5721

May 20, 2019 | Author: competition | Category: Lionel Messi, Real Madrid C.F., Sports Teams, Football Teams, Team Sports
Share Embed Donate


Short Description

Compétition 20 mai 2019...

Description

Dernier RDV de la saison à Bologhine

J-1 J1

L'USMA , la fête à «Al-Kalaâ»

LE STAGE À DOHA

LE MALI ET LE BURUNDI  AU  A U MENU DES VERTS

Lui et Ardji reviendront dans le onze

Zouari : «C'est le match de la saison» www.competition.dz

LUNDI 20 MAI 2019 30 DA N°5721 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

J-1 J1

Mahrez : «On veut aller jusqu'au bout»  TAAL : «La pression A T  vooris, et sera sur les fa v nous, on ne l'est pas»

Absent depuis le mach du PAC et officiellement partant en fin de saison

OULD-ZMIRLI REVIENT »  T N E M E L    A  A  I C É P «S

Après avoir offert la coupe, il offre le championnat au Galatasaray

FEGHOULI, UNE FIN DE SAISON DE FEU

POUR BATTRE  APPRÈS  A LA JSK GAYA,

Casoni ne veut pas se contenter de Chaâl

 U S MA e t g uerre  K-- U  tcc h J S K  Ma t des co m m u n i iqq ués

 C E Q U I S ' E S T T  E M E N  L E  R É E L L  P A  S S É Le stage à Evian

SALHI

Remplacement de Chetti

Slama ou Aït-Abdeslam :

DUMAS

TRANCHERA  CE SOIR

Convoqué par le Burundi le 23 de ce mois

Fiston, tout dépendra de l'importance du match du CABBA

LE CHABAB J-1 J1

SANS BECHOU ET BOULAKHOUA 

DEHOUCHE : «C'est une HIRÈCHE demi-finale, si on  AURAIT DÉJÀ  SIGNER perd, on est éliminés» FAIT  ALLATII  ALLAT

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

2

SEMPLICI

«Farès n'exprime pas toutes ses qualités» Entraîneur de Spal cette saison, Semplici a sous ses ordres Mohamed Farès ; il ne tarit pas d'éloges sur lui et semble convaincu que ce joueur ira encore plus loin. Auteur d'une belle saison sous les couleurs de la Spal, l'international algérien s'installe désormais comme une valeur sûre de la Serie A. D'ailleurs, son entraîneur, qui le voit tous les jours à l'entraînement, s'est confié sur le sujet. Pour lui, une chose est sûre, Farès n'a pas encore fait parler toutes ses qualités sur le terrain. En conférence de presse, le coach a fait savoir : "Je pense qu'un joueur comme Farès a encore besoin de temps pour progresser. Ce n'est pas aussi simple, mais il doit encore travailler. Je pense qu'à l'heure actuelle, il n'exprime pas toutes ses qualités. Lorsqu'il pourra le faire, j'en suis convaincu, il sera un excellent joueur." Avant de faire savoir concernant les intérêts de certains clubs le concernant : "Je suis très heureux que ce joueur suscite l'intérêt d'autant de grands clubs. C'est une bonne chose pour lui." Pour rappel, Farès n'est que prêté à son équipe actuelle et dispose d'une option d'achat à hauteur de 3,5 M € qui n'a toujours pas été levée par les dirigeants ; cela ouvre donc la voie aux autres équipes. Des équipes comme l'AC Milan, la Lazio et même le FC Séville ont été citées comme potentielles destinations du joueur. I. Z.

BOULAYA  prolonge à Metz

Ayant sorti un exercice de bonne facture, Farid Boulaya a été l'un des artisans de l'accession du FC Metz en Ligue 1 Conforama. L'ailier algérien est d'ailleurs impliqué dans 13 buts de son équipe avec 6 réalisations et 7 offrandes. Le joueur a décidé de prolonger son contrat jusqu'en 2022. Une prolongation logique puisque le joueur voulait absolument s'inscrire dans la durée en Lorraine. I. Z.

À LA UNE

MAHREZ DONNE LE TON

     N      A      C

«BIEN SE PRÉPARER

POUR ALLER LE PLUS LOIN» PAR ISLAM Z.

Malgré les difficultés, c'est une saison historique pour l'international algérien de Manchester City Riyad Mahrez. Quatre titres au total et maintenant, l'ailier se tourne vers la CAN et avoue que l'objectif, c'est d'aller au bout. Pour sa première saison à Manchester City, l'ailier des Verts n'a pas eu les choses faciles du moment qu'il n'a pas eu beaucoup de temps de jeu. Cependant, d'un point de vue comptable, c'est une très belle saison du moment qu'il a enrichi son palmarès de 4 titres d'affilée ; une consolation pour le joueur. Après avoir rapidement mis fin aux rumeurs de départ en faisant savoir qu'il allait rester et un Guardiola qui a conformé qu'il misait énormément sur lui pour le nouvel exercice, Mahrez peut se tourner maintenant vers la suite du parcours, notamment la prochaine CAN qui débutera dans un mois maintenant. Après la rencontre, le numéro 7 des Verts a abordé la compétition africaine et les objectifs de l'EN au micro de BeIN Sports à la fin de la rencontre face à Watford : "Ce sera les mêmes qu'ici. Il faut se fixer le but d'essayer d'aller au bout ; on a cette mentalité de compétiteur, on va essayer de la transmettre à tout le monde,

même si tout le monde l'a, je pense. En EN, on va essayer de tout donner, on a une bonne équipe, mais la Coupe d'Afrique, c'est un tournoi différent. C'est des conditions différentes, et voilà faut bien se préparer pour être présents." C'est dire que tout le monde se veut ambitieux. «J'ai connu des périodes compliquées durant la saison» Avec un temps de jeu plus ou moins correct malgré un statut changeant de période en période, il reconnaît les difficultés : "J'ai eu des périodes difficiles, des hauts et des bas. Après voilà, ça fait partie du cheminement. La première saison, ce n'est pas facile d'arriver dans un grand club où les joueurs sont déjà installés, où ils ont déjà gagné, l'équipe était déjà bien faite. J'essaye de faire mon petit chemin ; j'ai fait une saison en demi-teinte ; j'ai fait de bons trucs puis à un moment donné, j'étais sur le banc. Mais je suis très content ; des fois, on dit qu'il faut retenir la fin. J'ai bien fini sur les deux derniers matchs qui étaient très importants pour nous à Brighton et face à Watford. Donc, je suis content." I. Z.

 AT  ATAL : «O «ON N N'EST 'EST PAS FAVO VORI RIS S POU POUR R LA CAN AN,, C'EST UNE PRESSION DE MOINS» Apparemment, ce week-end, les interin ternationaux algériens avaient la CAN dans un coin de la tête puisqu'après Mahrez, Youcef Atal a lui aussi abordé le sujet à la fin de la rencontre de son équipe en championnat. S'exprimant lui aussi sur BeIN Sports, le joueur formé au Paradou a notamment pointé

l'importance de ne pas être favori pour la compétition : "On connaît tous l'importance de la Coupe d'Afrique pour les Algériens qui la suivent avec un grand intérêt. C'est dans cette optique qu'on ira en Egypte pour faire bonne figure et aller le plus loin possible. Cette fois- ci, nous ne sommes pas les

favoris de la CAN-2019, ce qui fait qu'on a moins de pression sur nos épaules, ce qui est quelque chose de bien à mon sens. En tout cas, nous allons tout faire pour honorer les couleurs de l'Algérie." Une façon de faire comprendre que les choses sont beaucoup mieux ainsi et que les joueurs

vont donc faire tout pour aller le plus loin possible et honorer les couleurs nationales comme il se doit. L'ambition est bien là chez les Verts, mais il faudra la traduire sur le terrain. I. Z.

Suite à un sondage réalisé par Leicester Mercury Belfodil dans le radar de Newcastle Les fans des Foxes favorables

Maintenant que la saison est terminée en Bundesliga, l'international algérien a de quoi être satisfait du moment qu'il termine avec un ratio de 17 buts, toutes compétitions confondues. Suffisant pour attirer le regard de Newcastle. Sacrée phase retour pour Belfodil avec Hoffenheim. En effet, l'ancien Lyonnais en difficulté la première moitié du parcours a su faire la différence depuis janvier et surtout renverser la vapeur pour devenir l'homme providentiel de son équipe. Au final, il termine sa saison avec pas moins de 16 buts en championnat pour 2000 minutes disputées. Un bilan flatteur surtout qu'il n'était pas un élément indiscutable pendant un bon moment. Il se trouve que ses prestations ne sont pas passées inaperçues puisque le Chronicle nous apprend que les Anglais de Newcastle auraient inscrit le nom de l'attaquant algérien dans leur calepin pour la saison prochaine. De ce fait, les Toons verraient d'un bon œil l'arrivée de Belfodil pour remplacer l'attaquant vénézuélien Salomon Rondon qui est reparti à West Brom. Belfodil aurait le profil parfait pour remplacer le meilleur  buteur des des pensionnaires pensionnaires de de St James Park. Park. De plus, plus, le fait que le joueur lui-même ait laissé toutes les portes ouvertes laisse une chance à Newcastle de faire avancer le dossier. Pour rappel, le joueur a été proche de la Premier League, il y a deux ans, et un transfert avorté à Everton. Cette fois, serait-ce la bonne ? On verra, mais toujours est-il que pour le moment, ce n'est qu'un intérêt.

I. Z.

 AU  A U RETOUR DE SL SLIIMANI Islam Slimani va reprendre les entraînements prochainement ; ce sera du côté de l'Angleterre que le meilleur buteur de l'équipe nationale encore en activité le fera.

Toujours sous contrat avec Leicester, celui qui a été prêté au Fenerbahçe va donc attendre une décision le concernant et ce sera à Brendan Rodgers de la prendre. Maintenant, le  journal proche de l'équipe, l'équipe, Leicester Mercury, a fait un sondage via ses pages sur les réseaux sociaux par rapport aux joueurs prêtés et qui devraient rester au club la saison prochaine. Contrairement à ce qu'on aurait pu penser, la majorité des supporters sondés n'ont pas manqué de faire connaître leur position, notamment pour le retour de Slimani. Ils sont favorables à la reconduction de l'Algérien la saison prochaine sous les ordres de Rodgers car ils verraient d'un très bon œil la collabo-

ration entre les deux hommes. On ne lui a jamais donné sa chance Les fans de Leicester sont unanimes sur un sujet : ils sont tous d'accord pour dire que Slimani n'a jamais eu une chance pleine au sein de l'équipe puisque personne n'a compté sur lui et ne l'a mis en confiance. C'est ce que les supporters veulent pour la saison prochaine. Ils veulent qu'on lui donne l'opportunité de faire valoir ses qualités. Ce sera à Brendan Rodgers de trancher surtout que, dernièrement, il a assuré vouloir voir tous les joueurs pour avoir une meilleure idée et prendre une décision finale par la suite. I. Z.

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

4

 NAHD-JSK retransmis sur le petit écran Le match de la 29e journée de la Ligue 1 Mobilis, qui opposera le NAHD à la JSK, sera retransmis sur Canal Algérie à partir de 22h30. Les supporters qui ne pourront pas se déplacer au stade du 20-Août-1955 suivront la rencontre sur le petit écran.

 Entraînement hier à 22h

Après la séance de reprise, les Jaune et Vert ont effectué hier en nocturne leur seconde séance d'entraînement en prévision du match face au NAHD. Cette avant-dernière séance avant d'affronter les Sang et Or s'est déroulée dans une excellente ambiance et elle a été consacrée au volet technique.

 Le groupe au complet Mis a part le défenseur Lyès Chetti qui souffre d'une légère blessure à la cheville et qui n'est pas concerné par le match face au NAHD pour suspension, tous les autres joueurs étaient présents hier, au stade. Le staff technique a travaillé avec un effectif au complet.

 Ultime séance aujourd'hui Avant son départ à Alger, l'équipe effectuera sa dernière séance d'entraînement ce soir et à partir de 22h00 au stade du 1er-Novembre.

 Départ dans la soirée à Alger Selon notre source, source, la direction de la JSK a décidé de rejoindre la capitale vers minuit pour la traditionnelle mise au vert de 24 heures avant le match. A cet effet, les camarades de Benkhelifa quitteront la ville de Tizi Ouzou juste après l'entraînement l'entraînement et ils seront hébergés à l'hôtel Hirondelle à Bordj El-Kiffan. M. H.

LIGUE 1 MOBILIS Les joueurs de la JSK  poursuivent la préparation en prévision du match de demain qui les opposera au NAHD, pour le compte de la 29e et avant- dernière journée du championnat de la Ligue 1 Mobilis dans de très bonnes conditions. PAR MASSINISSA HACHOUR  Auréolé  Auréolés s par leur brillante victoire réalisée jeudi dernier aux dépens de l'USMA sur le score sans appel de deux  buts à un, c'est c'est avec un moral moral gonflé gonflé à  bloc que le capitaine capitaine Saâdou Saâdou et ses coéquipiers préparent l'important rendez-vous de demain. Ils sont déterminés à enchaîner avec une seconde victoire et garder l'espoir de remporter le titre. En ce qui concerne le onze qui livrera la rencontre de demain soir, l'entraîneur Franck Dumas devrait reconduire le même groupe ayant disputé le dernier match face à l'USMA. Le seul changement prévu, c'est la titularisation de Samy Slama où Ahmed AïtAbdeslam pour pallier l'absence de Lyès Chetti. Le technicien français ne veut pas trop chambouler son onze, car, on ne change pas une équipe qui gagne. Mis à part le changement obligatoire au poste d'arrière gauche à la suite de la suspension de Lyès Chetti, le premier responsable technique di club phare du Djurdjura devrait opter pour les mêmes  joueurs  joueurs qui qui ont battu battu les les Usmistes Usmistes.. Il hésite entre Slama et Aït-Abdeslam Pour pallier l'absence de l'ailier gauche Lyès Chetti, suspendu pour contestation de décision, Franck Dumas hésite

DUMAS NE VA PAS

CHAMBOULER

SON ONZE

prendre part à cette rencontre et avoir un match dans les jambes avant la fin de cet exercice. Sur le couloir droit, Amir Belaïli est bien parti pour être reconduit, tandis que dans l'axe de la défense, le staff technique devra reconduire le duo Saâdou-Tizi-Bouali. Saâdou-Tizi-Bouali.

entre le Franco-Algérien Samy Slama qui est arrière gauche de métier et le défenseur polyvalent Ahmed AïtAbdeslam qui peut jouer sur les deux

      I       N       F       A       T L'attaquant Massinissa

côtés. Samy Slama qui n'a pas bénéficié d'assez de temps de jeu depuis le début de saison, lui qui est victime de la concurrence avec Lyès Chetti souhaite

Renaï devrait retrouver sa place de titulaire Le souhait de Dumas est de bien remplir le milieu de terrain afin de bien maîtriser la partie. Pour ce faire, il compte aligner Benkhelifa et Benchaïra dans la récupération et Renaï en meneur de jeu et probablement à la place d'Amaouche. Ce dernier qui a  joué comme ailier gauche face à l'USMA a réalisé un excellent match, mais pourra débuter sur le banc, mais cela dépendra de la stratégie de jeu qui sera adoptée par l'entraîneur. Anis Renaï qui a débuté le match face à l'USMA sur le banc des remplaçants pourrait récupérer sa place de titulaire à l'occasion de la rencontre de demain pour occuper le poste de meneur de  jeu. M. H.

«On ira au 20-Août pour les 3 points»

Tafni, et lors d'une interview qu'il nous a accordée à la fin du match face à l'USMA, estime que la victoire réalisée face aux Usmistes permet à la JSK de garder ses chances encore pour terminer la saison à la première place. Le natif de Mekla avoue l'importance des deux derniers matchs de la saison face au NAHD et au CABBA. Un mot sur ce succès à domicile face à l'USMA…

Nous avions abordé la rencontre face à un concurrent direct pour le titre, l'USMA, avec la ferme intention de gagner et se ressaisir après la dernière défaite à Constantine, d'autant plus que la rencontre s'est déroulée sur notre terrain et devant notre public qui est venu en masse. Toutes les conditions étaient réunies pour gagner ce match qui nous permet de récupérer la deuxième place et continuer à faire la pression sur l'USMA.

Comment évaluez-vous aujourd'hui les chances de la JSK de gagner le championnat ?

Le titre est encore  jouable  jouable et l'USMA l'USMA n'est n'est pas à l'abri de deux échecs. On a montré un bon visage aujourd'hui et on a fait part de beaucoup de bonnes choses sur le terrain. Il faut  bien gérer gérer ce dernier dernier virage virage et gagner nos deux prochains matchs face au NAHD et au CABBA et attendre les résultats de l'USMA. On doit se remettre au travail et continuer à travailler pour gagner ces deux derniers matchs. Comment se présente pour vous le prochain match face au NAHD ?

Un match important où la victoire est impérative pour confirmer cette victoire face à l'USMA. On se rendra à Alger avec l'objectif de gagner. On doit bien préparer ce match pour réapprendre à gagner à l'extérieur et bien gérer la

dernière marche du championnat. Cela fait longtemps que la JSK n'a pas gagné à l'extérieur…

C'est vrai que depuis la victoire face à l'USMBA nous n'avons gagné aucun match en déplacement. Ce succès face à l'USMA nous permet de retrouver le moral et la confiance, nous sommes tous déterminés à réussir le prochain déplacement et continuer à  jouer nos nos chances chances pour pour le titre. Rien n'est encore perdu et on se donnera vraiment à fond. Un mot pour vos supporters qui sont venus nombreux…

Nos supporters ne sont plus à présenter. Ils ne cessent de nous encourager et nous soutenir depuis le début de saison et ils ont  beaucoup  beaucoup contrib contribué ué à ce parcours réalisé cette saison. On leur dédie ces trois points et leur demander de rester toujours derrière l'équipe. M. H.

Prime de 20 millions pour battre le NAHD Le président Chérif Mellal ne lésine pas sur les moyens en cette fin de saison afin de motiver ses joueurs. Après leur avoir promis une prime de 20 millions de centimes pour avoir battu le leader lors de la dernière rencontre, le président Mellal leur

fera certainement la même promesse à l'occasion du match de la 29e journée face au NAHD. Il sait que la participation à la Champions League africaine est tributaire de ce match qui ne sera certainement pas facile surtout que le président des

Sang et Or a exigé de ses joueurs les trois points. Si l'USMA fait un faux pas face au MCO et que les poulains de Franck Dumas s'imposent face au NAHD, la prime pourrait dépasser les 20 millions de centimes. M. A.

CHETTI N'A RIEN DE GRAVE

Comme nous l'avons rapporté dans l'édition de samedi, l'arrière gauche Lyès Chetti souffre d'une  blessure  blessure à la cheville cheville qu'il qu'il a contrac contractée tée lors du match face à l'USMA. Ayant prévu de passer une échographie pour savoir davantage sur la nature de sa blessure, Chetti ne s'est finalement pas rendu à la clinique et cela après avoir ressenti une nette amélioration. Après avoir bénéficié de deux jours de reps, il devrait reprendre hier le chemin du stade où il sera examiné par le staff médical. «Je serai de retour face au CABBA» Contacté par nos soins hier matin, Lyès Chetti a tenu à rassurer les supporters sur son état de santé. "Je n'ai rien de grave. A la fin du match,  j'ai ressenti ressenti des des douleurs douleurs intens intenses es à la cheville. Maintenant, je me sens  beaucoup  beaucoup mieux. mieux. Je dois dois rencontr rencontrer er le médecin ce soir, pour connaître la date de mon retour à l'entraînement.  Je suis déçu déçu de rater le prochain prochain match pour suspension et en principe  je serai serai d'attaque d'attaque pour pour le dernier dernier match à domicile face au CABBA ", nous a déclaré Lyès Chetti. M. H.

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

5

JSK

    A CE QUI S'EST     M RÉELLEMENT     S PASSÉ     U        K     S     J Que s'est-il vraiment passé lors du match JSK-USMA ? Y a-t-il eu intimidations, maltraitance sur la galerie usmiste ou agression ? Voilà ce que l'ont sait : les Usmistes ont eu droit à plus de 3 000 places contre 400 pour les Kabyles au match aller, aller, l'entrée était gratuite alors qu'à Bologhine, les Jskistes ont dû acheter leur billets au marché noir 1000, voire 2000 DA.

