters bien évidemment dont la plupart se sont interrogés sur les vraies raisons qui l'ont poussé à prendre le risque d'exempter trois pièces maîtresses dans un match aussi important comme celui disputé à Béjaïa avant-hier. Pour eux, si c'est à cause des cumuls de cartons que cela a été fait, il y avait d'autres moyens d'éviter que les joueurs en question soient suspendus lors des deux matchs officiels qui restent à disputer prochainement, surtout qu'il s'agit de l'avenir d'un club qui a des traditions particulières parmi l'élite du football algérien.

Il est soutenu par ses proches au sein du club

11

Envahissement de terrain contre le MOB

Le CRB ne compte pas lâcher l'affaire Saïd Allik a indiqué à ses proches au club que la direction du CRB saisira les instances compétentes dans les prochains jours au sujet des incidents qui ont marqué le match contre le MOB mardi soir. Il affirme ne pas se taire sur le manque de sécurité flagrant qui a failli coûter très cher à son équipe et sur les multiples tentatives d'agression corporelle auxquelles plusieurs joueurs et membres du staff  technique ont été victimes pendant ces incidents.

Suite à sa défaite face au MOB, le CRB se retrouve dans une situation délicate en vue d'assurer son maintien en Ligue 1 Mobilis. Un dernier match contre l'USMBA qui s'annonce d'ores et déjà infernal.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Au sein de l'équipe et au sein du club, Abdelkader Amrani jouit d'un soutien indéfectible de tout le monde dans tout ce qu'il fait et prend comme décisions. Jamais personne ne conteste ses décisions, ce qui indique de la confiance considérable dans laquelle il est en train d'accomplir son travail. Ailleurs, une pareille décision, celle d'exempter des Djerrar, Bouchar et Sayoud dans un match comme celui contre le MOB, aurait pu prendre une toute autre tournure, ce qui n'est pas le cas au CRB. S. B.

Il ne lui manque qu'un seul point pour se maintien, mais quand on sait que le CRB devra arracher ce point face à un adversaire qui viendra au 20-Août  jouer pour la même ambition, cette mission prend une allure un peu particulière. Le suspense sera maintenu donc jusqu'au bout. Le détail qui fait que les Belouizdadis soient plus confiants est le fait qu'ils pourront récupérer au moins trois titulaires qui ont fait l'impasse sur le match contre le MOB. D'un point de vue tactique, Abdelkader Amrani aura donc de quoi innover et de trouver des solutions à tous les niveaux, notamment offensivement, chose qui ne lui était pas tout à fait accessible mardi soir. Néanmoins, en cette dernière  journée de championnat, on devra également gérer un autre facteur important, à savoir l'état psychologique des joueurs qui  joueront quand même avec  beaucoup de pression, sachant qu'ils ont plusieurs concurrents avec qui ils sont au coude à coude dans la course pour le maintien. L'équipe n'aura pas le droit à l'erreur La contrainte lors de la dernière  journée sera d'affronter l'USMBA avec l'idée de ne pas avoir le droit à l'erreur, chose qui constituera en

 Allik appelle appelle l'équipe équipe à se concentrer sur l'USMBA  S'adressant aux joueurs après le match contre le MOB, Saïd Allik a insisté sur la nécessité de rester concentré sur le plus important. " Dieu merci rien de grave ne nous a touché, il faut qu'on tourne cette page et laisser la direction faire son travail. Maintenant, il faut que vous restiez concentrés et ne plus penser à tout cela, parce que ça ne sert absolument à rien", a-t-il indiqué aux  joueurs avant de poursuivre poursuivre : "Le "Le plus important maintenant est de bien faire les choses contre l'USMBA."

Le Chabab misera sur l'apport des supporters

soi une pression supplémentaire. Pour sa part, Abdelkader Amrani n'a pas voulu dramatiser les choses à l'issue de sa défaite face au MOB. Il s'est adressé sereinement au groupe, même si la déception était très apparente sur son visage.

Tout se jouera sur le mental Lors de leur retour vers Alger, Amrani s'est adressé à ses adjoints, à qui il a souligné la nécessité de

se concentrer sur la récupération et notamment sur la préparation psychologique. Sa consigne à son staff technique était d'aborder la prochaine rencontre avec optimiste et ne jamais laisser paraître le moindre défaitisme. Pour lui, vu le contexte dans lequel le CRB abordera ce match, seule la force mentale permettra à l'équipe de pouvoir enfin atteindre son objectif qui est le maintien. S. B.

S. B.

Keddad : «Nous avons été lésés» Chouaïb Keddad affirme que n'était la pression négative à laquelle son équipe a été soumise face au MOB, elle aurait pu assurer au moins un match nul. Il revient sur cette rencontre. Quelles sont vos impressions après cette défaite ? Nous sommes très déçus d'avoir perdu une rencontre qu'on aurait pu mieux gérer. On regrette de ne pas avoir assuré le maintien dès cette journée pour aborder le dernier match contre l'USMBA avec un tout autre esprit et dans un contexte plus agréable. On s'est mis un peu en difficulté. Est-ce que les incidents survenus à la mitemps ont influé sur votre rendement rendement ? Il faut noter que nous avons été lésés. Ça a failli prendre une tournure très dramatique. Il y avait un manque flagrant de sécurité, ce qui a laissé place à ce que ce certaines rtaines personnes tentent de nous agresser. On a vécu une mitemps terrible. On craignait le pire. Et vous n'avez pas pu gérer ce moment de pression, n'est-ce pas ? Vu la façon avec laquelle les choses se sont produites, même en pleine rencontre il se disait qu'il y allait avoir autre chose et qu'il fallait rester sur ses gardes. On ne se sentait pas en totale sécurité. Quoiqu'on soit forts,

Avec la pression qui entoure la prochaine rencontre face à l'USMBA, l'équipe misera comme de coutume sur l'apport des milliers de ses supporters. Ces derniers qui ont toujours été aux côtés du club dans les moments les plus difficiles s'apprêtent à faire de même dimanche prochain au stade du 20-aout. Tous les Belouizdadis se préparent à ce que ce rendez-vous soit une réussite totale à tous les niveaux. Ils veulent pousser l'équipe à sortir un grand match et c'est la raison pour laquelle ils préparent un grand spectacle dans les tri bunes.

mais des incidents pareils peuvent perturber n'importe qui. Il ne vous reste qu'un seul point pour vous maintenir et vous vous faites rattraper par plusieurs équipes. Etesvous sous pression ? Il y a de la pression oui, mais on reste quand même assez confiants, parce que on est convaincus que dans de bonnes conditions on a tous les atouts pour nous imposer, d'autant plus que cette dernière rencontre on la jouera à domicile et devant notre public. Il faut maintenant qu'on se concentre davantage. C'est un match qu'on doit considérer comme une finale, puisque c'est notre dernière  bataille  bataille pour nous nous maintenir. maintenir. Avec le retour de ceux qui étaient absents contre le MOB, le CRB sera sans doute plus fort, n'est-ce pas ? C'est exactement le cas, en plus de tout ce qui a entouré ce match comme incident, notre équipe était beaucoup diminuée. Il y a eu plusieurs facteurs qui nous ont été défavorables. On espère que ce ne sera pas le cas contre l'USMBA. S. B.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS BUTS

MATCHS

CLUBS Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

D iff.

1.

USMA

50

29 14 08

07

46 28

+18

2.

JSK

49

29 14 07

08

36 25

+11

3.

PAC

45

29 13 06

10

35 24

+11

4.

JSS

44

29 12 08

09

32 22

+10

5.

ESS

42

29 12 06

11

32 24

+08

6.

CSC

40

29 10 10

09

29 21

+08

7.

MCA

40

29 10 10

09

31 34

-03

8.

CABBA

37

29 09 10

10

22 22

00

9.

NAHD

36

29 09 09

11

20 26

-06

10.

ASAM

36

29 07 15

07

18 26

-08

11.

CRB

35

29 09 11

09

27 27

00

12.

USMBA

35

29 09 08

12

24 38

-14

13.

MCO

33

29 07 12

10

30 36

-06

14.

MOB

33

29 07 12

10

23 34

-11

15.

DRBT

31

29 07 10

12

26 35

-09

16.

OM

31

29 07 10

12

21 30

-09

   R    E    U    O    J     À    E    T    S    E

30e ET DERNIÈRE JOURNÉE PAC-DRBT

OM-JSS

MCA-ASAM

JSK-CABBA 

CRB-USMBA 

MCO-NAHD

ESS-MOB

CSC-USMA 

www.competition.dz Jeudi 23 mai 2019

12

NAHD

Le premier a joué de force, le second a évité le clash et quitté l'hôtel

BOUSSOUF-MERBAH-LACETE UNE VEILLE DE MATCH INVRAISEMBLABLE Comme rapporté dans notre édition d'hier, le gardien de but Merbah Gaya a quitté l'hôtel et la mise au vert de l'équipe la veille du match. Sans rentrer véritablement dans les détails qui l'ont poussé à le faire, il est pourtant connu pour être un joueur irréprochable sur le plan disciplinaire. PAR MOHAMED ADRAR

Le début de cette histoire remonte à bien avant le match de l'Olympique de Médéa, lorsque le coach Mohamed Lacete aurait donné sa parole au gardien de but Merbah Gaya de lui accorder sa chance pour les deux derniers matchs de la saison, de façon à lui permettre de garder ses chances pour une éventuelle sélection pour la CAN 2019. Le coach nahdiste a par la suite expliqué à Boussouf, après le match de l'OM, qu'il n'allait pas compter sur lui face à la  JSK et au MCO, afin de permet permettre tre à Gaya d'être compétitif en cette fin

de saison, sans véritable réaction de la part de l'enfant de Constantine. Mais les choses ont évolué la veille de match à l'hôtel El-Biar, dans le sens que n'espérait vraisemblablement pas le coach Lacete, puisque Boussouf est venu le voir pour lui dire qu'il n'acceptait pas sa décision, et qu'il jouerait bien les deux derniers matchs. Lacete a, par la suite, tenté de raisonner son poulain, mais en vain. Boussouf ne voulait rien entendre, refusant catégoriquement le banc de touche. Mais au lieu d'imposer sa décision, le coach nahdiste a tenté une autre manœuvre plus cocasse, et ce, en allant informer Merbah Gaya qu'il

n'allait pas jouer ce match, car son coéquipier Boussouf refusait de lui céder sa place. L'enfant de Tadmaït était bien évidemment dans tous ses états, d'autant plus qu'il a considéré cette décision de son coach comme une promesse non tenue de sa part. Le n°16 nahdiste a tenté de raisonner son coach pour lui faire changer d'avis, mais en vain. Lacete qui semblait ne pas pouvoir affronter la colère de Boussouf, aurait même suggéré à Merbah d'aller supplier son coéquipier pour lui céder sa place. Ne voulant pas aller vers un affrontement avec son coéquipier Boussouf, le jeune Gaya décidera dès lors de plier bagage et

de rentrer directement à la maison, plutôt que de rester et d'aller vers l'irréparable. Un incident qui a sans nul doute perturbé le groupe nahdiste, à l'issue duquel, il a été procédé à la convocation en catastrophe du jeune portier Bouchair Ryad, qui a rejoint l'hôtel à 1h30 du matin. Le Nasria a touché le fond Cette histoire, qui a secoué la maison nahdiste la veille du match de la JSK, illustre simplement la situation qui règne au sein du groupe. En effet, quelques jours seulement après l'affaire Haroun et son esca-

pade en plein match officiel, un autre incident non moins important vient éclater la vérité pour démontrer que le mal qui ronge le club nahdiste est bien profond. Le Nasria a clairement touché le fond face au mutisme de la direction du club qui n'a rien fait pour rétablir l'ordre dans le groupe, alors que les absences aux entraînements sont légion au NAHD. La revendication d'une partie des supporters demandant le départ de tous les dirigeants du club est peut-être la solution pour éradiquer ce mal qui a clairement pourri l'environnement du Nasria. M. A.

Défait par la JSK sur le score de 2 buts à 1

LE NASRIA S'EN NASRIA S'EN SORT  AV  A VEC LE LES S HONNEURS ET LE MAINTIEN Lors d'une rencontre qui a tenu toutes ses promesses, le Nasria n'a pu éviter la défaite face à une formation de la JS Kabylie ultra-motivée et surtout bien soutenue par une galerie des grands jours, qui a donné de la voix tout au long de la partie pour prêter main-forte à son équipe. Les Sang et Or, bien que amoindris par de nombreuses absences lors de cette rencontre, ont toutefois réussi à tenir tête à leur adversaire du jour, pourtant bien plus concerné par cette rencontre. Les Sang et Or ont d'ailleurs souvent fait jeu égal avec leur adversaire lors de cette partie, ne s'inclinant au final qu'à la faveur de quelques erreurs individuelles et de marquage, qui ont coûté cher aux Nahdistes. Le Nasria, qui s'est pourtant présenté avec une équipe très sérieusement diminuée, s'est incliné avec les honneurs sur le score de 2 buts à 1. Une défaite sans conséquence pour les Hussein-Déens qui ont ainsi officialisé leur maintien en Ligue 1 Mobilis en vue de la saison prochaine. Les jeunes ont parfaitement tenu leur rang Pour revenir au contenu du match, on peut dire que les Nahdistes n'ont pas du tout à rougir de la défaite de mardi dernier face à une formation de la JS Kabylie, qui en voulait bien plus, au vu de l'enjeu de cette rencontre. Le coach Mohamed Lacete, qui a misé sur un certain nombre de jeunes dans cette rencontre, n'a pas été déçu par leur prestation. Bien au contraire, les jeunots alignés par le coach nahdiste

ont été les plus performants parmi les éléments alignés, notamment Boutmen et Tougai qui ont fourni une grosse prestation, faisant face à des éléments bien plus expérimentés. Une chose est bien certaine, après ce match plutôt acceptable fourni face à la  JSK mardi dernier, les jeunots jeunots nahdistes nahdistes ont tout simplement prouvé qu'ils ont les qualités pour être la vraie relève de ce club et qu'il va bien falloir compter sur eux dès la saison prochaine. Le message codé de Lacete Le coach Mohamed Lacete semblait bien déçu après la fin de la rencontre, lui qui était pourtant satisfait de la prestation de ses poulains sur le terrain, mais pas du résultat qui n'a pas été à la hauteur des efforts fournis par ses poulains. Dans la déclaration de Lacete, ce qui a retenu notre attention, c'est avant tout ce message  bien codé codé qu'il a voulu lancer lancer pour pour dire qu'il a été lui et son équipe trahis par des  joueurss qui ont  joueur ont fui leurs leurs responsabili responsabilités, tés, en évitant volontairement de jouer cette rencontre, alors qu'ils n'avaient pas de raison valables. Sans citer le moindre nom, Lacete a en quelque sorte révélé et reconnu qu'un mal profond ronge son groupe, voire même le club ; un mal que ni lui ni la direction du club nahdiste n'ont su traiter, ni assainir, avec un groupe qui a totalement échappé au contrôle du staff technique et de la direction du club. Vivement la fin de la saison, diront certains. M. A.

Compétition / PUB

ANEP 0072 du 23/05/2019

www.competition.dz www.competition .dz Jeudi 23 mai 2019

AUTOMOBILE 

Page coordonnée par Brahim Aziez

NV250, LA FOURGONNETTE DE NISSAN QUI ARRIVERA   À LA LA RENTRÉE RENTRÉE Nissan lancera à la rentrée sa première fourgonnette, le NV250. Il ne s'agit pas d'un nouveau-né, à proprement parler, mais plutôt d'un jumeau de l'actuel Kangoo de Renault, pour ne pas dire un Kangoo en fin de carrière rebadgé. En toute logique, Renault fait équipe avec son allié Nissan. Un partenariat qui a déjà donné le jour aux NV300 et NV400 qui sont les jumeaux respectifs du Trafic et du Master. Dès son lancement, le petit utilitaire nippon sera décliné en version particulière pour le transport de personnes et fourgonnette. Ce partenariat s'étend, ainsi, au NV250 que Nissan vient de présenter. Ce Kangoo rebadgé se distingue par une grille de calandre spécifique, le V chromé typique de la marque  japonaise.  japonai se. Pour le reste, ilil n'y a que les logos qui ont été changés. Le NV250 sera décliné avec deux longueurs : L1 de 4,28 m et L2 de 4,67 m. La variante ludospace n'existera qu'en L1, alors que la

version fourgon tôlée sera proposée avec les deux tailles. Nissan proposera un modèle à cabine approfondie en L2 avec  jusqu'à  jusqu 'à cinq sièges et une cloison cloison de séparation modulable pour un volume de chargement plus flexible. Sous le capot, il y aura un 1.5 dCi décliné selon les variantes en 80, 95 et 115 ch. Le NV250 sera logiquement assemblé avec le Kangoo en France, dans l'usine de Maubeuge. Il sera mis en vente à la rentrée et profitera d'une garantie de 5 ans (160 000 km max).

personnel de 400.000 francs pour se lancer en F1 en 1972, "le meilleur de mes investissements!", dira-t-i dira-t-il.l. Grande intelligence technique Niki Lauda est doué. Il excelle lors des séances matinales de réglages, faisant preuve d'une grande intelligence technique. Résultat, son rêve d'intégrer Ferrari se concrétise dès 1974 et il décroche son premier titre mondial en 1975. Couronné, sa notoriété reste pourtant en deçà de celle de ses prédécesseurs. "Son visage grave sur lequel l'apparition d'un sourire semble être un accident n'est pas fait pour le servir", note François  Janin le le 15 septembre septembre 1975 dans dans Le Monde. Dix mois plus tard, il est défiguré. "Je ne suis pas très  beau à voir… voir… moi qui qui porte porte ma cuisse droite en plein visage. Mais cela ne me démonte pas trop", écrit-il dans A la limite, sa biographie (éd. Solar, 1978). Alors qu'on lui proposait de lui greffer des cils,

Plus de 176 000  verba  ve rbali lisa sati tions ons pou pourr défaut de contrôle technique en 2018

Plus de 176.000 infractions pour défaut de contrôle technique périodique ont été enregistrées l'année dernière (2018). L'information a été révélée par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire qui n'a pas manqué de rappeler, au passage, que 2018 aura été l'année qui a enregistré " le meilleur bilan", en termes de sécurité routière, depuis les années 1990. Le Le membre du gouvernement qui intervenait lors d'une séance plénière au Conseil de la nation précisera que "le contrôle technique des véhicules est au centre des activités des services de sécurité lors de toute opération de contrôle, où les conducteurs des véhicules sont appelés à présenter le procès-verbal de contrôle technique, un document nécessaire au même titre que le permis de conduire, la carte d'immatriculation et l'attestation d'assurance".

Report de la 3e édition du salon Almoto Aldes Média, organisateur d'ALMOTO EXPO, le Salon de la Moto qui était prévu du 19 au 23 juin 2019 sur l'esplanade Riadh El-Feth à Alger vient d'annoncer sur sa page Facebook le report de son événement à une date ultérieure. En effet, cette 3e édition était placée sous le Haut Patronage de Monsieur le ministre de l'Intérieur, des Collectivités Locales et de l'Aménagement du Territoire et organisée en partenariat avec l'Office Riadh El-Feth (OREF) et le Centre National de la Prévention et la Sécurité Routière (CNPSR). Il semblerait que toutes les conditions ne soient pas réunies pour organiser cette manifestation comme à l'accoutumée. Espérant que la période de cette reconduction sera fixée rapidement par l'organisateur ceci afin d'informer tous les fans de motos qui attendaient ce millésime 2019 avec impatience.

Décès du triple champion du monde autrichien Niki Lauda Niki Lauda est décédé lundi dernier au soir à l'âge de 70 ans. Celui que tout le monde croyait mort dans sa monoplace, sur le circuit Nürburgring (Allemagne) en 1976, aura finalement tenu jusqu'en 2019. En effet, victime d'un terrible accident à cette époque-là, le triple champion du monde de Formule 1 (1975, 1977, 1984) était donné pour mort après être resté coincé pendant 50 secondes dans sa Ferrari en feu. Au volant de sa Ferrari, Lauda frôla à pleine vitesse les rails de sécurité lorsque sa voiture part en tête-à-queue et heurte le bord de la piste. Visage et poumons brûlés, il était extrait du cockpit par trois pilotes qui s'étaient arrêtés alors qu'"un seul pompier armé d'un extincteur s'attaquait au feu", rapporte Le Monde du 3 août 1976. Lorsque l'ambulance arrive après une dizaine de minutes, le champion est déclaré mort dans un premier temps avant d'être transporté à la clinique. Marlène, qu'il a épousée trois mois auparavant, et un prêtre accourent. Ce dernier lui donne l'extrême-onction mais Niki Lauda s'accroche à un souffle de vie. Le pilote racontera plus tard qu'il a tout vu, tout entendu, que le plus dur était de combattre le sommeil. Président non exécutif de l'écurie Mercedes, fondateur des compagnies Lauda Air et Niki, il s'était mis en tête d'être champion du monde de Formule 1 très jeune. C'est ainsi qu'il contracte un prêt

13

une oreille droite, des cheveux… il refuse. Il effectue un retour en course le 12 septembre 1976 à Monza, soit six semaines seulement après avoir été déclaré mort. Le haut de sa tête est bandé, les médecins l'ont assuré que les vibrations en course feraient "tom ber" ses greffes de de peau. Il termine quatrième, mais là n'est pas l'essentiel. Il vient de gagner ce qui lui manquait : le cœur du public. Malgré l'accident, Niki Lauda reste dans la course pour le titre de 1976, qu'il rate d'1 point lors de la course de clôture au Japon. Sous des trombes d'eau, ses yeux fragilisés, Niki Lauda ne voit plus rien, il boucle un tour puis jette l'éponge. L'Autrichien ne cède rien. Dès 1977, assuré de son deuxième titre avant la fin de la saison, il quitte Ferrari sans courir les derniers Grand Prix et rejoint Brabham, alors dirigée par Bernie Ecclestone, futur grand patron de la F1. Toutefois, la lassitude s'installe. Le 28 septembre 1979, Niki Lauda ne prend pas part aux essais au Canada et rentre, aux commandes de son propre avion, en Europe. L'aviation, sa 2e passion Le pilote souhaite se consacrer à sa deuxième passion : l'aviation. Pionnier du charter privé, il fonde Lauda Air. Mais les deux chocs pétroliers de la décennie 1970 et le fisc autrichien qui lui réclame 600.000 dollars auront raison de la

compagnie. Parallèlement, l'envie de piloter se ravive et en 1982, à 35 ans, il signe pour 2 millions de dollars son retour avec McLaren. A lui de s'adapter aux nouvelles monoplaces équipées de turbos. Niki Lauda termine cinquième cette année-là. Peu compétitif en 1983, il doit attendre le dernier Grand Prix de 1984, à Estoril, pour décrocher son troisième titre. Sa deuxième place derrière son jeune et ambitieux équipier Alain Prost lui suffit pour remporter la couronne… d'un demi-point. Les caisses renflouées, Niki Lauda prend à nouveau son envol, définitif cette fois, aux commandes de Lauda Air. De santé fragile depuis 1976, Niki Lauda subit une première greffe de rein en 1997, grâce au "don" de son frère Florian. Une seconde greffe de rein est réalisée en 2005. La donneuse, Birgit, est sa future seconde femme. Sur le front des affaires, face à l'opposition de sa direction, le patron de Lauda Air revend le 21 novembre 2000 sa compagnie à Austrian Airlines. A 51 ans, il "souffre comme un chien", rapporte Le Monde. Ne s'avouant jamais battu, il fonde en 2003 la compagnie low cost Niki, qu'il revend à Air Berlin en 2011. En janvier 2018, Lauda venait de racheter Niki, rebaptisée Laudamotion et céda le 20 mars 75% du capital à Ryanair, tout en en restant codirigeant. Il est nommé directeur non exécutif de l'écurie Mercedes en 2012.