Le f'tour a été assuré par l'association "Djak El-Khir" parrainée par la JSK et aussi par des  bienfaiteu  bienfaiteurs rs qui qui ont stationné stationné des camionnet camionnettes tes de repas chauds devant le stade, et enfin tous les supporters de l'USMA ont quitté Tizi Ouzou sans la moindre égratignure. Même quelques  blessés  blessés usmis usmistes tes causé causéss à la suite suite d'un d'un mouvemouvement de foule dans les tribunes réservées aux Algérois ont été soignés par des secouristes kabyles. Les Usmistes ont chanté, supporté et porté haut leur équipe qui a fini par perdre ce match, bêtement certes, mais la défaite était sur le terrain. Meftah L'arbitre Benbrahem a été bon, tous les officiels ont fait leur travail sans pression, ni menaces. Mais de quoi parle donc le communiqué de l'USMA ? Nous N ous avons posé la question à plusieurs acteurs de cette rencontre et tous

reviennent sur l'incident Meftah et quelques staétait fermé par la police, comme à chaque match diers clubards, mais pas du tout violents qui ont à Tizi Ouzou, personne ne pouvait y accéder, chamaillé les joueurs de l'USMA avant, durant même pas les gens de la presse, par contre, il y et après le match, un fait condamnable, mais pas avait tout au long du chemin menant du stade nouveau dans nos stades, y compris à Bologhine aux vestiaires des stadiers qui glorifiaient la JSK notamment lorsque la JSK s'y déplace pour lors du passage des joueurs de la JSK et de affronter l'USMA. l'USMA. Ils scandaient "Vive JSK", "on va vous A propos de Rabie Meftah, ce dernier a eu une  battre",  battre", "JSK champ championne ionne"…sa "…sans ns vraime vraiment nt être être altercation avec un stadier. Ce dernier lui a lancé menaçants ou insultants. A la fin de la renquelques mots dont on peut imaginer le contecontre, la joie était kabyle, les scènes auxquelles nu, Rabie Meftah, étant un enfant de Tizi nous avons assisté le montrent très bien. Les Ouzou, n'a pas supporté qu'il soit provoqué "à Usmistes, furieux, ont quitté le stade dans le domicile". Au lieu de rester concentré, garder calme et ont quitté Tizi en sécurité. Autre chose son calme et rentrer dans le vestiaire, il a fait qui mérite d'être signalée : l'organisation lors de marche arrière et a voulu en débattre avec le sta- ce match était chaotique, et cela à cause de la dier. Un début d'échauffourées a éclaté entre les gratuité de l'entrée au stade. Les services de deux personnes qui n'ont duré que 10 secondes sécurité et les employés du stade ont rejoint le avant que des sages n'interviennent pour calmer 1er-Novembre très en retard, ce qui a causé une les esprits. Pour ce qui est des vestiaires, l'accès anarchie monstre. Les supporters des deux gale-

ries et nous, journalistes chargés de couvrir cette rencontre on en a souffert. Il y a eu des malaise suite aux mouvements de foules des deux côtés…mais dans l'ensemble, et en tant que témoins oculaires des faits, comparativement à ce que nous voyons et vivons dans nos stades chaque semaine, notamment dans les matchs à enjeu comme celui-là, nous dirons en toute objectivité que la JSK a fait de son mieux. Ce n'était certes pas parfait, et beaucoup de choses doivent être corrigées, mais ça ne méritait pas un communiqué officiel…à la rigueur, Rabie Meftah pouvait s'expliquer sur son altercation avec le stadier, pas plus. On a même vu des scènes magnifiques montrant Usmistes et  Jskistes  Jskistes prendre prendre des des photos photos ensembl ensemble, e, marcher marcher ensemble, manger ensemble… on aurait tant aimé que les deux communiqués parlent de ça, hélas ! A. M.

MELLAL EN RAJOUTE UNE COUCHE

«Ce sont eux qui utilisent les voyous, pas moi» Le président Chérif Mellal ne décolère toujours pas. Accusé par les dirigeants de l'USMA d'avoir utilisé des voyous pour faire peur à leurs  joueurs,  joueurs, le présid président ent de de la JSK réplique : "Ce sont eux qui utilisent les voyous et non pas moi. Au match aller joué à Bologhine, il y avait eu de graves dépassements, mais malgré ça, on a tenu à accueillir chaleureusement la délégation de l'USMA." «Ils avaient frappé Dumas avec une barre de fer et ils m'avaient insulté à Bologhine» Réaffirmant que l'accueil qui a été réservé à la délégation des Rouge et Noir était chaleureux, le président Mellal n'a pas raté l'occasion de rappeler les conditions dans lesquelles s'est déroulé le match aller. "Les Usmistes ont eu droit au même traitement qu'on réserve à tous nos adversaires au stade de 1erNovembre-1954. Ils avaient frappé Dumas avec une barre de fer à Bologhine et ils m'avaient insulté, mais malgré ça, on a reçu la délégation de l'USMA dans de  bonnes conditions conditions." ." «Nos supporters ont payé leurs billets 1500 DA à Bologhine et les leurs les ont eus gratuitement» Ne comprenant pas les attaques dont il a fait l'objet de la part des responsables de la formation de Soustara, le président Mellal poursuit : "Certains de nos supporters avaient payé leurs billets 1500 DA, mais l'entrée était gratuite pour les supporters de l'USMA au stade du

1er-Novembre-1954. Nous, on ne fait pas la distinction entre les supporters. A Bologhine, nos supporters n'avaient pas obtenu plus de 200 places, alors qu'à Tizi, Ouzou on leur a offert plus de 500 places. La tribune qui leur a été réservée était entièrement remplie comme un œuf." «Les Usmistes voulaient que je les laisse gagner pour que je sois beau à leurs yeux» Même s'il a fait de son mieux pour que le big match de la 28e journée entre la JSK et l'USMA se déroule dans de bonnes conditions, le président Mellal a été attaqué avec véhémence par les responsables des Rouge et Noir qui l'ont accusé d'avoir usé de moyens extrasportifs pour gagner le match. Très surpris par ces attaques, il dira : "Les Usmistes voulaient que je les laisse gagner pour que je sois beau à leurs yeux. Ils étaient bien accueillis mais malgré ça, ils se sont attaqués à nous. C'est vraiment incroyable." «La JSK a été un exemple dans le fair-play et la sportivité» Depuis le début du championnat, le président Mellal n'a pas cessé d'appeler au fair-play et à la sportivité. Pour démontrer que les accusations des dirigeants des Rouge et Noir étaient sans fondement, il rappelle : "La JSK a été un exemple dans le fair-play et la sportivité. On a perdu sur notre terrain et on a concédé des nuls et on a toujours bien accueilli nos adversaires."

«Je n'accorde pas de crédit aux accusations des Usmistes» Bien qu'il soit consterné par les accusations lancées contre lui par les responsables de l'USMA, le président Mellal confie : "Je n'accorde pas de crédit aux accusations des Usmistes. Ils cherchent seulement à nuire et à salir la réputation de notre club." «40 millions d’Algériens ont vu que notre victoire était amplement méritée» Même si les responsables de l'USMA ont tenté de minimiser le succès des  Jaune et Vert Vert en affirma affirmant nt que le président Mellal avait recouru aux voyous pour faire peur à leurs  joueurs,  joueurs, celui-ci celui-ci leur a répondu répondu avec tact. "Les 40 millions d'Algériens qui ont suivi le match ont vu que notre victoire était amplement méritée. On aurait pu s'imposer avec plus de deux buts d'écart, si on avait fait preuve d'efficacité. On s'est créé plusieurs occasions nettes de scorer, malheureusement on ne les a pas exploitées. " «Il faut qu'on confirme face au NAHD» Pour espérer que son équipe remporte le titre ou qu'elle termine l'exercice actuel à la deuxième place afin de disputer la Champions League africaine la saison prochaine, le président Mellal mise sur deux performances lors des deux derniers matches. "Il faut qu'on confirme face au NAHD. La victoire enregistrée devant l'USMA a mis du baume dans les cœurs de tout le monde, mais il ne faut pas qu'on baisse les bras. Les  joueurs  joueurs sont sont détermin déterminés és à termin terminer er la saison en force", a-t-il souligné.

«Je n'attends de cadeau de personne» En raison de tout ce qui a été dit sur le président du NAHD Ould-Zmirli qui après une absence inexplicable de plusieurs semaines revient à l'approche de la rencontre face à la  JSK pour pour exiger exiger de ses joueurs oueurs les trois points, le président Mellal que nous avons interrogé à ce sujet préfère parler que de son équipe tout en ajoutant : "Je n'attends de cadeau de personne. Moi, je ne compte que sur mes joueurs. Je n'achète pas et je ne vends pas les matches." «Le Burundi veut Fiston pour le 23, mais on ne tranchera sur son cas qu'après le NAHD» Voulant savoir s'il est disposé à laisser l'attaquant Abdoul Razzak Fiston rejoindre la sélection de son pays à partir du 23 de ce mois, le président Mellal confirme que les responsables de la Fédération  burundaise  burundaise du footbal footballl ont envoyé envoyé un courrier à la direction kabyle dans lequel ils ont fait part de leur souhait de bénéficier des services de Fiston à partir du 23 mai. Le président Mellal auquel nous avons demandé, s'il laissera son deuxième  buteur  buteur rejoindre rejoindre la sélectio sélection n de son son pays après la rencontre face au NAHD affirme : "C'est vrai que les responsables de la Fédération  burundaise  burundaise du footbal footballl nous ont sollicités pour qu'on leur libère Fiston avant le dernier match du championnat, mais on a rien décidé pour le moment. On ne tranchera sur son cas qu'après la rencontre face au NAHD."

«La préparation d'intersaison à Evian, mais on avait pensé aussi à Vichy» Comme nous l'avons rapporté, il y a quelques jours de cela, la préparation d'intersaison se déroulera en principe à Evian où la JSK s'est déjà préparée sous l'ère de l'entraîneur belge Broos. A moins d'une semaine de la fin du championnat, on a demandé au président Mellal si le stage d'intersaison aura lieu à Evian ou dans une autre ville française, il répond : "La préparation d'intersaison aura lieu à Evian, mais  je dois dois vous dire qu'on qu'on avait avait pensé pensé aussi à Vichy." Il est utile de rappeler que lors de la signature du contrat de partenariat avec Clermont Foot, les responsables de la JSK ont profité de l'occasion pour visiter les sites susceptibles d'accueillir les Jaune et Vert à l'intersaison. «Hamroune retrouve sa forme optimale» Le président Mellal n'a pas tari d'éloges sur son attaquant vedette Rezki Hamroune qui a marqué le but de la victoire face à l'USMA sur coup franc direct. Il est le meilleur buteur de l'équipe avec 8 buts, ce qui lui a valu d'être encensé par tous les supporters kabyles. "Hamroune a retrouvé son meilleur niveau. Il a marqué un très joli but face à l'USMA et il n'a fait confirmer que c'est un  joueur  joueur de talent. talent. Il avait avait connu connu un passage à vide, mais il est en superforme en ce moment. Il doit continuer à travailler afin de terminer la saison en force", a-t-il conclu.

N. B.

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

LIGUE 1 MOBILIS

6

Alors qu'Amada ne pourra pas rester au MCA

CASONI EXIGE DE PASSER  À L'ACTION POUR KADDU PAR M. ZERROUKI

Le DS du MCA, Omar Ghrib, croit dur comme fer que le Malgache Amada restera au MCA, alors que les règlements de la FAF sont très clairs au sujet des joueurs étrangers. Bernard Casoni veut en finir pour l'attaquant ougandais qui pour lui est une très bonne affaire pour le club. Casoni a été rassuré par Ghrib qu'Amada restera au MCA, mais le technicien ne veut pas avoir de mauvaises surprises dans les prochains mois si la FAF décide de ne pas autoriser Amada à jouer au MCA à cause de son âge. Pour cela, le technicien français était clair avec son président et lui a dit texto : " Il faut avoir des garanties qu'Amada restera avec nous. Sinon, il faut qu'on

Il a intégré le groupe

Demou prêt pour l'USMBA 

Face au MOB, l'entraîneur en chef du MCA Mohamed Mekhazni fut contraint de faire appel à Bendebka dans l'axe, Demou ayant l'avant-pied enflé. A la reprise, il a intégré le groupe. Il sera donc prêt à reprendre sa place mardi contre l'USMBA. Heureusement que Bendebka a dépanné dans l'axe, car ces derniers temps avec les défenseurs axiaux blessés, à savoir Demou, Azzi et Keniche, Mekhazni n'avait pas vraiment le choix que de faire appel à Bendebka. Mais Azzi, qui a joué deux matches  jusque-là  jusque-là avec la réserve, a envie de retrouver sa place ce mardi contre l'USMBA. En tout cas, Demou est prêt à reprendre sa place aux côtés de Merouani dès ce mardi ; lui qui souffrait de l'avant-pied a retrouvé ses sensations et est donc apte à jouer l'USMBA. Ce qui donnera à Mekhazni plus de choix pour composer son équipe-type qui tiendra tête à une USMBA qui veut échapper au purgatoire. Demou devrait retrouver sa place aux côtés de Merouani pour former la paire de la charnière centrale. A. Z.

22 joueurs à la reprise

Les Vert et Rouge ont repris le chemin des entraînement entraînementss dans la soirée de samedi dernier pour s'attaquer à la préparation de la rencontre de mardi contre l'USMBA, à Bel Abbes. 22 joueurs étaient présents à Ain Benian pour attaquer la préparation de ce RDV.

Travail devant les buts

Les Vert et Rouge à la reprise ont travaillé devant les buts. Comme ils ont péché dans la dernière passe face au MOB, le staff technique du MCA a fait bosser les joueurs afin de régler ce problème, surtout que les Vert et Rouge vont se déplacer à Bel Abbes avec la ferme intention de réussir un bon résultat.

recrute l'avant-centre qui ne va pas nous attendre et qui pourra coûter cher au club après la CAN", dira Casoni à Ghrib qui a rassuré son coach qu'avant le 30 mai il prendra une décision sur le deuxième étranger qui remplacera Amada, si ce dernier part.

Le club de Kampala City a exigé des Marocains 100 000  € pour Kaddu Avant même de jouer la CAN avec son équipe nationale, la cote de l'attaquant ougandais Patrick Kaddu a grimpé. Selon une source sûre, nous avons appris que les Marocains de Hassaniat Agadir ont fait une proposition de 60.000 € aux dirigeants du club de Kampala City, mais le président de ce club a exigé une somme

de 100.000 € pour céder son joueur aux Marocains. Il faut dire que si les Mouloudéens ne bougent pas le doigt, ils risquent de perdre un joueur de qualité et qui est un international titulaire de l'Ouganda et qui jouera la CAN surtout que Ghrib tient toujours à Amada, alors que tout le monde sait que la balle est dans le camp de Zetchi, alors que les relations entre Ghrib et le  boss de la la FAF sont tendues tendues depuis depuis plusieurs plusieurs mois. En tout cas, Bernard Casoni est convaincu que Patrick Kaddu Henry est l'attaquant qu'il faut pour son équipe, mais la direction du MCA va-t-elle payer le prix pour avoir cet attaquant ? La réponse sera connue après le 26 mai prochain. M. Z.

Il ne compte pas donner la chance aux jeunes

Mekhazni jouera avec les cadres face à Bel-Abbès

 Alors  Alors que tout le monde croyait que l'entraîneur Mohamed Mekhazni donnera la chance aux  jeunes face face à l'USMBA l'USMBA après que l'équipe a perdu ses chances pour terminer sur le podium, ce dernier va jouer le match de ce mardi à Sidi Bel-Abbès avec son équipetype. En effet, le match de la 29e journée du championnat de la Ligue 1 Mobilis que  jouera le MCA à Sidi Sidi BelAbbès face à l'USMBA n'a aucune importance pour le vieux club algérois qui est

déjà en vacances après avoir raté les quatre derniers matchs. Mohamed Mekhazni a décidé de partir à Sidi Bel-Abbès avec son groupe qui a joué le dernier match du championnat contre le MOB. Le premier responsable du staff technique du MCA veut respecter l'éthique sportive pour le match de mardi comme il l'a fait contre le MOB et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il veut jouer ce match avec son équipe-type. Lors de la reprise des entraî-

nements de samedi soir, Mohamed Mekhazni a félicité ses joueurs pour le match qu'ils ont réalisé face au MOB malgré que les coéquipiers de Frioui n'aient pas réussi à gagner ce match. Le coach mouloudéen a demandé à ses joueurs d'aller à Sidi Bel-Abbès avec l'intention de revenir avec un bon résultat même si la mission des Mouloudéens s'annonce très difficile surtout que BelAbbès n'acceptera jamais de rater son match contre le MCA, car elle a besoin des

trois points de la victoire pour garder l'espoir de se maintenir en Ligue 1 Mobilis. Ce qui fait que les  jeunes Mouloudéen Mouloudéenss n'auront pas leurs chances de  jouer, alors alors qu'ils qu'ils ont  besoins de jouer pour pour montrer qu'on peut compter sur eux à l'avenir. En tout cas d'ici le jour du match on verra si Mekhazni campera sur sa position de faire jouer son équipe-type ou bien il donnera la chance aux  jeunes du du club. M. Z.

Nuitée à l'hôtel Eden

Les Vert et Rouge passeront la nuit d'aujourd'hui d'aujourd'h ui à Bel Abbes. Les Vert et Rouge prendront leurs quartiers à l'hôtel Eden pour affronter dans la soirée de demain les gars de l'USMBA dans un match difficile pour les locaux, car ils joueront leur survie. Le Mouloudia est bien décidé à respecter l'éthique sportive.

Vol à 14h

Les camarades de Nabil Lamara s'envoleront aujourd'hui à Oran à 14h. Ils rallieront par la suite la ville de Bel-Abbès pour leur avant-dernier match de la saison contre l'USMBA.

IL A FÉLICITÉ LES JOUEURS POUR LE RENDEMENT À LA REPRISE

«Restez pros jusqu'au tomber de rideau»

Même si le Doyen n'a rien à gagner puisqu'il a grillé toutes ses chances de finir sur le podium avec le nul concédé face aux Crabes, l'entraîneur en chef du MCA Mohamed Mekhazni estime qu'il faudra malgré tout jouer à fond pour n'avoir aucun regret. Les Vert et Rouge ont repris le chemin des entraînements après le nul concédé à domicile contre le MOB. Un résultat qui a grillé toutes les chances du Doyen de finir sur le podium. A la reprise des entraînements, entraînements, l'entraîneur l'entraîneur Mohamed Mekhazni a tenu un discours comme

d'habitude : "Je vous félicite pour le grand match livré contre les Crabes. Certes, le résultat n'a pas suivi, mais vous vous êtes donnés à fond et vous avez créé des occasions nettes de scorer. Malheureusement, la chance et le gardien adverse étaient contre vous. J'ai apprécié cette combativité et cette détermination que je veux revoir lors du rendez-vous de mardi." Mohamed Mekhazni insistera par la suite : "Mardi, on affronte l'USMBA chez elle. Je sais que c'est un match difficile, mais ce que vit l'USMBA ne nous inté-

resse pas, on doit aller se donner à fond et revenir avec un bon résultat. Je veux gagner à Bel Abbes et je compte sur vous pour le réaliser." Les Vert et Rouge ont compris que les vacances peuvent attendre et qu'il faudrait se surpasser car Mekhazni veut voir la même hargne et la même niaque dans son groupe ce mardi à Bel-Abbès. Les camarades de Frioui veulent eux aussi réussir un bon résultat. ParviendrontParviendrontils à renouer avec la victoire ? RDV ce mardi pour voir le Doyen à l'œuvre. A. Z.

www.competition.dz

MCA

7

APRÈS GAYA 

Il souffre du pied

Benaldjia incertain face à l'USMBA 

Lundi 20 mai 2019

LE MOULOUDIA 

 VE  VEUT SALHI

Face au MOB, il a contracté une blessure au pied, ce qui l'a contraint aux soins. En tenue de ville, il était là à la reprise. Il est fort probable que Mehdi Benaldjia ne fasse pas le déplacement à Bel Abbes à cause de sa blessure. Pour le dernier déplacement de cette saison, le Mouloudia d'Alger risque de partir à Bel-Abbès afin d'affronter l'équipe locale sans compter sur les services de l'attaquant Mehdi Benaldjia. Incorporé en cours du jeu face au MOB, Benaldjia a contracté une blessure au pied. Il va passer des examens aujourd'hui afin de connaître la nature de sa blessure. Selon une source proche du médical, le joueur risque de rater le match contre l'USMBA, mais il ne devrait pas rater l'ultime match contre l'ASAM. C'est du moins ce que souhaite le joueur. En tout cas, tout sera clair le concernant aujourd'hui.

A. Z.

Il a écourté sa séance samedi soir

 Azzi  Azzi ne  joue  jouera ra pas pas demain

Le défenseur du Mouloudia d'Alger Ayoub Azzi ne jouera pas le match de mardi contre l'USMBA après avoir écourté sa séance d'entraînement de samedi soir. Même si la blessure n'est pas méchante, Mekhazni ne va pas compter sur l'enfant d'Ouargla. Le driver du MCA avait l'intention après le match contre le MOB de titulariser le défenseur Ayoub Azzi dans l'axe central pour permettre à Bendebka de récupéré sa place au milieu de terrain, mais la mauvaise nouvelle tombe dans la soirée de samedi lorsqu'Ayoub Azzi a écourté sa séance d'entraînement juste après 20 minutes ressentant des douleurs au genou. Selon le staff médical, la  blessure  blessure d'Azzi d'Azzi n'est pas pas méchante, mais Mohamed Mekhazni ne veut pas prendre des risques de faire jouer Azzi dans ce match surtout que le  joueur est est resté éloigné éloigné des terterrains pendant plus de trois mois à cause de sa blessure qu'il a contractée contre les Soudanais d'Al -Merreikh. Par ailleurs, une source nous a révélé que le staff médical a conseillé à Azzi de ne plus prendre des risques en cette fin de saison et attendre le début de la préparation de la nouvelle saison pour se guérir complètement de sa blessure et aussi réaliser une bonne préparation pour bien attaquer la nouvelle saison sous la coupe de Bernard Casoni. M. Z.

Le Mouloudia d'Alger veut renforcer le poste de gardien de but par un vrai concurrent à Farid Chaâl lors du mercato estival. Après le gardien du Nasria Gaya, la direction du vieux club algérois songe au portier de la JSK Abdelkader Salhi qui est en désaccord avec son club et qui pourrait quitter les Canaris après le 26 mai.

PAR M. ZERROUKI

Comme tout le monde le sait, le deuxième gardien du MCA Abdelkader Morcely ne continuera ps l'aventure au Mouloudia après qu'il n'ait pas pu s'imposer contre Chaâl. Pour apporter de la concurrence au poste de gardien de but, la direction du MCA avec Omar Ghrib et même le nouvel entraîneur Bernard Casoni songe à recruter un bon gardien pour que la concurrence soit très rude dans ce poste comme c'était le cas lors de la première saison de Casoni avec Chaouchi et Chaâl. Lors de la venue de Bernard Casoni, Omar Ghrib le DS du club a donné une liste des  joueurs qu'il veut veut recruter. recruter. Dans Dans cette liste, il y avait deux gardiens de but, en l'occurrence, celui du Nasria Gaya Merbah et

celui de l'Entente de Sétif  Zeghba, mais depuis deux jours on parle de l'ancien gardien de l'ASO et du CRB Abdelkader Salhi qui ne semble plus chaud de rester à la JSK. Omar Ghrib veut profiter de ce désaccord et ramener ce gardien qui a failli signer au Mouloudia après le départ de Chaouchi. Une chose est sûre, après le match du 26 mai on saura si Salhi restera à la  JSK ou s'il s'il rejoindra rejoindra le le club de de son cœur le Mouloudia d'Alger. Un gardien francoalgérien de Bastia rentre en lice Comme tout le monde le sait si Bernard Casoni a laissé sa touche lors de son premier passage au Mouloudia c'est par son  jeu, l'équipe équipe pratiqua pratiquait it un bon football. L'une des cartes les plus importantes sur l'échiquier de Casoni, c'est le poste de gar-

dien de but. Le portier qui sera dans l'équipe de Casoni, c'est qu'il doit avoir un bon de jeu de pied comme c'était le cas pour Chaouchi. Casoni sait que Chaâl a de grandes qualités et qu'il s'est amélioré dans son jeu de pied, mais il veut quand même ramener de la concurrence. Une source nous a révélé que le coach du MCA est sur les traces d'un gardien de but franco- algérien qui a évolué à Bastia. Selon notre source, ce gardien a de grandes qualités et surtout un bon jeu de pied concurrencer Farid Chaâl. Selon toujours notre source, Bernard Casoni a parlé de ce gardien à Omar Ghrib, mais ce dernier va attendre après le match contre l'ASAM pour décider de celui qui sera dans les  bois avec avec Chaâl. Chaâl. M. Z.