Renault Algérie se joint au CNPSR pour la prévention routière

La filiale algérienne de Renault s'est associée au Centre national de la prévention et de la sécurité routière (CNPSR) pour lancer une campagne de sensibilisation spécialement durant ce mois sacré de Ramadhan. Cette opération qui a démarré lundi dernier au niveau des Sablettes se poursuivra jusqu'au 29 mai et s'inscrit dans la continuité des actions de sensibilisation déjà prises par le Groupe Renault afin de limiter le nombre d'accidents de la route, particulièrement élevé pendant le mois sacré du Ramadhan. Il est utile de rappeler que Renault Algérie qui a signé, en février dernier, un accord de partenariat avec le Centre National de Prévention et de Sécurité Routière (CNPSR) et a participé à la dern_ère édition du Salon de la sécurité routière réitère ainsi son engagement citoyen pour lutter contre le fléau de l'incivisme routier. Pour cette campagne, les visiteurs du stand dédié à ce volet pourront découvrir 2 ateliers, un premier dédié à l'information et aux conseils avec des statistiques se rapportant aux accidents de la route à l'appui, ainsi que des indications pour prévenir les risques, alors que le second consacre certaines animations spécifiques tels des casques de réalité virtuelle et simulateurs de conduite qui sont mis à la disposition d public. De plus, une piste pédagogique a été aménagée pour faire découvrir les règles de base du code de la route aux enfants, qui se verront offrir des kits de coloriage à leur passage. En marge de cet événement, Renault Algérie a lancé depuis le début du mois sacré de Ramadhan une campagne de sensibilisation à la sécurité routière sur les réseaux sociaux. Des " story " d'alerte sont régulièrement publiées pour inciter la communauté à avoir les bons réflexes au volant et pour les prévenir contre la vitesse et la fatigue, principales causes des 23 000 accidents de l'année dernière en Algérie.

www.competition.dz

Jeudi 23 mai 2019

ESS

14

Bien qu'il ne soit pas retenu pour la saison prochaine

Le cas Ifeany toujours en suspens

Le cas de l'attaquant nigérian Ifeany Ifeany est toujours en suspens. Parti au Nigeria il y a presque un mois pour régulariser sa situation vis-àvis de sa présence en Algérie, le joueur est resté chez lui finalement. Comme indiqué par nos soins dans nos précédentes éditions, le joueur est parti pour ne plus revenir. N'ayant joué aucun match depuis qu'il a signé en décembre dernier, c'est le top des flops du recrutement de l'ESS cette saison 2018-2019.

La réserve tombe lourdement à Béchar

Le calice jusqu'à la lie Battue at home par le CABBA (0-3), l'équipe réserve de l'Entente de Sétif a subi un autre affront cette fois en prenant 6 buts devant son homologue de la JSS contre un seul but marqué. Une performance qui vient confirmer la baisse de régime d'une équipe sétifienne qui aurait pu mieux faire. En effet, après cet échec, les Ententistes ont définitivement définitivement enterré leurs chances d'aller chercher le titre de champion d'Algérie de cette catégorie, qui est revenu finalement au PAC. C'est vrai que cette lourde défaite s'explique peut-être par l'absence de certains joueurs tels que Daghmoum, Kendouci et le portier Filali, retenu avec les seniors, Rahba et Belaïd blessés ; mais il n'en demeure pas moins que les dernières perturbations ayant secoué leur team ont affecté le mental du groupe, qui ne s'est pas à0 quel saint se vouer puisque la plupart des joueurs s'inquiètent de leur avenir. Toujours est-il que le groupe devait se consoler avec une place de vicechampion d'Algérie 2019 puisqu'ils sont assuré de finir second quels que soient les résultats des matches de la dernière journée où les Sétifiens accueilleront accueilleront le MOB au stade du 8-Mai-1945 de Sétif. F. R.

Karaoui bien parti pour rester Donné partant au mercato d'hiver pour rendement insuffisant, Amir Karaoui devait continuer à l'Entente de Sétif du moins jusqu'à la fin de son contrat qui expire en juin 2021. De notre correspondant FARÈS ROUIBAH

 Après  Après un début de saison délicat dû notamment au retard dans la préparation d'intersaison, l'ancien Mouloudéen est parvenu toutefois à tirer son épingle du jeu, notamment durant la dernière partie de la saison où il fut régulièrement utilisé par le coach Nabil Neghiz. Un retour en force qui n'a pas échappé à quelques recruteurs qui ont déjà émis le vœu de l'engager dès cet été si le  joueur vient à quitter quitter l'ESS. Une possibilité qui reste à écarter puisque nous apprenons que Karaoui fait partie des  joueurs  joueurs dont le nom est est coché par le président Hassen pour faire partie

Suite au décès d'un jeune footballeur de 18 ans

Aïn Azel en deuil La localité d'Aïn Azel est en deuil. Avant-hier, un joueur de l'équipe junior de cette ville, en l'occurrence Bensaghir Anes, a perdu la vie dans un accident de la circulation. Une nouvelle qui a suscité un grand émoi chez la population d'Aïn Azel et également dans toute la wilaya de Sétif. En ces pénibles circonstances, Compétition tient à présenter ses condoléances à la famille du défunt en priant Dieu le ToutPuissant d'accueillir d'accueillir le défunt en Son vaste paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

PENSÉE Triste et douloureux fut le 23 mai 2011, jour où nous a quittés à jamais notre cher père et grand-père M. ZIADA Mohamed d'Oued El-Athmania - Constantine, laissant derrière lui des souvenirs et un vide que nul n'a pu combler. Nous gardons de toi le souvenir de ta bonté, ta générosité, ton sourire et ton affection. Que ton repos soit aussi doux et serein que l'a été ton cœur. La famille Ben Youssef de Bologhine vous demande d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

de l'effectif qui formera son team la saison prochaine. L'effectif  ententiste risque de connaître une saignée cet été par rapport à la situation de certains cadres de l'équipe qui seront en fin de contrat une fois la saison terminée tels que Djabou, Djahnit, Bedrane, Zeghba, Bakir et autres Aïboud.

Hamar tient à lui Si l'on se fie aux informations que nous avons récoltées, le boss ententiste a discuté récemment avec l'ancien  joueur  joueur du MCEE MCEE en évoquant la question de l'avenir de leur collaboration. "Tu n'iras nulle part. J'ai encore  besoin  besoin de toi", toi", lui a-t-il dit entre autres. Même le  joueur  joueur ne serait serait pas contre l'idée de poursuivre son aventure avec le club phare d'Aïn El-Fouara. Une équipe où il s'est distingué de fort belle manière, notamment durant les saisons 2011-2012 et 2012-2013, au cours desquelles il fut d'ailleurs sacré champion d'Algérie en 2013.

«À Sétif, rien ne me manque» "Je veux rester ; je suis un joueur qui privilégie

la stabilité. Et puis, à Sétif rien ne me manque.  Je suis bien et tout le le monde me respecte. J'ai toujours entretenu de  bons rapport rapports, s, que ce soit avec les dirigeants, le staff technique, mes partenaires ou les supporters. Donc, je ne vois aucun inconvénient à continuer à défendre les couleurs de l'ESS la saison prochaine ", nous a-t-il dit avant d'ajouter qu'il a, certes, reçu quelques offres, mais il préfère ne pas y penser car pour lui, le plus important pour le moment, c'est de finir en  beauté la la saison saison sur les les plans individuel et collectif. "C'est vrai qu'on est passé complètement à côté. Il y avait sincèrement de la place pour aller chercher au moins un titre à la fin de cet exercice. Cela dit, l'ESS est faite pour jouer les titres. Ce n'est que partie remise. Les supporters doivent nous aider et apporter leur soutien ", a-t-il ajouté. Il est utile de souligner enfin que plusieurs clubs, et non des moindres, ont tâté le terrain avec le joueur natif d'Amnéville (France) tels le CABBA et le MCA ; on parle de son retour possible cet été. F. R.

L'Entente dit bye-bye au podium Les Sétifiens ne finiront pas la saison sur le podium, c'est sûr. La défaite concédée avant-hier soir à Béchar devant la JSS a sonné le glas pour le club d'Aïn El-Fouara. Il reste que les Sétifiens veulent se consoler au moins avec une 4e place qui sauvera l'honneur et qui ne sera pas du reste facile à acquérir. En effet, c'est plutôt leur adversaire du jour qui est le mieux placé pour se positionner juste dernière le tandem USMA-JSK, dont l'un sera champion d'Algérie 2019 à l'issue de la dernière journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, qui se jouera dimanche 26 mai. Avec deux points d'avance sur les Sétifiens, les gars de la ville phare du Sud sont bien partis pour s'emparer de cette fameuse troisième place au classement du championnat de Ligue 1 Mobilis, qui leur ouvre droit

à la participation à une compétition continentale la saison prochaine. Bien qu'ils aillent défier l'OM à Médéa, une équipe déjà relégué au palier inférieur, les partenaires de Ziri Hamar devaient terminer, sauf  miracle, sur le podium au moment où les Sétifiens accueilleront le MOB dans un match qui s'annonce plutôt décisif pour les Crabes en quête du maintien.

Fellahi : «On aurait pu faire mieux» "Sincèrement, je pense qu'il y avait de la place pour revenir avec au moins le point du match nul. Nous avons fait jeu égal avec notre adversaire. Je pense que le premier  but que nous avons avons encaissé encaissé,, après un quart de jeu, a perturbé les  joueurs.  joueurs. Cela dit, nous n'avons pas abdiqué. On est bien revenus par la suite en dominant notre sujet. On a réussi à égaliser et au moment où on attendait la mi-temps, on encaisse un second but. C'est le tournant du match à mon sens", a déclaré le

coach-adjoint Badreddine Fellahi à la fin de la partie. Celui-ci a regretté que son team ait perdu beaucoup de points au cours de ces derniers matches, ce qui a amenuisé considérablement ses chances d'aller chercher une place sur le podium à la fin du championnat de cet exercice. "Effectivement, les points que nous avons perdus au cours de nos derniers matches ont influé sur la performance finale. On aurait pu sincèrement faire mieux ", a ajouté tout dépité le technicien ententiste qui a tenu à indiquer, en outre, que son team jettera toutes ses forces dans le dernier match de la saison face au MOB, qui jouera sa tête pour le maintien parmi le championnat d'élite pour respecter, dit-il, l'éthique sportive. Toujours est-il, force est de reconnaître que du côté des supporters ententistes, on s'attendait quelque part à cette performance qui confirme du reste la médiocre saison de leur équipe, et qu'on veut oublier au plus vite. F. R.

www.competition.dz www.competition.dz

MOB Ayant réussi à s’imposer face au CRB avant-hier, pour le compte de la 29e journée de la Ligue 1 Mobilis, la formation béjaouie semble avoir fait un grand pas vers son maintien parmi l’élite. Cependant, cet objectif ne peut être atteint qu’en cas de victoire face à l’ESS et de défaite du MCO ou de l’USMBA. De notre correspondant SALIM L.

Le dernier succès face aux gars de Laâkiba a certes conforté les chances des Béjaouis dans la course pour le maintien. Les Vert et Noir sont à 33 points, à la 14e place du classement général du championnat, mais surclassés par le MCO avec la différence de buts. Du coup, l’opération maintien devra se conclure avec une autre victoire de salut, dimanche prochain, sur le terrain de l’ESS pour le compte de la dernière journée de cette saison. En revanche, les trois points restant à glaner n’auront pas de valeur si les Hamraoua et les gars de la Mekerra parviennent à s’imposer respectivement face au NAHD et le CRB. Ainsi, les gars de Yemma Gouraya ont besoin que les Belouizdadis gagnent face aux BelAbbessiens, ou vice-versa, ou que les Nahdistes gagnent face aux Hamraoua pour officialiser leur maintien. Il faut dire que les poulains d’Alain Michel ont dû souffrir avant

LE MOB N’EST PAS

ENCORE SAUVÉ de rebondir et empocher 7 points lors des trois derniers matchs. En somme, le MOB n’a n’a plus son son sort sort en main ; il doit gagner et attendre les résultats de deux matchs.