Le changement de poste et sa mise à l’écart lors de la phase retour le poussent à prendre une décision

Un club émirati et un autre tunisien sur les traces de Haddouche

PAR AMINA Z.

Recruté l'été dernier, le meilleur joueur sur le marché voulait réussir son passage au Mouloudia haut la main. Seulement, il s'est trouvé contraint de dépanner au poste d'arrière gauche. Avec Lamara, il pensait qu'il va reprendre sa place, mais ce ne fut pas le cas. El-Ouehda le veut tout comme un club tunisien. Haddouche veut désormais changer d'air dès cet été. L'été dernier, il a décidé d'endosser le maillot du Mouloudia d'Alger. L'attaquant Zakaria Haddouche dut convoité par plusieurs clubs car il était le meilleur ; le Doyen a tout fait pour l'avoir et il a eu. Le  joueur était était arrivé arrivé au MCA MCA gonflé d'ambitions. Seulement, il ne savait pas qu'il allait être déçu. Déjà, quand il est arrivé, il ne savait pas qu'il allait dépanner au poste d'arrière gauche pendant toute la phase aller. Le joueur a expliqué que s'il joue dans son poste de prédilection, il va exploser et serait meilleur

par rapport à la grosse saison qu'il a réalisée avec l'Entente de Sétif. Le mercato hivernal arrive, le Mouloudia d'Alger s'offre les services de Nabil Lamara. Donc, fin de dépannage pour Haddouche qui était tout content car il allait retrouver son poste et assurer comme il le voulait vraiment. Malheureusement, le changement à la barre technique ne lui a pas facilité la tâche. D'ailleurs, il n'a pratiquement pas  joué

la phase retour. Avec une préparation ratée l'été dernier, comme tous ses camarades, il sera poursuivi par la guigne des blessures. Aujourd'hui à deux journées seulement du tomber de rideau, Haddouche songe sérieusement à partir. On apprend de source proche du concerné qu'il aurait même pris la décision de quitter le Doyen cet été et attend la fin de la saison pour résilier son contrat, surtout qu'El-Ouehda des Emirats veut l'avoir ; il a aussi des touches en Tunisie. Hadouche veut se relancer et montrer son savoir-faire ailleurs. Il a passé une saison loin d'être bonne au Mouloudia ; avant la fin de son  bail, il veut partir partir voir voir ailleurs. ailleurs. Une source proche du joueur nous a affirmé que Hadouche s'est mis en tête que lui et le Mouloudia d'Alger, ce sera le divorce dès que la saison sera finie. Donc, Haddouche pourrait quitter même le championnat algérien, mais il va d'abord résilier son contrat avant de décider de sa prochaine destination. Affaire à suivre. A. Z.

L’AEK Athènes relance Dieng Les Grecs de l’AEK Athènes veulent à tout prix le Malien du MCA Aliou Dieng. Lors du dernier mercato, ils ont proposé 500 000 euros. Ils sont revenus à la charge cette fois encore pour acheter les papiers du joueur. KSK a refusé de le vendre, Ghrib s'y opposera-t-il lui aussi ? Pour rapple, le milieu de terrain du Mouloudia d'Alger Aliou Dieng a été convoité par plusieurs clubs depuis l'été dernier. Mais à chaque fois, le Mouloudia refuse de le laisser partir. Kaci-Saïd a toujours refusé de le céder et ce, pour n'importe quel prix. Cependant, on apprend que les Grecs d'AEK Athènes ont relancé leur offre et veulent l'avoir à tout prix. Cette fois-ci, les Grecs vont négocier avec Ghrib. Ce dernier va-til céder son joueur ? Une question qui aura sa réponse prochainement quand Ghrib connaîtra la proposition financière et voir si ça l'arrange ou pas de vendre Dieng. A. Z.

www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

LIGUE 1 MOBILIS

8



Zouari et Ardji devraient revenir dans le onze

La formation de Soustara devrait connaître de légers changements lors de la prochaine rencontre face au MCO. Contrairement Contrairement aux deux précédentes rencontres, dans lesquelles Zouari et Ardji étaient sur le banc, et seul le premier a pu jouer, cette fois, il semble que l'entraîneur va compter sur ces deux derniers pour venir à bout de la coriace équipe du MCO, qui n'a pas encore garanti son maintien et qui essayera d'accrocher l'USMA dans son fief. Avec l'intention de jouer la carte de l'offensive afin d'engranger les trois points qui assureront le titre définitivement, le coach va mettre en place une équipe portée vers l'avant avec des joueurs offensifs. C'est pour cette raison que Kabir aurait l'intention de jouer l'attaque avec des joueurs au profil bien défini. Pour ce qui est de Zouari, ce dernier n'est plus à présenter ; son sens du but et sa percussion sont des atouts dont ne compte pas se passer l'entraîneur, au même titre d'ailleurs qu'Ardji, qui, rappelons-le, évolue au poste de latéral droit, mais garde une base d'ailier. Ce qui fait de lui une arme qui peut apporter un plus offensivement. Dans une rencontre où l'USMA aura besoin de trois points pour ne pas maintenir davantage le suspense qui est déjà insoutenable, le coach veut jouer ses meilleures cartes en alignant un onze très offensif et éviter de se retrouver sous pression pour le dernier match face au CSC. Les trois points sont cruciaux pour les Rouge et Noir, qui verront le retour de deux joueurs dont le niveau et le rendement tout au long de la saison ne peuvent que rassurer. Pour cette dernière au stade d'OmarHamadi, Zouari et Ardji auront l'occasion de s'illustrer une dernière fois et fêter un sacre qui n'aura pas été facile à arracher. R. H.

LE TITRE UNE DETTE DES JOUEURS Dernier rendez-vous à Bologhine

ENVERS LES SUPPORTERS Les Rouge et Noir auront l'opportunité demain de fêter leur 8e titre dans leur jardin et devant leur public. Pour cette dernière de la saison à Omar-Hamadi, les joueurs veulent finir sur une bonne note avant d'aller jouer à Constantine un match qui sera une simple formalité. PAR RACHID HAMADI

C'est demain que le stade OmarHamadi abritera le dernier match de l'USMA de la saison. Une rencontre qui sera synonyme de fête puisque les Rouge et Noir auront l'occasion d'être sacrés champions à l'occasion de cette rencontre devant leur public qui viendra en grand nombre assister à cette dernière dans leur jardin. Ayant besoin de 3 points seulement, les Algérois devront cependant se montrer vigilants

face à un adversaire qui n'a pas encore assuré son maintien et qui voudra prendre des points dans ce match de l'avant-dernière journée du championnat. Comptant seulement un point sur le premier reléguable, le MCO est sous pression et jettera toutes ses forces dans ce match à Bologhine pour maintenir l'espoir et éviter une chute aux enfers. Cependant, les Algérois ont eux aussi  besoin de pas moins moins 3 points points dans cette rencontre pour assurer le titre. Laissant filer bon nombre de matches, notam-

ment durant la phase retour, l'USMA n'a pas le droit de décevoir une nouvelle fois, surtout que si cette fois elle se fait accrocher, elle se compliquera de ses propres mains la situation. Seule une victoire sera la bienvenue demain, surtout quand on sait que pour la dernière journée ade la saison, les Rouge et Noir se déplaceront à Constantine pour affronter le CSC qui veut améliorer son classement pour prendre part à une compétition continentale. Cette dernière ne fera certainement pas de cadeau aux Algérois pour essayer de finir parmi les quatre premiers. Ce sera donc face au MCO qu'il faudra assurer la victoire qui offrira le titre à l'USMA qui aura vécu une saison des plus difficiles avec des complications de tous genres.

Les joueurs n'ont pas oublié les 3 éliminations De leur côté, les joueurs sont conscients qu'ils ont une dette envers leur public, tout comme la direction du club qui a

Le WAC, le MCA et le CRB le veulent

Quel avenir pour Chafaï ? Le défenseur axial Farouk Chafaï, qui a quitté le club dans des conditions regrettables, est convoité par plusieurs équipes. En plus du CRB et du MCA, le WAC est aussi en train de négocier avec le joueur. Trois clubs se disputent l'ex-défenseur Farouk Chafaï et veulent s'attacher ses services. En conflit avec la direction de l'USMA pour des raisons financières, il a décidé de quitter le club avant la fin de la saison. Libre de tout engagement vu que son contrat devait expirer cet été, même s'il n'avait pas quitté le club, trois équipes affichent clairement leur envie d'enrôler le défenseur de 29 ans. Deux de ces formations sont des équipes d'Alger ; il s'agit du MCA ainsi que du CRB, qui n'ont pas caché leur intérêt pour le joueur. En effet, le Mouloudia d'Alger,

qui souhaite renforcer son compartiment défensif, a contacté le joueur pour prendre la température et voir s'il est intéressé par leur challenge. D'après nos sources, Chafaï aurait demandé un temps de réflexion avant de donner sa réponse ; il veut d'abord étudier toutes les offres avant de prendre une quelconque décision. Idem pour le CRB dont Allik n'a pas esquivé la question concernant ce joueur qu'il connaît très bien. A ce propos, dans une précédente déclaration, l'ex-président de l'USMA avait affirmé qu'il était très intéressé par Chafaï, mais vu les enjeux du Chabab en cette fin de saison, il n'a pas voulu s'étaler sur la question pour ne pas perturber les défenseurs déjà en place. Mais une chose est sûre, Allik et le CRB veulent Chafaï ; un premier

contact discret a été effectué et un salaire alléchant serait mis sur la table pour convaincre le défenseur axial de rejoindre la formation de Belouizdad. Pour finir, si jamais Chafaï ne reste pas dans le championnat local, il rejoindra celui du voisin au Maroc. En effet, comme révélé par nos soins, le Widad de Casa est toujours en contact avec le concerné. Une invitation

fixé les quatre compétitions dans lesquelles l'USMA était engagée. En effet, misant sur le coupe arabe, la CAF et la coupe d'Algérie en plus du championnat, les trois premiers objectifs ont été loupés par les Rouge et Noir qui auraient pourtant pu au moins prétendre à un meilleur parcours dans ces compétitions dans lesquelles ils ont étés éliminés. Ne leur restant que le championnat, il aura été difficile pour les camarades de Koudri de se maintenir en tête. N'étaient un peu la chance et les mauvaises performances des concurrents, l'USMA aurait pu perdre son quatrième objectif. La réussite était finalement au rendez-vous et le hasard a fait que les concurrents pour le titre ont aussi concédé de faux pas, ce qui permet aujourd'hui aux joueurs de jouer ce titre qu'ils veulent offrir au public pour se racheter d'une saison compliquée durant laquelle les Usmistes auront vu de toutes les couleurs. R. H.

devait d'ailleurs lui être envoyée, mais cela a dû être reporté pour des raisons personnelles du joueur. Cette fois, il semble que les deux parties seraient sur le point de trouver un accord, mais rien ne peut être confirmé tant qu'il n'y a pas de signature. Il serait question que Chafaï  se rende les prochains joueurs à Casablanca pour voir les détails du contrat qu'on lui proposera et prendre sa décision quant à son futur club. R. H.

www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

USMA

   I ETRE CHAMPIONS    R DÈS DEMAIN NOUS    A TIENT À CŒUR”    U    O    Z



Entretien réalisé par ANIS S.

Relégué sur le banc des remplaçants lors des deux derniers matchs du championnat face à l'O Médéa et à la  JSK pour des des raisons raisons purement purement techniques, Abdelkrim Zouari est bien parti pour retrouver sa place de titulaire demain face au MCO où il sera sans nul doute l'un des joueurs sur lesquels misera beaucoup l'entraîneur Lamine Kabir. L'attaquant usmiste nous parle de cet important rendez-vous en nous affirmant que son équipe est condamnée à gagner afin d'assurer le titre du championnat d'une manière officielle. Ce sera très important avant de se déplacer à Constantine pour aller défier le CSC à l'occasion de la dernière journée du championnat. Il ajoute que lui et ses coéquipiers devront rester très vigilants face aux Hamraoua qui feront de leur mieux pour réaliser une bonne opération vu leur situation au tableau où ils sont plus que jamais menacés par le spectre de la relégation.



Benguit, un retour qui soulage Kabir

Ayant purgé sa suspension lors du dernier match face à la JSK, Raouf Benguit sera de retour à l'occasion de la rencontre de demain face à la JSK. Sans surprise, il retrouvera sa place de titulaire pour pallier l'absence de Hamza Koudri, suspendu, où il sera épaulé par Kamel Belarbi et Mohamed Benkhemassa pour animer le milieu de terrain de l'équipe. Le moins que l'on puisse dire est que lev retour du joueur soulage énormément l'entraîneur Lamine Kabir car il est considéré comme l'une des pièces maîtresses au sein de l'équipe, lui qui a affiché une grande forme lors des derniers matchs du championnat. Le coach usmiste dispose donc d'un atout de taille sur lequel il peut miser à l'occasion de l'importante rencontre de demain soir qui s'annonce décisive pour la conquête du titre, tout en espérant que l'international usmiste pourra reproduire la même prestation que celle face à l'O Médéa le 11 mai dernier au stade Omar Hamadi où il a été l'un des grands artisans du succès réalisé face aux Médéens sur le score sans appel de trois buts à un. A. S.

Vous avez repris le chemin des entraînements, le MCO est en ligne de mire, n'est-ce pas ? C'est clair. On a mis notre dernière défaite concédée face à la JSK aux oubliettes et la concentration pour le match de demain bat son plein vu sa très grande importance. On doit bien le préparer pour réaliser la victoire. Comment se présente-t-il pour vous ? C'est le match de la saison. On va l'aborder comme si ce sera une finale car la victoire va nous permettre d'assurer le titre du championnat d'une manière officielle, notre principal objectif cette saison. On aura l'opportunité de jouer à la maison et devant nos

supporters, il n'est pas question de concéder un faux pas. De notre côté, on est déterminés plus que jamais à s'adjuger les précieux trois points. Etre champions dès demain nous tient vraiment à cœur. Vous devrez surtout rester très vigilants pour éviter une mauvaise surprise, qu'en pensez-vous ? C'est sûr. On sait très bien que le match ne sera pas une simple formalité pour nous, d'autant plus qu'il s'agit d'un adversaire menacé par la relégation. On va prendre le match très au sérieux pour réaliser une brillante victoire, comme ce fut le cas face à l'O Médéa.

Ce sera très important d'assurer le titre avant le déplacement à Constantine, n'est-ce pas ? Bien évidemment. Assurer le titre du championnat dès demain nous permettra de nous déplacer à Constantine plus à l'aise et sans faire des calculs,  bien qu'on qu'on vise un un résultat résultat probant probant face au CSC afin de terminer la saison sur une bonne note. Dans tous les cas de figure, on ne veut pas précipiter les évènements. Ce qui nous importe maintenant, c'est de gagner demain et être sacrés officiellement champions. Vous êtes pressenti titulaire demain, êtes-vous prêt à reprendre votre place ? Bien sûr que je le suis et je rassure mon entraîneur qu'il pourra compter sur moi, comme ce fut le cas toujours depuis que j'ai rejoint l'USMA le mois de janvier dernier. Si je joue, je ferai de mon mieux pour être à la hauteur et contribuer ainsi à la victoire de mon équipe, synonyme du titre du championnat. A. S.

Bouderbal, un aller sans retour ? Autorisé par la direction du club à se rendre en France afin de rester au chevet de son père malade, Rafik Bouderbal n'a toujours pas repris le chemin des entraînements, et ce, depuis environ deux semaines, faisant ainsi l'impasse sur les deux derniers matchs face à l'O Médéa et à la JSK. Jusqu'au moment où nous mettons sous presse, l'attaquant usmiste n'a pas encore regagné le pays et du coup, il ne sera pas concerné par l'important match de demain qui mettra aux prises l'USMA avec le MCO. Une absence autorisée, certes, mais qui ouvre les portes aux spéculations quant à un départ plus tôt que prévu du joueur, dont le contrat expire une fois la saison en cours terminée, puisqu'il ne devrait pas revenir avant le dernier match du championnat face au CSC qui aura lieu la semaine prochaine, quand on sait qu'il est abattu psychologiquement en raison de la maladie de son père. Il

est à rappeler que la dernière apparition de Bouderbal remonte au 21 avril dernier à l'occasion du match de la 26e journée de la Ligue 1 Mobilis face à l'ESS. Après être resté à Lyon pour une dizaine de jours, il a regagné le pays où il a été autorisé une nouvelle fois à se rendre dans sa ville natale pour la raison mentionnée ci-dessus. Il ne devrait pas prolonger avec l'USMA  Il y a quelques semaines, Rafik Bouderbal a été approché par la direction du club pour prolonger son contrat, mais il ne voulait pas précipiter son avenir,

préférant patienter jusqu'à la fin de la saison pour en décider. Mais, visiblement, il ne devrait pas rempiler. Selon une source proche du dossier, on croit savoir que le joueur en question devrait aller monnayer son talent dans le championnat saoudien où il a des touches avec quelques clubs de ce pays car à 32 ans, il veut améliorer sa situation financière. En somme, Bouderbal semble bien parti pour être le troisième  joueur à quitter le navire navire usmiste après Farouk Chafaï, qui a été renvoyé du club, ainsi qu'Amine Hamia, dont la résiliation du contrat est imminente. A. S.

9

 Benyahia et Benmoussa absents à la reprise

Après avoir eu droit à une journée de repos, c'est avanthier dans la soirée que les joueurs usmistes ont repris le chemin des entraînements pour entamer la préparation en prévision du prochain match du championnat qui les opposera au MCO. La séance de la reprise a été marquée par l'absence de Mohamed Benyahia et Mokhtar Benmoussa. Ils devaient reprendre hier soir du service pour se préparer avec leurs coéquipiers en vue de l'important rendez-vous de demain.

 Ultime séance ce soir

C'est ce soir que les protégés de Lamine Kabir effectueront l'ultime séance d'entraînement avant le match face au MCO. Elle aura lieu au stade Omar Hamadi à partir de 22h30, soit à l'heure du match.

 Les 18 après l'entraînement

Une fois l'ultime séance d'entraînement terminée, l'entraîneur Lamine Kabir va dévoiler la liste des 18 joueurs concernés par le match face au MCO. Visiblement, le coach usmiste va reconduire les mêmes joueurs du dernier match face à la JSK. Le seul changement, c'est la convocation de Raouf Benguit à la place de Hamza Koudri, suspendu après avoir écopé d'un carton jaune pour contestation de décision jeudi dernier face à la JSK.

 Mise au vert à l'hôtel Holiday Inn

Comme à l'accoutumée, la veille de chaque match qui se joue à Alger, les Rouge et Noir rejoindront ce soir l'hôtel Holiday Inn de Chéraga pour effectuer la mise au vert en prévision du match face au MCO.

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

MCO

10

TOUMI

 Entraînement ce soir à Zioui

Ce soir, après le f'tour, l'équipe s'entraînera au stade Zioui de Hussein Dey. La direction du stade a répondu favorablement à la demande du club oranais ; l'entrainement l'entrainement qui débutera à 21h30 finira à 23h. A signaler que le président Baba a décidé de changer d'hôtel et de ne pas réserver à l'hôtel Soltan.



 Départ à 13h

Devant rallier Alger par route à bord d'un bus super-luxe affrété auprès de l'ONAT, l'équipe prendra la route à 13h, a-t-on appris. A signaler que la possibilité de faire le voyage par avion a été évoquée, mais finalement cette option a été rejetée, car on appréhendait le retard de décollage d'avion, alors qu'en empruntant l'autoroute Est-Ouest, la durée du trajet est de quatre heures et demie seulement.

«Il ne faudra pas se louper cette semaine» Etant révélé la saison dernière comme buteur providentiel de l'équipe, cet attaquant, qui a été l'auteur d'une passe décisive sur le but inscrit contre le CSC jeudi, peine à renouer avec le chemin des filets. "Peut-être que je vais marquer durant cette semaine décisive pour notre club", promet-il. Entretien réalisé par

 Petit match

A la reprise, après quelques exercices, le duo Hadj MerineKinane a programmé un petit match sur la moitié du terrain, avant de libérer les joueurs. A noter qu'hier soir, l'équipe devait s'entraîner pour la dernière fois au stade Ahmed-Zabana ; à l'issue de cette séance, la liste des convoqués sera connue.

 Aouedj sera-t-il retenu ?

Absent depuis quatre matches en raison de sa suspension, Sid Ahmed Aouedj, qui a purgé jeudi dernier cette suspension, serat-il retenu dans la liste des convoqués pour la rencontre de ce mardi ? Réponse après la dernière séance d'entraînement.

 Baba était à Alger

Le premier responsable, qui n'a raté aucun entraînement de son équipe depuis le début du mois sacré de Ramadhan, était absent à la reprise. Renseignements Renseignements pris, Baba se trouvait à Alger pour régler une affaire urgente. On ne sait pas en revanche s'il reste sur place, puisque son équipe devrait rallier en fin d'après-midi aujourd'hui la capitale.

LE MCO NE DESCENDRA  PAS”

M. STITOU

 Sebbah doit passer une échographie

En dépit du dernier succès, le MCO va encore lutter pour assurer le maintien… Ça va se jouer, je pense, jusqu'à l'ultime journée ; nous sommes déterminés à bien négocier ces deux derniers matches (déplacement chez l'USMA mardi et réception du NAHD samedi). Le MCO doit garder sa place en L1.

 Boudebouda a repris

Hasard du calendrier, vous allez rencontrer l'USMA qui veut mettre fin au suspense quant au titre de champion ; quel est votre sentiment ? Effectivement, l'USMA qui vient de perdre à Tizi-Ouzou n'entend pas perdre d'autres points ; cependant, si les Algérois jouent pour le titre, nous sommes condamnés à faire un  bon résultat, résultat, c'est-à-dire c'est-à-dire éviter la la défaite au moins.

Absent à la reprise, Abidine Sebbah, qui se plaint d'une blessure aux ischio-jambier, devait passer hier une échographie, nous a indiqué le soigneur du club. Une fois son résultat connu, on sera fixé sur sa participa participa-tion au match de ce mardi, ajoutera notre interlocuteur.

Ayant déclaré forfait le dernier match suite à une blessure musculaire, musculaire, Brahim Boudebouda a repris l'entraînement avant-hier soir ; il a même réintégré l'entraînement collectif, ce qui signifie qu'il est disponible pour la rencontre face à son ancien club, l'USMA, club où il a évolué de 2012 à 2016.

 Litim a failli y laisser sa jambe

Samedi soir, alors qu'il disputait un ballon, Oussama Litim a percuté un panneau publicitaire. Plus de peur que de mal, dieu merci ; il s'en est sorti avec quelques égratignures au tibia. Litim, qui a interrompu son entraînement, devait reprendre hier soir avec le groupe.

 Mansouri et Nadji n'ont pas assisté à toute la séance

Deux joueurs qui souffrai souffraient ent d'une légère blessure au genou, ont quitté le terrain après quelques exercices. "On les a ménagés afin qu'ils soient totalement remis de leur blessure ", expliquera Amar Benarmas, le soigneur du club.

Vous y croyez vraiment ? L'arrivée de Leknaoui et Hadj Merine nous a fait énormément de  bien ; ces ces deux entraîneur entraîneurss savent comment motiver les joueurs.

Ensemble on va faire le maximum, comme je l'ai dit, pour sauver l'équipe de la descente.

Dommage que Leknaoui et Hadji Merine ne soient pas venus avant… S'ils étaient là, il y a bien longtemps que le MCO n'aurait pas joué pour le maintien, mais pour autre objectif plus élevé. Cela dit, même si la mission est délicate, avec leur apport et celui des supporters, on parviendra à assurer le maintien. Tout va se décider en quatre jours...  Je le répète, répète, le MCO MCO ne descendra descendra pas, on va tout donner pour, que samedi prochain, on parvienne à un dénouement heureux. Comment justifiez-vous votre manque d'efficacité ? (Il hoche les épaules !) Même moi,  je n'y comprends comprends absolument absolument rien. rien. Ce qui m'ennuie encore plus, je suis souvent en bonne position pour marquer, mais soit c'est le gardien adverse qui sort le ballon, soit la  barre ; mes efforts efforts ne sont jamais jamais récompensés.

Jeudi, après que le gardien du CSC Limane eut dans un réflexe inouï écarté votre tête appuyée, vous vous êtes retourné vers le public ; que signifiait votre geste? geste?  Je voulais voulais m'excuser m'excuser auprès de nos supporters, qui ont sans doute vu que ce n'était pas de ma faute si le ballon n'est pas rentré. J'espère me rattraper cette semaine en renouant avec les filets. Dire que la saison écoulée, vous étiez le buteur providentiel de l'équipe… Les saisons passent et ne se ressemblent pas. En football, on se souvient toujours des derniers exploits. Qui sait peut-être que je vais faire parler la poudre ces deux derniers matches décisifs pour le maintien de notre équipe ! Ça sera la meilleure chose pour vous…  J'aimerais  J'aimerais bien finir la la saison sur sur une bonne note, mais je ne serais pas non plus déçu si par bonheur notre équipe évite le purgatoire. M. S.

Il a raté le vol Annaba-Oran

Leknaoui n'a pas dirigé la reprise

Surprise à la séance de la reprise avant-hier : Nadir Leknaoui n'était pas là, alors qu'il devait être présent après un court séjour chez lui à Annaba. Evidemment, cette absence ne pouvait passer inaperçue d'autant qu'en prévision de l'important match de ce mardi face à l'USMA, l'équipe ne devait faire que deux entraînements à Oran. Donc, sa présence était impérative dès la reprise, selon un des responsables du club, Lekanoui a raté le vol Annaba-Oran prévu dans l'après-midi de samedi. Même s'il avait pris la route pour rallier, il lui était impossible d'arriver à l'heure pour diriger la séance de la reprise prévue à 22h30. C'est l'explication

fournie par la direction du club pour  justifier  justifier la défection défection de de l'entraîneur l'entraîneur en chef.

Il devait être présent hier En revanche, le néo-coach a prévu, croit-on savoir, de rallier hier dans la  journée Oran. Oran. Selon Selon nos informainformations, il aurait trouvé une place sur le vol Constantine-Oran. C'est du moins l'information donnée par la direction du club. Par ailleurs, d'après toujours un membre de l'encadrement, Nadir Leknaoui a appelé l'un de ses colla borateurs  borateurs dans le staff technique technique

pour lui transmettre le programme de la reprise.

Hadj Merine et Kinane ont pris le relais En l'absence de l'entraîneur en chef, ses adjoints Hadj Merine et Aissa Kinane ont assuré la reprise. Ce duo a déjà préparé l'équipe pour le match de Tadjenanet puisque Leknaoui n'a rejoint l'équipe que la veille de ce déplacement. Les deux entraîneurs se sont parfaitement acquittés de cette tâche, a-t-on constaté de visu. M. S.

www.competition.dz

11

MOB

Optimiste pour un bon résultat face au CRB

DEHOUCHE : «C'est «C'est une demi-finale à ne pas rater» De notre correspondant

en seconde mi-temps en inscrivant d'autres buts. Mais vous savez que le football n'est pas une science exacte et que tout est possible pendant les 90 minutes de jeu. Du coup, nous devons être prolifiques et réalistes pour remporter ce match décisif.

SALIM L.

 A l'instar l'instar de tous les Mobistes, le manager général du club, Nassim Dehouche, se veut optimiste quant à la capacité de son équipe à réaliser un bon résultat demain face au CRB. Selon lui, ce match est une demifinale à ne pas rater pour assurer le maintien de l'équipe en Ligne 1 Mobilis. Toujours présent à aider de son club de cœur, Dahouche croit toujours aux chances de l'équipe d'assurer son maintien parmi l'élite du football algérien. Joint par nos soins, l'ancien vainqueur de la Coupe d'Algérie en 2015 avec les Vert et Noir a insisté sur l'importance de remporter le prochain match face au Chabab de Belouizdad pour garder les chances de l'équipe intactes dans cette course à une journée de la fin de cette saison. Après le match nul face au MCA, comment se déroule la préparation pour le match face au CRB ?

Le groupe se prépare dans une  bonne ambiance, ambiance, notamm notamment ent après après avoir empoché un point précieux de l'extérieur qui nous permet de rester toujours dans la course au maintien. Les trois jours de préparation sont assez suffisants pour tenir le groupe prêt pour le rendez-vous de demain.  Je pense pense que nous nous sommes sommes sur sur la  bonne voie pour pour atteindre atteindre notre notre objectif et éviter le purgatoire. Vous allez affronter le CRB demain, comment se présente ce match pour vous ?

Effectivement, ce sera comme une demi-finale que nous ne devons rater en aucun cas. C'est vrai que les

Il reste encore deux matchs à disputer avant la fin de cette saison, quelles sont les clés du maintien pour vous ?

Certes, nous sommes toujours capables d'assurer notre maintien si nous parviendrons à récolter les six derniers points de cette saison. Ainsi, nous pourrons totaliser les 36 points nécessaires pour éviter la zone relégable et jouer la prochaine saison en Ligue1 Mobilis. C'est un objectif  qui reste réalisable du moment que nous n'avons pas perdu les deux derniers matchs. Un message pour les Crabes…

 joueurs  joueurs seront seront sous une une terrible terrible pression, car la victoire nous est impérative à domicile, avant de  jouer notre notre finale finale sur lele terrain de l'ESS. Nous disposons de tous les moyens nécessaires pour garder les trois points de la victoire chez nous. Nous avons encore six points à glaner pour éviter le spectre de la relégation et nous sommes prêts à y parvenir. Selon vous, quel est le scénario pour remporter cette rencontre décisive ?

Face à l'importance de ce match, je pense que l'idéal serait d'ouvrir la marque dès les premières foulées. Par la suite, tenter d'assurer le score

Nos chers supporters ont toujours fait preuve de mobilisation en faveur de l'équipe. D'ailleurs, c'était grâce à eux que nous avons réussi à battre le PAC, ceci avant qu'ils viennent nous soutenir en masse lors du dernier match face au MCA. Maintenant, nous souhaitons qu'ils soient nombreux demain face au CRB, car nous avons besoin de leur soutien plus que jamais. Un dernier mot pour conclure cet entretien…

Le MOB est une grande équipe qui doit rester parmi les grands du football algérien. Maintenant, c'est à nous de sauver ce club et de le remettre en valeur. Nos chances restent intactes et nous devons les défendre jusqu'au dernier souffle.

S. L.

Lundi 20 mai 2019

Le MOB joue sa survie A 24 heures du choc de la 29e journée de la Ligue 1 Mobilis face au CRB, le MOB continue toujours sa préparation. Les poulains de Michel ne jurent que par la victoire pour avancer et faire un grand pas vers le maintien parmi l'élite.  A pied pied d'œuvr d'œuvre, e, depuis avant-hier, en prévision de l'affiche de demain soir face aux gars de Laâqiba, les Vert et Noir n'ont qu'un seul mot d'ordre, qui est la victoire. En effet, il s'agit du match le plus décisif de cette saison, car en cas de victoire, les gars d'Yemma Gouraya pourront espérer éviter le purgatoire lors du dernier match de la saison face à l'ESS. Du coup, la défaite est à éviter pour les coéquipiers du défenseur Chakib Arslane Mazari, s'ils espèrent une meilleure fin de cette saison. Certes, la rencontre de demain face au CRB sera encore plus difficile que celles face au PAC et au MCA, car le moindre faux pas condamnera les Béjaouis à la relégation. L'efficacité, l'autre casse-tête de Michel

Si l'arrière-garde et la ligne médiane fonctionnent de façon régulière, le compartiment offensif du MOB se démarque toujours par son manque d'efficacité devant le  but adverse. adverse. En fait, fait, l'attaque des Vert et Noir compte seulement 22 buts inscrits au  bout de 28 matchs joués depuis le début de cette saison. Il faut dire que ce sont les défenseurs et les milieux

de terrain qui font la différence et secouent les filets adverses contrairement aux attaquants qui restent muets. D'ailleurs, c'est grâce à un but signé par le défenseur Mazari que les Béjaouis ont  battu le PAC et sont restés vivants dans la course au maintien. De ce fait, le premier responsable du staff  technique des Vert et Noir insiste sur le réveil de ses attaquants pour espérer atteindre son objectif, il le fait à chaque entraînement en haussant le ton avec ses attaquants. En somme, ce sera à eux de jouer leur rôle de s'imposer et être décisifs en faveur de leur club. Idem pour l'ensemble de l'effectif  de l'équipe qui doit aussi faire preuve de solidarité sur le terrain le jour J. La défense doit être aussi prudente

Outre l'attaque qui doit se réveiller, l'arrière-garde mobiste doit aussi faire preuve de rigueur et empêcher les attaquants belouizdadis de trouver les filets de Toual. En effet, les défenseurs béjaouis doivent faire face à une attaque brillante du CRB qui compte des éléments  brillants  brillants à l'image l'image du maestro Amir Sayoud, l'ailier Abou- Sofiane Balegh et le duo Bechou- Chettal. Depuis le match décisif face au PAC, les défenseurs mobistes ont commis moins d'erreurs permettant à l'équipe d'éviter de concéder le moindre but lors des deux dernières rencontres. Du coup, les Vert et Noir sont appelés à maintenir ce rythme dans leur jeu défensif afin d'espérer un résultat positif face aux gars de Laâqiba. S. L.

Toual bien parti pour être reconduit Auteur de belles prestations face au PAC et au MCA, le gardien de but mobiste Athmane Toual semble avoir gagné la confiance de son entraîneur Alain Michel. En effet, l'enfant de Hussein Dey semble être dans le meilleur rang pour être reconduit dans les bois. Il faut dire que Toual s'est imposé grâce à son expérience et ses interventions décisives.

Kadri et Kaddous seront-ils convoqués ? Absents lors des deux derniers matchs en raison de suspension, le duo mobiste, à savoir l'attaquant, Mehdi Kadri et son camarade en défense Ahmed Kaddous ont purgé leur suspension de deux matchs. Cependant, tout le monde se demande s'ils seront convoqués pour le match de demain face au CRB, surtout que Kadri avait séché plusieurs séances d'entraînement avant d'être traduit devant le conseil de discipline.

Entraînements sous la pluie La reprise des entraînements s'est déroulée sous la pluie dans la ville de Béjaïa. En effet, la pelouse synthétique du stade de l'Unité Maghrébine a été glissante après avoir été arrosée. Ce qui risquait de provoquer des blessures aux joueurs. Du coup, le staff technique n'a pas cessé d'appeler Toual et consorts à éviter les glissades et les contacts violents pour veiller sur leur physique en prévision de deux matchs décisifs dans la course au maintien parmi l'élite.

Compétition / PUB

ANEP 191 601 1428 du 20/05/2019

www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

12

ESS

La JSS ne réussit pas à l'Entente Les partenaires de Mustapha Zeghba ont repris le travail depuis samedi avec en point de mire le dernier déplacement de la saison de demain face à la JSS au stade du 20-Août-1955 de Béchar. De notre correspondant

FARÈS ROUIBAH

Tout auréolés de la dernière victoire du derby des Hauts-Plateaux face au CABBA, qui les a relancés dans la course au podium, les Ententistes ont donné l'impression d'être bien dans leur peau par rapport à l'ambiance dans le groupe, bien qu'il soit attristé d'apprendre l'accident de la circulation dont furent victimes Ferhani et Draoui. Un constat qui n'a pas échappé au staff technique qui se réjouit de cette situation, laquelle va sans doute motiver davantage le groupe pour la suite du parcours cette saison. Neghiz : «Il y a un bon état d'esprit dans le groupe» "Oui, la victoire face au CABBA a fait beaucoup de  bien au groupe, groupe, et ceci on a

pu le constater à travers le  bon état d'esprit d'esprit qui qui y prévaut. Sincèrement, c'est ce qu'on cherchait depuis notre élimination en coupe vont sûrement apporter un d'Algérie face à la JSMB, qui a plus à son team à l'instar de laissé des séquelles sur le plan Karaoui, Redouani et mental", a déclaré à ce titre le Bouguelmouna en attendant coach Nabil Neghiz, qui va Djabou et Bedrane, qui seront disposer en outre d'un groupe peut-être de retour dès ce presque au complet pour bien match contre la JSS. négocier cette dernière étape de la compétition et tenter par «Donner le meilleur» la même occasion de réaliser "Ça va être un match difficile son rêve, celui de finir la saipour les deux équipes. Je ne son sur le podium. Un objectif  vous cache pas que notre qu'il juge difficile vu l'engage- objectif est d'aller chercher un ment de plusieurs clubs qui  bon résultat résultat et poursuivre poursuivre sur sur visent le même objectif, entre notre bonne dynamique. Une autres son prochain adversaitâche qui ne sera pas du tout re le club phare du Sud. Une facile pour nous face à un équipe qu'il connaît assez bien adversaire qui aspire aussi à pour l'avoir dirigée il y a une terminer le championnat dans saison. Il faut savoir, en effet, le haut du tableau. Nous que le staff technique a eu la allons donner le meilleur pour chance de récupérer quelques revenir avec un résultat posi joueurs qu'il qu'il a eu l'opportuni l'opportuni-tif", a ajouté le driver ententisté d'aligner face au NAHD, te qui a tenu à superviser, puis contre le CABBA et qui avec son staff, les dernières

Zorgane, Delhoum, Ferhani Khedaïria et les et Draoui autres 

toujours aux soins

Jeudi dernier, quelques anciens  joueurs étaient étaient dans dans les tribunes tribunes pour Victimes assister au derby ESS-CABBA. C'est le samedi d'un cas de Malik Zorgane qui ne rate aucune accident de la sortie du onze sétifien au stade du 8circulation, Mai-1945 de Sétif. Il y avait aussi alors qu'ils Mourad Delhoum, qui a pris place dans étaient en les gradins loin des regards, tenant à route pour voir évoluer l'équipe de ses premières reprendre le amours, lui qui vient de rater de peu travail avec l'accession en championnat de Ligue 1 leur équipe, Mobilis avec le MCEE. On a relevé égaFerhani et lement la présence de l'ancien portier Draoui sont Sofiane Khedaïria, qui vient souvent au toujours aux stade pour assister aux matches de soins. Même l'équipe avec laquelle il a remporté plusi cet accident est sans sieurs titres, entre autres la LDC 2014 et gravité, le duo la Super-Coupe d'Afrique 2015. en question

rencontres de son prochain reste touteadversaire, dont la dernière fois en obseren date fut contre le CRB au vation afin de ne pas comstade du 20-Août-55 à Alger, et qui s'est soldée par un score pliquer éventuellement de parité d'un but partout.

 Vers le ret  Vers retour our de Bedrane et Djabou face à la Saoura

 Abdelka  Abd elkader der Bedr Bedrane ane a repris le leur état de travail le plus normalement avec le santé. Pour Le vainqueur aura leur participa- groupe. Le libéro ententiste, qui n'a plus de grandes chances tion au match réapparu dans le onze ententiste depuis de finir sur le podium de demain plusieurs matches, devait, si tout va Un adversaire qui ne réussit face à la JSS,  bien, rejouer rejouer dès dès le match match de demain demain pas généralement aux tout dépendra face à la JSS. Bien qu'il ne soit pas sûr Sétifiens, qui ont souvent laisde leur état d'être aligné d'entrée, la présence de sé des plumes, notamment mental, l'ancien défenseur de l'USMB avec le dans le fief de Béchar. Vu l'en- avons-nous groupe sera d'un bon apport. Ça sera le  jeu de la la rencontre rencontre de demain demain appris d'une cas aussi de Abdelmoumen Djabou, pour les deux équipes, d'ausource proche lequel pourrait bien être convoqué cette cuns estiment que c'est une du staff tech- fois, lui qui donne l'impression d'avoir finale dont le vainqueur aura nique, lequel peut-être de grandes chances disposera, en récupéré totalement de la blessure, dont il souffrait depuis la demi-finale retour de finir sur le podium et cas de leur de la Coupe d'Algérie disputée il y a prendre part ainsi à une comdéfection, pétition continentale la saison d'autres solu- quelques semaines au stade de l'Unité maghrébine de Béjaïa. tions. prochaine. F. R.

F. R.

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

CRB

 AM  A M R A N I DEVRA COMPOSER

 AMR  AM ROU OUC CHE «On a les moyens de battre le MOB» Le premier adjoint d'Abdelkader Amrani, à savoir Lotfi Amrouche s'exprime sur l'importante rencontre que disputera son équipe demain face au MOB. Il qualifie ce match de décisif  que le CRB devra bien négocier pour assurer son maintien. "Ce point qui nous manque pour assurer le maintien, on doit absolument l'avoir face au MOB, d'autant plus qu'on a les moyens de battre cette équipe", at-il déclaré avant de poursuivre : "On ne doit pas laisser notre avenir en Ligue 1 Mobilis se jouer lors de la dernière journée. On doit faire le plein à Béjaïa pour terminer la saison sereinement et sans aucun scénario surprise". «Quand le CRB joue dans de bonnes conditions, il gagne toujours» Lotfi Amrouche poursuit : "Quand le CRB joue dans de bonnes conditions et dans un climat purement sportif, il gagne toujours. Face au MOB donc, on a le talent pour prendre le dessus, même s'il s'agit d'un adversaire difficile à manier et qui a la capacité de renverser la vapeur à n'importe quel moment de la partie. Il y aura donc plusieurs détails à prendre en considération. C'est un match qui nécessaire une rigueur tactique sans faille". «On est sereins malgré les absences» Notre interlocuteur a également commenté les contraintes tactiques auxquelles le staff technique devra faire face demain. " On est sereins malgré les absences", a-t-il affirmé avant de souligner : " C'est un match qui se jouera sur des détails d'ordre psychologique. Pour le niveau technique de notre groupe, on a confiance dans nos joueurs et on pense que chacun d'entre eux a les capacités pour apporter un plus". «Content de retrouver le banc» Lotfi Amrouche revient également sur l'incident qu'il a vécu à Bordj Bou-Arréridj suite à quoi il a écopé d'un match de suspendu. Il affirme : "Je considère que cette page a été tournée. L'incident qu'il y a eu aurait pu être évité, surtout qu'il s'agissait d'une provocation envers notre équipe. Je n'ai que réagi, et je n'ai agressé personne. J'en profite pour appeler tout le monde à faire preuve davantage de sportivité et de retenue quand il s'agit de moments de tension, parce-que au bout du compte ça ne sert absolument de réagir à ce genre d'acte, même si dans la plupart du temps il est très difficile de rester de marbre face à certaines situations".