Mettre fin au cauchemar Il faut dire que cette saison serait à mettre aux oubliettes même en cas de maintien parmi l’élite. En effet, il

s’agit d’une saison cauchemardesque au cours de laquelle les Vert et Noir ont souffert d’une véritable crise de résultat. Après une phase aller mifigue mi-raisin, la phase retour fut une terrible traversée du désert avec seulement trois victoires. Cependant, le réveil des trois derniers matchs a fait en sorte que le maintien reste tou-

Auteur du but de la victoire face au Chabab

 Am  A mokrane revient de loin  Absent  Absent face face à l'ASAM et le PAC, l'attaquant du MOB Abdelhakim Amokrane a signé son grand retour en inscrivant l'unique but de la rencontre d'avant-hier face au CRB. Une réalisation qui aura son pesant d'or pour assurer le maintien en ligue 1 Mobilis. Après avoir réussi à secouer les filets de Cédric Si Mohamed, l'exEntentiste a réussi sa 8e réalisation de la saison, devenant ainsi le sacré buteur du club phare de la Soummam en 2018/2019. L'enfant de Batna aurait pu faire mieux n'était les blessures qui ont freiné sa progression en l'obligeant à faire l'impasse à maintes reprises. La dernière déchirure musculaire qu'il a eue face au NAHD a failli achever sa saison avant d'être soumis à des soins intensifs qui lui ont permis de retrouver la compétition en disputant les dernières minutes du match face au MCA, qui s'est soldé sur un score vierge. Par la suite, lors du match d'avant-hier face au CRB, Amokrane a fait sa rentrée à la mi-temps à la place du Béninois Jacques Bessan. Une rentrée fracassante avec un but

15

Malgré la victoire face au CRB

 Victoire impérative impérative à Sétif Le maintien des Mobistes passe d’abord par une victoire sur le terrain de l’ESS qui vient d’être éliminée de la course pour le podium du championnat en s’inclinant, avant-hier, sur le terrain de la JSS. En fait, ce sera un match sans enjeu pour les gars d’Aïn El-Fouara qui restent 5e au tableau du championnat. Une situation qui arrange les gars de Yemma Gouraya qui sont à la recherche de la victoire du salut. «Maintenant, l’ESS n’a plus rien à jouer après avoir perdu dans la course pour le podium. Pour cela, nous devons profiter pour aller chercher les derniers trois points de cette saison et officialiser notre maintien. Nous n’avons pas droit à l’erreur ni de décevoir notre public qui croit tou jours en nous. C’est à nous de sortir le grand jeu et de remporter la victoire du salut», affirme le coach mobiste, qui reste toujours confiant et optimiste quant aux chances des siens de réussir à éviter le purgatoire. La victoire à Sétif est impérative avant de passer aux comptes du bas du tableau.

en or survenu à la 57e minute de jeu, quand Amokrane parvient à finaliser une belle tentative sur le flanc gauche par un tir croisé qui trouve les filets  belouizdadis.  belouizdadis. Un Un but qui qui a libéré tout un stade permettant aux siens d'aller au bout de la mission maintien.

sera l'occasion pour le joueur en question de confirmer son grand retour et de permettre aux Vert et Noir d'atteindre l'objectif principal de cette saison. En somme, le match de ce dimanche est une occasion pour lui de se démarquer en tant que sauveur de l'équipe.

Récidiver face à son ancien club Le prochain match face à l'ESS sera spécial pour Amokrane qui retrouvera son ancien club avec lequel il a remporté le titre de champion de la saison 2016/2019. En fait, ce sera un moment d'émotion pour l'attaquant mobiste qui aura pour mission de secouer les filets de Zeghba et aider ses coéquipiers à revenir au bercail avec un résultat positif, pour officialiser le maintien du club Ligue 1 Mobilis. Une dure mission attend Amokrane face à ses excoéquipiers pour sauver son club du spectre de la relégation. Il faut dire que l'entraîneur Alain Michel compte énormément sur ses services pour finaliser les attaques en tant qu'avant-centre. Du coup, ce

Sera-t-il retenu pour la saison prochaine ? Arrivé l'été dernier au MOB en provenance de l'ESS, Amokrane semble être bien parti pour rester avec son club en prévision de la saison prochaine. En effet, il s'agit de l'attaquant le plus prolifique de cette saison avec 8 buts inscrits. Du coup, la direction du MOB ne compte en aucun cas le libérer vu son grand rendement, notamment lors de la dernière rencontre face au CRB. Cependant, Amokrane risque d'échapper aux Vert et Noir en cas de relégation. Un scénario que les Mobsites ne souhaitent pas vivre. La réponse à cette question sera bel et bien connue au prochain match face à l'ESS. S. L.

Jeudi 23 mai 2019

 jours jouable pour les Béjaouis. Ces derniers n’auront pas d’autre choix que de gagner sur le terrain de l’ESS et espérer un faux pas du MCO, de l’USMBA ou du CRB pour éviter le spectre de la relégation. Ce sera, donc, la meilleure façon de terminer l’actuel exercice en paix. S. L.

 Kadri et Kaddous indésirables ?

En dépit d'avoir purgé leur suspension de deux matchs, Mehdi Kadri et Ahmed Kaddous n'ont finalement pas figuré dans la liste des 18 joueurs concernés par le match d'avant-hier face au CRB. En effet, cette décision suscite plusieurs questions étant donné que Kadri avait été traduit devant le conseil de discipline après avoir séché les entraînements de l'équipe. Du coup, il a été interdit de s'entraîner avec le groupe avant de retrouver ses coéquipiers lors des trois séances qui ont précédé le dernier match. S'agit-il d'une sanction de la part de la direction du club ? Affaire à suivre. S. L.

 Les Crabes préparent un déplacement en masse à Sétif Alors qu'il s'agit du dernier match de la saison et qui sera décisif dans la course pour le maintien en Ligue 1 Mobilis, les supporters du MOB se préparent d'ores et déjà à envahir les gradins du 8Mai-1945 à Sétif qui abritera, dimanche, la rencontre face à l'Entente locale. En effet, plusieurs facteurs favorisent un déplacement en masse, à commencer par la distance entre les deux wilayas ainsi que l'importance de ce match pour assurer le maintien des camarades de Toual parmi l'élite. Les Crabes s'apprêtent à rééditer le coup du dernier déplacement sur le terrain du MCA. Une chose est sûre, les fans mobistes croient plus que jamais aux chances de leur club d'éviter le purgatoire et comptent aider les joueurs à y parvenir.

 Décrassage hier, reprise aujourd'hui

Pas de répit pour les gars de Yemma Gouraya qui viennent de stimuler leurs chances dans la course au maintien parmi l'élite. En fait, au lendemain de la dernière rencontre face au CRB, les poulains d'Alain Michel ont effectué une séance de décrassage. En prévision de la rencontre de dimanche prochain face à l'ESS, les Vert Noir reprendront les entraînements ce soir dans l'enceinte du stade de l'Unité maghrébine. Les Béjaouis auront trois séances d'entraînement avant de rallier Sétif le jour J.

www.competition.dz Jeudi 23 mai 2019

16

Compétition / PUB

Compétition / PUB

PUBLICITÉ

ANEP du 191 601 1785 du 23/05/2019

Compétition / PUB

ANEP 191 601 1796 du 23/05/2019

ANEP 191 601 1819 du 23/05/2019

www.competition.dz www.competition .dz

USMBA

La préparation a débuté hier

Le CRB en ligne de mire De notre correspondant DJAOUED B.

Les choses sérieuses

ont déjà débuté à l'USMBA  juste après après la fin fin de la rencontre contre le MCA qui s'est terminée par une victoire, ô combien, importante pour les Scorpions qui ont augmenté ainsi leurs chances de se maintenir en Ligue 1 Mobilis. Pour cela, il leur suffit d'un point lors de la dernière  journée contre le CRB au stade stade du 20-Août. D'ailleurs, le coach Sid-Ahmed Slimani n'a pas donné de repos à ses joueurs en programmant dès le lendemain de la rencontre une séance. Les Vert et Blanc de l'USMBA se sont entraînés hier à 22h30 sur la pelouse du stade 24-Février-1956, afin de se préparer pour le dernier match du championnat de Ligue 1 Mobilis qui aura lieu ce dimanche. Ainsi donc, après la victoire du dernier match à domicile face au Mouloudia d'Alger avant-hier, les regards sont tous braqués vers le stade du 20-Août-1955. Slimani axe sur la récupération

Comme le temps n'est pas suffisant pour que ces joueurs reprennent leur souffle après

Oublier le MCA 

Après la bonne performance des Scorpions avant-hier contre les Chnaoua où les coéquipiers de Benayad ont montré une  belle solidarit solidaritéé dans tous tous les compartiments, mais surtout

en défense, malgré que c'est le MCA qui a ouvert le score à un quart d'heure de la fin de la rencontre, les joueurs sur le terrain n'ont rien lâché en croyant à leur chances jusqu'au  bout, ils sont sont arrivés arrivés à leur fin fin en mettant les pendules à l'heure et en ajoutant un deuxième but libérateur qui a déclenché une grande joie des  joueurs  joueurs sur le terrain terrain et des 50.000 supporteurs qui étaient présents dans les tribunes. Cependant, tout ce monde doit rester derrière cette formation et lui préparer la route pour atteindre son objectif du maintien lors du dernier match de la saison face au CRB. Dj. B.

17

BENAYAD : «On ne pouvait décevoir ce grand public»  Auteur  Auteur du but égalisateur de son équipe avant-hier contre le MCA, l'attaquant de l'USMBA, Benayad, nous dit que cette victoire contre une grande équipe telle que le MCA prouve que l'équipe est mature et peut renverser la situation à n'importe quel moment. Selon l'ancien de l'ESS, lui et ses coéquipiers doivent garder la tête froide, le maintien n'est pas encore acquis. Vous venez de réaliser une bonne opération contre le MCA. Un commentaire ?

les efforts fournis avant-hier contre le MCA, le premier responsable de la barre technique, Sid-Ahmed Slimani va se baser sur la récupération en misant sur les saunas et les  bains glacés. glacés. De ce fait, il compte programmer quelques séances de soins et de massages pour les joueurs avant d'attaquer le côté tactique pour préparer le match très important du CRB.

Jeudi 23 mai 2019

Bien sûr. On a souffert pour remporter les trois points de la rencontre, mais ce point est précieux et d'une grande importance, il pèsera dans le décompte final étant donné que nous sommes à une seule journée de la fin de l'exercice actuel. En plus, cette victoire est venue au bon moment, nous étions obligés de garder le rythme des succès et ajouter trois points à notre capital. Donc, on comprend que vous avez joué libérés dans ce match…

moins de quinze minutes de la fin. Mais puisqu'on possède un très bon groupe, capable de renverser à tout moment une situation, on n'a pas baissé les bras et nos efforts ont étaient récompensés en revenant au score et en ajoutant le deuxième but juste après. Dieu merci, grâce aux efforts de tous les acteurs, on s'est permis de garder les gains de la rencontre dans notre jardin. Mais le match n'a pas été facile pour vous, n'est-ce pas ?

Oui, bien sûr. Nous n'avons pas eu la tâche facile, surtout que notre adversaire aussi était dans l'obligation de revenir avec un bon résultat pour améliorer son classement au tableau. Nous avons rencontré beaucoup de difficultés, le MCA est coriace et compte dans ses rangs plusieurs joueurs talentueux. Vous allez affronter ce dimanche un autre calibre du championnat, à savoir le CRB. Que pensez-vous de cette empoignade ?

Évidemment, je crois que la dernière  Je ne vous cache qu'à qu'à cause de notre notre rencontre de l'exercice actuel face au classement, on était sous une pression CRB est importante, surtout qu'on va  jouer à l'extérieur, l'extérieur, mais mais il faut garder garder la énorme. Mais cela nous a plutôt poussés  jouer à redoubler d'effort pour atteindre notre tête froide. Comme nous, le CRB a  besoin d'un seul seul point point pour assure assurerr son objectif. Je crois que nous étions plus  besoin déterminés que notre adversaire, on a maintien en championnat. De ce fait, on quand même affronté une équipe solide tâchera de négocier ce rendez-vous en qui n'est pas facile à manier et qui est notre faveur pour éviter une mauvaise rentrée au stade sans pression. C'est surprise. On est conscients que la tâche pour cela qu'on voulait l'étouffer dans ne sera facile, surtout qu'on n'aura pas son camp et jouer derrière le dos de ses de temps pour récupérer, mais on est défenseurs. Malheureusement, c'est obligés de faire avec. Dj. B. notre adversaire qui a ouvert le score à

DRBT

A une journée de la fin

TADJENANET RELÉGUÉE EN LIGUE 2 De notre correspondant AMAR T.