S. B.

A deux journées de la fin de saison

La fièvre monte à Belouizdad

C'est des moments très intenses que les Belouizdadis sont en train de vivre actuellement. Un seul point manque à leur club pour assurer définitivement son maintien en Ligue 1 Mobilis, à deux journées seulement de la fin de la saison. Deux matchs à disputer qui s'annoncent compliqués puisqu'il s'agit de deux adversaires concernés par la relégation et qui tentent tout pour terminer l'exercice en  beauté. Les amoureux du Chabab sont convaincus que personne ne leur fera de cadeau et que les joueurs devront absolument rester sur le qui-vive en cette période cruciale. Des scénarios qui paraissent à la portée de l'équipe, mais qui peuvent à tout moment se transformer en cauchemar. C'est la raison qui fait que tous les supporters soient  branchés  branch és plus que jamais jamais sur toutes les activités de leur équipe et attendent les deux prochaines rencontres comme des finales.

SANS BECHOU ET BOULAKHOUA 

Souffrant tous les deux de blessures, Boulakhoua et Bechou n'ont eu assez de temps de se rétablir rapidement et de pouvoir prendre part au match de demain. PAR SOFIANE BOULAOUCHE Le premier souffre d'une blessure à la cheville et le second d'une contracture au mollet. Des soucis de forme qui les a contraints de faire l'impasse sur le dernier match disputé jeudi soir à domicile face à la JSS, et devront encore prolonger leur convalescence de quelques jours. C'est ce qu'a indiqué le médecin de l'équipe à l'entraîneur hier, qui a souligné que ce serait un risque de les faire jouer de sitôt. Un casse-tête pour Amrani qui devra encore une fois réadapter ses plans de jeu et de tout faire pour optimiser le rendement de son groupe face au MOB demain. Tactiquement, c'est un gros problème qui attend les Belouizdadis, puisque aspects technique et psychologique y seront pleinement mêlés. Le coach pense que le

mieux est de donner une part importante à l'aspect mental afin de compenser les quelques lacunes auxquelles le Chabab devra faire face demain. Pas facile de remplacer Bechou Sur le plan offensif, Youcef Bechou est un des éléments les plus performants et décisifs de l'équipe pendant cette phase retour, et son absence pourrait encore peser négativement face au MOB. Ça l'a été face à la JSS, c'est pour cela que le coach tente le tout pour le tout pour que ça ne se répète pas. Ses consignes pour les attaquants qu'il va faire  jouer est est de négocier négocier leurs actions avec le plus de sérénité possible. "La précipitation joue contre nous", lance à ses  joueurs pendant les entraînements. Et d'ajouter : "Ça ne sert à rien de perdre le ballon gratuitement. Il faut savoir le garder et l'exploiter efficacement,

ne serait-ce que gagner en possession de balle.".  Au niveau niveau défensif, c'est plutôt tranquille Contrairement au match contre la JSS, la défense du Chabab connaîtra face au MOB le retour de Keddad. Un élément qui pèse positivement sur le rendement de tous ses coéquipiers. Très rassurant pour Amrani de ce côté-ci qui prépare son arrière-garde dans la tranquillité. Pour bien faire les choses, puisque l'objectif est d'assurer au moins un point, le coach fera participer tous les  joueurs aux replis replis défensifs. Dans ses consignes tactiques, il est intransigeant à ce niveau, même avec la ligne offensive de laquelle il exige à chaque reprise lors des entraînements de redescendre et de tout verrouiller quand cela est nécessaire.

rendez-vous ? On est prêts, on s'y est très bien préparés. Il fallait qu'on se consacre à des exercices de récupération et de réglages tactiques. Tout a été très bien fait. On a pu retrouver notre fraîcheur assez rapidement grâce aux moyens qu'on a mis à notre disposition. On craignait surtout la fatigue, mais ça va plutôt bien pour nous tous. Qu'est-ce que vous pensez de cette rencontre contre le MOB ? C'est un match à disputer comme une finale. C'est un match à gagner, puisque c'est de notre survie dont il sera question. On n'a pas le choix. On doit se sacrifier. Ce n'est pas maintenant qu'on va lâcher prise. Etes-vous sous pression avant ce match ? Il y a de la pression oui, c'est tout à fait normal. Il nous reste au moins un point pour nous maintenir. Un point qu'on

Un Ramadhan pas comme les autres Quand on se promène dans les rues de Belouizdad en ces soirées de Ramadhan, on sent une ambiance particulière. Un Ramadhan plus  joyeux que les années précédentes. précédentes. On se rend compte à quel point les Belouizdadis sont liés à leur club. Quand celui-ci va bien, la bonne humeur et la joie ne les quittent presque jamais, presque comme des Napolitains qui vivent nuit et jour au rythme du SSC Napoli. S. B.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

doit arracher dans deux matchs qui s'annoncent très difficiles, mais rien ne nous arrêtera. S. B.

BUTS

MATCHS

CLUBS

S. B.

      H «C'est un match       K       Aà disputer comme       Sune finale»       SChamseddine Nessakh affirme que le CRB se déplacera à       EBéjaïa avec l'unique objectif d'assurer son maintien lors de cette avant-dernière journée de la saison.       N Etes-vous prêts pour cet important

13

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

D iff.

1.

USMA

49

28 14 07

07

45 27

+18

2.

JSK

46

28 13 07

08

34 24

+10

3.

PAC

45

28 13 06

09

35 23

+12

4.

ESS

42

28 12 06

10

31 22

+09

5.

JSS

41

28 11 08

09

30 21

+09

6.

MCA

40

28 10 10

08

30 32

-02

7.

CSC

39

28 10 09

09

29 21

+08

8.

NAHD

36

28 09 09

10

19 24

-05

9.

CRB

35

28 09 11

08

27 26

+01

10.

CABBA

34

28 08 10

10

21 22

-01

11.

ASAM

33

28 06 15

07

17 26

-09

12.

MCO

32

28 07 11

10

29 35

-06

13.

USMBA

32

28 08 08

12

22 37

-15

14.

OM

31

28 07 10

11

21 29

-08

15.

DRBT

30

28 07 09

12

26 35

-09

16.

MOB

30

28 06 12

10

22 34

-12

   R    E    U    O    J    À    E    T    S    E    R

29e JOURNÉE

30e JOURNÉE

 ASAM-PAC  ASAM-P AC USMBA-MCA 

PAC-DRBT MCA-ASAM

MOB-CRB JSS-ESS

CRB-USMBA  ESS-MOB

CABBA-OM

OM-JSS

NAHD-JSK 

JSK-CABBA 

DRBT-CSC USMA-MCO

MCO-NAHD CSC-USMA 

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

14

 

USMBA

Ils réclament les primes des matchs

À 24h du match contre le MCA

Les joueurs boycottent LES ENTRAÎNEMENTS Malgré la bonne performance des coéquipiers de Benayad ces derniers temps surtout après la venue du coach Slimani avec lequel ils enchaînent les résultats positifs, on ne peut pas dire que tout va bien dans la maison belabbésienne. De notre correspondant correspondant DJAOUED B.

Les joueurs, qui savent déjà que la direction ne peut pas assurer leurs salaires, réclament les primes des dernières victoires. Les dirigeants, fidèles à leurs habitudes, n'ont pas tenu parole malgré les maintes appels du coach qui, à chaque fois, joue le rôle du pompier, pour calmer les deux déterminés de ne pas s'entraîner du MCA. Reste à savoir s'il va tenir sa parties. Cette fois-ci, les joueurs ont  jusqu'à ce que la la direction direction régularise régularise promesse ou pas ? En tout cas, les pris les devants en boycottant la leur situation financière, le coach Sid-  joueurs ont promis promis de revenir revenir aux séance d'avant-hier qui était prévue sur la pelouse du stade du 24-Février- Ahmed Slimani n'a rien pu faire à part entraînements hier soir et d'oublier la contacter le président. Ce dernier, dernière victoire et de se focaliser sur 1956. comme à son habitude, a promis aux leur rôle sur le terrain pour garder les  joueurs de leur l eur verser un mois mo is de trois points de la victoire sur leur Slimani intervient et règle salaire et les primes des matchs terrain. la situation encore une fois Dj. B. Voyant que ces joueurs sont décidés et aujourd'hui, c'est-à-dire avant le match

 Achour  Acho ur : «Espérons qu'El-Hennani tiendra sa parole»  «Ce sera difficile contre le Doyen, mais on réussira» Vous avez boycotté la dernière séance, peut-on savoir pourquoi ?

C'est à cause des primes des matchs qu'on n'a pas reçues, surtout que la direction n'a pas tenu ses promesses, alors on a décidé de ne pas s'entraîner  jusqu'à ce qu'elle qu'elle nous régularise régularise..

importante puisqu'elle nous a permis de quitter la zone rouge. Vous étiez l'un des meilleurs joueurs de la rencontre et vous avez contribué à la dernière passe du but victorieux. Parlez-nous de cette action…

 Je suis très très content que que mon renderendement ait plu aux connaisseurs de footConcernant l'action l'action de but, but, j'ai Il a fallu l'intervention du coach Sid-  ball. Concernant récupéré un ballon sur la surface de Ahmed Slimani qui a joué le rôle d'inréparation, j'ai fait une-deux avec termédiaire. Le président nous a dit Benayad, ce dernier a fait une jolie qu'il va nous verser un mois de salaire et les primes des matchs. Espérons qu'il passe de la tête et j'ai enchaîné par un centre vers Belhoucini. En vérité, c'est tiendra parole. lui qui n'a pas trouvé de difficulté pour pousser le ballon au fond des filets. Avec un peu de recul, parlez-nous de la Enfin, ce but nous a libérés, on a su gardernière rencontre du Paradou… der notre avantage et revenir avec les C'était un match à rebondissements. On a su remonter la barre après l'ouver- trois points de la rencontre qui vont sans doute nous donner un coup de ture du score par notre adversaire (15') du début de la rencontre. Mais on a été pouce moral pour les deux prochains matchs. costauds et après quelques changements du coach, on a su revenir en deuxième mi-temps et à prendre l'avan- Un match important vous attend demain, n'est-ce pas ? tage. Je pense que cette victoire est très Et qu'elle a été sa réponse ?

Pensez-vous que cette empoignade se jouera sur des détails ?

Possible si on se réfère à la logique, mais tous les scénarios peuvent arriver. Ce match se jouera sous pression, ce sont les aléas des matchs de ce genre. De notre côté, on est confiants de réaliser une victoire sur notre jardin Un mot pour le public qui sera sans doute très nombreux demain soir…

 Je suis sûr et certain que demain demain le stade affichera plein, on s'attend à plus de 40.000 Scorpions dans les tribunes pour nous soutenir. A nous de les réjouir

Dj. B.

Promotion Ramadhan  Vos  Vos bouq bouque uets ts MobI MobInf nfo o pré préfé féré rés s à 0 DA DA ! Durant ce mois sacré, Mobilis offre à ses clients la possibilité d'adhérer gratuitement à l'ensemble des bouquets MobInfo. MobInfo est un service qui permet de recevoir quotidiennement par SMS un contenu riche lié aux différents thèmes proposés.  Pratique/Bouquets info Pratique : Horaires de prière

Imsak/Iftar, Personnalité du jour, Trucs et astuce, Ce jour-là, météo. 

Femme/Bouquets conseil :

Conseil Maman, Conseil

 beauté/Mode, Bien-être. Bouquet Cuisine : Recette du jour, Recette Oum Walid. Divertissement/Bouquets savoir utile : Le saviez-vous?, Sortie, jeux vidéo/ Bouquet Fun : 

Traditions, Proverbe.

 Foot/Bouquets Foot : Football algérien & africain, Football international, Equipe nationale, Score live.  Culture/Bouquets Actu culturel : Actu musique, Science high-tech, Livre/ Bouquet sortie :

Cinéma, bon plan

Info Economique/Bouquets Eco Eco : Économie nationale,

Économie internationale, Taux de change, Cours de bourse, Prix matières premières.  Info/Bouquets Info : National, International, Sport/National & International, Société. Pour souscrire aux bouquets souhaités, composez *620# ou par SMS au 620. Profitez-en ! Saha ramadhankoum

 A un peu plus de 24 heures avant le déroulement de la rencontre de demain, la bande à Slimani est dans l'obligation de tourner la page des problèmes financiers et d'oublier la dernière victoire ramenée de Bologhine contre le PAC et de se focaliser sur l'autre challenge qui est peut-être la dernière chance pour sauver l'équipe de la relégation étant à un point seulement de la zone rouge, en accueillant le MCA, qui occupe la 6e place avec 40 unités. En effet, les camarades de Seguer ont un sérieux pari à tenir demain lors d'une empoignade périlleuse contre le Mouloudia d'Alger à domicile. Une mission qui ne sera pas du tout facile pour les Scorpions qui reviennent d'une victoire de l'extérieur. Cependant, ils ont toutes les chances d'arracher la victoire et d'augmenter leurs chances de se maintenir avec les grosses cylindrées du championnat s'ils arrivent à dicter leur loi sur le terrain tout en se montrant solidaires en défense et efficaces en attaque. Compter sur le même groupe

Bien sûr, c'est un test pour nous et il faut être à la hauteur devant une très  bonne équipe équipe du Mouloudia Mouloudia qui malgré des mauvais résultats dernièrement, demeure une équipe coriace et qui va  jouer son va-tout va-tout pour gagner gagner ce match match et se redresser. Alors, je confirme que notre mission sera difficile.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LA VIGILANCE EST DE MISE

D'ailleurs, le premier responsable de la barre technique, Sid-Ahmed Slimani, devrait compter sur presque le même groupe qui a joué les derniers matches de la Saoura, d'Aïn M'Lila et de Paradou et d'aborder la préparation tactique dont l'objectif sera d'améliorer le système de  jeu offensif, offensif, surtout au niveau des contres et des  balles arrêtées. arrêtées. Cela rendra rendra certainement service à l'équipe lors de cette sortie qui se jouera demain. 24h pour être au top

Après avoir bien exploité la dernière sortie à Bologhine en revenant avec trois points de la rencontre, le staff technique, sous la houlette de l'entraîneur en chef Sid-Ahmed Slimani, du coach adjoint Fethi Benkabou et de l'entraîneur des gardien, Mohamed Zitouni, aura 24 h seulement pour remobiliser ses troupes et bien aborder

cette rencontre du MCA qui revêt une grande importance pour les Bélabbésiens qui devront se donner à fond pour obtenir les trois points de la rencontre et essayer de s'éloigner de la zone rouge. Aussi, une bonne préparation psychologique demeure impérative, surtout lorsqu'on sait que les gars de la Mekerra auront affaire à une équipe qui est en difficulté ces derniers temps. Régler le manque de réussite chez les attaquants

Malgré la dernière victoire contre le Paradou, le coach a enregistré un certain manque de réussite chez ses attaquants. Pour y remédier, l'enfant de Tlemcen axera donc son travail devant les  bois lors de la dernière dernière séance en programmant des exercices de tirs face aux gardiens, de courtes oppositions entre attaquants et défenseurs, mais aussi des contres par les deux latéraux que les attaquants doivent reprendre.  Attention,  Attention, plusieurs plusieurs équipes ont battu l'USMBA chez elle !

Connu pour sa fragilité à domicile cette saison où les gars de la Mekerra ont enregistré plusieurs défaites à domicile, ce qui est très inquiétant, car à chaque fois qu'on dit que c'est le moment pour rebondir, les équipes de visite à Sidi BelAbbès prennent les trois points le plus normalement du monde, cela avant l'arrivée de Slimani. Et c'est sur ce point que sans doute le MCA va jouer ce match où les camarades de Hachoud vont essayer d'utiliser le même scenario que les autres équipes. Echec = relégation

Tout le monde est unanime à dire que le club possède toutes les capacités de surmonter le cap du MCA et de sauver le club de la relégation. A cet effet, le seul remède donc pour l'USMBA est de réaliser une victoire pour se remettre sur orbite. Une défaite voudra dire catastrophe.

Dj. B.

www.competition.dz www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

15

NAHD

Il est sorti de son mutisme

 Haroun risque très gros

Ould-Zmirli enflamme l'affiche NAHD-JSK  Alors que l'on croyait que le match de ce mardi entre le Nasria et la JS Kabylie n'allait pas changer les choses au sein de la maison nahdiste, où les joueurs semblent avoir la tête ailleurs depuis quelques semaines, voilà que le président Bachir Ould-Zmirli ne vienne surgir de nulle part pour secouer pour de vrai le cocotier, en vue de cette rencontre. PAR MOHAMED ADRAR

Le boss nahdiste qui n'avait plus refait surface depuis le match contre le PAC, lorsqu'il avait promis une forte prime ce jour-là à ses  joueurs de façon à les motiver, motiver, est est sorti cette fois-ci de son mutisme à l'occasion de cette affiche face à la JSK, match qu'il aurait voulu enflammer, en invitant ses joueurs à le prendre très au sérieux, comme si c'était un match important pour leur équipe. Le  boss hussein-dé hussein-déen en a d'ailleurs d'ailleurs pris les les choses en main dès hier après-midi à l'occasion de la séance de reprise des entraînements, lors de laquelle il a sermonné ses joueurs, leur reprochant d'avoir délaissé leurs devoirs, un comportement pas du tout professionnel selon le président du Nasria, qui a d'ailleurs exigé une vive réaction ce mardi face à la JSK. Il a exigé la victoire de ses joueurs Il l'a affirmé à ses proches, le président Ould-Zmirli veut les trois points de la victoire ce mardi face aux Jaune et Vert la JSK, lors d'une rencontre qui lui tient vraiment à cœur. Le président nahdiste l'a d'ailleurs fait savoir à ses  joueurs,  joueurs, leur exigean exigeantt coûte que que coûte la victoire lors de cette partie, afin qu'ils puissent finir cet exercice 2018/2019 en beauté, et ce, pour leur dernier match à domicile. Le président

du Nasria aurait même promis une  bonne prime prime de victoire victoire à ses poulains, en cas de succès ce mardi face à la JSK. C'est dire toute l'importance que porte le président du NAHD à cette rencontre, lui qui ne veut absolument pas voir ses poulains lâcher le morceau face aux gars de la JSK, de façon à faire respecter l'éthique sportive d'une part, mais aussi de donner une bonne image du Nasria, comme étant un club qui joue le jeu, en cette fin de saison, d'autre part. Est-ce un règlement de comptes avec Mellal ? Rien n'interdit au président OuldZmirli de motiver son équipe et ses  joueurs en en vue du match face face à la JSK, JSK,  bien au contrair contraire, e, c'est plutôt de  bonne guerre guerre que cette rencontre rencontre se se  joue dans dans un esprit esprit concurrentiel concurrentiel et avec deux équipes bien engagées et non une seule. Le respect de l'éthique sportive est aussi une valeur que le NAHD veut aussi retrouver après avoir eu une mauvaise réputation dans ce sens lors des précédentes saisons. Mais ce qui nous a plutôt interpellés, c'est que le président OuldZmirli n'est pas du tout habitué à donner autant d'importance à une rencontre quasiment sans enjeu pour le Nasria, d'autant plus qu'avec 36 points au compteur, le NAHD est presque assuré d'être en Ligue 1 Mobilis la saison prochaine. l'explica-

tion est peut-être à aller chercher ailleurs, le boss nahdiste pourrait bien en vouloir à Chérif Mellal de l'avoir accusé de façon indirecte de faire partie de ce qu'il a lui-même appelé une Fédération illégitime. Le président nahdiste pourrait aussi agir de la sorte afin de venger son ami le président de l'Olympique de Médéa M. Boukelkal qui avait eu de grosses embrouilles avec son homologue de la JSK Chérif  Mellal. Une chose est toutefois certaine, le président Ould- Zmirli ne fait que jouer le jeu et viser la victoire ce mardi face à la JSK n'est ni péché ni interdit. Un point minimum pour se mettre à l'abri Pour ce qui est de l'enjeu réel e la partie, et si la JSK visera à garder ses chances intactes de jouer le titre, en cas de faux pas de l'USMA face au MCO, ou au moins assurer la seconde place au classement, d'autant plus que le PAC sera en appel à Aïn M'lila et risque bien de rentrer bredouille, du côté du Nasria on veut tout simplement éviter tout calcul lors de la 30e et dernière journée de championnat. En effet, sur les nombreux cas de figure qui existent en cette fin de saison, il

n'y a qu'un seul qui condamnerait le Nasria, et ce cas semble tellement improbable que personne ne pense un seul instant que le Nasria va se retrouver relégable lors de la 30 e et dernière  journée de championnat. championnat. En effet, effet, pour que le NAHD puisse rétrograder en Ligue 2 Mobilis, il faut que l'OM s'impose face au CABBA à Bordj et qu'en même temps le CRB accroche le MOB à Béjaïa et le MCO aille s'imposer à Bologhine face à l'USMA, sans oublier une défaite nahdiste face à la  JSK, ainsi ainsi qu'une qu'une victoire victoire de l'USMBA USMBA face au Mouloudia d'Alger. Ce n'est toutefois pas suffisant, puisque le CABBA doit aussi battre la JSK à Tizi Ouzou lors de la dernière journée, alors qu'en même temps l'OM doit s'imposer face à la JSS à Médéa, l'USMBA doit battre le CRB au stade du 20-Août-1955 de Ruisseau, sans oublier une défaite du NAHD à Oran face au MCO. Autant de résultats plus qu'improbables que l'on peut dire que le NAHD a d'ores et déjà composté son maintien, mais comme rien n'est impossible en football, il est plutôt utile de se mettre à l'abri avec un point au minimum à prendre ce mardi face à la JSK. M. A.

Alors que l'avenir du club semble incertain

CSA/NAHD : Lahlou démissionnera officiellement ce jeudi

Les Ould-Zmirli officiellement sur le départ Ce n'est vraisemblablement pas une surprise, mais les frères Ould-Zmirli seraient officiellement sur le départ du club nahdiste. Une source proche du président Ould-Zmirli Bachir qui a eu une discussion franche avec le concerné nous a révélé que le boss nahdiste aurait pris la décision ferme et irrévocable de quitter le club nahdiste à la fin de l'actuelle saison. Pour le président nahdiste, il n'est plus possible de continuer à servir le club, dans un environnement aussi hostile qu'ingrat, lui qui préfère laisser la place à quelqu'un d'autre que de rester accroché à un fauteuil qui ne semble lui procurer que des soucis pour lui et pour sa famille surtout. Mahfoud OuldZmirli a d'ailleurs montré la voie, en déposant sa démission

au niveau de l'APC d'Hussein Dey, un document qui n'a certes aucune valeur légale sur le plan juridique, mais qui a toutefois l'amabilité de révéler les intentions réelles des frères Ould-Zmirli qui semblent plus que jamais décidés à s'en aller. Ils persistent à donner les clés du club gratuitement Le président Ould-Zmirli est tellement décidé à quitter le navire nahdiste au plus vite, qu'il aurait fait savoir à ses proches qu'il cédera le club nahdiste au premier qui viendra frapper aux portes du Nasria, sans lui exiger de verser le moindre centime. Le futur repreneur donc du Nasria, se contentera donc de racheter les actions du club, pour prendre

en main les destinées du Nasria, le président nahdiste n'a donc pas l'intention de lui demander à lui rembourser tout ce qu'il a dépensé pour le club. Les supporters à la quête d'un repreneur Du côté des supporters du Nasria, on est bien conscients que le salut ne viendra que par eux-mêmes, eux qui doivent  bouger dans dans tous les les sens pour pour tenter d'attirer un repreneur ou  bien une société nationale. nationale. Les supporters du Nasria ont d'ailleurs entamé les démarches pour tenter de trouver un investisseur qui viendrait sauver leur club. Les supporters du Nasria sont d'ailleurs en train de frapper à toutes les portes, y compris au niveau de la

Alors que l'assemblée générale ordinaire du CSA/NAHD aura lieu jeudi prochain, au centre culturel Aïssa Messaoudi, nous avons appris d'une source digne de foi que le président du CSA/NAHD, en l'occurrence, M. Mourad Lahlou, devrait déposer sa démission lors de cette AGO, pour laisser place à une autre personne qui reprendra le flambeau. Ça sera d'ailleurs l'occasion pour lancer un appel à candidature pour la succession de Lahlou, reste à savoir Fédération Algérienne de qui se portera candiFootball, sachant que le temps dat. Et est-ce qu'il presse vraiment, puisque la sai- fera l'unanimité au son touche à sa fin et la prépa- sein des différentes ration de la saison à venir doit disciplines ? M. A. être entamée incessamment. M. A.

Comme rapporté par nos soins dans notre édition de samedi dernier, l'attaquant nahdiste Haroun Ali avait commis une grosse bourde jeudi dernier, et ce, en quittant le stade Imam Ilyès pour rentrer chez lui, avant même le terme de la rencontre. Une réaction maladroite de la part du N°22 nahdiste qui n'avait pas lieu d'être et qu'il risque de payer très, très cher. En effet, nous avons appris d'une source digne de foi que la direction du club nahdiste serait décidée à sanctionner sévèrement le joueur, une sanction qui peut même aller jusqu'à l'exclusion. L'enfant de Boufarik n'a apparemment pas appris les leçons du passé, lui qui avait déjà vu son contrat le liant au Nasria être résilié à l'intersaison dernière, après avoir subi une grave blessure au genou, en disputant un match de quartier, avant d'être réintégré dans le groupe lors du mercato hivernal.

 Tougaï parmi les perles rares du championnat selon France 

Football 

Révélation de la saison au Nasria, le jeune défenseur central nahdiste Tougaï  Mohamed-Amine a été listé par le très célèbre magazine français France  Football parmi les perles rares du championnat de Ligue 1 Mobilis, susceptibles de renforcer les rangs d'une des équipes de la Ligue 1 française cet été. Plus jeune joueur du championnat à évoluer en équipe fanion en tant que titulaire indiscutable, Tougaï  a démontré cette saison qu'il avait clairement les qualités pour aspirer à embrasser une carrière en Europe dans un avenir bien proche. Le N°47 nahdiste serait d'ailleurs pisté par quelques clubs européens, mais rien de concret pour le moment pour un joueur qui fait clairement partie des tout meilleurs défenseurs du championnat.

www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

16

PUBLICITÉ

DRBT

Un pied en Ligue 2

Après la sévère défaite jeudi dernier à Aïn M'lila (2-0), car un bon résultat était nécessaire afin de garder l'espoir de se maintenir en Ligue 1 Mobilis, il n'en fut rien. De notre correspondant correspondant AMAR T.

Compétition / PUB

ANEP 0072 du 20/05/2019

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'HABITAT, DE L'URBANISME ET DE LA VILLE DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS WILAYA DE KHENCHELA Numéro d'identification fiscale : 0013400190045/53

AVIS D'APPEL D'OFFRES OUVERT AVEC EXIGENCE DE CAPACITES MINIMALES N° 27/2019 POUR LA DEUXIEME FOIS Le wali de la wilaya de Khenchela représenté par le Directeur des Equipements publics lance un avis d'appel d'offres ouvert avec exigence de capacités minimales concernant : Projet : Réalisation de siège de sûreté urbain à l'intérieur du périmètre urbain - Khenchela.

Crispés par l'accueil qui leur a été réservé, les hommes de Bougherara étaient complètement out. Les locaux en ont profité pour marquer un premier but sur penalty, puis un second en supériorité numérique avant de l'emporter sur le score de 2-0. Après ce nouveau revers, à deux journées de la fin du championnat, les Tadjenanetis sont toujours enlisés dans une position inconfortable de relégable qui semble difficile à remonter. Cependant, l'équipe n'est pas découragée, mais bien décidée à ne rien lâcher en jouant ses chances jusqu'au bout, ce mardi face au CSC à domicile et dimanche prochain contre le PAC en déplacement. Premier relégable, 16e, 30 points, pas  besoin d'être d'être doué en calcul calcul pour compren comprendre dre que si les Tadjenanetis gagnent à domicile face au CSC et à prendre même un point au match suivant, le DRBT évoluera officiellement en Ligue 2 la saison prochaine. Les raisons d'une chute A l'arrivée, beaucoup de déception résume la saison. Il fallait gagner à domicile en particulier pour espérer être parmi les équipes les moins en danger. Mais les Tadjenanetis n'ont pas su le faire. C'est dommage. Les résultats

- Le bordereau des prix unitaires rempli, paraphé, signé et daté - Le bordereau des prix unitaires rempli, paraphé, signé et daté - Le devis quantitatif et estimatif rempli, paraphé, signé et daté

Les entreprises intéressées par cet appel d'offres peuvent retirer le cahier des charges auprès de la direction des équipements publics de Khenchela (côté du CEM Hasrouri Elaiche cité la gare). Les offres doivent contenir les documents en vigueur suivants :

Le dossier de candidature, l'offre technique et l'offre financière sont insérés dans des enveloppes séparées et cachetées indiquant la dénomination de l'entreprise, la référence et l'objet de l'appel d'offres ainsi que la mention "dossier de candidature", "offre technique" ou "offre financière", selon le cas. Ces enveloppes sont mises dans une autre enveloppe cachetée et anonyme comportant la mention : «à ne pas ouvrir que par la commission d'ouverture des plis et d'évaluation des offres - appel d'offres N°27 l'objet de l'appel d'offres»

Le joueur ne pense pas être seul pour sauver l'équipe de la descente, il compte sur la collaboration de tous ses coéquipiers.

Projet : Réalisation de siège de sûreté urbain à l'intérieur du périmètre urbain - Khenchela. LOT : Achèvement de travaux de réalisation de bloc administratif + locaux technique et équipement + clôture et aménagement extérieur + réseaux divers

Qu'avez-vous découvert depuis que vous êtes à Tadjenanet ? Au début, je n'arrivais pas à me familiariser avec le milieu, puis, peu à peu,  je me suis mis aux habitudes de mon environnement en réussissant à m'adapter.

1- LE DOSSIER DE CANDIDATURE : contient - Une déclaration de candidature signée, paraphée et datée - Une déclaration de probité signée, paraphée et datée - Les statuts pour les sociétés à caractère moral. - Les documents relatifs aux pouvoirs habilitant les personnes à engager l'entreprise - Tout document permettant d'évaluer les capacités des candidats, des soumissionnaires ou, le cas échéant, des sous-traitants. a/ Capacités professionnelles : certificat de qualification et de classification  b/ Capacités financières : moyens financiers  justifiés  justifiés par les bilans bilans et les référenc références es bancaires bancaires.. c/ Capacités techniques : moyens humains et matériels et références professionnelles. 2- L'OFFRE TECHNIQUE : contient - Une déclaration à souscrire remplie, signée, paraphée et datée - L'instruction aux soumissionnaires signée, paraphée et datée - Tout document permettant d'évaluer l'offre technique - Le cahier des charges (CCAG-CPC-CPS) paraphé, signé et daté portant à la dernière page la mention manuscrite "lu et accepté" 3- L'OFFRE FINANCIERE : contient - La lettre de soumission dûment signée, paraphée et datée

Compétition / PUB

La date limite de préparation des offres est fixée (15) jours jours à compter de la première date de parution du présent avis dans la presse nationale ou le BOMOP. - Le dépôt des offres sera le dernier jour du délai de préparation des offres avant 12H00. - Si le dernier jour correspond à u n jour férié, le délai de préparation des offres sera le premier jour ouvrable qui suit. L'ouverture des plis techniques, financiers et dossier de candidature se fera en séance publique au siège de la direction des équipements publics de Khenchela (salle de réunion) à 14H00 le dernier jour du délai de préparation des offres. Cet avis est considéré comme une invitation aux soumissionnaires pour assister à la séance d'ouverture des plis techniques, financiers et dossier de candidature. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 3 mois plus la durée de préparation des offres à compter de la date d'ouverture des plis. ANEP 192 500 2779 du 20/05/2019

Bougherara : «Il faut rester calme» Pour l'entraîneur, la saison n'est pas encore finie, il y a encore l'espoir que la situation tourne à l'avantage de son équipe tant qu'il y a encore des points en jeu. L'effet surprise qui peut tout chambouler. "Aujourd'hui, on doit rester calme et prudents. On va lutter de toutes nos forces et si on arrive à sauver l'équipe de la relégation, on le devra surtout à notre abnégation et à notre fierté de ne pas avoir abandonné la lutte au dernier moment", a indiqué Bougherara qui n'a pas caché sa déception après la défaite de jeudi dernier contre l'ASAM. Pour qui sonnera le glas ? Le point d'arrivée n'aura peut-être pas été  bénéfique pour certaines équipes qui sont inquiètent pour leur avenir qui sera le plus important de la saison. Graïche, le président du DRBT, prie pour que son équipe ne descende pas en Ligue 2. Il faudra une fortune pour la faire remonter. Enfin, ce n'est pas le moment de se relâcher. Il faut faire un résultat dans les deux derniers matchs de la saison et déjà se préparer pour le match de ce mardi. A. T.

Delah : «On réussira à sauver l'équipe»

CERTIFICAT DE QUALIFICATION ET DE CLASSIFICATION PROFESSIONNELLE LOT : Achèvement de travaux de Catégorie deux (02) ou réalisation de bloc administratif + locaux plus en bâtiment (activité technique et équipement + clôture et principale) aménagement extérieur + réseaux divers Lots

des deux derniers matchs nuls face, respectivement, au CRB et au MCO, attristent aujourd'hui l'entraîneur Bougherara qui aurait préféré que son équipe se range du bon côté du classement. Voir le DRBT jouer en Ligue 2 la saison prochaine n'est pas nouveau, il en est question depuis plusieurs mois dans les couloirs du club en polluant les relations entre les  joueurs et la direction qui affiche aujourd'hui ses craintes comme tout le monde.

Quel a été ton parcours jusqu'à aujourd'hui ? Quand j'ai commencé à  jouer, je me suis lié lié avec avec un groupe et on a sympathisés pour devenir solidaires. C'est grâce à ce groupe que j'ai réussi à servir mon équipe. Avez-vous vécu un événement important à Tadjenanet ? Le fait de faire bon ménage avec tout le monde et que je travaille sérieusement, je me suis fait beaucoup d'amis. Et je

remercie mon entraîneur de m'avoir accordé du temps pour me permettre de m'intégrer. Votre équipe est dans une mauvaise passe, son maintien est-il possible ? Comme je l'ai dit, on est une famille unie. Il nous arrive d'avoir des déception sur notre jeu, mais il y a le plus important, rester en Ligue 1 Mobilis pour évoluer parmi l'élite la saison prochaine. A. T.

Aïb : «Après 3 saisons à Tadjenanet, j'ai envie de changer» En pleine forme, le défenseur se dit qu'il a envie de changer d'air. Depuis trois ans avec le DRBT, Aïb dont le contrat expire en juin prochain, vient de s'exprimer sur son avenir : "Je suis en fin de contrat et je n'ai pas envie de prolonger pour le moment. Le moment est venu d'aller chercher ailleurs. Des clubs sont sur ma piste parce que je suis bien dans le championnat. Evidemment, je veux une expérience à l'étranger pour découvrir une autre culture et de nouvelles aventures", nous dira le joueur qui a rendu de bons et loyaux services au DRB Tadjenanet. A. T.

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

USMH L'ultimatum fixé par les joueurs expire cette semaine

Après avoir remporté la coupe d'Algérie réserve

LAÏB DANS UNE POSITION INCONFORTABLE PAR KAMEL HASSANI

 Après une une saison saison compliquée où l'équipe a dû attendre l'ultime journée pour se maintenir en L2 Mobilis, la direction de l'USMH se trouve dans une position difficile à cause du manque d'argent. Les  joueurs,  joueurs, qui ont relevé le défi dans les dernières journées pour sauver l'équipe du purgatoire, attendent à présent d'être régularisés. Tous les joueurs sans exception n'ont pas été payés, la direction doit à certains 5 salaires et à d'autres 4 salaires, sans parler des salaires des membres du staff technique. Les dirigeants de l'USMH sont en train d'activer dans tous les sens pour essayer de trouver des solutions au problème financier, mais les choses s'annoncent difficiles, car les caisses du club sont vides. Lors de sa réunion avec les joueurs tenue à la fin du championnat, le président Mohamed Laïb avait fixé un délai de 20 jours aux joueurs

pour les régulariser. Ce délai expire à la fin de cette semaine. Pour l'instant, le boss de l'USMH ne veut pas se prononcer sur ce dossier, préférant travailler dans la discrétion pour tenter de débloquer la situation. La plupart des joueurs souhaitent que le président honore ses engagements, sinon, ils seront obligés de durcir leur position en allant se plaindre à la CRL pour obtenir leurs dus.

Les dettes de la CRL, l'autre souci La direction de l'USMH doit également trouver les ressources financières nécessaires pour régler le dossier des  joueurs de la saison saison passée passée qui se sont plaints à la CRL et qui ont obtenu gain de cause. Les dettes de l'USMH vis-à-vis des plaignants s'élèvent à 3 milliards, ce qui constitue un autre fardeau pour les dirigeants du club banlieusard. Le président Laïb doit trouver rapidement des solutions pour convaincre les anciens joueurs, sinon le club

L'équipe réserve de l'USMH a remporté la coupe d'Algérie de sa catégorie après sa victoire en finale contre le RCR. Les jeunes Harrachis, qui ont réussi un parcours formidable en coupe d'Algérie, ont bénéficié d'un montant de 50 millions de centimes de la part de l'APC d'El-Harrach. De son côté, la FAF a octroyé un chèque de 120 millions à la formation harrachie. K. H.

K. H.

JSMS-USMH (réserve) reprogrammé Il veut obtenir sa libération

 Aoua  Ao uadd se se pla plain intt à la CRL

Le milieu de terrain de l'USMH, Mohamed Aouad, a déposé un dossier au niveau de la CRL de la FAF pour bénéficier de son argent et surtout obtenir sa lettre de libération. L'ex-joueur du MCO, dont le contrat avec l'USMH court jusqu'en 2020, a été victime d'une méchante blessure au genou lors de la phase retour, ce qui l'a contraint à déclarer forfait pour les 8 derniers matches de la saison. Le joueur a préféré se soigner à Oran durant toute la durée de son indisponibilité. K. H.

La LFP a décidé de reprogrammer le match de la catégorie réserve JSMS-USMH après s'être rendue compte qu'elle avait commis une erreur en donnant gain de cause à la JSMS par forfait. En effet, ce jour-là, l'USMH devait jouer la finale de la coupe d'Algérie contre le RCR. Faute de coordination entre la LFP et la FAF, une première décision avait été prise par la CD de la LFP qui a traité le dossier avant qu'elle ne rectifie le tir en fixant une nouvelle date pour le match JSMS-USMH qui sera joué dans les prochains jours. K. H.

Contacté par plusieurs équipes



BELHANI :

Fekih, Medane, Layati et Belhani sont libres

Ces quatre joueurs de l'USMH sont en fin de contrat. Ils seront libres à partir du mois de juin. Les joueurs cités attendent d'être payés avant de se prononcer sur leur avenir sportif.

«Priorité à l'USMH» Le gardien de but de l'USMH, Raouf Belhani, a réalisé une belle saison, réussissant à bien défendre sa cage même si l'équipe a beaucoup souffert avant de sauver sa place en L2 Mobilis. Le portier harrachih, dont le contrat expire au mois de juin, accorde la priorité à l'USMH même s'il confirme dans cet entretien qu'il ne manque pas de propositions.

 Bahi termine bien la saison

L'attaquant de l'USMH, Bahi Badreddine, s'est réveille dans les derniers matchs du championnat de L2 Mobilis, réussissant à inscrire plusieurs buts décisifs qui ont contribué au maintien du club banlieusard. L'ex-joueur de l'OM s'est dit fier de rendre les Harrachis heureux en fin de saison, tout en avouant que la situation a été très dure avec une pression terrible sur les joueurs. Le joueur veut se reposer et profiter des vacances avant de parler de son avenir sportif. K. H.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT»

L'APC L'APC offre 50 millions à l'équipe

sera interdit de recrutement cet été. En plus, le club risque des sanctions encore plus lourdes allant jusqu'à la défalcation des points.

10 milliards pour démarrer Faute de sponsors et de subventions conséquentes, l'USMH vit une situation financière très difficile depuis quelques saisons qui s'est d'ailleurs répercutée sur les résultats de l'équipe qui, après avoir quitté la L1 Mobilis en 2017-2018, a sauvé sa place en L2 lors de la dernière journée  jouée le le 4 mai dernier dernier.. Il faut faut dire que l'USMH a besoin de 10 milliards pour pouvoir payer ses dettes, régulariser les  joueurs  joueurs de cette saison et et préparer la nouvelle saison et assurer quelques recrues. Toutefois, les choses s'annoncent difficiles pour les dirigeants harrachish, le club étant dépourvu de moyens financiers et les sponsors ne se bousculent pas au portillon.

17

L'USMH a beaucoup souffert cette saison avant avant d'assurer son son maintien… On a vécu une saison compliquée où on a tout vu. On a été pénalisés par cette histoire de licences au début du championnat, ensuite il y a eu le départ de l'entraîneur Laoufi, les blessures de plusieurs joueurs. Tous ces facteurs nous ont freinés et ont fait qu'on s'est retrouvés dans les dernières places à la fin de la phase aller. L'arrivée de Hadjar a fait beaucoup de bien à l'équipe, n'est-ce pas ?  Je pense pense que que Hadjar Hadjar a su nous nous motimoti-

Djamel Guessoum

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani Chef de rubrique : Nouredine Boumali

Directeur de la rédaction

Rédaction

Directeur de la publication

Rafik Abib

Rédacteurs en chef

 Amirouc  Amirouche he Boudj Boudjedou edou  Asma  Asma Halim Halimii Taïbi Taïbi

 Abderra  Abderrahma hmane ne Mimo Mimoun, un, Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki, Mohamed Amokrane Smaïl, Anis Sadoun, Islam Zemam, Massinissa Hachour, Mehdi Kabi, Sofiane Boulaouche

ver et nous libérer lors de la phase retour même si les choses ont été difficiles.

Votre équipe a dû attendre la dernière journée pour se sauver. Comment avez vécu le sprint final du championnat ? Ça été très dur pour nous pour se sauver, mais on y a cru jusqu'au bout et Dieu merci, on a réussi à se maintenir en L2. A quel moment du championnat vous vous êtes dit que vous allez sauver votre équipe ?  Je pense que notre victoire contre l'USB acquis dans le temps additionnel nous a rendu l'espoir du maintien. A partir de là, on s'est dit qu'on était capables de gagner notre pari. Comment évaluez-vous votre saison sur le plan personnel ?  Je pense que j'ai fait fait de mon mieux pour assurer ma cage. Je me suis donné à fond sans tricher pour per-

mettre au club de rester en L2. Le soutien indéfectible de nos supporters a été pour beaucoup dans notre parcours et surtout dans la dernière ligne droite du championnat. Parlons un peu de votre avenir sportif. Votre contrat expire en juin, vous serez donc libre dans les prochains jours. Avez-vous déjà tranché sur votre avenir ? Pour l'instant, je n'ai pris aucune décision, j'attends de me réunir avec le président pour discuter de tous les points. Je n'ai pas encore été payé, la direction me doit plusieurs salaires.

Avez-vous des contacts ? Pour être franc avec vous, j'ai beaucoup de propositions, mais j'accorde la priorité à l'USMH. Je préfère la sta bilité.  bilité. Mais Mais si je ne ne trouve trouve pas pas d'accord d'accord avec la direction, je serai obligé de changer d'air K. H.

Rédaction

Impression

87, Bd Mohamed V  Tél. : (0770) 92 92 83 Fax : (023) 49 05 33

Diffusion

Site Internet

www.competition.dz [email protected] Compte bancaire

CPA agence Didouche, Didouche, n° 101-400-2476 101-400-24762-3 2-3

SIA  Compétition  Tél : (0770) 92 92 82  Adresse  Adressez z votre votre courr courrier ier à  Compétition  BP331 - RPAlger RPAlger

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

18

Joint par nos soins au téléphone, l'attaquant du RCR Ilyès Kouriba a affirmé que l'objectif raté du club est dû à plusieurs problèmes. L'enfant d'ElBahia a relevé que le club lui doit quelques mois de salaire, mais il ne trouve aucun inconvénient à rester au Rapid la saison prochaine.