Pour Tadjenanet,

lanterne rouge, c'est déjà fini, sauf miracle. Normalement, ça se jouera entre le MOB et le MCO (13e) avec leurs deux points d'avance sur le DRBT et Médéa. Avec 31 points et dans le cas où Tadjenanet bat le PAC dimanche prochain et qu'en même temps, le MOB perd contre l'ESS et que le MCO se fasse prendre face au NAHD, le DRBT pourra sauver sa saison. Mais ce ne sont que des pronostics. En plus, le DRBT jouera contre le PAC (3e) qui entend rester sur le podium pour une éventuelle compétition internationale. En même temps, Tadjenanet est loin de prétendre à une victoire en déplacement, tandis que le MCO, qui semble le mieux placé pour assurer le maintien, terminera son exercice face au NAHD qui n'a

plus rien à jouer au détriment du DRBT, du MOB et de l'OM qui rejoindront en principe la Ligue 2 Mobilis en 2019-20. Les raisons de la chute

Ce mardi face au CSC, le DRBT a chuté, incapable de gagner chez lui depuis quatre matchs, pire, de marquer le moindre  but. La rue tadjenanetie tad jenanetie ne parle que de ça et l'amertume se dessine sur tous les visages. La gestion sportive de l'équipe est-elle à remettre en cause ? Les joueurs arrivés cette saison sont-ils responsables, doit-on évoquer les blessures et les absences qui ont affecté le rendement ? Beaucoup de questions pour peu de réponses. En plus, comment expliquer cette crise de résultats qui a transformé le football tadjenaneti, perçu habituellement comme prospère et plein de dynamisme. Rappelons que ce

déséquilibre est apparu au cours de la seconde phase de la saison, après l'échec des entraîneurs qui se sont relayés à la barre technique d'une part, et de l'autre, le passage à vide qui a duré assez longtemps pour ouvrir la voie au doute chez tout le monde. Au cours des derniers matchs, le jeu de l'équipe est devenu si fragile que son rendement a conduit à une grave pénurie de bons résultats et à une situation impossible pour les joueurs de produire un jeu sans faute. Les 2 nuls face au CRB et au MCO

Aujourd'hui, Aujourd'hui, on revient sur la manière dont l'équipe a perdu 4 précieux points qu'il ne fallait pas. Si le DRBT ne les avait pas perdus, il ne serait pas dans cette situation. On les évoque avec regret

aujourd'hui, mais il faut retenir que lors de ces deux matchs (CRB, MCO), les Tadjenanetis ont été maladroits et n'ont pas mis l'engagement qu'il fallait pour jouer moins stressés et trouver la faille. Mais quand on manque d'envie, on ne peut pas gagner. Les joueurs ont fait n'importe quoi, sauf jouer au football. Enfin, ces deux rencontres ont été le reflet de ce qui s'est passé par la suite. Les couleurs du DRBT en berne

Le DRBT s'est fait surclasser par la peu flamboyante flamboyante équipe du CSC qui n'a pas aligné ses ses titulaires. Ce mardi, c'est la 5e déroute du DRBT qui s'est habitué au goût amer des mauvais résultats. Têtes  baissées au terme term e de chaque match, les hommes de Bougherara ne font plus

l'unanimité l'unanimité auprès des supporters. supporters. Leur équipe est au 16e rang, synonyme de relégation et n'est plus le temps de tester une rencontre ou étudier un système de jeu. Cette équipe a rendu l'âme. A présent, il faut faire table rase en faisant confiance aux jeunes pour bâtir une équipe sans penser aux résultats à court terme, comme cela avait été fait avant d'accéder en Ligue 1. Fondé en 1971, le club de Tadjenanet a pour la première fois de sa carrière connu une descente en ligue inférieure qui restera sans doute gravée dans la mémoire des Tadjenanetis aujourd'hui où l'ont songe sérieusement à redémarrer une nouvelle carrière sportive dans la région. A. T.

www.competition.dz

Jeudi 23 mai 2019

18

RCR

BELDJILALI : «J'attends de rencontrer Hamri» L'entraîneur adjoint des Lions de la Mina Noureddine Beldjilali n’arrive pas à digérer l’échec de l’accession en fin de saison. L'enfant du club est revenu sur une saison qu'il considère satisfaisante bien que le club n'ait pas atteint son objectif principal. De notre correspondant B. BOUGUELMOUNA

Beldjilali a mis d'abord le point sur la préparation d'intersaison en affirmant que le président a su faire le bon choix en recrutant le coach Cherif Hadjar et des joueurs bien ciblés. "Bien que le président soit nouveau dans le domaine footballistique, il a gagné en expérience dans ce milieu. D'ailleurs, contrairement aux autres confrères, il a entamé la mission de recrutement en appelant, en premier, le coach Cherif Hadjar pour lui proposer de prendre les commandes du Rapid. Après cela, il s'est attaqué aux joueurs ciblés. Vu que la majorité des joueurs de la saison dernière étaient sous contrat, il a cherché des noms dans des postes  bien précis précis.. Ensuite, Ensuite, il a entamé entamé la préparation. On était parmi les premiers à entamer la préparation d'abord, ici en Algérie à Tikjda, avant de partir en Tunisie pour un deuxième stage qui a été une totale réussite. «Les blessures et les revers à l'extérieur nous ont pénalisés en début de saison» Le technicien relizanais pense

qu'au début du championnat, le club a enregistré un mauvais départ. Il a imputé les raisons aux blessures, ainsi qu'aux mauvais résultats hors de ses  bases. "On a effectu effectuéé deux très très  bons stages stages durant durant lesquels lesquels on a fait un énorme travail. On a aussi affronté des équipes de Ligues 1 et 2 locales et aussi étrangères sans avoir perdu le moindre match tout au long de la période de préparation. On a voulu bien entamé le championnat, mais on a perdu notre premier match à l'extérieur. Sans oublier que les  blessures  blessures nous nous ont causé causé du tort. D'ailleurs, on n'a pas pu aligner la même composante trois matches d'affilée. A chaque fois, on était pénalisés par des  blessures  blessures dans dans notre notre effectif. effectif. Ce qui nous a obligés à procéder à des changements répétés." «Notre parcours est plus qu'honorable» Concernant le parcours du club en Ligue 1 Mobilis, Beldjilali a affirmé que son équipe a réalisé une première dans l'histoire du club. "Depuis la création du Rapid en 1934, il n'a jamais atteint le seuil des 50 points, jusqu'à la saison qui vient de s'écouler. On a fait un parcours très honorable. D'ailleurs, on est la meilleure défense du championnat et on n'a perdu aucun match à domicile en encaissant deux buts seulement. Toutefois, comme je viens de dire,

notre fébrilité hors de nos bases nous a porté préjudice." «Le départ de Hadjar a déstabilisé le club» Pour ce qui est du staff technique, Beldjilali a affirmé qu'il souhaite que le coach Hadjar reste. "Je ne connais aucun entraîneur qui veut à chaque fois changer de clubs. Tout le monde préfère la stabilité, et c'est le cas pour le RCR. J'aurais aimé que Hadjar reste avec nous, mais ce sont les aléas du football. L'entraîneur est tenu par l'obligation de résultat, et ces derniers lui ont tourné le dos surtout à l'extérieur. Ce qui l'a contraint à quitter le Rapid à michemin." «Je ne me considère pas pompier» Après le départ de Hadjar, Beldjilali a pris les commandes du club pendant quelques matchs où il a enregistré, lui aussi, de bons résultats avant l'arrivée de Latrèche. On l'a surnommé le pompier du RCR. "Je ne pense pas que je suis un pompier ou l'homme des situations difficiles. Tout au long de ma carrière, j'ai travaillé avec beaucoup de présidents et beaucoup de clubs.  J'étais  J'étais le deuxième deuxième entraîne entraîneur ur de l'équipe et après que Hadjar est parti, il était de mon devoir de prendre les commandes. Je pense que j'ai fait mon devoir vis-à-vis de mon club de cœur." «Rater l'accession me reste toujours en travers de la gorge» Beldjilali est revenu sur l'objectif  principal du club qui s'est évaporé à deux journées de la fin du championnat. "Franchement,

MCEE

L'avenir du club dans le flou moment où les choses sont au point mort. Le président compte beaucoup sur cette entrevue avec le premier responsable de la wilaya pour trouver une solution pour l'avenir du club. En plus, un appel a été lancé par la communauté sportive de la ville pour venir en aide au club dans la situation actuelle.

Au moment où plusieurs clubs de Ligue 2 Mobilis préparent leur saison en engageant des contacts avec de nouveaux joueurs, au club d’ElEulma, c'est l'impasse depuis la fin de la saison passée. De notre correspondant AMAR T.

Les nombreux  supporters s'interrogent sur l'avenir de leur équipe où rien n'est entrepris, vu le mutisme des dirigeants dans une situation en proie à des problèmes de gestion. Certaines informations recueillies indiquent que l'ensemble des dirigeants, à leur tête le président Herada, sont prêts à déposer leurs démissions. Le MCEE est redevable d'une dette dépassant tout entendement

et comme il ne peut pas la payer, il va droit à la dérive. Herada a accepté de rester sous condition Cependant, le président Herada a exprimé le vœu que la situation financière soit débloquée pour lui permettre d'assurer une bonne gestion du club. Il attend que la situation se clarifie pour décider de rester afin de préparer la saison

prochaine dans des conditions qui lui permettent de bâtir une équipe à la hauteur des attentes de tout le monde. Il attend d'être reçu par le wali Le président du MCEE attend d'être reçu par le nouveau wali de Sétif pour évoquer l'avenir du club et sa situation financière pour pouvoir sortir de la crise, surtout en ce

Les autorités locales doivent aussi s'impliquer Face à la difficulté de trouver de l'aide auprès des autorités locales qui contribuent traditionnellement à promouvoir le sport, à l'heure actuelle, les responsables locaux refusent d'aider le MCEE. Le maire de la ville, habituellement au service du club durant la saison, n'a pas pris en charge ses dépenses. Et selon certains dirigeants, les relations entre le club et le maire de la ville se durcissent de plus en plus ces derniers temps pour des raisons qu'on ignore.

A. T.

 jusqu'à  jusqu'à maintenan maintenant, t, je n'arrive arrive pas pas à accepter qu'on a laissé filer l'accession qui était à notre portée. Mais ça se passe comme ça en football. On ne peut pas avoir tout ce qu'on veut, surtout qu'on a manqué l'accession à deux  journées  journées de la la fin du championnat." «J'ai des contacts, mais je préfère rester» Pour ce qui est de son avenir, le pur produit de l'équipe du RCR a affirmé qu'il a eu plusieurs contacts, mais qu'il préfère continuer son aventure au Rapid. "Juste après la fin du championnat, j'ai eu quelques offres d'équipes qui me proposent les commandes de leur club. Toutefois, j'ai tout reporté pour après ma rencontre avec le président Hamri, car franchement, je ne suis pas très chaud à l'idée de changer d'air. J'aimerais bien continuer mon aventure au Rapid." «Ce serait dommage que Hamri quitte le club» Un autre point qu'a évoqué le coach adjoint du RCR, c'est l'éventuel départ du président. Beldjilali a avoué que ce serait dommage, car il a donné  beaucoup  beaucoup au club. club. "Comme "Comme la la majorité des supporters, j'ai entendu dire que Hamri veut quitter le club. Si ça se confirmait, ce serait vraiment dommage car l'homme a tout fait pour le club avec son propre argent. Il n'a pas eu aucune aide de son entourage ou de la wilaya de Relizane." B. B.

Les joueurs réclament leur dû

Les joueurs du MCEE, dont la plupart n'ont pas été payés depuis plusieurs mois, ont interpellé la direction pour réclamer leurs salaires alors que c'est la fin de la saison. Certains ont même menacé de se plaindre à la CRL. C'est déjà le cas de deux joueurs. Kouas et Djahel, qui n'ont pas perçu leurs salaires pendant qu'ils étaient au repos à cause de blessures et qui ont dû déposer un recours à la CRL. Ils sont plusieurs sur le départ Selon les échos dans le cercle du club, plusieurs joueurs ne veulent pas rester au

MCEE, même ceux sous contrat jusqu'en 2022. Le président Herada ne souhaite pas cette saignée au sein de l'effectif et espère garder au moins l'ossature de l'équipe. Dès lors, il reste au président et à ses collaborateurs de trouver des solutions afin de retenir la majorité de l'effectif  pour évoluer la saison prochaine avec la même composante. On peut citer déjà Kouas, qui a été  blessé  blessé au cours cours de la saison, des joueurs d'expérience comme Mellouli, Bousseder, Manser et probablement Bezaz et Berbache. A. T.

www.competition.dz www.competition. dz Jeudi 23 mai 2019

USMH

19

Alors qu'Yarichène a dévoilé ses intentions

Qu'attend la direction harrachie ? PAR MEHDI KABI

La situation est de plus en plus critique au sein de l'équipe harrachie. Alors qu'Yazid Yarichène s'est proposé afin de racheter toutes les actions, la dirigeants harrachis n'ont pas encore pris de décision. Rien ne va plus chez les Jaune et Noir. Alors que la situation financière du club est très compliquée, la direction n'arrive toujours pas à régler ses dettes et surtout à payer les joueurs. Cette dernière cherche encore des solutions et des sponsors afin de pouvoir renflouer les caisses du club, cependant rien n'a été fait pour le moment et les poulains de Chérif Hadjar continuent d'affluer vers la CRL. Comme tout le monde le sait, plusieurs joueurs ont décidé de saisir la Chambre de résolution des litiges afin de pouvoir toucher leur argent et récupérer leurs papiers pour la prochaine saison. L'équipe risque donc de perdre plusieurs joueurs et se retrouver en très mauvaise

position en prévision de la prochaine saison. En tout cas, même si les dirigeants n'ont pas encore trouvé de bonnes solutions, une proposition est tombée au bon moment. Comme annoncé dans ces mêmes colonnes lors de notre dernière édition, Yazid Yarichène a décidé de racheter les actions du club et a un grand projet pour l'USM El-Harrach. Ce dernier attend cependant, que le président d'Essefra se mette en face de lui autour d'une table et que les négociations commencent. Yazid Yarichène semble fortement intéressé afin de diriger le club harrachi, qui est dans une mauvaise situation depuis quelques années déjà. Il faut dire que la direction

actuelle n'a pas réussi à trouver de bons sponsors afin de pouvoir être dans les meilleures conditions possibles pour jouer les premiers rôles. Reste maintenant à savoir ce qu'attendent les dirigeants afin de débuter les négociations pour vendre leurs actions. Il faut savoir qu'Yazid Yarichène ne veut pas seulement être actionnaire mais il veut racheter toutes les actions et ainsi constituer un nouveau bureau et surtout un nouveau départ pour l'USM ElHarrach. Ce dernier nous avait déclaré être prêt à relancer le club et à lui faire retrouver sa vraie place parmi l'élite. Ce qui est sûr, c'est qu'il veut d'abord dis-

cuter avec Mohamed Laïb et compagnie afin de connaître leur projet pour la prochaine saison et surtout savoir comment gérer la suite. En tout cas, rien n'a encore été fait pour le moment. Ce n'est pas la première fois qu'un investisseur est intéressé par l'USM El-Harrach et tout le monde se rappelle de Benbouteldja, qui avait fait couler beaucoup d'encre lors du dernier mercato hivernal. Ce dernier voulait absolument racheter les actions mais s'est finalement retiré puisqu'il n'avait rien fait de concret. Il faut dire qu'Yazid Yarichène n'est plus à présenter et est très connu dans le milieu du football après des années passées au sein de la JS Kabylie. La direction harrachie devra maintenant se presser et débuter les négociations avec Yazid Yarichène afin de connaiître ses vraies intentions et tenter de trouver un terrain d'entente pour le bien du club et sans oublier les revendications des supporters qui exigent du changement. M. K.

«Je suis encore sous contrat,    A  je  j e r e s t e p a t i e n t »    M    A    L    E    S Le milieu de terrain des Jaune et Noir, Selama, veut rester au sein de l'équipe harrachie. Ce dernier est encore sous contrat mais espère que la situation difficile que vit le club s'arrangera rapidement. Vous êtes en vacances… On profite de quelques jours de repos après une saison très difficile. On a eu beaucoup de mal lors de cette saison et on s'est battus jusqu'à la dernière journée afin de pouvoir sauver l'équipe. En tout cas, on profite de ces jours de repos afin de récupérer et surtout se ressourcer auprès de nos familles.

Quel bilan faites-vous de la saison écoulée ? Comme je l'ai dit, c'était une saison très compliquée pour nous. Le début de la saison a été catastrophique avec une phase aller où on n'a pas réussi grandchose. Il aura fallu attendre l'arrivée de Chérif Hadjar et la phase retour pour pouvoir se relancer. En tout cas, on a fait une bonne seconde moitié de saison et on a réussi l'essentiel. Qu'est-ce qui a relancé l'équipe, selon vous ? L'arrivée de Chérif Hadjar à la tête du staff technique a apporté un réel plus. On a travaillé beaucoup plus avec lui et il a su remotiver tout le monde afin que l'on retrouve un bon moral pour sauver le club. Le coach nous a permis d'être dans de meilleures conditions et il a même  beaucoup  beaucoup aidé sur sur le volet volet psycholopsychologique. Vous avez réussi une bonne phase retour… Oui, si on avait réussi le même parcours lors de la phase aller je

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT»

Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur de la rédaction Rafik Abib Rédacteurs en chef  Amirouche  Amirouche Boudjedou Boudjedou  Asma Halimi Halimi Taïbi Taïbi

pense qu'on aurait fini en haut du tableau. En tout cas, on n'avait pas d'autres choix que d'enchaîner les  bons résultat résultatss lors de la phase retour retour afin de pouvoir sauver l'équipe.

Ce n'est que lors de la dernière journée que vous avez réussi le maintien… Tout à fait, la saison a été difficile pour nous et on a dû se battre jusqu'à la dernière journée afin de réussir de bons résultats. Personnellement, je me suis toujours donné à fond pour le club comme chacun de mes coéquipiers et on a réussi à atteindre notre objectif. Beaucoup de vos coéquipiers ont décidé de saisir la CRL, qu'en pensez-vous ?  Je ne peux peux pas parler parler à la place place de mes équipiers, mais je sais que beaucoup ne comptent pas patienter encore plus. C'est une décision qui leur revient et chacun fait comme il veut même si les conditions sont difficiles.

Qu'en est-il de vous ?  Je n'ai pas pas déposé déposé de dossier dossier à la CRL et je suis patient pour le moment. J'attends que la direction nous fasse signe afin de pouvoir connaître ses intentions. Mais comme je l'ai dit, personnellement,  j'ai décidé décidé d'attendre d'attendre et on on verra bien bien comment se déroulera la suite des événements. Vous serez dans l'équipe pour la prochaine saison…

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani Chef de rubrique : Nouredine Boumali Rédaction  Abderrahm  Abderrahmane ane Mimoun, Mimoun, Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki, Mohamed Amokrane Smaïl, Anis Sadoun, Islam Zemam, Massinissa Hachour, Mehdi Kabi, Sofiane Boulaouche

 Je suis encore sous sous contrat, contrat, j'ai signé deux ans à mon arrivée. Je suis  bien à El Harrach. Harrach. IlIl est vrai vrai que la situation est difficile et que les conditions aussi mais il faut qu'on se serre les coudes afin d'aider l'équipe à aller le plus loin possible. Personnellement, je vais encore rester patient et on verra pour la suite.  Je n'ai encore encore rien rien décidé pour le moment, mais ce qui est sûr c'est que  je ne vais pas encore encore saisir saisir la CRL.

Quel est votre objectif pour la prochaine saison ? Le plus important, ce sera de réussir un bon parcours et de tenter de finir en haut du tableau. On veut l'accession. Il faut dire que lors de la saison écoulée notre objectif était d'aller le plus loin possible et d'accéder en Ligue 1 Mobilis, cependant tout le monde sait ce qui s'est passé et les conditions compliquées dans lesquelles on a évolué. Maintenant, il faut réussir une bonne préparation et surtout être au top pour la prochaine saison afin de redonner à El-Harrach sa vraie place. Les supporters veulent du changement la saison prochaine… On comprend tout à fait la colère des supporters, surtout après les dernières saisons. Ils veulent revoir leur équipe de cœur dans de meilleures conditions et c'est tout à fait normal. On va tout faire afin de réussir une  bonne saison saison et surtout surtout atteindre atteindre le haut du tableau afin d'accéder en Ligue 1 Mobilis. M. K.

Rédaction 87, Bd Mohamed V  Tél. : (0770) 92 92 83 Fax : (023) 49 05 33 Site Internet www.competition.dz [email protected] Compte bancaire CPA agence Didouche, n° 101-400-24762-3 101-400-24762-3

 La réserve jouera samedi à Skikda Le match qui opposera la réserve de l'USM ElHarrach à celle de la JSM Skikda se jouera ce samedi. Comme tout le monde le sait, cette rencontre a été retardée à cause de la finale de la coupe d'Algérie de la catégorie qui s'est jouée au stade de Blida entre les Jaune et Noir et le RC Relizane. Ce n'est que ce samedi que ce match en retard se jouera donc. Ce qui est sûr, c'est que l'équipe réserve a eu tout le temps afin de pouvoir se reposer et récupérer de son parcours en coupe d'Algérie. Les Jaune et Noir iront donc chercher la victoire à Skikda samedi.

Impression SIA  Diffusion Compétition  Tél : (0770) 92 92 82  Adressez  Adressez votre votre courri courrier er

à Compétition  BP331- RPAlger RPAlger

www.competition.dz Jeudi 23 mai 2019

20

PUBLICITÉ

ASK

L'enfant du désert qui a séduit les Khroubis

BAYAZID : «Heureux d'avoir réussi

l'accession avec l'ASK» 

«Prêt à renouveler mon contrat»

De notre correspondant RABAH GATTOUCHE

Sollicité par nos soins, l'attaquant de l'ASK Sofiane Bayazid, pur produit du NRB Touggourt, nous a confié qu'il ne regrette pas d'avoir rejoint l'été dernier l'ASK, club avec lequel il a réussi l'accession en Ligue 2 Mobilis cette saison. Lot

Entreprise

Compétition / PUB

Nif

Montant proposé en TTC (DA)

Montant corrigé en TTC (DA)

Délai

Note technique Observation

ANEP 191 601 1589 du 23/05/2019

Voulez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas ? Sofiane Bayazid, né en 1996, attaquant. Avant de rejoindre l'ASK l'été passé, j'ai porté les couleurs du NRBT, club où j'ai commencé ma carrière de footballeur en catégorie  junior en 20 13, e t Itih ad de Nezla durant deux saisons. J'ai quitté le NRBT pour Nezla en 2015, car je voulais préparer bien le bac. Vous avez réussi une bonne saison avec l'ASK ; peut-on connaître le secret de cette réussite ? Si, comme vous dites, j'ai réussi une  bonne saison avec l'ASK, le mé rite revient à tous mes coéquipiers qui m'ont permis de m'intégrer au groupe très rapidement, et à tous les amoureux du club phare du Khroub qui n'ont point cessé de me pousser par leurs encouragements chaque match à donner le meilleur sur le terrain. Sous les couleurs de l'ASK, vous avez évolué comme ailier et comme avant de pointe ; peut-on savoir à quel poste vous exprimezvous vous bien bien ? Bien que je puisse évoluer sans peine comme ailier droit, je préfère être aligné comme avant-centre. Pour preuve, j'ai réussi à marquer 11 buts en jouant comme avant de pointe sous les couleurs de l'ASK cette saison.

Compétition / PUB

ANEP 191 601 1764 du 23/05/2019

Votre club a réussi à accéder en Ligue 2 Mobilis ; comment avezvous vécu votre première saison avec l'ASK ? Comme tous mes coéquipiers, j'ai vécu sous pression la saison écoulée car la direction de notre club, l'ASK, nous a fixé comme objectif l'accession en Ligue 2. Cela pour vous dire que ce n'est que lorsque nous avions joué le dernier match contre le CRBAF, à Aïn Fakroun, et réussi notre montée en Ligue 2 que nous avions déstressé. Après avoir perdu contre l'USMK, comment avez-vous vécu le match suivant joué contre la JSD ? Après avoir été battus contre l'USMK et perdu la première place, nous avions disputé le match suivant contre la JSD les pieds au stade du Khroub et la tête à Ras El-Aioun où se déroulait la rencontre ABM-USMK parce que nous espérions que Merouana l'emporte à tout prix pour nous replacer pour la course à l'accession. Ce n'est qu'après avoir appris que l'ABM a marqué un but et que la partie a été arrêtée par l'arbitre suite à l'envahissement du terrain par les fans de Khenchela que nous avons  joué normale ment contre la JS D. On a réussi à la battre par 5 buts à 0.