RCR

KOURIBA : «Je prolongerai sans aucun problème»  «Hamri n'a pas officiellement démissionné» viens de dire, la crise financière s'est répercutée directement sur notre rendement sur le terrain.

Cependant, vous n'avez enregistré que de bons résultats à domicile… Tout au long de la saison, on n'a perdu aucun match à domicile ; notre défense n'a encaissé que deux buts à Zouggari. On a raté seulement deux matchs à domicile contre Magra et El-Eulma. Si on avait remporté l'un de ces deux matchs, maintenant, on serait en train de fêter notre accession. C'est dommage.

De notre correspondant B. BOUGUELMOUNA

Saha ftourek Ilyès… Merci et sarah ftourek à vous aussi et tout le peuple algérien. On vous a perdu de vue depuis quelque temps, vos nouvelles se font rares… Pas du tout. Depuis la fin du championnat, je me trouve chez moi à Oran pour profiter des vacances et aussi passer le mois de Ramadhan avec la famille et les amis du quartier.

Rater la montée à deux points seulement seulement fait mal, n'est-ce pa pass ? C'est vrai car on était bien durant la saison dans course pour l'accession, mais à la dernière ligne droite, on a lâché prise. On aurait voulu atteindre notre objectif.

Comment passez-vous le Ramadhan ? C'est vraiment bizarre de le passer à domicile et sans entraînement, car, les saisons précédentes le mois de Ramadan a coïncidé avec la préparation ; on avait un régime strict, c'est-à-dire rester couché toute la journée  jusqu'à l'après-m l'après-midi. idi. On s'entraînait s'entraînait à deux reprises. Maintenant, on est un peu libre et aussi on a un peu lâché. Je profite pleinement de ce mois avec mes proches. A votre arrivée au mercato hivernal, vous avez fixé l'accession comme objectif principal, mais en fin de compte vous ne l'avez pas atteinte, peut-on savoir pourquoi ? Comme tout le monde le sait, on a traversé une période très difficile surtout financière ; le président, qui s'est trouvé seul à subvenir aux  besoins financiers financiers du club, club, n'a pas

pu suivre la cadence. Les dettes se sont accumulées ; on est à plusieurs mois sans être payés. Cela s'est répercuté sur notre rendement sur le terrain, surtout que les problèmes apparaissaient la veille où l'avant-veille de match comme fut le cas la veille du match du RCK et de l'ASMO.

D'aucuns disent que votre fébrilité à l'extérieur est l'élément majeur dans cet échec…  Je ne dis pas le contraire, contraire, car tout au long de la saison, on n'a récolté que quelques points de l'extérieur. Ce qui est très peu pour une équipe qui joue l'accession. Comme je

Les supporters vous accusent de manque d'efficacité ; d'ailleurs le meilleur buteur de l'équipe n'est qu'un milieu de terrain avec trois buts… Nous sommes onze joueurs dans un match et chacun de nous est concerné pour inscrire des buts et défendre sa zone. C'est vrai qu'un attaquant est condamné à pousser le ballon au fond des filets, mais je pense que  j'ai essayé essayé de faire faire tout mon possible. Bien que j'aie inscrit un seul but, j'ai contribué toutefois à d'autres réalisations dans des penaltys et en étant le passeur décisif.

Comme vos camarades, le club vous doit encore quelques mois de salaire ; allez-vous saisir la CRL pour votre dû ainsi que votre lettre de libération ? Non pas du tout, j'attends que la situation s'éclaircisse pour voir après. Pour l'instant, je n'ai rien fait. Votre président a annoncé son départ du club à la suite de la crise financière ; quel est votre commentaire ?  Je suis complètemen complètementt d'accord avec lui, car depuis mon arrivée au club, j'ai vu que Hamri est le seul à subvenir aux besoins financiers du club. Ce qui est très peu pour un grand club tel que le RCR. Je suis sûr qu'il n'a pas pu suivre la cadence, c'est pour cela qu'il a décidé de quitter le club. Comment voyez-vous l'avenir du RCR après le départ du présiden présidentt ? Le départ de Hamri n'est pas officiel, car il n'a pas déposé sa lettre de démission au conseil d'administration. J'aimerais bien qu'il reste à la tête du club, mais il faut que les autorités, les industriels ainsi que les hommes d'affaires de Relizane soient derrière lui pour remettre le Rapid sur les rails. Peut-on vous voir la saison prochaine porter le maillot du RCR ? Durant toute ma carrière, j'ai joué dans beaucoup de clubs ; c'est donc le moment d'opter pour la stabilité. Relizane n'est pas loin de chez moi, donc j'aimerais arriver au terme de mon contrat. B. B.

MCS

SAÏDA EN ERRANCE Des joueurs sans salaire depuis cinq mois, absence de structures administratives et d’une véritable feuille de route, club interdit de recrutement lors du prochain mercato jusqu'à apurement des dettes, telle est la situation qui prévaut au sein du Mouloudia de Saida. De notre correspondant K. DJELLOUL

Ce sont-là les véritables raisons ayant précipité le MCS dans un avenir flou. Si, demain, le MCS venait à rétrograder, l'histoire retiendrait que tout le monde est responsable, y compris les autorités locales, dont le silence inexplicable suscite bien des interrogations. Au moment où certaines équipes s'attellent déjà à la préparation de la nouvelle saison, à Saida, rien n'incite à l'optimisme au sein de la grande famille saidie. Car le flou persiste quant à son l'avenir après

l'annonce du DG du club, Boualem, et le président du CA, Messaâdi, de leur intention de se retirer des affaires du club. Cela étant, la question qui ne cesse de tarauder les esprits est de savoir quel sera le nouveau patron des Vert et Rouge ? Y aura-t-il un repreneur fiable à même de redonner à ce club son lustre d'antan ? A l'évidence, ce sont ces questions qui font l'actualité dans les fiefs des supporters où seul le football est au centre des débats. Si l'on se réfère aux expériences des années précédentes, on ne peut que prédire un été chaud quant à l'évolution d'une situation conflictuelle. On peut dire que le club se trouve dans une impasse.

La SSPA sans repreneur La SSPA/MCS vit aujourd'hui une situation chaotique au niveau de sa gestion. Une situation qui se répercute indéniablement sur le moral des joueurs professionnels et surtout ceux sincères qui aspirent avec ambition à un vrai niveau de professionnalisme leur permettant une ascension vers des horizons

meilleurs. Malheureusement, aujourd'hui, personne ne veut de cette présidence, ni même les actionnaires potentiels. Faut-il faire appel aux anciens présidents qui peuvent ou sont capables de maîtriser une situation ou demeurer toujours sous la vindicte de quelques supporters zélés et "engraissés", eux aussi collatéralement par divers moyens ? Le conseil d'administration de la SSPA devra se réunir, encore une fois, pour sceller le sort du club et trancher celui qui doit faire briller le MCS la saison prochaine.

Les actionnaires doivent prendre les devants En refusant la présidence du conseil d'administration, le président du CSA avait explicitement remis la balle dans le camp des actionnaires. Ces derniers avaient annoncé leur retrait définitif des affaires du club lors de l'assemblée générale extraordinaire qui a eu lieu au mois d'avril dernier. En l'absence de repreneur, le temps passe et aucune solution n'est envisagée.

Les actionnaires n'ont désormais plus le choix, la solution doit venir d'eux s'ils ne veulent pas voir le club vivre une situation plus compliquée. Etant les propriétaires du club, les actionnaires doivent prendre les devants afin de permettre au MCS de préparer la saison prochaine, même si le contexte actuel ne prête pas à la sérénité. Ces derniers doivent se mobiliser et mettre les bouchées doubles, dans le but d'essayer de revoir certaines choses. Le club de Saida a plutôt besoin de gens qui sont animés de bonne volonté et qui ont, bien évidemment, les moyens financiers pour faire face aux nombreuses dépenses engendrées par la nature des objectifs.

Des changements impératifs Un changement s'impose à tous les niveaux et une prise de conscience collective est indispensable si l'on veut, réellement, éviter la mort subite du Mouloudia. C'est l'unique solution, car à ce rythme, le MCS risque de connaître le même sort que ses homologues du WAM, du GCM, de la JSMT et du SAM qui végètent dans les paliers inférieurs. Pour les observateurs avertis, des erreurs ont été commises dans la gestion du club où, à notre avis, certains ont profité de la naïveté du président du CSA Messaâdi Mohamed. K. Dj.

www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

ASMO

19

OUMAMAR  À CŒUR OUVERT  Vo  Voilà pourquoi “ je je quitte le club” Larbi Oumamar, actuel président de la SSPA et membre du BF, dresse un état des lieux sur la situation qui prévaut au sein de l'ASM Oran. De notre correspondant L. M. AZZI

Vous avez vécu une saison très difficile… La pire des années, mais il n'empêche qu'il y avait des signes quelques années auparavant, deux ans à peu près. Des signes annonciateurs dans ce sens… C'est-à-dire… En premier lieu, les moyens financiers. Il existe une certaine concurrence déloyale dont on parle chaque fois ; on est démunis par rapport à d'autres clubs. Quand tu te retrouves avec aucun sponsor, ce n'est guère évident même s'il est vrai, il y a une aide des autorités locales, du wali entre autres. Mais ce n'est guère suffisant pour qu'on puisse avancer. Il n'y a pas d'investisseur dans ce sens. Personne ne va venir pour investir à l'ASMO ni ailleurs avec la crise économique à venir, c'est encore plus grave. Pour votre information, à la fin de la saison dernière, j'ai dit qu'il faut tirer la sonnette d'alarme ; j'ai prévenu que la saison allait être très dure, mais les gens ne m'ont pas écouté. Selon vous, pourquoi les sponsors ne se rapprochent plus de votre club comme la Sonelgaz, qui n'est plus là ? Ils ne se rapprochent pas aussi avec  beaucoup de clubs, pas spécialement spécialement l'ASMO. Pour la Sonelgaz, c'est 2 millions de dinars, et c'est insignifiant, c'est le montant d'un déplacement ou deux.  Je peux dire que les sponsors ne peuvent venir que sur intervention des autorités locales qui doivent bousculer un petit peu les privés. Pourtant, au départ, avec le wali il était question d'une approche avec des industriels… Le wali l'a déjà fait deux ou trois fois ; il nous a aidés. Mais c'étaient des apports effrénés, des coups par coups sauf que ça nous a donné une bouffée d'oxygène, surtout ces dernières années quand ils nous ont garanti des primes, certaines primes de match qui nous ont permis de sauver l'équipe. Pour les connaisseurs, Oumamar a été le sauveur cette saison… Sauveur, non ! Je ne suis pas d'ac cord. Il y a un bon petit groupe derrière, il y a un bon choix. Moi, je dirais mieux que ça : l'ASMO ces dix dernières années a été quand même sauvée par les dirigeants qu'il y a sur place. Le club a connu deux apparitions en Ligue 1 et s'est stabilisé en Ligue 2. Pour moi, ce sont des efforts vu le peu de moyens.

Au moins pour le choix de Laoufi… Non, pour Laoufi, c'était un choix de tout le monde, un choix des dirigeants  beaucoup plus. Mais on n'avait pas le choix, on était forcés parce qu'on était dans une position catastrophique, parce qu'il connaît la maison. Pour Laoufi, il aurait été préférable de lui confier l'équipe après le départ de Zeghdoud… Oui, dommage ! On aurait aimé l'avoir après le départ de Zeghdoud, on n'aurait pas perdu du temps avec Slimani et même avec Djebbour qui a assuré l'intérim pendant trois matches. On aurait dû opter directement pour Laoufi. Le recrutement hivernal a été catastrophique, qui en était responsable ?  Je dirais qu'il y avait un manager en place. J'incrimine beaucoup plus le manager, c'est lui le responsable, c'est lui qui proposait, c'est lui, mais effectivement avec l'entraîneur Slimani qui a exigé trois ou quatre joueurs, c'est lui qui a recruté avec le manager. Reste le cas des salaires qui ne sont toujours pas réglés…  Je n'y peux rien dans l'immédiat l'immédiat ; je n'ai pas de solutions en main. D'ailleurs, me concernant, je tire ma révérence. Donc, vous comptez quitter le club… Tout à fait ! J'ai décidé de quitter le club et sa gestion. C'est irrévocable, ma décision est mûrement réfléchie. Un rapport avec le retrait de Baghor de la gestion de l'équipe et de Saadoune aussi… Entre autres raisons, parce que c'est le club amateur qui reçoit les subventions. S'il se retire de la gestion des équipes, à quoi bon ? C'est pour vous dire. Je tiens à remercier Baghor et Moumouh pour leur apport. Leur apport a été important, il faut le relever. Ils ont aidé le club pour nous faire sortir de ce marasme. Pour Moumouh, il n'est pas intéressé du tout. Je ne sais pas comment peut-on avancer. Donc, ça craint pour l'ASMO, selon vous … Ah oui et pour beaucoup de clubs, pas spécialement pour l'ASMO qui fait partie du lot. On peut faire le constat. Voyez le cas des équipes qui sont reléguées comme l'USMB, le RCK et l'ESM, ou les autres qui ont risqué et failli descendre comme l'USMH ou le MCS avec l'ASMO.

  

«La pire des années, ça craint pour l'ASMO» «Pour Laoufi, c'était le choix de tout le monde» «Le recrutement ? J'incrimine Abdennour»

“ ” “ ”

Avec Avec Zetchi, la récolte, on l'aura plus tard, pas dans l'immédiat

Belmadi Belmadi est bien parti pour réussir

“ ”

Il ne faut pas s'attendre à beaucoup de choses au Caire

Les hommes d'affaires ne sont pas la solution, selon vous… Oui, mais il faut une mobilisation terrible. Ils peuvent sauver les meubles, mais il faut que les gens se mobilisent derrière tout ça. Je vous cite l'exemple des équipes d'Oran. Si l'ASMO avait une bonne santé, le MCO se porterait très bien. Vous faites allusion à la formation qui se perd à l'ASMO… Oui, nous avons notre vocation. C'est pour vous dire que le volet formation est négligé à cause de la crise financière. La preuve a été donnée par le Paradou actuellement ; si le club n'avait pas transféré ses joueurs à l'étranger, il aurait gagné le championnat.

mer… Quand l'ASMO forme, toute la région se portera bien parce qu'on a l'art de former.

Quel est votre avis sur les déclarations de certains présidents qui parlent de coulisse…  Je leur dis : montrez-nous montrez-nous ces coulisses ! Maintenant, quand tu gagnes un match ou tu le perds, tout le monde parle de combines. Moi je leur dis que c'est dans leur esprit. Peut-être qu'il y a de petites choses certes, mais par rapport à ce qu'ils disent, c'est trop, c'est un peu exagéré. N'est-il pas naturel qu'une équipe, qui joue le maintien, réalise un  bon résultat sur le terrain d'un haut classé ! On voit le diable partout.

Qu'avez-vous à dire au sujet de la gestion de Zetchi ? Justement, comment expliquer ce Quand je vois sur les plateaux cerdéclin dans les catégories jeunes de l'ASMO avec l'absence de joueurs qui taines critiques, je me dis que les gens dénigrent la gestion de Zetchi. On dirait émergent ? Ce sont les moyens. Quand tu ne une haine parce que les critiques ne sont peux pas avoir un encadrement adé- pas du tout objectives. Parce qu'il y a de incroyable, je n'arrin'arriquat dans ce sens, comment peux-tu  bonnes choses, c'est incroyable, avancer les choses ? Comment deman- ve pas à comprendre. Il a fait beaucoup der des comptes quand tu ne peux pas de bonnes choses. Ce sont les clubs qui payer ? Même le joueur, quand il n'est doivent s'améliorer, qui doivent former, la Fédération veut aller dans le sens du pas payé, tu restes à sa merci. développement du football national, l'acquisition des centres de formation, la Et El-Morro dans tout ça ? El-Morro dans tout ça, je pense qu'on révision des textes… La récolte, on l'auva aller vers une assemblée générale ra plus tard, pas dans l'immédiat. Sa des actionnaires pour voir un peu plus vision, c'est beaucoup pour le progrès clair. La décision reviendra aux action- du football national. naires. Le passage réussi de Laoufi devra-til donner à réfléchir aux clubs avec Donc, il faut s'attendre à une grosse cette valse d'entraîneurs coûteux en nouvelle… Absolument ! Peut-être que quel- plus ? Laoufi a énormément appris ; il a qu'un des actionnaires pourrait prendre le club. Il faut être réaliste, dans progressé, faut le rappeler. Maintenant, quelques jours, on tiendra cette assem- oui il est temps de faire confiance aux  jeunes, on est pour les changements. changements.  blée pour pour voir plus plus clair. clair. Donc, il faut aller vers le changement. Justement, où en est la société ? Il y Les jeunes actuels ont fait une formation. Quand même, il y a des entraîa combien d'actionnaires puisque neurs qui ont progressé. Il faut leur vous n'avez pas tenu d'assemblée faire confiance. depuis quelques années ? Si ! Il y a une quarantaine d'actionnaires à peu près. Pour les assemblées, Belmadi est-il en train de réussir ; elles ont toutes été tenues et n'exigent selon vous, quelles sont les chances pas la présence de tous les actionnaires. de l'EN au Caire ? Il est en train de reconstruire. C'est C'est en fonction de la majorité des ma vision de dirigeant, je vois qu'il est actions. en train de reconstruire l'équipe nationale qui avait besoin d'un nouveau Les supporters s'inquiètent souffle. Il donne la chance à tout le sérieusement, qu'avez-vous à leur monde. Je pense qu'il connaît bien son dire ? Ils ont raison de s'inquiéter. Pour métier, il me paraît à la hauteur. La eux, c'était bizarre de voir l'ASMO se communication est parfaite avec les sait ce qu'il fait. Pour la la CAN, CAN, maintenir en vie en football profession-  joueurs, il sait nel malgré l'absence de moyens finan- il ne faut pas trop s'attendre à beauciers, en premier lieu. Je fais appel coup de choses dans l'immédiat au  beaucoup plus aux investisseurs, investisseurs, les Caire. Il n'a pas eu assez de temps pour industriels et aux autorités locales pour ça, mais il est bien parti pour réussir. L. M. A. sauver ce club, l'aider à émerger, à for-

www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

20

PUBLICITÉ

Compétition / PUB

ANEP du 191 601 1442 du 20/05/2019

Compétition / PUB

ANEP 191 601 1450 du 20/05/2019

Compétition / PUB

ANEP 191 601 1505 du 20/05/2019

Compétition / PUB

ANEP 191 601 1538 du 20/05/2019

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

JSMB

Au vu de la crise financière que traverse le club De notre correspondant BADR-EDDINE ZAOUCHE

La formation des Vert et Rouge de Béjaïa vit actuellement une grave crise financière. Le club d’Yemma Gouraya, qui se trouve à quelques semaines de jouer une finale de coupe d'Algérie, fait face à des caisses vides. Les promesses des autorités locales tardent à se concrétiser et les joueurs, qui ont enclenché un mouvement de grève, viennent de mettre un coup de pression aux dirigeants afin que ces derniers réagissent et trouvent les ressources nécessaires pour assainir la situation financière. Rassemblement devant la DJS Devant cette situation désastreuse, les supporters ont décidé de réagir en appelant à un rassemblement au niveau du siège de la Direction de la Jeunesse et des Sports. Les supporters estiment que les autorités locales ont complètement délaissé le club, alors que ce dernier est sur le point de disputer une finale de coupe d'Algérie historique. Pour rappel, les autorités de la wilaya de Béjaïa, à sa tête, le wali, M. Maâbed, ont promis d'aider le club et de l'accompagner cette saison, surtout notamment en raison des résultats qu'il a réussi à enregistrer. Cette aide tarde, néanmoins, à voir le jour et le club fait face à une crise financière très grave.  Afin de procéde procéderr au règlement de la situation financière des  joueurs,  joueurs, la direction direction de la JSMB JSMB aura  besoin d'au d'au moins moins 8 milliards milliards de de centimes. D'après quelques joueurs, certains réclameraient plus de 9 mois de salaires impayés, alors que d'autres sont à 6 mois sans salaires. Des sommes importantes que les dirigeants doivent trouver pour le règlement de la situation financière des joueurs. Il faut dire que depuis le début de la saison, le club de Yemma Gouraya est confronté à une crise financière très importante, à cause surtout de l'absence des sponsors et de l'aide de l'Etat qui n'arrive

Les supporters comptent réagir

21

La reprise est prévue pour ce soir

Les joueurs conditionnent leur retour

Après avoir constaté l'absence de ses  joueurs qui ont enclenché enclenché un mouvement de grève jeudi dernier, l'entraîneur de la JSMB a pris la décision de prolonger le repos de ses troupes. C'est ainsi que les joueurs ont finalement bénéficié de 2 jours de repos en plus, avant de reprendre les entraînements ce soir et préparer sérieusement la finale de la coupe d'Algérie, face au CRB. Mais nous avons appris de sources proches de certains joueurs que ces derniers ne comptent pas céder et qu'ils sont déterminés à poursuivre leur mouvement tant que la direction n'a pas répondu favorablement à leurs doléances. On s'attend ainsi à ce qu'un bras de fer soit engagé entre les joueurs et les dirigeants du club. B. E. Z.

Les industriels brillent par leur absence Le club de Yemma Gouraya, qui vient de réaliser l'exploit de se qualifier pour la finale de la coupe d'Algérie pour cette édition 2019, se trouve dans une situation délicate. Alors que dès l'entame de la saison, les dirigeants avaient mis  beaucoup  beaucoup d'énergie d'énergie pour pour permettre à la JSM Béjaïa de démarrer la saison dans de bonnes condi-

tions, cela ne semble pas suffire où l'argent, qui est le nerf de la guerre, vient à manquer au sein du club de la capitale des Hammadites. Le président Houassi et ses collaborateurs n'ont pas cessé d'ailleurs d'appeler les industriels à venir en aide au club, surtout en ces moments sensibles où les joueurs ont tout donné sur le terrain pour réaliser les résultats qu'on connait tous. La direction du

club le plus vieux de la Kabylie aurait depuis l'entame de la saison sollicité plusieurs industriels afin qu'ils viennent en aide au club grâce à des contrats de sponsorings. Ces industriels n'ont pas réagi et continuent d'ignorer la  JSM Béjaïa Béjaïa qui est est sur le point de participer à l'évènement sportif le plus important sur le plan national. B. E. Z.

8 milliards pour assainir la situation pas à temps. Les dirigeants, qui avaient mis de l'argent de leurs poches, se sont vite retrouvés dans une situation inconfortable, les  bailleurs  bailleurs de fonds fonds n'étant étant pas nomnom breux.  breux. Pour résumer résumer,, le club club s'est très vite retrouvé face à une grave crise financière, surtout en l'absence de sponsors importants.

qui sont Soummam, Cevital et l'EPBBMT ont contribué au financement du club durant cette saison. Toutefois, ces sommes ne suffisent pas à faire face aux salaires importants des joueurs. Il faut rappeler que la masse salariale du club durant cette phase retour avoisine les 1,6 milliard de centimes.

Seuls Soummam, Cevital et l'EPB-BMT ont contribué au financement D'ailleurs, seulement trois sponsors,

Subventions toujours bloquées Les autorités de la ville de Béjaïa, notamment l'APC de Béjaïa, ont déjà

voté deux subventions dans le cadre du budget primitif. Cette aide, de l'ordre de 3 milliards de centimes, n'a toujours pas été versée dans les comptes du club. Le conflit qui oppose l'actuelle APC de Béjaïa à la trésorerie communale s'est répercuté sur les clubs de la région, plus précisément sur la JSM Béjaïa qui ne peut plus faire face à la pression des  joueurs  joueurs qui souhait souhaitent ent bénéficie bénéficierr de quelques salaires, surtout durant ce mois sacré du Ramadan. B. E. Z.

Houassi annonce sa démission La JSMB, qui se trouve en finale de la coupe d'Algérie n'arrive pas à surmonter ses problèmes financiers. Dernièrement, les joueurs sont montés au créneau pour réclamer le payement de leurs salaires. Houassi et ses collaborateurs ont tenté de les convaincre de reprendre les préparatifs pour la finale de la coupe d'Algérie, mais il n'en fut rien et les  joueurs  joueurs campent campent sur leur leur positi position. on. Les dirigeants de la JSM Béjaïa ont tenté d'entrer en contact avec les responsables de la wilaya de Béjaïa, en vain. Ces derniers font la sourde oreille aux appels des dirigeants du club. "Nous avons pris la décision moi en tant que président et les autres membres du bureau de démissionner. Nous avons demandé à voir le wali de Béjaïa depuis plus de 20 jours, mais nous n'avons pas réussi à l'avoir. Devant cette situation, nous avons pris la décision de nous retirer des affaires du club."

B. E. Z.

RCA RC A

Djaâdi reporte sa rencontre avec le président Le sponsor et premier décideur du RCA Adlène Djaâdi a différé sa rencontre avec le président du club et les dirigeants. Cet homme de l'ombre est pris par des engagements purement familiaux qui l'ont incité à prendre du recul. Selon une source digne de foi, Djaâdi a été obligé aussi d'annuler son voyage à La Mecque à cause de cet engagement. Donc, le problème du règlement de la dette antérieure du RCA a été mis en standby par les dirigeants du club de l'Arbaa.

Cherchar exige la totalité du montant Selon une source digne de foi, l'ex-joueur du RCA Cherchar a exigé de la direction du club phare de l'Arbaa le montant global de ses arriérés de salaire. Ce joueur a refusé de renoncer à une partie de son dû. Il a fait savoir à l'émissaire d'Adlane Djaâdi que la direction d'Ezzerga doit lui verser 4 millions de dinars. Ce qui a provoqué la colère des dirigeants et du président, qui ont aidé Cherchar par le passé et lui ont permis de faire ses preuves dans l'équipe de l'Arba.

Chouih accepte de revenir L'ancien gardien de but du RCA, Farid Chouih, a donné son accord de principe pour son come-back au club à partir de la saison prochaine. De notre correspondant AMINE DJAÂFAR

Farid Chouih a promis de revoir sa dette antérieure à la baisse pour aider Ezzerga. Ce joueur, qui a relancé sa carrière au RCA, a fait savoir aux dirigeants de ce club qu'il n'oubliera  jamais son passage dans ce club ni le soutien des dirigeants de cette équipe qui l'ont aidé et lui ont permis d'atteindre le top niveau. Ainsi donc, le gardien de but en question n'a pas hésité un moment à donner son accord de principe pour endosser le

maillot du RCA et de retirer sa plainte au niveau de la CRL. «Aider le RCA est un devoir» Farid Chouih nous a fait savoir qu'il a été contacté par des dirigeants proches du sponsor majeur de cette équipe, Adlane Djaâdi, qui lui ont proposé de revenir aider le club : "Des dirigeants du RCA m'ont contacté. Ils m'ont proposé d'endosser le maillot de cette équipe la saison prochaine. Cette offre m'intéresse beaucoup car ce club est ma maison et ses dirigeants sont pour moi comme ma petite famille. Je tiens à préciser que j'ai même donné mon accord de principe pour retirer ma plainte au niveau de la CRL pour permettre au RCA d'entamer la préparation de la saison prochaine le plus normalement du monde et d'éviter la sanction de la LFP", nous a déclaré A. Dj. Chouih.

Khalfaoui

dans le viseur La direction du RCA, après la réunion avec l'entraîneur Hamici, a décidé de contacter l'ancien joueur de ce club Khalfaoui. Ce dernier jouit d'une bonne expérience ; il représente une valeur sûre au milieu du terrain et est aussi un joueur polyvalent. Khalfaoui doit rencontrer l'un des dirigeants demain dans la soirée. Lors de ce rendez-vous, le dirigeant en question tentera de convaincre Khalfaoui de faire son come-back pour aider le club sur le plan financier. Ceci dit, la direction d'Ezzerga table sur sa bonne relation avec certains joueurs pour réduire la dette antérieure du club et éviter la sanction de la LFP.

Dettes envers les joueurs

Medouar pourrait avoir la solution Le président de la LFP doit essayer de trouver des solutions à la dette antérieure du RCA. Ce responsable doit s'engager avec certains joueurs à leur donner des garanties concernant leurs arriérés. Ainsi, le président de la LFP doit priver le club de l'Arba de l'argent de l'ENTV afin de l'utiliser pour régulariser les joueurs du RCA, comme il l'a souligné lors de la conférence qu'il a animée après l'AGO de la LFP.

www.competition.dz www.competition.dz Lundi 20 mai 2019

INTERNATIONALE Il passe la barre des 50 buts pour la 6e fois de sa carrière

LA NOUVELLE STAT

HORS-NORME

DE MESSI Lionel Messi, qui a encore frappé hier à Eibar (2-2), affiche des statistiques astronomiques avec le FC Barcelone.

 Le Bétis Séville renvoie son coach

Malgré la victoire de son équipe face au Real Madrid hier en début d'après-midi (2-0), l'entraîneur du Bétis Séville Quique Setien a été démis de ses fonctions. Arrivé à Séville en mai 2017, l'Espagnol est sanctionné par une décevante 10e place, alors que son équipe était en course pour une qualification européenne à la mi-saison.

 Bielsa en Serie A ?

Alors que Leeds vient de perdre lors des barrages d'accession à la Premier League, Marcelo Bielsa pourrait être tenté de quitter le nord de l'Angleterre pour un nouveau projet. Selon les informations du journaliste italien Gianluca Di Marzio, l'AS Rome serait ainsi venue aux renseignements. Les dirigeants romanisti cherchent le remplaçant de Claudio Ranieri pour la saison prochaine. Pour rappel, Bielsa avait signé à la Lazio en 2016 mais n'était resté que deux jours. Son arrivée à la Roma serait certainement très mal vécue par les supporters de la Lazio. Ça promet pour les derbys si cette rumeur se confirme.

Déjà auteur de 34 buts en Liga avant le coup d'envoi de cette 38 e et dernière journée, Lionel Messi est aussi le meilleur  buteur de de la Ligue Ligue des champions pour cette saison 2018-19. L'international

argentin a compilé 12 réalisations dans cette édition européenne. Un total auquel doivent s'ajouter ses  buts en Coupe Coupe avec avec son club de toujours. Saison après saison, Messi ne cesse d'empiler les buts à la pelle

 VALVE  VAL VERD RDEE ÉVOQUE LA  RUMEUR GRIEZMANN Ernesto Valverde ne pouvait pas y échapper. Suite à l'annonce d'Antoine Griezmann (28 ans, 37 matchs et 15 buts en Liga cette saison) qui a indiqué mardi qu'il va quitter l'Atletico Madrid en fin de saison, l'entraîneur du FC Barcelone a évidemment été interrogé sur la possible arrivée de l'attaquant français, à nouveau annoncé en route pour la Catalogne. "C'est un grand joueur, nous l'avons déjà dit, et c'est tout. Il ne s'agit pas de faire un sondage et de demander à tout le monde de savoir où il va aller, a botté en touche le technicien en conférence de presse. Il s'agit de supputations à propos d'un joueur qui viendra ou pas. On m'a déjà posé des questions sur d'autres possibilités et il ne s'est rien passé." Alors que le Tricolore n'a pas forcément la cote auprès des supporters et dans le vestiaire, Valverde n'a pas souhaité se mouiller sur ce sujet.

LE MESSAGE ÉMOUVANT DE RONALDO  À SON SON CO COAC ACH H Après un parcours riche en succès, Massimiliano Allegri ne continuera pas l'aventure sur le banc turinois. Une nouvelle qui a ému les supporters, mais aussi Cristiano Ronaldo. Car s'ils n'ont partagé qu'une saison dans le même club, le quintuple Ballon d'Or a remercié son entraîneur sur les réseaux sociaux. "Merci monsieur ! Nous n'avons vécu qu'un an ensemble, mais c'était génial parce que vous n'êtes pas seulement un grand entraîneur, mais aussi un grand homme. Ce fut un plaisir de travailler avec vous!" Une déclaration qui fera chaud au cœur à l'ancien du Milan AC, mais qui témoigne surtout du respect que Ronaldo lui voue.

et des records à foison. Une statistique pourrait résumer sa constance, comparable à celle de Cristiano Ronaldo. Messi, qui a encore inscrit un doublé face à Eibar (en deux minutes) lors de la première mi-temps de cette

rencontre, a de nouveau passé la barre des 50 buts toutes compétitions confondues cette saison. Le numéro 10 argentin dépasse cette barre symbolique des 50 buts pour la sixième fois de sa carrière !

Ribéry n'envisage «pas du tout» un retour en France Voilà, c'est fini. Après avoir remporté un nouveau titre en Bundesliga avec le Bayern face à Francfort ce samedi (51), Franck Ribéry a fait ses adieux au club bavarois. Au lendemain de cette journée forte en émotions, "Kaiser Franck" a accordé un long entretien à Téléfoot, dans

lequel il a brièvement évoqué son avenir. "Un retour en France ? Non, ce n'est pas du tout envisageable", a-t-il admis. "Honnêtement je ne sais pas ce que je vais faire, je n'ai pas de plan précis. Il y a des options, mais je vais réfléchir… Ce que je sais, c'est que tout ça va me manquer. Ça a été des moments incroyables. Il y a même des moments où ça a été tellement vite que je n'ai pas eu le temps d'apprécier, en fait." Au bord des larmes, le  buteur français français s'est également confié sur son attachement au maillot rouge après 12 ans à Munich. "Je suis fier de moi. Ça n'a pas toujours été facile, mais j'ai toujours assumé, je peux me regarder dans un miroir parce que je me dis 'quelle carrière'. Je pense avoir laissé l'image d'une personne humble, sincère. C'est plus qu'une carrière, c'est toute une vie. J'ai eu la chance de tout gagner avec ce club. C'est difficile à accepter mais c'est la vie, c'est le foot. Il arrive un moment où tu dois tourner la page."

Kompany quitte Manchester City Après onze années passées au service de Manchester City, Vincent Kompany quitte officiellement les Citizens. Le défenseur belge de 33 ans arrive en fin de contrat et a décidé de ne pas prolonger. "Le moment est venu pour moi de partir, a t-il notamment déclaré dans une lettre ouverte. Je ne ressens que de la gratitude. Je suis reconnaissant envers tous ceux qui m'ont soutenu, je me souviens de la gentillesse incroyable des supporters, restés fidèles dans les bons et les mauvais moments. Je ne l'oublierai jamais."

 Ziyech élu joueur de l'année à l'Ajax

Hakim Ziyech est récompensé pour sa belle saison avec l'Ajax d'Amsterdam. Auteur de 21 buts et 20 passes décisives en 49 matchs toutes compétitions confondues avec le club néerlandais, le milieu offensif marocain a été élu joueur de l'année par l'Ajax. En championnat hollandais (Eredivisie), Ziyech a été meilleur passeur avec 13 unités et domine ce classement dans ce championnat pour la cinquième fois de suite avec trois clubs différents. Des statistiques qui vont certainement contribuer à lui donner une belle cote. Le Lion de l'Atlas est d'ailleurs dans le viseur de plusieurs clubs européens dont le Bayern Munich.

23

REAL, UNE FIN

HUMILIANTE Cette saison 2018/2019 est un échec dans l'histoire du Real Madrid qui restait sur des années magnifiques. La bonne nouvelle c'est que le calvaire est fini pour les Merengues mais ils ont dû subir une douzième défaite en Liga contre le Betis (0-2). Une humiliation à domicile. Santiago Bernabeu n'a pas été gâté cette saison. On savait qu'elle aurait été compliquée avec le départ de l'idole Cristiano Ronaldo mais on ne pensait pas que le Real Madrid allait être autant en difficulté. Avec trois défaites lors des quatre derniers matchs de cet exercice 2018/2019, les Madrilènes n'ont pas beaucoup vibré et terminent troisièmes, à 8 points de l'Atletico Madrid et à 18 (!) du Barça. Cet après-midi, Zidane a beaucoup fait tourner mais ça n'explique pas ce nouveau revers. Vinicius s'est montré maladroit devant le but alors qu'en face, l'ancien parisien Lo Celso a livré une très belle prestation. Le milieu argentin a lancé Guardado. Le Mexicain a trouvé Loren Moron qui fusillé Navas (61e). A l'entrée du dernier quart d'heure, Lo Celso a servi Junior. Et c'est Jesé, un autre ancien parisien, qui a réalisé le break (76e). Le Real Betis remonte à la dixième place au classement alors que le Real, assuré de finir troisième, n'a pas apporté une belle note finale à une saison manquée.

Très remonté en conférence de presse

Zidane annoncé à la Juve

Présent en conférence de presse avant la réception du Betis Séville hier (défaite 0-2), Zidane est apparu très remonté. Il faut dire que l'entraîneur du Real Madrid n'a pas du tout apprécié les rumeurs circulant à son sujet, mais surtout sur son fils Luca décrit comme un favorisé au sein de l'effectif madrilène. Zizou souhaitant l'installer comme gardien numéro 2 derrière Thibault Courtois la saison prochaine. Le champion du monde 1998 a ainsi lâché une petite bombe rapidement repris par la presse transalpine. "Selon vous, qui doit faire l'équipe ? C'est clair comme de l'eau de roche. Si je ne fais pas ce que je veux avec mon équipe, je pars, c'est clair. Ensuite, il y a des personnes qui travaillent sur les transferts, et nous travaillons conjointement. Mais l'équipe, le banc, les joueurs en tribunes, ce n'est que de mon ressort", s'est agacé Zidane devant les journalistes. Hier, La Republica assure qu'au-delà de la question Luca Zidane, il existerait de profondes dissensions entre le technicien français et son président Florentino Pérez. Une situation qui pourrait pousser le premier cité à claquer une nouvelle fois la porte et ce avant même le début de la saison prochaine. Le quotidien italien ajoute également que la Juventus Turin, qui vient d'annoncer le départ de Massimiliano Allegri, suivrait avec une attention particulière ce qui se passe au Real Madrid. Le club turinois n'ayant jamais caché son souhait de voir Zizou revenir prendre les rênes de son ancien club. Affaire à suivre donc...

www.competition.dz

Lundi 20 mai 2019

24

MCA : Hirèche aurait déjà fait signer Allati ! Nous avons appris d’une source généralement très bien informée que le président du CA du Mouloudia Club d’Alger, Baghdad Hirèche, aurait fait signer Allati du NAHD il y a déjà plusieurs semaines, mais sur la demande du joueur, l’affaire a été gardée secrète. Selon notre source, Allati a été proposé par le même agent ayant

Etchiali IL Y A 36 ANS arbitre LE MCO ENVOYAIT assistant L’USMA EN L2 ET de la finale aller de la C1 SAUVAIT SA PEAU

HANICHED

«LE MCA ? LE MEKTOUB EN DÉCIDERA»

Le nom de Mohamed Haniched a circulé au MC Alger comme étant le prochain entraîneur des gardiens de but du Doyen. L’ancien keeper international de l’USM El-Harrach nie tout contact avec les Vert et Rouge, mais il n’exclut rien à l’avenir.

Des informations en provenance du MC Alger ont laissé entendre que vous seriez le futur entraîneur des gardiens de but du Doyen, qu’en est-il au just justee ?  Jusque-là,  Jusquelà, rien rien d’officiel d’officiel n’a n’a été enregistré dans ce sens. Il s’agit pour l’instant d’une simple rumeur dont j’ai entendu parler ou que j’ai lue dans la presse. Pour ma part,  je peux vous assurer que je n’ai aucun contact avec Omar Ghrib, le nouveau boss des Vert et Rouge, ni aucun autre responsable de ce club. Je suis au CR Belouizdad où j’ai signé un contrat de travail depuis depu is trois trois mois ; je dois dois avoir un minimum de respect pour cette formation. Je ne crois pas d’ailleurs que Bernard Casoni, le coach du MCA, songerait à me solliciter alors que je suis en poste déjà. Je vous le dis, il n’y a absolument rien d’officiel et aucun contact, ni de près ni de loin. Ça vous intéresserait d’aller au MCA...  Je suis sous contrat avec le président Madar, voilà ce qui m’importe pour le moment. Nous avons un projet extraordinaire, surtout au niveau des  jeunes. Les dirig dirigeants eants y ont mis les moyens, j’espère que tout sera mené à son terme. Quant au Mouloudia, le mektoub en décidera. Comment le Chabab prépare-t-il la finale de la Coupe d’Algérie face à la JSM JS M Bé Béjaï jaïaa ? D’abord, je dois souligner que je suis loin de l’effectif  senior, cela pour vous expliquer que mon avis sera celui de quelqu’un qui observe l’équipe de loin. Cette préci-

“ ”

Je suis au CRB, mais je n'exclus rien à l'avenir

ramené Patrice Neveu au MCA il y a des mois déjà avant que Kaci-Saïd ne fasse tout capoter. La venue d’Allati, si ça venait à se confirmer, poussera Arous au PAC sinon Hachoud vers la sortie. La question qui se pose présentement est : que fera Ghrib, lui qui ignorait tout de cette histoire ?

sion apportée, j’estime que l’objectif numéro un du club est d’assurer le maintien en Ligue 1 Mobilis. On n’est pas loin d’y parvenir. Après, s’agissant de l’épreuve populaire, je pense que ce sera du 50-50, comme on dit.

Le Chabab part tout de même favori… Certes, mais on ne peut  jamais exclure exclure une surprise, l’histoire du football regorge d’exemples de ce type. Le championnat de Ligue 2 Mobilis, où opère la JSMB, est terminé, alors que la Ligue Mobilis se poursuit, un avantage pour le CRB... Il est clair que les Rouge et Blanc en tireront profit, ils resteront compétitifs et aborderont la finale dans de meilleures conditions. Cela à l’inverse des Béjaouis qui vont manquer de rythme puisque leur championnat est à l’arrêt. En plus, certaines informations en provenance de la JSMB ne prêtent pas au sourire. A en croire la presse, les joueurs  béjaouiss sont en grève récla béjaoui réclamant leur argent. Ce n’est pas l’idéal pour préparer une finale de coupe d’Algérie. Mais, attention, un match de ce type peut aller jusqu’aux prolongations et recourir même à la série fatidique des tirs au  but ! Il s’agit donc de se montrer vigilant car, à ce stade de la compétition, les  joueurs oublient tous leurs soucis et ne rêvent que de  brandir le trophée. Je ne crois pas qu’il existe sur terre un joueur qui songerait à louper un tel rendez-vous. H. D.

Abdelhak Etchiali, l’arbitre assistant international algérien, a été retenu pour diriger la finale aller de la Ligue des champions, qui opposera le Wydad de Casablanca à l’Espérance de Tunis le 24 mai prochain au complexe MoulayAbdellah. C’est l’Egyptien Gehad Gerisha qui a été désigné comme arbitre directeur de jeu. Il aura à ses côtés le Soudanais Waleed Ahmed Ali en tant que premier arbitre assistant et notre compatriote, donc, comme second arbitre assistant. Bravo Etch Et chia iali li !

Le MC Oran, qui prépare activement son match décisif dans la course pour le maintien en Ligue 1 face au leader USM Alger, veut s’inspirer du scénario de 1983 pour revenir mardi de la capitale avec un résultat probant. En effet, dans les milieux des Hamraoua, on se remémore subitement le fameux match entre les deux équipes joué en 1983 au stade de Bologhine qui abritera l’empoignade l’empoignade de mardi. Et si pour cette rencontre comptant pour la 29e et avant-dernière journée, les objectifs des deux antagonistes sont diamétralement opposés, leur face-à-face d’il y a 36 ans était considéré comme une «finale» pour le maintien dans la cour des grands. A l’époque, c’étaient les Oranais qui ont réussi un véritable exploit en l’emportant par la plus petite des marges marges (1-0) ; un but signé par par l’ancien arrière gauche Baroudi sur penalty ayant permis à son équipe de conserver sa place en Division 1, envoyant en même temps les Algérois au purgatoire. Les Hamraoua ne cracheraient sans doute pas sur un remake du scénario, les Kabyles non plus.

View more...

Comments

Copyright ©2017 KUPDF Inc.