Comment a été la dernière rencontre de la phase retour jouée contre le CRBAF ? Comme nous étions condamnés à ne pas perdre la dernière rencontre contre le CRBAF pour assurer notre accession en Ligue 2, nous l'avions abordée très crispés. Même si les  joueur s d'Ain Fakro un ne nous on t point fait de cadeau, car étant bel et  bien motivés pécunia iremen t pour nous battre, nous les avons tenus en échec et réussi à atteindre notre objectif : gagner le championnat de la DNA Est et faire accéder notre club en division supérieure. Allez-vous renouveler votre contrat qui a pris fin ce mois avec l'ASK ? Bien que je sois aujourd'hui libre de tout engagement, je suis prêt à renouveler mon contrat avec l'ASK car  je ne peux d ire non à un clu b dont les supporters m'ont très vite adopté et n'ont cessé de m'encourager à donner le meilleur la saison qui vient de s'écouler. Un mot pour conclure cet entretie entretien n?  Je vo udrais que to us les Khroubi s sachent que je suis très heureux d'avoir contribué à l'accession de leur club en Ligue 2 Mobilis. Puisque vous me donnez l'occasion, je veux tirer ma révérence au président de l'ASK, Maâmar Dib, car il n'a point lésiné sur les moyens pour que mes coéquipiers et moi ne pensions qu'à faire notre devoir sur le terrain et remporter le titre de champion de la DNA Est. R. G.

www.competition.dz www.competition .dz

JSMB

BADR-EDDINE ZAOUCHE

 A la JSMB, les jours se suivent et se ressemblent. La crise financière que connaît le club perdure, sans qu'une issue favorable ne voie le jour. Après avoir tiré la sonnette d'alarme à plusieurs reprises, notamment au sujet de la situation dans laquelle se trouve le club, les dirigeants de la JSM Béjaia se trouvent désormais devant la difficulté de convaincre les  joueurs de reprendre reprendre les entraînements entraînements et de préparer sérieusement la finale de la Coupe d'Algérie. Après avoir annoncé son intention de quitter les affaires du club, surtout que personne n'est venu en aide à un club qui représente toute une région en finale de coupe d'Algérie, le président Houassi et ses collaborateurs attendent toujours que les promesses des autorités se concrétisent. La direction du club a, par le passé, évoqué les difficultés rencontrées depuis l'entame de la saison. Des problèmes qui se sont accumulés durant des mois, ce qui fait qu'en ce moment, il est pratiquement impossible de trouver une solution. Les joueurs du club de Yemma Gouraya, qui ont entamé un mouvement de grève illimitée, sont las d'attendre et de vivre indéfiniment de promesses. En tout cas, c'est le sentiment général des camarades de Belmessaoud qui a assuré que les  joueurs ont patienté patienté énormémen énormémentt ; il est actuelactuellement urgent de trouver une issue pour que tout le monde travaille pour le même objectif, c'est-à-dire le bien du club. La direction actuelle, qui s'est retrouvée seule à faire face aux pro blèmes des salaires salaires et primes des joueurs, n'a  jusqu'à présent pas réussi réussi à débloquer débloquer la la situation qui risque de perdurer dans la mesure où aucun appel n'a été lancé pour permettre à tous les industriels de la région de venir en aide au club. Les autorités locales, qui ont reçu les dirigeants dimanche dans la soirée, ont bien évidemment tenté de rassurer, mais à l'heure actuelle, aucune action concrète n'a été menée, les choses sont restées en l'état. Houassi tente de convaincre les joueurs Le président de la formation des Vert et Rouge Houassi Belkacem serait en train de tout faire afin de convaincre les joueurs de

Statu quo à Béjaïa

reprendre les entraînements. Nous avons appris, de sources proches, que ce dernier aurait engagé des pourparlers avec les cadres de l'équipe dans le but de les convaincre de renoncer à ce mouvement de grève qui entre dans son 8e jour. Le président et ses collaborateurs, qui ont reçu des garanties des autorités locales, doivent désormais se concentrer pour convaincre les joueurs de mettre fin à cette grève et de reprendre la préparation de ce rendez-vous important. Bououkaz attendait ses poulains pour hier soir Nous avons appris que l'entraîneur de la JSM Béjaïa Moez Bououkaz aurait donné rendezvous à ses joueurs hier dans la soirée pour reprendre les entraînements et préparer la

Les autorités ont-elles vraiment convaincu les industriels ? D'après le responsable de la direction des Vert et Rouge, le premier magistrat de la wilaya de Béjaïa, M. Maâbed, a donné des garanties quant au soutien des responsables de la wilaya, mais aussi des industriels.

Promesses Selon une source généralement bien

21

Rien n'a bougé et les joueurs n'ont toujours pas repris

De notre correspondant

Nous avons appris de sources proches du dossier que les autorités de la wilaya de Béjaïa auraient entrepris des contacts avec certaines sociétés qui implantées dans la région afin de les convaincre de venir en aide à la JSM Béjaïa. Le wali de Béjaïa, selon le responsable du secteur des sports au niveau local, à savoir le directeur de la  jeunesse et des sports, est en train de redoubler d'effort afin de convaincre les entreprises de la région d'aider le club pour lui permettre d'assainir la situation financière des  joueurs et se préparer sérieusement pour le rendez-vous, que tout le monde attend à Béjaïa, à savoir cette finale de coupe d'Algérie face au CR Belouizdad.

Jeudi 23 mai 2019

informée, certaines entreprises de la région ont exprimé leur souhait de venir en aide au club. Après que les autorités ont réagi et pris attache avec quelques responsables d'entreprise, quelques-unes auraient répondu favorablement. A l'heure actuelle, aucune information officielle n'a été communiquée, mais notre source affirme que les choses sont sur le bon chemin et que les montants seront dévoilés incessamment afin de rassurer les joueurs et leur permettre de reprendre les entraînements dans de  bonnes conditions. Une chose est certaine, les responsables de la wilaya de Béjaïa se démènent à récolter le maximum d'argent pour le doyen des clubs kabyles. B. E. Z.

 Les supporters s'inquiètent pour leur club

Depuis quelques jours, ce problème des finances est au centre des discussions chez les amoureux du club de la capitale des Hammadites. Les difficultés que rencontre le club sur le plan financier risquent d'avoir des répercussions négatives sur le moral des joueurs et la qualité de la préparation pour cette rencontre face au CRB. C'est essentiellement pour cette raison que les fans du club phare de la vallée de la Soummam estiment que la situation est inquiétante et qu'il est très important de trouver une solution le plus rapidement possible. B. E. Z.

finale de la Coupe d'Algérie. Cependant, aucune information n'est parvenue au sujet des intentions des joueurs qui semblent décidés à mener leur action jusqu'au bout afin d'avoir leur dû. Il faut penser à l'avenir de la JSMB Il ne reste qu'une seule rencontre à disputer pour les camarades de Belmessaoud Kamel. Une rencontre qui revêt une importance capitale pour le club et ses supporters. Les fans de la JSM Béjaïa ont exprimé leur grande inquiétude au sujet de cette situation. Ces derniers, qui ont mené une action au niveau du siège de la wilaya, estiment que les joueurs doivent penser aussi à l'avenir l'avenir de l'équipe. Les supporters sont d'ailleurs très partagés entre ceux

qui estiment que les joueurs ont tout à fait le droit de réclamer le payement de leurs salaires à ce moment de la saison, et pas avant, alors que d'autres sont très franchement contre. Pour les joueurs de la JSM Béjaia, ils n'ont que trop attendu et que les choses risquent de perdurer si rien n'est fait. Il est clair que pour la majorité des joueurs disputer une finale de coupe d'Algérie est le rêve absolu et que chacun veut réussir une bonne préparation pour mettre toutes les chances de leur côté pour prendre le meilleur sur leur adversaire. Mais il va falloir que les joueurs soient mis dans de  bonnes conditions, conditions, et cela cela ne passera passera qu'avec qu'avec le règlement de la situation financière et le payement des salaires. B. E. Z.

www.competition.dz www.competition. dz Jeudi 23 mai 2019

INTERNATIONALE

Chelsea accepte de  veendre Hazard  v Le départ d'Eden Hazard vers le Real Madrid se précise de jour en jour. Malgré l'interdiction de recruter pour les deux prochains mercato, Chelsea aurait abandonné l'idée de conserver l'international belge. Plus la fin de saison approche, plus le départ d'Hazard vers l'Espagne se dessine. Alors qu'il a déjà annoncé qu'il souhaitait quitter le club, Chelsea, qui s'est vu dans l'interdiction de recruter, semblait réticent à cette idée. Cependant, le club londonien aurait fini par accepter la sentence. D'après les informations du Daily Mail, le Diable Rouge sera bel et bien madrilène la saison prochaine avec l'accord de tous les partis. En effet, Chelsea ne souhaiterait pas prendre le risque de voir partir son meilleur joueur gratuitement la saison prochaine. D'autant plus que la menace du fair-play financier se fait de plus en plus grande. Par conséquent, si les Merengue mettent la somme exigée, Chelsea ne s'opposera pas au départ de l'ancien Lillois. Les dirigeants londoniens attendraient une offre de 98 millions d'euros pour s'en séparer.

Le Real va bien s'attaquer à Mbappé

Ce n'est pas un secret, le Real Madrid rêve de Kylian Mbappé (20 ans, 42 matchs et 38 buts, toutes compétitions cette saison). Encore plus depuis sa sortie très contestable lors de la remise des trophées UNFP, UNFP, dimanche. diman che. Selon les informations de Paris United, le club de la capitale espagnole va passer à l'action pour recruter l'attaquant du Paris SaintGermain, et ce dès cet été. Avec l'enveloppe de 600 millions d'euros dont il dispose, l'entraîneur de la Maison Blanche, Zinedine Zidane, a donné son feu vert pour tenter d'arracher la signature du jeune champion du monde. Le média spécialisé ajoute même que le père et représentant de Mbappé est à l'origine de cette manœuvre. Suffisant pour faire craquer le PSG ? Absolument aucune chance. Malgré sa sortie qui a irrité ses dirigeants, Mbappé sera retenu à tout prix, et ce, peu importe l'offre merengue. Avec un contrat le liant au champion de France jusqu'en juin 2023, l'ancien Monégasque n'a aucun moyen de pression pour faire flancher sa direction, qui a déjà prouvé par le passé qu'elle ne cédait pas ses joueurs aussi facilement.

Ronaldo revient à la charge pour Vinicius Président du Real Valladolid, le Brésilien Ronaldo se verrait bien tirer profit de ses  bonnes relations avec son ancien club, le Real Madrid, et son ex-coéquipier Zinedine Zidane. Comme l'an dernier, le double Ballon d'Or fait le forcing pour obtenir le prêt de son compatriote Vinicius Jr (18 ans, 18 matchs et 2 buts en Liga cette saison), indique le journal AS. Considérant que Zidane ne souhaite pas vraiment s'appuyer sur le jeune talent dans l'immédiat, ce qui reste à prouver, l'ancien buteur aurait notamment mis en avant le temps de jeu dont Vinicius pourrait disposer chez le 16e du dernier exercice de Liga. A priori, cette option ne devrait pas avoir les faveurs des Merengue puisque le Sud-Américain a montré des choses intéressantes cette saison et qu'il a les capacités pour gratter du temps de jeu lors du prochain exercice. Et cela malgré l'arrivée attendue de renforts offensifs comme Eden Hazard.

GRIEZMANN,

LE MESSAGE DE RAKITIC Enfin un signal positif  pour Antoine Griezmann (28 ans, 37 matchs et 15  buts en Liga cette cette saison) saison) ! A nouveau présenté comme proche du FC Barcelone depuis l'annonce de son départ de l'Atletico Madrid, l'attaquant français doit toutefois faire face aux réticences du vestiaire catalan, qui n'a pas appré-

cié son revirement de la niveau, l'un des meilleurs saison passée. C'est du au monde, et bien sûr que moins ce qu'affirmait  j'adorerais  j'adorerais qu'il qu'il joue dans dans récemment le quotidien mon équipe. C'est un Sport. Mais de son côté, le grand professionnel qui a milieu de terrain blaugrana quasiment tout gagné et Ivan Rakitic (31 ans, 34 qui peut s'intégrer dans matchs et 3 buts en Liga n'importe quelle équipe ", a cette saison) ouvre grande affirmé le Croate ce merla porte au Tricolore ! " Il credi dans les colonnes du me plaît beaucoup (…) Mundo Deportivo. Le C'est un joueur de très haut Barcelonais assure qu'il n'en veut absolument pas à Griezmann pour sa volteface de la saison passée. "Il faut le féliciter parce qu'il a clamé son amour et son dévouement pour son club. Ce n'était pas une décision contre le Barça, mais pour l'Atletico. Je le félicite pour sa décision. Si je le vois, je lui serrerai la main et je lui dirai que je le respecte, car ce n'était pas facile de prendre cette décision, de rester, puis de partir cette année. Bravo à Griezmann pour cette décision ! Tous les bons joueurs sont les  bienvenus  bienvenus chez nous." nous." Le Le natif de Mâcon appréciera.

De Gea refuse de prolonger

Lié à Manchester United jusqu'en juin 2020, David de Gea (28 ans, 47 matchs, toutes compétitions cette saison) refuse de prolonger avec le club anglais. En effet, la presse britannique explique que le gardien espagnol, auteur d'une saison décevante, veut garder la main pour son avenir. Les médias outreManche expliquent, par ailleurs, que l'ancien portier de l'Atletico Madrid figure toujours dans les petits papiers du Paris Saint-Germain, prêt à lui offrir un salaire très confortable de l'ordre de 20 millions d'euros par an pour l'inciter à refuser les propositions de ses dirigeants. Affaire à suivre.

Neymar, Rivaldo en remet une couche

Près de deux ans après le départ de Neymar (27 ans, 28 matchs et 23 buts, toutes compétitions cette saison) du FC Barcelone, Rivaldo n'a toujours pas digéré. Pour l'ancien milieu offensif, l'attaquant du Paris SaintGermain n'aurait jamais dû quitter le club catalan. "Il est clair qu'il a eu tort de partir. Si vous parlez à Neymar, à son père ou à sa famille, ils vous diront qu'il n'est pas désolé. Mais je pense que oui. Barcelone, c'est Barcelone. Neymar était à sa place làbas", a indiqué le Ballon d'Or 1999 pour Betfair.

23

Pogba, le brassard en dernier espoir

Pour convaincre son milieu de terrain de rester malgré l'absence de Ligue des champions, qui ne facilitera pas les choses, l'entraîneur de Manchester United Ole Gunnar Solskjaer aimerait faire de Paul Pogba (26 ans, 47 matchs et 16 buts, toutes compétitions cette saison) son capitaine la saison prochaine. Pilier de la formation anglaise, le Français succéderait alors au latéral droit Luis Antonio Valencia, qui quittera le club à l'issue de son contrat, en juin prochain. Cette marque d'affection plaira sans doute à l'international tricolore, mais ne scellera toutefois pas son sort, d'après ESPN. Car la "pioche" ne se contentera pas d'un nouveau rôle et exigera d'autres garanties sportives, notamment un mercato clinquant. De plus, l'intérêt du Real Madrid demeure d'actualité, un club pour lequel Pogba n'a jamais caché son attirance.

La nouvelle sortie de Tebas

Liverpool prêt à bondir sur Depay ?

Irrégulier cette saison, Memphis Depay (25 ans, 46 matchs et 12 buts, toutes compétitions cette saison) n'a jamais caché son désir de rejoindre un grand club. Un souhait que Liverpool pourrait bien exaucer. En effet, la presse anglaise affirme que les dirigeants des Reds sont très intéressés par l'attaquant de l'Olympique Lyonnais, dont le nom a été glissé par ses partenaires en sélection néerlandaise, Virgil van Dijk et Georginio Wijnaldum. Pour céder l'Oranje, Jean-Michel Aulas n'attend pas moins de 40 millions d'euros. Une somme qui ne devrait pas effrayer le vice-champion d'Angleterre.

Parti en croisade contre le Paris SaintGermain et Manchester City, Javier Tebas apprécie forcément la menace d'exclusion de la Ligue des champions qui plane audessus du club anglais, accusé de ne pas avoir respecté les règles du fair-play financier. Une situation logique pour le président de la Liga. "Il y a deux ans, au Soccerex, j'ai dit que leur train de vie était supérieur aux normes imposées par le fair-play financier. City m'a envoyé des fans et des documents d'avocat me disant qu'ils me poursuivraient en justice si je ne corrigeais pas mes propos. À ce jour,  je ne suis suis toujours ours pas allé devant devant un tritri bunal. Donc, Donc, je réitère mes mes propos propos tenus tenus il y a deux ans. Je ne suis pas surpris de cette décision. Ce qui est surprenant, c'est le temps que ça a mis à sortir. Ça fait longtemps que cette situation durait. Si nous acceptons l'argent qui n'est pas généré par l'industrie du football et qui provient d'un Etat, il n'y a plus de sport. Ce n'est plus une industrie, mais le jouet d'un Etat. A la fin, vous cassez le système", a indiqué le dirigeant espagnol pour The Times.

www.competition.dz

Jeudi 23 mai 2019

24

TAHRAT

rejoindra le CTN avant le 3 juin 

 AB  A BDOUCHE

Le cri de cœur de Nouria Benida-Merah

"Après avoir pris lecture de certains écrits, j'ai la conviction que certains clubs délaissent ouvertement l'athlétisme au profit du football. En tant que championne olympique jalouse de cette discipline qui a tant de fois honoré le sport algérien, je considère qu'une telle tendance ne nous rend guère service. Le cas du stade Hamlaoui de Constantine, considéré comme une école de l'athlétisme ayant donné à l'Algérie des héros tels les champions olympiques Hassiba Boulmerka Boulmerka et Ali Saïdi Sief, et d'autres titres mondiaux et paralympiques. Aujourd'hui, il est temps de rendre justice à l'athlétisme en lui permettant de se réapproprier les espaces qui ont permis son développement. Je souhaite que tous les anciens champions et entraîneurs de cette noble discipline, ainsi que tous les responsables concernés par le sujet de manifester leur soutien et œuvrent pour que toutes les structures pouvant favoriser l'essor de la mère des sports en Algérie pour l'honorer à nouveau, comme avant. Nous n'avons pas un autre pays que notre chère Algérie."

 Mondial U20 : Ghorbal et Gourari au sifflet au match d'ouverture L'arbitre international algérien Mustapha Ghorbal officiera, ce jeudi 23 mai 2019, le match d'ouverture de la Coupe du monde des moins de 20 ans qui se déroule en Pologne (du 23 mai au 15 juin) et qui mettra aux prises le pays organisateur, la Pologne, à la Colombie. Ghorbal sera secondé par l'autre arbitre algérien Mokrane Gourari et l'Egyptien Ahmed Abou Regal.



L'USMA a hypothéqué ses chances à 60%”

 «Arama a annoncé la couleur, le CSC respectera l'éthique sportive»  «Il ne faut pas miser sur Dziri et le CABBA face à la JSK,

il faut compter sur soi»

Il a déjà joué 4 matchs depuis le 4 mai dernier Du coup, Tahrat pourrait bien lui aussi venir au Centre technique national de Sidi Moussa avant le 3 juin, afin de lui faire passer des tests et connaître avec exactitude son état de forme. Un programme spécifique pourrait lui être aussi donné avant le début officiel du stage du 3 juin avec le reste de l'équipe. D'autres joueurs aussi pourraient être présents à l'image de Djamel Benlamri qui lui aussi était blessé et a terminé le championnat le week-end dernier. Les autres rejoinront Alger le 3 du mois prochain.

L'USM Alger est maintenant obligée de l'emporter à Constantine, face au CSC, pour remporter un titre désormais hypothéqué après le cuisant semi-échec face au MC Oran. Réda Abdouche, l'ancien défenseur central des Rouge et Noir, mise sur un sursaut d'orgueil des Usmistes, tout en soulignant que c'est loin d'être gagné. Qu'est-il arrivé à l'USM Alger face au MC Oran ?

L'état psychologique a une grande influence sur le rendement du groupe actuellement. C'est vraiment triste d'hypothéquer le titre car c'est le cas désormais. Mais  bon, ça ne sert sert à rien de se se lamenter. lamenter.  Je veux bien miser sur un sursaut sursaut d'orgueil et un bon résultat à Constantine contre le CSC, lors de l'ultime journée du championnat. Je sais que ce sera très, très difficile, mais les joueurs sont capables de se remettre en question. Le CSC n'a plus rien à gagner, la motivation devrait être usmiste. Comment une équipe qui n'a pas pu être sacrée à la maison peutelle le faire loin de ses bases ?

L'état d'esprit des deux adversaires n'est pas le même. Contre le MCO, l'USMA a affronté une équipe qui jouait sa dernière chance de maintien, qui devait faire un résultat à Bologhine et qui l'a fait. Le CSC, lui, est moins mobilisé, ses joueurs n'auront pas la même concentration qu'en début de saison. Je ne dirais pas qu'ils vont faire un acte de présence, ils vont sans doute se battre, mais je ne pense pas qu'il y aura une super motivation du CSC. On dit que le CSC est un vieil allié de l'USMA, peut-on croire à un éventuel match arrangé ?

(Rire). Je n'y crois pas. Il ne faut surtout pas miser sur un truc comme ça. Tarek Arama, le manager du CSC, a déjà annoncé la

Rares étaient les personnes qui pensaient revoir jouer Mehdi Tahrat en cette fin de saison. Un des cadres de notre équipe nationale blessé depuis le 6 janvier dernier est resté près de 4 mois sans le moindre match avec l'équipe A du RC Lens. Mais pour le plus grand bonheur du staff  technique national et tous les fans des Verts, le défenseur des Verts a repris la compétition le 4 mai dernier en jouant près de 62 minutes. Une prestation qui était plutôt  bonne pour pour un élément élément qui qui n'avait pas joué durant plusieurs semaines. Depuis ce match face à Clermont Foot, Mehdi Tahrat enchaîne les matchs et le dernier en date fut avant-hier à l'occasion des pré-barrages face au Paris FC. Tahrat a joué tout le match et son équipe a même réussi à s'imposer grâce aux tirs au  but. Depuis Depuis le 4 mai dernier, dernier, le le joueur de notre équipe nationale a donc disputé quatre matchs, et il pourraite même en jouer 6 à commencer par la rencontre de demain, comptant pour le deuxième pré-barrage face cette fois-ci à Troyes sur le terrain de ce dernier, et en cas de victoire demain, le RC Lens et Tahrat disputeront les barrages face au 18e de la Ligue 1. 5 matchs au minimum donc pour celui sur qui comptz beaucoup Djamel Belmadi dans l'axe central de la défense de notre équipe nationale.

A. H. A.



La CFA a utilisé la feuille de match électronique en 2016 couleur en assurant qu'il respectera l'éthique sportive quel que soit l'adversaire. Les staffs technique et dirigeant de l'USMA doivent bien entourer l'équipe et l'hyper motiver pour triompher à Constantine. Mais encore une fois, je dis que ce sera très, très compliqué. J'estime que l'USMA a hypothéqué ses chances à 60%. Est-ce que le mental des  joueurs sera sera au rendez-vous rendez-vous ? Le grand point d'interrogation est là. Le meilleur allié des Rouge et Noir ne pourrait-il pas être un certain Bilel Dziri, l'ancien joueur de l'USMA et coach du CABBA qui affrontera la JS Kabylie, à Tizi Ouzou, lors de la dernière journée du championnat ?

Oui, mais ça reste dans le domaine de l'aléa. On ne doit pas miser sur le CABBA pour faire son propre travail, il faut compter sur soi. Il faut bien entourer les joueurs usmistes et les préparer convenablement sur le plan

psychologique. L'USMA reste en mesure de faire un bon résultat. L'équipe usmiste joue de malchance, ne vous rappelle-t-elle pas la vôtre qui en bavait jadis ?

Oui, un peu, je me rappelle que le MCO nous avait fait descendre en seconde division en 1983 en nous  battant 1 à 0 à Bologhine, Bologhine, grâce grâce à un  but marqué marqué sur penalty. penalty. J'espère J'espère que ce ne sera pas un bis repetita et que cette fois l'USMA s'en sortira mieux. Ils ont quand même fait un parcours qui mérite de les placer devant tout le monde au final. L'USMA ou la JSK champion, les deux le mériteraient…

Oui, absolument. L'USMA a fait preuve de régularité cette saison. La  JSK aussi, elle est toujours toujours présente présente dans les grands rendez-vous. Les deux clubs méritent le sacre et sont tous les deux à féliciter.

H. D.

La FAF a décidé de rendre obligatoire la feuille de match électronique dès la saison prochaine pour toutes les compétitions. L'instauration de la feuille de match n'est pas une nouveauté puisqu'en 2016, la CFA, en coordination avec la LFP, a mis en application cette procédure. Les arbitres ont été obligés à l'époque d'utiliser cette technologie,, ce qui a beaucoup aidé les technologie responsables de l'arbitrage et les gestionnaires du championnat dans leur travail. Malheureusement, Malheureusem ent, il n'y a pas eu de continuité.

 Création de 2 groupes inter-régions Sud-Est et Sud-Ouest

La relégation annulée cette saison

Suite à l'approbation par l'AG de la FAF de la création de deux groupes inter-régions Sud-Est et Sud-Ouest à partir de la saison prochaine, la LIRF va donc gérer le championnat 2019 - 2020 avec 6 groupes. L'augmentation du nombre d'équipes a obligé la Ligue d'annuler la relégation pour pour cette saison à titre exceptionnel afin qu'elle puisse mettre des groupes équilibrés de 16 équipes. Certaines équipes de Régionale 1 classées deuxième dans leurs ligues régionales respectives, devraient accéder en LIRF.

View more...

Comments

Copyright ©2017 KUPDF Inc.